Fraisier Poké Ball

12 Juil

Bonjour !

Quand le Béluga m’a demandé un fraisier comme gâteau pour son anniversaire Pokémon, j’ai immédiatement eu envie de le décorer en Poké Ball.

Comme je ne suis pas attirée par la pâte à sucre, j’ai trouvé une idée pour que la gelée de fraises ait la bonne forme pour figurer le rouge de la Poké Ball. C’est un peu délicat, mais ça a parfaitement fonctionné, donc je le partage avec vous.

A part ça, j’ai appliqué ma recette de fraisier avec une crème mousseline comportant un peu plus de sucre (car les fraises n’étaient pas très sucrées) et un peu plus d’huile de coco (pour qu’elle soit bien ferme) et que j’ai fouettée au robot pâtissier.

.

Ingrédients pour 8 personnes (moule de 24 cm de diamètre)

Génoise
– 150 g de farine de blé blanche (ici T65)
– 150 g de sucre
– 1 sachet de poudre à lever (ici du bicarbonate et du vinaigre de cidre)
– 1 cuillerée à soupe d’huile neutre (ici colza cuisson)
– 150 ml de lait de soja nature

Crème mousseline à la vanille et à l’amande
– 200 g de sucre (ici sucre blond)
– 30 g de fécule de maïs (4 cuillerées à soupe)
– 3 cuillerées à café d’agar-agar (6 g)
– 200 g d’huile de coco désodorisée (ici de la Végétaline)
– 60 g de purée d’amande blanche
– 540 g d’eau
– Une grosse dose d’extrait de vanille

Garniture du fraisier
– 300 g (ou plus) de fraises fraîches

Gelée de fraises
– 75 g de fraises fraîches
– 5 cuillerées à soupe de sucre (50 g)
– 3 cuillerées à soupe d’eau (50 g)
– 1/4 cuillerée à café d’agar (0,5 g)

Décoration
– les Dragibus noirs de 2 grands sachets de gros Dragibus

.

Préparation

Génoise
– Préchauffer le four à 180 °C.
– Huiler un cercle à pâtisserie posé sur une feuille de silicone ou de papier sulfurisé (ou chemiser un moule à charnière avec du papier sulfurisé ou, à défaut, du papier aluminium).
– Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la poudre à lever.
– Dans un grand bol, mélanger le yaourt végétal (ou son alternative), l’huile et l’eau.
– Incorporer le mélange liquide au mélange sec puis verser dans le moule chemisé.
– Enfourner 30 minutes, pour qu’une lame plantée au centre ressorte sèche.
– Laisser tiédir puis passer une lame autour du gâteau et le démouler. Laver le cercle à pâtisserie.
– Quand le gâteau est froid, le retourner sur une grille afin que le dessous sèche.

Crème mousseline
– Dans une casserole, mélanger le sucre, la fécule et l’agar, puis ajouter l’huile de coco et la purée d’amande, puis ajouter progressivement l’eau.
– Faire chauffer sur feu moyen tout en remuant. L’huile de coco va fondre, l’agar va se dissoudre, puis la fécule va faire épaissir le mélange.
– Ajouter l’extrait de vanille puis laisser refroidir complètement le mélange, à couvert. Je pose la casserole, coiffée de son couvercle, dans un grand plat à gratin ou une grande casserole, et je verse de l’eau froide entre les deux. Quand cette eau est devenue tiède, je la remplace par de l’eau froide.
– Mixer le flan obtenu avec un mixeur plongeant, pour avoir une crème épaisse et sans aucun morceau.
– Verser dans le saladier où on fouettera la crème, ajouter le fouet dedans et placer le tout au frigo.
– Quand le saladier, la crème et le fouet sont bien froid, fouetter la crème en augmentant progressivement la vitesse, jusqu’à battre à pleine vitesse pendant au moins 5 minutes.
– Replacer le saladier au frigo.

Montage
– Sur le plat de service (qui doit rentrer dans le frigo), poser le gâteau « tête en bas ».
– Replacer le cercle autour du gâteau.
– Couper une bande de rhodoid (j’utilise une feuille pour rétroprojecteur, coupée en 3 bandes) ou de papier cuisson et la placer entre le cercle et le gâteau.
– Couper des fraises en deux dans la longueur et les placer contre le rhodoid afin de faire tout le tour du gâteau.


– Avec la crème, recouvrir les fraises et la génoise.

Cette photo me fait saliver à chaque fois que je la regarde…

– Couper le reste des fraises en tranches d’environ 5 mm puis les disposer sur la crème, puis recouvrir du reste de crème.


– Lisser soigneusement le dessus avec une spatule ou un couteau sans dents.


– Placer au frigo.

Gelée
– Dans un petit robot (ou dans un saladier avec un mixeur plongeant), mixer les fraises avec le sucre et l’eau.
– Utiliser une petite passoire pour filtrer le mélange au-dessus d’une petite casserole.
– Ajouter l’agar dans la casserole, puis faire bouillir pendant 1 minute tout en mélangeant.
– Laisser tiédir le mélange.
– Poser une feuille de cuisson sur une zone bien plate, par exemple une planche à découper.
– Récupérer le cercle à pâtisserie, le nettoyer et le placer au milieu de la feuille de cuisson. 
– Replacer le gâteau au frigo.
– Quand la gelée est à environ 50 degrés, la verser dans le cercle à pâtisserie.


– Quand la gelée est solidifiée, retirer le cercle à pâtisserie, puis utiliser un couteau pour couper le disque de gelée en deux moitiés égales.
– Avec le couteau, retirer une des deux moitiés et la manger avec un yaourt par exemple.


– Étape très délicate : Retourner la feuille de cuisson sur le gâteau, en plaçant soigneusement ses bords alignés sur les bords du gâteau.
– Étape délicate : Soulever très progressivement la feuille de cuisson, et utiliser un couteau sans dent ou une spatule fine pour s’assurer que la gelée se transfère sur le gâteau sans se briser.

Concentration ! La photo ne montre pas le couteau que j’utilise pour bien plaquer la gelée sur le gâteau au fur et à mesure que je retire la feuille de cuisson.

– Utiliser un petit cercle pour découper l’emplacement du bouton de la Poké Ball.


– Utiliser le couteau sans dent ou la spatule pour retirer la gelée située au niveau du bouton de la Poké Ball.


– Conserver le gâteau au frigo pendant au moins 8 h, et faire une danse de joie pour avoir réussi cette décoration !
– Juste avant de servir, aligner les Dragibus noirs pour former la ceinture et le bouton de la Poké Ball.

.

Remarques

  • La feuille de cuisson est ici un tapis de cuisson en silicone bien lisse et plat, pour être sûre que la gelée n’ait pas de motif grillagé. Je n’ai pas essayé avec une feuille Silpat (tapis de cuisson en silicone et fibres de verre) ni avec un papier cuisson. Si vous n’avez pas ce type d’outil mais que vous avez du Rhodoïd ou du papier aluminium, vous pouvez peut être essayer de délimiter sur le fraisier une zone ou verser le coulis : placer le gâteau dans son cercle, poser l’emporte pièce au milieu, découper deux morceaux de Rhodoïd pour aller de l’emporter pièce au bord du cercle, fixer le tout ensemble avec du scotch puis placer au frigo pour que tout soit bien froid au moment d’y verser le coulis.
  • La purée d’amande blanche apporte du goût, du crémeux, et surtout elle sert d’émulsifiant pour que l’huile de coco soit parfaitement incorporée dans la crème. On peut la préparer soi-même avec de la poudre d’amande et un robot tout simple. Je vous explique comment faire dans cet article.
  • Version hivernale : Remplacer les fraises par un autre fruit de saison (suprêmes d’orange ? poires pochées ?) ou un fruit en conserve (pêches au sirop ?). Pour la gelée du dessus, on peut remplacer les fraises fraîches et le sucre par du coulis de fraises du commerce ou de la confiture de fraise, mais le rouge sera moins vif. On pourrait aussi essayer de faire un miroir au jus d’oranges sanguines, comme dans la recette de bavarois à l’orange de la France végétalienne.
  • Les Dragibus sont des bonbons végétaliens faciles à trouver en supermarché. Ici je les ai triés par couleur : les noirs ont servi pour décorer le gâteau et ceux des autres couleurs ont représenté chacun une énergie.

