Tag Archives: Alimentation éthique

Gratin d’aubergines à la parmesane, 100 % végétal

28 Juin

Bonjour !

Voici une recette très pratique pour recevoir car elle est très gourmande et qu’on peut la préparer la veille. Je la sers avec du bon pain, ou du riz pour une version sans gluten, et avec une belle salade verte.

Dans ce gratin d’aubergines à la parmesane, le parmesan est simplement remplacé par sa version végétalienne, et la mozzarella est remplacée par de fines tranches de pain, comme dans cette recette de la Fée Stéphanie. Les ingrédients sont donc tous simples à trouver, et le résultat est absolument délicieux !

Version sans gluten

 

Ingrédients pour 4 personnes
– 2 aubergines (500 g)
– Sel fin : 1 cuillerée à soupe pour les aubergines, 1 cuillerée à café pour la sauce, 1/2 cuillerée à café pour le parmesan
– 4 gousses d’ail
– 150 ml d’huile d’olive (100 ml pour la sauce, 50 ml pour les aubergines)
– 1 bouteille de 700 ml de coulis de tomate
– 1 cuillerée à soupe de sucre
– 30 g de poudre d’amande ou de graines de tournesol décortiquées et mixées en poudre
– 1,5 cuillerée à soupe de levure de bière
– 2 poignées de feuilles de basilic, frais ou surgelé OU 1 petite pincée de bicarbonate
– 6 fines tranches de pain, frais ou sec

Préparation
– Retirer le bout des aubergines puis éplucher chaque côté afin de découper des tranches dans la longueur, dont aucune n’aura une face couverte de peau.
– Déposer les tranches d’aubergine dans un plat creux ou une passoire placée dans un évier, en saupoudrant chaque tranche avec du sel fin (1 cuillerée à soupe de sel en tout).


– Laisser dégorger : un peu d’eau va sortir des tranches d’aubergine, qui vont devenir molles.
– Dans une grande casserole avec couvercle, déposer les gousses d’ail coupées en petits morceaux et 100 ml d’huile. Laisser frire environ 2 minutes.
– Quand les gousses d’ail sont légèrement dorées, verser rapidement le coulis de tomate et fermer aussitôt le couvercle pour se protéger des éclaboussures de sauce tomate.
– Remplir à moitié la bouteille de coulis avec de l’eau et l’ajouter dans la casserole, avec 1 cuillerée à café de sel et 1 cuillerée à soupe de sucre.
– Laisser cuire à couvert, en baissant le feu si la sauce bout trop fort.


– Faire le parmesan végétal. Dans un bol, mélanger la poudre d’amande avec la levure de bière et le sel (1/2 cuillerée à café). Si on utilise des graines de tournesol décortiquées, faire le mélange dans un robot mixeur pour obtenir une poudre.

Ce parmesan n’est pas assez mixé…

– Si le pain est sec : Dans une assiette creuse, verser un peu d’eau sur les tranches de pain afin de les assouplir.
– Rincer brièvement les tranches d’aubergine pour retirer le sel, puis empiler les tranches et les presser fortement à la main pour éliminer un maximum d’eau.


– Dans une poêle avec 50 ml d’huile d’olive, placer les aubergines en couches superposées, afin de les faire cuire toutes en même temps, à couvert.


– Au bout d’environ 5 minutes, utiliser une spatule pour remuer le contenu de la poêle et cuire encore 5 minutes, toujours à couvert.


– Ajouter les feuilles de basilic dans la sauce tomate et vérifier qu’elle est déjà bonne à manger sur un morceau de pain.

– Dans un grand plat à gratin, verser une couche de sauce tomate (2 louches environ), ajouter une couche d’aubergines puis saupoudrer de parmesan végétal.


– Ajouter une couche de sauce tomate puis une couche de pain.

Ici, j’ai testé de remplacer le pain par des steaks de lentilles coupés en deux dans l’épaisseur

– Ajouter une couche de sauce tomate pour recouvrir le tout, puis une couche d’aubergines puis saupoudrer de parmesan végétal.


– Ajouter le reste des aubergines et de la sauce tomate, puis l’huile d’olive qui a servi à précuire les aubergines et le reste de parmesan.


– Faire cuire à 190 °C pendant environ 45 minutes.


– On peut préparer le gratin quelques heures avant le repas, il sera encore meilleur et se tiendra mieux. On peut alors le conserver au chaud dans le four éteint. Si on le prépare la veille, le laisser refroidir hors du four et le conserver au frais, puis le réchauffer avant de le servir.

 

Remarques

  • La sauce tomate est la recette de Doudou, avec plus d’ail et la cuisson qui est terminée au four.
  • Version sans gluten : Ne pas faire de parmesan végétal. Avec l’ail, ajouter 2 oignons coupés en petits morceaux avec l’ail. Dans la sauce, mettre 1,5 cuillerée à café de sel et ajouter plus de basilic ou une pincée de bicarbonate. Remplacer le pain trempé par des galettes de riz ou maïs soufflé (non trempées) ou par deux couches de tartines craquantes sans gluten (non trempées). Saupoudrer le dessus avec de la poudre d’amande avant d’enfourner le gratin.

A gauche, deux épaisseurs de Pain des fleurs, à droite une épaisseur de galettes de maïs soufflé

  • Version en petits roulés : A l’occasion, je tenterai une adaptation végétale de la recette d’Un déjeuner au soleil. Mais pour le moment, je m’en tiens à la recette que je vous ai donnée, car elle est vraiment plus rapide.

Version sans parmesan végétal sur le dessus, c’est bon aussi !

Bon dimanche !

 

Repas de mi juin

21 Juin

Bonjour !

.

Déjeuner et restes

Un reste d’aubergines à la parmesane, des derniers radis, de houmous, avec des nuggets de pois chiche, des carottes à croquer et un essai de salade de concombre.

Voici la salade de concombre de plus près. Je l’ai assaisonnée de graines de sésame torréfiées à la poêle, d’huile de sésame grillé, de sauce soja et d’un peu de vinaigre de cidre.

.

Haricots verts, steak de lentilles et fromage de pomme de terre

Pour 2 steaks, mixer 300 ml de lentilles cuites (200 g) avec 1 cuillerée à café d’oignon semoule, 1/4 cuillerée à café d’ail semoule, 1/4 cuillerée à café de sel, 1 cuillerée à soupe de ketchup et 1 pincée de poivre moulu. Ajouter environ 50 g de farine de sarrasin ou de blé, pour obtenir une pâte très molle. Avec les mains mouillées, former des boules aplaties et les cuire dans une poêle généreusement huilée.

