Repas végétariens de fin septembre

25 Sep

Bonjour !

Maintenant qu’on a accès à tous les ingrédients typiques du Sud ET qu’on a notre propre cuisine, je me régale à reproduire les recettes auxquelles nos familles nous ont habitués pendant les vacances d’été.

J’ai aussi en tête des recettes à tester tant que les légumes sont encore en saison :

On profite également de la proximité des grands-parents pour laisser le Béluga passer du temps avec eux et filer profiter de repas au resto en amoureux avant le grand chambardement (l’arrivée du bébé est imminente).

.

Repas à La baie du dragon

Un resto conseillé par un des ouvriers qui a participé à la rénovation chez nous et qui a vu trainer mes livres de cuisine végane – merci Denis ! Une chouette adresse, avec une carte environ 2/3 asiatique classique et 1/3 végane, et un serveur chaleureux qui tient à inciter (gentiment) tous les convives à choisir les plats végé de la carte.

20160925-1Thé, nems, limonade japonaise, bo bun. Top !

20160925-2Nouilles sautées. Je ne suis décidément pas fan du tofu frit.

20160925-3Le dessert génial : « le feu du dragon », cube de glace à la vanille pris dans un beignet et flambé au rhum . Miam !

.

Repas chez Yoj

20160925-4

Ci-dessus, les plats « spontanément » végé sur la carte de Yoj : maki, salade de chou, tempura de légumes. Mais il est très facile de demander de retirer crevettes ou poulets d’autres plats de la longue carte, comme on l’avait fait ici. Ci-dessous, daifuku au thé matcha.

20160925-5

.

Vegan banquet chez BeO

La chef de BeO est décidément inspirée pour créer des délices variés. Et nous avons profité du premier « Vegan banquet » qui y était organisé (attention : certaines glaces Emki pop, même celle chocolat-fraise tonka présentée comme végane lors du repas, contiennent en fait de la crème et du miel). En « petits plats » : muhammara et salade sucrée salée, tian de légumes aux graines de courge, croquettes de courgette et sauce à la mangue. Dessert tout cru : gâteau au cacao et son nappage gélifié, salade de fruits rouges.

20160925-6

20160925-7

20160925-8

.

Pâtes classiques

20160925-9

Mes pâtes préférées je crois : sauce tomate au basilic et aubergines frites. Et pour la première fois, c’est moi qui l’ait fait ! (Vous l’aviez peut-être deviné en voyant l’aubergine en dés, frits tous en même temps, plutôt qu’en tranches patiemment cuites une par une…)

.

Tajine de légumes racines et fruits secs

20160925-10

Là aussi, ma première tentative ! Du coup j’ai suivi une recette, celle de Marie Laforêt dans Healthy vegan. Et comme je ne savais pas si le Béluga aimerait les épices, je lui ai fait une petite casserole à part avec les mêmes ingrédients de base : carotte, pomme de terre, patate douce, oignon, amande, pruneau, pois chiche. Miam !

.

Pissaladière

20160925-11

Ici, pas de dérive : j’ai suivi à la lettre la recette de ma belle-mère. Pour 6 oignons assez gros, à émincer et faire revenir dans de l’huile d’olive, mixer 1/2 bocal de câpres au vinaigre et 1 petit pot d’olives vertes, puis mélanger et étaler le tout sur une pâte à pain, et cuire au four. Et oups, avant d’enfourner, parsemer d’olives noires, là j’ai oublié !

.

Pour finir, je ne résiste pas à vous faire partager la vue fabuleuse dont on profite désormais tous les jours :

20160925-12

.

Bon dimanche !

Tarte aubergine, tomate, oignon

18 Sep

Bonjour !

Vous l’avez découverte ici, et cette création de ma maman m’a tellement plue que j’ai voulu la reproduire.

20160807-3

En voici la recette détaillée.