.

Bon dimanche !

Marque-page Pokémon

11 Juil

Bonjour !

Que diriez-vous d’un marque-page Pikachu ?

.

Le site Red Ted Art propose un super tuto (en anglais) de marque-pages Pokémon en origami. Je vous propose ma version, en français, avec de petites adaptations et un pas à pas complet en photos.

C’est une activité calme et créative, qui peut se décliner sur tout autre thème. Ici, elle a fait partie de l’anniversaire Pokémon des 8 ans du béluga.

.

Matériel général pour faire plusieurs marque-pages
– Des feuilles de papier au format A4 (ou papier origami pour un mini marque page)
– Une feuille de papier blanc, si possible un peu épais
– Des ciseaux
– 1 crayon gris
– Des feutres
– 1 bâton de colle pour papier
– Pour coller les moustaches de Miaouss, du ruban adhésif

A faire avant l’arrivée des enfants : préparer un modèle et les feuilles au format en carré
– Plier chaque feuille en diagonale.


– Découper la bande rectangulaire qui dépasse, et la conserver pour fabriquer les détails du marque-page.


– Sur la feuille de papier blanc, dessiner au crayon les yeux de chaque Pokémon.

Activité pour les enfants
– Plier le carré en deux dans la diagonale, puis encore en deux.

– Déplier le dernier pli, et placer le grand triangle obtenu pointe vers le haut.

– Amener la pointe de gauche en haut du triangle.

– De la même manière, amener la pointe de droite en haut.

– Déplier les deux pointes.

– Prendre une seule épaisseur de papier de la pointe du haut et l’amener en bas. Cela forme la poche du marque-page.

– Amener la pointe de gauche dans  la poche, de sorte qu’elle aille tout au fond (en bas) de la poche.

– Faire la même chose pour la pointe de droite.

– La base du marque-page est prête !

– Dessiner au feutre la bouche du Pokémon.
– Si on le souhaite, arrondir un peu aux ciseaux le dessus et les côtés de la tête.


– Colorier les yeux puis les découper.


– Sur du papier de la couleur appropriée, dessiner et découper les éventuelles autres parties (ventre, oreilles…).

– Coller les yeux et autres parties sur le marque-page.

Comme sur les tutoriels de Ted Red Art, on peut faire d’autres Pokémons :

.

Remarques

  • Si on n’a pas de feuilles de couleur pour la base du marque-page, on peut préalablement peindre des feuilles blanche avec de l’aquarelle (j’adore cette palette 12 couleurs naturelles d’Ökonorm) puis les laisser complètement sécher avant de commencer l’activité.
  • Le papier blanc un peu épais est environ du 100 g/m2. Il n’est pas nécessaire mais, si vous en avez, il est utile car il deviendra moins mou une fois colorié au feutre.
  • Matériel pour le marque-page Pikachu : une feuille A4 de couleur jaune, un petit morceau de feuille blanche pour les yeux, un feutre noir, un feutre rouge, ciseaux, colle.
  • Matériel pour le marque-page Carapuce : une feuille carrée (ou A4) de couleur bleu clair, un morceau de feuille jaune pour le centre, un petit morceau de feuille blanche pour les yeux, un feutre noir, un feutre rouge, ciseaux, colle.

  • Matériel pour le marque-page Salamèche : une feuille carrée (ou A4) de couleur orange, un morceau de feuille jaune pour le ventre et la flamme, un petit morceau de feuille blanche pour les yeux, un feutre noir, un feutre rouge, un feutre orange, un feutre vert, ciseaux, colle.

  • Matériel pour le marque-page Bulbizarre : une feuille carrée (ou A4) de couleur vert clair, un morceau de feuille vert foncé pour la plante, un petit morceau de feuille blanche pour les yeux, un feutre noir, un feutre rouge, un feutre vert foncé, ciseaux, colle.

  • Matériel pour le marque-page Rondoudou : une feuille A4 de couleur rose clair, un petit morceau de feuille blanche pour les yeux, un feutre noir, un feutre vert clair, ciseaux, colle.

  • Matériel pour le marque-page Miaouss : une feuille carrée (ou A4) de couleur beige, un morceau de feuille rose (très) clair pour les oreilles, un petit morceau de  marron clair pour la pièce, un petit morceau de feuille blanche pour les yeux, un feutre noir, un feutre bleu, ciseaux, colle, scotch.

.

Autres versions

Le site momes.net propose un tutoriel détaillé pour un marque page monstre.

La boutique etsy Moko’s Makery propose à la vente des marque-pages Pokémon dont on peut s’inspirer pour créer d’autres personnages.

Enfin, dans cet article de L’atelier 3B, vous trouverez d’autres créations sur le même principe : des animaux variés, des super-héros, des Angry birds… (parfois sans citer les sources de ces exemples :-/). Maintenant, à vous de laisser libre cours à votre imagination !

.

Bon week-end !

Repas de fin juin

5 Juil

Bonjour !

Ces dernières semaines, l’école des enfants a rouvert, mais pas le service de restauration. Les premiers temps, nous avons récupéré les enfants le midi pour qu’ils déjeunent à la maison pis repartent à l’école. Et en juin, ils ont pique-niqué à l’école. C’est avec une grande joie que j’ai préparé quelques bento pour eux !

.

Bento petits sandwichs

Le pique-nique préféré du Béluga et du Pinto est très clairement un sandwich de pain de mie tartine de margarine et garni de Végé-tranches fumées. J’ai donc toujours un sachet de Végé-tranches au congélateur… enfin presque ! Ici, ce qu’il me restait c’etait un sachet de saucisses végétales (le seul autre simili carné que j’achète) et du tofu fumé.

A gauche, des mini roulés de saucisse  et des carottes du jardin. Au milieu, des petits pois et une mini boîte de ketchup pour y tremper les roulés. A droite, je voulais mettre de petits des de tofu fumé et Je ne sais quoi d’autre, mais le Béluga a insisté pour que je fasse des mini sandwichs au tofu fumé. En dessert, une gourde de compote.

Voici comment j’ai préparé les mini roulés. On retire les croûtes d’une tranche de pain de mie, on l’aplatit un peu puis un tartine de margarine et on place une saucisse. On roule et on place de petits piques tous les environ 3 cm. Enfin, on coupe entre chaque pique pour séparer les mini roulés.

.

La classique salade de riz

Cette salade riz lentilles mais est le deuxième pique-nique préféré du Béluga. Je l’ai servie dans un bento Pikachu acheté d’occasion il y a plusieurs semaines sur Vinted, car mes bento sont généralement trop grands pour l’appétit des enfants. Dans le petit compartiment, des bâtonnets de carotte. A côté une goute de compote surgelée, qui sert de bloc froid au pique-nique. Et ce que j’ai oublié ce jour-là : une cuillère pour manger la salade de riz !

.

Sandwich et petites fleurs

Voici donc un sandwich aux Végé tranches fumées, dans un emballage réutilisable à scratch. Dans le bento, de la laitue et des fleurs avec la tige en bâtonnets de carottes ou en petits piques verts, et pétales en bandes coupées dans une Végé tranche. En dessert, une crème dessert de soja au chocolat.

Le tout est stocké dans le petit sac isotherme qui me servait à transporter le lait maternel quand je le tirais au travail. Les blocs froids sont ceux du seau à vin que nous avons reçu il y a bien longtemps pour notre mariage.

.

Bento aux cubes de riz

Du riz cuit à la japonaise moulé en un poisson et en plusieurs cubes, séparés par de mini feuilles de laitues. A côté, une boîte bien hermétique avec des cubes de betterave et un petit pique pour les saisir. Dans le dernier étage du bento, des amandes pralinées et des corn flakes. Et dans une boîte en plus des cubes de riz supplémentaires au cas où le reste ne soit pas suffisant.

