Tag Archives: Sans noix

Repas de fin mai

31 Mai

Bonjour !

.

Repas du samedi midi

C’est toujours un repas assemblé rapidement, avec les restes de la semaine si on en a. Ici, des tranches du dernier radis Blue candle à croquer avec de la ricotta d’amande, des artichauts à manger avec de la vinaigrette et des pommes de terre sautées.

.

Artichauts et galette de sarrasin

Depuis que j’ai essayé de faire une omelette de pois chiche en remplaçant la farine de pois chiche par la même quantité de farine de sarrasin, le Béluga me la demande très souvent. Ici, on l’a simplement servie avec de la margarine qui fond sur la galette encore chaude, et des artichauts. Un repas simple et qu’on peut manger avec les doigts, que demande le peuple ?

.

Couscous de printemps

Doudou continue de travailler sa recette, et teste notamment différentes manières d’éplucher les artichaut.

.

Spaghetti rigolos

J’ai sorti un paquet sa saucisses Fumesse du congélateur, cassé des spaghettis en deux et c’est parti pour un atelier de spaghetti rigolos !

.

Spaghetti express

Pour les adultes, voici comment je préfère préparer les pâtes : ajouter dans l’eau de cuisson, en même temps que les spaghettis ou autres pâtes, des fleurettes de brocoli. Après cuisson, on égoutte le tout et on le mélange dans la casserole avec de l’huile d’olive, de l’ail semoule et des graines de tournesol. C’est facile et rassasiant.

.

Ragoût aux petits pois

Une autre spécialité de Doudou, qu’on fait en hiver avec des petits pois surgelés et au printemps avec des petits pois frais. J’imagine que ça fonctionne aussi avec des petits pois en conserve, mais moi je déteste les petits pois en conserve… Ici on y a mis une saucisse végétale, mais c’est très bien aussi avec du tofu fumé. La recette est ici.

.

Fromage blanc aux pralines

Voici actuellement le petit dessert gourmand favori de Doudou. On le prépare comme pour ces petits suisses fruités, en remplaçant le sirop par des amandes pralinées.

.

Crêpes sucrées

En ce moment, j’utilise ma recette dans sa version simplissime « spècial kermesse » : mélanger 200 g de farine de blé (T80 ou blanche), 3 cuillerées à soupe (rases) de sucre, 4 cuillerées à soupe d’huile neutre puis ajouter progressivement 2 verres de lait de soja à la vanille (450 ml si on utilise de la farine T80).

.

Fraises et gaufrettes à la vanille

Le dessert de fête en ce moment, c’est les fraises. Les enfants les mangent trempées dans le sucre, Doudou et moi les croquons nature. Pour faire encore plus spécial, on les accompagne de gaufrettes à la vanille de France cake tradition : elles sont délicieuses, bio, végétales et fabriquées en France (mais elles contiennent un peu d’huile de palme).

.

Bon dimanche !

Frappuccino simplissime

24 Mai

Bonjour !

Vous connaissez le frappuccino, cette boisson fraîche, lactée, mousseuse et très gourmande ? Si vous aimez cette boisson, vous allez adorer cette recette simplissime et express, que vous pouvez décliner en version vanille, chocolat ou caramel !

A partir de la technique du dalgona coffee, j’ai trouvé l’astuce pour obtenir une mousse tellement moelleuse pour se régaler sans ressentir le besoin d’ajouter de la crème fouettée. Elle est pas belle, cette mousse crémeuse ?

Et le mieux, c’est que l’ensemble de cette boisson gourmande se prépare en 5 minutes,  de manière très ludique, avec des ingrédients très simples à trouver !

.

Ingrédients pour 1 verre normal
– 1/2 dosette de café soluble (presque 1 cuillerée à café)
– 1,5 cuillerée à soupe de sucre
– 1,5 cuillerée à soupe d’eau
– 125 ml lait végétal au choix, à la température du frigo
– Si désiré, une saveur à ajouter au lait végétal :

  • Frappuccino nature : 1 cuillerée à café de sucre, sauf si le lait végétal a déjà un goût sucré
  • Frappuccino à la vanille : 1 sachet de sucre vanillé OU utiliser du lait végétal vanillé
  • Frappuccino au chocolat : 1,5 cuillerée à café de chocolat en poudre OU 1/2 cuillerée à café de cacao en poudre et 1 cuillerée à café de sucre OU utiliser du lait végétal chocolaté
  • Frappuccino au caramel : 1 cuillerée à café bombée de nappage caramel

.

Préparation
– Dans un saladier, verser le café soluble, le sucre et l’eau. Mélanger.


– Si on veut aromatiser le lait à la vanille, au chocolat ou au caramel, mélanger vivement l’arôme au lait végétal, dans le verre de service. Le lait aromatisé doit être bien homogène. Le placer au frigo.


– Dans le saladier, battre en neige le mélange au fouet électrique à vitesse maximale pendant environ 2 minutes, jusqu’à ce que tout le liquide soit devenu une mousse marron très clair qui marque clairement le passage du fouet, comme sur la photo :


– Attention, étape clé : verser doucement le lait végétal, sans mélanger du tout sinon on va casser la mousse !


– Verser le contenu du saladier dans le verre. Racler le fond du saladier avec une cuillère pour tout transférer dans le verre. C’est la magie : à ce stade, on a l’impression que c’est un gros gloubi blouga mais tout se mettra bien en place dans le verre !


– Servir avec une paille, pour pouvoir associer comme on veut les deux parties de la boisson.

Frappuccino au caramel

 

Frappuccino au chocolat

 

Frappuccino à la vanille

 

Frapuccino nature

.

