Archives de Tag: Livre

Revue de livres de cuisine crue

2 déc

Bonjour !

Voici la suite de ma revue de livres de cuisine végétalienne. La première partie était dédiée aux livres généralistes, voici la suite dédiée aux livres plus spécifiques, dédiés à un thème précis et généralement très pratiques.

Comme nous avons la chance de vivre à une époque où les livres de cuisine végé fleurissent, il y aura un article par thème : aujourd’hui, c’est la cuisine végétale crue (hé oui, je ne pratique pas trop mais je me documente quand même).

a

Cru, traduit de Charlie Trotter et Roxanne Klein

Mon avis en bref : Un livre sublime pour rêver devant des assiettes de haute gastronomie crue (et végétalienne si on remplace le miel) mais aussi les reproduire si on a le matériel (déshydrateur, blender, extracteur de jus).

- Caractéristiques générales : Un grand et beau livre écrit par deux chefs américains et comprenant de nombreuses photos en pleine page. Cette traduction est sortie en 2004 aux éditions Agnès Viénot. Le prix semble être 45 € (je l’ai acheté à un prix dérisoire dans une solderie).
- Organisation du livre en 7 chapitres : entrées, soupes, salades, plats, desserts, boissons, annexes (matériel, ingrédients, recettes de base).
- Ce qui me plait : le plaisir des yeux. C’est un de ces beaux livres de cuisine qu’on peut acheter juste pour le feuilleter et admirer les photos de plats.
- Ce qui me plait aussi : comme dans La cuisine végétalienne des grands chefs, les recettes permettent vraiment de recréer ces magnifiques assiettes, décoration comprise.
- Ce qui me plait encore : chaque recette est accompagnée d’un vin, français pour la version française du livre.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : les salsifis et truffes noires accompagnés de cèpes, les rouleaux d’été au concombre, la salade de roquette César et ses croûtons gnocchi, les fleurs de courge farcies, purée de panais au curry et oignons bruns, les roulés au chocolat accompagnés d’une glace au thé tchaï et d’une glace au chardon étoilé, la fêta d’amandes.

a

Cru, de Kate Wood

Mon avis en bref : Un livre complet et bien pensé avec de nombreuses explications et une large palette de recettes crues. Très bien pour découvrir l’alimentation crue.

- Caractéristiques générales : épais livre de taille moyenne, 19,95 €, publié en 2010 par les éditions Modus Vivendi, écrit en français canadien traduit du livre Raw living.
- Organisation du livre en 2 parties : Introduction (alimentation selon les moments de la vie, aliments et techniques, idées de menus), Recettes (trempettes, tartinades, sauces salades, soupes, salades, burgers et bouchées, sauces pour pâtes, biscuits et craquelins, suppléments, poudings, gâteaux, biscuits, friandises, recettes d’autres auteurs)
- Ce qui me plait : La présentation de l’alimentation crue, des différents ingrédients, des astuces culinaires, et la présence de recettes très variées. Bref, le côté très complet de ce livre.
- Ce qui me plait aussi : De nombreuses recettes sont photographiées, ça donne envie de les réaliser.
- Ce qui ne me plait pas : Le livre s’adresse à un lecteur féminin.
- A noter : Ne vous étonnez pas de la présence de termes "mal traduits", c’est juste du français canadien. Prune = pruneau, baie du lyciet = baie de goji, bonnes-bouches = heu…petits plaisirs ?
- Les recettes qui m’ont fait saliver : Je ne m’en souviens plus et j’ai prêté le livre… On peut lire ici un exemple de recette du livre.

a

Le bon cru, d’Helen Poolman et Anna de Leuw

Mon avis en bref : Je ne peux pas recommander à ce livre, notamment pour ceux qui, comme moi, privilégient les aliments locaux. Pour moi, tous les livres des éditions La Plage sont géniaux SAUF celui-ci.

- Caractéristiques générales : Un assez grand livre illustré de nombreuses photos. 40 pages, 19,90 €, publié en 2010 aux Éditions La Plage. C’est la traduction française d’un livre initialement écrit en néerlandais.
- Organisation du livre : Introduction sur la cuisine crue, boissons, soupes, salades, crackers et sauces, plats, desserts. Attention il n’y a pas de sommaire mais un index des recettes.
- Ce qui me plait : Les nombreuses recettes proposent d’originales associations de saveurs et des adaptations crues de certains plats (lasagnes, soupe thaï, speculoos).
- Ce qui me plait moins : La plupart des recettes demandent un appareil particulier (déshydrateur, extracteur de jus, découpeur en spirales) et l’auteur ne propose aucune astuce pour ceux qui en sont dépourvus. Alors que parfois ces astuces existent (remplacer la centrifugeuse par un mixeur, un peu d’eau et un sac à lait végétal, remplacer le découpeur en spirale par un rasoir à julienne).
- Ce qui me gêne aussi : Aucune importance n’est accordée au fait de choisir des produits locaux et de saison. Plus de la moitié des recettes fait appel à des fruits exotiques (ananas, banane, noix de coco, avocat, noix de macadamia, noix de cajou, sirop d’agave).
- Ce qui me gêne également : L’introduction sur l’alimentation crue me semble trop légère, notamment sur la nutrition. Et le terme "détox" du titre n’y est pas abordé.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : le jus de concombre menthe et citron vert (mais il faut une centrifugeuse), la mayonnaise aux pignons, la salade de betterave et orange, la tapenade ensoleillée, le mille-feuille de courgette et poire, les sushis au panais.

a

Délices déshydratés, de Linda Louis

Delices deshydrateMon avis en bref : Un petit livre génial, inventif, complet et agréable à lire. A recommander à tous les heureux possesseurs d’un déshydrateur. Pour des recettes 100 % crues, penser à utiliser du sucre cru (sucre de fleur de coco par exemple) et des purées d’oléagineux crues. Attention, 2 recettes contiennent des oeufs, 2 du fromage, 1 du miel.

