Repas végétariens de fin mai

24 mai

Bonjour !

Voici des repas de printemps encore un peu frais, ce qui me permet de profiter encore de belles soupes même pour le déjeuner.

.

Bentô couleur soleil

20150524-1Soupe de légume (carotte, pomme de terre, lentille corail), megadara, pomme

.

Bentô express

20150524-2Soupe de légumes (courgette, oignon, purée de noix de cajou, bouillon cube), semoule de blé, tofu fumé aux amandes, pomme

.

Soupe croquante

20150524-9

Soupe végétarienne du restaurant Le Cambodge (Paris 18e)

.

Quiche aux poireaux

20150524-3

Issue de cette recette, parsemée de cacahuètes concassées. La prochaine fois (peut être l’an prochain, vu que c’est la fin des poireaux maintenant), je tenterai la tartonoireaux d’Echos verts (avez-vous vu son ebook collaboratif de recettes ?).

.

Assiette 4 couleurs de ma Maman

20150524-4

Ragoût de haricots Soissons, radis roses, salade de chou blanc « à la japonaise » de Cléa, salade verte

.

Fajitas aux légumes

20150524-5Tortillas garnies d’une poêlée de carottes, courgettes oignons, coulis de tomate et le reste de ragoût de haricots Soissons (mais leur texture est un peu redondante avec celle des légumes, finalement j’aurais mieux fait d’ajouter des noix de cajou ou cacahuètes pour avoir une note bien croquante).

.

Risotto aux morilles et asperges vertes de ma Maman

20150524-6

.

Pâtes aux aubergines

20150524-7

Et comme dessert, j’ai enfin testé la mousse au chocolat à l’eau de pois chiche. Mes copains omnis avaient aussi fait une mousse traditionnelle et ont été bluffés par la similitude entre les deux.

20150524-8

A gauche, portion de mousse pour le Béluga. A droite, le saladier au contenu déjà bien entamé

 

Bon dimanche !

Gâteau roulé sans oeuf

17 mai

Bonjour !

Depuis la découverte de cette recette de génoise simplissime et végane, j’ai envie de tester toutes les recettes habituellement réalisées avec une génoise.

20150517-2

Juste après avoir testé et approuvé cette recette en fraisier et en « gâteau au yaourt », je me suis mise au fameux biscuit roulé, qui se mange tel quel ou décoré en bûche de Noël. Je ne suis pas attirée par ce type de gâteau habituellement, donc je crois que je n’en avais jamais mangé. Mais le verdict est clair : testé et approuvé, y compris par mes collègues de boulot !

20150517-1

Et vous savez pourquoi je suis contente d’ajouter cette recette à mon répertoire de cuisine minimaliste ? Parce qu’elle permet de réaliser un joli gâteau sans moule. Il suffit d’un four garni d’une lèchefrite et d’une feuille de papier cuisson !

.

Ingrédients pour une génoise de 30 cm par 20 cm
– 150 g (300 ml) de farine de blé blanche (ici T65)
– 150 g (150 ml) de sucre blond
– De l’extrait de vanille
– 1 sachet (10 g) de poudre à lever
– 1 cuillerée à soupe (15 g) d’huile (ici huile de tournesol désodorisée)
– 150 g (150 ml) de lait de soja ou de yaourt végétal ou d’entremet type flan ou crème dessert ou les ingrédients de cet deux dernières préparations, comme 15 g de purée d’amande blanche + 15 g de fécule (ou 1,5 g d’agar) + 120 g d’eau
– Si besoin, 50 g d’eau
– Fourrage : de la pâte à tartiner, de la confiture ou de la crème de marron

Préparation
– Préchauffer le four à 180 °C.
– Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la poudre à lever.
– Dans un grand bol, mélanger le yaourt végétal, l’huile et l’eau.
– Incorporer le mélange liquide au mélange sec puis verser sur une plaque de cuisson chemisée avec une feuille d’environ 40 cm par 30 cm de papier cuisson ou de silicone. Aplanir la surface avec une spatule (j’utilise ma spatule à crêpes).
– Étaler un torchon humide, le couvrir de papier sulfurisé et le parsemer de sucre en poudre, comme dans cette vidéo.
– Enfourner 10 à 15 minutes, pour que le dessus soit blond et qu’un doigt appuyé doucement sur le gâteau laisse une empreinte qui disparait ensuite.
– Retourner immédiatement sur le papier cuisson sucré, découper les bords (manger les chutes ^^) et rouler immédiatement dans le torchon humide.
– Quand le gâteau est tiède/froid, le dérouler doucement, remplacer le papier par le fourrage choisi et enrouler à nouveau en serrant.