Pour le fromage de pomme de terre, j’ai fait une variation de la recette classique, au goût légèrement corsé, en mixant 1 pomme de terre (150 g) cuite à l’eau (puis égouttée) avec 2 cuillerée à soupe huile de colza cuisson (27 g), 1 cuillerée à soupe de tahin (15 g), 1/2 cuillerée à café de sel fin, 1 cuillerée à café de jus de citron, 2 cuillerées à soupe + 1 cuillerée à café de levure diététique (10 g) et 2 pincées de paprika fumé.

.

Omelette de pois chiche aux pommes de terre sautées

On a appliqué ma recette habituelle.

.

Repas d’anniversaire à La Bonne Brise

Pour l’anniversaire de ma grand-mère maternelle, ma mère a réservé une salle dans le restaurant semi-gastronomique provençale La Bonne Brise. Elle a demandé 4 menus végétaliens : 2 adultes et 2 enfants, et fait des suggestions pour les élaborer d’après la carte du moment. On s’est régalés ! Voici le menu adulte :

En entrée, les délicieux artichauts frits de la carte, et de toute aussi délicieuses asperges vertes à tremper dans une petite sauce. Je vous montre en gros blanc les artichauts frits, que je compte bien essayer de reproduire chez moi !

En plat, une belle assiette avec des tomates à la provençale, des pâtes fregula aux petits pois et fèves fraîches, et une macédoine de légumes. Le tout était bien assaisonné, bien cuit, bref on s’est régalés !

Pour le menu enfant, voici l’entrée : salade de tomate, carottes râpées, melon.

Comme nos enfants ont des goûts alimentaires classiques pour leur âge (= ils sont difficiles), l’un a mangé seulement le melon, l’autre n’a rien mangé du tout. J’avais prévu el coup en emportant un sachet de cacahuètes grillées, et il avaient aussi un jus de fruit en apéritif.

Pour le plat, là aussi des pâtes fregula, avec une bonne sauce tomate, et la tout aussi bonne macédoine de légume. Pour le coup, aucun des deux n’a mangé quoi que ce soit, ils ont préféré se bourrer de pain. La serveuse a très gentiment accepté de mettre le contenu de leurs assiettes dans une boîte pour ne pas gâcher.

En dessert, il y avait un gros millefeuille, et pour nous 4 coupes de délicieuses fraises avec du sucre à saupoudrer dessus.

.

Petit goûter

Pour Doudou qui enchainait les rendez-vous et allait rentrer tard ce soir-là, un petit goûter à manger avec les doigts sans salir son costume : une petite boîte contenant des tranches de pomme et une mini boîte avec des amandes pralinées (qui auraient fondu si elles avaient été au contact des tranches de pommes).

.

Biscuits longs à la vanille

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait les biscuits longs à la vanille de mon livre Nourrir son enfant autrement. Comme le Pinto adore la vanille, on a fait la recette tous les deux et il a léché le saladier. Voici la recette : Préchauffer le four à 180 °C et préparer une plaque chemisée d’une feuille de cuisson. Dans un saladier, mélanger 250 g de farine de blé, 75 g de sucre, 4 pincées de bicarbonate de sodium et éventuellement 1 cuillerée à café de carbonate de calcium. Ajouter 1/2 cuillerée à café d’extrait de vanille, 50 g d’huile de cola cuisson et 120 g d’eau. La pâte doit être souple, ajouter de l’eau si besoin. Transférer le mélange dans une poche à douille munie d’une douille unie de 1 cm de diamètre. Sur la feuille de cuisson, former une trentaine de traits de pâte d’environ 5 cm de long. Faire cuire 15 minutes à 180 °C (la durée dépend de votre four : il peut falloir moins !). Laisser reposer 5 minutes hors du four avant de retourner les biscuits puis les remettre au four pendant 5 minutes pour bien sécher le dessous. Enfin, laisser reposer 5 minutes hors du four et transférer les biscuits sur une volette de pâtisserie ou un torchon propre.

.

Mug cake à l’amande

C’est encore perfectible, mais c’était bon. Dans une tasse, j’ai mélangé 3 cuillerées à soupe de poudre d’amande, 2 cuillerées à soupe de farine de blé, 2,5 cuillerées à soupe de sucre, 1 minuscule pincée de sel, 1 pincée de bicarbonate de sodium, puis ajouté 1 cuillerée à café d’huile neutre, 2 cuillerée à soupe de lait végétal et 1/4 cuillerée à café de vinaigre de cidre. J’ai cuit environ 50 secondes au four micro-ondes réglé à puissance maximale, puis laissé tiédir 5 minutes avant de manger à la cuillère, directement dans la tasse.

Le Béluga est très intéressé par ces essais de gâteau minute. Cela lui a donné envie de faire ses propres essais. Voici sa première création, à base de farine, sucre, corn flakes et pépites de chocolat. En bon parents, on a tout mangé, consciencieusement…

A propos d’enfants, en ce moment a lieu une campagne de financement participatif pour La journée de Sacha, un album jeunesse écrit par Jeanne Sélène (que j’ai découvert pour son super livre Les tétées de Maïté) et qui propose cette fois-ci un astucieux album qui montrera d’un côté l’histoire vue par Sasha et de l’autre côté l’histoire vue par sa maman. En plus de ça, j’apprécie le fait qu’il évoque les sens, l’autisme, et que les personnages changent des canons habituels. J’espère que le financement réussira !

Bon dimanche !

Repas début juin

7 Juin

Bonjour !

Si vois ne l’avez pas déjà lu, je vous conseille cet excellent article de Nicolas Galita : « Le racisme expliqué à mes amis ».

.

Pâtes aux aubergines

Avec la première aubergine de l’année, on a fait des tranches d’aubergines frites à manger avec des pâtes en sauce tomate de Doudou.

.

Gratin d’aubergines à la parmesane

C’est la première fois que je le prépare moi-même ! Je vous donnerai la recette une fois que je l’aurai testée à nouveau.

.

Repas d’inspiration libanaise

Ce menu vient directement de ces idées d’Omry.

.

Pâtes au pesto de fanes de radis

J’ai négocié avec Doudou pour remplacer exceptionnellement la sacro-sainte sauce tomate par du pesto de fanes. Pour le préparer, mixer les fanes d’une demi botte de radis (60 g) avec 25 g de poudre d’amande, 3 cuillerée à soupe d’huile d’olive, 1 cuillerée à café de jus de citron,  1/4 cuillerée à café d’ail semoule et 1/3 cuillerée à café de sel.

Avec les pâtes au pesto, j’ai servi des bâtonnets de courgette rôtis au four.

.