Pour le Pinto, j’ai oublié de photographier l’intérieur, mais il avait un bento avec 8 cubes de riz, des bâtonnets de carotte, des mini feuilles de laitue, des pistaches et une mini boîte d’amandes pralinées. En dessert, une gourde lavable avec du yaourt de soja aromatisé avec du sirop de grenadine.

De mon côté, j’ai mangé le reste de riz cuit en salade avec un reste de pesto de fanes de radis et des cubes de betterave. J’ai soigneusement conservé le liquide rose foncé de ces betteraves sous vide, vous verrez plus bas pourquoi…

.

Sandwich et chips

Vous aussi, quand vous étiez petits, vous aviez un pique-nique « équilibré » avec sandwich au jambon, chips pour les « légumes » et yaourt en dessert ? Ici, le sandwich aux vege tranches fumées, des chips, des carottes, des maïs et une tomate cerise avec son petit pique « ballon ». En dessert, une gourde de compote.

Et voici la version du Pinto, qui n’a pas encore de boîte bento à sa taille. Je pense lui acheter la boîte bento enfant de Monbento (bien conçue pour les enfants et l’entreprise fait des efforts sur le local puisqu’elle fabrique son bento classique en France). Edit : Grâce à Clémentine la mandarine, j’ai découvert le site Inox-écologie qui propose un bento hermétique et isotherme en inox, garanti à vie, avec décor Totoro ! C’est ce que j’ai acheté pour le Pinto.

Dans la boîte, le fameux sandwich coupé en 4, des bâtonnets de carotte et une petite boîte de chips. A côté, là tout aussi fameuse gourde de compote.

.

Goûter chocolaté

Vues les températures, je ne me risque pas à mettre du chocolat dans les pique-niques. Par contre j’en emporte de temps en temps pour le goûter. Ici des amandes enrobées de chocolat noir, des biscuits longs à la vanille et notre compote adorée. Amandes et biscuits sont stockés à la maison dans des bocaux en verre, mais depuis la fois ou j’en ai malencontreusement brisé un au parc, je transfère le contenu dans un sachet pour l’emporter au parc.
.

Chaï tea latte

Avec le retour en classe et revenu le temps des échanges de microbes. Au bout d’une dizaine de jours, toute la classe du Pinto avait un sale rhume, que nous avons aussi attrapé et qui faisait très mal à la gorge. Dans ce cas, boire chaud me soulage beaucoup. Ici, un mug de lait de soja très chaud, une cuillère à soupe de sucre et un sachet de thé chaï.

.

Fraisier Poké Ball

Si vous me lisez depuis longtemps, vous savez que le gâteau d’anniversaire préféré Béluga a toujours été le fraisier… avant qu’il ne découvre le Napolitain du commerce lors des anniversaires d’école ! Mais cette année, à ma grande joie il m’a demandé un fraisier pour sa fête d’anniversaire avec les copains et copines. Il faut que je vous fasse un article sur comment je l’ai décoré façon Poké Ball. En tout cas, la recette de base est ici, j’ai juste mis un peu plus d’huile de coco (Végétaline) pour être sure que la crème mousseline tienne bien malgré les températures estivales.

Pour cet anniversaire, j’ai renouvelé le jeu des boissons énergie, qui a eu toujours autant de succès ! Voici un reste de « l’énergie eau », colorée par de l’extrait bleu de spiruline et aromatisée avec de l’extrait d’amande amère et de « l’énergie fée », colorée avec une minuscule quantité de « jus » de betterave et aromatisée très classiquement avec un peu d’eau de rose.

.

Bon dimanche !

Balle de jonglage Pokémon

4 Juil

Bonjour !

Après la boîte Poké Ball, voici la balle à lancer Poké Ball ! Là aussi je vous ai fait un tutoriel avec un pas à pas complet en photos.

La totalité de la fabrication prend 10 minutes et les balles sont immédiatement utilisables. Chez nous, elles ont été réalisées par les enfants et ont servi pour une partie de chamboule-tout puis comme petite balle à tout faire.

C’est clairement une activité sympathique et économique, qu’on refera ! Peut être avec une déco façon Tortues Ninja comme dans ce tutoriel des Parents créatifs.

Chaque balle est fabriquée avec des ballons et de la semoule, comme expliqué dans ce tutoriel du site Momes.net. Elle est décorée en Poké Ball en choisissant les bonnes couleurs de ballon et en utilisant du scotch isolant pour figurer la bande et le bouton de fermeture de la Poké Ball.

Je vous ai mis ci-dessous les couleurs pour une Poké Ball classique, mais sentez-vous libre de créer une Poké Ball aux couleurs de votre choix !

.

Matériel pour 1 balle
– 100 ml de semoule pour couscous (80 g)
– 1 entonnoir
– 1 petit flacon transparent de 100 ml ou plus, avec un goulot pas trop large : 1 petit pot pour épice ou 1 petite bouteille d’eau
– 1 ballon de baudruche, de couleur non importante car on ne le verra pas
– 1 paire de ciseaux droits
– 1 ballon de baudruche de couleur blanche
– 1 ballon de baudruche de couleur rouge (ou autre selon votre choix)
– Du scotch noir pour isolation électrique
– Du scotch blanc pour isolation électrique
– Si possible, une paire de ciseaux courbes (j’utilise mes ciseaux à ongles)

Matériel pour un groupe d’enfants
– Multiplier les quantités précédentes par le nombre d’enfant, sauf pour l’entonnoir et les rouleaux de scotch
– plusieurs plaques très lisses : pochettes plastique ou sacs congélation ou morceaux de carrelage

.

A faire avant l’arrivée des enfants : préparer les bouteilles 
– Mesurer la dose de semoule et la verser dans un flacon à l’aide de l’entonnoir.

Certains pots à épice font pile poile 100 ml, on peut alors doser très facilement la semoule en les remplissant à ras bord

– Recommencer pour chaque flacon. On prépare autant de flacons que d’enfant, pour qu’ils puissent faire l’activité en même temps.
– Dans le scotch noir, découper une bande de 18 cm de long (pour faire le tour de chaque balle).

– Couper cette bande en deux dans la longueur. Pour cela, le plus simple est de scotcher une extrémité, comme sur la photo.


– Placer ces morceaux sur la plaque très lisse, d’où on pourra facilement les décoller.


– A nouveau dans le scotch noir, découper 1 rond sur toute la largeur du ruban. Ce sera l’emplacement du bouton de la Poké Ball. Le stocker sur la plaque lisse.


– Dans le scotch blanc, découper 1 rond plus petit, qui figurera le bouton de la Poké Ball.

– Le stocker sur la plaque lisse, soit à côté des ronds noirs, soit directement sur le rond noir si on craint que ce soit trop difficile pour les enfants de placer le rond blanc au milieu du rond noir.

.

Activité pour les enfants
– Souffler dans le premier ballon (couleur non importante car on ne le verra pas) pour le gonfler, puis tourner plusieurs fois son extrémités pour bloquer l’air à l’intérieur du ballon.


Attention : étape délicate ! Enfiler l’extrémité du ballon au bout du flacon débouché, sans le faire tomber en renversant de la semoule de partout… Ne pas hésiter à faire cela à 2, avec une personne qui enfile le ballon et l’autre qui tient le flacon.


– Etape très sympa : Retourner l’ensemble et laisser le ballon se dévisser puis regarder la semoule tomber dedans.


– Pincer le tube du ballon pour empêcher l’air de sortir, puis retirer le ballon de la bouteille.
– Ouvrir légèrement le ballon pour que l’air en sorte doucement.

– Tapoter le ballon pour éliminer toute poche d’air, en particulier au fond du ballon.


Attention, étape délicate (c’est mieux si c’est l’adulte qui la fait) : Couper le ballon là où il devient moins rond, au niveau la semoule. Il y en aura sans doute quelques grains de semoule qui s’échapperont sur la table…


– Couper le deuxième ballon (blanc par exemple) à un peu plus que la moitié du réservoir. Jeter la partie contenant le tube du ballon.