20150517-4

Gâteau roulé avec 2 erreurs : sans couper les bouts et en ayant fait fondre la pâte à tartiner (oui elle se tartine facilement, mais oui elle s’échappe aussi facilement du gâteau)

– Si souhaité, décorer en saupoudrant de sucre glace ou en tartinant de chocolat fondu ou de pâte à tartiner fondue.
– Placer au frais pendant au moins quelques heures (idéalement une nuit) pour que le gâteau se raffermisse avant de le découper en tranches.

20150517-5

Tranches découpées juste après la réalisation du gâteau, sans refroidissement : elles sont fragiles

.

Remarques

  • Version à la compote : Je ne l’ai pas testé mais je remplacerais volontiers le yaourt par de la purée de pomme et l’huile par de la purée d’oléagineux. En attendant, cette recette propose d’utiliser de la purée de poire, de la purée de noisette et de la poudre d’amande.
  • Version sans gluten : Je ne l’ai pas testée, mais cette recette propose des mesures en volume et un remplacement de la farine de blé par un mélange de farine de maïs et de fécule.
  • Version sans roulage : Si vous avez un moule, vous pouvez bien sûr préparer un gâteau classique et le couvrir de pâte à tartiner.

20150517-3

.

Bon dimanche !

Repas végétariens de début mai

10 mai

Bonjour !

Je suis partie une semaine en vacances en famille en Sicile, avec pour but premier un repos maximal. Les repas que nous avons préparés dans le gîte de Castellammare del Golfo ou dégustés au restaurant continuent donc d’appliquer la règle de simplicité à laquelle vous êtes habitués…

.

Pâtes à la sauce tomate, pâtes au pesto. Les pesto « al trapanese » sont à base d’amande et de basilic. On trouve aussi des pesto de pistache, tous sans fromage.

20150510-1

Pâtes au pesto (ici avec tomates et ail crus) et pâtes à la parmesane (aubergine, sauce tomate, basilic). Des plats naturellement sans fromage.

20150510-2

Ma pizza préférée : garnie de sauce tomate, de petits dés de poivron rouge (bien cuit, pas comme trop souvent en France), de petits morceaux de champignon et surtout : de la courgette râpée et des dés d’aubergine frite. Un régal !

20150510-3

Une pizza sympathique, même s’il aurait fallu la demander sans fromage : sauce tomate, champignons, petits artichauts marinés, aubergine, feuilles d’épinard blanchies.

20150510-4

Salade de haricots verts et pomme de terre, champignons marinés du commerce, petits artichauts marinés de commerce, salade de lentilles.

20150510-5

Pain local (contenant sans doute de la farine de maïs) et « caponata » du commerce.

20150510-6

Pâté de lentilles maison (lentilles, oignons, bouillon de légumes, agar, pistaches) tartiné sur des biscottes et dégusté avec de la salade verte.

20150510-7

« Panelle », sorte de panisses, ici assaisonnés de sel, poivre et jus de citron. On trouve les « panelle » en entrée dans de la plupart des restaurants, mais aussi en sandwich pain/tranche d’aubergine frite/panelle.

20150510-8

Plat façon tajine avec courgette, carotte, fèves, pois chiche, amandes. Une délicieuse spécialité de ma belle mère.

20150510-9

Risotto de fèves, par Doudou.

20150510-10

Risotto « primavera », naturellement sans fromage.

20150510-11

Flan maison au chocolat : lait d’amande du commerce, cacao en poudre (apporté de France), agar (apporté de France). On trouve très facilement du lait d’amande voire du lait de soja, mais attention : ils sont beaucoup plus sucrés qu’en France.

20150510-12

Petits gâteaux au citron, avec cette recette de génoise et du jus de citron à la place d’une partie de l’eau.

20150510-13

Le bentô du départ pour le Béluga : du pain des fleurs (apporté de France), de la pomme et de la fraise, de la semoule et des pois chiche.

