Tag Archives: Cuisine durable

Repas végétariens de début octobre

23 Oct

Bonjour !

Cette semaine je vous parle du dernier livre de cuisine que j’ai eu le bonheur de recevoir (et que j’aurais acheté sinon car j’apprécie les recettes de son blog) : « Ma cuisine vegan pour tous les jours » de la Fée Stéphanie. Les recettes sont simples et délicieuses, un bonne partie est d’inspiration italienne, elles utilisent des ingrédients bruts et majoritairement locaux (pas de margarine à tout va !). Il correspond totalement à notre manière de cuisiner et en fait, on lui a carrément donné un surnom : « la bible ».

.

Assiette de BeO

Une belle tranche de potimarron rôti, des pâtes au pistou (basilic) et de délicieux cèpes poêlés. Une sacré régalade !

.

Pâtes à la courge de la Fée Stéphanie

J’ai adapté cette recette du livre de la Fée Stéphanie au fait que je n’épluche et ne coupe quasiment jamais les courges crues : je les cuis d’abord au four. Dans une casserole, on fait frire un oignon émincé dans de l’huile d’olive puis on ajoute de la sauce séchée – je n’en ai pas donc je remplace par 1 grosse cuillerée à soupe de feuilles de verveine séchée et on laisse frire encore un peu, puis on mixe le tout avec 300 g de courge cuite et coupée en dés. Saler au goût et mélanger à 300 g de spaghetti cuits. C’est simple et bon, on en a fait deux fois dans la même semaine.

.

Pommes de terre boulangères de la Fée Stéphanie

On a suivi la recette à la lettre, en cuisant juste un peu plus longtemps au four. Là aussi, c’était simple et bon.

.

Nuggets de pois chiche

Je fais des essais pour concurrencer les nuggets que le Béluga mange les très rares fois où il va chez Mc Donalds. Ici, 1 oignon et 1 gousse d’ail frits dans de l’huile d’olive, puis mélangés avec 300 g de pois chiche cuits et égouttés, 1/2 cuillerée à café de sucre (ou 1 cuillerée à café de sirop d’agave ?) et 1 cuillerée à soupe de purée de noix de cajou, d’amande ou de cacahuète. Mixer en ajoutant si besoin un petit peu d’eau pour obtenir un mélange lisse. Saler un peu plus que votre goût. Incorporer  assez de farine de blé (150 g) pour former une pâte. Détailler en boulettes légèrement aplaties. Facultatif : rouler dans la chapelure ou dans une pâte à beignet. Faire frire. Le Béluga trouve que ça n’a pas le même goût que les vrais… je vais continuer à expérimenter.

.

Pâtes au chou fleur

C’est toujours la même recette, ici servie sans la chapelure torréfiée et c’est quand même moins savoureux. Il est donc utile de respecter la totalité de la recette :).

.

Courgette et fenouil aux lentilles corail

Des courgettes, du fenouil et de l’oignon poêles avec de l’huile et du curry, puis des lentilles corail et du bouillon de légumes ajoutés dans la sauteuse. Le tout finit de cuire tranquillement à couvert et est servi avec du riz (basmzti semi complet ici).

.

Repas chez Yoj

On a profité une dernière fois du plat vegeb de la carte printemps/ete (avec les asperges que le Pinto adoré) et d’un délicieux tofu soyeux en croûte croustillante.

.

Essai de soupe aux fanes de carotte

Ail, oignon, pomme de terre et fanes. Ça fonctionne très bien avec des fanes de radis. Mais avec des fanes de carotte on a détesté ! À la fois en terme de goût (trop acide) et de texture (trop de fils, il faudrait probablement passer la soupe au chinois). Pour le moment, les fanes de radis, chez nous, ça part direct du lombricompost du coup.

.

Crêpes mille trois de Perrine

Une maman de l’école nous a préparé ces crêpes naturellement véganes pour un goûter au parc, servies tartinées de Nutella pour ses enfants ou saupoudrée de sucre vanillé pour moi (le Béluga a juste cherché à manger un maximum de sucre vanillé…). Merci Perrine !

.

Purée de pommes confites de Mathilde

Les pommes sont cuités plusieurs heures à couvert avec une gousse de vanille, jusqu’à ce le goût et le sucre naturel des fruits soient tellement concentrés qu’il est inutile de sucrer. Ici, les pommes ont ensuite été mixées et c’était un vrai délice. Pour accompagner, j’avais fait mes cookies simplissimes.

.