Remarques

  • Pour un grand verre, doubler les quantités : 1 dosette de café soluble, 3 cuillerées à soupe d’eau, 3 cuillerées à soupe de sucre, 250 ml de lait végétal.
  • Le café soluble : Si comme moi vous n’y connaissez rien, vérifiez que vous achetez bien du café soluble en lisant son mode d’emploi : il doit indiquer qu’il suffit de mélanger une dosette de café dans une tasse d’eau chaude.
  • Version sans caféine : Je suppose qu’on peut utiliser du café soluble décaféiné, mais je n’ai pas essayé. Et si vous n’aimez pas le café, je vous propose une autre recette : la fraîcheur lactée menthe-chocolat.
  • Version frappée : Je suppose qu’on peut remplacer 50 ml du lait par de la glace pilée déposée dans le verre avant d’y verser le contenu du saladier, mais je n’ai pas essayé.
  • Version sans sucre : Je n’ai pas testé, mais je pense qu’on peut remplacer le sucre par un édulcorant à base d’érythritol ou d’allulose, comme le Sugarly de Canderel ou la poudre de monk fruit.

.

Voilà, j’espère que cette recette vous plaira !

Ma paille-cuillère en inox vient du site sans-bpa.com, qui ne vend plus ce modèle court mais propose ce modèle.

Bon dimanche !

Pommes au four

5 Avr

Bonjour !

Après les Mikado, continuons dans les douceurs simples : aujourd’hui, on fait des pommes au four. C’est moelleux, facile à préparer et ça se mange parfaitement bien avec un biscuit.

Oui c’est moche, mais c’est bon !

.

Ingrédients
– des pommes
– du sucre
– de la cannelle en poudre

Préparation
– Retirer le trognon des pommes. Si vous avez un évide pomme, c’est le moment de le sortir ! Sinon, planter le couteau à la verticale autour du trognon, 4 fois, pour sortir un tronçon de section carrée.
– Découper le tronçon en 3 pour éliminer le centre, qui contient les graines.

– Inciser la peau des pommes, pour éviter qu’elle n’éclate lors de la cuisson.
– Placer les pommes évidées dans un plat à gratin, en remettant dans chacune le fond du tronçon.
– Garnir les pommes selon votre goût, par exemple avec un peu de sucre et de cannelle, puis remettre le haut de chaque tronçon.

– Cuire à environ 170-180 °C jusqu’à ce que les pommes soient fondantes.

Qui avait oublié d’inciser la peau des pommes ?…

.

Bon dimanche !

Mikado simplissimes

4 Avr

Bonjour !

Vous avez des sticks bretzels apéritifs ? Du chocolat ? Alors vous êtes à 10 minutes d’avoir un paquet de Mikado en train de solidifier au frigo !

Cette recette simplissime est parfaite à réaliser avec des enfants. Je vous laisse décider si vous en profitez pour faire un honteux chantage du type : « quand on aura fini tes devoirs, on va fabriquer des Mikado »…

.

Ingrédients pour 20 mikado
– 50 g de chocolat pâtissier
– 1 cuillerée à soupe (rase) de Végétaline ou d’huile de coco désodorisée
– 1 pincée de bicarbonate de soude
– 2 cuillerées à soupe (rases) de sucre glace
– 20 sticks de bretzels apéritifs

Préparation
– Faire fondre le chocolat pâtissier avec l’huile, le bicarbonate et le sucre glace.
– Tremper les bretzels dans ce mélange. Ou plutôt, verser des cuillerées de mélange chocolaté sur les bretzels.

– Tenir quelques instants le mikado à la verticale au-dessus du bol de chocolat, pour laisser tomber l’excédent. 
– Disposer dans un bol ou un plat creux.
– Recommencer pour chaque bâtonnet, et veiller à ce que les mikados ne se touchent pas une fois dans le bol. Ici, on a pu mettre 5 mikado par bol, donc il nous a fallu 4 bols.


– Laisser solidifier, par exemple en plaçant les bols 15 minutes au frigo. Et voilà, c’est prêt !

.

Remarques

  • Le bicarbonate permet d’adoucir le chocolat. Si on n’en met pas, il faut ajouter plus de sucre glace pour avoir un résultat vraiment doux.
  • La Végétaline est en fait composée de 100 % d’huile de coco (coprah). Dans cette recette, elle sert à obtenir un mélange fluide. Si on mettait seulement le chocolat et le sucre glace, on aurait un mélange pâteux, qui donnerait une couche de chocolat épaisse et irrégulière sur le Mikado.
  • Version sans huile de coco : On peut remplacer l’huile de coco par 2 cuillerées à soupe de margarine végétale, mais le résultat sera moins agréable : la coque de chocolat, après refroidissement, restera un peu molle.
  • Mes bols sont des Duralex. Ils sont fabriqués en France et sont très solides (il y a quelques jours j’en ai malencontreusement fait tomber un par terre et il a survécu sans une fêlure !).

Je termine par une petite explication de l’origine de cette recette. Saviez-vous que les Mikado Chocolat noir contiennent quand même des produits laitiers ? Ca ne me manquait pas plus que ça, les Mikado… mais quand j’ai vu les Choco baguettes de Bisson, ça m’a carrément donné envie et j’en ai acheté 2 paquets ! Ils sont très bons, mais en fait il ressemblent plus à des Fingers.

Et moi, du coup, j’avais envie de Mikado. Alors qu’à cela ne tienne, j’en ai fabriqué.

Bon week-end !

Salade avalanche

22 Mar

Bonjour !

Faisons une petite pause dans notre enquête sur les bouillons.

Ça ne vous dirait pas, une petite salade facile et rassasiante, à manger devant votre fenêtre ouverte pour célébrer le printemps ?

.

