Archive | Hiver RSS feed for this section

Repas de fin mars

29 Mar

Bonjour !

.

Korean pancakes

Pour cuisiner le panais, notre recette préférée reste les crêpes coréennes. Le petit récipient noir contient de la sauce soja. Ici j’ai testé deux versions de pancakes : à la farine de blé blanche (à gauche) et à la farine de sarrasin (à droite). Le goût est plus corsé avec le sarrasin, c’est différent mais sympa aussi !

.

Brick soleil

Des pommes de terre cuites à l’eau et écrasées pour faire une purée. J’aime l’additionner de haricots blancs mixés, pour enrichir le plat en protéines, fer et zinc (comme dans cette recette de purée). On l’a met dans une feuille de brick, on ajoute des petits pois cuits (ou des câpres, ou des morceaux de cornichons) et on fait frire à la poêle pour obtenir ce soleil croustillant.

.

Légumes rôtis & lentilles

Voici comment on a fini les légumes isolés du frigo : 1 bulbe de fenouil coupé en morceaux, 1 panais coupé en tranches, 1 petit navet et quelques pommes de terre coupés en dés. On mélange tout ça avec un peu d’huile et de sel, et zou au four !

C’est trop bon et ça va bien avec des lentilles cuites avec du bouillon. A propos de bouillon, on a fait un test comparatif des bouillons cube, et la  »magie » des arômes industriels a parfaitement fonctionné. Le Pinto a directement repéré le bol contenant le Kub or, l’a goûté et a tranquillement bu, cuillerée par cuillerée, les 250 ml de bouillon qu’il contenait !

.

Assiette enfant de la flemme

De temps en temps, on fait cuire des pommes noisette au four (j’ai essayé une fois à la poêle, c’était la cata !). On les sert avec du ketchup et des petits pois. Pour les légumineuses, c’est dessert à base de lait de soja, comme ce fromage blanc saveur coco.

.

Carottes râpées au sésame et pois chiche

Des carottes râpées, des graines de sésame, de l’huile de sésame grillé, un peu de sel et des pois chiche. Je suppose qu’on avait mis aussi un peu de vinaigre.

.

Cake aux lentilles

Mixer 1 grosse betterave cuite (ou 2 carottes cuites, soit 200 g) avec 5 cuillerées à soupe d’eau (75 g), 80 ml d’huile de colza cuisson, 1 cuillerée à café  de sel et 1/2 cuillerée à café de cumin. Incorporer 200 g de farine de blé et 1 sachet de poudre à lever puis ajouter 200 g de lentilles cuites et égouttées. Verser dans un moule à cake huilé et fariné et laisser cuire au four jusqu’à ce qu’un couteau planté dedans ressorte propre. Laisser tiédir avant de démouler, puis laisser complètement refroidir avant de couper en tranches. Ce cake se congèle très bien, coupé en tranches. Sa mie est marron car les betteraves perdent leur couleur rose lors d’une cuisson prolongée à haute température.

.

Salade de fenouil à la clémentine

Avec un bulbe de fenouil émincé et mariné dans le jus de 3 clémentines avec 1/4 cuillerée à café de sel et 2 cuillerées à soupe d’huile de colza cuisson. J’ajoute les quartiers d’une ou 2 clémentines et je laisse mariner toute une nuit pour que le fenouil devienne bien tendre. Il suffit alors d’égoutter la salade avant de la servir.

.

Riz, côtes de blette et mâche

J’ai coupé des côtes de blette en petits dés et les ai fait cuire à l’étouffée. Sauf qu’au bout d’un moment, j’étais persuadée d’avoir éteint le feu… Doudou l’a arrêté au moment où ça commençait à sentir la fumée. Heureusement c’était pile poil : le contenu de la casserole n’avait pas cramé, juste développé un goût fumé. J’ai rajouté un tout petit peu d’eau et on a mangé ça avec du riz et de la mâche.

.

Arancini et salade

Les restes de riz cuit, on les ajoute à des petits pois cuits, on forme des boules un peu plus grosses que des balles de ping pong et on les roule dans de la chapelure. Puis on les cuit dans une poêle généreusement huilée et ça fait des arancini. Miam !

.

Velouté de courge aux lentilles corail

Une création de Doudou, avec de la courge, un peu de pomme de terre et de lentilles corail. C’était doux et très bon.

.

Soupe de lentilles corail aux épices douces

Une soupe qu’on refera parce qu’elle nous a beaucoup plu et ne nécessite que des ingrédients du placard ! Mélanger 2 cuillerées à soupe d’huile de cuisson, 1/2 cuillerée à café de curcuma en poudre, 1 cuillerée à café de coriandre moulue, 1 cuillerée à café  decumin en poudre, 1 feuille de laurier séché, 200 g de lentilles corail, 20 g de raisins secs, 1/2 cuillerée à café de sel et 800 ml d’eau. Laisser cuire 20 minutes à couvert, puis servir.

.

Flan sans pâte

J’ai fait ma recette de flan pâtissier en supprimant la pâte. Je ne sais pas trop bien comment ça s’appelle, un flan pâtissier sans pâte… En tout cas il se tient tout aussi bien ! J’ai essayé de le napper de confiture d’abricot (moitié de droite) mais je n’ai pas trouvé que cela apportait vraiment quelque chose.

A propos de cette recette, j’ai aussi essayé de la réaliser en supprimant l’étape de cuisson à la casserole. Quelle catastrophe ! Ça a débordé de partout dans le four et ce n’était même pas bon à la fin : il y avait une peau mais juste au dessous la pâte était liquide et encore dessous c’était caoutchouteux…

J’aimerais pouvoir vous dire que j’avais été prévoyante et que j’avais placé dès le début une lèchefrite sous la grille… mais non, ça a donc dégouliné puis cramé sur la lèchefrite ET encore plus sur la sole du four….

.

Compote de pomme doudou

Les enfants sont fans de fromage blanc de soja, mais mon dessert doudou à moi c’est la purée de pomme. Et quand je veux vraiment me chouchouter, j’y ajoute comme ici un peu de purée d’amande blanche et des pépites de chocolat.

.

Bon dimanche !

Repas de début mars

15 Mar

Bonjour !

.

Haricots en sauce tomate

Un reste de haricots blancs (en conserve) en sauce tomate, un reste de brocolis, du pain pour saucer et des tranches de radis Red meat pour le croquant et le frais. En dessert, une gourde de purée de pomme.

.

Pâtes croquantes au brocoli et graines de tournesol

J’ai mis les fleurettes d’un brocolis frais ou surgelé (200 g), coupées en mini fleurettes de 3 cm de côté, à cuire avec 200 g de petites pâtes sèches, par exemple des farfalle dans 1,5 L d’eau et 1,5 CC de sel fin. Après cuisson, j’ai ajouté 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive, 1/2 cuillerée à café d’ail semoule et 100 ml de graines de tournesol décortiquées (50 g). C’est simple, bon et nourrissant !

.

Bento en jaune et vert

Ceci n’a l’air de rien mais c’est une délicieuse soupe de brocoli à la purée de cacahuète. Dans une casserole, mélanger 250 g de (tronc de) brocoli, 1/2 cuillerée à café d’ail semoule, 45 g de cacahuètes décortiquées ou de purée de cacahuètes, 1 cuillerée à café de sel, 1 minuscule pincée de sucre et faire cuire avec 500 ml d’eau. Servir avec un quartier de citron à presser dessus au moment de déguster.