Purée de pomme et confiture de pêche de Maman

De la purée de pommes de Normandie, un peu acidulée, servie nappée de confiture de pêches de Normzbdur à la vanille, le tout fait maison par ma Maman.

.

Tarte aux pommes avec pâte brisée de la Fée Stéphanie

Encore une délicieuse recette du livre Ma cuisine vegan pour tous les jours : une pate à tartre brisée, ici utilisée en tatin avec des pommes qui ont fondu à la cuisson, ce qui a donné de petits carrés à la pomme tout à fait délicieux avec une boisson chaude.

.

Je vous liste également d’autres recettes qui me font envie et que j’espère trouver le temps de tester un jour :

Bonne semaine !

Publicités

Repas végétariens de début août

27 Août

Bonjour !

Dans nos repas de début août, se trouvent un certain nombre de recettes  empruntées à d’autres. Je n’ai pas (ne prends pas) beaucoup de temps pour traîner sur la blogosphère mais lors de mes visites expresses je reviens souvent avec plein de recettes qui me font envie, que j’accumule sous forme de longues listes de liens… Vous aussi ? Parmi les blogs qui me font rêver en ce moment, avec leurs recettes créatives, gourmandes et à impact réfléchi grâce à des ingrédients soigneusement sélectionnés, figurent Full of plants, mené par Thomas qui partage en anglais des recettes géniales illustrées de sublimes photos, et Peaceful cuisine, où le japonais Ryoya filme ses recettes dans une ambiance que je trouve relaxante.

.

Entremet paon

Ma version du sublime dessert de Marie Chioca, bien moins belle que l’original, a néanmoins permis à nos invités d’avoir un dessert rigolo et à moi de le réaliser à la va-vite et sans allumer de four. La recette est dans le génial livre « Mes beaux goûters de fête » de Marie Chioca. Toutes les recettes sont véganes ou facilement véganisables (à part le tiramisu mouton), classées par saison, faciles à réaliser et bourrées d’astuces pour les réussir à coup sûr, rigolotes et sans les kilos de sucre habituellement utilisés dans les recettes de jolis gâteaux d’anniversaire. Pour moi c’est un must have. Pour en revenir à l’entremet paon, voici son intérieur : en bas, une croûte en biscuit puis des morceaux de fruits, un couche d’entremet.

 

.

Pâtes aux boulettes d’aubergine

Pour ce même repas avec des copains, Doudou a préparé une sauce tomate et les boulettes à l’aubergine de la fée Stéphanie. Un régal ! Il faut absolument que je teste ses roulés d’aubergine d’ailleurs, ça fait très longtemps que je n’ai plus goûté ce type de plat…

.

Flan à la courgette

Pour cette recette de Marie Chioca, il faut des courgettes, de la crème végétale (ou du lait de soja + un peu d’huile), de l’agar, des oignons et un aromate, ici j’ai mis des graines d’aneth. C’est facile à faire et j’ai aimé, par contre Doudou comme mon père ont fait la soupe à la grimace. J’en referai donc seulement pour moi.

.

Tourin de belle-maman

Ma belle-mère nous a appris sa recette de soupe estivale à la tomate, mais elle continue à nous en offrir toute prête, pour notre grand plaisir. Merci !

.

Taboulé de maman

Toujours la même recette très simple, comme ici. Dans l’assiette, une salade de pois chiche au cumin, recette de beau-papa. Oui, ça fait un repas un peu bourratif, mais rafraichissant malgré tout, et surtout sans cuisson si on a des pois chiche déjà cuits.

.

Pâtes au pesto du Café du commerce

Un plat agréable à manger et, je l’espère, végane. Je l’ai demandé sans le pot de parmesan habituellement servi avec et n’ai pas détecté de goût de fromage dans le pesto. J’étais avec une amie et les deux enfants au resto, elle avait envie de manger des moules, il fallait une terrasse ombragée et de l’espace pour que le Béluga gambade quand il aurait « fini son assiette » et un resto pas trop loin de Vieux Port de Marseille (où nous arrivions de la navette maritime). Nous avons trouvé un resto avec tout ça,  cette alléchante assiette de pâtes eet un ticket pour le carrousel inclus dans le menu enfant (tout carné évidemment…), je n’ai donc pas fait la difficile pour savoir s’il y avait une toute petite quantité de fromage dans le pesto. Le Béluga a bu un jus de pomme, mangé quelques frites, une bouchée de steak (notre amie a mangé le reste) et on a décidé de prendre le dessert ailleurs (il n’y en avait aucun de végane). J’ai emmené tout ce petit monde au glacier Amorino.

.