Ingrédients pour 2 personnes
– 50 g d’amandes blanches (environ 80 ml)
– 5 feuilles de salade (environ 50 g)
– 200 g de semoule pour couscous, cuite
– 50 g de graines de grenade (un petite grenade ou la moitié d’une grosse)
– 1 cuillerée à soupe de jus de citron
– 2 cuillerées à soupe d’huile neutre
– du sel si la semoule n’était pas déjà salée

Préparation
– Faire tremper les amandes une nuit dans un bol d’eau froide (placer le bol au frigo) ou les faire bouillir pendant 10 minutes dans une casserole d’eau. Cette étape permet de réhydrater les amandes, ce qui change agréablement leur texture.
– Faire cuire la semoule, si elle n’est pas déjà cuite, puis la laisser refroidir.
– Couper les feuilles de salade en lanières d’environ 2 cm de large avec des ciseaux ou un couteau.
– Mélanger tous les ingrédients.
– On peut préparer cette salade quelques heures à l’avance, elle le supporte comme le montre ce bento préparé la veille au soir.

.

Remarques

  • Version sans trempage : C’est bon quand même.

  • Version sans amandes : Remplacer les amandes trempées par 100 g de pois chiche cuits (et égouttés).
  • Version sans grenade : Comme ce n’est plus la saison des grenades, je vous propose de remplacer les graines de grenade par 30 g de raisins secs. Réhydratez-les avec les amandes, ce sera meilleur.

.

Bon dimanche !

Qu’y a-t-il dans un bouillon cube de légumes ? – Le bouillon Rapunzel

18 Mar

Bonjour !

Pour notre enquête sur les bouillons de légumes, j’ai commencé par un bouillon classique des supermarché, le Kub Or. Pour le deuxième épisode, je vous propose un bouillon classique des magasins bio : le bouillon aux légumes en poudre Rapunzel, qui se présente en vrac dans un bocal en verre.

.

La liste des ingrédients

Voici la liste des ingrédients, comme toujours par ordre décroissant de masse dans le produit :

Comme dans tous les bouillons, le premier ingrédient, celui présent en plus grande quantité, est le sel. Ensuite, il y a de la farine de riz complet, des légumes, de l’extrait de levure, de l’huile de tournesol, des épices et aromates.

Dans cette liste, il y a quelque chose de spécial : des pourcentages. 11 % de légumes, et le pourcentage de chacun des légumes. Pourquoi ces pourcentages ? Parce que dans la dénomination du produit, il y a « légumes ». Le fabricant est alors obligé de mentionner dans sa liste des ingrédients le pourcentage de légumes. (Et c’est comme ça qu’on s’aperçoit que certains yaourt à la noix de coco en contiennent un pourcentage ridicule, je vous en avait parlé ici).

.

La déclaration nutritionnelle du bouillon en poudre Rapunzel

C’est grâce à elle que l’on peut savoir quelle quantité de sel et autres ingrédients contient le produit. La voici :

Si vous regardez le haut du tableau, vous voyez qu’on n’a pas les quantités pour 100 g de poudre, mais pour « 100 g de bouillon reconstitué ». Étonnant, non ?

  • Soit vous êtes optimiste et vous considérez que c’est pour nous aider à savoir ce qu’il y a dans le bouillon reconstitué, prêt à manger.
  • Soit vous êtes neutre et vous considérez que c’est maladroit, puisqu’on ne reconstitue quasiment jamais le bouillon comme indiqué par le fabriquant, mais qu’on ajoute 1 bouillon cube (ou ici 1 cuillerée à café par exemple) dans telle ou telle recette.
  • Soit vous êtes méfiant-e et vous considérez que cette présentation est volontairement conçue pour gêner la comparaison de ce produit à ses concurrents.

Je vous laisse choisir votre camp. En tout cas, on a un calcul à faire en plus. Mais comme on fait ça ensemble, cela ne va pas vous décourager, n’est-ce pas ? On ne va pas se laisser faire par une subtilité d’étiquetage !

.

Combien passer du bouillon reconstitué à une dose de bouillon en poudre ?

Commençons par regarder comment reconstituer ce bouillon. Il faut 18 g de poudre pour 1 L de bouillon. Alors, ça fait combien de poudre pour 100 ml de bouillon ? Il faut 10 fois 100 ml pour faire 1 L, donc il y a 1,8 g de produit pour 100 ml de bouillon reconstitué.

Maintenant, décidons d’une unité de mesure de ce produit. J’utilise généralement une dose de 1 cuillerée à café rase de poudre, soit 5 ml.

Par contre, comme je mesure ce bouillon en volume, je vais vérifier la correspondance entre la cuillerée à soupe du fabriquant, censée contenir 18 g de poudre, et la mienne. Ne vous moquez pas de ma petite balance pèse-lettre ! (Si quelqu’un sait où je pourrais acheter l’équivalent en métal, avec un plateau bien plat comme sur celle-ci…)

Cela fait une tare de 12 g. Et quand on ajoute 1 cuillerée à soupe rase (15 ml) de poudre :

On obtient 20 g. Soit 8 g de poudre. J’ai bien fait de vérifier, ce n’est quand même pas du tout pareil 8 g et 18 g ! Je suppose que la cuillerée à soupe du fabriquant est une cuillerée à soupe bien bombée.

Et ça fait combien de bouillon en poudre dans une cuillerée à café rase ? Une cuillerée à café contient 5 ml, contre 15 ml pour une cuillerée à soupe. Cela fait donc 8 x 5 / 15 = 2,7 g de bouillon en poudre par cuillerée à café rase. Voici donc la dose que je souhaite prendre en compte pour la comparer aux autres bouillons.

.

Combien de sel dans une cuillerée à café de bouillon Rapunzel ?

La déclaration nutritionnelle indique 0,90 g de sel dans 100 ml de bouillon reconstitué.

