Tag Archives: Sans gluten

Chantilly végétale à la margarine et au Chantifix

25 Avr

Bonjour !

Chaque année, quand les fraises reviennent j’ai très envie de manger de la chantilly. Ça vous fait ça, vous aussi ? J’ai déjà fait de la chantilly de coco et des nuages d’aquafaba.

Mais pour une recette 100 % végétale ET sans saveur coco ET crémeuse ? Les chantilly végétales en brique ou en bombe (marque Schlaggix par exemple) ne sont pas simples à trouver. Il y a un certain nombre d’années, j’ai donc partagé avec vous cette recette de chantilly végétale (et sans soja) d’après celle de Valérie Cupillard. Mais cette recette utilise du beurre de cacao, pas simple à trouver non plus…

Aujourd’hui, je vous propose  une recette que j’avais mise au point pour mon prochain livre, avec uniquement des ingrédients que vous pouvez trouver en supermarché et une préparation simplissime. Le goût et la texture ne sont pas exactement comme une chantilly de vache, mais ça dépanne pour un petit dessert de fête express.

Chantilly utilisée comme glaçage moelleux d’un muffin pomme-crème de marron

.

Ingrédients pour 1 petit bol
– 4 cuillerées à soupe de margarine végétale (55 g)
– 1 minuscule pincée de sel
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1 cuillerée à soupe de sucre glace
– 1 sachet de fixateur de chantilly
– 3 à 4 cuillerées à soupe de lait de soja nature

Préparation
– Placer le lait au frigo. Si possible, placer aussi au frigo un grand bol et le bout du fouet électrique.
– Dans le grand bol, mélanger la margarine avec le sucre vanillé et le sucre glace, en utilisant une fourchette ou le fouet électrique à faible vitesse.
– Quand le mélange est homogène, augmenter la vitesse du fouet.
– Ajouter, en pluie, le fixateur de chantilly.
– Quand il est incorporé, ajouter une cuillerée à soupe de lait végétal.
– Quand le lait est incorporé, ajouter la deuxième, puis la troisième cuillerée de lait végétal.
– Quand le mélange est bien blanc est mousseux, goûter et ajouter si besoin du sucre glace et/ou la 4ème cuillerée de lait. Voilà, c’est déjà fini !


– Conserver au frigo. La chantilly se ramollit rapidement hors du frigo.

.

Remarques

  • Le lait de soja contient naturellement un émulsifiant qui permet au mélange de rester homogène. Si on le remplace par du lait d’amande maison (1 cuillerée à café de purée d’amande blanche + 3,5 cuillerées à soupe d’eau) la chantilly est moins stable.

  • Le fixateur de chantilly sert à obtenir une chantilly assez ferme. Si on n’en utilise pas, le mélange ressemble à une mayonnaise. On trouve le fixateur de chantilly en supermarché et dans certains magasins bio, sous forme de sachets au rayon pâtisserie. Celui de la marque Vahiné est appelé Chantifix et il a la composition suivante : sucre, amidon modifié, carraghénanes, arôme.
  • On peut pocher cette chantilly mais il faut impérativement la placer au frais jusqu’à la dégustation, à moins d’avoir utilisé une margarine très ferme. Avec une margarine tartinable, dès que la chantilly est hors du frigo elle devient molle.

  • Quantités pour napper un pot de crème au chocolat pour en faire un dessert liégeois, ou pour rendre encore plus gourmand un frappuccino : 2 cuillerées à soupe de margarine végétale, 1 grain de sel, 1/2 sachet de sucre vanillé (1 cuillerée à café), 1/2 sachet de fixateur de chantilly (1,5 cuillerée à café), 2 cuillerées à soupe de lait végétal et éventuellement 1,5 cuillerée à café de sucre glace.

On ne voit pas beaucoup de chantilly sur cette photo car je n’ai pas pensé à photographier avant de commencer à manger

  • Certaines photos de cet article montre une grande quantité de chantilly, car l’accessoire fouet électrique de mon mixeur plongeant a rendu l’âme et je refuse d’en acheter un nouveau alors que le reste (mixeur plongeant et robot hachoir) fonctionne encore. J’ai donc fouetté le mélange au robot pâtissier, mais pour cela j’ai dû doubler les quantités de la recette.

.

Je continue tranquillement à faire des essais de temps en temps pour espérer trouver une recette à base d’ingrédients encore plus faciles à trouver, y compris en magasin bio. Au passage, vous avez deux recettes de chantilly végétale qui ont l’air très bien dans cet article du blog Perle en sucre. Moi j’ai envie de tester l’utilisation de fécule, en m’inspirant notamment de la crème mousseline de Mélanie Mardelay ou de ma crème mousseline. La quête continue !

.

Bon dimanche !

Guimauve sans oeuf, sans gélatine

17 Jan

Bonjour !

Dans mon livre Bonbons vegan se trouve une recette de guimauve avec des ingrédients simples : du sirop d’agave, du sucre, de l’aquafaba et de l’agar-agar. La recette que je vous propose aujourd’hui est une variante indiquée dans le livre, et c’est désormais ma recette de base.

La texture de ces guimauves 100 % végétales n’est toujours pas élastique, mais elle est bien moelleuse grâce au remplacement de tout le sucre par du sirop d’agave. Et, contrairement à ce que je pensais, on obtient tout de même une guimauve bien blanche.

.

Ingrédients pour environ 48 cubes de guimauve (1 petit plat à gratin)
– 90 g d’eau (90 ml)
– 2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger (30 ml)
– 2 cuillerées à café d’agar-agar (4 g)
– 2 cuillerées à café d’huile neutre
– 300 g de sirop d’agave (210 ml)
– 90 ml d’aquafaba (90 g)
– 30 g d’amidon de maïs (60 ml)
– 50 g de sucre glace (100 ml)

.

Préparation
– Dans une toute petite casserole, mélanger l’eau, l’eau de fleur d’oranger et l’agar-agar à l’aide d’une petite cuillère. Puis laisser reposer.


