Pâtes au fromage 100 % végétales

9 Fév

Bonjour !

Ceci est une recette que je peux préparer dans les situations où, avant d’être végétalienne, je faisais cuire des pâtes puis je les mélangeais simplement avec du fromage râpé ou des lamelles de Comté.

Entendons-nous bien : ce n’est évidemment pas une recette qui va faire croire à un amateur de fromage qu’il mange une classique assiette de pâtes au fromage standard composée de beurre et de fromage râpé ! Mais c’est un plat très facile et extrêmement réconfortant, qui apporte la même gourmandise et la même satiété. Alors quel nom pourrait-on lui donner ? Vous avez une idée, vous ?

Je sais que je ne suis pas censée utiliser le mot « fromage » dans le titre de cette recette, alors que les industriels ont parfaitement le droit de mettre « fromage » dans le nom d’un plat plein de lygomme, juste parce qu’ils ont ajouté une minuscule quantité de « vrai fromage » à leur substitut… Alors je me creuse la tête, mais pour le moment je n’ai pas d’idée et ce sera donc « pâtes au fromage 100 % végétales », voilà !

.

Ingrédients pour 1 personne
– 125 g de spaghetti, coquillettes ou autres pâtes sèches
– 1 cuillerée à soupe un peu bombée d’huile neutre, ici de l’huile de colza désodorisé/cuisson (20 g)
– 1 cuillerée à soupe un peu bombée de purée d’amande blanche ou de cacahuète (20 g)
– 1/2 cuillerée à soupe de levure de bière en paillettes
– Si on utilise de la purée d’oléagineux non salée, 1 grosse pincée de sel fin
– Facultatif : 1/4 de cuillerée à café de carbonate de calcium

Ingrédients pour 4 personnes 
– 500 g de spaghetti, coquillettes ou autres pâtes sèches
– 5 cuillerées à soupe d’huile neutre, ici de l’huile de colza désodorisé/cuisson (70 g)
– 5 cuillerées à soupe de purée d’amande blanche ou de beurre de cacahuète (75 g)
– 2 cuillerées à soupe de levure de bière en paillettes (environ 7 g)
– Si on utilise de la purée d’oléagineux non salée, 1/2 cuillerée à café de sel fin
– Facultatif : 1 cuillerée à café de carbonate de calcium

Préparation
– Dans une casserole avec couvercle, faire chauffer de l’eau.
– A l’ébullition, retirer le couvercle et ajouter les pâtes et un peu de gros sel, puis laisser cuire (sans couvercle).
– Pendant ce temps, mixer tous les autres ingrédients, soit dans le saladier de service (en utilisant un fouet à main), soit dans un grand bol (en utilisant un mixeur plongeant) soit dans un blender.
– Quand les pâtes sont cuites, les égoutter puis les mélanger à la sauce.

Remarques

  • Prix : La purée d’amande bio est chère : autour de 20 euros le kg… mais c’est le même prix que du Comté bio ! La purée de cacahuète (100 % cacahuète, ne pas confondre avec le beurre de cacahuète qui contient aussi de l’huile de palme, du sucre et du sel) est plus économique : entre 6 et 10 euros le kg, soit le même prix que de l’emmental râpé classique. Ce plat n’est donc pas plus cher que son équivalent avec fromage d’origine animale, si l’on peut se permettre d’investir dans le pot de purée d’oléagineux et de l’utiliser au fil des mois.
  • Variante moins grasse : On peut remplacer l’huile par deux fois plus d’eau. Cette variante (sans huile et sans levure diététique) figure dans Nourrir son enfant autrement, sous le nom de « pâtes crémeuses à la cacahuète : Pour 3/4 personnes, on cuit 400 g de spaghetti (ou autres pâtes), puis on les égoutte et on les mélange avec une sauce obtenue en mixant/fouettant 4 cuillerées à soupe de purée de cacahuète mixée, 120 ml d’eau (8 cuillerées à soupe), 1/2 cuillerée à café de sel, et éventuellement 1 cuillerée à café de carbonate de calcium. ». Et c’est bien sûr meilleur en ajoutant de la levure de bière en paillettes à la sauce !
  • Variante avec légumes : Utiliser seulement 100 g de pâtes sèches par personne et ajouter 50 g de légumes. Une solution simple est de choisir des petits pois ou des fleurettes de brocoli (frais ou surgelés) et de les faire cuire directement dans l’eau de cuisson des pâtes. Je les ajoute dans la casserole quand l’eau recommence à bouillir, environ 5 minutes après l’ajout des pâtes.