Aïe, comment remonter à une cuillerée à café de poudre ? Pas de panique, on a vu qu’il y a 1,8 g de poudre dans 100 ml de bouillon reconstitué.

Il y a donc tout simplement 0,90 g de sel dans 1,8 g de bouillon en poudre. Et si vous connaissez la table de multiplication par 9, vous voyez directement que 9 est la moitié de 18 donc que le sel constitue la moitié des ingrédients de ce bouillon en poudre.

Combien y a-t-il de sel dans une dose ? Une dose pèse 2,7 g, donc il y a 0,90 x 2,7 / 1,8 = 1,35 g de sel dans une cuillerée à café de bouillon en poudre.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? D’après les sites de conversion comme mg-ml, 1,35 g de sel correspond à un volume de 1,14 ml.

Dans une cuillerée à café de bouillon en poudre Rapunzel, il y a 1/4 de cuillerée à café de sel.

.

Combien de légumes dans une cuillerée à café de bouillon Rapunzel ?

La liste des ingrédients indique qu’il y a 11 % de légumes dans le bouillon en poudre : 3,5 % d’oignon, 3,4 % de carotte, du céleri, de l’oignon grillé et du panais. Sans précision particulière, je suppose que l’on parle en poids sec.

Combien y-a-t-il de légumes séchés dans une dose de produit ? Notre dose est d’une cuillerée à café, soit 2,7 g de bouillon en poudre. On fait donc un produit en croix : 11 x 2,7 / 100 = 0,3 g.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? Sur ma petite balance, une cuillerée à café (5 ml) d’oignon semoule pèse 2 g. Pour se simplifier la vie, on va considérer que tous les légumes ont la valeur que l’oignon séché. Donc 0,3 g occupent un volume de 5 x 0,3 / 2 = 0,75 ml.

Dans une cuillerée à café de bouillon en poudre Rapunzel, il y a un peu plus de 1/8 de cuillerée à café de légumes séchés.

.

Combien de farine dans une cuillerée à café de bouillon Rapunzel ?

Passons au deuxième ingrédient, la farine de riz complet. Et alors on voit bien le problème d’une déclaration nutritionnelle en bouillon reconstitué : toutes les valeurs sont très diluées !

Les glucides et les sucres, en particulier, sont indiqués « < 0,5 g ». Cela signifie qu’ils sont tellement dilués qu’on ne connait pas leur quantité précise. Mais on ne va pas se laisser faire : on va faire les mêmes calculs que d’habitude, avec le signe « <«  (moins de) !

La déclaration nutritionnelle indique qu’il y a < 0,5 g de glucides non sucres dans 1,8 g de bouillon en poudre. On peut considérer qu’ils viennent tous de la farine. Or dans la farine de riz complet, il y a 74 g de glucides non sucres pour 100 g de farine de riz complet. Il y a donc On fait un produit en croix : il y a < 0,5 x 100 / 74 = moins de 0,67 g de farine dans 1,8 g de bouillon en poudre.

Combien y a-t-il de farine dans une dose de produit ?  Notre dose est d’une cuillerée à café, soit 2,7 g de bouillon en poudre. On fait donc un produit en croix : il y a < 0,67 x 2,7 / 1,8 donc < 1,01 g de farine de riz dans une cuillerée à café de bouillon en poudre.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? D’après cette table de conversion, 1 g de farine de riz complet correspond à un volume de 1,5 ml. Or 1 cuillerée à café contient 5 ml, 1/2 de cuillerée à café contient 2,5 ml et 1/4 de cuillerée à café contient 1,25 ml.

Dans une cuillerée à café de bouillon en poudre Rapunzel, il y a environ 1/4 de cuillerée à café de farine de riz complet.

.

Quoi d’autre dans une cuillerée à café de bouillon Rapunzel ?

D’après la liste des ingrédients, il y a plein d’autres choses :

De l’extrait de levure, pour fournir la saveur umami que l’on attend d’un bouillon.

De l’huile de tournesol : vue la petite quantité employée, je ne vois pas quel peut être son rôle.

Du curcuma, pour que le bouillon ait une jolie couleur dorée.

D’autres aromates : persil, macis, poivre, laurier, feuilles de livèche, pour donner du goût au bouillon.

.

Conclusion

Dans le bouillon en poudre Rapunzel, comme dans le Kub Or :

  • la moitié du produit est constituée de sel,
  • on trouve un colorant naturel (curcuma pour Rapunzel, caramel pour Kub Or),
  • une source naturelle de goût umami (extrait de levure pour Rapunzel, extrait de levure et de blé pour Kub Or),
  • un épaississant à base d’amidon (farine de riz complet pour Rapunzel, fécule pour Kub Or), qui sert aussi sans doute d’anti-agglomérant,
  • un tout petit peu d’huile,
  • des substances aromatisantes, notamment de l’oignon.

Les différences sont :

  • la nature de l’huile (tournesol pour Rapunzel, palme pour Kub Or),
  • la présence ou non de sucre (aucune pour Rapunzel, une pincée pour Kub Or),
  • la nature des substances aromatisantes : c’est pour moi la différence majeure. Dans le bouillon Rapunzel, les arômes sont seulement des aromates bruts. Dans le Kub Or, on trouve des épices, des extraits de céleri et de poivre, et surtout des arômes. Pour moi, c’est ça qui est la différence majeure entre ces deux produits.

Les arômes sont utiles pendant la période de transition d’une alimentation ultra-transformée à une alimentation maison, pour s’habituer au fait maison tout en continuant à émoustiller ses papilles. Mais ensuite il me semble important de les diminuer le plus possible, même quand il sont d’origine naturelle, afin de réhabituer son palais à la subtilité des saveurs des aliments bruts.