– Utiliser l’huile et un pinceau (ou des doigts bien propres) pour huiler l’intérieur d’un petit plat à gratin de 20 cm de long, 15 cm de large et 5 cm de haut (j’ai celui-ci).
– Dans une petite casserole, verser le sirop d’agave et insérer un thermomètre sonde de cuisson. Faire chauffer jusqu’à 120 °C.
– Pendant ce temps, dans un saladier qui ne craint pas la chaleur, battre en neige ferme l’aquafaba. L’idéal est d’utiliser un robot pâtissier.
– Quand le sirop d’agave a atteint 120 °C (attention, vérifier que c’est bien le sirop et pas le fond de la casserole qui atteint cette température), retirer la casserole du feu et la sonde de la casserole.
– Sur le feu, mettre la toute petite casserole à chauffer. Bien remuer à la cuillère pour homogénéiser le contenu.
– Quand le contenu de la toute petite casserole est à ébullition, compter encore 30 secondes de cuisson, tout en mélangeant, puis  éteindre le feu.
– On va maintenant ajouter aux blancs en neige le contenu des deux casseroles en commençant par le sirop d’agave, mais attention ! Pour ne pas faire retomber la mousse, il faut l’ajouter très très progressivement : avec un tout petit filet, ou cuillerée à soupe par cuillerée à soupe, tout en fouettant à vitesse maximale. Et pour que le mélange se fasse au mieux, il faut verser le liquide sur la mousse, pas sur le fouet ni sur les parois du saladier.


– Racler la casserole de sirop d’agave avant de commencer à ajouter le contenu de la toute petite casserole, toujours très très progressivement.
– Dès que tout a été ajouté et que le mélange est bien homogène, stopper le fouet et transvaser la mousse dans le moule huilé.
– Lisser rapidement la surface et laisser le mélange solidifier pendant au moins 1 h.


– Démouler délicatement le mélange sur une planche à découper. Pour cela, passer un couteau sans dents tout autour de la guimauve, puis retourner le plat fond vers le haut et replacer le couteau entre la guimauve et le plat de sorte de faire rentrer un peu d’air pour que la guimauve tombe sur le planche à découper.
– Découper la guimauve selon votre goût. Personnellement je coupe en 4 tranches dans la largeur, puis en 6 tranches dans la longueur, puis en 2 dans l’épaisseur.

 
– Huiler légèrement une lèchefrite ou une grille, puis y déposer la guimauve sans que les morceaux ne se touchent. Laisser sécher pendant 12 h.


– Retourner délicatement les morceaux de guimauve et laisser sécher encore 12 h, ou plus selon la texture qui vous plait.
– Dans une assiette creuse, mélanger le sucre glace et la fécule, puis y rouler délicatement la guimauve.
– Placer la guimauve dans une passoire à mailles fines puis la secouer doucement au-dessus de l’assiette creuse afin d’éliminer l’excédent de poudre autour de la guimauve.


– Manger la guimauve dès qu’elle est prête, c’est  là qu’elle est la meilleure !

.

Remarques

  • La toute petite casserole est importante pour faciliter le mélange de l’agar-agar dans la toute petite quantité de liquide. J’utilise une « casserole à beurre ».
  • L’aquafaba est le liquide assez épais présent dans les conserves de pois chiche au naturel. On peut le conserver au congélateur mais il a tendance à perdre sa texture. Dans ce cas, je le décongèle et le fais bouillir plusieurs minutes à découvert avant de l’utiliser.
  • Le sirop d’agave apporte sa saveur à la guimauve. Si vous ne l’aimez pas, vous pouvez utiliser la recette de base de mon livre : dans une casserole de 1,5 L de contenance, verser 100 g de sirop d’agave et 200 g de sucre blanc puis faites chauffer sans remuer pour que le sucre fonde puis cuise jusqu’à atteindre 120 °C. Il est important de choisir une grande casserole pour que le sucre en poudre soit en couche assez fine pour bien fondre sinon le dessous sera fondu et caramélisé avant que le dessus ne soit fondu).
  • Variante de goût : Remplacer les 2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger par 2 cuillerées à café d’extrait de vanille, versé dans l’aquafaba avant le sirop d’agave. Et je compte tester de remplacer l’eau dans la petite casserole par 100 g de coulis de fruits, pour faire des guimauves à la framboise par exemple.
  • Variante sans sirop d’agave : Je pense que la recette fonctionne aussi bien avec du sirop de glucose, mais je n’ai pas vérifié.
  • Le fouet électrique est nécessaire pour cette recette car il faut battre très longuement l’aquafaba, à vitesse moyenne puis à vitesse maximale. Ainsi on incorpore un maximum d’air et on obtient une mousse très légère et volumineuse. Si vous avez un robot pâtissier, c’est l’idéal pour cette recette il fouette tout seul et on peut s’occuper tranquillement des autres étapes. J’ai aussi remarqué qu’il donne une mousse particulièrement volumineuse. Ceci dit, la recette est réalisable aussi avec un fouet électrique normal, il faut simplement être prêt à faire une pause pour reposer le moteur s’il chauffe, être bien concentré·e pour gérer les ajouts et ne pas s’étonner si vous obtenez au final un peu moins de guimauve que sur mes photos.
  • Séchage plus rapide : Utiliser un déshydrateur à thermostat réglé sur 35 °C, pendant environ 4 h puis retourner les cubes et sécher encore 5 h. La durée de séchage dépend de la taille des morceaux de guimauve.
  • Conservation de la guimauve : Si les morceaux ont été suffisamment séchés, on peut stocker la guimauve dans une boîte hermétique. Cependant, au fil du temps les cubes de guimauve deviennent moins moelleux. Et si la guimauve n’a pas été assez séchée, elle va rendre de l’eau à cause de l’enrobage et tout va s’agglutiner. C’est pour cet ensemble de raisons que je recommande de consommer la guimauve dès qu’elle est prête.
  • Oursons à la guimauve : Je n’ai pas encore essayé, mais je vais m’inspirer de cette recette et de celle-ci pour faire des oursons à la guimauve. Bien sûr, ils ne seront pas élastiques comme ceux à la gélatine puisque l’élasticité vient de la gélatine.

.

Bon début de semaine ! Et merci beaucoup pour vos commentaires, je vais y répondre dès que possible !

Ragoût aux lentilles

8 Nov

Bonjour !

Je vous avais parlé ici de ce délicieux plat de mon amie Hafida. Elle m’a donné sa recette et je continue le partage avec vous. Oui, ce plat ne paye pas de mine, mais qu’il est nourrissant et réconfortant ! Il est aussi économique et facile à faire, bref un vrai plat doudou.

.

