Faire des pépites d’or comestibles

7 Août

Bonjour !

On a vu dans cet article comment faire des pièces en or (en chocolat). Je vous propose de diversifier le contenu de votre trésor en fabricant des pépites d’or !

On va tout simplement utiliser un colorant or (le même qui a servi pour faire les pièces d’or) et un aliment qui a naturellement la forme d’une pépite. Cet aliment, c’est dune poignée de pralines !

220807-1

.

J’ai testé pour les pépites les deux peintures alimentaires or que j’avais préparées pour les pièces en or, avec dans les deux cas le colorant en poudre « or rosé » de Scrapcooking.

colorant-de-surface-or-rose-5g-scrapcooking

  •  Peinture alimentaire « or » au rhum : J’ai mélangé 1 cuillerée à café de rhum, 2 gouttes d’extrait de vanille liquide et 1/16 cuillerée à café (1 dash) de colorant en poudre « or rosé ». Cette peinture sèche rapidement (une dizaine de minutes) et ne contient plus d’alcool après séchage.
  • Peinture alimentaire « or » à la gomme arabique : J’ai mélangé 2 cuillerées à café de sucre, 2 cuillerées à café (7,5 g) de gomme arabique et 1/4 cuillerée à café de colorant en poudre « or rosé ». Puis j’ai ajouté 1 cuillerée à soupe (15 g) d’eau tempérée. Cette peinture est épaisse et sèche nettement plus lentement.

Voici les résultats : à gauche avec la recette à la gomme arabique, à droite avec la peinture au rhum.

220807-2

Avec la peinture à la gomme arabique, les pralines prennent une jolie teinte dorée. Avec la recette au rhum, on obtient un une teinte qui évoque plus le  cuivre ou le bronze.

En conclusion, la peinture à la gomme arabique donne un résultat qui fait plus pépite d’or, mais elle a des ingrédients qu’on ne trouve pas partout et elle sèche plus lentement que la peinture au rhum.

.

Remarques

  • Version sans colorant or : Je ne l’ai pas testée, mais voici la recette des pépites d’or comestibles de Bernard Dauphin, réalisées avec du sucre, du jus et zeste d’orange, de la cannelle et des amandes hachées (pas de la poudre d’amande).
  • Version 100 % commerciale : Si vous ne voulez pas des pépites mais de petites perles « en or » ou « en argent », il existe les perles en sucre La Pâtelière.
  • Trésor avec des pierres précieuses : Si on ajoute des bonbons gélifiés, cela peut compter comme des pierres précieuses. Sur la photo ci-dessous, les bonbons sont des Spirulinours de la marque Les Rigo Bio. Ils sont bio et 100 % végétaux.

220807-3

Bon dimanche !

Repas véganes de fin juillet

31 Juil

Bonjour !

.

Poêlée de carottes râpées aux épices

En ce moment, non seulement on n’allume pas le four, mais on essaye aussi d’allumer le moins longtemps possible les plaques de cuisson. Pour cette poêlée de légumes, j’ai donc coupé les oignons en petits morceaux et râpé les carottes. Je les ai faits cuire à la poêle avec de l’huile, du ras el hanout, puis j’ai ajouté des pois chiche, et quelques cacahuètes qu’il me restait. Toujours pour éviter de trop chauffer la maison, j’ai cuit une partie du temps en posant un couvercle sur la poêle.

.

Crudités, panisses et rillettes de lentilles aux artichauts

Pour les légumes, une salade de tomates tricolore et des carottes râpées pour mes enfants qui ne mangent pas (encore) de tomate crue). Pour les « protéines », des rillettes de lentilles aux artichauts et des panisses.

Le Béluga a réalisé une assiette créative avec ces ingrédients et une tranche de pain (coloré au charbon, de la boulangerie Hat’s).

.

Courgettes poêlées et fromage de pomme de terre

J’avais envie de fromage de pomme de terre, et j’ai testé de les cuire à la vapeur. Comme vous pouvez le voir sur la photo, cela fonctionne moins bien qu’une cuisson dans l’eau bouillante : la sauce reste épaisse même si j’ajoute de l’eau au mixage. Ceci dit, c’était comme toujours très bon mangé avec des légumes verts, ici une poêlée de courgettes. Les saucisses sont des saucisses de tofu (Fumesse), dont j’ai toujours un paquet au congélateur.

.

Repas de Cuillère & saladier

Amélie, du blog Cuillère et saladier (et autrice de Manger végane), est venue à la maison et nous a cuisiné une délicieuse préparation à base de chou fleur, tomate et cumin, que nous avons dégustée avec de tout aussi délicieux pancakes d’une jolie couleur verte grâce à la présence de fanes de radis mixés.

Et pour la note sucrée, Amélie avait apporté des cuirs de fruits et de petites bouchées façon pâte de fruit. Merci pour tout Amélie !

.

Pizza aux oignons

Nous avons été invités à un dîner pizza dans la famille de Doudou. Ici vous voyez la pizza aux oignons, qui a une base de sauce tomate, est généreusement garnie de lamelles d’oignons préalablement cuits pour être bien tendres, d’herbes de Provence et d’olives noires.

Pour le dessert, j’avais apporté mon tiramisu : un chouette dessert familial qui se cuisine sans four !

.

Repas à la Fougassine

Quand on est rentré de nos 5 jours de vacances, on s’est arrêté pour déjeuner. Comme toujours, notre premier réflexe a été de chercher un restaurant sur Veg0resto, c’est ainsi que nous avons trouvé la Fougassine, à Saint-Maximim-la-Sainte-Baume. Et quel resto !

Nous avons mangé sur la terrasse installée dans une placette, à l’ombre des tilleuls, et le chef nous a régalé de ses bons mots tout autant que de ses plats d’une créativité rare, mariant selon son inspiration des saveurs de produits locaux et de saison avec des ingrédients originaux. Pour le plat, les courgettes étaient ainsi assaisonnées avec du galanga.

Et en dessert, la salade de fruit était également un régal : des fraises, des noix et des bleuets. Et Doudou, qui n’avait plus faim, a eu « un rien » : une minuscule coupelle avec un micro dessert qui tenait en une bouchée.