Et le prix : un bocal de 250 g coûte environ 6 €. Avec ma proposition de dose (1 cuillerée à café ou 2,7 g), on obtient donc 250 / 2,7 = 92 doses. Une dose revient donc à 6 / 92 = 6 centimes.

.

Pour le prochain article, j’ai choisi le sel aux herbes Herbamare.

A bientôt !

Qu’y a-t-il dans un bouillon cube de légumes ? – Le Kub Or

16 Mar

Bonjour !

Cela fait long temps que je voulais à nouveau faire une lecture d’étiquettes avec vous. Aujourd’hui, parlons bouillon. Comme la plupart des gens, je ne prépare pas mon propre bouillon à base de légumes frais. Voyons donc ce que le commerce nous propose.

Je vous ai préparé des analyses avec des calculs très détaillées, histoire que vous sachiez exactement comment je procède et que vous puissiez faire la même analyse sur d’autres aliments.

Du coup, je limite à un produit par article. Aujourd’hui, commençons par le bouillon cube le plus connu : le Kub Or de Maggi. La bonne nouvelle, c’est qu’il est 100 % végétal.

.

Les données

Voici la liste des ingrédients :

Les ingrédients doivent toujours être classés par ordre décroissant de leur quantité. Le premier ingrédient est celui présent en plus grande quantité : ici, le sel. Ensuite, il y a de la fécule, du sucre, de l’huile de palme, des arômes divers et du caramel pour apporter une jolie couleur.

Mais comment savoir précisément la quantité de chaque ingrédient ? On ne peut pas tout savoir, mais on peut enquêter grâce à la déclaration nutritionnelle, ce tableau qui indique la quantité de matières grasses, glucides, protéines, sel…

Le voici :

Vous me suivez pour l’enquête ?

.

Combien de sel dans un Kub Or ?

Commençons par l’ingrédient majoritaire, celui qui est en premier dans la liste des ingrédients : le sel.

La déclaration nutritionnelle indique qu’il y a 61,6 g de sel pour 100 g de produit. Ce sel peut venir de différents ingrédients : le sel de la liste des ingrédients, mais aussi le sel contenu dans d’autres ingrédients comme la sauce soja, ou le sel naturellement présent, en faible quantité, dans les légumes.

Pour le Kub Or, on peut considérer que la seule source de sel est le sel de la liste des ingrédients. Il y a donc 61,6 g de sel pour 100 g de produit.

Mais à combien de cubes correspond 100 g de produit ?  Pour le savoir, il faut regarder le poids net : 128 g par boîte. Et combien y a-t-il de cubes dans une boîte ? C’est écrit ailleurs : 32. Avec ça, on peut savoir combien pèse un cube : 128 / 32 = 4 g.

Combien y a-t-il de sel dans un cube ? On fait un produit en croix : il y en a 61,6 g dans 100 g, donc 61,6 x 4 / 100 = 2,46 g dans un cube.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? D’après les sites de conversion comme mg-ml, 2,46 g de sel correspond à un volume de 2,08 ml. Or 1 cuillerée à café contient 5 ml et 1/2 de cuillerée à café contient 2,5 ml.

Dans un Kub Or, il y a presque 1/2 cuillerée à café de sel.

.

Combien de sucre dans un Kub Or ?

Je vous propose de refaire exactement la même réflexion pour trouver la quantité de sucre.

Au passage, « sucre » dans la liste des ingrédients correspond au saccharose. Tandis que « sucres » dans la déclaration nutritionnelle correspond au saccharose, mais aussi au glucose, au fructose, au lactose (sucre présent dans les laits animaux), etc… C’est pour ça que c’est écrit au pluriel, « sucres ». Bon, dans le Kub Or, la seule source de « sucres » est le sucre/saccharose alors je ferme cette parenthèse.

Combien y a-t-il de sucre dans 100 g de produit ? La déclaration nutritionnelle indique qu’il y a 9,5 g de sucres pour 100 g de produit. Or, le sucre/saccharose est composé à 100 % de sucres. On a donc 9,5 g de sucre/saccharose pour 100 g de produit.

Combien y a-t-il de sucre/saccharose dans un cube ? On fait un produit en croix : il y en a 9,5 g dans 100 g et un cube pèse 4 g, donc 9,5 x 4 / 100 = 0,38 g dans un cube.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? D’après les sites de conversion comme mg-ml, 0,38 g de sucre correspond à un volume de 0,63 ml. Or 1 cuillerée à café contient 5 ml, 1/2 de cuillerée à café contient 2,5 ml, 1/4 de cuillerée à café contient 1,25 ml, 1/8 de cuillerée à café contient 0,625 ml.

Dans un Kub Or, il y a 1/8 de cuillerée à café de sucre.

.

Combien d’huile de palme dans un Kub Or ?

Je pense que vous avez compris le raisonnement !

Combien y a-t-il d’huile de palme dans 100 g de produit ? La déclaration nutritionnelle indique qu’il y a 8,5 g de matière grasse pour 100 g de produit.

Au passage, les matières grasses viennent des huiles, de la margarine et du beurre, mais aussi des oléagineux, du chocolat, des œufs, de la viande… Pour le Kub Or, on peut considérer que la seule source de matières grasses et l’huile de la liste des ingrédients.

Or, une huile est composée à 100 % de matières grasses. On a donc 8,5 g d’huile de palme pour 100 g de produit.

Combien y a-t-il d’huile de palme dans un cube ? On fait un produit en croix : il y en a 8,5 g dans 100 g, donc 8,5 x 4 / 100 = 0,33 g dans un cube.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? D’après les sites de conversion comme mg-ml, 0,33 g d’huile correspond à un volume de 0,37 ml. En cuillerées à café, cela fait environ 1/16 de cuillerée à café. Du coup je trouve plus pratique de mesurer en gouttes. 1 goutte contient environ 0,1 ml. 