Courgettes poêlées aux graines de tournesol

Voici une de mes manières préférées de préparer les courgettes : couper 1 courgette en 4 dans la longueur puis en tranches. Dans une poêle, les faire cuire avec 1,5 cuillerée à soupe d’huile d’olive, 2 cuillerée à soupe de graines de tournesol décortiquées et 1/4 cuillerée à café de sel, en remuant de temps en temps. Ici, j’ai servi les courgettes avec du tofu fumé aux amandes.

.

Polenta et champignons poêlés

Un repas express et réconfortant : de la polenta instantanée préparée avec du lait de soja nature, et des champignons de Paris coupés en tranches et poêlés avec de la sauce soja, de l’huile et de l’ail semoule.

.

Eau bleue et couscous

Quand on sert la semoule de couscous, les enfants aiment qu’on y fasse un dessin avec de la cannelle moulue, comme le couscous du restaurant Le palmier.
Comme le Pinto refuse actuellement les légumes et pois chiches du couscous, je propose en entrée du houmous et des bâtonnets de carotte. Ainsi il a lui aussi de quoi faire un repas équilibré.

J’ai préparé un nouveau stock d’extrait bleu de spiruline. Je le conserve sous forme de glaçons, et je l’utilise pour colorer de l’eau ou d’autres boissons végétales. L’autre colorant que j’aime avoir sous forme de glaçons est le liquide rose des betteraves sous vide.

.

Pique-nique dans la colline

Pour les enfants, des sandwichs au pain de mie, margarine végétale et Végé-tranches fumées. Pour les parents, des sandwichs au houmous et à la salade verte. Pour tout le monde, nos incontournables houmous, bâtonnets de carotte et chips. En dessert, des gourdes de compote ou de yaourt à boire (simplement du yaourt de soja nature mélangé avec du sirop).

.

Petit déjeuner au lit

Je n’apprécie pas la fête des mères (je n’ai pas envie de fêter le dévouement exigé des mères, l’injuste répartition des tâches domestiques et les inégalités salariales qui en découlent). A la limite je serais d’accord si on remplaçait la fête des mères et la fête des pères par une fête des parents. Mais en fait, ce qui me plairait, c’est qu’on les remplace par une fête du care, une fête des personnes qui prennent soin de nous, quelle que soit notre relation.

Bref, en tout cas j’aime les petits déjeuners au lit, donc je saute sur l’occasion quand le Béluga en demande un. Ici c’est Doudou qui nous l’a préparé, avec du chocolat chaud à la purée d’amande, merci Doudou !

.

Blanc manger à la crème de coco

Pour 2 ramequins (3 s’ils sont petits), mélanger dans une casserole 3 cuillerées à soupe de sucre (30 g), 2 cuillerées à soupe fécule de maïs, 1/4 cuillerée à café d’agar agar en poudre (le quart d’un sachet de 2 g) et 100 ml de crème de coco non allégée. Ajouter 150 ml d’eau, si possible bouillante et cuire en remuant sans cesse jusqu’à ce que le mélange devienne épais et fasse des « bloups » (ébullition). Continuer pendant 30 secondes puis verser dans les moules, préalablement mouillés. Laisser refroidir et servir avec 1 kiwi coupé en tranches, ou 2 cuillerées à soupe de coulis de framboise, ou 2 cuillerées à soupe de pépites de chocolat.

.

Flan magique à la noix de coco

Décidément, j’avais envie de desserts à la noix de coco ! Ici, la version familiale de mon flan magique à la noix de coco. Je l’ai cuit dans un moule à charnière, ce qui était une grosse erreur ! Le caramel devient très liquide dans le four et s’échappe par la charnière du moule… J’ai versé régulièrement de l’eau sur la sole du four pour l’empêcher de carboniser pendant que le flan finissait de cuire. Heureusement, le flan était très bon quand même, ici accompagné de fraises.

 

Bon dimanche !

Repas de fin mai

31 Mai

Bonjour !

.

Repas du samedi midi

C’est toujours un repas assemblé rapidement, avec les restes de la semaine si on en a. Ici, des tranches du dernier radis Blue candle à croquer avec de la ricotta d’amande, des artichauts à manger avec de la vinaigrette et des pommes de terre sautées.

.

Artichauts et galette de sarrasin

Depuis que j’ai essayé de faire une omelette de pois chiche en remplaçant la farine de pois chiche par la même quantité de farine de sarrasin, le Béluga me la demande très souvent. Ici, on l’a simplement servie avec de la margarine qui fond sur la galette encore chaude, et des artichauts. Un repas simple et qu’on peut manger avec les doigts, que demande le peuple ?

.

Couscous de printemps

Doudou continue de travailler sa recette, et teste notamment différentes manières d’éplucher les artichaut.

.

Spaghetti rigolos

J’ai sorti un paquet sa saucisses Fumesse du congélateur, cassé des spaghettis en deux et c’est parti pour un atelier de spaghetti rigolos !

.

Spaghetti express

Pour les adultes, voici comment je préfère préparer les pâtes : ajouter dans l’eau de cuisson, en même temps que les spaghettis ou autres pâtes, des fleurettes de brocoli. Après cuisson, on égoutte le tout et on le mélange dans la casserole avec de l’huile d’olive, de l’ail semoule et des graines de tournesol. C’est facile et rassasiant.

.

Ragoût aux petits pois

Une autre spécialité de Doudou, qu’on fait en hiver avec des petits pois surgelés et au printemps avec des petits pois frais. J’imagine que ça fonctionne aussi avec des petits pois en conserve, mais moi je déteste les petits pois en conserve… Ici on y a mis une saucisse végétale, mais c’est très bien aussi avec du tofu fumé. La recette est ici.

.

Fromage blanc aux pralines

Voici actuellement le petit dessert gourmand favori de Doudou. On le prépare comme pour ces petits suisses fruités, en remplaçant le sirop par des amandes pralinées.

.

Crêpes sucrées

En ce moment, j’utilise ma recette dans sa version simplissime « spècial kermesse » : mélanger 200 g de farine de blé (T80 ou blanche), 3 cuillerées à soupe (rases) de sucre, 4 cuillerées à soupe d’huile neutre puis ajouter progressivement 2 verres de lait de soja à la vanille (450 ml si on utilise de la farine T80).

.

Fraises et gaufrettes à la vanille

Le dessert de fête en ce moment, c’est les fraises. Les enfants les mangent trempées dans le sucre, Doudou et moi les croquons nature. Pour faire encore plus spécial, on les accompagne de gaufrettes à la vanille de France cake tradition : elles sont délicieuses, bio, végétales et fabriquées en France (mais elles contiennent un peu d’huile de palme).

.

Bon dimanche !

Frappuccino simplissime

24 Mai

Bonjour !

Vous connaissez le frappuccino, cette boisson fraîche, lactée, mousseuse et très gourmande ? Si vous aimez cette boisson, vous allez adorer cette recette simplissime et express, que vous pouvez décliner en version vanille, chocolat ou caramel !