Autant vous dire qu’on y reviendra dès qu’on passe dans la région ! On veut en profiter à nouveau avant que le couple qui tient cette pépite de restaurant ne prenne sa retraite.

.

Glace à Gelati Nino

A l’Estaque, il y a deux glaciers : Gelati Amore avec sa terrasse sous les arbres, le premier que l’on rencontre quand on descend de la navette maritime. Mais celui chez qui on va est Gelati Nino, celui qui est à côté du bureau de tabac et de la boulangerie Hat’s.

Parmi ses parfums de glace artisanale, on trouve un délicieux sorbet au chocolat noir, maintenant reconnaissable à son petit panneau « extra dark ». Pour limiter les déchets, j’apporte mon petit pot (un moule à flan individuel en inox) et ma petite cuillère.

.

Glace à Ego

Une fois par an, on va en expédition sur au cours Julien, dans le centre de Marseille (pas loin de notre resto adoré La baie du dragon), pour aller chez le glacier Ego. Il y a des dizaines de parfums différents, dont une vingtaine des glaces véganes 100 % végétales !

On prend un pot en carton, une cuillère à glace et on se sert soi-même des parfums et de la quantité de l’on souhaite, en changeant la cuillère à chaque parfum (elles sont lavées et réutilisées). Ensuite on ajoute si on le souhaite des vermicelles, bonbons et chantilly (non véganes) et on apporte son pot à la caisse pour qu’il soit pesé.

Ici j’avais pris mes parfums véganes préférés que je ne trouve nulle part ailleurs : menthe chocolat, glace (pas sorbet) à la noix de coco et forêt noire. Miam !

.

Bon dimanche !

Mes recettes favorites, par oléagineux

30 Juil

Bonjour !

La série « Mes recettes favorites » me permet de rassembler et classer par aliment les recettes que nous aimons ou que j’ai envie d’essayer. Vous avez déjà la liste par légume et la liste par légumineuse.

Aujourd’hui, voici la recette par oléagineux. C’est bien pratique à avoir pour équillibrer un repas qui ne contient pas de légumineuses !

Les oléagineux sont les aliments qui sont naturellement riches en matière grasse : les graines de la famille des fruits à coque (noix de Grenoble, noisette, amande, pistache, noix de coco), les autres graines (sésame, tournesol, courge, sésame, noix de coco, cacahuète), les olives et les avocats.

Les graines peuvent être soit entières, c’est à dire avec leur coquille dure, soit décortiquées, c’est à dire débarrassées de leur coquille dure, soit mondées, c’est à dire également débarrassées de la fine peau brune qui les entoure. Quand on parle d’amandes blanches par exemple, il s’agit d’amandes décortiquées et mondées.

Je n’ai pas inclus dans cette liste les graines de chia, les noix de Macadamia, les noix de pécan ni les noix du Brésil, car ce ne sont pas des graines que j’utilise en cuisine.

.

Amande – purée d’amande blanche

Recettes salées à la purée d’amande blanche

Recette sucrées à la purée d’amande blanche

.

Amande – poudre d’amande

Recettes salées à la poudre d’amande

Recettes sucrées à la poudre d’amande

.

Amande – amandes décortiquées

Recettes salées aux amandes décortiquées

Recettes sucrées aux amandes décortiquées

.

Avocat

J’achète très peu d’avocats, ne sachant pas bien choisir leur maturité et ne connaissant pas d’exploitation agricole où je suis sûre que la production se fait de manière écologique et éthique.

Les très rares fois où je mange de l’avocat chez moi, je verse un peu de sauce soja dans un demi avocat et je le mange à la cuillère.

.

Cacahuète – graines décortiquées

.

Cacahuète – purée/beurre

.

Courge – graines décortiquées

.

Lin – graines entières

.

Noisette – poudre de noisette

.

Noisette – purée de noisette

.

Noisettes décortiquées

.

Noix de Grenoble – graines fraîchement décortiquées

Connaissez-vous l’astuce si vous avez de cerneau de noix décortiquées il y a longtemps et ont pris une saveur amère à cause de l’oxydation de l’air ? On peut les blanchir (les cuire quelques minutes dans de l’eau bouillante) pour éliminer ce mauvais goût.

.

Noix de cajou – graines décortiquées

Recettes salées avec des noix de cajou

Recettes sucrées avec des noix de cajou

.

Noix de coco – en paillettes

.

Noix de coco – crème ou lait

.

Olive

.

Pignon

  • Salade de pâtes
  • Pizza
  • A tester : Mozza au psyllium à base de pignons. Dans les magasins bio et dans certains supermarchés, on trouve des pignons de pin bio, origine Italie, au prix de quasiment 80 € le kg. Pour 280 g de « mozza de pignons et psyllium », on utilise 90 g de pignons et la « mozza de pignon » coûte alors 7,8 € les 280 g. C’est quasiment le même prix que de la Mozzarella di Bufala Campana bio AOP.

.

Pistache

.

Sésame – graines entières

.

Sésame – tahin

.

Sésame noir – purée

.

Tournesol – graines décortiquées

.

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager en commentaire pour que j’enrichisse cette liste, merci !

Bon week-end !

Smoothie banane cacahuète et autres smoothies

24 Juil

Bonjour !

Je n’achète généralement pas de banane car c’est un fruit qui vient de loin, donc je fais généralement des smoothies sans banane.

Mais de temps en temps, les enfants me demandent d’acheter des bananes et ne les mangent pas toutes. J’en profite alors pour faire un smoothie banane cannelle ou un smoothie banane cacahuète.

Ces deux recettes figurent dans mon dernier livre : « Cuisine vegan pour étudiants« , avec des recettes de smoothies sans banane et tout plein de recettes sucrées et salées rapides, économiques, équilibrées et dont aucune ne nécessite d’allumer un four !

.

Ingrédients

– 1 petite banane (100 g de chair)
– 2 cuillerées à soupe de beurre de cacahuète
– 150 ml d’eau
– Facultatif : 2 cuillerées à café de sucre

.