Ci-dessous, on voit la soupe avec son quartier de citron, et ses tranches de pain. Pour être sûre d’avoir l’estomac plein, j’ai ajouté une boîte de reste, avec des spaghetti au brocoli, et des pommes de terre avec un petit contenant de tartare d’algues.

.

Parmentier de lentilles

Je ne vous le présente plus, la recette est ici. Merci Doudou pour la réalisation !

.

Omelette aux asperges sauvages

Dans la famille de Doudou, on récolte les asperges sauvages. Moi, je n’en ai jamais mangé et je suis bien embêtée quand le Béluga m’en rapporte 3 tiges. Et quand je demande à mes beaux parents, ils me disent « il suffit de les cuire un peu à l’eau pour adoucir leur goût ». Les 3 tiges donc. Et j’en fais quoi après ?… J’ai fini par leur demander comment ils les cuisinaient, en vrai. Hé bien ils les mangent dans une petite omelette. Et bien voilà, il suffit de le dire ! (C’est pas comme si je me voilais la face en pensant qu’ils nourrissent mes enfants sans produits d’origine animale…) Donc voilà, nous on les a mises dans une omelette de pois chiche et c’était très bon ! Ci-dessous, une omelette de pois chiche  nature, juste pour le plaisir des yeux :

.

Gratin au chou vert

Dans une grande poêle, j’ai fait revenir 1 oignon coupé en petits dés, 1 carotte coupées en petits dés, 1/4 chou vert coupé en deux dans la longueur puis en lanières avec 2 cuillerées à soupe d’huile, puis ajouté 1/2 cuillerée à café de sel et 200 ml d’eau et laissé cuire à couvert.

Pendant ce temps, j’ai préparé une tartinade saveur fromage à raclette/tartiflette : 150 g pommes de terres cuites à l’eau, mixées avec 100 g de purée d’amande blanche, 1/2 cuillerée à café de sel, 50 ml de vin blanc sec bouilli pendant 3 minutes pour faire évaporer son alcool et une partie de son eau, 40 ml (10 g) de levure de bière.

Dans un plat à gratin, j’ai mis les légumes cuits et nappé de tartinade, puis saupoudré de levure de bière en paillettes et enfourné. Ce gratin était délicieux au sortir du four. Il est préférable de ne pas le faire à l’avance car j’ai trouvé la texture moins agréable quand il a été réchauffé.

.

Wraps

Et voici un « bar à wraps » : des galettes pour fajitas, des carottes râpées, des haricots rouges au naturel, du maïs en conserve, des cacahuètes grillées et un pot de mayonnaise végétale (Véganaise d’Amora). Et le résultat en version à emporter :

.

Pâtes blondes au chou fleur

Comme pour les pâtes au brocoli, j’ai expérimenté une recette où tout cuit dans la même casserole. Dans 1,5 L d’eau avec 2 cuillerées à café de sel fin, j’ai mis les fleurettes de 1/2 chou fleur (250 g), 50 g de lentilles corail sèches et 200 g de pâtes. Après cuisson et égouttage, j’ai ajouté 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive, beaucoup d’ail semoule et d’oignon semoule.

.

Flanby maison-industriel

Toujours dans ma lignée de recettes très rapides, à base de produits trouvables en supermarché, voici les flanbys. C’est une version maison mais à base d’aliments transformés : de la préparation pour flan Ancel (attention, d’autres marques ne sont pas 100 % végétales), du lait de soja nature (attention, les autres laits végétaux ne fonctionnent pas) et, pour servir, du nappage caramel tout prêt.

.

 Truffes à la crème de marron

Tant qu’à avoir de la Végétaline à la maison pour faire des roses des sables en chocolat, j’en ai profité pour tester une autre recette gourmande : les truffes. Faire fondre 60 g de chocolat noir pâtissier avec 40 g de Végétaline, puis incorporer 100 g de crème de marron. Laisser durcir au moins 1h au frais. Rouler en boulettes, puis les rouler dans une assiette creuse contenant 2 cuillerées à café de cacao en poudre non sucré.

Une prochaine fois, je testerai les truffes d’Oceanwave dans « Le guide du p’tit vegan » de l’association La voix des animaux. Il faut faire fondre 70 g de chocolat avec 40 g margarine puis mélangé avec 80 g crème de marron, 20 g de spéculoos en poudre. Former de petites boules et les rouler dans 20 g de noix de coco en poudre.

.

Bon dimanche et bon courage !

Soupe à l’oignon gourmande

8 Mar

Bonjour !

Une soupe à l’oignon, ce n’est pas compliqué à faire et c’est vraiment un plat réconfortant. Voici une version 100 % végétale, avec tartines de fromage de pomme de terre. Ne les zappez pas : elles ne prennent pas plus de temps à faire et elles sont nécessaires pour vraiment se régaler.

Ingrédients pour 2 personnes

Pour le fromage de pomme de terre
– 1 pomme de terre (150 g)
– 1 cuillerée à café de jus de citron (5 g)
– 50 ml d’huile de colza désodorisé (45 g)
– 1/2 cuillerée à café de sel
– 40 ml de levure de bière en paillettes (10 g)

Pour la soupe
– 3 oignons (300 g)
– 3 cuillerées à soupe d’huile neutre (40 g)
– 1 bouillon cube 100 % végétal
– 1/2 cuillerée à café d’ail semoule
– 1/2 cuillerée à café de paprika fumé
– 500 ml d’eau, si possible bouillante

Pour les tartines
– 2 tranches de pain au levain grillé ou 4 biscottes

Préparation
– Éplucher la pomme de terre. On peut la couper en morceaux pour accélérer la cuisson.
– Faure cuire la pomme de terre à l’eau.
– Pendant ce temps, éplucher les oignons, les couper en quartiers puis les trancher finement.
– Dans une casserole, faire cuire à feu moyen-doux les oignons émincés avec l’huile. Ils ne doivent pas colorer.
– Au bout de 5 minutes environ, ajouter le cube, l’ail, le paprika et l’eau. Couvrir et laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que les oignons soient fondants. Cela prend environ 15 minutes.
– Égoutter la pomme de terre et la mixer avec les autres ingrédients du fromage patate. J’utilise un mixeur plongeant.
– Servir la soupe dans les assiettes et poser par-dessus le pain ou les biscottes tartinées de fromage de pomme de terre.

.

Remarques

  • Pour le service : Le pain va ramollir au contact de la soupe et pourra alors être coupé en bouchées avec le côté de la cuillère à soupe. Il n’y a donc pas besoin de prévoir de fourchette ni de couteau, par contre je trouve une assiette creuse plus pratique qu’un bol.
  • Le bouillon cube peut être de différentes marques, et il peut aussi être sous forme de poudre. En supermarché, en bouillon cube 100 % végétal, on trouve par exemple le Kub Or. D’ailleurs, dans quelques jours, je partagerai avec vous mes analyses de la composition de différents bouillons cube du commerce.
  • Si on a le temps, on peut conserver l’eau de cuisson des pommes de terre pour l’utiliser comme eau dans la soupe. Merci Eve pour cette astuce !

Bon dimanche !

Repas de fin février

1 Mar

Bonjour !

Pour une fois, j’ai plus de photos de sucré que de salé à vous montrer, alors on va commencer par le dessert !