20160918-2

Ingrédients pour une grande tarte
– 250 g d’oignons
– 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
– 1 aubergine
– 16 tomates cerise
– Sel
– Herbes de Provence
– 1 pâte à tarte brisée

Préparation
– Éplucher les oignons, les couper en petits dés et les faire cuire à feu doux dans une sauteuse avec de l’huile. Ils doivent devenir très mous. Couvrir la sauteuse si besoin.
– Éplucher l’aubergine et la couper en tranches d’un peu moins de 1 cm d’épaisseur.
– Huiler une lèchefrite, y étaler les tranches d’aubergine (elles ne doivent pas se chevaucher), ajouter généreusement de l’huile d’olive, du sel et cuire à 180 °C jusqu’à ce qu’elles soient moelleuses.
– Couper les tomates cerise en deux dans le sens de la longueur.
– Saler les oignons cuits et les assaisonner d’herbes de Provence.
– Étaler la pâte à tarte, couvrir de compotée d’oignon puis des tranches d’aubergine, puis parsemer avec les tomates cerise.

20160918-3
– Faire cuire à 190 °C jusqu’à ce que la pâte à tarte soit cuite, environ 30 minutes.

20160918-1

Bon dimanche !

Repas végétariens de début septembre

11 Sep

Bonjour !

Nous avons enfin fini d’emménager, j’ai retrouvé mes ustensiles de cuisine fétiches et la possibilité de cuisiner en écoutant la musique que je souhaite sans craindre de gêner personne : c’est le bonheur ! Le Béluga a pris ses marques dans sa nouvelle école et je profite de la merveilleuse vue sur la mer. Reste à obtenir une connexion internet et je pourrai enfin répondre à vos commentaires…

Au fait, vous pouvez voir dans les premières photos une jolie nappe aux motifs jaune et blanc, que vous ne reverrez plus car au premier lavage elle a pris le rose d’une de mes robes que je pensais pourtant avoir lavée plusieurs fois précédemment… Dommage !

.

Salade 1

20160911-1Asperges vertes cuites à la vapeur, salade, endive, radis, champignon, artichaut mariné. Les trois derniers éléments sont les restes d’un apéro.

.

Salade 2

20160911-2

La fameuse salade de tomates multicolores, que je réalise pour la première fois ! Assaisonnée d’huile d »olive, sel, d’un peu d’ail cru (haché au presse ail) et de basilic ciselé.

.

Salade 3

20160911-3

L’assiette estaquéenne de feignasse : panisses achetées au coin de la rue et légumes du frigo (radis, concombre, salade, reste de maïs en conserve), vinaigrette.

.

Salade 4

20160911-4

Dans un grand bol, superposition de salade verte, alfalfa germé, champignon de Paris, tomate cerise, maïs en conserve, carotte râpée. Yapluka napper de vinaigrette et tout mélanger !

.

Repas de montagne 1

20160911-6

Des lentilles en conserve et des saucisses végétales (apportées de chez nous car le magasin Sherpa du coin n’en avait pas, bien sûr).

.

Repas de montagne 2

20160911-5

Crozets aux champignons et à la crème de soja, bien poivrés. Miam !

.

Assiette rapide

20160911-8

Tranches de champignon de Paris tartinées d’artichonade aromatisée à la truffe (il n’existe donc plus aucun produit « à la truffe » sans ce satané arôme ?!), salade de lentilles, betterave cuite, alfalfa germé, carottes râpées aux graines de sésame, pain Viking de la boulangerie Le Moing.

.

Repas d’anniversaire

20160911-7

Un grand buffet était proposé et le jeu était que chacun se serve dans une boîte puis estime la masse de son repas. après pesée, c’est celui qui avait le poids le plus proche de son estimation qui gagnait !

.

Repas restes

20160911-9

Bol de crudités mélangées, galette de tofu issue du repas d’anniversaire, pain Viking.

.

Et pour le dessert, en plus des fruits frais (melon, pastèque, raisin…), des pêches pochées au thé vert puis enrobée du sirop légèrement gélifié. La version estivale des délicieuses poires au sirop de ma maman, miam !

20160911-10

Bon dimanche !

Petit suisse sans lait

4 Sep

Bonjour !

Ceci est une recette spécialement créée pour le Béluga, qui a été initié au petit-suisse classique (au lait de vache) par ses grands-parents. Sauf qu’ici, chez ses parents, on n’achète pas de Petit-suisse, même bio… Alors yapluka retrousser ses manches et trouver une alternative !

20160904-1

.