– Assouplir le morceau restant en l’étirant avec les mains.

Attention, étape délicate : Bien étirer ce ballon pour l’enfiler autour de la balle, de sorte qu’il la referme bien.

– Vérifier qu’il n’y a aucune poche d’air, aucun pli dans le ballon blanc. S’il y en a, étirer le ballon blanc pour qu’il recouvre encore plus la balle.

– Tapoter la balle, pour qu’elle soit bien ronde. Il vaut mieux qu’elle soit un peu plus aplatie plutôt qu’un peu trop allongée, sinon votre Poké Ball ressemblera à un citron !

– Couper le dernier ballon (rouge par exemple) à un petit peu plus que la moitié du réservoir. Jeter la petite partie contenant le tube du ballon.

– Assouplir le morceau restant en l’étirant avec les mains.

– Bien étirer le ballon pour l’enfiler autour de la balle de jonglage retournée, de sorte qu’il la recouvre à moitié.

– De même que précédemment, vérifier qu’il n’y a aucune poche d’air, aucun pli dans le ballon rouge.

Ici on voit une petite poche d’air en haut de la balle. J’aurais dû la supprimer en étirant un peu plus le demi ballon rouge.

– Appliquer une bande de scotch noir pour faire le tour du ballon au niveau de la jointure entre les ballons.


– Ajouter le rond de scotch noir puis le rond de scotch blanc, pour représenter le bouton de la Poké Ball.

.

Remarques

  • La quantité de semoule correspond à des ballons de 25 cm (longueur du ballon une fois gonflé) ou de 30 cm.
  • Version à la farine : Avec le Béluga, on a essayé de remplir les ballons avec de la farine au lieu de la semoule, mais on trouve que cela donne des balles trop fermes. Et on en met encore plus de partout que la semoule… Mais bon, cela fonctionne aussi (pour le ménage vous êtes prévenu-es !). Si vous êtes sans gluten, je pense que le mieux est de remplacer la semoule par du riz rond.
  • Les flacons d’épice ont été récupérés auprès de mes proches et aussi dans mes placards, quitte à mettre temporairement des épices dans des bocaux plus grands. En effet, au cours de cette activité on ne salit pas les pots, on les remplit juste de semoule, donc il suffit ensuite de les laver pour pouvoir les remplir à nouveau de leur contenu normal. Si vous n’en avez pas du tout, ni de petite bouteille en plastique, vous pouvez utiliser un carré du film étirable, comme dans cette vidéo de Anas et Mayar.
  • Le scotch isolant se trouve en boutique de bricolage. Je l’ai choisi car il adhère bien à la surface du ballon, qu’on le trouve facilement dans différentes couleurs et qu’on peut déjà l’avoir en stock si on bricole.
  • Variantes de couleur : Si vous tenez absolument à faire des Poké Ball officielles, vous pouvez aussi faire une Honor Ball avec un ballon blanc à la place du ballon rouge, et du scotch rouge à la place du noir.

.

Cette activité comporte plusieurs étapes délicates, mais elle a été plébiscitée par les enfants ! Il ont adoré choisir les couleurs de ballons, toucher la semoule, ils se sont émerveillés de la magie du scotch noir qui camoufle les imperfections du découpage des ballons, puis ils se sont ensuite régalés à lancer leur balle partout et l’ont précieusement rapportée chez eux (rangée dans la petite boîte Poké Ball).

Bon week-end !

Gratin d’aubergines à la parmesane, 100 % végétal

28 Juin

Bonjour !

Voici une recette très pratique pour recevoir car elle est très gourmande et qu’on peut la préparer la veille. Je la sers avec du bon pain, ou du riz pour une version sans gluten, et avec une belle salade verte.

Dans ce gratin d’aubergines à la parmesane, le parmesan est simplement remplacé par sa version végétalienne, et la mozzarella est remplacée par de fines tranches de pain, comme dans cette recette de la Fée Stéphanie. Les ingrédients sont donc tous simples à trouver, et le résultat est absolument délicieux !

Version sans gluten

 

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 aubergines (500 g)
– Sel fin : 1 cuillerée à soupe pour les aubergines, 1 cuillerée à café pour la sauce, 1/2 cuillerée à café pour le parmesan
– 4 gousses d’ail
– 150 ml d’huile d’olive (100 ml pour la sauce, 50 ml pour les aubergines)
– 1 bouteille de 700 ml de coulis de tomate
– 1 cuillerée à soupe de sucre
– 30 g de poudre d’amande ou de graines de tournesol décortiquées et mixées en poudre
– 1,5 cuillerée à soupe de levure de bière
– 2 poignées de feuilles de basilic, frais ou surgelé OU 1 petite pincée de bicarbonate
– 6 fines tranches de pain, frais ou sec

Préparation
– Retirer le bout des aubergines puis éplucher chaque côté afin de découper des tranches dans la longueur, dont aucune n’aura une face couverte de peau.
– Déposer les tranches d’aubergine dans un plat creux ou une passoire placée dans un évier, en saupoudrant chaque tranche avec du sel fin (1 cuillerée à soupe de sel en tout).


– Laisser dégorger : un peu d’eau va sortir des tranches d’aubergine, qui vont devenir molles.
– Dans une grande casserole avec couvercle, déposer les gousses d’ail coupées en petits morceaux et 100 ml d’huile. Laisser frire environ 2 minutes.
– Quand les gousses d’ail sont légèrement dorées, verser rapidement le coulis de tomate et fermer aussitôt le couvercle pour se protéger des éclaboussures de sauce tomate.
– Remplir à moitié la bouteille de coulis avec de l’eau et l’ajouter dans la casserole, avec 1 cuillerée à café de sel et 1 cuillerée à soupe de sucre.
– Laisser cuire à couvert, en baissant le feu si la sauce bout trop fort.


– Faire le parmesan végétal. Dans un bol, mélanger la poudre d’amande avec la levure de bière et le sel (1/2 cuillerée à café). Si on utilise des graines de tournesol décortiquées, faire le mélange dans un robot mixeur pour obtenir une poudre.

Ce parmesan n’est pas assez mixé…

– Si le pain est sec : Dans une assiette creuse, verser un peu d’eau sur les tranches de pain afin de les assouplir.
– Rincer brièvement les tranches d’aubergine pour retirer le sel, puis empiler les tranches et les presser fortement à la main pour éliminer un maximum d’eau.


– Dans une poêle avec 50 ml d’huile d’olive, placer les aubergines en couches superposées, afin de les faire cuire toutes en même temps, à couvert.


– Au bout d’environ 5 minutes, utiliser une spatule pour remuer le contenu de la poêle et cuire encore 5 minutes, toujours à couvert.


– Ajouter les feuilles de basilic dans la sauce tomate et vérifier qu’elle est déjà bonne à manger sur un morceau de pain.

– Dans un grand plat à gratin, verser une couche de sauce tomate (2 louches environ), ajouter une couche d’aubergines puis saupoudrer de parmesan végétal.


– Ajouter une couche de sauce tomate puis une couche de pain.

Ici, j’ai testé de remplacer le pain par des steaks de lentilles coupés en deux dans l’épaisseur

– Ajouter une couche de sauce tomate pour recouvrir le tout, puis une couche d’aubergines puis saupoudrer de parmesan végétal.


– Ajouter le reste des aubergines et de la sauce tomate, puis l’huile d’olive qui a servi à précuire les aubergines et le reste de parmesan.


– Faire cuire à 190 °C pendant environ 45 minutes.


– On peut préparer le gratin quelques heures avant le repas, il sera encore meilleur et se tiendra mieux. On peut alors le conserver au chaud dans le four éteint. Si on le prépare la veille, le laisser refroidir hors du four et le conserver au frais, puis le réchauffer avant de le servir.