Préparation

  • Éplucher la banane et la couper à la main en gros morceaux.
  • Dans un récipient haut (par exemple en bocal), déposer les morceaux de banane et les autres ingrédients.
  • Mixer dans le récipient à l’aide d’un mixeur plongeant.

220717-8

.

Remarques

  • Version sans cacahuète, avec amande : Remplacer le beurre de cacahuète par de la purée d’amande et une minuscule pincée de sel.
  • Version sans cacahuète, avec soja : Remplacer le beurre de cacahuète et l’eau par du lait de soja. Dans ce cas, je réalise la version à la cannelle.
  • Version à la cannelle : Ajouter 1/4 à 1/2 cuillerée à café de cannelle en poudre.

.

Recettes de smoothies sans banane

  • Smoothie poire vanille : Je mixe une grosse poire (fraîche ou au sirop) avec du lait végétal et de la vanille.

Et vous, faites-vous des smoothies ? Si oui, utilisez-vous un appareil spécial (blender) ?

.

Bon dimanche !

Fabriquer un cryptex en rouleau de papier toilette

23 Juil

Bonjour !

Ici on ne va pas fabriquer un vrai cryptex avec un mécanisme permettant de verrouiller l’accès à une cachette, mais un cylindre comportant plusieurs anneaux coulissants que l’on doit aligner pour former un mot mystère.

.

Avec un rouleau de papier toilette, qui fait 15 cm de périmètre et environ 9,5 cm de longueur, on peut fabriquer un cryptex à 5 anneaux coulissants, et ça suffit pour faire une belle étape dans un escape game. Avec la photo ci-dessus, avez-vous deviné le thème du jeu dans lequel s’insèrent les cryptex que j’ai fabriqués ?

.

Matériel
– 1 rouleau de papier toilette vide
– 1 feuille de papier de 8,5 cm sur 16 cm, un stylo et une règle OU une feuille A4 et une imprimante
– du scotch transparent
– Facultatif : de scotch en kraft gommé
– du carton fin ou épais
– des ciseaux
– un crayon

.

Préparation

  • Composer le tableau de votre cryptex. Il doit faire 8,5 cm de large sur 16 cm de haut. Ici, je l’ai découpé en 5 lignes et 5 colonnes. Identifier chaque case : ici j’ai mis un numéro de ligne et une lettre de colonne. Puis distribuer dans différentes lignes les syllabes du mot à faire deviner. Dans les autres cases, j’ai mis des syllabes au hasard et des syllabes permettant de composer des mots rigolos qui n’ont rien à voir avec celui que l’on cherche.
  • Découper les bords du tableau, en laissant juste une bande en plus au-dessus.

  • Vérifier que, quand on enroule le tableau autour du rouleau de papier toilette, la bande en plus est cachée par la ligne du bas du tableau, et que la largeur du tableau ne dépasse pas du rouleau.

  • Pour que le cryptex soit plus solide, couvrir l’avant et l’arrière du tableau (mais pas la bande en plus) à l’aide de scotch transparent.

  • Découper en suite les colonnes du tableau. Chacune va constituer un anneau du cryptex, et chacune a un peu de la bande en plus.

  • Enrouler chaque colonne sur elle-même de manière à masquer le morceau de bande en plus. On obtient un gros anneau. Utiliser un morceau de scotch pour le fermer de manière solide.

  • Enfiler cet anneau sur le rouleau de papier toilette.

  • Former et scotcher les 4 autres anneaux, et les placer dans l’ordre autour du rouleau de papier toilette.

  • Pour fermer les deux trous du cryptex, on fait comme pour les crackers à confetti. Avec un crayon, dessiner le contour de la base du rouleau sur le carton épais.

  • Découper ce rond aux ciseaux.

  • Recommencer pour découper un autre disque de carton.
  • Utiliser du scotch, idéalement en kraft gommé (plus écologique), pour fixer solidement ce rond à une extrémité du rouleau. Pour cela, j’ai trouvé pratique de retirer temporairement les anneaux.

  • Remettre les anneaux en place, en vérifiant qu’ils sont dans le bon sens et le bon ordre pour pouvoir former le mot mystère. Puis tasser un peu les anneaux afin de libérer assez d’espace pour scotcher solidement le rond de carton permettant de fermer l’autre trou du cryptex.

Et voilà, le cryptex est prêt à être utilisé !

.

Ici, les enfants auront des défis à relever pour qu’on leur donne petit à petit le nom des cases à aligner pour former le nom des deux dinosaures mystère.

Bon week-end !

Repas véganes de mi juillet

17 Juil

Bonjour !

Ces dernières semaines, il y a eu UN jour où il a fait un petit peu moins chaud, alors j’en ai profité pour allumer le four et enchainer les cuissons pour avoir plusieurs repas de prêts d’avance.

.

Assiettes de légumes rôtis, sauce au tahin, tofu

Le tofu est du tofu à l’ail des ours (décongelés), la sauce un mélange de purée de sésame, jus de citron, sel et eau.

Pour ma première utilisation du four, j’ai donc commencé par éplucher de petits pommes de terre et de petites betteraves, découper en tranches du chou rouge (sans four, je l’aurais cuisiné en coleslaw) et des radis un peu trop durs pour être mangés crus. Directement sur la lèchefrite, j’ai ajouté de l’huile, du sel, j’ai remué et hop, au four !

.

Tian de légumes d’été

Pendant que les légumes racine cuisaient, j’ai découpé en fines tranches des tomates, des courgettes et des oignons afin de préparer mon tian express. Il est express parce qu’on ne fait pas les traditionnelles rayures verticales, mais cela prend quand même un petit moment de l’assembler.

Ce tian étant destiné à un repas avec une personne qui mange sans sel, j’ai relevé sa saveur en ajoutant des herbes de Provence et de la levure de bière. Puis au four sous la plaque de légumes rôtis !

Voilà le résultat après cuisson, en ayant remué à mi-cuisson les légumes rôtis :

Et en ayant légèrement tassé le tian à mi-cuisson :

.