.

Tranches de pomme

Je ne me lasse pas d’observer les tranches de pomme à la lumière… En ce moment, le Béluga les mange tartinées de Nocciolata sans lait, et le Pinto en jouant ce que chacun de nous croque un petit bout de tranche, ou il les saupoudre d’un peu de sucre avant de les manger.

.

Brioche et roses en chocolat

Une jolie brioche façon Michalak, aromatisée avec une cuillerée de mahlep. On l’a dégustée tartinée de confiture. « On », c’est Doudou, moi et nos ami-es, parce que le Béluuga comme le Pinto snobent la brioche et les gâteaux moelleux – à part certains gâteaux industriels…

Et j’ai finalement sauté le pas d’acheter de la Végétaline, pour faire les fameuses roses des sables en chocolat de Tatie Marie. On fait fondre 250 g Végétaline avec 200 g de chocolat noir pâtissier et 150 g sucre glace. On ajoute 170 g corn flakes un peu émiettés et on verse dans de mini caissettes en papier. Moi je n’ai pas de caissettes en papier, donc j’ai versé le mélange (qui est assez liquide) dans une lèchefrite tapissée d’une feuille de cuisson. Une fois refroidi et durci, j’ai cassé la plaque en morceaux. La prochaine fois, pour comparer je testerai la version de Marmiton : 200 g de margarine, 300 g de chocolat, 125 g de sucre glace et 170 g de corn flakes. Je me demande si la Végétaline est équivalente à la margarine végétale, sur les plans éthique et écologique.
.

Cookies au chocolat

Pour les goûters du Béluga, ces cookies simplissimes sont une valeur sûre. J’ai enfin essayé l’astuce de portion et la pâte avec une cuillère à glace puis de l’étaler à la main. Cela fait effectivement gagner du temps ! Avec une cuillère à glace normale, on obtient des cookies assez grands, donc comme le Béluga est encore petit (si si, il n’a que 7 ans ok ?) je vais rester à la technique manuelle pour le moment.
.

Chichi fregi

Quand j’explique que j’habite à l’Estaque, j’ai un argument consensuel : c’est un quartier à l’esprit village, avec ses petits commerces, la plage pas loin, tout en étant facile à relier au centre ville par le train, le bus ou la navette maritime.
Mais il y aussi une raison plus jubilatoire : les baraques à panisses ! Grâce à ça, on peut acheter la même street food gourmande que les autres, même quand on est végétalien et adepte du zéro déchet. On achète les panisses pour un apéro avec des ami-es ou comme base de repas pour nous. On se régale des chips vendues en vrac. Et en sucre on choisit le chichi au sucre : de la pâte à pain parfumée à la fleur d’oranger, frite puis roulée dans le sucre pour donner un beignet délicieux. Franchement, c’est pas merveilleux cet endroit ? (Je n’aborderai pas ici la corruption ni les autres problèmes que posent cette ville.)

Ici, on a mangé le chichi dans le bus vers la bibliothèque l’Alcazar : une grande bibliothèque avec beaucoup de livres (dont les miens, en fait !) et surtout une machine vitrée qui fait de la lumière verte puis rouge quand on y dépose un livre à rendre, puis le déplace sur un tapis roulant et dans une espèce de roue qui l’emmène dans les sous-sols…

.

Petit déjeuner du Pinto

En ce moment, le Pinto déjeune de biscuits, ses préférés étant les Spéculos Lotus (avec huile de palme…). Je lui coupe des tranches de pomme pour aller avec. Et il s’est remis à boire du lait de soja aromatisé avec de l’eau de fleur d’oranger et un peu de sucre. Quand il était bébé, il buvait ça au biberon quand je n’étais pas là, maintenant il boit avec une paille en inox mais je n’ai pas encore eu le courage de faire recirculer son joli biberon en verre. Je sais qu’il devient grand mon Pinto (3 ans et demi !) mais je n’assume pas…

.

Chocolat chaud et mini tartines

En ce moment, je le fais des chocolats chauds au lait de soja plutôt qu’à la purée d’amande. Et comme ici, il m’arrive d’utiliser comme tartines les croûtes de pain de mie délaissées par le Béluga. Je trouve ça rigolo, ces mini tartines !

.

Pâtisseries de chez Oh faon !

Quand Doudou travaille près de la préfecture en fin de journée, il nous ramène des gourmandises de chez Oh faon !, cette délicieuse pâtisserie artisanale 100 % végétale qui pour le moment n’est présente qu’à Marseille. Le gâteau au chocolat était particulièrement délicieux et réconfortant, parfait pour l’ambiance sociopolitique déprimante.

.

Soupe, sandwich, cookies et clémentines

Un reste de soupe, un sandwich au houmous avec des carottes coupées en lamelles faite de temps pour les râper. En dessert, deux cookies 100 % moelleux de chez Oh faon ! et deux clémentines.

.

Soupe, sandwich et crêpe

Vous la sentez, la fatigue d’avant les vacances qui donne des déjeuners sandwich ? Ici, une chouette soupe aux petits pois : 250 g de petits pois surgelés sont cuits avec 4 cuillerées à soupe de poudre d’amande, 1 bouillon cube et 250 ml d’eau, puis on mixe le tout. En dessert, une crêpe au sucre.

.

Tartine de radis

Je suis toujours épatée par la couleur des radis red meat. Ici, ils donnent du croquant et de la fraîcheur a du pain bis tartiné de crème/houmous de tournesol.

.

Megadara

Quand Doudou nous prépare ce délicieux plat, je repense toujours avec gratitude à l’ami-e perdu-e de vue qui nous en a donné la recette.

.

Chou vert rôti, brocoli, riz et cacahuète

J’approuve totalement la recette de chou vert rôti de Chocolate & Zuchino : un demi chou vert coupé en 8èmes puis en lanières, mélange avec  3 cuillerées à soupe d’huile et 1/2 cuilleree à café de sel, puis rôti au four jusqu’à ce qu’il soit grillé par endroits et cuit partout.

Pour les brocolis au sésame, je torréfie à sec dans une poêle 2 cuillerées à café de graines de sésame. Puis je les mélange avec 100 g fleurettes de brocoli, cuites à la vapeur, 1 cuillerée à soupe d’huile de sésame grillé, 2 cuillerées à café de sauce soja, 2 pincées d’ail semoule et éventuellement, 1 pincée de sucre.

.

Pasta con broccolo

Merci Doudou, c’était délicieux comme à chaque fois (la recette est ici). Et quel plaisir que le Béluga apprécie aussi maintenant, après des années à laisser de côté la garniture !

Bonne semaine !

Repas de début février

16 Fév

Bonjour !

.

Assiette ivoirienne

On a de nouveaux voisins, d’origine ivoirienne et ils ont fêté leur emménagement avec une beau repas avec plein de bonnes choses à manger. J’ai osé prévenir qu’il n’était pas la peine de prévoir de la viande et autres produits animaux pour nous, et que les accompagnements nous conviendraient très bien. Et ils ont prévu un large choix végétal en salé : de la banane plantain frite, des beignets à je ne sais plus quoi (mais très bons), du taboulé, du riz parfumé (délicieux), de l’article (semoule de manioc) avec une sauce à la tomate fraîche. Merci les voisins !

Les desserts prévus n’étayent pas véganes, j’ai contourné me souci en apportant ma contribution au repas : un gâteau douceur à la noix de coco et des biscuits décorés.