- Caractéristiques générales : Petit livre richement illustré, 9,95 €, publié en 2012 aux éditions La Plage. Linda Louis a écrit de nombreux livres de cuisine et anime le blog Cuisine campagne.
- Organisation du livre en 5 chapitres : la déshydratation en questions, chips de légumes et de fruits, cuirs de fruits, crackers, biscuits et barres de céréales.
- Ce qui me plait : le tableau comparant les différents moyens de déshydrater un aliment et l’introduction qui explique tout au début de chaque chapitre.
- Ce qui me plait aussi : les photos qui donnent envie de tout faire, tout de suite.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : les roses de pomme saveur pain d’épices, les petits chaussons de figues fourrés à la pistache. les rubans de kiwi qui piquent, les carrés elfiques.

a

Les livres de cuisine crue végétale que je n’ai pas eu l’occasion de lire :

  • Tout cru, de Valérie Cupillard
  • La cuisine soleil, de Frédéric Patenaude
  • Certains l’aiment cru, de Kate Wood
  • A manger tout cru, de Jeannette Dextreit
  • L’alimentation vivante, de Colombe Plante
  • L’alimentation vivante pour votre santé, de Christian Tal Schaller et Johanne Razanamahay

a

Alors, ça vous donne des idées pour la liste au père Noël ?… Pour la cuisine végétale non crue, j’espère publier rapidement la suite de la série, sinon allez piocher dans les livres des éditions La Plage, ce sont des valeurs sûres (et leur dernière parution est un livre de desserts 100 % végétaux totalement génial écrit par Marie Laforêt).

Bon dimanche !

Revue de livres de cuisine végétalienne (1)

26 fév

Bonjour !

Depuis mon article sur quelques livres de cuisine végane en anglais, plusieurs livres de cuisine végétalienne en français sont parus.  Voici une revue des livres que j’ai pu lire, qu’ils soient 100 % végétaliens ou "juste" d’excellents livres pour prendre la liberté de cuisiner différemment, quel que soit le sens que vous souhaitez donner à votre alimentation.

Comme nous avons maintenant l’embarras du choix, j’ai coupé ce billet en 2 parties : aujourd’hui les livres de cuisine généralistes sur le végétalisme, avec des réflexions et recettes permettant d’aborder globalement ce type d’alimentation ; pour le prochain billet les livres dédiés à un thème plus précis.

Et à propos de livres de cuisine, il en existe aussi en version électronique : les ebooks. Pour la cuisine végane, il y a déjà plusieurs ebooks et d’autres sont en préparation :

A noter également, l’ebook gratuit Fastoches nomades, avec plus de 50 recettes d’en-cas sans gluten et, pour la plupart, végétaliens.

a

100 % végétal et gourmand, de Marie Laforêt

Mon avis en bref : Curieux de la cuisine végétalienne, foncez l’acheter, ce livre est le meilleur livre de cuisine végétalienne à l’heure actuelle, je ne lui trouve aucun défaut !

- Caractéristiques générales : Petit livre à la couverture souple, édité en 2012, vendu 13,50 €, contenant 111 pages abondamment illustrées de photos prises par son auteur, Marie Laforêt du blog 100 % végétal.
- Organisation du livre en 7 chapitres : Une excellente introduction donnant les raisons d’une alimentation végétale, les ingrédients utiles (classés en essentiels, gourmands ou santé), Des recettes de base (crêpes, cake salé, mayonnaise…), Des classiques revisités (hamburger, farcis, tarte flambée…), Pour bien débuter la journée, Light et gourmand express, 100 % plaisir, Annexes (avec notamment les fruits et légumes de saison et un petit tableau résumant les trucs pour végétaliser une recette)
- Ce qui me plait : Les photos magnifiques qui donnent envie de faire les plats et expliquent aussi la réalisation.
- Ce qui me plait aussi : Ce livre est à la fois complet et très accessible, sans ingrédient trop compliqué ou hors saison, très riche et à petit prix… C’est la quadrature du cercle enfin résolue pour découvrir la cuisine végétalienne !
- Les recettes qui m’ont fait saliver : Les aubergines alla parmigiana (panées avec de la farine de pois-chiche ^^), le dulche de leche, la tarte flambée, le tartare fenouil pomme orange cranberry, les financiers pistache framboise…

a

Recettes de fêtes pour personnes sensibles, d’Eva-Claire Pasquier

Mon avis en bref : Un livre sympathique et illustré. Toutes les recettes sont sans gluten, la plupart contiennent du soja.

- Caractéristiques générales : Petit livre à la couverture souple, édité en 2010, vendu 14 €, contenant 159 pages illustrées de photos, écrit par Eva-Claire Pasquier.
- Organisation du livre en 5 chapitres : Apéritifs, Entrées et salades, Accompagnements, Mignardises, Desserts.
- Ce qui me plait : Toutes les recettes sont sans gluten mais sans substitut complexe. En général, le gluten y est remplacé par du soja.
- Ce qui me plait aussi : Le sommaire illustré, qui donne tout de suite envie d’aller voir les recettes.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : les mini pancakes de courge muscade, le pain d’aubergine, le gâteau d’anniversaire vanille fraise, la mousse de poire désir noir.

a

Les intolérances alimentaires : cuisiner gourmand autrement, de Flo Makanai

Mon avis : Attention, il y a une recette avec des produits animaux. Ce livre est une mine d’idées gourmandes et d’astuces pratiques. Un vrai livre de référence, pour les connaître les régimes "sans" et surtout pour cuisiner quel que soit le contenu de ses placards !