Sorbet au chocolat chez Amorino

Le glacier Amorino situé sur le Vieux Port de Marseille a une belle carte de sorbets, clairement marqués véganes. Elle inclut une délicieux sorbet au chocolat, très chocolaté, parfaitement à mon goût. En plus des classiques parfums fruités, ils ont aussi un sorbet à la noisette qui est tuerie même pour moi qui ne suis pas une fana de noisette. Et il font des « sorbet drink » : 2 boules de sorbet mixés avec un peu d’eau, façon milk shake ! La prochaine fois je commanderai un sorbet drink chocolat noisette, j’en salive d’avance…

Edit : J’ai gouté le sorbet drink chocolat-noisette, et je préfère le goût plus concentré des sorbets en boule (non dilués à l’eau) et non mélangés.

.

Pizza de Chez Titi


A l’Estaque, le camion de pizza Chez Titi propose une délicieuse pizza aux aubergines et champignons, ici demandée sans fromage.

.

Déjeuner chez Marcel & fils

En haut, l’assiette du Béluga prise au bar à salade : pâtes sans sauce, betterave, oeuf dur. En bas, mon assiette : polenta aux tomates séchées, purée de carotte au jus d’orange, dessert à base de chia et fruits. Le Pinto, lui a mangé un peu de tout ça (enfin, pas l’oeuf dur !).

.

Tzatziki

Toujours dans mes stratégies d’utilisation des concombres, une nouvelle option : faire égoutter du yaourt de soja nature, râper du concombre, le saler et l’égoutter aussi, mélanger le tout avec du sel, de la menthe et un peu de jus de citron. Parfait pour mes tartines du goûter, ou avec des gressins pour l’apéro.

.

Essai de maki haricot vert

Je suis sûre qu’on peut faire de bons makis avec des haricots verts, ils ont une forme et une texture idéale. J’ai essayé en mode minimaliste, riz haricot nori et sauce soja, et ça manque de goût. Avez-vous des idées, sans l’habituel wasabi que je n’ai pas envie d’acheter ?

.

Déjeuner avec le Pinto

Du riz, des haricots verts, des mini steaks de lentilles, de la pastèque en dessert. Le Pinto mange tout ça avec enthousiasme, à part les haricots verts qu’il dédaigne.

.

Crème cacao avocat

Dès la sortie du livre « Ton premier livre de cuisine végane » de Ruby Roth, je l’ai commandé auprès de ma libraire. Je n’ai pas acheté ses livres précédents car pour le moment le Béluga n’a aucun souhait d’être végane (en fait j’ai acheté « Vegan is love« , mais je ne lui ai pas montré, j’attends qu’il demande une discussion sur le véganisme pour le lui montrer, pour le moment on évoque juste des situations précisés, comme le zoo). Bref, le Béluga a été enthousiaste face au livre de cuisine comme à toute nouveauté, il a demandé à faire la recette de « mousse » au chocolat mais n’a pas aimé le résultat. Dommage, mais je n’étais pas très surprise car le Béluga est plutôt difficile en terme de nourriture.

.

Goûter crêpes

Pour mon anniversaire, la veille de partir en vacances, on était ratatinés de fatigue et de chaleur, donc pour une fois je n’avais pas du tout envie de préparer un joli gâteau. On a invité nos proches pour un goûter simplissime à base de mini crêpes cuites devant eux et de garnitures trouvées dans les placards, comme celle délicieuse sauce au caramel préparée à partir d’essais de bonbons caramels (une recette de mon prochain livre, dont je vous ai parlé dimanche dernier), délicieuse aussi sur des tranches de poire.

.

Bon dimanche !

Kit SOS cookies 100 % végétal

2 Juil

Bonjour !

Comme promis, voici la recette de cookies que le Béluga me demande souvent pour le goûter. Elle est 100 % végétale, très simple et gourmande, sans margarine ni huile de coco. Je n’ai pas cherché en plus à diminuer la quantité de sucre.

J’ai construit cette recette avec l’idée d’en faire des cadeaux gourmands… et je me prépare aussi souvent des bocaux pour lancer un chouette goûter en 5 minutes quand des invités arrivent et que je n’ai rien de prêt.

Résultat avec les quantités pour 20 cookies

.