.

Purée et accompagnements express

Dans le frigo : un simple reste de purée de pomme de terre, et une casserole de soupe non encore mixée. J’ai mis dans ma boîte la purée, des carottes et autres légumes piochés dans la casserole de soupe, et ajouté des pois chiche et du brocoli cuits et stockés au congélateur. Avec des clémentines et des amandes pralinées, cela a finalement fait un repas satisfaisant.

.

Risotto et légumes pour poêlée

Un reste de risotto aux cèpes séchés, et un peu de légumes surgelés du commerce. Il n’y a donc exceptionnellement ni légumineuses ni oléagineux, mais ce n’est pas grave car j’en consomme à tous les autres repas. En dessert, une pomme, un cookie et une gourde de purée de pomme.

.

Riz aux lentilles et chou au sésame

A gauche, du riz cuit avec 1/3 de son poids en lentilles corail, ou plutôt des lentilles corail au riz car je fais d’abord cuire les lentilles pendant 5 minutes avant d’ajouter le riz, histoire que les deux aient fini de cuire en même temps. A droite, du chou blanc cuit à l’étouffée et assaisonné d’huile de sésame grillé et d’ail semoule. Au centre, quelques morceaux d’un steak de lentilles. En dessert, une clémentine.

.

Galettes à la fondue de poireaux

Pour la chandeleur, le Béluga a garni sa galette de tofu fumé, le Béluga a mangé les siennes réchauffées avec de la margarine, Doudou et moi garnies de fondu de poireau à la béchamel. Si j’en avais eu, j’aurais volontiers préparé une garniture de patates douces, crème de tournesol et graines de courges. J’ai préparé les galettes avec 100 g de farine de sarrasin, 50 g de farine de blé (T80), 1/4 cuillerée à café de sel, 1 cuillerée à café de carbonate de calcium, 2 cuillerées à soupe d’huile (25 g d’huile de colza), 300 g de lait de soja nature non sucré et 150 g d’eau.

.

Poêlée complète

Pour cette poêlée express, j’ai utilisé des légumes surgelés non assaisonnés (sachet de « légumes pour poêlée »), un reste de riz, un reste de maïs en conserve et des cacahuètes grillées. C’était rapide, coloré et bon !

.

Coleslaw et steak de lentilles

Toit est dans le titre ! La recette du coleslaw est ici et celle du steak est .

.

Flower burger

Sur mon trajet maison-travail se trouve un restaurant de burgers végétaliens et colorés, Flower burger ! Merci à Au vert avec Lili, grâce à qui j’en ai découvert l’existence. Ci-dessus, un Elf burger, qui est apparemment une création temporaire.

Ci-dessous, un autre exemple, cette fois avec un bun noir. Vous remarquez à côté des frites, une petite salade, une boisson et un sachet de fruits à croquer de chez Mc Donald’s… Parce que ce jour-là était un jour de dentiste pour le Béluga, et on a un accord qui stipule que cela donne le droit à un repas chez Mc Donald’s. J’ai profité de la proximité de Flower Burger avec le Mc Donald’s République pour manger un burger avec mes frites héhé !

.

Tranches de pomme

Avec une pomme et un couteau, on peut découper une spirale de pelure, puis faire apparaître des étoiles au milieu des tranches de pomme. Et avec un petit emporte-pièce, on peut retirer le trognon en ajoutant un dessin dans la tranche. Le Pinto approuve.

.

Gâteau au chocolat et pop corn caramélisé

Je ne sais pas si vous avez entendu parler des E3C, ces nouvelles épreuves du bac censées avoir les avantages de l’ancien bac ET ceux du contrôle continu. Comme l’immense majorité des profs et autres personnels confrontés à ces épreuves, je vois surtout qu’elles cumulent les inconvénients des deux méthodes, sans justification suffisante, et qu’elles sont imposées sans aucun accompagnement face aux difficultés, dans une précipitation délétère pour tout le monde. Mais notre ministre refuse de le reconnaître. Alors on essaye d’agir au mieux, de manière constructive, mais c’est vraiment une période sombre.

Pour essayer de réconforter et d’apporter un peu de lien, j’apporte à manger. Ici, un gros saladier de pop corn croustillant (cette recette sans le chocolat) et un gâteau au chocolat très simple. En voici la recette : 200 g de farine de blé (300 ml), 250 g de sucre, entre 25 et 50 g de cacao en poudre non sucré, 1 sachet de poudre à lever (1 cuillerée à soupe), 100 g d’huile neutre et 200 g de lait de soja nature.

 

.

Banane séchée et chantilly de coco

Quand on était en vacances à Anduze, on a visité la chocolaterie bean to bar Chocobio et on avait acheté, entre autres, de petites tranches de banane séchées à moitié couvertes de chocolat noir. Je peux vous dire que, nappées de chantilly de coco, cela fait des bouchées fameuses ! Pour faire la chantilly de coco, je verse dans un siphon 200 g de crème de coco à 90 % de matière grasse (en briquette, marque Kara, ou récupérée à la surface d’une cannette, marque Organi) et 2 sachets de sucre vanillé.

.

Bon dimanche !

Repas de fin janvier

2 Fév

Bonjour !

.

Dîner spécial enfants

Le jeudi, Doudou rentre très tard. J’ai pris le positif de cette situation en décrétant que le jeudi soir serait un dîner qui se mange avec les doigts, pour pouvoir jouer en même temps. Je pensais d’abord à un peu de cartes, par exemple, mais les enfants préfèrent qu’on dîner dans leur « cabane », construite en mettant matelas et couette sens dessus dessous… Ce soir-là, on a mangé de l’omelette de pois chiche (avec du ketchup pour les petits), des bâtonnets de carotte, et des gressins trempés dans du pâté de tournesol.

.

Topinambours et sandwich

En haut, un velouté de topinambour (topinambours cuits puis épluchés, huile d’olive, sel) tellement épais (j’adore) que je l’ai mangé comme une purée, agrémenté de graines de tournesol décortiquées et de pain bis. Pour compléter, un sandwich au houmous et à la salade. En dessert, un reste de poire au sirop (du commerce) avec des pistoles de chocolat, et une clémentine.

.

Bento express

Un reste de soupe, un reste de riz, un reste steak de lentilles coupé en morceaux, un mini récipient de ketchup, un reste de salade parsemée de cacahuètes pour cacher le fait que je n’ai pas eu le temps de préparer une vinaigrette. Emballez, c’est pesé ! (Et c’est lourd à cause du verre, je vais finir par en acheter une, de ces fameuses boîtes hermétiques en inox qui passent au four micro onde !).

.

Bento choucroute

Je vous en ai déjà montré, des restes de choucroute, mais celui-ci était particulièrement savoureux car agrémenté de fromage patate et de graines de tournesol.
En dessert, le reste d’une pomme coupée en tranches pour le petit déjeuner du Béluga. J’ai comblé le reste de la boîte avec des amandes et des pruneaux, c’était bon aussi !

.

Sandwich grillé au fromage patate

Cela faisait longtemps que je voulais tester une variante colorée du fromage de pomme de terre, en remplaçant 1 des 3 pommes de terre par 1 carotte. Le voici, réalisé à 4 mains avec le Pinto, en remplaçant aussi l’huile par de la purée d’amande blanche et en ajoutant un peu de paprika fumé.