 

Remarques

  • La sauce tomate est la recette de Doudou, avec plus d’ail et la cuisson qui est terminée au four.
  • Version sans gluten : Ne pas faire de parmesan végétal. Avec l’ail, ajouter 2 oignons coupés en petits morceaux avec l’ail. Dans la sauce, mettre 1,5 cuillerée à café de sel et ajouter plus de basilic ou une pincée de bicarbonate. Remplacer le pain trempé par des galettes de riz ou maïs soufflé (non trempées) ou par deux couches de tartines craquantes sans gluten (non trempées). Saupoudrer le dessus avec de la poudre d’amande avant d’enfourner le gratin.

A gauche, deux épaisseurs de Pain des fleurs, à droite une épaisseur de galettes de maïs soufflé

  • Version en petits roulés : A l’occasion, je tenterai une adaptation végétale de la recette d’Un déjeuner au soleil. Mais pour le moment, je m’en tiens à la recette que je vous ai donnée, car elle est vraiment plus rapide.

Version sans parmesan végétal sur le dessus, c’est bon aussi !

Bon dimanche !

 

Petite boîte façon Poké Ball

27 Juin

Bonjour !

Une Poké Ball, c’est un objet magique qu’on lance pour capturer des Pokémons pour les dresser (pff !). Il existe une grande variété de Poké balls. Ce qui est constant, c’est qu’une Poké Ball est toujours composée de deux moitiés, séparées par une bande de couleur différente, au milieu duquel se trouve le bouton rond d’ouverture de la Ball.

Aujourd’hui, je vous expliquer comme fabriquer une petite boîte façon Poké ball. Elle est bien brillante, elle s’ouvre et se ferme, elle s’accroche si l’on veut, et on peut y ranger de petits trésors. Par contre, on ne peut pas la lancer (na !).

Je vous ai fait un tutoriel super détaillé, avec toutes les photos pas à pas. Personnellement j’ai fait 10 boîtes car c’était pour l’anniversaire du Béluga, mais vous pouvez bien sûr n’en fabriquer qu’une seule…

Attention par contre : ce n’est pas un projet écolo comme j’en ai l’habitude. Certes, on fabrique un objet qui (j’espère) durera un moment, mais on utilise des boules en plastique, un marqueur indélébile et de la peinture acrylique. Au départ, je pensais m’en sortir avec simplement les boules en plastique peintes à l’intérieur avec de la peinture gouache pour obtenir un résultat brillant… mais la gouache n’adhère pas sur le plastique. J’ai donc acheté en urgence deux pots de peinture acrylique, que je vais maintenant donner à l’école ou à un centre de loisir car je ne compte pas me resservir de cette peinture à base de plastique.

Comme la peinture acrylique est indélébile, j’ai préféré fabriquer les boîtes moi-même avant l’anniversaire, plutôt que de faire respirer la peinture et de risquer d’abimer les vêtements en proposant cette activité aux invité-es. Je vous ai quand même indiqué comment procéder si vous les réalisez avec des enfants, d’au moins 7 ans. Pensez alors à les munir d’un tablier ou autre vêtement destiné à les protéger, et à les faire se laver les mains dès la fin de l’activité.

.

Matériel pour 10 boîtes Poké Ball
– 10 boules à garnir en plastique transparent, de 7 cm de diamètre
– un marqueur indélébile noir, assez épais
– 10 pièces de 1 centime d’euro
– 10 petits morceaux de patafix
– 10 x 25 cm de ruban à masquer
– des pinceaux ronds d’épaisseur moyenne (10 par exemple)
– de la peinture acrylique rouge, environ 4 ml par Poké Ball
– de la peinture acrylique blanche, environ 5 ml par Poké Ball
– 1 bocal plein d’eau savonneuse, pour y placer les pinceaux après usage en attendant leur nettoyage
– du papier absorbant (ici du papier toilette) pour nettoyer rapidement les bavures de peinture
– 10 piques, par exemple 5 piques à brochette en bois coupés en 2
– 2 verres, pour y disposer les piques sans qu’ils ne se touchent
– eau et savon pour laver et sécher les pinceaux et les mains juste après l’activité
– 10 gouttes de colle forte (colle pour plastique et métal)

.

A faire avant l’arrivée des enfants : préparer chaque demi boule
– Séparer les deux demi boules.

– Poser les demi boules côté large sur la table. A côté d’une demi boule, poser le marqueur débouché, de sorte que sa mine touche la boule.


– Faire tourner la demi boule devant le marqueur afin de tracer un trait sur tout le tour de la boule.


– Avec le marqueur, colorier la bande située entre le trait et la jointure de la demi boule.
– Recommencer pour l’autre demi boule.

A gauche, la demi boule n’est pas noircie jusqu’en bas car c’est la zone de jointure entre les demi boules. A droite, l’autre demi boule a donc une bande noire plus épaisse (et ça nous servira pour la suite).

– Laisser sécher le marqueur pendant quelques minutes puis refermer la boule.
– Placer un petit morceau de patafix sur la pièce.


– Fixer la pièce à l’opposé de l’accroche, bien au milieu de la bande noire.


– Avec le feutre, dessiner le contour, avec environ 0,2 cm de marge.

– Retirer la pièce et sa patafix, et les ranger (on les réutilisera plus tard).
– Colorier au marqueur la zone qui vient d’être dessinée.


– Prendre la demi boule qui a la bande noire la plus épaisse. C’est aussi celle qui a sa partie qui s’emboîte placée à l’intérieur. Protéger cette partie avec une bande de ruban à masque de 25 cm de long. Si vous n’arrivez pas à mettre le ruban pile poil au niveau de la jointure, mettez-le un peu plus large, mieux vaut protéger un petit peu trop que pas assez.

.

Activité pour les enfants
– Peindre en rouge l’intérieur de la demi-boule contenant le ruban à masquer. Pour cela, verser de la peinture dans la demi boule puis l’étaler en spirale jusqu’au bord.


– De la même manière, peindre en blanc l’intérieur de l’autre demi boule.

Ici, j’ai utilisé un pinceau plat, qui ne permet pas d’avoir une couche unie même en étalant la peinture en spirale. Il faut donc utiliser un pinceau rond.

– S’il y a des bavures, les effacer immédiatement avec un morceau de papier absorbant.

– Utiliser un petit morceau de patafix pour fixer chaque pièce de 1 centime au bout d’un pique.


– Peindre en blanc le dessus et le bord de la pièce.

– Poser les piques dans un verre puis laisser sécher les pièces. Cela peut prendre une dizaine d’heures si la peinture est en couche épaisse.

Comme vous le voyez, j’ai fabriqué 10 boîtes. Cela m’a pris un certain temps…

– Nettoyer très soigneusement les pinceaux avec de l’eau et du savon. Je les ai massé jusqu’à ce que de la mousse se forme (comme quand on se lave les mains) et cela a permis de retirer de la peinture alors qu’à vue d’œil je pensais avoir déjà tout retiré.
– Retirer délicatement le ruban de masquage, sans toucher la peinture car elle n’est pas encore sèche.
– Quand la peinture de la pièce est sèche (cela arrive plus vite que la peinture des boules), la détacher de la patafix.
– Poser une goutte de colle forte sur le dessous de la pièce, en veillant à placer la goutte sur une moitié de la pièce (et pas au milieu), comme montré sur la photo. Attention, cette étape est à réaliser par l’adulte, dans un endroit ventilé.


– Toujours par l’adulte, dans un endroit ventilé : Coller la pièce sur la demi boule rouge, avec la goutte de colle placée au niveau du demi rond noir (en veillant à la pas toucher l’intérieur de la boule, car il n’est pas encore sec).


– Laisser reposer pour que la colle et la peinture finissent de sécher. La notice de la colle indique qu’idéalement il faut attendre 24 h avant de solliciter l’objet collé.
– La Poké Ball est enfin prête à être assemblée ! Attention : ne pas la lancer, sinon elle va se casser !

.