Bon dimanche !

13 Réponses vers “Pâtes au fromage 100 % végétales”

  1. Christel 9 février 2020 à 00:31 #

    Coucou Sandrine,
    Je n’ai pas d’idée de nom. Pour ma part je parle souvent de faux-mage pour fromage. Je sais que certains trouvent que c’est un faux débat.

    En ce qui concerne l’huile de colza je m’étais tournée vers un magasin Naturalia et en fait il s’agissait de préparation de colza désodorisé pour vinaigrette. N’ayant pas envie de commander sur le net pour de l’huile j’avais lâché l’affaire et finalement j’en ai trouvé dans une boutique bio indépendante de mon quartier. C’est pour une cuisson douce 180°c, salade etc… La marque est « la ferme Bel’air »
    Bises et bon dimanche!

  2. latablevegederese 9 février 2020 à 12:34 #

    bonjour Sandrine ! alors moi je dis …. les vrais mots !
    le mot fromage vient du mot forme, mise en forme donc … je ne vois pas d’animal de cité là dedans pour les steacks ben je dis steacks 😀 😀
    et pour les laits je dis aussi laits na ! (révolutioooooon ! ) parce que …. lait démaquillant quoi 😀 naméhoooooooooooo !
    il suffit !
    des bisous du dimanche ♥♥♥

  3. Fabienne 9 février 2020 à 20:13 #

    Merci 🤗!

  4. Cecile 9 février 2020 à 23:14 #

    Très sympa cette petite sauce – testée et approuvée ce midi !

  5. Andy 10 février 2020 à 19:02 #

    Merci, toujours de très bons articles. Pourquoi pas pâtes crémeuses ou fondantes? En attendant bon appétit!

  6. mamapasta 15 février 2020 à 23:57 #

    j’aime beaucoup ton argument prix! ( le vrai gruyère non bio coûte aussi cher!) et tu fais de vrais assiettées , 125g de pâtes sèches par convive, c’est roboratif !
    par contre j’aime trop l’odeur soufrée de l’huile de colza préssée à la ferme pour te suivre dans la version désodorisée

Trackbacks/Pingbacks

  1. Repas de fin octobre | Végébon - 1 novembre 2020

    […] C’est encore une recette de pâtes super facile. On met les petits pois à cuire avec les pâtes et on prépare une sauce crémeuse en mélangeant du beurre de cacahuète avec de l’eau ou de l’huile. Je vous dis tout ici. […]

  2. Repas de début février | Végébon - 7 février 2021

    […] avec leur peau, pour ne pas qu’ils deviennent de la purée. J’ai ensuite ajouté de ma sauce « au fromage » à la purée d’amande […]

  3. Repas de début avril | Végébon - 11 avril 2021

    […] galette de sarrasin du commerce, du chou romanesco cuit à la vapeur et ma sauce fromagère à la purée […]

  4. Repas véganes de mi juillet | Végébon - 11 juillet 2021

    […] du beurre de cacahuète, de l’eau, de la levure de bière et du sel, comme indiqué ici (mais ma version préférée est celle où il y a de l’huile à la place de […]

  5. Cuisine vegan pour étudiants | Végébon - 24 août 2021

    […] partie des plus de 50 recettes salées sont déjà sur le blog, comme le hamburger, les pâtes en sauce « fromagère », la bolognaise de lentilles, le potage réconfortant, le riz confetti, le ragoût de […]

  6. Repas véganes de fin décembre | Végébon - 16 janvier 2022

    […] rose betterave, en jaune avec du curcuma, en noir avec du charbon végétal. On les a servi avec la sauce fromagère 100 % végétale et des petits pois […]

  7. Repas véganes de fin février | Végébon - 27 février 2022

    […] la recette de pâtes en sauce crémeuse de Cuisine vegan pour étudiants. C’est comme cette sauce fromagère avec du beurre de cacahuète (et donc sans ajouter de sel) et en ajoutant des petits pois surgelés […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :