Archive | Hiver RSS feed for this section

Repas végétariens de début février

19 Fév

Bonjour !

Dans mes repas de début février, on trouve un certain nombre de points communs avec ceux de fin novembre : la tarte fine tomate/oignon, le broccolo affogato, les gnocchi de courge, d’autres recettes à base de courge et un dessert bien industriel : la crème au chocolat tout prête surmontée de chantilly végétale en bombe.

Mais dans la sélection du jour, vous avez aussi une série de tartes salées, et surtout tout plein de soupes, car c’est un plat qu’on mange quasiment tous les soirs quand il fait froid – et j’aime tellement ça que j’en mange souvent aussi le midi. En plus je n’ai qu’à réchauffer le reste de soupe de la veille et à accompagner de tartines, pour un déjeuner spécial feignasse ! Et pour tout vous avouer, la soupe, je la réchauffe directement dans son bol, dans un four micro-onde que j’ai emprunté pour me faciliter le quotidien tant que le Pinto passe le plus clair de son temps dans mes bras (j’adoooore le porter).

.

Velouté de carotte et courge à la coriandre

20170219-1

On a trouvé une recette de soupe de courge qui plait à la fois à Doudou (fan de coriandre) et à moi (fan de soupe épaisse), comme quoi tout peut arriver ;). C’est une recette de La bonne saison. Dans une cocotte, faire revenir 500 g d’oignons émincés avec 2 cuillerées à soupe d’huile et 1/2 cuillerée à café de coriandre en poudre. Ajouter 500 g de carotte et 500 g de courge coupées en dés, du sel, de l’eau et faire cuire pendant 30 minutes. Servir parsemé de feuilles de coriandre fraîche (ici sortie directement du congélateur)..

.

Soupe de butternut et boulgour

20170219-2

Alors là, c’est un succès totalement inespéré ! La rencontre d’une butternut rôtie (le sort de quasi toutes les courges qui me tombent dans les mains) puis épluchée, et d’une casserole de boulgour fin (si j’ai bien compris ce que m’avait dit la nounou marocaine du Béluga) cuit avec du bouillon. Mixé et allongé d’eau, a donne une soupe épaisse plébiscitée par Doudou et le Béluga, wahouh !

.

Soupe de radis rose

20170219-3

J’avais 3 bottes de radis, et vues les températures, pas envie de toutes les manger en tartines. J’ai testé cette recette, qui accommode les radis avec des pommes de terre et des oignons, mais le résultat est fadasse. Certes j’avais omis la crème, mais je ne pense pas que ça aurait tout changé…

20170219-4

.

Soupe de fanes de radis

20170219-5

Quand Doudou a vu la couleur de cette soupe, il m’a lancé un regard effrayé. Fanes de radis, oignon, pomme de terre. Je ne sais plus s’il y a aussi de l’ail et du bouillon, mais je sais que le goût était tout à fait sympa. J’en referai avec ma prochaine botte de radis !

.

Choucroute

20170219-6

Un plat mijoté comme Doudou aime les cuisiner. Des saucisses végétales, de la choucroute, des pommes de terre, des pommes… et sans doute d’autres choses pour donner du goût. Il faudra que je lui extorque la recette un jour pour la publier ici.

.

Tarte courge & poireau

20170219-7

Ca faisait longtemps que je voulais tester cette recette de VG Tables : une tarte à la courge avec des morceaux de poireau au milieu et des graines de courge dessus. Le principe est très sympa ! La prochaine fois j’ajouterai sans doute un peu de farine de pois chiche à la purée de courge pour la solidifier encore plus.

.

Tarte au poireau

20170219-8Des poireau coupés finement et cuits à l’étouffée avec un peu d’huile d’olive, puis additionnés de « lait de cajou » (des cuillerées de purée de cajou et un peu de purée de sésame, puis de l’eau). Sel, poivre, muscade et j’étale le tout sur une pâte à pizza, éventuellement placée dans un cercle pour en relever les bords si, comme ici, la garniture est généreuse. Je saupoudre de graines de sésame et de levure de bière et au four ! Je la finis en général au petit déjeuner… je ne suis pas bec sucré ^^.

.

Tarte oignon & sauce tomate

20170219-9

Celle-là aussi il faudra que j’en fasse un article !

.