- Caractéristiques générales : format moyen, 128 pages illustrées de photos, couverture souple, écrit par Flo Makanai, édité en 2011.
- Organisation du livre : Panorama des intolérances alimentaires, Guide des substitutions et recettes (par aliment puis par effet recherché en cuisine), S’organiser pour bien vivre avec des intolérances alimentaires.
- Ce qui me plait : Les tableaux d’astuces pour substituer chaque ingrédient, suivi de quelques recettes simplissimes et gourmandes pour appliquer. Ce livre est donc plus une liste d’astuces qu’une liste de recettes, et c’est très utile !
- Ce qui me plait aussi : Le chapitre sur l’organisation, pour encore plus d’astuces, notamment un tableau hebdomadaires pour créer facilement des menus, des idées pour gérer avec la famille et à l’école, etc.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : la pizza express, la sauce gourmande aux épinards, la tarte tatin, le fameux gâteau express à la purée de fruits.

a

Veggie : je sais cuisiner végétarien, de Cléa

Mon avis en bref : Attention, ce livre est végétaRien (avec œuf et fromage) ! Ceci dit, il comporte de nombreuses recettes sans œuf ni produit laitier ni produit de la ruche et reste un gros livre de base, bien illustré et agréable à lire.

- Caractéristiques générales : Gros livre de 324 pages illustrées de photos, couverture souple, 29,90 €, écrit par Cléa, édité en 2011.
- Organisation du livre : (de mémoire) Introduction par le Dr Bernard-Pellet, Brunchs et petits déjeunes, Assiettes complètes pour le midi, Plats uniques, Sur le pouce, Recevoir différemment, Desserts.
- Ce qui me plait : La présentation par compétences : "je sais faire …", qui désinhibe les débutants et les feignasses.
- Ce qui me plait aussi : L’index des recettes classées par ingrédient est finalement disponible en téléchargement gratuit, ouf !
- Les recettes qui m’ont fait saliver : le seitan aux fruits secs, les maki sushi au tartare d’algue et concombre, le tofu laqué au beurre de cacahuète, le très gros gâteau au chocolat, la crème d’abricot à la purée d’amande.

a

Mes assiettes gourmandes, de Valérie Cupillard

Mon avis en bref : Plus de 250 recettes sont végétaliennes mais quelques très rares recettes contiennent de l’oeuf, notamment les gâteaux. La quasi totalité des recettes est sans gluten et sans soja. Un gros livre de base, avec des recettes parfumées qui composent des plats complets et équilibrés. Quelques recettes de desserts. Je vous recommande de lire l’avis de Flo Makanai.

- Caractéristiques générales : Gros livre de 256 pages illustrées de photos, couverture souple, 19 €, édité en 2011, écrit par Valérie Cupillard, qui a écrit de nombreux livres de cuisine végétarienne, dont la précédente bible Bio, bon, gourmand.
- Organisation du livre en 3 parties :  Introduction (ingrédients, ustensiles, nutrition), Assiettes gourmandes (classées par saison), Index (par type de plat, par ingrédient).
- Ce qui me plait : Les assiettes sont complètes à la fois en nutriments et en goût, ce qui est utile si on manque d’inspiration pour les associations culinaires. Cuisiner l’ensemble de l’assiette est parfois trop compliqué pour un repas sur le pouce, mais parfait pour des repas de fête.
- Ce qui me plait aussi : Les extras pratiques et utile que sont les conseils nutritionnels, le classement par saison et les index.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : les petits gâteaux d’amande au potimarron, le tofu façon paella, le velouté de chou fleur à la cacahuète, les bananes à la cannelle et au sirop de datte, le tian de nectarines à la lavande.

a

La cuisine végétalienne des grands chefs, traduit de Linda Long

Mon avis en bref : Ce livre est un must, à la fois pour rêver et pour avoir enfin de vraies recettes de chef réellement expliquées. A recommander absolument, que vous soyez végé ou non.

Le livre est identique à sa version anglophone, que j’ai décrite ici.

La seule différence est le prix, 29,50 € et que tous les textes sont en français. Ils ont été traduits par une canadienne, ce qui explique les mots parfois différents du français ("bleuet" pour signifier "myrtille").

a

Les livres de cuisine végétalienne que je n’ai pas pu feuilleter

a

Bon dimanche et merci beaucoup pour vos réponses au sondage !

Pandas dans la brume

30 mai

Coucou !

Vous allez bien ? Il fait beau chez vous ? A Paris c’est tout gris… Bon, parlons d’autre chose. Voici un petit article pour respirer au milieu de cette série sur les raisons pour devenir végétarien. J’en profite pour demander votre avis : que pensez-vous de ces articles ? Est-ce qu’ils vous sont utiles ? Que pensez-vous du match arguments pour/arguments contre ? Est-ce que vous trouvez qu’ils sont trop biaisés dans un sens (devinez lequel) ou j’arrive à rester suffisamment neutre ? Est-ce que vous voulez encore des raisons ou vous en avez ras-le-bol ?

Et tant qu’on y est, je vous fais partager mes derniers coups de cœur : une BD, un journal, et LA recette ultime de folie…

Pandas dans la brume

Vous connaissez peut-être Tignous, qui dessine pour la presse des vignettes très drôles et tellement pertinentes ? Mais si, ces exemples vous parlent sûrement. Alors, ça vous plait ? Si vous aimez cet humour corrosif et désinhibé qui appuie là où ça fait mal, un peu comme celui d’Insolente Veggie, si les visages d’animaux comme Hobbes dans Calvin & Hobbes vous font rire, et si vous n’êtes pas choqué par quelques gros mots… alors vous allez adorer cet album !!