Roulés d’aubergine à la ricotta

Pendant que les deux préparations précédentes étaient au four, j’ai coupé deux aubergines dans leur longueur en tranches d’environ 1 cm d’épaisseur. Une fois les légumes rôtis sortis du four, j’ai réutilisé la lèchefrite pour faire cuire les tranches d’aubergine.

Une fois cuites, je les ai placées dans une assiette couverte afin qu’elles ne sèchent pas en refroidissant. Je voulais qu’elles restent bien souples pour les rouler ensuite autour d’une cuillerée de ricotta de tofu assaisonnée de ciboulette.

.

Shortbreads

Et voilà la dernière préparation que j’ai mise au four ce jour-là : des biscuits très sablés, que le Pinto me tannait pour manger mais que l’on ne trouver pas dans le commerce en version végétale. J’ai suivi cette recette en triplant les quantités.

.

Smoothie à la banane

Les enfants avaient demandé que j’achète des bananes mais ils ne les ont pas toutes mangées. J’ai donc fait un smoothie avec la dernière : version banane-cannelle pour moi, et banane-beurre de cacahuète pour Doudou.

.

Sandwich foccacia, houmous, salade

Tout est dans le titre. Miam !

.

Dîner à l’Abricosy

Pour nos 3èmes vacances en amoureux depuis la naissance des enfants (après les alentours d’Angers et de Menton), Doudou a trouvé une chambre d’hôte végane qui propose des petits-déjeuners mais aussi des dîners ! Abriecosy est situé dans le Haut Var, au milieu de la forêt, près d’un petit village appelé Bargemon.

Les délicieux dîners ont lieu sous un immense tilleul, avec les hôtes et les autres invités, et ils sont préparés avec amour et une attention à l’écologie, comme l’ensemble de ce lieu accueillant. Je ne vous en ai photographié que deux, mais on a profité de plus car les chambres se louent pour un minimum de 3 nuits. C’était vraiment un séjour ressourçant, comme dans un cocon. Et on a révisé notre anglais, car il n’y avait pas d’autres français pendant notre séjour à l’Abriecosy.

Voici un des dîners :

Et un autre dîner. Tous les dîners sont 100 % végétaux et sans gluten (et contiennent assez peu de matières grasses).

.

Déjeuner à l’Estanco

A Bargemon, nous avons visité le petit musée municipal de fossiles et minéraux et mangé en terrasse à l’Estanco. N’ayant pas très faim, j’ai mangé une assiette de beignets de fleurs de courgette (je n’ai pas demandé si la recette comportait des produits laitiers).

En dessert j’ai demandé à avoir l’entrée du jour, le melon au porto, en version sans porto. Et j’ai eu ce magnifique dessert : un melon agrémenté de grosses cerises.

.

Déjeuner à l’Amandier rose

Un autre jour, nous nous sommes promenés dans le minuscule village de Bargème, et avons déjeuné en terrasse au restaurant l’Amandier rose, tenu par un couple d’anciens chefs de resto gastronomique.

Nous avons mangé de délicieuses galettes aux légumes locaux et de saison (précisez que vous ne voulez pas de fromage dans la garniture), sans demander dans quelle graisse étaient cuites les galettes. Le patron-serveur, très cordial, nous a proposé d’appeler à l’avance la prochaine fois afin qu’ils nous concocte une assiette libanaise 100 végétale (avec pois chiches de la ferme d’à côté !).

Pour le dessert, j’ai tenté une galette de sarrasin avec garniture spéculoos et je me suis régalée ! Avec le sarrasin, une garniture de type chocolat noir ne fonctionne pas très bien je trouve, une garniture de pommes poêlée est correcte, mais dorénavant je sais que c’est spéculoos qui se marie le mieux à mon goût.

.

Bon dimanche !

Fabriquer l’encyclopédie des fruits du Démon (One Piece)

16 Juil

Bonjour !

Savez-vous ce qu’est un fruit du démon ? C’est un objet très spécial du manga One Piece. Voici une liste synthétique des fruits du démon (merci Wikipédia !).

L’encyclopédie des fruits du Démon que j’ai fabriquée pour l’anniversaire One Piece du Béluga fait 251 pages et je vais vous expliquer en détails comment la fabriquer.

Comme dans le manga, c’est un livre très épais. Donc même si vous n’êtes pas intéressé·e par One Piece, vous pouvez rester pour découvrir comment j’ai fait pour relier les pages entre elles : ce n’était pas évident vue l’épaisseur de ce livre !

Sanji consultant l’encyclopédie des fruits du Démon

.

Le contenu de l’encyclopédie des fruits du Démon

Dans cette partie, je vais vous citer toutes les sources, car je ne veux surtout pas voler le travail d’autrui.

Pour fabriquer ce fichier, il m’a fallu un certain nombre d’heures et surtout l’aide d’encyclopédies virtuelles bâties par des fans de One piece : One Piece Encyclopédie, One Piece Wiki et One Piece Role-Play, dont j’ai copié de nombreux extraits.

Pour l’introduction, j’ai utilisé cet article sur l’encyclopédie des fruits du Démon. Pour le plan, j’ai tiré profit de cet article sur les fruits du Démon. Puis j’ai continué en copiant quelques phrases sur la fiche de chaque fruit du Démon naturel (je n’ai pas mis dans cette encyclopédie les fruits du Démon artificiels, notamment pas les SMILE).

Quand les encyclopédies virtuelles ne contenaient pas d’illustration du fruit, j’en ai cherchées sur internet. Voici l’origine de toutes illustrations que j’ai trouvées en dehors des trois encyclopédies virtuelles citées plus haut :

Une fois le fichier final obtenu, je l’ai imprimé en 2 pages par feuille. J’ai ensuite découpé les pages au massicot. Il faut les massicoter par petits groupes, sinon les feuilles glissent et ne sont pas toutes coupées aux bonnes dimensions. Et dès qu’un tas est massicoté, il faut remettre les pages dans l’ordre.

A noter, mon encyclopédie est uniquement en recto. Imprimer en recto-verso aurait été trop complexe car il aurait fallu modifier l’ordre de toutes les pages.