Tarte au chou fleur

20170219-10

Pour une fois, Doudou m’a permis de ne pas manger tout le chou fleur du panier en sauce pour pâtes… En fait, j’ai étalé le reste de broccolo sur une pâte à pizza ! C’est une manière sympathique de consommer cette préparation.

.

Pâtes au pesto vert

20170219-11

Dans les magasins bio du coin ou les sites de vente sur lesquels j’achète des simili produits animaux, je ne trouve pas le chouette pesto vert vegan et bio Terrasana qui nous permettait un assaisonnement immédiat de pâtes ou de polenta. J’essaye donc toutes les autres marques qui me tombent sous les yeux, mais pour le moment en terme de goût aucune ne nous a plu.

.

Gnocchi de courge

20170219-12

Un plat de semaine réalisé à 4 mains avec le Béluga. J’ai envie de tester avec d’autres légumes : betterave, carotte, panais, céleri rave…

.

J’ai emprunté ce pèle-pomme et je trouve ce gadget très utile ! Il nous aide à manger les pommes de notre panier hebdomadaire, qui restaient souvent seules. Pour le Béluga, il est ludique, et pour moi il est imbattable en vitesse pour obtenir une pomme épluchée et découpée. On peut régler l’épaisseur de la pelure ou décider de ne pas peler du tout. Il faut que je trouve quoi faire du long fil de pelure obtenu, je suis sûre qu’on peut le valoriser de manière rigolote !

20170219-13

Parfois (une fois toutes les 3 semaines peut-être ?), le Béluga mange des crèmes dessert de soja : berlingot de Sojade vanille avec paille, ou brique « familiale » au chocolat servie avec un gros tas de chantilly Schlagfix (en évitant de regarder sa composition pleine d’ingrédients très transformés !) :

20170219-14

.

 

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin janvier

5 Fév

Bonjour !

En fait on retrouve aussi des repas de début janvier, quand Amélie de Cuillère et saladier est venu passer quelques jours ici et nous régaler de sa cuisine. Il y a aussi des recettes non photographiées, comme une soupe de carottes au chou rave (épluché), carotte, oignon et lentilles corail que nous avons beaucoup aimée. En hiver, la soupe c’est quasiment tous les soirs ici – j’adore la soupe, c’est chaud et réconfortant, surtout quand elle est bien épaisse… et chez moi on y ajoute souvent du pain coupé en petits morceaux et on appelle cette platrée « soupe à cochons » !

.

Gâteau des rois

20170205-1

Un chouette création d’Amélie, qui aurait été encore meilleure si ma levure avait accepté de travailler ! La d&co est en tranches de citron confit, physalis séchés et grains de sucre. Et la jolie photo est aussi d’Amélie, bien sûr !

.

3 recettes avec du poireau

20170205-2

Crêpe garnie de fondue de poireau en béchamel, avec de la mâche en accompagnement.

20170205-3

Tarte fine avec la même fondue de poireau, étalée sur une pâte à pizza et parsemée de graines de sésame.

20170205-4

Poireaux express d’Amélie : coupés en tranches et cuits à l’étouffée avec un peu de sauce soja. Rapide et bon !

.

2 recettes avec des galettes pour fajitas

20170205-5

Oignon, champignons de Paris, carottes et fenouil pour une garniture douce et goûteuse.

20170205-6

Une super idée d’Amélie pour valoriser les restes : des « pizza » express avec des galettes pour fajitas, de la sauce tomate et des oignons coupés en tranches très fines.

.

3 recettes avec des lentilles du Puy

20170205-7

20170205-8

Parmentier de lentilles, un classique ici en hiver. Le Béluga aussi a aimé.

 

20170205-9

20170205-10

Un minestrone de lentilles assaisonné de vinaigre balsamique. C’est une recette Tupperware qui était présentée de manière plus chic que nous (2ème photo), mais qui était bonne aussi dans nos assiettes !

20170205-11

Une salade betterave, lentilles, vinaigrette, parfaite pour utiliser les restes du frigo.

.