Il se trouve que l’album parle de la disparition des pandas et du WWF… mais que cela ne vous fasse pas reculer, le tout est d’un humour noir complètement hilarant. Et spécial dédicace pour les végé, il y a deux pages faisant allusion au régime végétalien des pandas, c’est à hurler de rire !

Pour voir quelques extraits, c’est par ici. Mais je vous recommande d’acheter la BD chez votre libraire d’à côté, qui ne le vend pas plus cher, grâce au prix unique du livre (vous pouvez demander à votre libraire la remise de 5%).

Megalopolis

Je voulais aussi vous parler de Megalopolis, un journal qui parle du très grand Paris. Quel est le rapport avec les pandas, me direz-vous ? La photo de couverture du numéro actuel !

Le numéro 2 de Megalopolis est actuellement en vente dans quasiment tous les kiosques à journaux de la région Île de France, mais aussi en PDF sur le site de Megalopolis.

Ce journal est à la fois frondeur, libre et sérieux, et on y apprend des infos qu’on ne trouve nulle part ailleurs, à la fois en politique, urbanisme, société ou autre (ainsi dans le numéro actuel,  le très pratique "Où pisser à Paris ?" ^^). Bref, c’est très intéressant et agréable à lire.

Et comme ce journal est tout nouveau, il appréciera votre soutien, même sous la forme d’une petite visite sur son site, qui contient aussi des articles en lecture gratuite intégrale. Allez Megalopolis !!

Tag

Je profite enfin de cet article atypique (qui a dit "pot pourri" ?) pour répondre au tag que m’ont transmis Végéta-Loü et Mlle PIGUT. Voici les règles du jeu :
1- Mettre le tag sur votre blog.
2 – Indiquer le nom de la personne qui vous l’a décerné ainsi qu’un lien sur son blog.
3 – Répondre aux 5 questions.
4 – Transmettre le tag à 10 personnes en mettant leur nom et leur blog.

Et voici les 5 questions :
Signe particulier : amoureuse
Mauvais Souvenir : Mon 1er essai de gâteau au chocolat vegan, en remplacant l’œuf par du tofu soyeux… J’avais pour comparaison le gâteau avec oeuf, et j’ai cuit les 2 de la même manière… ce qui était sans doute trop long et trop chaud pour le gâteau vegan, qui a cramé de l’intérieur, beurk ! J’ai bien cru que je devrais choisir entre véganisme et chocoholisme :(. Heureusement on peut avoir les 2, et je vous donne même la recette ci-dessous…
Souvenir d’Enfance : Les soirées passées avec une copine à se déguiser.
Défaut : Je ne prends pas assez soin de moi.
Film « Bonne Mine » : L’Arnaque (avec Paul Newman et Robert Redford ^^), sinon Maverick, L’Aile ou la cuisse ou les Tex Avery. Et, dans une autre catégorie, les Miyazaki.

Je transmets le tag aux blogs Chez Nunuch, Cuisine saine, Délices et décadence, FrenchBento, Je mange comme une poule, Mamapasta, Plaisir vegan, Tout cru dans le becVégétaTout et Vegansfields.

Recette de méga gâteau au chocolat

Avec des pépites et tout… J’ai un peu modifié cette recette et le résultat est trop bon ! (et même pas brûlé). Et comme d’habitude, les ingrédients sont tout simples et se gardent longtemps dans un placard… alors pas de problème pour faire un super gâteau d’anniversaire improvisé !! Et pour les stressés qui sont au régime-bikini, vous noterez que malgré son goût très chocolaté et sa texture à se damner, il ne contient quasiment pas de matière grasse. Et, spéciale dédicace à Ron, ce gâteau ne contient pas de tofu !! Même pas de soja, que des ingrédients "normaux" ;-).

Voici les gâteaux juste démoulés, dans toute leur force brute chocolatée :

Pour ceux qui préfèrent des gâteaux plus sophistiqués, pas de problème, ils se prêtent à tout :

Pour 8 mini muffins ou 4 muffins standard ou 1 petit gâteau
- 100 g de farine de blé ou de riz
- 100 g de pépites de chocolat noir (vendues en vrac dans certains magasins bio) (on peut en mettre moins)
- 50 g de sucre complet (on peut en mettre plus)
- 25 g de cacao non sucré
- 1 cuillère à café rase de bicarbonate de soude (4 g) (on peut remplacer le bicarbonate et le jus de citron par 1 sachet de levure chimique)
- 200 g de yaourt ou de tofu soyeux OU 150 g de purée de pomme + 50 g d’huile ou de purée d’oléagineux OU éventuellement 200 g de purée de pomme
- Environ 30 g d’eau ou de lait végétal
- Quelques gouttes d’extrait de vanille
- Ajouté au dernier moment (ne pas ajouter si vous utilisez de la levure chimique) : 1 cuillère à soupe de jus de citron ou de vinaigre de cidre

Préparation
- Préchauffer le four à 180°C. Couper le chocolat en pépites à l’aide d’un couteau et d’une planche à découper.
- Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel, le cacao et le bicarbonate (ou la poudre  lever – dans ce cas supprimez le jus de citron).
- Ajouter les pépites puis le yaourt ou la compote, l’eau ou le lait végétal et, en tout dernier, le jus de citron.
- Verser assez rapidement dans les moules.
- Enfourner jusqu’à ce que la cuisine embaume le chocolat, soit environ 20 minutes si vous utilisez des moules à muffins. Pour un moule à cake, le temps de cuisson sera beaucoup plus long.
- Laisser tiédir avant de démouler.
- Déguster tiède, c’est le meilleur, car les pépites de chocolat sont encore fondantes…  Mais froid c’est très bon aussi. Et  vous pouvez toujours les réchauffer pour que les pépites fondent à nouveau.