Pour faire le sandwich grillé, j’ai classiquement beurré (margariné) deux tranches de pain et les ai assemblées en garnissant le milieu de « fromage ». Puis j’ai beurré les faces extérieures et grillé le tout à la poêle. Croqué en accompagnement d’une soupe de légumes, c’était fameux !

.

Soupe de fées

Quand on fait du pot au feu pour le dimanche midi, j’aime faire comme quand j’étais petite et manger le bouillon le dimanche soir, avec des pâtes dedans. On appelait cela la soupe de fées, à cause des jolis ronds irrisés formés en surface par la matière grasse.

.

Fromage blanc fantaisie

Depuis que j’ai des enfants, je me suis remise au yaourt. J’en prépare environ 1,5 kg chaque semaine, avec du lait de soja nature et un sachet de ferments, reparti dans deux bocaux en verre qui incubent une nuit au four règle à 40. Puis j’égoutte le yaourt 12h à 24h et je le fouette avec environ 10 % de son poids en huile de colza désodorisée. Cela fait un fromage blanc végétal très riche en oméga 3 ! Les enfants l’aiment avec du sirop, et maintenant simplement avec du sucre. Et si je leur propose des billes en sucre argentées ou des étoiles en sucre, c’est la fête ! Ici, étoiles en sucre Valentine et Patachou.

.

Goûter d’épiphanie

Une galette des rois végétales de chez Oh faon !, un chocolat chaud soja et un chai latte soja de chez Starbucks. On n’a pas évité le zéro déchet sur ce coup, malgré mon kit à emporter (serviette en tissu, ramequin-mini verre en inox, petites cuillères et petites fourchettes en inox).

.

Déjeuner à emporter

Une classique salade de riz aux lentilles et maïs, des sandwichs à la margarine et aux Végé-tranches fumées ou aux carottes râpées. En apéro, on avait des caachuètes et en dessert/goûter, des clémentines et des biscuits.

.

Diner chez Aujourd’hui Demain

Vous l’avez peut-être compris grâce aux deux photos précédentes, en janvier on a pris le train en famille. C’était pour un week-end express à Paris, histoire d’être présents à l’anniversaire d’un ami. On en a profité pour découvrir le sympathique concept-store et restaurant Aujourd’hui Demain. On a fait quelques emplettes et on a notamment goûté  des aliments inhabituels, comme un steak végétal (Beyond Meat ?) avec des pommes de terre grenaille pour le Béluga.

En dessert, j’ai profité d’un bon tiramisu, le Pinto a choisi une briquette de lait végétal chocolat-banane et le Béluga un chocolat chaud végétal de compétition, avec chantilly et mini marshmallows !

.

Bonne semaine !

Repas de début janvier

19 Jan

Bonjour !

En ce moment, c’est la fête des soupes : j’en mange même le midi ! Cela me permet d’emballer des déjeuner express et réchauffants. C’est un peu lourd car j’utilise des boîtes hermétiques en verre pour réchauffer la soupe au four micro ondes du travail, mais j’ai découvert en supermarché qu’il existe maintenant des contenants hermétiques en inox qui passent au four micro ondes, en plus du four traditionnel et du congélateur (marque Cuitisan / PracticDomus) !

.

Soupe et empanadas

Il y a quelques semaines, j’ai préparé du pâté de lentilles au poireau. Mais je l’ai trouvé trop fort : bizarrement, je trouve maintenant trop forts les préparations contenant de l’ail cru (même le houmous !). Alors j’ai utilisé le pâté pour garnir de petits ronds de pâte feuilletée, que j’ai ensuite pliés en deux pour faire des mini chaussons. Après cuisson au four, je les ai stockés au congélateur. Et ils ont été parfaits à manger avec une soupe !
.

Soupe et crozets à la crème

Un reste de soupe, un reste de crozets à la crème, une clémentine et des amandes au chocolat. C’était très bon mais en fait pas assez pour le caler jusqu’au dîner. Il aurait sans doute suffit que la soupe soit plus épaisse et contienne un peu de légumineuses.

.

Soupe et sandwich

Cette fois-ci, c’est une soupe bien épaisse, avec pas mal de lentilles corail. Je l’ai accompagnée de deux sandwichs, deux petites pommes et voilà !

.

Choucroute végétale

Doudou nous a préparé sa choucroute aux deux pommes, et on en a profité pour voir ce que donnait l’ajout de pommes de terre vitelottes. Elles perdent beaucoup de leur couleur lors de la cuisson !

.

Salade de lentilles

Bon c’était un plat de décembre, mais  vous ne m’en voudrez pas ? Une jolie salade fourre tout : lentilles, tranches de radis, salade verte. J’avais aussi du pain pour accompagner. En dessert, une crème au chocolat du commerce.
.

Pâtes et steak de lentilles

Pour Noël, j’ai reçu en cadeau ce plat en verre spécial bento : il est hermétique et contient une séparation intérieure en verre. J’avais hésité à l’acheter moi-même et il m’avait semblé trop lourd et encombrant pour mon sac, en plus d’être difficile à ranger car on ne peut rien même dedans à cause du séparateur. J’ai quand même donné sa chance au contenant. Verdict : il a effectivement tous les inconvénients que j’imaginais, en plus d’être énervant car le séparateur n’est pas déplaçable. Cela part d’une très bonne intention pourtant… Mais je n’en peux plus de ces objets dont je n’ai pas besoin ! J’ai la chance d’avoir assez d’argent pour acheter raisonnablement les objets qui me plaisent, et gérer les cadeaux non désirés est une charge pour moi. Alors ma résolution pour 2020, c’est d’arriver à faire comprendre à mes proches que, sincèrement, à la place d’un cadeau, ce qui me ferait vraiment plaisir, c’est qu’ils fassent un don pour moi à une association, par exemple à la Fondation Abbé Pierre.
.

Déjeuner au domaine du Rayol

Pendant les vacances, Doudou et moi avons passé deux journées en amoureux pendant que nos parents gardaient les enfants. Pour la première, nous sommes allés dans un superbe parc botanique méditerranéen : le domaine du Rayol. Et avant de profiter de l’intéressante visite guidée, nous avons profité d’un délicieux déjeuner au calme au café restaurant du parc. La carte est très courte, mais nous avons demandé un plat composé uniquement des accompagnements et, comme vous pouvez le voir, c’était une belle assiette ! Courge, patate douce et fenouil rôti, pommes de terre grenaille, graines de tournesol, mesclun, tranches croustillantes et petit verre de soupe.

.

Déjeuner au Lauracée

Pour notre deuxième journée en amoureux, nous sommes retournés au Lauracée, que nous avions beaucoup apprécié. A cause d’un bug du site internet, le restaurant n’a pas été prévenu que notre réservation était pour des repas végétaliens, mais ils ont improvisé avec plaisir et le service a encore été chaleureux et attentionné. C’est vraiment une très chouette adresse !

En entrée, un trio : salade de pois chiche, fenouil mariné (un délice) et houmous .

En plat, des spaghettis aux choux de Bruxelles rôtis et à l’ail noir. Miam ! On va absolument tester ça à la maison !

Pour le dessert, la seule proposition végétale est un trio de sorbets. Je ne suis pas fan en général mais on s’est laissé tenter car ce sont des sorbets préparés chaque jour par le chef. Ici framboise, ananas et mangue. Miam !

.