Le petit-suisse classique est préparé en faisant cailler du lait de vache avec de la présure, puis en brassant le caillé pour le lisser, en ajoutant de la crème et en égouttant le mélange. Le papier entourant le petit-suisse servirait à continuer un peu l’égouttage pendant le transport et la conservation du petit-suisse.

20160904-2

.

Pour végétaliser cette préparation tout en ayant une méthode de feignasse, j’ai choisi de remplacer le lait, son agent coagulant, le temps de caillage et le temps de brassage par du « yaourt » végétal nature additionné d’une pincée de sucre – dans le lait caillé à la présure ou au jus de citron, les sucres initialement présents sont conservés puisqu’il n’y a pas de ferment pour les digérer. Cette astuce de feignasse permet aussi d’avoir un produit végétal sans soja, si on choisit un « yaourt » végétal sans soja (à la purée d’amande ou au lait en brique).

Pour l’ajout de matière grasse, comme je n’ai pas de crème végétale du commerce dans mes placards, j’ai remplacé par, vous vous en doutez sûrement, de la purée d’amande blanche. Elle a l’avantage d’enrichir le produit en bons acides gras, en protéines, en calcium et autres minéraux. Je suppose qu’on peut aussi utiliser un peu d’huile vierge au goût agréable.

Et pour le fameux papier à dérouler autour du petit-suisse ? On peut le remplacer par de mini étamines, fabriquées en coupant en carrés un reste de voilage en coton. Concernant la boîte, historiquement un casier en bois et actuellement un petit pot individuel en plastique, je n’ai pas eu le perfectionnisme d’acheter les petits pots en porcelaine créés par Les Artistes en imitant parfaitement les pots en plastique…

Le Béluga trouve que le résultat est différent du petit-suisse mais les autres testeurs trouvent que c’en est très proche. À vous de voir, en tout cas c’est un aliment nutritionnellement intéressant et qui permet de varier des yaourts et des flans sans trop d’effort de préparation.

.

20160904-3

Ingrédients pour 5 petit-suisses natures
– 400 g de yaourt nature
– 4 cuillerées à soupe de purée d’amande blanche (60 g)
– 1 cuillerée à café de sucre

Préparation
– Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients à la cuillère.
– Laisser reposer 5 minutes pour que je sucre se dissolve puis mélanger à nouveau.
– verser dans une grande étamine (de la taille d’une serviette de table) posée sur une passoire au-dessus d’un bol.
– Placer au frigo pendant environ 8 h.
– Répartir le mélange égoutté dans 5 étamines posées dans 5 petits pots. Lisser le dessus avec le dos de la cuillère.
– Couvrir et conserver au frigo.

20160904-4
– Déguster frais et saupoudré d’un peu de sucre.

.

20160904-5

.

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin août

28 Août

Bonjour !

Voici des repas pris à l’extérieur : dans des restaurants, à un mariage, et aussi les en-cas que je déguste en ce moment quand j’ai faim entre les repas (c’est à dire au minimum à l’heure du goûter).

.

Repas d’anniversaire au Castellaras

Le Castellaras est un restaurant et une chambre d’hôtes situé à Fayence, avec une belle vue sur la campagne environnante, un label écologique Clef verte, une cuisine de saison et une maîtresse de maison, Hermance Carro, aux petits soins pour ses invités.

20160828-1

Apéritif avec olives, chips de pain pita (ou quelque chose du même type), falafels et sauce au sésame

20160828-2

Carpaccio de melon et pastèque. Un délice pour les yeux autant que pour les papilles !

20160828-3

Caponata

20160828-4

Fleur de courgette farcie, petits légumes et haricots frais, servis avec des lamelles de truffe

20160828-5

Crème de melon au basilic

Le gâteau d’anniversaire n’était pas végane, mais ça aurait été compliqué car il y avait déjà plusieurs autres contraintes alimentaires autour de la table.

.

Assiette de mariage

20160828-6

Des légumes rôtis, farcis ou en purée forment une assiette goûteuse et consistante. Ça rattrape de l’entrée  « végétarienne » avec fruits de mer (du coup on a mangé l’assiette de crudités que le Béluga avait boudée).

.