A partir de la technique du dalgona coffee, j’ai trouvé l’astuce pour obtenir une mousse tellement moelleuse pour se régaler sans ressentir le besoin d’ajouter de la crème fouettée. Elle est pas belle, cette mousse crémeuse ?

Et le mieux, c’est que l’ensemble de cette boisson gourmande se prépare en 5 minutes,  de manière très ludique, avec des ingrédients très simples à trouver !

.

Ingrédients pour 1 verre normal
– 1/2 dosette de café soluble (presque 1 cuillerée à café)
– 1,5 cuillerée à soupe de sucre
– 1,5 cuillerée à soupe d’eau
– 125 ml lait végétal au choix, à la température du frigo
– Si désiré, une saveur à ajouter au lait végétal :

  • Frappuccino nature : 1 cuillerée à café de sucre, sauf si le lait végétal a déjà un goût sucré
  • Frappuccino à la vanille : 1 sachet de sucre vanillé OU utiliser du lait végétal vanillé
  • Frappuccino au chocolat : 1,5 cuillerée à café de chocolat en poudre OU 1/2 cuillerée à café de cacao en poudre et 1 cuillerée à café de sucre OU utiliser du lait végétal chocolaté
  • Frappuccino au caramel : 1 cuillerée à café bombée de nappage caramel

.

Préparation
– Dans un saladier, verser le café soluble, le sucre et l’eau. Mélanger.


– Si on veut aromatiser le lait à la vanille, au chocolat ou au caramel, mélanger vivement l’arôme au lait végétal, dans le verre de service. Le lait aromatisé doit être bien homogène. Le placer au frigo.


– Dans le saladier, battre en neige le mélange au fouet électrique à vitesse maximale pendant environ 2 minutes, jusqu’à ce que tout le liquide soit devenu une mousse marron très clair qui marque clairement le passage du fouet, comme sur la photo :


– Attention, étape clé : verser doucement le lait végétal, sans mélanger du tout sinon on va casser la mousse !


– Verser le contenu du saladier dans le verre. Racler le fond du saladier avec une cuillère pour tout transférer dans le verre. C’est la magie : à ce stade, on a l’impression que c’est un gros gloubi blouga mais tout se mettra bien en place dans le verre !


– Servir avec une paille, pour pouvoir associer comme on veut les deux parties de la boisson.

Frappuccino au caramel

 

Frappuccino au chocolat

 

Frappuccino à la vanille

 

Frapuccino nature

.

Remarques

  • Pour un grand verre, doubler les quantités : 1 dosette de café soluble, 3 cuillerées à soupe d’eau, 3 cuillerées à soupe de sucre, 250 ml de lait végétal.
  • Le café soluble : Si comme moi vous n’y connaissez rien, vérifiez que vous achetez bien du café soluble en lisant son mode d’emploi : il doit indiquer qu’il suffit de mélanger une dosette de café dans une tasse d’eau chaude.
  • Version sans caféine : Je suppose qu’on peut utiliser du café soluble décaféiné, mais je n’ai pas essayé. Et si vous n’aimez pas le café, je vous propose une autre recette : la fraîcheur lactée menthe-chocolat.
  • Version frappée : Je suppose qu’on peut remplacer 50 ml du lait par de la glace pilée déposée dans le verre avant d’y verser le contenu du saladier, mais je n’ai pas essayé.
  • Version sans sucre : Je n’ai pas testé, mais je pense qu’on peut remplacer le sucre par un édulcorant à base d’érythritol ou d’allulose, comme le Sugarly de Canderel ou la poudre de monk fruit.

.

Voilà, j’espère que cette recette vous plaira !

Ma paille-cuillère en inox vient du site sans-bpa.com, qui ne vend plus ce modèle court mais propose ce modèle.

Bon dimanche !

Repas de début mai

17 Mai

Bonjour !

Repas du samedi midi

La samedi midi, on fait un repas rapide, avec des restes du frigo. Ici, en entrée des carottes râpées avec des pois chiche et de l’huile de sésame grillé. En plat, des petites pâtes cuites avec des petits pois frais et accompagnées de cubes de tofu façon feta (recette express qui fonctionne avec le tofu stérilisé de supermarché, que j’ai utilisé ici).

Le Pinto n’aime pas les petits pois, mais les écosse volontiers.

.

Couscous de printemps

Un jour, je persuaderai Doudou de nous livrer sa recette de couscous de printemps.

.

Velouté de courgette tout doux

Couper 1,5 courgette (375 g) en dés. Dans une casserole, mettre les dés de courgette, 4 cuillerées à soupe de poudre d’amande (25 g), 1 bouillon cube 100 % végétal et 200 ml d’eau. Cuire à couvert pendant 15 minutes. Mixer longuement pour avoir une texture bien lisse. Ajouter des pâtes à potage cuite pour appâter les enfants. Ici, on a accompagné la soupe de nos classiques tartelettes carotte-pois chiche, et de pistaches.
.

Risotto aux courgettes

Faire cuire environ 8 minutes sur feu moyen, dans une grande casserole, 1 courgette (200 g) coupée en tranches d’environ 5 mm d’épaisseur, 1/2 cuillerée à café de curcuma et 2 cuillerées à soupe huile d’olive. Ajouter 190 ml de riz (150 ml), 2 cuillerées à café levure de bière en paillettes, 3/4 cuillerée à café de sel, 1 cuillerée à café d’oignon semoule et 300 ml d’eau bouillante. Laisser cuire pendant environ 10 minutes à couvert, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que le riz soit cuit.

.

Hamburger betterave-pois chiche

Le Béluga adore la version pois chiche & betterave de mon hamburger. Alors la voici en photo, avec de la mâche comme crudité, et des chips de patate douce pour accompagner.

.

Repas du samedi midi

Un autre samedi, une autre salade express, en mode « chacun assemble son assiette » : des lentilles cuites, des betteraves cuites, de la salade fraîche, une vinaigrette à la moutarde. Et aussi des tortilla chips, des pistaches et des bâtonnets de carotte.

.

Fraisier à 6 mains

Cela fait tellement longtemps que je n’avais plus fait de fraisier ! Ici j’avais mes deux enfants dans les pattes donc ce n’était pas comme si je l’avais fait tranquillement toute seule, mais c’était bon quand même. Le Pinto et le Béluga ont assisté pour les pesées et le mélange des ingrédients, et c’est le Béluga qui s’est chargé de la déco, avec ma recette à base de confiture de fraise. Pour la crème mousseline, j’ai enfin testé la délicieuse recette de Mélanie Mardelay.

.

Mug cake au chocolat sans gluten

Je continue de temps en temps mes essais de mug cakes. Ici, une version sans gluten, avec du sarrasin et de la poudre d’amande à la place de la farine de blé. Miam !