Remarques

  • L’accroche de la boule peut servir à attacher la boule pour mieux la transporter. Ici, j’avais prévu 80 cm de fine cordelette par enfant pour mettre chaque boule autour du cou. Si on ne veut pas garder l’accroche, je pense qu’il faut la retirer avec une pince tenaille (en portant des lunettes de protection !). On placerait alors la pièce (le bouton de la Poké Ball) à l’emplacement de l’accroche.
  • La peinture acrylique est une peinture à base de résine acrylique et elle est indélébile. Il faut donc que les enfants soient assez grands pour l’utiliser sans s’en mettre sur la peau et les vêtements, il faut bien protéger la table et les vêtements et se laver les mains à l’eau savonneuse dès que l’activité peinture est terminée. Il faut aussi laver les pinceaux avant que la peinture ne sèche dessus.
  • Il vaut mieux éviter la peinture gouache pour ce projet, car elle a tendance à se décoller du plastique. De plus, avant de sécher, elle se rétracte sur le plastique. Il faut alors la laisser complètement sécher puis passer une deuxième couche pour combler les petits trous qui se seront formés dans la première couche de peinture. Enfin, la gouache est délébile : une fois sèche, si on la mouille par inadvertance, elle va couler.

Après séchage, la peinture s’est rétractée donc il faut en remettre pour combler les trous

Une partie de la peinture gouache noire s’est détachée, et j’ai essayé de le corriger avec un marqueur. Mais le marqueur est brillant alors que la peinture est mate, et surtout elle continue à se détacher.

  • Pour peindre l’intérieur des demi boules, on peut utiliser un pinceau ou, si la peinture est très liquide, en verser dans la demi boule, l’incliner pour répartir la peinture puis reverser l’excédent dans le pot.
  • Version sans marqueur, avec peinture acrylique noire : J’ai utilisé le marqueur car c’est plus rapide et que je ne voulais pas acheter un troisième pot de peinture acrylique. Mais voici comment faire si vous avez de la peinture noire.
    • Séparer les deux demi boules.
    • Découper une bande de 20 cm de ruban à masquer et la placer sur la demi-boule qui sera peinte en blanc, environ 1 cm au-dessus de la jointure (attention, pas son extrémité, mais la jointure d’avec l’autre demi-boule !). Comme le ruban fait 20 cm, il ne fait pas tout le tour de la boule. Il faut le positionner pour que les 2 cm d’espace restant soient à l’opposé de l’accroche. Pour cela, l’astuce est de placer le milieu du ruban au niveau de l’accroche.

    • Découper une bande de 21 cm de ruban à masquer et la placer sur la demi-boule qui sera peinte en rouge, environ 0,6 cm au-dessous de la jointure. De même que précédemment, placer le milieu du ruban au niveau de l’accroche pour que l’espace libre soit à l’opposé de l’accroche.
    • Refermer la boule, fixer la pièce dans l’espace entre les rubans, puis utiliser un marqueur pour ardoise pour dessiner le rond autour de la pièce.

    • Avec de la peinture noire, peindre la zone délimitée par ce rond et les deux rubans de masquage.
  • Version sans marqueur, avec scotch d’électricien noir : Je n’ai pas testé, mais voici comment je procèderais. Pour chaque Poké ball, couper 22 cm de ruban adhésif noir. Couper ce ruban en deux dans la longueur afin d’obtenir deux rubans plus fins, idéalement un de 12 mm de large et l’autre de 7 mm de large. Coller chaque moitié sur le bord d’une demi boule. Pour cela, je pense que le plus simple est de placer le bord extérieur du scotch, qui est forcément bien droit, au niveau de la jonction de la demi-boule.
  • Le bouton en pièce métallique pèse lourd par rapport à la boule. Donc si vous posez les boules, complètement vides, sur une table, voici comment elles se placeront. Pour la première photo de l’article, j’avais placé un peu de patafix sous chaque balle pour qu’elle se tienne comme je le voulais. Certaines personnes vont jusqu’à fixer à la superglue un galet dans la demi boule blanche.

Et voici les balles bien emballées, prêtes à être cachées pour le premier jeu de la fête d’anniversaire du Béluga !

Et voici la boîte Poké Ball prête à accrocher. J’ai légèrement brulé au briquet puis éteint les extrémités de la cordelette pour ne pas qu’elles ne se débobinent.

Bon week-end !

Repas de mi juin

21 Juin

Bonjour !

.

Déjeuner et restes

Un reste d’aubergines à la parmesane, des derniers radis, de houmous, avec des nuggets de pois chiche, des carottes à croquer et un essai de salade de concombre.

Voici la salade de concombre de plus près. Je l’ai assaisonnée de graines de sésame torréfiées à la poêle, d’huile de sésame grillé, de sauce soja et d’un peu de vinaigre de cidre.

.

Haricots verts, steak de lentilles et fromage de pomme de terre

Pour 2 steaks, mixer 300 ml de lentilles cuites (200 g) avec 1 cuillerée à café d’oignon semoule, 1/4 cuillerée à café d’ail semoule, 1/4 cuillerée à café de sel, 1 cuillerée à soupe de ketchup et 1 pincée de poivre moulu. Ajouter environ 50 g de farine de sarrasin ou de blé, pour obtenir une pâte très molle. Avec les mains mouillées, former des boules aplaties et les cuire dans une poêle généreusement huilée.

Pour le fromage de pomme de terre, j’ai fait une variation de la recette classique, au goût légèrement corsé, en mixant 1 pomme de terre (150 g) cuite à l’eau (puis égouttée) avec 2 cuillerée à soupe huile de colza cuisson (27 g), 1 cuillerée à soupe de tahin (15 g), 1/2 cuillerée à café de sel fin, 1 cuillerée à café de jus de citron, 2 cuillerées à soupe + 1 cuillerée à café de levure diététique (10 g) et 2 pincées de paprika fumé.

.

Omelette de pois chiche aux pommes de terre sautées

On a appliqué ma recette habituelle.

.

Repas d’anniversaire à La Bonne Brise

Pour l’anniversaire de ma grand-mère maternelle, ma mère a réservé une salle dans le restaurant semi-gastronomique provençale La Bonne Brise. Elle a demandé 4 menus végétaliens : 2 adultes et 2 enfants, et fait des suggestions pour les élaborer d’après la carte du moment. On s’est régalés ! Voici le menu adulte :

En entrée, les délicieux artichauts frits de la carte, et de toute aussi délicieuses asperges vertes à tremper dans une petite sauce. Je vous montre en gros blanc les artichauts frits, que je compte bien essayer de reproduire chez moi !

En plat, une belle assiette avec des tomates à la provençale, des pâtes fregula aux petits pois et fèves fraîches, et une macédoine de légumes. Le tout était bien assaisonné, bien cuit, bref on s’est régalés !

Pour le menu enfant, voici l’entrée : salade de tomate, carottes râpées, melon.

Comme nos enfants ont des goûts alimentaires classiques pour leur âge (= ils sont difficiles), l’un a mangé seulement le melon, l’autre n’a rien mangé du tout. J’avais prévu el coup en emportant un sachet de cacahuètes grillées, et il avaient aussi un jus de fruit en apéritif.

Pour le plat, là aussi des pâtes fregula, avec une bonne sauce tomate, et la tout aussi bonne macédoine de légume. Pour le coup, aucun des deux n’a mangé quoi que ce soit, ils ont préféré se bourrer de pain. La serveuse a très gentiment accepté de mettre le contenu de leurs assiettes dans une boîte pour ne pas gâcher.

En dessert, il y avait un gros millefeuille, et pour nous 4 coupes de délicieuses fraises avec du sucre à saupoudrer dessus.

.

Petit goûter

Pour Doudou qui enchainait les rendez-vous et allait rentrer tard ce soir-là, un petit goûter à manger avec les doigts sans salir son costume : une petite boîte contenant des tranches de pomme et une mini boîte avec des amandes pralinées (qui auraient fondu si elles avaient été au contact des tranches de pommes).

.