Mousse au citron

Comme c’est la saison des agrumes, j’ai fait de la mousse au citron, comme d’habitude sans œuf ni crème. C’est une recette qui fonctionne bien !

.

Galette à la frangipane

Pour 4/5 personnes, je prépare 400 g de garniture. Je torréfie 150 g d’amandes à la poêle (sans rien ajouter de plus) puis je les mixe au robot avec 100 g de sucre pour obtenir une poudre. J’ajoute 100 g de yaourt nature, 40 g d’huile neutre et 10 g de rhum (ou un peu d’arôme naturel d’amande amère, par exemple de la marque Natali). Puis j’utilise une pâte feuilletée du commerce, coupée en deux disques : un de 23 cm de diamètre pour le dessus, puis un, rapiécé, de 22 cm de diamètre pour le fond. Je garnis le disque du fond jusqu’à 2 cm du bord et le Béluga cache la fève (ou toutes les fèves et sujets possibles, pour avoir un maximum de chance de tomber dessus). On mouille les bords puis ajouter le deuxième disque. On décore avec le dos d’un couteau (pour ne pas déchirer la pâte) tout en perçant quelques trous pour laisser la vapeur s’échapper. Je ne badigeonne rien sur le dessus avant cuisson car, pour avoir fait la comparaison avec/sans lait végétal, je n’ai observé aucune différence. Et on fait cuire à 185 degrés pendant 20 ou 25 minutes, jusqu’à ce que le dessus soit doré.  Et je nappe la galette de sirop d’agave ou de confiture dès la sortie du four, pour qu’elle soit brillante.

.

Bon dimanche !

Repas de fin décembre

5 Jan

Bonjour !

.

Menu à thème « sapin »

Voici notre repas de la Saint Sylvestre, qui pour une fois n’a pas été une soirée jeux : après le dîner, nous avons monté un petit télescope et nous sommes partis à la recherche d’un coin pour observer les cratères de la lune.

Vous voyez sur la photo un contenant étroit où se trouve notre boisson festive du moment : du jus d’orange pressé et du sirop de fraise.

Le salé était un buffet où chacun pouvait faire ses petits toasts sapins. Le Béluga et moi avions découpé les sapins en pain de mie grillé, le Pinto et moi avions préparé du houmous et écrasé un comprimé de spiruline pour le colorer en vert. Il y avait aussi du houmous nature et de la margarine, pour celleux qui préfèrent un sapin enneigé.

En décoration de sapin, il y avait des carottes râpées, des rondelles de radis, des grains de grenade, des tranches de champignons. On avait aussi disposé d’autres restes : un fromage de cajou acheté pour Noël, des saucisses végétales coupées en rondelles…

Et voici un exemple de toast sapin :

Pour le dessert, j’ai repris l’idée du paysage enneigé d’il y a 2 ans, et je l’ai enrichie avec ce que j’avais sous la main. En plus des « bûches » en banane, des tas de neige en chantilly de coco et des flocons de neige en sucre glace. Il y a donc un sapin en kiwi et ses décorations en grain de grenade. C’est rapide à préparer, c’est bon et très joli quand on verse le sucre glace à table (à travers une petite passoire). Bien entendu, les enfants ont voulu ensuite qu’il neige à nouveau sur leur assiette, sur leur main…

.

Déjeuner express

Des radis à manger avec du pain « beurré », des chips, du houmous et des carottes râpées qu’on peut superposer sur une tartine, et un fromage de cajou aux fleurs et herbes séchées (acheté par nos familles pour le repas de Noël !).

En dessert, en ce moment c’est clémentines et yaourt de soja aromatisé avec du sirop de fraise.

.

Céleri rave sucré salé

Vous vous souvenez du céleri rave à la banane ? Comme on ne sentait pas vraiment son goût, qu’elle apportait surtout du moelleux et de la douceur à la sauce, je l’ai remplacée par de la compote de pomme. C’était sympa aussi ! Il faut que je refasse la recette en notant les quantités.

.

Opération crêpes

Pour la fête de Noël de l’école, on fait des crêpes. Pour aller plus vite, je fais comme ma maman : j’ai deux poêles en même temps. Celle de droite est une crêpière anti adhésive fabriquée en France et censée durer longtemps (De Buyer). Celle de gauche est une crêpière électrique qui peut aussi servir à cuire plusieurs mini crêpes en même temps (Lagrange).

.

Les gourmandises du calendrier de l’Avent

Dans chaque tiroir de notre calendrier de l’avent, on trouve une « pendouillette » à accrocher dans le sapin en bois du calendrier, et on y ajoute aussi un petit mot. Il peut donner droit à des bisous ou un massage, indiquer la localisation d’un petit cadeau (mini chasse au trésor, qui est par exemple une paire de ciseaux, une nouvelle décoration de Noël, un petit pot de perles en sucre dorées La Patelière) ou proposer une activité à faire en famille. Cette année, il y avait notamment : planter le blé de la Sainte Barbe, avoir un petit déjeuner au lit avec moi (héhé), se maquiller, fabriquée des cartes à gratter, faire des cookies boules de neige,

Le droit d’avoir du pop corn au caramel (selon cette recette, sans le chocolat),

La fabrication de flocons en papier de soie (tutoriel ici).

.

Petit déjeuner dans le train

J’ai eu la chance que mes deux TGV soient maintenus et que j’aie pu trouver du covoiturage ou bus pour le reste ! Je voyage avec une gourde de 750 ml environ pour l’eau et, quand il fait froid, j’ajoute cette petite gourde isotherme de 350 ml (Trendy de Gaspajoe) qui a un bec verseur parfait pour boire tout en marchant. Je la remplis d’infusion en partant de la maison et, quand je repars, je la fais remplir de chocolat chaud au lait végétal au Prêt à Manger ou au Starbucks de la Gare de Lyon.

.

Menu de Noël

Je suis allée passer le 25 décembre chez ma grand-mère. Mon père était passée la voir peu de temps auparavant et avait fait des courses, j’ai apporté aussi quelques petites choses et on a largement eu de quoi se régaler.

En entrée de réveillon, on a fait une salade rapide à base de mâche, dés de betterave, tomates cerises (snif) et têtes de champignon de Paris garnies de houmous.

Je vous montre ici le plat du lendemain midi, qui ressemble beaucoup à celui du réveillon. J’avais apporté du risotto de légumes qu’il suffisait de cuire avec un peu d’huile. Ma grand-mère avait en plus une cocotte de plat préparé non végane.

Le lendemain midi, on a donc ajouté des dés de courge cuit à la poêle, mais aussi des morceaux de « foie gras » (je suis une fidèle du Faux gras de Gaïa). Et à côté, un peu de mâche et de graines de grenade pour la fraîcheur et le croquant.

Ma grand-mère avait tenu à préparer un dessert de fête. Je ne sais pas combien de temps elle y a passé ! Elle a sculpté pour chacune de nous un pamplemousse pour lui donner une forme de panier, qu’elle a ensuite garni de salade de fruits. La classe !

.