Pour la page 8, j’ai imprimé l’arbre créé par Perona & Coin-coin au format A4 paysage. Je l’ai massicoté et l’ai plié en deux de manière asymétrique pour avoir une grosse marge à gauche et constituer une page « à flap », et enfin je l’ai mise à la place de la page 8 vierge obtenue lors du massicotage. Voici ce que cela donne dans le livre fini :

.

La reliure d’un cahier

J’ai ensuite relié les pages avec une méthode qui est entre celle du ruban et celle de la feuille simple. Chaque tas de pages que l’on coud ensemble est appelé un cahier. J’ai séparé le contenu de l’encyclopédie en cahiers de 10 pages, sauf 11 pages pour le 25ème cahier.

Le choix de 10 pages par cahier vient du fait que 10 feuilles était l’épaisseur maximale que j’étais capable de percer à l’aide d’une grande aiguille.

.

J’ai donc utilisé une grande et solide aiguille (aiguille à repriser n°3), un dé de couture en métal pour la pousser à travers le papier, de la ficelle de cuisine comme fil, et deux pinces pour maintenir les pages pendant que je les cousais.

J’ai utilisé 110 cm de fil pour le premier et le dernier cahier, afin que le fil revienne au point de départ et que je puisse le nouer sur lui-même. Pour tous les autres cahiers, j’ai utilisé 60 cm de fil.

Voici comment j’ai relié les cahiers à 60 cm de fil, c’est à dire tous les cahiers sauf le premier et le dernier.

On commence par placer les pinces dans la longueur qui ne sera pas cousue, c’est à dire du côté où on feuillettera les pages.

Ensuite, on regarde si on commence à coudre par le haut ou par le bas. Sur la photo ci-dessus, vous voyez que le cahier précédent, situé à gauche, a une ficelle qui dépasse en haut. On va donc commencer aussi en haut la couture du cahier suivant.

On place un support dans lequel planter l’aiguille (ici une feuille pliée en deux placée sous le cahier à coudre), on prend un dé à coudre en métal pour pousser l’aiguille sans se trouer le doigt, on prend une grande aiguille à repriser avec 60 cm de fil de cuisine, on place l’aiguille à environ 2 cm du haut et 2 cm du bord et on plante l’aiguille à travers le cahier.

Et on fait traverser tout le fil sauf environ 5 cm.

Puis on place l’aiguille environ 2 cm plus loin, on plante l’aiguille et on fait passer tout le fil.

On recommence jusqu’à coudre ainsi tout le côté du cahier.

Et voilà un cahier ! Quand on le place à côté du cahier précédent, on comprend bien pourquoi on a commencé à coudre du même côté que lui en laissant 5 cm de ficelle : on pourra ensuite nouer ces morceaux de ficelle.

On empile ce cahier sur le précédent, et le petit bout de ficelle qui dépasse à son arrière est alors situé en bas.

On commencera donc la couture du cahier suivant en bas, comme vous le voyez sur le photo ci-dessus.

Et on fait comme cela pour les 23 cahiers !

.

La reliure du premier et du dernier cahier

Pour le premier et le dernier cahier, on va commencer comme les 23 autres cahiers à part qu’on utilise 110 cm de fil de cuisine et qu’on commence forcément à coudre par le bas.

Une fois qu’on a cousu sur toute la longueur, on va repartir en sens inverse… C’est plus facile parce qu’on réutilise les trous que l’on a déjà percés.

Et voilà !

.

La reliure des cahiers entre eux

Maintenant que les cahiers sont tous cousus et empilés dans l’ordre, on va pouvoir s’occuper des petits bouts de ficelle qui dépassent. Ce sont eux qui vont nous permettre de relier les cahiers entre eux.

C’est très facile : on prend les deux morceaux de ficelle qui sont côte à côte et on les noue avec un nœud simple.

Puis un autre nœud simple.

Et on coupe ce qui reste de bout de ficelle à environ 5 mm du noeud.

Voilà deux cahiers reliés !

Quand on ouvre le livre à la jonction entre deux cahiers, voici comment ça se présente : le livre peut s’ouvrir complètement.

Tandis qu’au milieu d’un cahier, le livre ne s’ouvre pas complètement à plat.

Pour le premier et le dernier cahier, on noue d’abord ensemble les deux bouts de ficelles du cahier avant de réutiliser un des brins restants pour nouer ce cahier avec le cahier d’à côté, et enfin on coupe les brins à 5 mm des nœuds.

.

La fabrication des couvertures

Pour la couverture, j’ai coupé en deux un intercalaire rouge : une moitié a fait la couverture avant, l’autre la couverture arrière.

Idéalement, il faudrait un intercalaire en plastique pour qu’il résiste mieux à l’usage : je crains que le carton ne se déchire au niveau de sa reliure à force d’ouvrir et fermer le livre.

J’aurais pu utiliser de l’encre à embosser et de la poudre à embosser dorée pour décorer les deux couvertures, mais je n’ai pas pris le temps. De même, je n’ai pas calligraphié moi-même le titre sur la première de couverture : j’ai imprimé les 4 premiers caractères du nom de l’encyclopédie (悪魔の実) en taille 80 et ai collé cela sur le demi intercalaire.

.

La reliure finale

On a donc maintenant un gros tas de 25 cahiers reliés ensemble et de deux couvertures.

J’ai utilisé la même grosse aiguille, le même dé à coudre en métal mais du fil à broder rouge.

J’ai commencé par nouer l’extrémité du fil à un trou situé en bas de la couverture. Sur la photo, vous voyez que ce trou était naturellement présent dans l’intercalaire. Si ce n’est pas votre cas, percez l’intercalaire à environ 2 cm du coin.

Puis j’ai fait passer le fil rouge sous le fil blanc situé en bas des différents cahiers, sans me soucier si je ratais certains cahiers. Je tenais le livre entre mes cuisses, c’est pour cela que le fond de la photo est sombre.

Une fois arrivée de l’autre côté, j’ai traversé la couverture pour faire sortir l’aiguille et l’ai replongé environ 2 cm plus haut.