Ingrédients pour 4 personnes
– 250 g de lentilles sèches
– 1 oignon
– 3 carottes
– 2 pommes de terre
– 4 gousses d’ail
– 1 cuillerée à café de coriandre moulue
– 1/2 cuillerée à café de gingembre moulu
– 2 cuillerée à café de curcuma moulu
– 2 cuillerée à café de sel fin
– 3 cuillerée à soupe de huile d’olive
– 2 cuillerée à soupe de huile neutre (colza cuisson ici)
– 1 verre de coulis de tomate (250 ml)
– 3 verres d’eau

Ingrédients pour 2 personnes
– 125 g de lentilles vertes sèches
– 1/2 oignon
– 1,5 carotte (150 g)
– 1 pomme de terre (100 g)
– 2 gousses d’ail
– 2 cuillerée à soupe d’huile d’olive
– 1 cuillerée à café de curcuma moulu
– 1/2 cuillerée à café de coriandre moulue
– 1/4 cuillerée à café de gingembre moulu
– 1 cuillerée à café de sel
– 125 ml de coulis de tomate ou de tomates concassées (125 g)
– 400 ml d’eau, si possible bouillante

Préparation
– Faire tremper les lentilles dans un saladier d’eau, au moins pendant le début de la recette. On peut les faire tremper le matin pour les cuire le soir.
– Eplucher les carotte et les pommes de terre.
– Couper les carottes et l’oignon en tout petits dés (5 mm de côté).
– Couper les pommes de terre en dés (1 cm de côté).
– Hacher les gousses d’ail.
– Dans une grande casserole, mélanger les carottes, l’oignon, les pommes de terre, l’huile et les épices et cuire sur feu moyen.
– Égoutter les lentilles puis les ajouter dans la casserole avec le sel, le coulis de tomate et l’eau.
– Laisser cuire à couvert jusqu’à ce que les lentilles et les légumes soient bien moelleux. Cela prend une demi heure.

.

.

Remarques

  • Variante de légume : On peut remplacer la carotte et la pomme de terre par 1/2 patate douce (200 g).
  • Variante d’épice : Je testerais bien la recette d’Hélène de Green me up ! avec du paprika fumé.
  • On peut accompagner ce ragoût de kesra, comme sur la photo ci-dessus. Pour 2 grandes galettes, mélanger 500 g de semoule de blé fine, 1 cuillerée à café de sel et 100 g d’huile neutre (colza cuisson) puis ajouter environ 200 ml d’eau. (J’y ajoute aussi 1 cuillerée à café de carbonate de calcium.) Pétrir puis séparer en 2 boules de pâte. Une à la fois, les étaler sur 1 cm d’épaisseur et faire cuire dans une poêle antiadhésive en retournant la galette quand elle est un peu dorée dessous (indice : le dessus est alors devenu mat).
  • Comme tous les ragoûts, celui-ci se réchauffe très bien. C’est donc une excellente recette pour un batch cooking ou un bento.

Bon dimanche !

Collier à croquer

10 Oct

Bonjour !

A l’approche des vacances scolaires et d’Halloween, je partage avec vous une recette que j’ai créée pour mon livre Bonbon vegan : des perles pour collier à croquer !

Extrait de Bonbon vegan, photo de Caroline Féraud

.

C’est une activité facile à mettre en place avec des enfants car elle ne nécessite aucune cuisson. Attention par contre, les perles ont besoin d’une nuit pour sécher et devenir croquantes ! Heureusement pour les pressé-es, on peut manger plein de mini morceaux de pâte à bonbon tout en préparant les perles…

Ce qu’il faut pour fabriquer des perles à croquer, c’est : du sucre glace, de la gomme arabique, une paille et une douille de pâtisserie.

.

Et des colorants si vous voulez des perles en couleur. Je vous en propose des 100 % naturels.

.

Ingrédients pour 20 perles
– ¼ cuillerée à café de gomme arabique en poudre
– 80 g de sucre glace : 50 g (100 mL) pour les perles et 30 g (60 mL) pour saupoudrer les surfaces de travail
– 1/4 cuillerée à café de liquide : eau pour des perles blanches, jus de carotte pour des perles oranges, « jus » de betterave pour des perles roses, extrait bleu de spiruline pour des perles bleues

Matériel
– 1 petit bol par couleur
– 1 cuillère pour mélanger le contenu de chaque bol
– 1 douille de pâtisserie unie, de 10 mm
– 1 paille, plutôt fine
– 1 assiette plate

Préparation
– Dans un petits bol, déposer le liquide puis ajouter en pluie ¼ cuillerée à café de gomme arabique.
– Laisser reposer plusieurs minutes pour que la gomme se dissolve. Si cela nous aide à patienter, on peut remuer le contenu du bol.
– Avec 30 g de sucre glace (60 mL), saupoudrer généreusement l’assiette plate et le plan de travail.
– Quand le liquide du bol ne contient plus de grumeau, incorporer 50 g de sucre glace (100 ml) et malaxer pour former une boule.
– Si la pâte est friable, ajouter une goutte d’eau.
– Étaler la pâte avec la paume de la main sur le plan de travail généreusement saupoudré de sucre glace. La pâte doit faire environ 5 mm d’épaisseur.
– Appuyer la pointe de la douille pour découper un petit disque de pâte. Laisser la douille en place.
– Au centre du disque, appuyer la paille pour découper le centre de la perle.



– Retirer la paille.


– Si on le souhaite, on peut souffler fort dans la paille pour faire sortir la mini pépite de pâte qui s’y trouve… et la manger !

– Retirer la douille, puis appuyer doucement avec le bout d’un doigt dans la douille afin de faire sortir l’anneau qui deviendra une perle à croquer.

On ne la mange pas tout de suite !


– Placer l’anneau sur l’assiette saupoudrée de sucre glace.

– Recommencer avec le reste de la pâte.


– Laisser sécher au moins une nuit.
– Récupérer les perles et enlever l’excès de sucre glace en les plaçant dans un tamis (lui-même posé sur un bol pour récupérer le sucre glace).
– Enfiler les perles sur du fil élastique et le nouer pour former un collier ou des bracelets.

Remarques

  • La plupart des colliers à croquer du commerce contiennent du E120 pour colorer les perles en rose. E120, c’est le rouge carmin ou rouge cochenille, un colorant rouge/rose naturel fabriqué à partir d’insectes écrasés… On peut heureusement trouver des colliers à croquer sans E120, avec des colorants à base de plante (j’en ai acheté cet été chez Hema).
  • La gomme arabique se trouve en magasin créatif sous différentes marques. On peut aussi en commander en pharmacie, car c’est un ingrédient utilisé par les préparateurs en pharmacie. Ce sera sans doute un peu plus cher qu’en magasin créatif, et vous devez alors demander gentiment et dire combien vous en voulez (une tout petite qantité, 20 g permettent de préparer des centaines de perles).
  • Le sucre glace industriel (Daddy) est préférable si on veut des perles bien blanches. Sa texture en poudre extrêmement fine est aussi plus agréable pour cette réalisation que du sucre glace maison.
  • Pour que les perles aient une couleur pastel, il faut que le liquide de départ soit intensément coloré. En effet, on ajoute une très grande quantité de sucre glace, ce qui dilue énormément ce liquide. Sur la photo ci-dessous, les perles mauves ont été colorées avec du jus de cassis, qui est violet très foncé, et les perles grisâtres ont été « colorées » avec une infusion de safran.

Perles à croquer réalisées avec du sucre bio

Comme vous l’avez vu plus haut, le jus de carotte donne un bel orange pastel, le liquide rose foncé des sachets de betterave sous vide donne des perles roses, et un extrait bleu de spiruline donne de jolies perles bleu ciel.

Pour obtenir des perles jaunes, je pense qu’on peut colorer la pâte avec du curcuma en poudre, mais je n’ai pas essayé. Et je suppose qu’on peut faire des perles vert clair en utilisant de la spiruline en poudre, mais là non plus je n’ai pas testé.

.

Bon week-end !

Repas de début juillet

19 Juil

Bonjour !

.

Dîner avec des amis

Grignotages apéritifs de supermarché : chips de pomme de terre, chips de légumes (panais, carotte, betterave), olives, lupins en saumure.

Grignotages de magasin bio : houmous rose, tartinade d’aubergine, saucisses végétales, crudités (tomates cerise, concombre, petites carottes du jardin) et billes de melon.

C’était un apéritif de fête d’été quand j’étais petite, les melons et pastèques creusés de leur chair avec une cuillère spéciale, puis remplis des petites boules obtenues.


Pour le plat, j’ai cuisiné du riz et un gratin d’aubergine, en version sans gluten comme le reste de ce repas. C’était très très bon.


Je n’ai pas pris le temps de photographier nos assiettes ni le dessert. J’avais préparé des pointes de pastèque et de la mousse au chocolat parfumée à la menthe (j’ai remplacé le sucre de la recette par du sirop de menthe).

.

Légumes rôtis

Les légumes rôtis sont une parfaite solution pour vide le bac à légumes sans effort ! Ici des carottes, du chou rouge, des tomates cerise, des pommes de terre. J’ai simplement coupé les légumes en morceaux pour que leur cuisson prenne le même temps, puis j’ai saupoudré de sel et d’huile :

Voici le résultat après cuisson :

.

Risotto violet

J’ai appliqué ma recette de risotto magique en doublant la quantité d’oignons… ce qui a modifié le pH et fait viré la couleur de l’indigo au violet !

Avec le Pinto, on s’est quand même amusés avec le bouillon indigo, en y ajoutant des gouttes de vinaigre (photo ci-dessous) puis des pincées de bicarbonate.

.

Aubergines au sésame

Des cubes de riz accompagnent des aubergines coupées en dés et cuites avec de l’huile, de l’huile de sésame grillé, de l’ail, de la sauce soja et des graines de sésame.

Les enfants ont mangé des cubes de riz, des morceaux de tofu fumé et des bâtonnets de carotte. C’était initialement un menu enfant prévu pour être mangé dans la voiture.

.

Déjeuner à Gulli Parc

On a passé une matinée au Gulli Parc d’Aix en Provence et j’ai été agréablement surprise par la variété des jeux proposés et par la carte du snack. Les enfants se sont régalés, le lieu est très propre et bien organisé, les employés très aimables, bref on a déjà prévu d’y revenir !

Une fois n’est pas coutume, on a testé de manger sur place : des boissons Capri sun (non visibles sur ma photo car déjà attrapées par les enfants, ravis de l’opportunité car j’en achète environ 1 fois par an…),  des frites avec du ketchup, une très bonne barquette de petits légumes joliment découpés et un « couscous végétarien aux boulettes de sarrasin » dont je me suis doutée au goût des boulettes qu’il n’était pas végétalien… Après vérification des ingrédients grâce au « classeur allergènes » tenu par le personnel, les boulettes contenaient de l’emmental. Je salue tout de même la carte qui veille à proposer des légumes, un plat végétarien et de la compote, car c’est loin d’être la norme dans les snacks de parcs d’attraction !

Bien entendu, comme vous le voyez sur la photo, ce type de repas génère tout de même énormément de déchets donc à l’avenir je ne pense pas le faire plus d’une fois tous les ans ou tous les deux ans ! Si j’achète quelque chose à manger sur place dans l’intervalle, ce sera du pop corn (en pot en carton), en vérifiant qu’il est préparé sans beurre.

.

Déjeuner à la brasserie Jeanne d’Arc

Comme l’an dernier, j’ai déjeuné avec mes collègues d’une belle assiette de frites et d’une salade verte (avec je pense un peu de fromage dans le pesto de la vinaigrette…).

.

Couscous minute

Avec une boîte de ratatouille, du ras et hanout et des pois chiche, on peut improviser un couscous en 5 minutes. Je vous ai donné la recette ici.

.

Mini gâteaux au chocolat

Pour une amie fan de chocolat, j’ai utilisé ma recette de gâteau simplissime au chocolat en remplaçant le yaourt et l’eau par du lait de soja nature puis en versant la pâte dans 6 moules à muffin pour qu’ils soient plus vite cuits.

.

Boisson pastèque et eau de rose

Mixer 1 kg de chair de pastèque épépinée, 1 cuillerée à soupe d’eau de rose, 2 cuillerées à soupe de sucre. J’ai utilisé un mixeur plongeant et un récipient à bords hauts. Si on le souhaite, on peut filtrer le mélange à travers une passoire fine – c’est ce que j’ai fait. Dans tous les cas, servir bien frais.

A l’arrière-plan, vous voyez un bocal de yaourt de soja maison (réalisé avec du lait de soja nature et des ferments pour yaourt Mon yaourt maison d’Alsa) et un pot de perles de sucre argentées 100 % végétales (La Patelière). Le Béluga et le Pinto sont très friants de yaourt parsemé de perles en sucre, et ce soir-là le Pinto en était déjà à sa deuxième portion :

.

Bon dimanche !

Gratin d’aubergines à la parmesane, 100 % végétal

28 Juin

Bonjour !

Voici une recette très pratique pour recevoir car elle est très gourmande et qu’on peut la préparer la veille. Je la sers avec du bon pain, ou du riz pour une version sans gluten, et avec une belle salade verte.