Ingrédients pour un pot de confiture standard (350 ml environ)
– 100 g de farine de blé blanche (T65 ici)
– 1 grosse pincée de bicarbonate de sodium (ou de poudre à lever)
– 1 pincée de sel
– 60 g de sucre (blond, blanc ou roux)
– Facultatif : ¼ de cuillerée à café de vanille en poudre
– 40 g de pépites de chocolat

Préparation
– Dans un bol, mélanger la farine de blé, le bicarbonate de sodium (ou la poudre à lever) et le sel.
– Dans le bocal, déposer ce mélange puis tapoter le bocal pour que la couche soit bien horizontale.
– Ajouter le sucre mélangé avec la vanille en poudre  puis tapoter à nouveau pour bien tasser.
– Ajouter les pépites de chocolat.

.

Utilisation (pour obtenir 10 cookies)
– Préchauffer le four à 170 °C. Déposer une feuille de papier cuisson sur une lèchefrite.
– Verser le contenu du pot, mélanger puis ajouter 3 cuillerées à soupe d’eau (45 g) et 3 cuillerées à soupe d’huile de cuisson liquide (40 g).
– Former une boule de pâte.
– Prélever 10 boules d’environ 3 cm de diamètre et les répartir sur le papier cuisson en les aplatissant avec la main.
– Cuire 12 minutes.
– Sortir du four et laisser reposer 5-10 min sur la lèchefrite avant de détacher les cookies et les laisser refroidir sur une grille (ou un torchon propre).

.

Remarques

  • Épaisseur des cookies : Ces cookies ne s’étalent pas lors de la cuisson. Il vont simplement devenir un peu plus épais et un peu plus larges. Il est donc important de bien aplatir les boulettes de pâte sur la feuille de cuisson, à moins que vous ayez envie de cookies en forme de rochers.
  • Variante sans huile : Remplacer les 3 cuillerées à soupe d’huile par 3 cuillerées à soupe de purée d’oléagineux  purée d’amande, purée de noisette, beurre de cacahuète… Le goût sera bien sûr modifié, c’est délicieux aussi !
  • Variante avec vanille liquide : Bien mélanger la vanille liquide avec le sucre avant de les verser dans le bocal. La quantité de vanille à utiliser dépend de l’intensité de votre extrait liquide.
  • Variante avec plus de couches : On peut diviser le mélange de farine/sel/bicarbonate en deux pour déposer une couche au fond du bocal et une sur le dessus, mais la farine du dessus s’infiltre entre les pépites de chocolat et je ne trouve pas le résultat plus esthétique.

  • Variante pour un bocal de 700 ml : Utiliser 200 g de farine de blé blanche, ¼ de cuillerée à café de bicarbonate de sodium (ou ¼ de sachet de poudre à lever), 2 pincées de sel, 125 g de sucre blond ou roux, ½ de cuillerée à café de vanille en poudre, 80 g de pépites de chocolat. Puis, pour obtenir 20 cookies, ajouter 1/3 cup (= 80 mL = 5-6 cuillerées à soupe) d’eau (80 g si on préfère peser) et autant d’huile (72 g).

 

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin juin

25 Juin

Bonjour !

Merci beaucoup pour toutes vos idées pour utiliser les courgettes et les concombres ! En attendant, j’ai aussi chaque semaine des tomates, mais pour ça j’ai plus d’inspiration.

.

Tomates farcies de ma maman

Très goûteuses, je ne sais plus avec quoi elles étaient farcies…

.

Sauce tomate fraîche de mon frère

Une recette issue de sa première vie professionnelle, cuisinier. On mixe des tomates (crues) avec de l’ail, du sel et de l’huile d’olive. Puis on verse le tout dans une sauteuse et on cuit 5 minutes et on mélange aux pâtes.

.

Salade de tomate de ma belle-maman

Tomates, ail, huile d’olive, basilic, sel, poivre. Ici accompagné de pain aux olives noires.

.

Salade de riz et camembert cajou-amande

Riz, maïs, tomate, graines de tournesol décortiquées, vinaigrette. Et des tartines de camembert avec plein de salade verte. C’est un camembert réalisé avec moitié noix de cajou et moitié amandes mondées, pour essayer d’utiliser des matières premières un peu plus locales que la cajou. Le résultat à un goût différent, et surtout une texture souple même après affinage. Sympa mais n’égale pas le 100 % noix de cajou.

.

Tian express

Au lieu de réaliser patiemment des rangées bien serrées de tranches de tomates, de courgettes et d’oignon, j’ai balancé les tranches en couches superposées (dans le même sens que des lasagnes ou un gratin dauphinois), assaisonné avec de l’ail émincé jeté entre les couches, du sel, du thym, de l’huile d’olive et de la levure de bière. Le tout cuit au four en tassant avec une cuillère à mi cuisson. Le Pinto a adoré les courgettes de ce tian ! Et Doudou a validé aussi. Vous voyez ici le reste qui a fait mon déjeuner le midi suivant, avec dû goulots et une pomme de terre. Le Pinto a mangé des tranches de courgette, du houmos sur du pain des fleurs et un peu d’abricot frais.