Gnocchi aux asperges vertes et poireaux frits

20160828-7

Un plat délicieux, simple et original comme les italiens en ont le secret. Et naturellement 100 % végétal ! Dégusté à Cusine Royal, un restaurant de Bardonecchia (Italie).

.

En-cas 1

20160828-8

Pain grillé, houmos et alfalfa germé

.

En-cas 2

20160828-9

Pain des fleurs au quinoa, tartare d’algues, tranches de radis

.

En-cas 3

20160828-10

Pain grillé, purée de cacahuète, reste de carottes râpées à la vinaigrette

.

Bon dimanche !

Mousse d’aquafaba aux fruits

21 Août

Bonjour !

Comme vous le savez, en ce moment j’ai des envies de mousse aux fruits. Déjà en vue faire des bavarois, que j’aimais déguster avant de passer au véganisme, mais aussi parce que j’ai une consommation assez élevée de pois chiche, et vu que je ne suis toujours pas vraiment installée chez moi (les cartons sont en cours d’ouverture !), ça passe par l’achat de pois chiche en conserve. Et je ne vais pas manger tous les jours des mousses au chocolat ou des meringues…

20160821-1

Les mousses aux fruits sont aérées soit grâce à de la crème montée en chantilly, soit grâce à des blancs d’œuf battus en neige. Dans ce dernier cas, on ajoute de la matière grasse pour que le résultat soit onctueux. Et on lie le mélange avec de la gélatine ou de la fécule pour éviter que du jus ne s’échappe de la mousse et ne se dépose au fond du moule lors du temps de repos au frigo.

Voici ma version 100 % végétale des mousses aux fruits, avec de l’aquafaba à la place du blanc d’œuf, de l’agar à la place de la gélatine, et une texture toute en légèreté, identique aux mousses traditionnelles. Côté fruits, vous avez le choix, mais il doivent impérativement avoir du goût, sous peine d’obtenir une mousse insipide. Autre possibilité, utiliser une liqueur de fruit pour renforcer la saveur. La mousse sera malgré tout sans alcool car celui-ci s’échappera lors de l’ébullition.

Avec 2 g d’agar, on obtient une mousse  très ferme, idéale à intégrer dans un bavarois qui sera ensuite transporté. Pour une mousse plus onctueuse, il vaut mieux utiliser 1,5 g d’agar.

mousse-cerise

Ingrédients pour 4/6 personnes
– 50 g d’aquafaba
– 300 g de chair de fruits, frais ou en conserve (fraise, framboise, abricot, pêche, mangue…)
– Environ 75 g de sucre (la quantité dépend des fruits choisis)
– 1,5 à 2 g d’agar (3/4 à 1 cuillerée à café) selon la fermeté voulue
– 2 cuillerées à soupe d’eau ou de liquide aromatique (liqueur de fruit)
– 100 g de crème de coco ou de margarine OU 150 g de crème végétale

Préparation
– Battre l’aquafaba en neige ferme.
– Dans une casserole, mixer les fruits pour obtenir un coulis parfaitement lisse. Sucrer.
– Ajouter l’agar et le liquide puis porter à ébullition pendant 1 minute. Avec la liqueur de fruit, on peut doubler le temps d’ébullition.
– Couper le feu et incorporer la matière grasse. Ajuster le goût, par exemple en ajoutant du sucre, pour que le mélange ne soit pas fade.
– Laisser tiédir (ou transférer dans un saladier) puis incorporer l’aquafaba en neige en utilisant un fouet.
– Verser dans les moules et laisser refroidir, puis placer au frigo pendant au moins 3 h.

Remarques

  • Variante au citron : (à tester) Remplacer les 300 g de coulis de fruit par le zeste de 1/2 citron, le jus de 2 ou 3 citrons (150 mL de jus) et 100 g d’eau. Utiliser 100 g de sucre. Si besoin, filtrer pour éliminer les zestes de citron avant d’ajouter la matière grasse.
  • Variante à la confiture : Remplacer les 300 g de coulis de fruit et le sucre par 200 g de confiture et 100 g d’eau. Utiliser 40 g de sucre.
20160821-2

Mousse à la gelée cassis-framboise

  • Variante sans fruits : Les proportions avec confiture fonctionnent aussi avec de la crème de marron, pour une mousse à la châtaigne façon Marronsui’s, ou avec de la crème dessert pour une mousse à la vanille, à la pistache ou au café. Il faut alors rehausser la saveur avec un peu d’extrait de vanille, de pâte de pistache ou d’expresso.
  • Variante sans agar : (A tester) Remplacer les 2 g d’agar par 20 g de fécule, et cuire jusqu’à épaississement. On peut alors diviser par 2 la quantité de matière grasse à ajouter. Si on omet le liant, une solution de dépannage est de jouer sur un effet verrine : déposer au fond des moules des fruits coupés en dés, qui seront ensuite entourés du jus lors de la dégustation, comme ici.