Entremet coco simplissime

Moi aussi j’avais prévu un dessert. Et j’ai même apporté mon joli moule en silicone en forme de dahlias pour donner un aspect raffiné à cet entremet très simple. J’ai simplement fait bouillir pendant 1 minute le mélange de 400 ml de lait de coco entier (à 60 % de matière grasse ou, dans mon cas, un lait obtenu avec 200 ml d’eau et 200 ml de crème de coco entière, à 90 % de matière grasse), 50 g de sucre (5 cuillerées à soupe rases), 1 sachet de sucre vanillé et 2 g d’agar. Puis j’ai reparti le mélange dans les 6 alvéoles de mon moule en silicone. Après refroidissement (compter au moins 1 heure), j’ai servi chaque portion décorée de grains de grenade, dont l’acidité relève parfaitement la douceur du flan à la noix de coco.

La photo montre aussi un marron glacé, miam !

.

On a profité au maximum de ce jour et demi en tête à tête, et on a bien sûr goûté tranquillement autour d’une infusion. Ici accompagnée de compote de pomme et de pain aux fruits secs.

Bon dimanche !

Repas de début décembre

15 Déc

Bonjour !

Oh la la, je suis vraiment en retard pour répondre à vos commentaires ! Je publie quand même l’article du jour, mais après il faut que j’arrive à trouver le temps de continuer vos discussions.

.

Salade de semoule à la grenade

Je vous avais parlé ici de mon premier essai de ce type de salade, et Doudou et moi l’avions tellement aimée que je m’étais promis d’en refaire. J’ai mesuré les ingrédients pour vous donner une recette précise. Pour 200 g de semoule cuite, mélanger 2 cuillerées à soupe d’huile neutre, 1 cuillerée à soupe de jus de citron, du sel si la semoule n’est pas déjà salée, et les grains d’une petite grenade (environ 50 g de grains) et ajouter 100 g de pois chiche cuits (et égouttés) OU 50 g d’amandes blanches (si possibles réhydratées en les trempant quelques heures dans de l’eau froide ou quelques minutes dans de l’eau chaude). Couper en lanières, aux ciseaux ou au couteau, environ 5 feuilles de salade. Mélanger le tout et se régaler ! Je suppose qu’on peut remplacer la grenade par 30 g de raisins secs réhydratés, mais je n’ai pas encore essayé.

Avec cette salade, puisqu’on est dans le froid de l’hiver, j’ai pris de la soupe, et en dessert de petites pommes et des amandes enrobées de chocolat noir.

.

Salade de lentilles, mâche et grenade

Avec le reste d’amandes et raisins trempés, une belle quantité de mâche et quelques rataillons de carotte crue, j’avais de quoi garnie une portion de lentilles pour en faire une salade de fête. J’ai mélangé les lentilles avec la vinaigrette dans une boîte de taille moyenne, et mis la garniture dans une boîte séparée, un peu plus grande, pour la protéger de l’acidité de la vinaigrette et faire le mélange au dernier moment. En haut, le dessert : des dés de pomme à tremper dans une crème dessert du commerce.

Et je n’avais pas spécialement prévu cela pour ce repas, mais ces 4 boîtes s’emboitent donc l’ensemble a été très compact à transporter au retour ! Pour info, il s’agit de boîtes achetées sur sans-bpa.com il y a plusieurs années et ce site a maintenant des produits de marque différente mais qui semblent équivalents.

.

Curry au chou fleur et pois chiche de la Fée Stéphanie

Ici, quand on achète du chou fleur, Doudou demande toujours qu’on le cuisine avec des pâtes, selon cette recette de sa grand-mère. Mais moi j’aumerais varier un peu, alors pour ce chou fleur j’ai négocié ! D’autant que j’avais repéré cet alléchant curry au chou fleur et pois chiche au lait de coco de la Fée Stéphanie. Et on s’est régalé : cette recette est rentrée directement dans notre liste de bonnes recettes à base de légumes ! Certes il y a du lait de coco dans les ingrédients, ce qui n’est pas du tout local, mais pour cette recette occasionnelle, cela en vaut largement la peine.

.

Salade de lentilles, mâche et chou fleur

Avec le reste du chou fleur cuit à la vapeur, j’ai fait mon habituelle salade de lentilles avec vinaigrette à la moutarde et un légume cuit : cela peut être des cubes de betteraves, du brocoli ou, ici, du chou fleur. Et de la mâche pour la fraicheur.

Pour ce diner, il y avait aussi un reste de soupe et un reste de couscous de légumes.

.

Purée, saucisse et restes divers

Pour mon article listant les aliments que j’accepterais d’acheter dans un supermarché, j’ai acheté un paquet de purée de pomme de terre deshydratée. Je n’en avais pas mangé de puis très, très longtemps. Hé bien… c’est toujours aussi bof, hein…

Dans ce déjeuner, en haut le dessert, une clémentine, et un reste de salade de lentilles au chou fleur et salade verte. Et bas, un reste de purée instantannée (préparée avec du lait de soja et assaisonnée de sel et de levure de bière), une saucisse végétale, la fin du chou fleur et un reste de risotto aux cèpes séchés.

En bas, le déjeuner de la veille : la fameuse purée, la salade de lentilles et les chou fleurs cuits à manger trempés dans du parmesan d’amande.

.

Pot au feu végétal

Doudou nous a préparé son pot au feu, ici accompagné d’un dessert tout simple : des tranches de poire au sirop et des pistoles de chocolat noir. Vous pouvez voir ci-dessous le premier service du pot au feu : avec oignon, carotte, pomme de terre, navet, poireau, saucisse végétale et… chou vert pommé. Donc je suppose qu’on ne peut pas appeler ce plat pot au feu, mais tant pis !

.

Megadara

Là aussi, un plat concocté par Doudou, dont la recette est ici. En haut à gauche, on voit l’oignon frit, en bas le boulgour et les lentilles aux épices. J’ai mis dans la même boîte un peu de carottes râpées, que j’ai donc mangées chaudes car tout a été réchauffé en même temps. Et pour le dessert, le classique combo pomme & amandes au chocolat.

.

Soupe & pain

Doudou a eu envie de pumpernickel, et cela allait très bien coupé en petits morceaux sur un bol de soupe.

.

Repas au Lauracée

Pour l’anniversaire d’un ami, nous nous sommes payés un resto chic : le Lauracée, à Marseille. La salle était confortable, le service très attentionnée et la nourriture absolument délicieuse. J’ai téléphoné la veille, ce qui n’a pas laissé beaucoup de marge au chef pour nous préparer une entrée et un plat végétalien, mais il a fait un travail formidable !

En entrée, une soupe délicieusement garnie et une salade de fenouil aux agrumes. En plat, une belle assiette de cèpes avec des carottes. Et cela n’en a pas forcément l’air, mais à ce stade Doudou et moi avions déjà le ventre tellement plein que l’on a eu du mal à finir nos assiettes. C’est donc sans regret que j’ai fait l’impasse sur le dessert, d’autant que les possibilités végétaliennes consistaient en des sorbets, pas très attirants pour la frileuse que je suis.

On reviendra donc avec grand plaisir au Lauracée pour un repas en amoureux !

.

Je profite de ce billet de décembre pour partager avec vous deux photos de Gino, notre lutin de Noël. Sur la première photo, vous voyez au fond notre calendrier de l’avent réutilisable. Il a l’avantage de comporter une pendouillette à accrocher chaque jour, ce qui fait que le tiroir n’est jamais vide, même si on n’a pas pris le temps d’y glisser un petit mot. L’autre avantage, c’est que tous les tiroirs sont indépendants, donc on peut les garnir jour après jour si on n’a pas eu le temps ou l’inspiration de tout préparer à l’avance.