.

Risotto à la courgette

J’ai fait revenir de l’oignon et un peu d’ail puis ajouté des courgettes coupées en tranches fines, puis du riz et un tout petit peu de mélange Sapori (sel aux légumes) afin de pouvoir donner des courgettes à manger au Pinto. Il a aussi mangé un peu de champignon cru coupe en tranches, et un tout petit peu de pastèque. Moi j’ai sans doute ajouté des graines de tournesol décortiquées dans le risotto.

.

« Paëlla » verte

J’avais vu une recette de paella végétarienne qui m’avait faite saliver. Avec des petits pois, des fèves fraîches, des artichauts et des courgettes. J’avais tout ca mais le temps d’éplucher les fèves on avait déjà boulotte les artichauts. Tant pis j’ai improvisé, avec du laurier, du safran et du curcuma pour assaisonner. Pas photogénique mais bon !

.

« Beignets » de fleurs de courgette

Un délice apprécié de tout le monde ici, Béluga et Pinto compris. À associée avec des crudités ou des fruits frais pour équilibrer (la friture à un effet oxydant je crois, il faudra que je creuse ça un jour).

.

Beignets du marché

Sur le marché de Sausset-les-pins, ma mère a découvert un nouveau stand tenu par une personne d’origine africaine et végétarienne ! Elle a acheté des sortes de falafels et surtout des beignets pognon épinard, que j’ai beaucoup aimés. Ici accompagnes de concombre épluché et râpé, dont la fraîcheur complète bien… et le permet de dégommer un peu de concombre (il y en a encore 3 dans mon frigo actuellement…).

.

Pizza et panisses

Un repas de feugnasse, un soir où j’étais seule avec le Pinto. La délicieuse pizza Marseillaise sans fromage (base tomate, ail, basilic, roquettes tomates cerise et tranches de tomates) de La Storia et panisses de Chez Magali. Le Pinto a mangé des panisses et de la croûte de pizza…

.

Plat d’été chez Yoj

Riz et garnitures variées (asperges, algues, kimchi…) pour le plat de la carte estivale de Yoj. J’ai aussi comme de le petit bol d’épinard froid au sésame, je ne sais pas pourquoi mais j’en raffole. Le Pinto a mangé des asperges et un peu de riz.

.

Repas de fête familiale

Un fricassé végane : pain frit, tomate, captes, olives noires. Merci à La grand mère de Doudou !

Une paella végane : riz, champignons, poivrons de différentes couleurs, haricots verts, petits pois, artichaut. Une création du père de Doudou aidé par un ami. Le Pinto a mangé un peu de haricots verts et à beaucoup aimé le riz.

En dessert, des clafoutis préparés par une amie de la famille. Un gros classique et un plus petit, végane, au lait d’amande, lait de coco et tofu soyeux. Très bon ! Paraît-il encore meilleur que le clafoutis normal :).

.

Bon début de semaine !

Repas végétariens de début mai

7 Mai

Bonjour !

Voici des petits plats rapides pris à la maison et des plats mangés ailleurs, avec l’arrivée joyeuse des légumes de printemps et même des premières courgettes !

.

Salade de pois chiche et carotte

Un plat express mais nutritif et assez satisfaisant : carottes râpées, pois chiche, vinaigrette, graines de sésame, mangé avec un peu de pain.

.

Houmos au superblender

Doudou l’a fait en suivant ma recette sauf que je n’y précise pas la quantité d’eau à ajouter. Il a donc ajouté au pif, assez pour que le superblender travaille. Au final, il en aurait fallu plus car le houmos est très épais. Et nous découvrons l’aspect désagréable d’un superblender : le raclage du fond du bol ! On utilise une « cuillère à coupe glacée » (cuillère à café au manche extra long) mais il en reste toujours plus sous les lames qu’avec un petit blender dont le bloc de lames se dévisse (on a le Personal Blender). Ceci dit, il a l’avantage évident de pouvoir mixer de plus grandes quantités qu’un petit blender, et c’est effectivement pour cet aspect que je l’ai acheté.

.

Assiette d’asperges

La saison des asperges a repris ! Le Béluga aussi en est fan. Ici servies avec des pommes de terres vapeur, que je pèle pour le Béluga et que, pour ma part, j’accompagne de houmos (le Béluga n’aime pas, il mange les pois chiche au naturel).

.