Crème de navets au curry

20170205-12

Cette recette des Soupes qui nous font du bien est ap-prou-vée par Doudou comme recette officielle quand on a des navets ! Devant ma moue moqueuse (souvenez-vous du navet maffé), il m’a affirmé qu’il tolérait les navets avec le maffé, mais que là il approuvait vraiment, au point d’être d’accord pour en cuisiner pour des invités ! (donc d’acheter des navets exprès, pas pour faire des assiettes plus petites parce qu’on serait plus de convives…). Je vous donne donc la recette, avec mes mots. Faire revenir 800 g de navets (4 navets) et 200 g de carottes (2 carottes) coupés en dés (je les avais épluchés avant) dans 2 cuillerées à soupe d’huile, en mélangeant souvent. Puis couvrir d’eau à hauteur des légumes, ajouter 1 cube de bouillon et cuire 20 minutes à couvert. Retirer quelques louches de liquide et les réserver dans un bol. Mixer le reste avec 200 mL de lait de coco et 1 cuillerée à soupe de curry et une pincée de sel. Selon la consistance souhaitée, rajouter un peu du liquide réservé.

.

Sauté de carottes au curry

20170205-13

Ceci est une recette de La bonne saison, mon panier hebdomadaire de fruits et légumes. Pour 2 personnes, faire revenir 1 oignon émincé et 1 petite cuillerée à soupe de curry dans 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive, puis ajouter les carottes coupées en tout petits dés et couvrir d’eau (avec du bouillon, c’est meilleur). Une fois les carottes cuites, saler et incorporer 1 grosse cuillerée à soupe de purée de cajou délayée avec 4 cuillerées à soupe d’eau. Servir accompagné de riz.

.

Poêlée blettes & pois chiche

20170205-14

Une chouette variation de notre habituel aloo palak, vue ici : ail, oignon, feuilles vertes (épinards ou vert de blette) et des pois chiche à la place des pommes de terre, peu d’épices. J’adore !

.

Et pour la note sucrée, des « sablés carbonado » apportés à Lyon pour la séance de dédicaces de mon livre, avec ici un petit essai de glaçage coloré à l’infusion de pétales de coquelicots. C’est comme ça que j’ai réalisé la plupart des tests de colorants : un mini essai par ci, par là, quand j’avais le temps.

20170205-15

.

Bon dimanche !

Repas de début janvier

22 Jan

Bonjour !

Je vous propose de surnommer cet article « galerie des horreurs de mes plats d’hiver ». Les plats sont délicieux et plutôt jolis en réalité, mais mes photos sont atroces. Je veux dire, encore plus moches que d’habitude : cadrage malheureux, manque de luminosité, contraste trop fort, etc. On voit plus que jamais qu’elles sont prises en deux secondes, pour mémoriser nos petits plats du quotidien. Si mes horreurs vous repoussent (à l’ère d’Instagram, ça se comprend), lisez seulement le texte…

.

Salade terre & mer

20170122-1

Pommes de terre vapeur épluchées, tartare d’algues, mâche, champignons de Paris.

.

Oreilles d’âne

20170122-2

Ma belle mère le prépare avec des épinards, des blettes et de la salade pour le vert, une grosse crêpe coupée en losanges, avec du lait végétal et sans oeuf ni fromage pour nous.

.

Pizza au « Violife goût mozzarella »

20170122-3

Le Béluga a découpé ses mini pizza à l’emporte pièce puis j’ai rabouté le reste de pâte pour faire celle de Doudou et moi. Pâte à pizza au levain, coulis de tomate tout prêt, sel, substitut de fromage « Violife goût mozzarella » râpé, herbes de Provence. De l’avis du Béluga, ça a le goût de la pizza au fromage, youpi !!! Je congèle précieusement le reste du bloc de Violife pour les prochains repas pizza.

20170122-4

Vue avant cuisson

.

3 repas avec une courge butternut

20170122-5

Tempura de courge butternut, salade de lentilles agrémentée de carottes râpées.

20170122-6

Le second repas étaient des gnocchi de courge servis avec une sauce tomate. Avec le reste de « purée » (courge rôtie puis épluchée, écrasée à la fourchette et salée) non utilisé dans les gnocchi, Amélie a improvisé une tartinade en ajoutant simplement de bonnes olives noires. On l’a dégustée sur de la paillasse aux olives noires, avec une soupe de brocoli au miso et zeste de citron. Miam, merci Amélie !

.

2 repas avec un brocoli

20170122-8

Pâtes façon broccolo, en remplaçant le chou fleur par du brocoli et la chapelure par des graines de sésame.