Quoi qu’il en soit, je vous conseille de préparer ce gâteau le jour même, car la texture est un peu plus sèche le lendemain. Et si vous ne trouvez personne pour manger les derniers muffins à la fin de la journée (improbable), n’hésitez pas à les congeler ;-).

Pour un gâteau d’anniversaire super express, je vous recommande la cuisson en mini moules à muffins, beaucoup plus rapide. Ensuite, vous pouvez faire une pièce montée de muffins selon la magnifique idée de Valérie Cupillard.

Et bien sûr, rien de nous empêche de napper les muffins de glaçage et de les décorer de petites choses en sucre ou de fruits… Pour cela il vous suffit de faire fondre doucement 50g de chocolat pâtissier, d’ajouter 25g de margarine végétale et d’étaler généreusement sur les muffins à l’aide d’un pinceau en silicone (achat très utile également pour huiler les poêles et les moules sans verser des litres d’huile).

Autres remarques :

  • En général, je double les quantités… Et je congèle les muffins qui restent éventuellement le soir même. Comme ça, quand un besoin de gâteau se fait sentir à l’improviste, il suffit d’en sortir un du congélateur et d’attendre un bon quart d’heure qu’il se réchauffe (je n’ai pas de four à micro-ondes pour accélérer, donc si besoin je mets le muffin au four à environ 120°C).
  • Variante de texture : Si vous préférez des muffins moelleux, utilisez seulement 80 g de farine. Si vous voulez des muffins qui ne s’émiettent pas du tout, remplacez 20 g de la farine par de la fécule.
  • Variante super express des pépites de chocolat : si vous n’avez pas le temps de débiter le chocolat en pépites, que vous n’avez pas de pépites toutes prêtes, et que vous dégusterez vos muffins froids, alors vous pouvez remplacer le chocolat par 40g de fèves de cacao brisées (j’ai achetées les miennes ici). Ça donne un croquant délicieux (ça ne fond pas) et un goût de cacao très corsé. Dans ce cas, ajoutez 20 g de sucre complet et 10 g d’huile d’olive à la recette. Au passage, ces fèves de cacao se conservent longtemps et peuvent être utilisées aussi bien dans les recettes sucrées que salées, c’est donc un achat intéressant pour la cuisine.
  • Variante de la purée de pomme : Si vous n’avez pas de purée de pomme, vous pouvez utiliser n’importe quel autre fruit mixé, cru ou cuit (et ça marche aussi avec des courgettes, des carottes ou de la courge…). Selon le fruit utilisé, il faut ajuster la quantité de sucre dans la pâte. Attention, si votre seul fruit disponible est la banane, je choisirais cependant cette recette de gâteau au chocolat.
  • Variante du sucre complet : Le sucre complet ajoute un petit goût épicé à l’ensemble. Si vous préférez un gâteau au chocolat au goût complètement classique, choisissez plutôt du sucre blond. Vous pouvez remplacer le sucre par un liquide sucré comme du sirop d’érable, ou des fruits secs mixés avec un peu d’eau. C’est très bon aussi mais le goût est un peu différent !
  • Variante du cacao amer : Si vous n’en avez pas, remplacez les 30 g de cacao amer et les 50 g de sucre par 80 g de poudre chocolatée pour petit déjeuner. Autre solution : remplacez le cacao, le sucre et une partie du lait végétal par 80 g de chocolat fondu (les muffins seront alors un peu moins moelleux).
  • Rattrapage pour gâteau pas assez sucré : Vous avez démoulé vos gâteaux, ils sont tous beaux mais vous avez suivi les 2 modifications ci-dessous, et le goût est trop corsé, pas assez sucré… Ça sent le vécu hein ? Hé bien oui, ça m’est arrivé ;-). Bref, pas de panique, il vous suffit de couper le muffin en 2, de tartiner le milieu de votre confiture préférée, refermer le muffin et voilà, vous avez un magnifique muffin façon sachertorte !! Et on remercie Yannou pour m’avoir fait découvrir ce gâteau délicieux qui a sauvé nos muffins :).

Muffin au chocolat façon sachertorte. Délicieux avec de la confiture d’abricot, de framboise ou tout autre parfum que vous aimez (sur la photo, de la confiture d’églantine)

Gâteaux tout chocolat sans gluten avec glaçage à la vanille

Le glaçage ci-dessus est très simple à réaliser : faire tremper 160 g de noix de cajou dans 150g d’eau, pendant au moins 20 minutes (on peut les laisser tremper toute la journée). Récupérer les noix de cajou (elles pèsent alors 180g) et 30g de l’eau (1 cuillère à soupe). Les mixer avec 3 cuillères à soupe de sucre blond (27g) et 1,5 cuillère à café d’extrait de vanille. Étaler sur les gâteaux refroidis, à l’aide d’un couteau sans dents. Les gâteaux glacés se conservent sans problème toute une journée au frigo, simplement posés sur une assiette (évacuez alors les aliments à odeur forte, pour ne pas que leur odeur se dépose sur les gâteaux !). Pour d’autres idées de glaçages, voyez cet autre article.

Gâteaux tout chocolat sans gluten (avec brisures de fèves de cacao) et glaçage à la vanille. Notez que le glaçage est blond (de la couleur des noix de cajou).

Bonne fin de dimanche !