20150510-14

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin avril

3 mai

Bonjour !

Voici les photos toutes simples de repas tout aussi simples de ces dernières semaines. On sent l’arrivée du printemps…

.

Tartines de radis

20150503-1

Radis coupés en deux et dégustés sur du pain grillé tartiné d’une margarine maison, ici colorée au jus de carotte.

.

Risotto aux oignons nouveaux

20150503-2Une création de Doudou, le maître incontesté des plats mijotés. Riz arborio, bouillon de légumes, huile d’olive, oignons nouveaux.

.

Risotto aux asperges vertes

20150503-3Toujours une création de Doudou, avec cette fois-ci de la purée d’oléagineux ajoutée en fin de cuisson pour le lier.

.

Assiette multicolore

20150503-4Une création de ma mère, avec de la mâche, une salade de lentilles aux échalotes et vinaigrette à la moutarde, du riz coloré au curcuma et décoré d’une pointe de sauce tomate.

.

Repas express

20150503-5

Carottes râpées, graines de tournesol, jus de citron

20150503-6

Pain des fleurs au quinoa, houmos et cacahuètes grillées

.

Couscous des voisins

20150503-7

Avec des carottes, des pommes de terre, des courgettes et de la semoule de blé dur. Tout n’est pas de saison, évidemment pas bio, et le bouillon qui a cuit les légumes a sans doute contenu de la viande, mais c’est offert avec le cœur.

 

Et comme dessert, un gâteau acheté par mes parents dans une pâtisserie voisine : un gâteau type quatre quarts imbibé de sirop puis soigneusement recouvert de pignons, demi noisettes, demi cerneaux de noix, pistaches, amandes entières ou épluchées et coupées en deux.

20150503-8

Bon dimanche !

Fraisier végétal (sans soja)

26 avr

Bonjour !

Depuis mon premier essai de fraisier l’été dernier, je me suis autorisée à adapter la délicieuse recette de VG-Zone pour coller à mes envies de simplicité : dans mes placards, pas de Soja du chef, de lait de soja ou de crème dessert toute prête.

.

Pour la génoise, j’ai utilisé cette recette, simplissime mais donne un résultat parfait. Pourquoi n’est-elle pas plus connue ? Pour la version sans soja, j’ai tout simplement remplacé le yaourt par un mélange maison pour yaourt ou un mélange maison pour crème dessert : ça marche tout aussi bien ! C’est devenu ma recette fétiche pour une génoise ou un gâteau « au yaourt ». Pour ce fraisier, n’ayant plus d’arôme d’amande amère ni de fève tonka, j’ai décidé de déplacer la saveur amande dans la crème.

20150426-1

.

Pour la crème mousseline à la vanille, la version traditionnelle consiste à préparer d’une part une crème pâtissière (éventuellement faite maison) et d’autre part une crème fouettée (éventuellement faite maison) puis à les mélanger. A cause de la température élevée en août dernier quand j’ai fait mon premier essai, ma crème fouettée n’a jamais monté, donc j’ai finalement mélangé les deux préparations et tout versé dans un siphon. Et c’est vraiment plus simple ! Alors j’ai récidivé ici, en mélangeant dès le départ les ingrédients de ces deux préparations. Après cuisson et refroidissement j’ai tout mixé et versé dans un siphon. Attention, avec les quantités pour 8 personnes, il faut un siphon de 1 L (ou remplir à 2 reprises un siphon de 0,5 L) et 2 cartouche de gaz.

20150426-5

Dessous de la génoise en train de sécher et test de crème/mousse

.

Pour les fraises, j’ai remplacé le coulis déposé sur la génoise par une couche d’épaisses tranches de fraises.         20150426-10

.