20170122-7

Soupe de brocoli (avec des fleurs et le  » tronc ») accompagnée d’un reste de riz et de tofu fumé aux amandes et sésame.

.

2 repas avec des saucisses végétales

20170122-9

Plat mijoté façon pot-au-feu, une spécialité de Doudou.

20170122-10

Pommes de terre sautées, saucisse, lentilles au naturel.

.

Crumble au poireau

20170122-11

Une fondue de poireau additionnée de crème de cajou (purée de cajou, eau, sel) et des miettes obtenues en mélangeant au pifomètre de la farine, de la purée de cajou, un peu de tahin et de sel.

.

Navet maffé

20170122-12

Un classique ici quand j’ai des navets à écouler. Doudou m’a beaucoup fait rire en disant : « Elle est très bonne, ta sauce, mais on ne peut pas remplacer les navets par autre chose ? ». Heu… oui, si tu acceptes de manger les navets cuisinés d’une autre manière ?!

.

Et le dessert/goûter horrible mais délicieux : compote pomme-coing un peu trop sucrée et caramélisée, yaourt de soja nature, dés de poire ou de pomme, graines de courge. Rien que d’y repenser, je salive.

20170122-13

.

Côté sucré, nous nous sommes aussi régalés du pain perdu de Melle Pigut dans son super livre « L’heure du petit déjeuner végane a sonné ! » (un très grand panel de recettes, un grand vent de liberté et des explications très bien pensées, j’adore). C’était mon premier pain perdu, on a juste remplacé le sirop d’érable par du sucre complet ajouté après cuisson, et j’ai tout adoré : la texture, le goût et l’odeur dans la cuisine. Merci Melle !

20170122-14

.

Bon dimanche !

Menu de Noël imaginaire

22 Déc

Bonjour !

Je viens vous prévenir que ce dimanche vous n’aurez pas de recette de cuisine. L’esprit de Noël aura eu peu de prise sur moi cette année, donc si je viens vous parler dimanche (et ce n’est déjà pas sûr), ce ne sera pas du menu de Noël mais de ce qui m’a occupée ces derniers temps : le Pinto, dont je profite au maximum car il grandit à vue d’oeil.

20161225-11

Après tout vous êtes probablement en train de préparer un beau repas ou vous en avez marre que tout le monde y pense, donc pas besoin d’en ajouter ? Si ? Alors si j’avais eu la possibilité de cuisiner un repas de Noël, voici ce que j’aurais aimé faire :

  • Pour l’apéro, des gourmandises pleines de fraîcheur pour contrebalancer les chips et mélanges de noix incontournables ici : les petits toasts de carotte marinée façon saumon gravlax, de Marie Laforêt dans Noël vegan, testés et approuvés l’an dernier et des mini verrines crème d’avocat/suprême de pamplemousse comme il y a 3 ans ;
  • Pour l’entrée, un pâté de pois chiche en croûte et une salade de mâche agrémentée de petites choses comme de la grenade – et des noix caramélisées à moins que je ne mette des noisettes dans le pâté ;
  • En plat, des éléments préparés à l’avance pour n’avoir plus qu’à les réchauffer et les répartir dans les assiettes : des paupiettes (je n’oserais pas la fausse dinde avec des omnivores) avec des pommes de terre sautées (oui c’est Noël donc on mange ce qu’on aime et ici on aime les pommes de terre sautées, alors zut aux omniprésentes pommes de terre hasselback, je les testerai quand la mode sera passée !) et une garniture au chou Romanesco ; ou alors les patates douces farcies de Marie Laforêt toujours dans Noël vegan ;
  • Avec les boissons chaudes, je serais tentée de réaliser les chocolats fourrés à la crème de speculoos de Marie Laforêt dans Joyeux Noël vegan ! même si par facilité j’achèterais sans doute plutôt des Espérantine : les Robe noire sont des chocolats noirs fourrés à une ganache classique… à ceci près que la crème est remplacée par de l’huile d’olive ! Les Classiques ont un fourrage délicieusement original et végane mais la coque est en chocolat blanc (si on continue à le leur demander, ils finiront peut être par faire des Robe noire avec le fourrage des Classiques ?).