Bon dimanche !

Repas de fin avril

3 Mai

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose un chili, des sandwichs et du sucré.

.

Chili express

Recette pour 2 portions, uniquement avec des ingrédients du placard. Dans une casserole, mélanger 1 cuillerée à café de mélange d’épices pour guacamole, 1 bouillon cube, 120 ml de tomates pelées ou concassées (120 g), 1 boîte de haricots rouges cuits (225 g, poids égoutté), 1 cuillerée à soupe d’huile de colza cuisson. Faire cuire pendant 10 minutes, à couvert. Remuer de temps en temps pour vérifier que le chili n’accroche pas au fond de la casserole, ajouter un peu d’eau si besoin. Puis ajouter 2/3 d’une petite boîte de maïs (100 g, poids égoutté) et l’ingrédient mystère, d’après le Chilichoc de Natasha Tourabi : 1/2 carré de chocolat noir (5 g). Mélange, couper le feu et laisse reposer 5 minutes à couvert. Servir avec du riz.

.

Wrap aux haricots rouges

Voici une recette parfaite pour utiliser le reste du chili ! Couper 2 feuilles de salade en lanières, avec un couteau ou des ciseaux. Etaler 1/1 portion de chili au milieu d’une tortilla souple, ajouter les morceaux de laitue et replier la tortilla.

Mais en photo, je vous propose une autre version, pour utiliser le reste de haricots rouges si vous en aviez une grosse boîte. Dans un bol, mélanger 1 cuillerée à soupe de Véganaise (mayonnaise 100 % végétale), 2 pincées d’épices pour guacamole, 1 pincée de sel et 100 ml de haricots rouges au naturel (75 g, poids égoutté). Etaler ce mélange au milieu d’une tortilla. Ajouter 1/2 carotte râpée, des feuilles de coriandre et des graines de tournesol décortiquées si on le souhaite, puis replier la tortilla.

.

Sandwich au tofu brouillé

Faire griller 2 tranches de pain de mie. Dans une assiette creuse, mélanger à la fourchette 1,5 cuillerée à soupe de Véganaise, 1/4 cuillerée à café de curcuma et une belle pincée de sel. Ajouter 50 g de tofu nature en l’émiettant au-dessus de l’assiette (en l’écrasant dans une passoire fine) puis mélanger le tout à la fourchette. La préparation met 1h à devenir d’un jaune éclatant. Tartiner le pain de margarine, ajouter 1 ou 2 feuilles de salade puis le tofu brouillé et refermer le sandwich.

.

Purée d’amande maison

J’ai trouvé la technique pour préparer de la purée d’amande avec un petit robot ! Il faut d’abord utiliser de la poudre d’amande, 125 g pour 1 petit bocal (125 ml) de purée. Deuxième astuce, verser seulement la moitié de la poudre dans le robot. Mixer pendant environ 3 minutes, jusqu’à ce qu’on ne voit plus le mélange bouger quand les lames tournent. Rajouter alors le reste de la poudre d’amande et mixer de la même façon. On obtient alors une pâte. Si on peut, enlever les lames le temps de retirer la poudre d’amande coincée dessous, puis remettre les lames et racler les parois pour bien remettre au fond toute la préparation. Mixer pendant environ 7 minutes, en faisant des pauses si le moteur chauffe, jusqu’à obtenir une crème homogène. Conserver dans un petit bocal à température ambiante.

.

Galette au fromage de pomme de terre

Pour garnir 2 galettes de sarrasin, préparer la moitié de ce fromage de pomme de terre et faire cuire les fleurettes d’un petit brocoli ou 2 courgettes coupées en tranches. Ici j’ai remplacé la moitié de l’huile de la recette de fromage de pomme de terre par de la purée d’amande blanche.

Si vous n’avez pas de galette de sarrasin, le mélange fonctionne aussi très bien façon « tacos ». Dans une poêle, faire chauffer une tortilla souple, elle va devenir un peu sèche et légèrement croustillante sur une face. La déposer sur l’assiette, garnir comme indiqué précédemment, plier en deux et déguster.

.

Lentilles en sauce tomate

Un de nos repas dépannage : de la polenta accompagnée de lentilles au naturel avec une sauce tomate maison (congelée) ou de la sauce « basilic » ou « provençale » du commerce.

.

Pancakes simplissimes

Le Pinto a découvert avec délice les pancakes nappées de sirop d’agave. Voici notre recette : dans un saladier, mélanger 200 ml de farine de blé (125 g), 1/2 sachet de poudre à lever, 2,5 cuillerée à soupe de sucre (25 g) et 2 cuillerée à café d’huile de colza cuisson (10 g). Ajouter 50 ml d’eau et bien mélanger. Recommencer deux fois cet ajout (on met donc 150 ml d’eau en tout). Cet ajout fractionné permet d’éviter les grumeaux. Laisser la pâte reposer 10 minutes (ainsi les pancakes seront épaisses et moelleuses).

Déposer 1 cuillerée à café d’huile de cuisson dans une poêle antiadhésive et la faire chauffer à feu moyen-fort. Elle doit être très chaude (quand on place la main à 5 cm du centre de la poêle, on doit sentir une forte chaleur). Commencer par cuire une seule pancake. Déposer 2 cuillerée à soupe de pâte au milieu de la poêle. Si la poêle est assez chaude, au bout de 30 secondes, des bulles se forment et éclatent à la surface des pancakes. Si les trous obtenus se bouchent immédiatement, c’est que la pâte est trop liquide : il faut la laisser reposer un peu plus (ou ajouter un peu de farine). Quand la surface est couverte de trou et quasiment entièrement mate (sans liquide à sa surface), les retourner. Cela prend environ 2 minutes quand la poêle est à la bonne température.

Laisser cuire l’autre face, environ 1 minute.

Répéter l’opération pour les autres pancakes. Selon la taille de la poêle, on peut en cuire environ 3 en même temps.

.

Cookies avec les enfants

On a toujours notre recette simplissime, et les enfants participent en mesurant les ingrédients. Maintenant, je leur fait aussi faire le façonnage des cookies. Le Béluga utilise une cuillère à glace pour doser la pâte et la déposer sur le tapis de cuisson.

Et le Pinto aplatit chaque portion pour obtenir la forme d’un cookie.

.

Poires au sirop

Les dernières poires de la saison chez notre maraîcher étaient un peu trop dures et peu sucrées pour être mangées au couteau. J’ai donc fait comme vu dans l’alléchant cours vidéo sur la pâtisserie végétale et sans gluten de la Cuisine super naturelle d’Ôna Maiocco, et coupé les poires en quartiers pour les pocher – ici dans un mélange de sirop de grenadine et d’eau. C’était trop bon !