Ci-dessus, Gino admire le globe lumineux. Ci-dessous, Gino prend un bain de mousse pois chiche.

Bon dimanche !

Repas de fin novembre

8 Déc

Bonjour !

Merci infiniment pour vos gentils mots ! Vous m’avez vraiment rassurée. Je vais voir avec WordPress s’il n’existe pas un modèle plus simple pour déposer les commentaires, mais en tout cas j’ai bien reçu l’info : même si vous ne commentez pas, vous êtes là et ce que j’écris vous intéresse, y compris quand je sors de la cuisine. MERCI !

Au passage, j’en profite pour partager avec vous mon avis sur un sujet d’actualité : la grève contre la réforme des retraites. Je fais partie des profs qui ne font jamais grève. La seule fois où j’avais manifesté avant, c’était quand j’étais en thèse, contre les coupes du budget de la recherche (à quoi sert de former des chercheurs si ensuite on n’a pas de postes pour eux ni de financement pour leur travail ?). Et je ne suis pas contre le principe de réformer en général.

Mais en tant que prof et en tant que femme/mère, je suis déjà moins bien payée qu’une personne ayant le même niveau d’étude (bac + 5 au minimum) mais exerçant un métier différent, et moins bien payée qu’un homme. Et de ce que j’ai compris du projet actuel, c’est d’une part que les trimestres de grossesse ne compteront plus pour la retraite, et d’autre part que ce ne seront plus les dernières années de salaire mais la totalité de la retraite qui définiront le niveau de rémunération. Sans compter la notion de « point », très inquiétante puisqu’en tant que fonctionnaire, notre salaire est déjà soumis à un système de point d’indice, qui est d’ailleurs gelé depuis de nombreuses années alors que le coût de la vie n’a pas cessé d’augmenter, lui, et que les tâches professionnelles qu’on nous impose augmentent aussi. Bref, j’espère évidemment que le projet qui sera dévoilé mercredi sera rassurant, mais en attendant je suis en grève pour manifester mon inquiétude.

.

Buddha bowl

Voici un condensé de reste : des lentilles, des brocolis et du riz, ainsi que ma garniture préférée du moment pour les crêpes salées : des patates douces sautées avec des graines de courge, et de la crème de graines de tournesol/houmous de tournesol. Je vous ai parlé ici de cette belle création de Mélanie Mardelay, que j’ai adaptée comme suit : Dans au moins 500 mL d’eau, faire bouillir 100 g de graines de tournesol décortiquées, pendant 10 minutes ou plus. Égoutter puis rincer les graines (on en obtient environ 160 g). Les mixer avec 1 cuillerée à café de tahin (5 g), 1 cuillerée à soupe de jus de citron (15 g), 3 pincées de sel, 3 cuillerées à soupe d’huile de colza (40 g) et 80 mL d’eau (80 g). Conserver au frais dans un récipient hermétique, la crème est encore meilleure le lendemain.

Au passage, je note ici ma recette de galettes de sarrasin. Mélanger 100 g de farine de sarrasin, 50 g de farine de blé (T80), 1/4 cuillerée à café de sel, éventuellement 1 cuillerée à café de carbonate de calcium. Ajouter 2 cuillerées à soupe d’huile (25 g d’huile de colza), 300 g de lait de soja nature non sucrée et 150 g d’eau.

.

Bento à l’arrache

Je crois qu’on ne voit pas que ce bento a été préparé en 5 minutes, le lendemain d’un diner qui était déjà à l’arrache… On avait fait cuire du riz et, 5 minutes avant la fin, on avait simplement ajouté des petits pois surgelés. Le lendemain matin, j’ai passé à l’économe une petite carotte, et décongelé un filet de tofu à la japonaise placé au congélateur pour les cas d’urgence. Et voilà, on part au travail !

.

Repas à l’arrache

Un reste de soupe et des sandwichs au beurre de cacahuète avec les crudités qui restaient au frigo : carottes râpées ou feuilles de mâche. En dessert, des amandes au chocolat noir. Là aussi, en 5 minutes c’était emballé !

On peut aussi accompagner la soupe d’une quiche, ici une sympathique quiche de restes.

.

Purée et allumettes de tofu

Ici, une purée qui pourrait quasiment nous servir de repas, puisqu’elle est composée de 2/3 de pommes de terre cuites à l’eau et 1/3 de haricots blancs cuits, égouttés et mixés au mixeur plongeant. On y a quand même ajouté des allumettes de tofu fumé, pour varier les textures.

A propos de tofu, je n’en achète quasiment jamais du nature, mais si vous n’avez pas accès à du tofu fumé, vous pouvez préparer des « lardons de tofu » en faisant sauter/frire des allumettes de tofu nature dans une poêle généreusement huilée, puis en déglaçant avec de la sauce soja.

C’est très bon aussi !

.

Epinards aux pommes de terre et aux pois chiche

Voici une recette que je me régale de refaire chaque hiver quand les épinards ou les blettes arrivent. Vous l’avez en détails ici. Et je suis toujours impressionnée de voir la diminution du volume de feuilles lors de la cuisson !

.

Ragoût aux petits pois

Doudou nous a régalé de son délicieux ragoût de pommes de terre aux petits pois (surgelés), un plat qu’on semble toujours faire en automne/hiver. Peut-être qu’au printemps prochain on aura la présence d’esprit de le préparer à la saison des petits pois ?

.

Bento tricolore

Du chou Romanesco, de la polenta et des haricots blancs sauce tomate. Bref, simplement les restes du diner !

.

Chou rave sauce maffé

Un déjeuner du dimanche, avec du chou rave en sauce maffé servi avec du riz. Et, pour avoir la paix avec les petits, des nuggets de pois chiche.

.

Salade de lentilles et tartelettes

J’ai fqit une salade avec ce qu’il y avait dans le frigo : des lentilles, des carottes râpées, de la mâche, et j’ai simplement assaisonné avec de l’huile de colza et du parmesan d’amande. A côté, un reste de tartelettes carotte-pois chiche. Et pour le dessert, des poires au sirop avec un reste d’entremet au chocolat.

Ce bavarois au chocolat, ça fait plusieurs années que je travaille dessus à toutes petites touches (environ 2 essais par an) et je n’en suis toujours pas satisfaite. Mais je ne me décourage pas.

.

Repas crêpes

Au début de l’article, je vous ai parlé des galettes de sarrasin que j’avais garnies de patates douces et de crème de tournesol. Mais en fait, j’étais d’abord partie pour faire des crêpes sucrées. Ma recette de pâte favorite est à la pâte à pain, mais depuis que j’aid es enfants je vais à la simplicité, et je fais cette recette avec farine de blé et lait de soja. Ici, la crêpe est garnie d’une chantilly simplissime : je conserve au frigo une briquette de crème de coco Kara. En cas d’envie de chantilly, je la verse dans un petit siphon avec 2 sachets de sucre vanillé, j’actionne une cartouche de gaz et voilà !

.

Repas d’anniversaire

Pour la grand-mère de Doudou, on a été invité à un repas de fête, et nos proches avaient pensé à ce qu’on ait à manger. En entrée, du « pain de maïs », des tranches de courge poêlée, de l’ail en chemise et une salade de roquette.

En plat, des pâtes en sauce tomate avec des olives.

Et en dessert, ma belle-mère avait fait une tarte aux poires et au pralin.

.

Bon dimanche !