Risotto aux asperges

Une recette simple pour utiliser les parties plus dures des tiges d’asperge. Ici on a simplement mélangé ces morceaux avec un risotto aux cèpes vendu en vrac en mélange prêt à cuire en y ajoutant simplement de l’huile.

.

Diner chez ma grand-mère

Son menu d’invitation typique : haricots verts, pommes de terre, côte de boeuf. Ici on a proposé de remplacer le boeuf par une boîte de lentilles aux naturels, ce qui a été accepté. Et on a eu en bonus un peu de courgettes poêlées.

.

Déjeuner chez ma grand-mère

Le lendemain midi, je passe en cuisine après avoir fait quelques courses, pour des spaghetti aux petits pois et ricotta de tofu. La carotte de mon assiette est destinée au Pinto, qui est en pleine diversification alimentaire.

.

Polenta du samedi midi

 

La polenta a pris le relai des pommes de terre sautées comme base consistante de nos déjeuners express du samedi. Ici servie avec des lentilles et de la sauce tomate. Une autre manière que j’ai adorée mais pas pris le temps de photographier, c’est la classique association polenta, sauce tomate, courgettes poêlées. Miam !

.

Poêlée aux soba

Ail, oignon, carottes puis courgettes, et nouilles soba cuites séparément. Simple mais correct pour un dîner de semaine. On a aussi fait ce plat encore plus rapidement (pour la cuisson en particulier) en coupant les légumes en spaghetti : le légume épluché est allongé dans le mouli-julienne afin d’être râpé dans sa longueur. Le Béluga a mangé les soba seules et de la betterave cuite en légume.

.

Riz aux petits pois

Un oignon émincé finement et revenu dans de l’huile d’olive (pour passer discrètement au milieu du riz dans l’assiette du Béluga), du riz puis des petits pois frais. Ici relevé d’un peu de levure de bière.

.

Riz, poireau, tofu fumé

Un plat express (encore un !) : poireau émincé qui passe directement du congélateur à la poêle avec un peu de sauce soja, riz, tofu fumé. C’était bon quand même !

.

Déjeuner chez mes beaux parents

Ma belle mère a à nouveau adapté une recette du livre Couscous et tajines végétariens que nous lui avions offert, et on s’est régalé. Mon beau père a préféré manger un autre plat, non végane, sans faire de bruit. Le Béluga avait mangé avant notre arrivé, et comme d’habitude je n’ai pas souhaité savoir ce qu’ils lui ont donné (sans doute un SATANÉ produit laitier, après un plat de légumes et de viande).

Nous avons contribué au menu avec un camembert de cajou et des mini cakes au citron (je n’ai pas cuit le mélange dans un grand moule à cake car je l’ai cuisiné 1 h avant le repas…). Cette recette colle tout à fait à ma manière de cuisiner, j’attends avec impatience de m’autoriser à commander ce livre ! (j’attends un peu car je viens de commander auprès de ma libraire Ton premier livre de cuisine végane et Comment éviter de se fâcher avec la terre entière en devenant parent ?)

.

Riz au lait de récupération

Je fais habituellement du riz au lait quand j’ai un reste de riz trop cuit : j’y ajoute un sucrant, de la vanille et de la purée d’amande blanche préalablement délayée dans un peu d’eau chaude. Ici c’était un essai raté de purée d’amande complète au superblender : le mélange était devenu pâteux, pas assez mixé pour avoir l’onctuosité d’une purée, mais trop pour que le blender continue à le pétrir. Malgré l’utilisation du poussoir, la matière restait en place pendant que les lames tournaient dans un espace vide au milieu. Quelqu’un a-t-il des conseils pour nous améliorer ? (Qui va oser me conseiller d’acheter encore un livre de cuisine comme Superblender, qui me tente évidemment ?)

Bon dimanche !

Lasagnes vert blanc rouge

2 Avr

Bonjour !

Vous avez déjà aperçu de ces lasagnes ici, en voici la recette. Les photos de cet article datent de 2011, quand je faisais encore des efforts pour prendre des photos un peu appétissantes ^^.

Les pâtes au four constituent un chouette plat quand on a des invités : ça plait bien et on peut le préparer à l’avance et le sortir du four au moment de servir. On peut même le préparer avec deux coups d’avance, en congelant la sauce tomate (ici toujours faite maison) et la préparation verte, en les mettant au frigo à décongeler la veille pour juste avoir à cuire la béchamel et assembler le tout le jour du repas.

.