Dans un Kub Or, il y a environ 3 gouttes d’huile de palme.

.

Combien de fécule dans un Kub Or ?

Là, on ajoute une petite difficulté.

La déclaration nutritionnelle indique qu’il y a 20 g, dont 9,5 g de sucres. Donc il y a 20 – 9,5 = 10,5 g de glucides non sucres. Pour le Kub Or, on peut considérer qu’ils viennent tous de la fécule.

Regardons alors la composition de la fécule. Dans la fécule de maïs, il y a 86 g de glucides non sucres pour 100 g de fécule.

Combien y a-t-il de fécule dans 100 g de produit ?  On fait un produit en croix : il y a 10,5 x 100 / 86 = 12,2 g de fécule dans 100 g de Kub Or.

Combien y a-t-il de fécule dans un cube ?  Comme un cube pèse 4 g, on fait l’habituel produit en croix : 12,2 x 4 / 100 = 0,49 g de fécule par cube.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? D’après les sites de conversion comme mg-ml, 0,49 g de fécule correspond à un volume de 0,98 ml. Or 1 cuillerée à café contient 5 ml, 1/2 de cuillerée à café contient 2,5 ml, 1/4 de cuillerée à café contient 1,25 ml, 1/8 de cuillerée à café contient 0,625 ml.

Dans un Kub Or, il y a presque 1/4 de cuillerée à café de fécule.

.

Quoi d’autre dans un Kub Or ?

Sur les 4 g d’un cube, on vient de voir qu’il y a 2,46 g de sel, 0,38 g de sucre, 0,49 g de fécule 0,33 g d’huile. Le reste, c’est donc 4 – 2,46 – 0,38 – 0,49 – 0,33 = 0,34 g d’ingrédients par cube.

D’après la liste des ingrédients, ces autres ingrédients sont :

On ne peut pas connaître la quantité précise de chacun, mais on peut quand même tirer une information de leur présence.

Les arômes sont des substances qui donnent un goût intense aux aliments. Même quand ils sont d’origine naturelle, ils habituent nos papilles à des saveurs qui ne se trouvent pas aussi intensément dans les aliments bruts.

L’extrait végétal aminé et l’extrait de levure servent à apporter des acides aminés, en particulier l’acide glutamique qui donne la saveur umami.

L’oignon, les épices, l’extrait de céleri et de poivre complètent ´à saveur apportée par les arômes.

Le caramel sert de colorant, pour donner une teinte dorée au bouillon.

Et le prix : une boîte de 32 Kub Or coûte 1,11 €. Un cube revient donc à 1,11 / 32 = 3 centimes.

.

La conclusion

Au final, c’est bien ou pas d’acheter du Kub Or ? Dedans il y a des arômes, donc des substances qui déshabituent notre palais aux goûts des aliments bruts. Et il y a un tout petit peu d’huile de palme. Pour les points positifs, on trouve ce produit dans quasiment tous les supermarchés, il est végétal et il ne contient pas de conservateurs ni de autres ingrédients soupçonnés d’effets délétères directs sur la santé.

.

La prochaine fois, on analysera le bouillon aux légumes en poudre de Rapunzel.

A bientôt !

Risotto magique

29 Déc

Bonjour !

Le chou rouge, c’est magique ! Il transforme l’eau en potion violette, il fait de la mousse turquoise quand on y ajoute du bicarbonate, et donne un liquide puis un risotto bleu indigo quand on mélange le tout. Et si on préfère une couleur rose, pas de problème : il suffit d’ajouter quelques gouttes de jus de citron ou une lampée de vin blanc.

Enfant, je ne connaissais pas le chou rouge. Jeune adulte, je l’ai découvert chez les parents de Doudou : cru, en salade avec des dés de pomme. Et maintenant, quand je vois un chou rouge chez le maraîcher, je n’hésite plus à en acheter un entier, en pensant aussi au risotto magique, à la purée de pommes de terre mauve et au chou confit aux pommes. Miam !

Bon, je préfère vous prévenir cependant : je n’ai que des photos pourries pour illustrer cet article… Une photo beaucoup plus belle a été réalisée par Marie Laforêt et accompagne cette recette dans notre livre Cuisiner en couleurs.

.

Ingrédients pour 3 personnes
– 500 g de chou rouge (un demi chou rouge)
– 1 L d’eau
– 100 g d’oignon (un oignon)
– 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
– 1 cube de bouillon de légumes ou 1 cuillerée à café de bouillon de légumes en poudre
– 150 g de riz (riz à risotto ou riz de Camargue semi-complet)
– 1/4 de cuillerée à café de bicarbonate de sodium

Préparation
– Laver le chou et découper les feuilles en morceaux. Personnellement je coupe les feuilles en 2 ou 3 bandes dans la longueur, puis j’empile les bandes et les coupe en morceaux d’environ 1 cm de large.
– Dans une grande casserole sur feu moyen, déposer les morceaux de chou et l’eau, de préférence bouillante.
– Faure cuire jusqu’à ce que l’eau soit devenue violet foncé.
– A ce stage, on peut récupérer les morceaux de chou, à l’écumoire ou en versant le mélange dans une passoire posée sur un saladier. Je vous propose deux recettes pour utiliser ces morceaux.
– Préparez vos mirettes et ajouter le bicarbonate dans l’eau, en le versant à un seul endroit. Il va former de la mousse turquoise ! Puis mélanger tout le liquide afin d’obtenir une eau de couleur bleu foncé.
– Préparer le risotto de manière classique : éplucher l’oignon et le couper en tout petits morceaux. Dans une casserole, le faire blondir avec l’huile, puis ajouter le riz et une louche de liquide (ici l’eau bleue). Ajouter le bouillon en poudre puis, progressivement, l’eau bleue jusqu’à ce que le riz soit cuit.
– On peut servir le risotto seul ou avec un accompagnement. En hiver, j’aime proposer de la courge en accompagnement, comme ici :

.