Bonne semaine !

Repas de mi avril

26 Avr

Bonjour !

.

Burger coloré

J’ai trouvé la combinaison d’ingrédients qui donnent un burger maison à notre goût ! Comme c’est un peu trop long pour vous l’expliquer ici, j’ai tout mis dans un article qui paraitra exceptionnellement demain.

.

Épinards au sésame

Voici une recette sympa pour les légumes d’hiver. Ici, j’ai utilisé 200 g d’épinard frais, mais on peut les remplacer par 1 carotte coupée en petits bâtonnets ou par les fleurettes d’1/3 de brocoli ou par 100 g de chou blanc émincé. Dans une casserole,  torréfier à sec 2 cuillerées à café de graines de sésame : les cuire jusqu’à ce qu’elles dorent et/ou émettent une odeur de pop corn, en secouant la casserole de temps en temps pour mélanger. Verser les graines de sésame torréfiées dans une assiette. Dans la petite casserole avec couvercle, cuire le légume à l’étouffée, c’est à dire : à couvert, avec 2 cuillerées à soupe d’eau, en ajoutant de l’eau si besoin. Le temps de cuisson est d’environ 10 minutes, mais tout dépend du légume et de vos goûts. Pour l’épinard frais, une fois qu’il a bien réduit, l’égoutter et le presser dans une passoire pour bien enlever l’eau, puis le remettre dans la casserole. Ajouter dans la casserole les graines de sésame torréfié, 1 cuillerée à soupe d’huile de sésame grillé, 2 cuilletées à café de sauce soja, 2 pincées d’ail semoule et 2 pincées de sucre. Bien mélanger et servir chaud, tiède ou froid.

Les épinards frais, ça réduit toujours énormément !

.

Assiette d’anniversaire

Ceci est le menu d’anniversaire demandé par le Béluga pour ses 8 ans. Ouf, on a réussi à trouver des frites surgelées ! Le mode d’emploi proposait de les cuire à la friteuse, mais comme je n’en ai pas je les ai généreusement enrobées d’huile et cuites au four, et c’était très bien.

Pour les nuggets, j’ai adapté ma recette aux contraintes de mon projet actuel : pas d’oignons ni d’ail à éplucher, que des ingrédients qu’on peut trouver en supermarché. Voici le résultat : mixer 150 g de pois chiche cuits au naturel, 1/2 CC d’oignon semoule, 1 pincée d’ail semoule, 1 cuillerée à soupe de beurre de cacahuète ou d’huile de cuisson, 1/4 CC sel et 2 CS d’eau pour obtenir un mélange homogène. Ajouter 80 ml de farine de blé et mixer brièvement pour obtenir une pâte. Laisser reposer au moins 5 minutes (ou toute une nuit dans un récipient couvert, au frigo). Faire chauffer 100 ml d’huile de friture dans une poêle. Y déposer des boulettes de pâte un peu aplaties. Une fois que le dessous est doré, retourner les nuggets pour dorer l’autre face. Déposer sur une passoire posée sur une assiette, pour que l’excès d’huile s’égoutte.

On peut aussi faire une version sans gluten. Commencer la recette en utilisant le robot propre et sec pour mixer 75 ml de flocons d’avoine (25 g) pour obtenir une farine. Puis, au lieu de la farine de blé, utiliser 120 ml de fécule de maïs (60 g) et 8 cuillerées à soupe de farine d’avoine.

.

Salade de lentilles, pistaches et tartine de radis

Pour assaisonner 200 g de lentilles cuites au naturel, mélanger 2 cuillerées à café de moutarde de Dijon, 1 cuillerée à café de vinaigre et 2 cuillerées à soupe d’huile de colza cuisson. Ici j’ai ajouté 6 radis roses coupés en tranches.

On a accompagné cette salade de lentilles avec des pistaches et des tartines de pain avec de la margarine et encore du radis.

.

Minestrone express

Continuons dans les recettes express. Éplucher et râper 1,5 carotte (150 g). Dans une casserole, mélanger les carottes râpées, 150 g de lentilles cuites au naturel, 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive, 1 bouillon cube, 1/4 cuillerée à café d’ail semoule, 1 cuillerée à café d’oignon semoule, 50 g de pâtes à potage et 500 ml d’eau (si possible bouillante pour que la cuisson soit plus rapide). Laisser cuire environ 8 minutes, le temps que les pâtes soient tendres. On peut servir avec quelques feuilles de persil pour apporter une couleur en plus, de la fraicheur et de la vitamine C.

.

Couscous minute

Comme on n’a plus notre source habituelle de couscous à emporter, il a fallu trouver une solution. Et je suis particulièrement fière de cette astuce : utiliser une base de ratatouille ! Ca donne une recette prête en 5 minutes que mes enfants aiment. Pour 3 portions, j’utilise 1 petite boîte de ratatouille (375 g). Verser son contenu dans une casserole et conserver la boîte. Ajouter dans la casserole une boîte d’eau, une demi boîte de pois chiche cuits au naturel (125 g, poids égoutté), 1 cuillerée à café de ras el hanout et 1/2 cuillerée à café de sel. Faire cuire 5 minutes le temps que tout soit chaud.

Pendant ce temps, dans un saladier, mélanger 3 cuillerées à soupe d’huile de colza cuisson, 1/2 cuillerée a café de sel fin, la moitié de la boîte de semoule moyenne (120 g) et les deux tiers de la boîte (250 ml) d’eau bouillante. Couvrir et laisser gonfler au moins 5 minutes. Égrener à la fourchette avant de servir.

.

Pâtes aux légumes et parmesan végétal

Si vous n’utilisez pas toute la boîte de ratatouille, vous pouvez manger le reste avec des pâtes et du parmesan végétal. Je prépare le parmesan en mélangeant 1,5 cuillerées à soupe de levure diététique (5 g), 1/2 cuillerée à café de sel fin et 5 cuillerées à soupe de poudre d’amande (30 g). On peut remplacer la poudre d’amande par 30 g graines de tournesol décortiquées mixées au robot pour les transformer en poudre.
.

Riz aux blettes, zestes de citron et cacahuètes

Je ne sais plus où j’ai pris cette recette, mais c’était bon.

.

Salade de patate douce et brocoli


Eplucher 1 patate douce (200 g) et la couper en cubes d’environ 1,5 cm. Dans une grande casserole avec couvercle, déposer la patate douce avec 200 ml d’eau. Cuire à couvert pendant 20 minutes. Au bout de 10 minutes de cuisson, ajouter les fleurettes d’un petit brocoli (150 g). Ajouter de l’eau s’il n’y en a plus dans la casserole.