Bon dimanche !

Repas végétariens de début août

14 Août

Bonjour !

Pour patienter encore quelques jours avant l’aménagement tout en changeant d’air, j’ai déjeuné plusieurs fois au resto avec Doudou. Vous avez vu la semaine dernière la salade estaquéenne de l’Etincelle, voici les quelques autres restaurants que nous avons testé dans le coin.

En ce qui concerne le Béluga, je me sentais vraiment trop agressée dans mes principes de le voir manger de la viande/du poisson le midi et souvent un œuf le soir, du petit suisse au goûter. Quand il a été question des courses à faire, j’ai informé que ce n’étais pas la peine de prendre des laitages pour le Béluga, qu’on allait faire une pause. Je pense m’organiser pour imposer les limites suivantes : viande/poisson au maximum une fois par jour (en comptant la cantine), œuf au maximum une fois tous les 2 jours, produits laitiers jamais sauf pour les glaces des repas au resto et dans la composition des biscuits, produits animaux achetés bio sauf en cas de repas au resto. À voir si j’arrive à me  faire entendre et si c’est tenable pour tout le monde sur le long terme. J’espère en tout cas, car là mes nerfs ne tiennent plus ! Edit : Ma belle mère, qui est aussi gentille mais têtue que moi, a quand même acheté une petite bouteille de lait de vache pour en mettre dans la purée de pomme de terre du Béluga… Je suis seule à la maison et très très tentée de vider le contenu de la bouteille dans l’évier pour le remplacer par du lait d’avoine (on en a une brique ouverte car mon beau père en prend dans ses céréales du matin)… Edit : Ca m’a soulagée d’évoquer cette idée ici mais bien sur je ne l’ai pas mise à exécution. Une relation de confiance vaut plus cher que quelques millilitres de lait de vache.

.

BeO aux Docks de Marseille

20160814-1

BeO est à la fois un restaurant et une boutique bio. En végane, chaque jour la carte comporte deux assiettes à la fois colorées, goûteuses et suffisamment remplies, un dessert et un smoothie. Ci-dessus, une assiette Inspiration italienne, et ci-dessous une assiette Inspiration indienne. Il y a également une large sélection de boissons sans alcool vendues en petites bouteilles, notamment des cocktails de jus de fruits, de jus de légumes et de tisanes froides. La boutique bio a un large rayon de vrac.

20160814-2

.

Yoj aux Terrasses du port

20160814-4

Yoj est situé au rez de chaussée des Terrasses du port et propose une ambiance de restauration rapide un peu chic, à la fois un peu traditionnelle et un peu moderne, avec une jolie carte de desserts originaux, adaptés aux goûts français. La carte ne comporte pas beaucoup de plats spontanément végétariens, mais il est facile de les demander en version végétale, comme ici le Donburi à la tempura de légumes (normalement légumes et crevettes). Je n’ai pas testé les desserts, notamment les Daifuku, ce sera pour une prochaine fois. Je me suis contentée d’un jus de coco, joliment présenté. Autre bon point pour ce resto, les serveurs sont très sympathiques et professionnels.

20160814-3

.

Vapiano aux Terrasses du port

20160814-5

Vapiano a un concept de restauration rapide où chacun fait la queue devant un cuisinier qui prépare son plat à la demande. Le souci, c’est que si un est deux et que l’un veut des pâtes, l’autre un risotto, on ne peut pas faire la queue devant le même cuisinier. Donc non seulement on attend debout, mais sans pouvoir forcément en profiter pour discuter. Nous n’y reviendrons donc pas, même si les pâtes étaient bonnes.

.

Bon dimanche !