Dans ce gratin d’aubergines à la parmesane, le parmesan est simplement remplacé par sa version végétalienne, et la mozzarella est remplacée par de fines tranches de pain, comme dans cette recette de la Fée Stéphanie. Les ingrédients sont donc tous simples à trouver, et le résultat est absolument délicieux !

Version sans gluten

 

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 aubergines (500 g)
– Sel fin : 1 cuillerée à soupe pour les aubergines, 1 cuillerée à café pour la sauce, 1/2 cuillerée à café pour le parmesan
– 4 gousses d’ail
– 150 ml d’huile d’olive (100 ml pour la sauce, 50 ml pour les aubergines)
– 1 bouteille de 700 ml de coulis de tomate
– 1 cuillerée à soupe de sucre
– 30 g de poudre d’amande ou de graines de tournesol décortiquées et mixées en poudre
– 1,5 cuillerée à soupe de levure de bière
– 2 poignées de feuilles de basilic, frais ou surgelé OU 1 petite pincée de bicarbonate
– 6 fines tranches de pain, frais ou sec

Préparation
– Retirer le bout des aubergines puis éplucher chaque côté afin de découper des tranches dans la longueur, dont aucune n’aura une face couverte de peau.
– Déposer les tranches d’aubergine dans un plat creux ou une passoire placée dans un évier, en saupoudrant chaque tranche avec du sel fin (1 cuillerée à soupe de sel en tout).


– Laisser dégorger : un peu d’eau va sortir des tranches d’aubergine, qui vont devenir molles.
– Dans une grande casserole avec couvercle, déposer les gousses d’ail coupées en petits morceaux et 100 ml d’huile. Laisser frire environ 2 minutes.
– Quand les gousses d’ail sont légèrement dorées, verser rapidement le coulis de tomate et fermer aussitôt le couvercle pour se protéger des éclaboussures de sauce tomate.
– Remplir à moitié la bouteille de coulis avec de l’eau et l’ajouter dans la casserole, avec 1 cuillerée à café de sel et 1 cuillerée à soupe de sucre.
– Laisser cuire à couvert, en baissant le feu si la sauce bout trop fort.


– Faire le parmesan végétal. Dans un bol, mélanger la poudre d’amande avec la levure de bière et le sel (1/2 cuillerée à café). Si on utilise des graines de tournesol décortiquées, faire le mélange dans un robot mixeur pour obtenir une poudre.

Ce parmesan n’est pas assez mixé…

– Si le pain est sec : Dans une assiette creuse, verser un peu d’eau sur les tranches de pain afin de les assouplir.
– Rincer brièvement les tranches d’aubergine pour retirer le sel, puis empiler les tranches et les presser fortement à la main pour éliminer un maximum d’eau.


– Dans une poêle avec 50 ml d’huile d’olive, placer les aubergines en couches superposées, afin de les faire cuire toutes en même temps, à couvert.


– Au bout d’environ 5 minutes, utiliser une spatule pour remuer le contenu de la poêle et cuire encore 5 minutes, toujours à couvert.


– Ajouter les feuilles de basilic dans la sauce tomate et vérifier qu’elle est déjà bonne à manger sur un morceau de pain.

– Dans un grand plat à gratin, verser une couche de sauce tomate (2 louches environ), ajouter une couche d’aubergines puis saupoudrer de parmesan végétal.


– Ajouter une couche de sauce tomate puis une couche de pain.

Ici, j’ai testé de remplacer le pain par des steaks de lentilles coupés en deux dans l’épaisseur

– Ajouter une couche de sauce tomate pour recouvrir le tout, puis une couche d’aubergines puis saupoudrer de parmesan végétal.


– Ajouter le reste des aubergines et de la sauce tomate, puis l’huile d’olive qui a servi à précuire les aubergines et le reste de parmesan.


– Faire cuire à 190 °C pendant environ 45 minutes.


– On peut préparer le gratin quelques heures avant le repas, il sera encore meilleur et se tiendra mieux. On peut alors le conserver au chaud dans le four éteint. Si on le prépare la veille, le laisser refroidir hors du four et le conserver au frais, puis le réchauffer avant de le servir.

 

Remarques

  • La sauce tomate est la recette de Doudou, avec plus d’ail et la cuisson qui est terminée au four.
  • Version sans gluten : Ne pas faire de parmesan végétal. Avec l’ail, ajouter 2 oignons coupés en petits morceaux avec l’ail. Dans la sauce, mettre 1,5 cuillerée à café de sel et ajouter plus de basilic ou une pincée de bicarbonate. Remplacer le pain trempé par des galettes de riz ou maïs soufflé (non trempées) ou par deux couches de tartines craquantes sans gluten (non trempées). Saupoudrer le dessus avec de la poudre d’amande avant d’enfourner le gratin.

A gauche, deux épaisseurs de Pain des fleurs, à droite une épaisseur de galettes de maïs soufflé

  • Version en petits roulés : A l’occasion, je tenterai une adaptation végétale de la recette d’Un déjeuner au soleil. Mais pour le moment, je m’en tiens à la recette que je vous ai donnée, car elle est vraiment plus rapide.

Version sans parmesan végétal sur le dessus, c’est bon aussi !

Bon dimanche !

 

Frappuccino simplissime

24 Mai

Bonjour !

Vous connaissez le frappuccino, cette boisson fraîche, lactée, mousseuse et très gourmande ? Si vous aimez cette boisson, vous allez adorer cette recette simplissime et express, que vous pouvez décliner en version vanille, chocolat ou caramel !

A partir de la technique du dalgona coffee, j’ai trouvé l’astuce pour obtenir une mousse tellement moelleuse pour se régaler sans ressentir le besoin d’ajouter de la crème fouettée. Elle est pas belle, cette mousse crémeuse ?

Et le mieux, c’est que l’ensemble de cette boisson gourmande se prépare en 5 minutes,  de manière très ludique, avec des ingrédients très simples à trouver !

.

Ingrédients pour 1 verre normal
– 1/2 dosette de café soluble (presque 1 cuillerée à café)
– 1,5 cuillerée à soupe de sucre
– 1,5 cuillerée à soupe d’eau
– 125 ml lait végétal au choix, à la température du frigo
– Si désiré, une saveur à ajouter au lait végétal :

  • Frappuccino nature : 1 cuillerée à café de sucre, sauf si le lait végétal a déjà un goût sucré
  • Frappuccino à la vanille : 1 sachet de sucre vanillé OU utiliser du lait végétal vanillé
  • Frappuccino au chocolat : 1,5 cuillerée à café de chocolat en poudre OU 1/2 cuillerée à café de cacao en poudre et 1 cuillerée à café de sucre OU utiliser du lait végétal chocolaté
  • Frappuccino au caramel : 1 cuillerée à café bombée de nappage caramel

.