Mélanger 1 yaourt de soja nature, 2 cuillerée à café de tahin et du sel. Si désiré, ajouter un peu d’eau pour rendre la sauce liquide. S’il y a encore de l’eau dans la casserole une fois les légumes cuits, les égoutter. Servir les légumes chauds, tièdes ou froids, parsemés si on le souhaite 50 ml de graines de courge (30 g) et de sauce.

.

Banane croustillante

On n’achète pas souvent de banane, mais quasiment toujours pour la traditionnelle banane d’anniversaire du Béluga. Je ne vous montre pas la photo car J’ai écrit ton nom avec des clous dorés Un par un plantés dans le cuir de mon blouson… Heu pardon, avec des pépites de chocolat plantés dans la banane (Lolaaaaa…).

Bref, ici les rondelles de banane sont tartinées de beurre de cacahuète puis parsemées de corn flakes. C’est moelleux, crémeux et croustillant à la fois.

.

Verrine fruitée au pralin

Un dessert qui fait classe mais qui se prépare en deux minutes. Mélanger un yaourt de soja nature (100 g) avec 2 cuillerées à café d’huile de colza désodorisée et 1 cuillerées à café de sucre. Couper 1 poire ou une pêche (fraîche ou au sirop) en petits morceaux. Dans un verre, déposer la moitié de ces morceaux, la moitié du yaourt crémeux, 1 cuillerées à café de pralin puis recommencer.

.

Douceurs de Pâques

J’ai trouvé mes chocolats de Pâques préférés !! Il fallait absolument que je vous en parle ! D’abord, je l’ai trouvé dans ma biocoop. C’est du bon chocolat noir bio et équitable. Il est moulé en un animal imaginaire, la licorne : ça change des poules et des lapins, c’est plus fun ! Et il n’y a même pas une goutte de chocolat blanc pour figurer ses yeux.

Et le fin du fin, c’est que ce joli moulage n’est pas accompagné de simples billes de chocolat, mais de billes façon Maltesers ! Et là aussi en version végétale, bio et équitable : ce sont les Drôles de céréales au chocolat noir.

Voilà, pour moi c’est le ballotin de Pâques idéal ! Merci Saveurs et Nature d’avoir créé ce produit, on en rachètera absolument l’an prochain !

Le Béluga, lui y aurait volontiers ajouté de mini oeufs en sucre. Bon, j’essayerai d’en avoir pour l’an prochain, peut etre même fabriqués maison sur le modèle des colliers à croquer de mon livre Bonbons vegan. En attendant, cette année j’avais fait du pop corn caramélisé, c’était très bien aussi.

Bon dimanche !

Sandwich grillé épinard cacahuète

19 Avr

Bonjour !

Si vous avez des épinards surgelés et que vous ne savez pas quoi en faire, voici une idée de sandwich chaud très simple. Les épinards sont adoucis de beurre de cacahuète et encadrés par du pain croustillant et moelleux.

Ingrédients pour 1 sandwich
– 70 g d’épinard surgelé mixé (5 blocs de la taille d’une noix)
– 2 cuillerées à soupe de beurre de cacahuète (30 g)
– 1/8 CC de sel
– 2 tranches de pain de mie
– 20 g de margarine végétale

Préparation
– Dans une casserole avec couvercle, faire chauffer l’épinard pour qu’il décongèle.


– Ajouter le beurre de cacahuète et le sel, mélanger et éloigner du feu.


– Sur le feu, déposer une poêle.
– Beurrer les deux tranches de pain et déposer la première dans la poêle, face beurrée contre la poêle.


– Quand le fond de la tranche est doré, la retourner pour faire griller l’autre face.


– Quand les deux tranches sont grillées, éteindre le feu.
– Sur l’assiette, poser une tranche grillée, face beurrée contre l’assiette. Garnir du mélange épinard-cacahuète, puis couvrir de l’autre tranche de pain, face beurrée à l’extérieur.

– Servir chaud. On peut découper le sandwich avec des ciseaux de cuisine, je trouve que c’est le plus pratique.

.

Remarques

  • On peut mettre moins d’épinard et plus de beurre de cacahuète. Ici j’ai mis le plus d’épinard possible car ça me rappelle quand on était petits, on aimait vider la mie d’un quignon de pain puis remplir le creux de purée d’épinard. J’imagine que quand on croquait dedans on devait en mettre partout, mais ma mémoire n’a pas retenu ce détail… Bref, du coup il n’y avait pas la place pour plus de beurre de cacahuète, mais on peut très bien remplacer un bloc d’épinard par 1 cuillerée à soupe de beurre de cacahuète.
  • On peut remplacer le beurre de cacahuète par une autre purée d’oléagineux, comme la purée d’amande blanche ou la purée de noix de cajou. Dans ce cas, ajouter une pincée de sel et éventuellement une pincée de sucre.
  • On peut remplacer la margarine par de l’huile de cuisson. Déposer 1 cuillerée à café d’huile pour chaque face à griller, soit 4 cuillerées à café en tout.
  • On peut doubler les quantités pour préparer 2 sandwichs. Le deuxième peut être conservé au frigo puis réchauffé à la poêle sur feu doux.

  • On peut utiliser des épinards frais, mais je pense qu’il faut alors en mettre deux fois plus (140 g) et les cuire à découvert, puis les égoutter avant de les mixer. A confirmer quand j’aurai des épinards frais sous la main.

Bon dimanche !

Repas de début avril

12 Avr

Bonjour !

Depuis septembre, je travaille à un nouveau projet de livre : des recettes très simples et économiques. Le genre de livre que je pourrais offrir au Béluga le jour où il quittera la maison (on a le temps, il fête ses 8 ans cette semaine !). Bref, en tout cas l’objectif est de proposer des recettes faisables quand on ne sait pas cuisiner, qu’on n’a pas de four et qu’on ne veut pas couper d’ail ni d’oignon frais, mais qu’on veut des recettes végétaliennes équilibrées, nourrissantes, rapides, avec des ingrédients trouvables en supermarché. Et tant qu’à faire, je vous en fais profiter au fil des créations dans les articles de ce blog.

.

Paillasson

Râper 2 pommes de terre (250 g, ou 1 pomme de terre et 1 panais) à la râpe à trous moyens. Dans un saladier, mélanger les légumes râpés avec 1 cuillerée à soupe de farine (blé ou sarrasin) et 1/4 cuillerée à café de sel. Dans une poêle, faire chauffer 3 cuillerées à soupe d’huile de friture. Répartir le mélange en 4 tas dans la poêle chaude. Les aplanir avec une fourchette. Laisser cuire environ 8 minutes puis retourner les 4 paillassons avec une spatule. Laisser cuire environ 7 minutes pour dorer l’autre face et finir de cuire l’intérieur.