J’aurais aimé avoir le temps de collecter et relayer des recettes parmi toutes celles qui ont été partagées sur la blogosphère ces dernières semaines. Mais j’arrive à peine à écrire le « bon pour X bisous » de chaque tiroir du calendrier de l’avent (choisi exprès pré-rempli avec une mini décoration en bois à accrocher dans le sapin du calendrier, histoire de se faciliter le remplissage et de réutiliser cette astuce chaque année – je vous en avait parlé ici).

Bon courage pour la dernière ligne droite avant les fêtes, et si possible joyeux Noël pour tou-te-s !

Repas végétariens de début décembre

18 Déc

Bonjour !

Voici nos repas du moment, avec des classiques d’hiver (lasagnes à la courge, tarte au poireau, aloo palak), une bonne dose de graines de sésame (je me rends compte en assemblant cet article que j’en mets partout) et nos plans « SOS repas » (que manger quand il est vraiment l’heure du diner et qu’on n’a rien préparé ?). Ne vous attendez pas à des repas miraculeux, ce sont nos solutions de dépannage actuelles.

.

Lasagnes à la courge

20161218-1

Une recette désormais classique chez mes beaux parents, avec de la courge, des cerneaux de noix, des cèpes séchés et de la crème de soja pour lier le tout. Je salive en y repensant !

.

Tarte au poireau

20161218-2

Des poireaux finement émincés et fondus à l’étouffée avec un peu d’huile et un peu d’eau si besoin, une sorte de béchamel préparée en ajoutant par-dessus (oui, directement dans la même casserole, en mode feignasse) de la faine, de la purée de noix de cajou, du sel, de la muscade et de l’eau. Un peu de levure de bière pour la nutrition. Je verse le tout sur une pâte (la pâte à pizza au levain de Biobleud, que j’ai au congélateur tant que je n’ai pas le temps de faire mes pâtes à tarte salée), je saupoudre de graines de sésame complet et hop au four !

.

Bol au poireau

20161218-3

De la fondue de poireau servie sur du riz semi complet avec plein de graines de sésame. Si j’en avais, j’aurais ajouté des dés de tofu fumé amande-sésame (Taifun).

.

Aloo palak

20161218-4

De l’oignon et de l’ail blondis dans de l’huile, du curcuma puis des épinards (ou, ici, du vert de blette) ajouté avec des dés de pomme de terre cuite à la vapeur puis épluchée. Ensuite on ajoute selon l’inspiration des pois chiche (pas ici car il y avait déjà beaucoup de pomme de terre)… ou des graines de sésame !

.

Tajine de légumes racine

20161218-5

Oignons, carottes, pommes de terre, patate douce (on pourrait aussi mettre de la courge ou du potimarron), avec des pois chiche, des amandes et des pruneaux. Servi avec de la semoule et, une entrée ou un dessert contenant de la vitamine C, pour un repas nutritionnellement complet, rassasiant et réconfortant.

.

Salade de radis noir à l’orange

20161218-6

Du radis noirr épluché et râpé, du jus d’orange, de l’huile et du sel. Une idée piochée dans l’Atelier bio et agrémentée par ma mère de dés d’orange (miam !) et de persil (encore plus de vitamine C !). En voyant la photo, je rajouterai bien quelques graines de sésame par-dessus…

.

Pizza du Mistral

20161218-7

On a trouvé notre pizzeria de base ! Les pizzas ne sont pas aussi variées que l’indéclassable Cerise sur la pizza, mais la pizza Végétarienne (à commander sans fromage) me convient : la pâte est bonne, les légumes sont bien cuits (je déteste des pizzas « 4 saisons » au poivron mi cru) et plutôt originaux : oignon, champignon, poivron jaune, poivron vert, olive et câpre.

.

Couscous du Palmier

20161218-12

Le couscous végétarien nous a plu. La semoule est servie avec une compotée d’oignons aux raisins sec (en bas à gauche) et les légumes son très variés et bien cuits : carotte, courgette, chou, fenouil, poivrons verts et rouges, pois chiche. En dessert, une salade d’orange à la cannelle me comble. Le restaurant sert à emporter et comme on demandait tous le même couscous, la patronne a spontanément proposé qu’on apporte un saladier pour mettre la graine, une cocotte pour les légumes, et elle a mis la salade d’orange dans le couvercle de notre saladier. On a donc très peu gonflé la poubelle sur ce coup !

.