Et j’ai fait passer le fil rouge sous le fil blanc situé à ce niveau pour les différents cahiers.

Et ainsi de suite.

En tout, j’ai fait 12 passages, et comme vous le voyez ce n’était pas toujours rectiligne ! Mais peu importe.

A la fin, j’ai noué le fil rouge sur lui-même comme au début.

.

Et voilà, l’encyclopédie des fruits du Démon est prête !

Si constituer le fichier du texte et des images m’a pris plusieurs dizaines d’heures, la reliure m’a aussi pris un temps certain. Mais c’est ce qu’il fallait pour obtenir un exemplaire unique de cette si rare encyclopédie ! Si j’avais été prête à temps, cela aurait constitué le gros du trésor pour l’anniversaire One Piece du Béluga.

Si vous voulez que je vous envoie le fichier de l’encyclopédie, laissez-moi un commentaire et je vous l’enverrai à l’adresse mail que vous aurez indiquée.

.

Bon week-end  !

Faire des pièces de trésor en chocolat

10 Juil

Bonjour !

Dans le commerce, on peut très facilement acheter des pièces « en or » en chocolat : ce sont des pièces en chocolat au lait emballées dans un papier doré. Si on veut une version sans lait, il y a les pièces « en or » en chocolat noir (70 % de cacao) auprès de la chocolaterie Bruntz.

Et si on veut réaliser soi-même des pièces en or entièrement comestibles ? Voici le cheminement de ma réflexion et de mes tests.

Si vous voulez juste la recette, allez directement à la conclusion de l’article !

.

Idée 1 : Mélanger du colorant « or » à du beurre de cacao

Cette solution était proposée dans un ancien kit de la marque Scrapcooking. Il comprenait du colorant or mélangé à du beurre de cacao et du sucre et déposé au fond de moules pour pièces en chocolat. On avait juste à faire fondre le chocolat de notre choix et à le verser dans ces moules, pour obtenir des pièces en chocolat dont une face était « dorée » avec écrit en « bronze » la valeur de la pièce.

Mon avis : Cette solution était certes pratique, mais une fois les chocolat démoulés, la face « dorée » n’était plus du tout brillante.

Le résultat de cette technique est donc décevant, mais ce n’est pas du tout un problème de qualité du colorant ! Le problème est que l’aspect brillant d’un colorant est perdu quand on incorpore le colorant dans la masse d’un chocolat, d’une crème ou d’une meringue. Vous pouvez le voir clairement sur cette vidéo de Geneva cakes qui compare un glaçage royal coloré en doré dans la masse ou en surface ou sur la photo ci-dessous. A gauche, le pot de poudre doré et son couvercle, à droite un mélange de cette poudre dans du lait (végétal).

.

Idée 2 : Utiliser un spray colorant pour peindre des pistoles en chocolat

On peut trouver dans le commerce du spray colorant « or rosé » de la marque Scrapcooking. Il est composé de vanille avec alcool, E172 (oxyde de fer), E433 (émulsifiant) et dioxyde de carbone (gaz propulseur) et, sur photo, je trouve sa teinte d’un doré tout à fait convenable. 

Il existe aussi, sous la même marque, le spray colorant « or ». Mais attention, il comporte deux ingrédients supplémentaires : E170 (carbonate de calcium, qui ne pose aucun problème) et E104 (jaune de quinoléine, qui peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention des enfants).

Voici une idée du résultat obtenu par ce type de spray sur un gâteau au chocolat.

Je n’ai pas testé cette solution car cela ne me semblait pas la solution la plus écologique, mais si j’avais dû tester j’aurais choisi le spray « or rosé ».

.

Idée 3 : Utiliser un colorant en poudre pour peindre des pistoles en chocolat

.

Choix du colorant en poudre doré

Le colorant « or » en poudre le plus facile à trouver dans le commerce actuellement est de la marque Scrapcooking : le colorant de surface « or rosé » en poudre et le colorant de surface « or » en poudre.

Le colorant en poudre « or rosé » Scrapcooking est uniquement composé de E172, c’est à dire d’oxyde de fer.

Le colorant en poudre « or » Scrapcooking est, quant à lui composé de E172 (oxyde de fer) mais aussi de E102 (tartrazine) et de dextrose (= glucose).

Comme pour les sprays de la marque, la composition de ces deux poudres est donc nettement différente. Pourtant le résultat visuel ne me semble pas très différent. Vous pouvez le voir sur cette vidéo de Geneva cakes : dans cette vidéo, la teinte « or rosé » est celle obtenue en mélangeant le colorant « or » à de l’alcool, et la teinte « or » en mélangeant le colorant « or » à de l’eau.

Vahiné propose aussi du colorant or en poudre, appelé « Dec’or ». Il est composé de E555 (anti-agglomérant), E171 (dioxyde de titane) et E172 (oxyde de fer).

Enfin, Florensuc propose aussi du colorant or en poudre, composé de E170 (carbonate de calcium, qui ne pose aucun problème), E104 (jaune de quinoléine, qui peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention des enfants), E172 (oxyde de fer).

En conclusion, j’ai choisi le colorant en poudre « or rosé » de la marque Scrapcooking.

.

Application du colorant en poudre doré 

Maintenant qu’on a du colorant en poudre, comment le répartir uniformément à la surface des pièces ? On peut utiliser tout simplement du colorant en poudre versé dans un aérographe manuel, comme dans cette vidéo de « Los Pastelitos de Kali » à partir de 10 minutes ou cette vidéo de Cerf Dellier à partir de 2 minutes. Le résultat est joli, mais je crains que la poudre ainsi déposée ne résiste pas aux frottements, et se transfère sur les doigts dès qu’on saisit l’aliment.

Comme déposer le colorant en poudre en s’assurant qu’il y reste fixé sur la pièce ?

Recette avec de la poudre, de la gomme laque et de l’alcool

Cet article de Decosil propose de fabriquer une peinture pour chocolat en mélangeant « 50 parties d’alcool pur pour les aliments et environ 10 parties de colorant métallique en poudre pour les aliments » puis en ajoutant « 50 parties de gomme laque liquide pour les aliments ». Mon avis : La gomme laque, aussi appelée shellac, n’est pas un ingrédient végane. Je ne vais donc pas tester cette recette.