Préparation
– Dans un saladier, verser le café soluble, le sucre et l’eau. Mélanger.


– Si on veut aromatiser le lait à la vanille, au chocolat ou au caramel, mélanger vivement l’arôme au lait végétal, dans le verre de service. Le lait aromatisé doit être bien homogène. Le placer au frigo.


– Dans le saladier, battre en neige le mélange au fouet électrique à vitesse maximale pendant environ 2 minutes, jusqu’à ce que tout le liquide soit devenu une mousse marron très clair qui marque clairement le passage du fouet, comme sur la photo :


– Attention, étape clé : verser doucement le lait végétal, sans mélanger du tout sinon on va casser la mousse !


– Verser le contenu du saladier dans le verre. Racler le fond du saladier avec une cuillère pour tout transférer dans le verre. C’est la magie : à ce stade, on a l’impression que c’est un gros gloubi blouga mais tout se mettra bien en place dans le verre !


– Servir avec une paille, pour pouvoir associer comme on veut les deux parties de la boisson.

Frappuccino au caramel

 

Frappuccino au chocolat

 

Frappuccino à la vanille

 

Frapuccino nature

.

Remarques

  • Pour un grand verre, doubler les quantités : 1 dosette de café soluble, 3 cuillerées à soupe d’eau, 3 cuillerées à soupe de sucre, 250 ml de lait végétal.
  • Le café soluble : Si comme moi vous n’y connaissez rien, vérifiez que vous achetez bien du café soluble en lisant son mode d’emploi : il doit indiquer qu’il suffit de mélanger une dosette de café dans une tasse d’eau chaude.
  • Version sans caféine : Je suppose qu’on peut utiliser du café soluble décaféiné, mais je n’ai pas essayé. Et si vous n’aimez pas le café, je vous propose une autre recette : la fraîcheur lactée menthe-chocolat.
  • Version frappée : Je suppose qu’on peut remplacer 50 ml du lait par de la glace pilée déposée dans le verre avant d’y verser le contenu du saladier, mais je n’ai pas essayé.
  • Version sans sucre : Je n’ai pas testé, mais je pense qu’on peut remplacer le sucre par un édulcorant à base d’érythritol ou d’allulose, comme le Sugarly de Canderel ou la poudre de monk fruit.

.

Voilà, j’espère que cette recette vous plaira !

Ma paille-cuillère en inox vient du site sans-bpa.com, qui ne vend plus ce modèle court mais propose ce modèle.

Bon dimanche !

Pommes au four

5 Avr

Bonjour !

Après les Mikado, continuons dans les douceurs simples : aujourd’hui, on fait des pommes au four. C’est moelleux, facile à préparer et ça se mange parfaitement bien avec un biscuit.

Oui c’est moche, mais c’est bon !

.

Ingrédients
– des pommes
– du sucre
– de la cannelle en poudre

Préparation
– Retirer le trognon des pommes. Si vous avez un évide pomme, c’est le moment de le sortir ! Sinon, planter le couteau à la verticale autour du trognon, 4 fois, pour sortir un tronçon de section carrée.
– Découper le tronçon en 3 pour éliminer le centre, qui contient les graines.

– Inciser la peau des pommes, pour éviter qu’elle n’éclate lors de la cuisson.
– Placer les pommes évidées dans un plat à gratin, en remettant dans chacune le fond du tronçon.
– Garnir les pommes selon votre goût, par exemple avec un peu de sucre et de cannelle, puis remettre le haut de chaque tronçon.

– Cuire à environ 170-180 °C jusqu’à ce que les pommes soient fondantes.

Qui avait oublié d’inciser la peau des pommes ?…

.

Bon dimanche !

Qu’y a-t-il dans un bouillon cube de légumes ? – Le Sapori

21 Mar

Bonjour !

Pour continuer notre enquête sur les bouillons de légumes, je vous propose le Sapori, un assaisonnement vendu sur des salons comme le Veggie World. On peut aussi l’acheter par correspondance.

Le récipient est en plastique, mais on peut acheter de gros sachets recharge pour limiter les déchets.

.

La liste des ingrédients du Sapori

Voici la liste des ingrédients :

.

La déclaration nutritionnelle du Sapori

Ici, les informations nutritionnelles sont données pour 100 g de produit :

Mais aussi pour une tasse de bouillon reconstitué ! (Alors Rapunzel, vous pourriez le faire aussi !)

.

Quelle dose de Sapori pour correspondre à 1 bouillon cube ?

Le fabriquant nous propose de reconstituer le bouillon avec environ 1 cuillerée à café de poudre pour 200 g d’eau. Il précise que sa cuillerée à café contient 4 g de bouillon. Et je dois lui faire confiance car ma boîte de Sapori est vide depuis longtemps : je ne peux donc pas vérifier si c’est une cuillerée à café rase ou bombée.

Les autres bouillons que j’ai analysés utilisent un cube pour 500 ml de liquide. Donc ici, on va aussi faire les calculs pour 500 ml de liquide. La dose de Sapori recommandée par le fabricant est alors de 4 x 500 / 200 = 10 g pour 500 ml d’eau. Ou 2,5 cuillerées à café si on mesure en volume.

Cette dose me semble énorme. Alors on va calculer la quantité de sel apportée par cette dose, et si besoin la réajuster pour avoir une dose qui apporte à peu près la même quantité de sel que les autres bouillons.

.

Combien de sel dans une cuillerée à café de Sapori ?

La déclaration nutritionnelle indique 50,2 g de sel dans 100 g de Sapori. C’est nettement inférieur à tous les autres bouillons que j’ai analysés jusqu’ici.

Combien y a-t-il de sel dans une dose recommandée par le fabriquant ? On fait donc notre habituel produit en croix : il y a 50,2 x 10 / 100 = 5,0 g de sel dans une dose de Sapori. Là, par contre, c’est nettement supérieur ! Et c’est normal puisque le fabricant nous recommande d’utiliser 2,5 cuillerées à café de Sapori.

Et si on utilise une dose de 1,5 cuillerée à café ? Cela ferait une dose de 6 g, d’après le fabriquant. On fait donc notre habituel produit en croix : il y a 50,2 x 6 / 100 = 3,0 g de sel dans une dose de Sapori. Ouf, ça me semble plus raisonnable.

D’après les sites de conversion, 3 g de sel correspond à un volume de 2,5 ml. Or 1 cuillerée à café contient 5 ml et 1/2 de cuillerée à café contient 2,5 ml.