Des soupes de nouilles instantanées

20161218-8

La soupe Tanoshi « légumes » vendue au Carrefour city du coin de la rue

20161218-10

La soupe Natur compagnie vendue au magasin bio

.

Les pains fantaisie de chez Hat’s

20161218-13

Une « paillasse aux olives noires » : un pain roulé, moelleux et riche en goût.

20161218-9

Une fougasse à l’huile d’olive comme une brioche : rebondie (cuite dans un moule) et à la texture délicieusement moelleuse… Un régal.

.

Et en sucré, il y a quoi à part des clémentines, des pommes et de la compote pomme-coing de feignasse (des pommes épépinées et coupées en quartiers avec leur peau cuites dans un fond d’eau puis mixées avec de la pâte de coing pour aromatiser et sucrer) ? On a fait des biscuits sablés aux pépites de chocolat ! Réalisés avec le Béluga, en ajoutant des pépites à ma recette de shortbreads et en utilisant des emporte pièce en métal : des classiques et des emporte pièce à pâte fimo (Artemio) pour des mini biscuits super mignons. Un délice avec seulement de la farine, du sucre, du sel et de l’huile de coco – et ici des pépites de chocolat.

20161218-11

Bon dimanche !

Coleslaw sans mayonnaise

5 Juin

Bonjour !

J’ai appris à cuisiner grâce aux livres Oui chef ! de Cyril Lignac. Ses recettes simples ont toujours bien fonctionné pour moi, mais maintenant les ingrédients qu’elles demandent ne figurent généralement plus dans ma cuisine.

Ce n’est pas une raison pour les oublier : je continue de m’en inspirer, en adaptant les ingrédients, comme ici en supprimant simplement les blancs de poulet, le cœur de laitue et en remplaçant le mélange yaourt-mayonnaise par un mélange de yaourt, huile, moutarde et jus de citron qui donne la sauce crémeuse attendue.

En regardant la liste des ingrédients, elle me semble longue comparée à ce que j’ai l’habitude de proposer, mais ce sont seulement des ingrédients très courants. J’utilise habituellement du yaourt de soja, mais je suppose que ça fonctionne tout aussi bien avec n’importe quel yaourt nature. Côté matériel, pour râper les légumes j’utilise un antique (et génial) Mouli-Julienne de Moulinex et, pour la sauce, un blender ou un mixeur plongeant.

On aime préparer ce coleslaw pour les brunchs, où il plait à nos amis omnivores.

20160605-2

.

Ingrédients pour 5/6 personnes
– 1 petit chou blanc (500 g)
– 1 carotte (120 g)
– 2 poignées de noix de cajou (100 g)
– Des herbes fraîches ciselées (ici de la coriandre conservée au congélateur)
– 100 mL de yaourt nature (100 g)
– 100 mL d’huile (ici 2/3 d’huile de tournesol vierge, achetée par erreur et qu’on n’est pas inspiré pour utiliser, et 1/3 d’huile de tournesol désodorisée)
– 1 cuillerée à café de moutarde
– 1/2 cuillerée à café de jus de citron OU 1 cuillerée à café de vinaigre de cidre
– 1/4 cuillerée à café de sel
– 2 pincées de sucre OU 1 cuillerée à soupe de raisins secs OU 1/2 pomme râpée
– 1 pincée de poivre

Préparation
– Couper le chou en 6 quartiers, retirer le trognon et râper les feuilles avec une râpe à très gros trous.
– Éplucher la carotte et la râper avec une râpe à trous moyens.
– Facultatif : dans une petite poêle ou au four, torréfier les noix de cajou, sans rien ajouter.
– Dans un grand saladier, mélanger le chou râpé, la carotte râpée et les noix de cajou.
– Émulsionner le reste des ingrédients à part les herbes (yaourt, huile, moutarde, jus de citron, sel, sucre, poivre) dans un blender ou dans un petit saladier avec un mixeur plongeant.
– Mélanger la sauce au contenu du saladier puis parsemer avec les herbes ciselées.
– Placer au frais et laisser les saveurs se mêler pendant 1 h avant de servir.

20160605-1

.

En dessert, j’avais fait du cheesecake, qu’ils ont aussi aimé (et pourtant il est à base de tofu !).

cheesecake-10

Bon dimanche !

Porridge sans lait

22 Mai

Bonjour !