Ingrédients pour 8 personnes (moule de 24 cm de diamètre)

Crème mousseline à la vanille et à l’amande
– 50 g de sucre blond (4 cuillerées à soupe)
– 25 g de fécule (3 cuillerées à soupe + 1 cuillerée à café)
– 2,5 cuillerées à café d’agar-agar (5 g)
– 100 g d’huile de coco OU 50 g de beurre de cacao
– 500 ml de lait d’amande (50 g de purée d’amande blanche + 450 g d’eau)
– Une bonne dose d’extrait de vanille

Génoise
– 150 g de farine de blé (ici T65)
– 150 g de sucre blond vanillé
– 1 sachet de poudre à lever
– 15 g d’huile (ici huile de tournesol désodorisée)
– 150 g de yaourt végétal (voir Remarques)
– Si besoin, 50 g d’eau

Gelée de fraises à la rose
– 100 g de coulis de fraise
– 3 cuillerées à soupe d’eau de rose (50 g)
– 1/4 cuillerée à café d’agar (0,5 g)

Garniture du fraisier
– 300 g (ou plus) de fraises fraîches

20150426-7

Préparation

Crème mousseline à la vanille (à faire plusieurs heures à l’avance)
– Dans une casserole, mélanger tous les ingrédients de la mousse SAUF l’extrait de vanille, en incorporant progressivement le lait végétal. Noter mentalement le niveau du mélange dans la casserole.
– Faire chauffer sur feu moyen tout en remuant : l’huile de coco va fondre, la fécule va faire épaissir le mélange puis, après 1 minute d’ébullition, l’agar va se dissoudre complètement.
– Si on a fait bouillir le mélange très longtemps, il faut ajouter un peu d’eau pour compenser l’évaporation.
– Ajouter l’extrait de vanille et laisser refroidir complètement le mélange (je le verse dans un plat à gratin que je mets au frigo, pour que ça refroidisse en 1h environ). On peut mélanger de temps en temps pour que l’ensemble refroidisse plus vite.
– Mixer le flan obtenu pour avoir une crème épaisse et sans aucun morceau.

20150426-4– Verser cette crème dans un siphon de contenance 1 L (ou plus).
– Actionner une cartouche de gaz N2O et secouer vigoureusement 10 fois le siphon. Retirer la cartouche et recommencer avec une nouvelle cartouche.
– Réfrigérer le siphon en position couchée au frigo pendant au moins 1 h (ou toute une nuit).

Génoise (à faire plusieurs heures à l’avance)
– Préchauffer le four à 180 °C.
– Huiler un cercle à pâtisserie posé sur une feuille de silicone ou de papier sulfurisé (ou chemiser un moule à charnière avec du papier sulfurisé ou, à défaut, du papier aluminium).
– Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la poudre à lever.
– Dans un grand bol, mélanger le yaourt végétal, l’huile et l’eau.
– Incorporer le mélange liquide au mélange sec puis verser dans le moule chemisé.
– Enfourner 30 minutes, pour qu’une lame plantée au centre ressorte sèche.

20150426-2– Laisser tiédir puis passer une lame autour du gâteau et le démouler.
– Quand il est froid, le retourner sur une grille afin que le dessous sèche. Conserver couvert d’un torchon, à température ambiante.

20150426-3

Montage (à faire le jour même)
– Replacer le cercle autour du gâteau en les séparant par une bande de rhodoid (j’utilise une feuille pour rétroprojecteur, coupée en 3 bandes) ou de papier cuisson.
– Facultatif si la génoise a été cuite le jour même : Badigeonner le dessus de la génoise avec le coulis de fraises à la rose, en utilisant un pinceau.
– Découper les plus grosses fraises en deux dans le sens de la longueur et les disposer sur la génoise, tout autour. Réserver quelques morceaux de fraise pour décorer le dessus du fraisier. Découper en tranches le reste des fraises répartir sur tout le dessus de la génoise.
– Placer le siphon tête en bas, le secouer vigoureusement plusieurs fois puis actionner doucement la poignée pour recouvrir toutes les fraises et la génoise de mousse à la vanille.

20150426-6– Lisser soigneusement le dessus et placer au frais pendant au moins 1 h.
– Dans une petite casserole, faire bouillir pendant 1 minute les ingrédients de la gelée de fraises à la rose.
– Laisser tiédir un peu le mélange puis le verser sur le dessus du fraisier. Ajouter des morceaux de fraise en décoration.
– Conserver au frais jusqu’au moment de servir. Démouler, retirer le rhodoid et servir.

20150426-8

.