Recette de cuisine durable

Revue de livres de cuisine végane anglophones 1/2

17 jan

Il y a peu, je vous ai dit que je passais quelques jours aux USA et que j’en avais profité pour dévaliser le rayon cuisine végétalienne d’une librairie… Maintenant en voici la substantifique moelle, juste pour vous, si jamais vous êtes tentés par des livres de cuisine en anglais. En effet, ces livres sont beaucoup trop intéressants pour être réservés aux vegans, donc je vous invite à y jeter un oeil, histoire de savoir les merveilles que vous pouvez facilement cuisiner si votre frigo est vide de lait ou d’oeufs ! Et puisque c’est en anglais, n’oubliez pas d’utiliser une table de conversion au système métrique…

J’ai acheté 4 livres de “cuisine générale” (avec des plats salés, des recettes de petit déjeuner, des desserts et des boissons), 1 livre de pâtisserie, 1 livre de recettes de glaces, 1 livre de cuisine générale version haute gastronomie et 1 livre de techniques pour faire des décorations en fruits et légumes. Je n’ai pas encore eu le temps de réaliser beaucoup de recettes, mais voici mon compte-rendu pour chacun :

Vegan Yum Yum, de Laurence Ulm

Mon avis en bref : J’aime beaucoup ! Un livre sympa et très illustré, avec des recettes faciles et variées, même si il faut parfois des ingrédients non disponibles en France. A offrir à tous ceux qui veulent savoir ce que mangent les végans (attention ils vont saliver).

- Caractéristiques générales : format moyen, couverture souple, 290 pages, 18.95 dollars, édité en 2009, par l’auteure du blog Vegan Yum Yum.
- Organisation du livre en 10 chapitres : petit-déjeuner et brunch, plats principaux, entrées, salades, accompagnements et repas légers, soupes, pâtes, desserts, boissons, sauces et tartinades.
- Ce qui me plait : des recettes d’origine très variées : des classiques d’Amérique du nord (pâtes alfredo, mac(arroni) and cheese, breakfast sandwiches) et de nombreuses recettes d’ailleurs.
- Ce qui me plait aussi : des recettes de base : thé chai, sauce worcestershire, saucisse de seitan, sauce express au "fromage", tofu cuisiné comme des oeufs.
- Ce qui me plait également : une photo pour chaque recette, voire chaque étape si la recette est difficile.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : le sandwich des petits déj américains (muffin, “omelette”, “viande”), la crème fouettée pour garnir des muffins à l’anglaise (hélas il faut du “tofutti better than cream cheese”), les pancakes (avec du sirop d’érable, mmmh), le tofu en sauce aigre-douce avec amandes et brocoli, le gratin aux champignons, le dal makhni, le plat italien de riz aux épinards, le burger au seitan et haricots noirs (la photo est bluffante, tel sera le goût ?), les samossas aux pommes de terre et pois chiche, la salade de chou aux noix et poires grillées, les ravioli asiatiques au sésame gingembre et seitan, les faux nuggets de poulet (mais il faut trouver du Old Bay Seasoning , pfff !), le tofu à la tahitienne (noix de coco et citron vert), les frites épicées, les nouilles udon aux épices, le strudel aux pommes.

You won’t believe it’s vegan !, de Lacey Sher et Gail Doherty

Mon avis en bref : pas un mauvais livre de cuisine végétalienne générale, bien que peu illustré, mais je DETESTE les photos mensongères en couverture !

- Caractéristiques générales : petit format, couverture souple, 224 pages, 17.95 dollars, imprimé aux USA, édité en 2008, par des auteurs qui ont tenu un restaurant bio pendant quelques années.
- Organisation du livre : chapitres par type de plat, comme Vegan Yum Yum. Les 2 grosses différences : ici il y a plus de recettes, mais quasiment aucune photo.
- Ce qui me plait : nombreuses recettes avec des légumineuses, donc permet d’inclure facilement protéines et fer.
- Ce qui me plait aussi : plein d’infos pratiques pour les débutants, comme le contenu minimal d’une cusine, le lexique des ingrédients, la section Nourriture pour enfants et le tableau de conversion d’ingrédients pour veganiser des recettes.
- Ce que je n’aime pas trop : les rares photos sont compliquées et me découragent de tenter les recettes, qui sont pourtant courtes.
- Ce que je déteste :  j’ai surtout acheté ce livre pour le titre et les photos de couverture, en particulier le coulant au chocolat (LE dessert que j’aimerais savoir végétaliser). Hé bien les photos de couverture ne correspondent à AUCUNE recette du livre (sisi j’ai tout lu, j’étais folle de rage). Pire, alors que les quelques photos du livre sont prises par les auteurs, celles-ci viennent d’autres photographes. On n’est donc même pas sûr qu’elles soient vegan, ce qui est le comble quand le livre titre “Incroyable, c’est vegan” ! Je suis donc très déçue par cet aspect, qui me semble carrément être de la malhonnêteté intellectuelle.

Veganomicon, de Isa Chandra Moskowitz et Terri Romero

Mon avis : J’aime beaucoup ! Un recueil complet, truffé de conseils et facile à lire malgré l’absence d’illustrations. A offrir comme "bible" de cuisine végétalienne.

- Caractéristiques générales : grand format mais peu dense, 298 pages, 27.50 dollars, imprimé aux USA, édité en 2007, par la créatrice du site The Post Punk Kitchen.
- Organisation : par type de plats, comme Vegan Yum Yum et You Won’t Believe it’s vegan. Nombreuses recettes et aucune illustration.
- Ce que j’aime : les nombreuses recettes et la présence d’astuces pour environ la moitié des recettes.
- Ce que j’aime aussi : la mise en page agréable, malgré l’absence de photos.
- Et encore une chose que j’aime : l’index des recettes "par icône" : recettes sans soja, sans gluten, pauvres en matières grasses, prêtes en moins de 45 minutes, spéciales courses en supermarché. C’est super pratique, vous ne trouvez pas ?
- Les recettes qui m’ont fait saliver : tacos au tempeh grillé, spaghetti aux boulettes de légumineuses (ça me donne une chance de faire la Belle et le Clochard sans haché de soja ^^), tofu en sauce abricot et barbecue (oui ça a l’air bizarre mais non je ne suis pas enceinte), moussaka à la crème de pignons, Fudgy Wudgy blueberry brownies, Not-tella.