Ici, on a mangé les paillassons avec une crème épaisse réalisée avec du yaourt de soja égoutté, de l’huile et de l’herbamare. On avait aussi des lentilles avec de la salade et une vinaigrette à la moutarde.
.

Ragoût de petits pois

Un classique de Doudou, dont la recette est ici.

.

Riz confetti


Faire tremper 150 g de riz dans un saladier d’eau. Remuer avec une fourchette puis, quand l’eau est devenue blanche, égoutter le riz. Recommencer deux fois ce trempage, pour que l’eau ne devienne plus blanche. Éplucher et couper 1 carotte en dés de 5 mm de diamètre. Dans une grande casserole, faire cuire les dés de carotte à couvert dans 1 cuillerée à soupe d’huile. Au bout de 5 minutes, ajouter le riz égoutté, 1/2 cuillerée à café de sel, 1 cuillerée à café d’oignon semoule et 400 ml d’eau. Au bout d’encore 5 minutes , ajouter 50 g de petits pois (surgelés ou en conserve). Quand le riz est cuit, égoutter si besoin, puis ajouter 35 g de graines de tournesol ou des petits morceaux d’omelette de pois chiche.

Quand on n’a pas de petits pois, on peut les remplacer par la même quantité de maïs en conserve. Et pour garder quand même les confetti verts, remplacer les graines de tournesol par 40 pistaches décortiquées.

.

Croquettes de riz

Je crois que je vous en ai déjà parlé : quand il nous reste du riz cuit et collant, on fait des arancini. On ajoute un peu de petits pois cuits et on forme des boulettes qu’on roule dans de la chapelure puis qu’on cuit dans une poêle généreusement huilée.

.

Soupe du soleil

Dans une casserole, mélanger 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive, 1 cuillerée à café d’oignon semoule, 1/2 cuillerée à café d’ail semoule, 1/2 cuillerée à café de cumin en poudre, 1 cuillerée à café d’herbes de Provence, 1 cuillerée à café de sel, 4 tomates pelées en conserve, 4 cuillerées à soupe de leur jus, 200 g de pois chiche cuits, 500 ml d’eau bouillante et 40 g de chapelure fine. Laisser cuire un quart d’heure. Si on en a, servir la soupe avec quelques feuilles de coriandre hachées.

.

Velouté de fanes de radis

Dans une casserole, verser les fanes d’une demi botte de radis, 250 ml d’eau, 1 cuillerée à café d’oignon semoule et 1/4 de cuillerée à café de sel. Faire cuire à couvert pendant 10 minutes. Ajouter 200 g de haricots blancs cuits, 1 cuillerée à café de levure de bière et mixer longuement pour obtenir une texture bien lisse.

.

Potage reconstituant

C’était une des dernières recettes avant la fin de la saison du chou fleur. Une recette très pratique pour l’utiliser en entier, tronc compris, et pour un diner réconfortant. Couper 200 g de tronc de chou fleur en tout petits dés de 5 mm de côté. Dans une casserole, faire chauffer 3 cuillerées à soupe d’huile avec 1/2 cuillerée à café de curcuma. Ajouter 50 g de petites fleurettes de chou fleur, 1 cube de bouillon de légumes, 500 ml eau (si possible bouillante), 150 g de pois chiche cuits et 2 cuillerées à café de levure de bière en paillettes. Cuire 15 minutes à couvert.

.

Ricotta de tofu et poivron mariné

Émietter 100 g de tofu nature, au robot ou en l’écrasant dans une passoire fine posée sur un saladier, voire simplement avec les doigts si c’est du tofu très friable comme celui vendu en supermarché. Mélanger le tofu émietté avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive, 1/2 cuillerée à café de jus de citron, 1/2 cuillerée à café de sel et 1 pincée de sucre. On peut mélanger au robot, à la fourchette ou à la main. Pour chaque tartine, faire griller une belle tranche de pain de campagne ou au levain, tartiner 3 cuillerées à soupe de ricotta et couvrir d’une tranche de poivron mariné (pas les poivrons marinés à l’huile, ceux qui baignent dans une saumure).
.

Tartine crémeuse au poireau

Retirer la base d’un petit poireau puis le couper en deux dans la longueur, et faire des tranches de 5 mm de large. Rincer le poireau dans un saladier d’eau. Dans une poêle ou une casserole moyenne, faire cuire le poireau à l’étouffée (à couvert, avec 2 cuillerées à soupe d’eau, ou plus si besoin) pendant 10 minutes. Quand le poireau est cuit, ajouter 1,5 cuillerée à soupe de farine (10 g) ou 1 cuillerée à soupe de fécule. Cuire en mélangeant pendant 2 minutes. Ajouter 1 pincée de muscade, 1 grosse pincée de sel, une mini pincée de poivre et la moitié de 125 ml de lait. Bien mélanger avant d’ajouter le reste du lait. Cuire en mélangeant pendant environ 5 minutes, le temps que se forme une sauce épaisse et crémeuse. Faire griller 3 tranches de pain de campagne ou au levain et les garnir généreusement de crème au poireau.

.

Goûter chez les Farfadets

Un groupe scout s’est ouvert près de chez nous, et je suis absolument ravie de renouer avec le scoutisme, qui m’a tellement aidée à me construire. Et il se trouve que le Béluga est partant aussi ! Pour son âge, ça s’appelle les Farfadets et les parents sont impliqués dans l’organisation des activités… et des goûters éventuels. Voici ma petite proposition pour la rencontre de début mars : des cookies simplissimes, des dés de pomme et des tranches de banane. D’autres enfants ont pris l’initiative d’apporter beignets et biscuits maison, et chips. Vivement que ça recommence !

.

Mug cake chocolaté

Pour le projet de livre, j’ai fait mes premiers mug cakes. Dans une grande tasse ou un petit bol, mélanger 3 cuillerées à soupe de farine de blé, 1 cuillerée à soupe de cacao en poudre non sucré, 2 cuillerées à soupe de sucre, 1 pincée de bicarbonate, 1 petite pincée de sel, 1 cuillerée à soupe d’huile de colza cuisson, 3 cuillerées à soupe de lait végétal, 1/4 cuillerée à café de vinaigre de cidre et, si on en a, 1 cuillerée à soupe de pépites de chocolat. Faire cuire au four micro-ondes, à puissance maximale, pendant environ 50 secondes. Le gâteau est cuit quand il a gonflé et que le dessus n’est plus liquide. Laisser tiédir 5 minutes (par exemple en plaçant la tasse dans une assiette creuse contenant de l’eau froide) avant de déguster directement dans la tasse, à la petite cuillère.

.

Les premières fraises

Sans commentaire, que du bonheur…

.

Bon dimanche !