Dans 1,5 cuillerée à café de Sapori, il y a 1/2 de cuillerée à café de sel.

Petite remarque, l’étiquetage nous précise que ce sel est du sel de roche. Je ne vois pas bien quelle importance a cette information, car qu’il soit de roche ou marin, le sel (de table) est toujours la même chose : NaCl. Il peut y avoir quelques minéraux en plus, mais vues les quantités consommées cela compte pour zéro. (Au passage, c’est pareil quand on consomme du sucre complet au lieu du sucre blanc…)

.

Combien de plantes dans le Sapori ?

L’étiquetage affiche « 30 % de légumes, fruits et herbes aromatiques déshydratés ». On peut déjà voir que c’est nettement plus que les 11 % du bouillon Rapunzel – et que les 33 % de légumes frais qui donnent 6 % de légumes secs de l’Herbamare.

Combien y-a-t-il de plantes dans une dose de produit ? Notre dose est d’1,5 cuillerée à café, soit 6 g de bouillon en poudre. On fait donc un produit en croix : 30 x 6 / 100 = 1,8 g.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? Sur ma petite balance, une cuillerée à café (5 ml) d’oignon semoule pèse 2 g. Pour se simplifier la vie, on va considérer que toutes les plantes ont la valeur que l’oignon séché. Donc 1,8 g occupent un volume de 5 x 1,8 / 2 = 4,5 ml.

Dans 1,5 cuillerée à café de bouillon en poudre Sapori, il y a presque 1 cuillerée à café de plantes séchées. C’est bien plus que les autres bouillons en poudre !

.

Combien de sucres dans le Sapori ?

L’étiquetage du Sapori mentionne que ce produit est sucre ajouté. Cette mention, « sans sucre ajout »,  elle me fait toujours rire (jaune).

Vous vous rappelez de la différence entre sucre et sucres ?

  • Le sucre de la liste des ingrédients est une seule molécule, le saccharose. C’est le composant du sucre blanc. C’est aussi l’ingrédient majoritaire du sucre complet.
  • Les sucreS de la déclaration nutritionnelle est un groupe de molécules au goût sucre : le saccharose, glucose, fructose, lactose, etc.

La mention « Sans sucre ajouté » signifie que le fabriquant n’a pas mis de sucre/saccharose dans la liste des ingrédients… mais il y a bien d’autres manières de sucrer un produit !

Cela se voit dans la déclaration nutritionnelle : ici il y a 16 g de sucres pour 100 g de Sapori. D’où viennent-ils ? Des 5 % de pomme séchée, sans doute.

Combien de sucres dans 1,5 cuillerées à café de Sapori ? On fait donc notre habituel produit en croix : il y a 16 x 6 / 100 = 1 g de sucreS dans une dose de Sapori.

Cela fait combien, en cuillerée à café ? On ne peut pas savoir précisément car on ne sait pas quels sont les sucres. Si c’était du saccharose, 1 g correspondrait à 1,65 ml soit un peu plus d’1/4 de cuillerée à café pour 1,5 cuillerée à café de Sapori.

.

Quoi d’autre dans le Sapori ?

La liste des ingrédients nous apprend qu’il y a aussi d’autres ingrédients classiques des bouillons « cube » :

  • De la farine de maïs, qui à mon avis sert l’épaississant, d’anti agglomérant et peut être légèrement de colorant
  • Du curcuma, qui sert à colorer le bouillon
  • De l’huile de tournesol, qui sert peut être à solubiliser le curcuma ?

L’étiquetage nous informe d’autre part que le Sapori est :

  • Sans glutamate : le glutamate est un acide aminé (l’unité de fabrication des protéines) et c’est lui qui est responsable du goût umami et sert aussi d’exhausteur de goût. L’absence de glutamate ajouté est un gage de qualité : le produit a bon goût sans qu’il faille ajouter un arôme ou un exhausteur de goût.
  • Sans extrait de levure : on a vu que plusieurs bouillons contiennent de l’extrait de levure pour apporter naturellement la saveur umami. Je ne sais pas trop à quoi sert cette mention. Je sais que certaines alimentation banissent les levures, maïs il me semblent qu’elles bénissent aussi tous les champignons. Or dans les ingrédients figurent des champignons shiitake…
  • Sans gluten : Une info utile pour les personnes cœliaques ou intolérantes au gluten. Dans les autres bouillons, je crois que le gluten vient de l’extrait de levure, si c’est de la levure maltée.
  • Sans produits animaux : une info destinée aux personnes végétaliennes. Et c’est utile car plusieurs bouillons de légumes en cube contiennent des produits laitiers ! On peut le détecter car les allergènes comme les produits laitiers doivent être mis en gras ou soulignés dans la liste des ingrédients
  • Sans exhausteur de saveur : on l’a dit plus haut, il n’y a pas de glutamate dans ce produit,
  • Sans manipulation génétique : ce produit est sans OGM.

.

La conclusion

Dans une dose d’1,5 cuillerée à café de Sapori, il y a :

  • 1/2 cuillerée à café de sel,
  • 1 cuillerée à café de légumes et autres plantes, séchés,
  • un peu moins d’1/4 cuillerée à café de sucres issus de la pomme séchée,
  • un peu de curcuma/huile/farine de maïs.

Et le prix : une boîte de 250 g de Sapori coûte 7,95 €. Avec ma proposition de dose (1,5 cuillerée à café ou 6 g), on obtient donc 250 / 6 = 41 doses. Une dose revient donc à 7,95 / 41 = 20 centimes.

A bientôt !

Qu’y a-t-il dans un bouillon cube de légumes ? – Le sel Herbamare

20 Mar

Bonjour !

Merci pour vos commentaires, je ne pensais vraiment pas que mes analyses de bouillon intéresseraient qui que ce soit !

Pour continuer notre enquête, je vous propose l’Herbamare. Ce produit est dénommé « sel marin, plantes et légumes frais », avec « 33 % de plantes et légumes frais à la mise en œuvre ». On peut le trouver en magasin bio comme en supermarché.

.

La liste des ingrédients de l’Herbamare

Voici la liste des ingrédients :

.

La déclaration nutritionnelle de l’Herbamare

Elle est donnée pour 100 g de produit, ce qui va nous faciliter les calculs :

.

Combien de sel dans une cuillerée à café d’Herbamare ?

La déclaration nutritionnelle indique 93,6 g de sel dans 100 g d’Herbamare.