Biscuits longs à la vanille

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait les biscuits longs à la vanille de mon livre Nourrir son enfant autrement. Comme le Pinto adore la vanille, on a fait la recette tous les deux et il a léché le saladier. Voici la recette : Préchauffer le four à 180 °C et préparer une plaque chemisée d’une feuille de cuisson. Dans un saladier, mélanger 250 g de farine de blé, 75 g de sucre, 4 pincées de bicarbonate de sodium et éventuellement 1 cuillerée à café de carbonate de calcium. Ajouter 1/2 cuillerée à café d’extrait de vanille, 50 g d’huile de cola cuisson et 120 g d’eau. La pâte doit être souple, ajouter de l’eau si besoin. Transférer le mélange dans une poche à douille munie d’une douille unie de 1 cm de diamètre. Sur la feuille de cuisson, former une trentaine de traits de pâte d’environ 5 cm de long. Faire cuire 15 minutes à 180 °C (la durée dépend de votre four : il peut falloir moins !). Laisser reposer 5 minutes hors du four avant de retourner les biscuits puis les remettre au four pendant 5 minutes pour bien sécher le dessous. Enfin, laisser reposer 5 minutes hors du four et transférer les biscuits sur une volette de pâtisserie ou un torchon propre.

.

Mug cake à l’amande

C’est encore perfectible, mais c’était bon. Dans une tasse, j’ai mélangé 3 cuillerées à soupe de poudre d’amande, 2 cuillerées à soupe de farine de blé, 2,5 cuillerées à soupe de sucre, 1 minuscule pincée de sel, 1 pincée de bicarbonate de sodium, puis ajouté 1 cuillerée à café d’huile neutre, 2 cuillerée à soupe de lait végétal et 1/4 cuillerée à café de vinaigre de cidre. J’ai cuit environ 50 secondes au four micro-ondes réglé à puissance maximale, puis laissé tiédir 5 minutes avant de manger à la cuillère, directement dans la tasse.

Le Béluga est très intéressé par ces essais de gâteau minute. Cela lui a donné envie de faire ses propres essais. Voici sa première création, à base de farine, sucre, corn flakes et pépites de chocolat. En bon parents, on a tout mangé, consciencieusement…

A propos d’enfants, en ce moment a lieu une campagne de financement participatif pour La journée de Sacha, un album jeunesse écrit par Jeanne Sélène (que j’ai découvert pour son super livre Les tétées de Maïté) et qui propose cette fois-ci un astucieux album qui montrera d’un côté l’histoire vue par Sasha et de l’autre côté l’histoire vue par sa maman. En plus de ça, j’apprécie le fait qu’il évoque les sens, l’autisme, et que les personnages changent des canons habituels. J’espère que le financement réussira !

Bon dimanche !

Petit layer cake choco-coco, sans four

14 Juin

Si Bonjour !

Vous êtes seulement 2 ou 3 personnes et vous voulez un vrai gâteau de fête ? Ce gâteau bien chocolaté, moelleux, crémeux, délicieux, est tout simplement composé de 3 pancakes géants et d’une chantilly de coco. Il est entièrement réalisé sans moule et sans four, avec des ingrédients très faciles à trouver !

Ingrédients pour 3 portions

Crème fouettée
– 200 ml de crème de coco, stockée au frigo
– 4 cuillerée à soupe de sucre glace (30 g)
– 1 sachet de chantifix

Gâteaux
– 125 g de farine de blé (200 ml)
– 80 g de sucre (120 ml)
– 3 cuillerée à soupe de cacao en poudre non sucré (25 g)
– 1/2 sachet de poudre à lever
– 1 cuillerée à soupe d’huile de colza cuisson (14 g)
– 100 g d’eau (100 ml)
– Pour la cuisson des gâteaux : 1 cuillerée à café d’huile par gâteau

Décoration : 1 carré de chocolat noir (10 g)

Préparation, au moins 2h avant dégustation (ou la veille)
– Dans un petit saladier, mélanger la crème de coco, le sucre glace et le chantifix puis placer le tout au frigo.
– Dans un saladier (ou une casserole), mélanger les ingrédients secs des gâteaux : farine, sucre, cacao, poudre à lever. Puis ajouter l’huile et l’eau. La pâte obtenue doit être épaisse comme un yaourt brassé ou une crème dessert, ajouter un peu d’eau si besoin. Laisser la pâte reposer 5 minutes.
– Répartir 1 cuillerée à café d’huile de cuisson sur la poêle puis la faire chauffer à feu moyen.
– Baisser le feu pour qu’il soit doux, puis déposer 1/3 de la pâte (5 cuillerées à soupe) au centre de la poêle, pour obtenir une sorte de gros pancake. Ce sera le premier gâteau.


– Au bout d’environ 4 minutes, quand le dessus du gâteau est presque entièrement mat, passer une spatule partout sous le gâteau, afin d’être sûr-e qu’il n’adhère pas à la poêle, puis placer la spatule dessous et bien au milieu pour retourner le gâteau d’un coup sec.

Juste avant de retourner le gâteau

Juste après avoir retourné le gâteau

– Cuire l’autre face environ 2 minutes, puis déposer le gâteau sur un torchon propre.
– Remettre 1 cuillerée à café d’huile au milieu de la poêle puis cuire la moitié de la pâte restante.
– Recommencer pour cuire la dernière portion de pâte à gâteau.
– Replier le torchon sur les gâteaux et les laisser refroidir. On peut les stocker une nuit au frigo, enveloppés dans le torchon ou placés dans une boîte hermétique.
– Pendant que les gâteaux refroidissent, utiliser un couteau économe pour « éplucher » le carré de chocolat pour obtenir de petits copeaux.
– Quand les gâteaux sont complètement froids (au bout d’environ 30 minutes, ou carrément le lendemain), sortir le saladier du frigo et battre la crème en neige.
– Sur l’assiette de service, déposer un gâteau bien froid et le tartiner avec un quart de la crème de coco.
– Recommencer avec les deux autres gâteaux.
– Empiler les trois gâteaux et utiliser le reste de crème fouettée pour couvrir les côtés.
– Décorer le dessus avec les copeaux de chocolat.
– Conserver au frigo.

.

Remarques

  • Allergènes : Ce délicieux gâteau est sans œuf, ni lait, ni soja, ni fruits à coque.
  • Version sans blé : Je pense que vous pouvez remplacer ma pâte à gâteau par votre pâte à gâteau au chocolat préférée. Il suffit qu’elle soit très épaisse et qu’elle contienne de la poudre à lever, pour donner d’épais pancakes.
  • Version sans chocolat : Remplacer le cacao en poudre par un peu d’extrait de vanille.

L’intérieur du gâteau, version vanille et version cacao

  • La cuisson des gâteaux est le point délicat de la recette. Il faut que la poêle soit chaude pour que les pancakes gonflent, mais pas trop chaude, pour ne pas que le dessous des gâteaux ne brûle. Personnellement, je la fais chauffer sur feu moyen puis je cuis les gâteaux à feu très doux.

Voici un gâteau qui a cuit sur feu moyen…

 

  • Si le chantifix ne contient ni sucre, ni arômes comme c’est généralement le cas quand il est vendu en magasin bio, ajouter un sachet de sucre vanillé à la crème de coco.
  • Version sans copeaux de chocolat : Décorer avec 1 cuillerée à soupe de mini pépites de chocolat.

Bon dimanche !

Livres pour enfant sur le consumérisme

13 Juin

Bonjour !

J’ai décidé de partager avec vous mes livres pour enfants préférés sur des sujets, classés par thème. Il s’agit de livres pour jeunes enfants, entre 1 et 8 ans. La liste de ces articles se trouve ici.

Aujourd’hui, voici une petite sélection sur le fait de vouloir consommer plus que ce qui nous est nécessaire.

.

Un confetti de paradis

Ce livre de Florence Langlois est imprimé en France et paru en 2010 chez Albin Michel Jeunesse. Il est malheureusement épuisé, mais vous le croiserez peut-être en bibliothèque ? Il est recommandé de 3 à 6 ans.

Je vous ai déjà parlé de cet album ici. J’aime vraiment son histoire simple et positive, qui permet aux plus jeunes de comprendre tous les travers du consumérisme (perte de bonheur et impact délétère sur l’environnement et, par effet boomerang, sur nous-même).