Remarques

  • Version sans siphon : Au lieu de verser le mélange dans un siphon, le placer dans un saladier bien froid (sortant du congélateur ou posé sur un grand saladier contenant des glaçons), et le monter en chantilly avec un fouet bien froid.
  • Version sans yaourt végétal : On peut le remplacer par le même poids de lait de soja, par le même poids un entremet type flan ou crème dessert, voire par les ingrédients de cet entremet, comme : 15 g de purée d’amande blanche + 15 g de fécule (ou 1,5 g d’agar) + 120 g d’eau. Dans ce cas, il n’y a pas besoin d’ajouter les 50 g d’eau à la fin. Si l’entremet est sucré, il faudra en mettre 175 g (au lieu de 150 g) et diminuer d’autant la quantité de sucre ajouté (125 g, au lieu de 150 g).
20150426-11

Génoises végétales sans soja : avec agar à gauche, avec fécule à droite

  • Version plus solide : Cette crème mousseline se tient bien, mais si vous voulez qu’elle soit encore plus solide, il faut augmenter la quantité de graisse solide (huile de coco, margarine « dure » ou beurre de cacao).
  • Version avec margarine : Je pense que si vous avez une margarine bien dure quand elle est placée au frais (comme du beurre), vous pouvez l’utiliser à la place de l’huile de coco. Si vous n’avez qu’une margarine tartinable dès la sortie du frigo mais que vous voulez absolument faire un fraisier, voici la moins mauvaise solution que j’ai actuellement trouvée : faire bouillir 50 g de sucre, 30 g de fécule et 500 mL d’eau, jusqu’à épaississement. Couper le feu, incorporer la vanille et 250 g de margarine tartinable. Laisser tiédir puis transférer dans le siphon.
20150426-12

Crème mousseline à la margarine tartinable

  • Version pour 4 personnes : diviser les quantités par 2 et utiliser un moule de 18 cm de diamètre.

.

On peut aussi utiliser la génoise et la crème pour faire une tarte aux fraises, mais la découpe est plus délicate, surtout si comme ici on fait se chevaucher les fraises pour en placer un maximum sur la tarte :

20150426-13

Ma préférence va donc au montage de type fraisier :

20150426-9

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Bentô végétariens de début avril

19 avr

Bonjour !

Voici les bentô qui m’ont servi de déjeuner ces dernières semaines. Que du simplissime et rapide, car vous savez que je manque particulièrement de temps en ce moment… Qui a dit que cuisiner végé prend du temps ?

.

Bentô carotte

20150419-1

  • Galette de tofu au blé vert et noisette, qui contient un peu de carottes
  • Pâtes lettres colorées à la tomate, la carotte ou à l’épinard
  • Carottes râpées, jus de citron, graines de sésame complet

.

Bentô restes

20150419-2

  • Mini muffins au chocolat (décongelés)
  • Riz, curry de légumes
  • Spaghetti au poireau

.

Bentô pas rangé

20150419-3

  • Aloo palak (boîte en verre et silicone : Life Factory Medium)
  • Purée de pomme (gourde à compote en silicone : Beaba)

.

Déjeuner sandwichs

20150419-4

  • Pain de mie, pâté végétal, salade (avec un emballage à scratch, réutilisable : Kozy XXL)
  • Compote (gourde jetable, à recycle grâce à la Brigade de recyclage)
  • Pomme

.

Bentô violet

20150419-5

  • Salade
  • Poêlée de chou rouge (utilisé pour faire du colorant violet)
  • Riz, galette de tofu à l’épeautre

 .

Je termine sur un repas venant du Lux Café (Paris 11ème) : un bun chai (12,50 €, plat végétal, à la différence du bo bun qui contient du boeuf). Si on est le vendredi ou le samedi entre 19h et 22h30, on peut déguster ce plat sur place ou l’emporter (comme ici). 20150419-6

Bon dimanche !

Rendez-vous samedi

5 avr

Bonjour !

La 4e édition de la journée Saveurs durables aura lieu ce samedi 11 avril au Centre d’Animation Goscinny.

Flyer1104_v2r

Le programme est alléchant : Disco soupe, animations culinaires, dédicaces (apportez vos livres ou achetez-les sur le site de Saveurs durables), finale du concours de cuisine, quiz…

Et comme d’habitude, les animations sont ouvertes à tous et mettent en valeur la cuisine végétale, bio et de saison. J’espère vous y retrouver, par exemple autour du stand de colorants végétaux !

Bonne semaine !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 663 autres abonnés