Ingrédients pour 6/8 personnes
– 700 g sauce tomate (préparée avec de l’ail, beaucoup d’huile d’olive, du coulis de tomate, du sel, du sucre et une pointe de bicarbonate, le tout cuit longuement)
– Au moins 3 fois la surface du plat en feuilles de lasagne ou 1 boule de pâte fraîche passée au laminoir
– 1 L de béchamel pas trop épaisse (préparée avec 1 L de lait de soja ou d’avoine ou de cajou (100 g de purée de cajou + 900 g d’eau), 100 g de farine de blé ou de riz, 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive vierge ou d’huile de coco désodorisée, du sel, du poivre et de la muscade)
– 700 g d’épinards et/ou de blettes
– 3 oignons
– 4 à 6 gousses d’ail
– 6 cuillerées à soupe d’huile d’olive
– Facultatif : 300 à 500 g ricotta de soja
– Facultatif : du faux fromage pour le dessus des lasagnes

.

Préparation
– Si ce n’est pas déjà fait, préparer la sauce tomate (chez nous elle cuit au minimum 1 h), les pâtes à lasagne et la béchamel.
– Enlever les fibres des blettes/les tiges des épinards. Hacher grossièrement les blettes/les épinards, l’ail et l’oignon.
– Dans une grande poêle, faire chauffer l’huile et ajouter les ingrédients hachés.
– Cuire 10 minutes à couvert pour les faire fondre.
– Dans la poêle, incorporer la ricotta éventuelle et corriger l’assaisonnement.

Ricotta de soja, sauce tomate, « vert » avant cuisson, pâte à lasagne

– Préchauffer le four à 180 °C.
– Dans le plat à gratin, superposer béchamel, sauce tomate, lasagnes, vert, lasagne, vert, lasagne, sauce tomate, béchamel.

Vous remarquerez que cette photo ne respecte pas l’ordre proposé dans le texte…

– Enfourner 40 minutes.
– Laisser reposer 10 minutes avant de servir.

.

Remarques

  • Si la béchamel est épaisse (et que vous n’avez plus de quoi/pas envie de la diluer) : Faire précuire 4 minutes les feuilles de lasagnes dans une casserole d’eau bouillante salée. En effet, la béchamel liquide apporte l’eau qui sera « bue » par les pâtes lors de la cuisson au four. Si vos pâtes sont des pâtes sèches du commerce, il est vraiment important que la béchamel soit bien liquide.
  • La quantité de pâtes peut être augmentée selon votre goût. Il suffit d’en ajouter entre la béchamel et la sauce tomate par exemple.
  • Le dessus des lasagnes peut être composé de tranches de faux fromage (à nos débuts nous utilisions le Vegusto spicy), de faux fromage râpé (à la râpe pour de « longs » filaments ou au moulin à légume pour des « miettes »). Mais maintenant qu’on est rodés au végétalisme, on n’a plus besoin d’acheter de faux fromages (ils nous rassuraient) et on préfère simplement mettre une couche de béchamel, éventuellement enrichie d’un peu de levure maltée.

  • Version sans « vert » : quand on n’a pas d’épinard ou de blettes, on fait les lasagnes de Melle Pigut, aux lentilles corail :

Bon dimanche !

Repas végétariens de début février

19 Fév

Bonjour !

Dans mes repas de début février, on trouve un certain nombre de points communs avec ceux de fin novembre : la tarte fine tomate/oignon, le broccolo affogato, les gnocchi de courge, d’autres recettes à base de courge et un dessert bien industriel : la crème au chocolat tout prête surmontée de chantilly végétale en bombe.

Mais dans la sélection du jour, vous avez aussi une série de tartes salées, et surtout tout plein de soupes, car c’est un plat qu’on mange quasiment tous les soirs quand il fait froid – et j’aime tellement ça que j’en mange souvent aussi le midi. En plus je n’ai qu’à réchauffer le reste de soupe de la veille et à accompagner de tartines, pour un déjeuner spécial feignasse ! Et pour tout vous avouer, la soupe, je la réchauffe directement dans son bol, dans un four micro-onde que j’ai emprunté pour me faciliter le quotidien tant que le Pinto passe le plus clair de son temps dans mes bras (j’adoooore le porter).

.

Velouté de carotte et courge à la coriandre

20170219-1

On a trouvé une recette de soupe de courge qui plait à la fois à Doudou (fan de coriandre) et à moi (fan de soupe épaisse), comme quoi tout peut arriver ;). C’est une recette de La bonne saison. Dans une cocotte, faire revenir 500 g d’oignons émincés avec 2 cuillerées à soupe d’huile et 1/2 cuillerée à café de coriandre en poudre. Ajouter 500 g de carotte et 500 g de courge coupées en dés, du sel, de l’eau et faire cuire pendant 30 minutes. Servir parsemé de feuilles de coriandre fraîche (ici sortie directement du congélateur)..