Combien y a-t-il de sel dans une dose ? D’après ma petite balance, une cuillerée à café d’Herbamare pèse 4 g. On fait donc notre habituel produit en croix : il y a 93,6 x 4 / 100 = 3,7 g de sel dans une cuillerée à café d’Herbamare.

Cela fait combien, en cuillerées à café ? D’après les sites de conversion 3,7 g de sel correspond à un volume de 3,2 ml. Or 1 cuillerée à café contient 5 ml et 1/2 de cuillerée à café contient 2,5 ml.

Dans une cuillerée à café d’Herbamare, il y a 3/4 de cuillerée à café de sel.

.

Combien d’iode dans l’Herbamare ?

En plus du sel et des légumes et plantes séchés, dans l’Herbamare on trouve de l’algue marine kelp. Pourquoi ? L’étiquetage de mon pot ne nous donne pas d’indication sur son rôle, maïs apparemment celui des produits plus récents affiche 600 microgrammes d’iode pour 100 g d’Herbamare. Le kelp sert donc à enrichir naturellement ce produit en iode.

C’est bien utile car la population française est globalement déficitaire en iode. Et il faut savoir que le sel, même quand il est d’origine marine, ne contient pas du tout d’iode.

Pour qu’un sel contienne de l’iode, il faut donc qu’il soit volontairement enrichi, soit avec de l’iodure de sodium, comme dans les sels iodés des marques Cérébos ou la Baleine, soit avec une algue riche en iode, comme dans l’Herbamare.

L’Herbamare assure-t-il les apports journaliers en iode ? Prenons l’exemple d’un adulte hors grossesse et allaitement : il a besoin de 150 microgrammes d’iode par jour. Il a également besoin de ne pas manger trop salé : maximum 5 g de sel par jour. Il y a 93,6 g de sel dans 100 g d’Herbamare, donc on atteint 5 g de sel en consommant 5,34 g d’Herbamare. Et comme il y a 600 microgrammes d’iode dans 100 g d’Herbamare, on a donc 5,34 x 600 / 100 = 32 microgrammes d’iode si tout le sel que l’on consomme vient de l’Herbamare. On est donc très loin de nos besoins journaliers ! Mais pour notre population qui manque chroniquement d’iode, c’est toujours ça de pris, bien sûr.

Une petite comparaison entre l’apport d’iode de l’Herbamare et des versions iodées des sels Cerebos ou la Baleine. Quand ces sels sont iodés, ils contiennent de l’iode à hauteur de 15 à 20 mg/kg, c’est  à dire 1500 a 2000 microgrammes d’iode pour 100 g de produit. C’est 1500 / 600 = 2,5 fois plus que l’Herbamare. Si on consomme tout notre apport recommandé en sel avec un sel iodé Cérébos ou la Baleine, on a donc un apport en iode de 2,5 x 32 = 80 microgramme. Cela reste très insuffisant pour répondre à nos besoins en iode, qui sont de 150 microgrammes par jour (et beaucoup plus si on est enceinte ou si on allaite).

Petite précision : l’apport journalier à ne pas dépasser est de 1100 microgrammes d’iode. Donc même si vous comblez votre apport de 150 microgrammes d’iode par jour (par exemple en consommant un comprimé de Veg1 par jour), il n’y a aucun problème à ce que vous consommiez, en plus, de l’Herbamare.

.

Combien de légumes et plantes dans l’Herbamare ?

La liste des ingrédients précise qu’il y a 33 % de légumes et plantes à la mise en œuvre. Cette précision « à la mise en œuvre » est très importante : cela veut dire qu’on parle des légumes frais. Une autre zone de l’étiquetage le confirme :

Dans le bouillon Rapunzel, la liste des ingrédients indiquait 11 % de légumes dans le produit fini, donc de légumes secs. Alors, comment comparer ces deux produits ? Calculons donc le pourcentage de légumes et plantes dans l’Herbamare.

La liste des ingrédients indique qu’il y a seulement du sel, des légumes et de l’algue kelp. L’algue kelp est en dernier dans la liste, donc essayons de faire comme si il y en avait une quantité négligeable. La déclaration nutritionnelle précise que dans 100 g d’Herbamare, il y a 93,6 g de sel.

En supposant qu’il n’y a pas de kelp, cela signifie qu’il y a 100 – 93,6 = 6,4 g de légumes et plantes séchés dans 100 g d’Herbamare, soit 6,4 %.

Bon, comme il y a sans doute un peu plus que 0 g de kelp, on en conclut qu’il y a < 6,4 % de légumes et plantes dans l’Herbamare.

On pourrait avoir un chiffre plus précis en utilisant la teneur en iode de l’Herbamare et du kelp pour savoir la quantité précise de kelp et donc de légumes dans l’Herbamare. Mais on a déjà l’essentiel : 33 % de légumes frais donnent moins de 6,4 % de légumes au final dans l’Herbamare, ce qui est nettement inférieur aux 11 % qui se trouvent dans le bouillon en poudre Rapunzel.

.

Quoi d’autre dans l’Herbamare ?

Rien d’autre ! L’Herbamare se vante justement de ne pas contenir d’agent anti-agglomérant. C’est à dire :

  • pas de ferrocyanure de sodium (E353), l’anti-agglomérant des sels de cuisine standard (Cérébos ou la Baleine),
  • pas de farine ou fécule, qui sont aussi utilisés comme anti-agglomérants.

Je ne sais pas si cet argument de vente (produit sans anti-agglomérant) a un réel intérêt pour la santé.

.

La conclusion

L’Herbamare n’est pas un simple sel marin : il apporte un peu d’iode, grâce au kelp.

Ce n’est pas tout à fait comme un bouillon de légumes. En effet, par rapport au bouillon Rapunzel il contient :

  • 1,5 fois plus de sel,
  • environ 2 fois moins de légumes et plantes (malgré un étiquetage qui parle de 33 % de légumes, contre 11 % dans le bouillon Rapunzel),
  • aucune substance donnant un goût umami ni une couleur dorée.

Si l’on veut quand même utiliser de l’Herbamare à la place d’un bouillon cube, voici la dose pour avoir la même quantité de sel : 2/3 cuillerée à café d’Herbamare pour un bouillon cube.

Et le prix : une boîte de 250 g d’Herbamare coûte 3,62 €. Avec ma proposition de dose (2/3 cuillerée à café ou 2,7 g), on obtient donc 250 / 2,7 = 92 doses. Une dose revient donc à 3,62 / 92 = 4 centimes.

.

Pour le prochain épisode, ce sera au tour du Sapori.

A bientôt !