Babycakes, de Erin McKeena

Mon avis en bref : Le livre de la petite pâtisserie new-yorkaise qui propose des pâtisseries vegan délicieuses. Bien pour rêver.

- Caractéristiques générales : format moyen, couverture rigide, 144 pages, 24.00 dollars, imprimé aux USA,  édité en 2009, par la créatrice de la pâtisserie Babycakes NYC.
- Organisation du livre : 8 chapitres : muffins, scones, teacakes, cookies et brownies, cupcakes, gâteaux, tartes, boissons. Entrecoupé de petits textes écrits par des fans de la boulangerie, comme Nathalie Portman.
- Ce qui me plait : les pâtisseries de la boutique. Après avoir acheté le livre j’ai vu que l’auteure avait cette pâtisserie à New York, où nous allions passer 2 jours… Alors on est tous allé voir ce qu’il en était. Verdict : trop BON !!! On a adoré le brownie au sucre complet (meilleur que son cousin à l’agave), hourra pour le cupcake aux carottes et son glaçage à la vanille, et une super surprise pour le shortcake (un goût sucré salé et un mélange des textures, wahou).
- Ce qui me plait aussi : Les ingrédients sont peu nombreux. Les voici : mix de farine sans gluten, gomme xanthane, farine d’épeautre, farine de pois chiche, huile de noix de coco, farine de noix de coco, sirop d’agave, sucre complet, soit des ingrédients sont choisis pour être bons pour la santé (quelqu’un aurait-il la gentillesse de m’expliquer pourquoi le sirop d’agave est bon pour la santé ?). Le problème est que ces ingrédients sont chers (mais Erin le justifie parce qu’ils sont bons pour le corps) ou sont difficiles à trouver.
- Ce qui est très gênant : 1/3 des recettes du livre sont à base de farine d’épeautre, dont toutes les recettes du chapitre Scones. Pour un livre sous-titré "Recettes sans gluten et presque sans sucre", cela relève de l’erreur grossière ou du mensonge. Pour les personnes strictement intolérantes au gluten, le livre Gluten-Free Baking Classics est probablement mieux.
- Ce que vous devez savoir : les recettes ne sont pas garanties. Dans les commentaires déposés sur Amazon (cliquez sur le titre du livre pour accéder à sa page Amazon), certains réussissent les recettes et d’autres les ratent lamentablement. Erin tente de donner des conseils sur son site. Il semblerait aussi que ces recettes en soient pas exactement celles utilisées dans la boutique. Du coup, n’hésitez pas à modifier la recette si elle n’a pas l’air bien dans nos mains – c’est ce  que j’ai fait pour le glaçage à la vanille  : j’ai remplacé l’huile de coco par lait de coco et de l’agar, et finalement utilisé la préparation pour dessiner le décor au lieu de recouvrir classiquement tout le cupcake. Le résultat est ci-dessous, et j’en profite pour vous souhaiter une bonne année !

Muffins aux épices et décors à la vanille

Great Chefs cook vegan, de Linda Long

Mon avis en bref : J’aime beaucoup ! Un magnifique livre de recettes de chefs réellement expliquées. A offrir à tous ceux, vegans ou non, qui veulent faire des recettes sophistiquées.

- Caractéristiques générales : grand format, couverture rigide, 272 pages, 35.00 dollars, imprimé à Hong-Kong, édité en 2008.
- Organisation du livre : une page présente un chef cuisinier mondialement connu (sauf par les incultes comme moi), puis présente un menu superbement illustré et entièrement expliqué (même les éléments de déco !).
- Ce que je n’aime pas : peu de recettes à base de légumineuses. Visiblement les chefs ont été inspirés par le challenge vegan mais ils ne semblent pas au courant de la pyramide alimentaire végétalienne. Personnellement je leur pardonne car de toute manière ce livre n’est pas fait pour les menus de tous les jours, et surtout il y a une recette de coulant au chocolat (moi obsédée par le chocolat ? mais nooon).
- Ce qui me plait : les photos sont sublimes.
- Ce qui me plait aussi : Les recettes sont expliquées sans fard, c’est à dire qu’il y a une recette pour chaque élément de la photo, même les petits décors trop classe. Ok pour certaines recette il faut des ingrédients spécifiques, mais je pense que ça peut se trouver, notamment chez G. Detou), et au moins on sait ce que c’est, ce choubidou qui rend le gazpacho si joli. Bref, ce livre de recettes de chefs semble d’une rarissime sincérité. Cela ne le rend bien sûr pas utilisable si on est vraiment débutant en cuisine, et même si on est expérimenté les recettes sont assez longues.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : les carrés de courgettes provençales aux échalotes et basilic, le steak de tofu façon saumon et makis aux légumes, les poivrons rouges farcis au risotto de graines de tournesol et purées de fèves et de carottes, le coeur coulant au chocolat (allez je vous donne le truc : il faut ajouter une truffe au centre de la pâte à gâteau), le tofu soyeux caramélisé façon crème brûlée et ses fraises marinées… Et je voudrais en citer tant d’autres…

The Vegan Scoop, de Wheeler Del Torro

Mon avis en bref : Une bonne base pour sortir des glaces au jaune d’oeuf. en ayant plein d’idées de parfums à essayer  Ne vous sentez pas obligé de suivre à la lettre les recettes du livre.