Remarques

  • Si vous avez oublié d’ajouter le bicarbonate dans l’eau : ajouter un peu moins de 1/4 de cuillerée à café de bicarbonate dans le risotto et mélangez extrêmement soigneusement (= délicatement mais assez longtemps pour que tout le bicarbonate soit bien mélangé).

  • Risotto violet : Ne pas ajouter de bicarbonate dans l’eau violette.
  • Risotto rose clair : Remplacer une louche de bouillon par 200 ml de vin blanc. Ou ajouter quelques gouttes de jus de citron.
  • Risotto rose vif : Réaliser la recette sans chou rouge (ou alors en version rose clair) et préparer du jus de betterave : soit en râpant une betterave crue, soit en mixant une betterave crue ou cuite avec un peu d’eau puis en filtrant le mélange, soit en utilisant le jus d’un sachet de betteraves sous vides (choisir un sachet bien rose/violet). Puis incorporer quelques cuillerées à soupe de jus de betterave en fin de cuisson du risotto.
  • Utilisation du reste de chou rouge cuit : purée mauve. Avec un mixeur plongeant, mixer finement les morceaux de chou rouge. On peut incorporer cette purée liquide à des pommes de terre écrasées, pour donner une purée mauve au léger goût de chou. On peut congeler le reste de purée/coulis de chou rouge et l’incorporer à d’autres mélanges, en remplacement d’une partie de l’eau, comme ci-dessous une pâte à pizza.

En fait, dans cette pâte à pizza le chou rouge était mixé cru (100 g cru mixé avec 100 g d’eau à la place des 150 g d’eau habituellement mis pour 300 g de farine)

  • Utilisation du reste de chou rouge cuit : chou confit aux pommes, pour 4/6 personnes. Emincer finement un oignon. Dans une casserole, faire blondir l’oignon dans 2 cuillerées à soupe d’huile, puis ajouter les morceaux de chou rouge cuit, une feuille de laurier, de la muscade et 75 ml de vin blanc. Ajouter la chair d’une grosse pomme (ou 2/3 petites) coupée en petits dés et faire cuire à couvert jusqu’à ce que tout soit cuit et délicieux, et qu’il n’y ait quasiment plus de jus.

.

Pour finir, voici le résultat si, après le risotto, on mange une salade légèrement acidulée (ici c’était du céleri rave râpé en sauce sucrée salée) :

Bon dimanche !

Rillettes de lentilles à l’artichaut

22 Déc

Bonjour !

Connaissez-vous l’artichonade ? Il s’agit d’une tartinade très gourmande à base d’artichaut et d’huile. C’est un délice qui plait toujours à nos invités et un plaisir que Doudou et moi nous accordons aussi en amoureux. Mais au quotidien, l’artichonade n’est pas raisonnable.

A la place, je prépare des rillettes de lentilles. C’est moins cher, plus nutritif mais tout de même bien bon sur des tartines ! Le nom de rillette provient de la présence de fibres moelleuses.

Je me suis inspirée de la recette de rillettes de Sébastien Kardinal publiée dans son livre Ma petite boucherie vegan. J’ai adapté sa recette au contenu de mes placards, en particulier en remplaçant la margarine et l’huile de coco par un petit peu d’huile liquide. Je suppose que la recette initiale a la texture solide et grasse des rillettes animales. La texture de mon pâté est beaucoup plus moelleuse.

.

Ingrédient pour un bol
– 1 oignon
– 1 cuillerée à soupe d’huile de cuisson
– 250 g de lentilles vertes, cuites et égouttées
– 250 g d’artichauts à l’huile, pas trop égouttés
– 1/2 cuillerée à café de bouillon en poudre, de sel aux herbes ou de sel tout simple

Préparation
– Éplucher l’oignon et le couper en morceaux, plutôt petits pour accélérer la cuisson.
– Dans une casserole ou une petite poêle, faire cuire l’oignon avec l’huile.
– Mixer tous les ingrédients. Selon la texture souhaitée, mixer juste un petit peu, ou jusqu’à obtenir une tartinade crémeuse.

Rillettes mixées avec l’accessoire « purée » de mon mixeur plongeant

– Stocker au frigo dans un récipient hermétique.

.

Remarques

  • Version avec artichaut à l’eau : Remplacer les 250 g d’artichaut à l’huile par 200 g d’artichaut à l’eau et 50 g d’huile.
  • Choix de l’huile : J’utilise de l’huile de friture (huile de tournesol oléique) pour la cuisson de l’oignon puis de l’huile de colza ou d’olive pour la suite.
  • Version sans cuisson : Remplacer l’oignon frais par 2 cuillerées à café d’oignon semoule. La recette se fait alors en une seule étape : mixer tous les ingrédients. Super rapide !

  • Version sans légume : Mixer 250 g de lentilles avec 50 g de purée de noisette, du cumin et du sel, comme ici.

Bon dimanche !

Cupcakes tout chocolat

19 Oct

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose une recette très festive. Parce que vendredi prochain, nous avons quelque chose à fêter, vous et moi… Alors vous avez la recette en avance pour pouvoir faire vos courses et préparer ces petits gâteaux pour vendredi prochain. On pourra alors les manger le même jour, histoire de faire la fête ensemble malgré la distance.

.

Les cupcakes, en général, ce n’est pas mon truc. Le glaçage est souvent trop sucré pour moi, et en France, il est rare d’en trouver végétaliens (on peut en trouver par exemple chez Vegan Folie’s). Mais depuis que j’ai goûté mon premier cupcake, tout début 2010, j’ai envie de le refaire. Regardez ce joli cupcake 100 % américain, il fait envie, non ?