On comprend aussi dans ce livre que chacun a le choix de revenir à une situation plus soutenable, le tout parfaitement adapté pour les jeunes lecteurs.

.

La princesse réclame

Ce livre de Christine Naumann-Villemin, illustré par Marianne Barcilon, est imprimé en Italie et publié en 2011 aux éditions Kaleidoscope en collaboration avec l’Ecole des loisirs (lien vers la fiche du livre).

Il est recommandé de 3 à 6 ans, mais personnellement je le trouve plutôt adapté de 4 à 8 ans. Comme pour d’autres livres de l’Ecole des loisirs, il existe en mini format broché, et en grand format relié.

Cet ouvrage est pour moi un indispensable ! Le personnage principal est Eliette et tout l’univers du livre est rose, mais je pense qu’il est assez drôle pour plaire aussi aux enfants qui n’ont pas l’habitude du rose et des livres de princesses.

Eliette découvre à la télé une publicité pour un parc d’attraction, et fait des pieds et des mains pour y aller avec sa cousine Alice. Là-bas, elle découvre tout un tas de publicités qui expliquent qu’il est indispensable d’avoir tel ou tel gadget pour être une vraie princesse. Parmi les gadgets, une trottinette à paillettes, un pistolet à prouts, des cartes à collectionner…

Eliette obtient tout ça pour son anniversaire… mais elle découvre ensuite avec déception que ces gadgets se cassent vite et ne sont pas si extra. Je vous laisse le petit suspense de la fin.

Dans ce livre, on comprend l’impact de la publicité de manière ludique et légère, en rigolant sur les objets assez délirants qui paraissent soudainement indispensables au bonheur.

Il y a d’autres livres dans cette collection, mais je ne les connais pas. Par contre, de la même autrice, j’ai apprécié Un petit frère pour Nina.

.

Le vide

Ce livre d’Anna Llenas est imprimé en Chine et paru en 2016 chez Les 400 coups (lien vers la fiche du livre). Il est recommandé à partir de 7 ans.

Je vous cite cet album car je le trouve très chouette, mais le Béluga ne l’a pas trouvé intéressant donc à voir si de votre côté il plaira ou pas.

Anna Llenas est l’autrice de l’album La couleur des émotions, que nous aimons et dont nous apprécions le jeu dérivé Le monstre des couleurs. Ici, les illustrations suivent le même principe : ce sont des photos colorées d’objets et de papiers dessinés et peints. J’aime beaucoup.

Dans ce livre, on suit Julia, qui ressent un vide à l’intérieur d’elle, et cherche à le combler avec tout un tas d’objets ou d’activités (smartphone par exemple).

Mais son vide devient de plus en plus grand et angoissant… Julia comprend ensuite que tout le monde a un vide, et qu’on n’est pas obligé de le combler, au contraire… Je ne vous dévoile pas tout, pour vous laisser le plaisir de la découverte.

Pour compléter mon avis sur ce livre, voici celui de La voix des livres.

.

Bon week-end !

Repas début juin

7 Juin

Bonjour !

Si vois ne l’avez pas déjà lu, je vous conseille cet excellent article de Nicolas Galita : « Le racisme expliqué à mes amis ».

.

Pâtes aux aubergines

Avec la première aubergine de l’année, on a fait des tranches d’aubergines frites à manger avec des pâtes en sauce tomate de Doudou.

.

Gratin d’aubergines à la parmesane

C’est la première fois que je le prépare moi-même ! Je vous donnerai la recette une fois que je l’aurai testée à nouveau.

.

Repas d’inspiration libanaise

Ce menu vient directement de ces idées d’Omry.

.

Pâtes au pesto de fanes de radis

J’ai négocié avec Doudou pour remplacer exceptionnellement la sacro-sainte sauce tomate par du pesto de fanes. Pour le préparer, mixer les fanes d’une demi botte de radis (60 g) avec 25 g de poudre d’amande, 3 cuillerée à soupe d’huile d’olive, 1 cuillerée à café de jus de citron,  1/4 cuillerée à café d’ail semoule et 1/3 cuillerée à café de sel.

Avec les pâtes au pesto, j’ai servi des bâtonnets de courgette rôtis au four.

.

Courgettes poêlées aux graines de tournesol

Voici une de mes manières préférées de préparer les courgettes : couper 1 courgette en 4 dans la longueur puis en tranches. Dans une poêle, les faire cuire avec 1,5 cuillerée à soupe d’huile d’olive, 2 cuillerée à soupe de graines de tournesol décortiquées et 1/4 cuillerée à café de sel, en remuant de temps en temps. Ici, j’ai servi les courgettes avec du tofu fumé aux amandes.

.

Polenta et champignons poêlés

Un repas express et réconfortant : de la polenta instantanée préparée avec du lait de soja nature, et des champignons de Paris coupés en tranches et poêlés avec de la sauce soja, de l’huile et de l’ail semoule.

.

Eau bleue et couscous

Quand on sert la semoule de couscous, les enfants aiment qu’on y fasse un dessin avec de la cannelle moulue, comme le couscous du restaurant Le palmier.
Comme le Pinto refuse actuellement les légumes et pois chiches du couscous, je propose en entrée du houmous et des bâtonnets de carotte. Ainsi il a lui aussi de quoi faire un repas équilibré.

J’ai préparé un nouveau stock d’extrait bleu de spiruline. Je le conserve sous forme de glaçons, et je l’utilise pour colorer de l’eau ou d’autres boissons végétales. L’autre colorant que j’aime avoir sous forme de glaçons est le liquide rose des betteraves sous vide.

.

Pique-nique dans la colline

Pour les enfants, des sandwichs au pain de mie, margarine végétale et Végé-tranches fumées. Pour les parents, des sandwichs au houmous et à la salade verte. Pour tout le monde, nos incontournables houmous, bâtonnets de carotte et chips. En dessert, des gourdes de compote ou de yaourt à boire (simplement du yaourt de soja nature mélangé avec du sirop).

.

Petit déjeuner au lit

Je n’apprécie pas la fête des mères (je n’ai pas envie de fêter le dévouement exigé des mères, l’injuste répartition des tâches domestiques et les inégalités salariales qui en découlent). A la limite je serais d’accord si on remplaçait la fête des mères et la fête des pères par une fête des parents. Mais en fait, ce qui me plairait, c’est qu’on les remplace par une fête du care, une fête des personnes qui prennent soin de nous, quelle que soit notre relation.

Bref, en tout cas j’aime les petits déjeuners au lit, donc je saute sur l’occasion quand le Béluga en demande un. Ici c’est Doudou qui nous l’a préparé, avec du chocolat chaud à la purée d’amande, merci Doudou !

.

Blanc manger à la crème de coco

Pour 2 ramequins (3 s’ils sont petits), mélanger dans une casserole 3 cuillerées à soupe de sucre (30 g), 2 cuillerées à soupe fécule de maïs, 1/4 cuillerée à café d’agar agar en poudre (le quart d’un sachet de 2 g) et 100 ml de crème de coco non allégée. Ajouter 150 ml d’eau, si possible bouillante et cuire en remuant sans cesse jusqu’à ce que le mélange devienne épais et fasse des « bloups » (ébullition). Continuer pendant 30 secondes puis verser dans les moules, préalablement mouillés. Laisser refroidir et servir avec 1 kiwi coupé en tranches, ou 2 cuillerées à soupe de coulis de framboise, ou 2 cuillerées à soupe de pépites de chocolat.

.

Flan magique à la noix de coco

Décidément, j’avais envie de desserts à la noix de coco ! Ici, la version familiale de mon flan magique à la noix de coco. Je l’ai cuit dans un moule à charnière, ce qui était une grosse erreur ! Le caramel devient très liquide dans le four et s’échappe par la charnière du moule… J’ai versé régulièrement de l’eau sur la sole du four pour l’empêcher de carboniser pendant que le flan finissait de cuire. Heureusement, le flan était très bon quand même, ici accompagné de fraises.

 

Bon dimanche !