Recette avec de la poudre et de la gomme arabique

Cet article de Dauphin gourmet contient une recette de vernis alimentaire à la gomme arabique. Je l’ai essayé en diminuant les quantités et sans chauffer, car je sais que la gomme arabique s’utilise aussi à froid.

Mon essai : Dans un tout petit récipient, j’ai mélangé 2 cuillerées à café de sucre/1 sachet (7,5 g) de sucre vanillé, 2 cuillerées à café (7,5 g) de gomme arabique et 1/4 cuillerée à café de colorant en poudre « or rosé ». Puis j’ai ajouté 1 cuillerée à soupe (15 g) d’eau tempérée. J’ai obtenu une peinture épaisse.

J’ai appliqué cette peinture au pinceau sur des pistoles en chocolat.

Je l’ai aussi appliquée sur un biscuit speculoos, pour voir si ça pouvait le transformer en lingot d’or.

Sur le chocolat, la peinture dorée ne reste pas en place : elle se concentre à certains endroits des pistoles. J’ai essayé de renouveler l’application de peinture pour couvrir une plus grande surface de pistole en chocolat, mais cela n’a pas été concluant.

Le séchage de cette peinture a pris plusieurs heures.

Sur le speculoos, l’effet doré n’est pas vraiment visible.

 

Recette avec de la poudre et un alcool fort

Cette recette de Zodio propose de  délayer la poudre irisée dans une cuillerée d’alcool à 45° ou 50° (rhum ou vodka par exemple), d’utiliser ce mélange pour peindre en doré au fond de moules à pièces en chocolat, puis de laisser sécher une dizaine de minutes pour que l’alcool s’évapore avant d’y verser le chocolat fondu. On peut voir l’étape de mélange de la poudre dans l’alcool dans cette vidéo de l’atelier de Roxane ou dans cette vidéo de Laetitia Kessous à partir de 5:28.

Mon essai : J’ai mélangé 1 cuillerée à café de rhum, 2 gouttes d’extrait de vanille liquide et 1/16 cuillerée à café (1 dash) de colorant en poudre « or rosé ». J’ai obtenu une peinture très liquide, qui forme des volutes dorées magnifiques quand on la mélange – comme les élixirs des 3 sorciers.

J’ai appliqué cette peinture au pinceau sur des pistoles de chocolat, sur une pastille de Vichy (pour voir si ça la transformait en mini lingot d’or) et sur des pralines (pour voir si ça les transformait en pépites d’or).

Sur le chocolat, le mélange s’étale très bien et scintille (probablement sous l’effet de l’évaporation de l’alcool) puis sèche en 10 minutes et donne un bel effet doré brillant. Sur la pastille de Vichy, l’effet n’est pas convaincant. Sur les pralines, on obtient une jolie couleur bronze.

Et dans tous les cas, le doré reste bien accroché : il ne s’enlève pas quand on manipule les pistoles ni les pralines.

Remarque : J’ai mis de l’extrait de vanille par prudence, par crainte qu’on sente le goût du rhum même si l’alcool s’évapore lors du séchage, mais je ne pense pas que ce soit nécessaire.

  •  

Par acquit de conscience, j’ai aussi essayé deux autres recettes :

  • Le mélange 50/50 de peinture à la gomme arabique et de peinture au rhum : On obtient une meilleure accroche au chocolat, mais encore un peu de problème de répartition de la peinture et le doré n’est pas très brillant.
  • Le mélange 1/3 2/3 de peinture à la gomme arabique et de peinture au rhum : L’accroche du chocolat est bonne,  mais le doré n’est pas très brillant.

La photo ci-dessous montre : 1 la recette à la gomme arabique, 2 la recette au rhum, 3 la recette moitié gomme arabique moitié rhum, 4 la recette 1/3 gomme arabique 2/3 rhum.

Et voici la comparaison de tous mes essais :

Pour les pièces en chocolat, c’est clairement la recette au rhum qui donne le meilleur résultat.

.

Conclusion : recette pour faire des pièces en or en chocolat

Je vous recommande de fabriquer une peinture alimentaire « or » obtenue en mélangeant du colorant en poudre dans un peu de rhum (ou autre alcool fort), éventuellement additionné de quelques gouttes d’extrait de vanille.

C’est la proportion de poudre dans le rhum qui fera votre peinture liquide ou épaisse. Le minimum de poudre est « 1 tad » (1/8 de cuillerée à café) de poudre pour 2 cuillerées à café de rhum, et cela donne une peinture très liquide.

J’ai appliqué cette peinture au pinceau, mais je suppose que si vous réalisez une peinture très liquide vous pouvez aussi l’appliquer à l’aide d’un aérographe manuel.

En laissant sécher une dizaine de minutes, l’alcool s’évaporera et laissera le doré fixé à la surface de vos pièces.

Selon votre matériel, soit vous peignez l’intérieur de moules à chocolat, vous laissez sécher et vous versez du chocolat fondu, soit vous peignez des pistoles en chocolat du commerce.

.

Et si on veut faire des pièces (en chocolat) en argent ? Je n’ai pas testé, mais il existe du colorant sous différentes marques. Comme pour le doré, je vous recommande de bien lire la liste des ingrédients. On trouve par exemple du colorant en poudre argenté sous les marques :

.

Bon dimanche !

Louche et écumoire durables

9 Juil

Bonjour !

Je ne sais plus depuis combien de temps on a acheté notre écumoire en inox, sans doute plus de 10 ans. Et il y a quelques semaines, son manche a fait sécession ! Il s’est dessoudé du disque à trous.

J’ai bien essayé d’utiliser juste le disque pour récupérer mes gnocchis dans leur eau de cuisson, mais je me suis évidemment brûlé les doigts.

Je me suis donc mise en quête d’une nouvelle écumoire, en veillant à la choisir d’une seule pièce ! Plus question de choisir un modèle où le manche est soudé au disque.