- Caractéristiques générales : format moyen, couverture souple, 240 pages, 19.99 USD, imprimé en Chine, édité en 2009, par le fondateur de la Wheeler’s Frozen Dessert Compagny
- Organisation du livre : recettes classiques, fruitées, diététiques, aux parfums asiatiques, tropicaux, originaux, aphrodisiaques, recettes de sauces et cône, recettes d’accompagnements.
- Ce qui me plait : nombreux conseils et astuces, et une explication détaillée du rôle (texture et goût) et de l’intérêt nutritionnel de chaque ingrédient.
- Ce qui me plait aussi : les recettes d’accompagnement. Cookies, glaçages, Fudge Brownie, etc. Oui oui vous avez bien lu, vous pouvez ouvrir un Haa**n D**s vegan dans votre cuisine !
- Ce que vous devez savoir : les recettes utilisent du lait et de la crème de soja, qui en fait peuvent être substituées par du lait de riz et du lait de coco, comme dans cet autre livre de glaces vegan. Et ça donne des glaces trop bonnes, alors pourquoi s’embêter avec des oeufs ?
- Et la super bonne nouvelle : pas besoin de sorbetière pour faire des glaces et c’est même pas compliqué en plus :).  Le livre précise que vous faites glacer le mélange avec votre méthode préférée, et je vous conseille absolument la suivante : placez votre mélange dans un grand Tup*****re et laissez prendre 45 minutes. Puis mélangez vigoureusement pour casser les cristaux de glace, avec vos petits bras musclés et une spatule… ou avec le mixeur plongeur qui vous sert à mixer les soupes !! Trop facile je vous dis. Quand tout est homogène vous remettez la glace au congélateur et remixez 30 minutes après, et la glace est prête ! En plus vous pouvez utiliser cette méthode pour faire une glace vanille straciatella, comme vous le montre David Lebowitz. J’ai testé et approuvé cette technique avec  une glace au lait d’amande, appréciée en accompagnement de la galette des rois. Je vous redonne la technique ici avec une super recette de glace à la vanille.
- Les recettes qui m’ont fait saliver : vanille, cookie dough, beurre de cacahuète & pécans, wasabi, amande, noix de coco, tarte aux pommes, capuccino, la recette de cônes et bien sûr le Fudge Brownie.

The decorative art of japanese food carving, de Hiroshi Nagashima

Mon avis en bref : Un chouette livre pour apprendre à faire de belles choses avec les légumes et les fruits, sans matériel spécifique.

- Caractéristiques générales : assez grand format, couverture rigide, 110 pages, 24.95 dollars, imprimé au Japon, édité en 2009, par un chef japonais qui a écrit d’autres livres sur la sculpture de légumes.
- Organisation du livre : décorations simples (rubans, radis sculpté, etc), katsura-muki (“feuille de légume” obtenue en le coupant en spirale dans sa longueur, en commençant par l’extérieur. Ouaich, ça a pas l’air fait pour les maladroites comme moi ^^ Ceci fait, il y moyen de réaliser de belles choses avec ça.), formes découpées (étoiles, fleurs, feuilles, etc – les tricheurs/chanceux peuvent s’aider d’emporte pièce), fruits (découper un citron pour en faire un panier ou un cygne, une pomme pour en faire un bol ajouré, etc), recettes de plats photographiés (une attention sympathique) et notes sur les outils utiles pour sculpter les légumes (avec une remarque qui dit que beaucoup peuvent être remplacés par des outils standard ^^).
- Ce qui me plait : ce livre permet de faire des décos simples ou compliquées, sans matériel particulier à part un couteau sans dent et une cuillère parisienne - si vous n’avez pas de cuillère parisienne, vous pouvez en acheter une, c’est un instrument peu cher et utile.
- Ce qui me plait : les explications détaillées, avec une photo pour chaque étape de manipulation, et une photo de la déco placée sur un plat.

Les livres que j’aurais aimé feuilleter mais que je n’ai pas trouvé

Je dis ça au cas où vous auriez déjà croisé ces livres et pourriez me dire votre impression. Comme ça je pourrais éventuellement les acheter par internet… Comment ça j’ai juré de ne plus acheter de livre de cuisine pendant les 2 ans à venir ?! Chut…

  • Un livre de Dreena Burton, qui doivent être super si on en croit son blog et les recettes extraites de ses livres.
  • The Joy of vegan baking de Colleen Patrick-Goudreau, qui a l’air d’expliquer comment fonctionnent les substitutions vegan en pâtisserie et donne des recettes sympa même si elles utlisent parfois des substituts d’oeuf en poudre (j’aime les recettes avec des ingrédients "de base").
  • Great good desserts naturally !, de Fran Costigan, qui est une chef pâtissière professionnelle vegan  qui utilise des aliments complets et bio.
  • Simple treats de Ellen Abraham,  car c’est un livre de recettes vegan, sans sucre raffiné, sans gluten, et qui semblent (malgré tout) simples à faire.
  • How baking work (2ème édition) de Paula I Figoni, pour vraiment comprendre ce qui se passe (chimiquement) quand on fait de la pâtisserie… mais apparemment le livre n’est pas rebutant ^^.
  • The Best of vegan cooking de Priscilla Feral, qui est apparemment un livre de photos magnifiques, dans le même style que Great Chefs cook vegan.
  • Artisan bread in 5 minutes a day de Jeff Hertzberg et Zoé François, parce que la promesse de pains délicieux sans effort réveille la gourmande paresseuse qui est en moi !
  • Let them eat flax de Joseph Schwarz, qui est un ensemble d’environ 70 courts articles expliquant simplement des points de nutrition et de cuisine. De quoi se cultiver un petit peu à chaque fois :).

Et vous, quels sont les livres de recettes que vous avez acheté récemment ?

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 451 followers