.

Et maintenant, voici ma version :

Je pense que je me suis plutôt pas mal débrouillée ! Avec en plus une recette vraiment rapide, facile et sans ingrédients compliqués. Le glaçage est simplissime, sans margarine : il doit sa tenue à la matière grasse du chocolat pâtissier. Et le gâteau est une simple application de mon gâteau César, en diminuant un peu le sucre pour compenser le sucré du glaçage.

.

Ingrédients pour 23 mini cupcakes

Glaçage
– 75 g de lait de soja nature
– 20 g de sucre
– 1 pincée de bicarbonate
– 100 g de chocolat noir pâtissier

Gâteaux
– 150 g de farine de blé (ici T80)
– 100 g de sucre
– environ 20 g de cacao en poudre
– 1/2 cuillerée à café de bicarbonate (ou 1/2 sachet de poudre à lever)
– 50 g d’huile neutre (ici colza cuisson)
– 150 g de lait de soja nature
– 1 cuillerée à café de jus de citron ou 1/2 cuillerée à soupe vinaigre de cidre (ou rien si on utilise de la poudre à lever)

Décoration
18 pistoles de chocolat noir pâtissier

Préparation

Préparation du glaçage
– Faire fondre les ingrédients du glaçage dans une casserole, à feu doux.
– Transférer dans un saladier à bords hauts et laisser tiédir puis placer au frigo jusqu’à refroidissement complet. Le mélange va épaissir et prendre la texture d’une pâte à tartiner.

– Quand les gâteaux ont refroidi, monter le glaçage en « chocolat chantilly » avec un fouet électrique.


– Utiliser une grande cuillère ou une spatule pour transférer le glaçage fouetté dans une poche à douille munie d’une douille en étoile.


– Conserver au frigo.

Préparation des gâteaux
– Préchauffer le four à 180 °C. Huiler les alvéoles des moules à muffin en silicone.
– Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs : farine, sucre, cacao, bicarbonate (ou poudre à lever).
– Ajouter l’huile et le lait et bien mélanger.
– Ajouter le jus de citron ou le vinaigre, mélanger vite et bien et immédiatement verser la pâte dans les alvéoles des moules. Attention, on remplit seulement les alvéoles à la moitié (maximum aux 2/3) car la pâte va gonfler. Si des alvéoles sont vides, y mettre un fond d’eau.


– Immédiatement transférer sur une grille dans le four chaud. Cuire 12 minutes environ, jusqu’à ce qu’une pique plantée au milieu ressorte sans pâte collée dessus.
– Laisser tiédir 12 minutes environ.


– Démouler en retournant le moule et en pressant doucement au fond.

– Placer les gâteaux sur une volette à pâtisserie (tête en haut) ou un torchon propre (tête en bas), puis les laisser sécher un peu et refroidir complètement.

Montage des cupcakes
– Napper les gâteaux de glaçage crémeux, grâce à la poche à douille.


– Ajouter une pistole de chocolat noir. J’ai essuyé les pistoles avec un torchon propre pour qu’elles soient bien foncées.


– Conserver au frigo.

.

Remarques

  • Le chocolat chantilly est une invention d’Hervé This et je vous en ai parlé dans ce vieil article sur les mousses au chocolat (maintenant je fais la mousse au chocolat comme ça). On peut remplacer le lait de soja par tout autre lait végétal, en diminuant la quantité de sucre si le lait végétal est déjà sucré.
  • La quantité de cacao en poudre est à adapter en fonction de votre goût et surtout n fonction de la couleur de votre poudre. Si elle est marron foncé, comme le cacao Van Houten, le cacao a été alcalinisé et son goût est intense. Si elle est marron clair, comme souvent avec les marques équitables, elle n’a pas été alcalinisée et son goût est moins intense : il faut alors en mettre plus. Je vous parle de cette nuance ici.
  • Version chocolat & vanille : J’ai initialement testé ma recette de glaçage sur la recette de « fluffy white cupcakes » du livre « Vegan lunch box » de Jennifer Mc Cann. On peut les voir dans la photo ci-dessous. J’avais alors doublé la quantité de glaçage. C’était bon, mais ma gourmandise vote pour la version tout chocolat.
  • Quantités doublées : Pour le glaçage, 150 g de lait de soja nature, 40 g de sucre, 1 belle pincée de bicarbonate et 200 g de chocolat noir pâtissier. Pour les gâteaux, 300 g de farine de blé, 200 g de sucre, environ 40 g de cacao en poudre, 1 cuillerée à café de bicarbonate, 100 g d’huile neutre (ici colza cuisson), 300 g de lait de soja nature et 2 CC jus de citron/1,5 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre. Décoration : 18 pistoles de chocolat pâtissier. On obtient 30 mini muffins et 6 muffins de taille standard.

Une boîte pour mes collègues de boulot, l’autre pour les collègues de Doudou. Ça a été un gros succès !

  • Conservation : Si les cupcakes sont préparés la veille, les placer dans une boîte hermétique et les conserver au frigo.

.

Les photos des étapes de préparation de la recette ne sont pas terribles, parce qu’en plus de les avoir prises en vitesse comme d’habitude, elles n’ont pas été prises à la lumière du soleil. Voyez-vous, en ce matin de vacances, le Pinto est réveillé depuis 6h… alors j’en ai profité pour préparer ces gâteaux avec lui entre 7h15 et 7h45. Quand je vous dis que c’est une recette simple et rapide. 🙂

Maintenant Doudou et levé et il est sorti avec les enfants, donc j’ai pu vous faire des photos plus chouettes.

Bon week-end !