220423-2

A gauche, mon disque esseulé. A droite, un écumoire composée d’une seule pièce d’inox

Et tant qu’à faire, j’ai cherché une écumoire fabriquée localement. Plusieurs marques fabriquent en France des écumoires d’une seule pièce. Mais la plupart du temps, les dimensions sont adaptées à la cuisine collective, avec en particulier un très long manche.

Heureusement, une marque fabrique en France une écumoire en inox d’une seule pièce avec des dimensions adaptées pour une cuisine personnelle : Christel.

Youpi ! Pour une trentaine d’euros et les frais de port (aucune boutique alentour ne pouvait me commander ce modèle), j’ai obtenu notre nouvelle écumoire qui j’espère bien va nous accompagner pendant tout le reste de notre vie !

220423-1

Tout est bien qui finit bien, n’est-ce pas ?

.

Deux semaines plus tard, devinez ce qui s’est passé…

C’est notre louche en inox qui a fait sécession !

220423-3

J’étais verte à l’idée de devoir refaire une commande sur le site Christel, mais aussi de ne plus avoir la louche qu’on avait choisie comme cadeau de mariage, avec tous les couverts assortis.

En attendant de trouver une solution, je nous ai acheté une louche d’occasion, en veillant bien à ce qu’elle soit d’une seule pièce, hein !

220423-4

Je me suis posée la question de conserver uniquement le rond de la louche et de l’utiliser comme petit bol original.

220423-5

Et puis j’ai contacté la marque de ma chère louche : Guy Degrenne.

Le Service Après Vente a été très réactif et a répondu à toutes mes questions. On m’a expliqué que la marque aurait pris cette réparation en charge sans frais si ma louche avait moins de 2 ans, ce qui n’était pas mon cas. Mais qu’il était possible de me faire un devis pour la réparation, sous réserve que je paye pour renvoyer la louche.

J’ai donc payé pour l’envoyer à l’usine Guy Degrenne située à Vire. Au passage, cette usine est ouverte aux visites, et j’aimerais beaucoup la visiter quand l’occasion se présentera.

Le devis pour ressouder ma louche s’élevait à 35 €. Apparemment ce type de service après-vente n’est pas fréquent, ce qui se comprend vu le prix. Mais personnellement, je tiens à cette louche, alors je suis bien contente d’avoir pu payer cette réparation pour continuer de l’avoir dans ma vie.

.

Conclusion

Je suis très satisfaite du service après-vente de Guy Degrenne et de leur réparation d’ustensile de cuisine dessoudé.

Pour les ustensiles de cuisine en inox, je préfèrerai tout de même, autant que possible, les ustensiles forgés d’une seule pièce, par exemple la gamme POC de la marque Christel.

Bon week-end !

Repas véganes de début juillet

3 Juil

Bonjour !

En ce moment, on s’interdit d’allumer le four. Heureusement, j’ai maintenant « Cuisine vegan pour étudiant » et ses recettes 100 % sans four pour ne plus manquer d’inspiration.

Et j’ai demandé aux enfants de fournir chacun 5 menus qu’ils sont d’accord pour manger et qui sont équilibrés (avec légume/fruit + légumineuse/oléagineux + féculent si c’est un oléagineux qui a été choisi). Seul un nécessite le four, car il comporte des pommes noisette, donc il en reste neuf, ouf !

.

Salade composée de Caravane café

Pâtes au basilic, fromage à tartiner 100 % végétal du commerce, caponata et mélange de crudités. Miam !

.

Pâtes en sauce tomate

Voilà à quoi ressemblent mes « bentô » en ce moment : un sandwich ou un bocal avec un reste du dîner. Ici, des pâtes en sauce tomate de Doudou, avec du parmesan végétal.

.

Salade de tomate comme une panzanella

Des tomates anciennes avec leur jus, de l’ail, de l’huile d’olive et des tranches de pain au levain rassis coupées en petits morceaux. Si vous ne connaissez pas la panzanella, voici un article de Un déjeuner de soleil.

.

Tourin à la tomate

On a découvert avec délice que le tourin à la tomate pouvait se manger froid, comme un gaspacho. Dans cette version, on ne met pas de pâtes à potage, mais des morceaux de pain au levain rassis (et voilà, on l’a terminé ce pain ! et en beauté).

.

Courgettes poêlées aux graines de tournesol, riz et saucisse de tofu

Des courgettes coupées en morceaux et poêlées avec de l’huile d’olive et des graines de tournesol, du riz et des saucisse de tofu. Bien sûr, les enfants ont mangé seulement les deux derniers éléments… En légume je suppose qu’ils ont mangé leurs carottes râpées adorées (sans sauce) et/ou du melon.

.

Soupe au pistou

Merci Nouna pour cette délicieuse soupe au pistou !

.

Gâteau « thé brun » et tarte amandine aux abricots

Comment faire un gâteau sans chauffer la cuisine, version traditionnelle : le gâteaux aux « thé brun » ! J’aurais bien fait cette recette au chocolat, mais la version choisie était à la vanille – et très sucrée (et encore j’en ai mis moins que demandé). Pour 48 biscuits « thé brun », j’ai mélangé 1 sachet de café instantané avec un verre d’eau (tempérée) pour constituer le café fort (on n’y a pas trempé les biscuits, ils se délitaient trop vite : on les a mis dans le plat et on a versé du café dessus à la petite cuillère). Pour la crème, j’ai battu en chantilly 150 g de margarine avec 100 g de sucre glace (à la manière des glaçages pour cupcake) et un peu d’extrait de vanille. On a décoré le gâteau avec des vermicelles Vahiné et ça a beaucoup plu au destinataire !

Ma belle-mère avait réalisé une tarte amandine aux abricots, c’était très bon !

.

Gâteau au chocolat sans cuisson

Version 2 du gâteau sans cuisson : le brownie super express ! N’hésitez pas à ajuster la quantité d’eau  si vous multipliez les quantités (il y a besoin de moins d’eau si on mixe plus de dattes) et selon la force de votre cacao en poudre (commencez avec moins qu’indiqué dans ma recette).

.

Bonne semaine !