.

Soupe de butternut et boulgour

20170219-2

Alors là, c’est un succès totalement inespéré ! La rencontre d’une butternut rôtie (le sort de quasi toutes les courges qui me tombent dans les mains) puis épluchée, et d’une casserole de boulgour fin (si j’ai bien compris ce que m’avait dit la nounou marocaine du Béluga) cuit avec du bouillon. Mixé et allongé d’eau, a donne une soupe épaisse plébiscitée par Doudou et le Béluga, wahouh !

.

Soupe de radis rose

20170219-3

J’avais 3 bottes de radis, et vues les températures, pas envie de toutes les manger en tartines. J’ai testé cette recette, qui accommode les radis avec des pommes de terre et des oignons, mais le résultat est fadasse. Certes j’avais omis la crème, mais je ne pense pas que ça aurait tout changé…

20170219-4

.

Soupe de fanes de radis

20170219-5

Quand Doudou a vu la couleur de cette soupe, il m’a lancé un regard effrayé. Fanes de radis, oignon, pomme de terre. Je ne sais plus s’il y a aussi de l’ail et du bouillon, mais je sais que le goût était tout à fait sympa. J’en referai avec ma prochaine botte de radis !

.

Choucroute

20170219-6

Un plat mijoté comme Doudou aime les cuisiner. Des saucisses végétales, de la choucroute, des pommes de terre, des pommes… et sans doute d’autres choses pour donner du goût. Il faudra que je lui extorque la recette un jour pour la publier ici.

.

Tarte courge & poireau

20170219-7

Ca faisait longtemps que je voulais tester cette recette de VG Tables : une tarte à la courge avec des morceaux de poireau au milieu et des graines de courge dessus. Le principe est très sympa ! La prochaine fois j’ajouterai sans doute un peu de farine de pois chiche à la purée de courge pour la solidifier encore plus.

.

Tarte au poireau

20170219-8Des poireau coupés finement et cuits à l’étouffée avec un peu d’huile d’olive, puis additionnés de « lait de cajou » (des cuillerées de purée de cajou et un peu de purée de sésame, puis de l’eau). Sel, poivre, muscade et j’étale le tout sur une pâte à pizza, éventuellement placée dans un cercle pour en relever les bords si, comme ici, la garniture est généreuse. Je saupoudre de graines de sésame et de levure de bière et au four ! Je la finis en général au petit déjeuner… je ne suis pas bec sucré ^^.

.

Tarte oignon & sauce tomate

20170219-9

Celle-là aussi il faudra que j’en fasse un article !

.

Tarte au chou fleur

20170219-10

Pour une fois, Doudou m’a permis de ne pas manger tout le chou fleur du panier en sauce pour pâtes… En fait, j’ai étalé le reste de broccolo sur une pâte à pizza ! C’est une manière sympathique de consommer cette préparation.

.

Pâtes au pesto vert

20170219-11

Dans les magasins bio du coin ou les sites de vente sur lesquels j’achète des simili produits animaux, je ne trouve pas le chouette pesto vert vegan et bio Terrasana qui nous permettait un assaisonnement immédiat de pâtes ou de polenta. J’essaye donc toutes les autres marques qui me tombent sous les yeux, mais pour le moment en terme de goût aucune ne nous a plu.

.

Gnocchi de courge

20170219-12

Un plat de semaine réalisé à 4 mains avec le Béluga. J’ai envie de tester avec d’autres légumes : betterave, carotte, panais, céleri rave…

.

J’ai emprunté ce pèle-pomme et je trouve ce gadget très utile ! Il nous aide à manger les pommes de notre panier hebdomadaire, qui restaient souvent seules. Pour le Béluga, il est ludique, et pour moi il est imbattable en vitesse pour obtenir une pomme épluchée et découpée. On peut régler l’épaisseur de la pelure ou décider de ne pas peler du tout. Il faut que je trouve quoi faire du long fil de pelure obtenu, je suis sûre qu’on peut le valoriser de manière rigolote !

20170219-13

Parfois (une fois toutes les 3 semaines peut-être ?), le Béluga mange des crèmes dessert de soja : berlingot de Sojade vanille avec paille, ou brique « familiale » au chocolat servie avec un gros tas de chantilly Schlagfix (en évitant de regarder sa composition pleine d’ingrédients très transformés !) :

20170219-14

.

 

Bon dimanche !