Tout d’abord, merci beaucoup pour vos recettes à base de navets !

Je ne suis pas très familière du porridge, mais j’ai croisé sa route plusieurs fois avec la certitude qu’un jour ce serait le moment de nous connaître vraiment. Une de ces fois, c’était en Estonie, dans un hôtel près de l’aéroport de Tallinn, où le buffet du petit déjeuner comportait un « porridge aux 5 céréales » dont je garde le souvenir avec délice.

Les jours qui ont suivi, j’étais en séminaire à Palmse (plus précisément ici) et, au buffet du petit déjeuner, il y avait du « porridge sans lait » pour une participante intolérante au lactose et moi qui avait demandé si des repas végétaliens étaient possibles (oui !). En fait, c’est moi qui mangeais tout le porridge car l’autre personne était plus intéressée par d’autres choix : il y avait de la charcuterie, du fromage, des tranches de tomate et de la confiture, pas de fruits. Que mettre dans mon porridge pour lui donner un peu de couleur ? J’ai joué à remplacer les fruits souhaités par de la tomate coupée en petits dés et de la confiture de fraise. Et jamais osé demandé en cuisine la recette exacte de ce porridge cuit à l’eau mais pas fade.

20160522-11

Des géants auraient jeté dans l’eau les nombreux rochers qui s’y trouvent maintenant.

20160522-12

20160522-13

Dans ce cimetière juif, sur les tombes, des plantes et des lanternes.

.

Mes autres rencontres avec le porridge étaient sous la forme de flocons spécial porridge et de lait végétal. Délicieux, mais toujours pas transposable dans ma cuisine généralement à base d’ingrédients peu transformés.

Il y a quelques jours, j’ai lu l’article sur le porridge de Mélanie Dufey, du joli blog Chaudron Pastel. Et, couplé avec la météo maussade et un pot de grands flocons d’avoine qui sommeillait dans mes placards, ça m’a vraiment donné envie de m’y mettre. Et de voter pour Mélanie et le Mouvement Colibris pour l’élection Miss Bio 2016.

Pour remplacer le lait, j’ai utilisé mon astuce habituelle : 1 verre (200 g) de lait végétal = 20 g de purée d’amande blanche + 180 g d’eau. Mais les flocons cuits ainsi étaient fades à cœur, même en ajoutant un sucrant après cuisson. J’ai donc ajouté la quantité de sucre habituellement présente dans du lait de vache : 10 g par verre. Et là, c’était bon !

Voici donc une recette qui ne va pas révolutionner le domaine des porridges, mais qui constitue ma version, adaptée à ma cuisine (pas de four micro onde, pas de lait végétal) et à mes goûts.

20160522-1

.

Ingrédients pour 1 personne
– 50 g (1/2 verre) de flocons d’avoine
– 10 g (1 cuillerée à soupe) de sucre complet
– 180 g d’eau
– 20 g (une belle cuillerée à soupe) de purée d’amande blanche
– Pour accompagner : 1/2 pomme coupée en dés + 1 pincée de cannelle + un peu de muesli « granola » à la canneberge du Moulin d’Arche

Préparation
– Version 1 : La veille, dans une casserole munie d’un couvercle, mélanger tous les ingrédients sauf la purée d’amande. Le lendemain, placer sur le feu et porter à ébullition.
Version 2 : Le matin même, faire bouillir l’eau. Dans une casserole munie d’un couvercle, mélanger tous les ingrédients.
– Laisser cuire 5 minutes avant de couper le feu et d’incorporer la purée d’amande et les accompagnements éventuels.

20160522-3

.

Et comme je n’ai jamais fait d’article de blog sur mes repas en Estonie, en voici des photos.

20160522-4

De la soupe servie dans une assiette comestible, en pain. J’adore !

20160522-5

20160522-6

20160522-7

20160522-8

20160522-9

Une des collations de l’après-midi, avec un délicieux pain roulé à la cannelle

20160522-10

.

Un jour, je souhaite retourner avec Doudou visiter le nord de l’Estonie et, comme les participants finlandais du séminaire, prendre le ferry pour rejoindre les autres rives de la mer Baltique, revenir à Stockholm et découvrir la Finlande. A voir quelle saison est la meilleure : en juin, il y avait beaucoup de moustiques !

20160522-14

Bon dimanche !