Tag Archives: Alimentation éthique

Repas végétariens de fin avril

1 Mai

Bonjour !

Voici les repas pris en famille à Marseille, avant notre toute dernière période scolaire à Paris… Dans quelques mois, on quitte nos amis, notre environnement si riche en restos végé et magasins bio, mon boulot (de la recherche en biologie cellulaire puis l’enseignement des biotechnologies à… la qualité en agroalimentaire ?) et on s’installe près de nos familles, avec vue sur la mer et proximité immédiate avec les baraques de panisses (qui vendent aussi des chichis et… des chips en vrac – à nous les chips zéro déchet !!).

20160501-13

De gauche à droite : chips, panisses, chichi frégis

.

Goûter à emporter dans le train

20160501-1

Jus d’orange pressé acheté au Prêt à manger de la Gare de Lyon… avec paille en inox de la maison, comme effort symbolique de limitation des déchets.

20160501-2

Pizza-dessert au chocolat de La cerise sur la pizza.

.

Assiette composée 1

20160501-3

Houmos fait maison, salade radis, riz rouge et blanc, asperge verte, salade de lentilles du Puy.

.

Repas en terrasse

20160501-4

Beignets de fleurs de courgette (pâte à beignets : farine et bière, c’est tout !) et cocktail de jus de fruits.

20160501-5

Pâtes aux petits pois frais, citron et ricotta, en suivant cette recette mais avec des pâtes courtes (la sauce y tient mieux) et un peu de yaourt pour que la ricotta soit moins sèche.

.

Assiette composée 2

20160501-6

Houmos maison, carottes râpées, panisses, salade, riz cuit dans du jus de carotte (jolie couleur mais goût pas terrible), salade de lentilles du Puy.

.

Gratin de chou fleur

20160501-7

Un dernier avant de le retrouver l’automne prochain… Chou fleur, béchamel, noix de cajou.

.

Quiche et « crudités »

20160501-10

Betterave et avocat vinaigrette, quiche à l’aubergine et aux pignons.

.

Légumes farcis

20160501-16Courgette et pomme de terre farcies avec un mélange de quinoa rouge et lentilles corail. Poireaux vinaigrette, salade verte.

C.

Crêpes party

20160501-17

Garnitures diverses : allumettes de tofu fumé, mini courgettes (le reste des fleurs de courgette), fondue d’oignons, champignons à l’ai et au persil, fondue de poireau. Pommes de terre sautées en dehors de la photo.

20160501-8

« La Martiniquaise », copiée d’une crêpe du restaurant La Rade à l’Estaque : tranches de banane, chocolat fondu, noix de coco râpée. Avec ma recette de crêpes.

.

Repas en terrasse

20160501-9

Salade Parmiggiania en remplaçant le jambon par des asperges. Pour patienter avant cette gigantesque salade, un smoothie noix de coco ananas. En terrasse de l’Italia Caffe, Marseille.

.

Cocktail au Bar Clandestin

20160501-11

Un cocktail avec alcool pour Doudou, une Déclaration d’amour (sans alcool) pour moi. Réservation nécessaire sur le site de Carry Nation pour connaître l’adresse secrète.

.

Fraisier 100 % végétal

20160501-14

En suivant ma recette pour 8 personnes. Génoise et crème réalisés le matin, montage réalisé l’après-midi, service le lendemain midi.

20150426-20

20150426-21  20160501-15

.

Bon dimanche !

Fraisier végétal et sans gluten

17 Avr

Bonjour !

Je me remets petit à petit à cuisinier, avec des recettes que je maîtrise bien car mon pifomètre est encore totalement hors service. Le Béluga a eu 4 ans et, heureusement pour moi, il a modifié son idée initiale de gâteau d’anniversaire (un gâteau au chocolat au lait, comme le lapin de Pâques que quelqu’un lui a malencontreusement offert) pour un fraisier, gâteau que je suis capable de faire sans problème.

J’en ai profité pour tester le format « 4 personnes » avec mon vieux moule à charnière de 15 cm de diamètre (récupéré de quand j’étais petite) et une version sans gluten, en remplaçant simplement la farine de blé par 80 % de farine de riz blanc (je n’en ai pas trouvé de semi complet) et 20 % de fécule.

20160417-1

La génoise obtenue est tout à fait satisfaisante, sans doute grâce aux protéines apportées par le yaourt de soja. Il faudra que j’essaye de le remplacer par une crème dessert sans soja. Pour le moule, 15 cm est adapté à la quantité de crème mousseline mais donne une génoise un peu épaisse : une fois bien refroidie, je l’ai donc délicatement coupée en deux avec un couteau à pain, et ce sont les cuisiniers qui se sont régalés avec ^^.

Pour la crème mousseline, elle bloque souvent mon siphon, m’obligeant à l’ouvrir alors qu’il est encore sous pression afin d’extraire la chantilly. Alors comme j’ai maintenant un fouet électrique et qu’il ne fait pas une chaleur caniculaire, je l’ai aérée au fouet.

Pour la gelée du dessus, j’ai fait avec ce que j’avais dans mes placards : de la confiture de fraises (la saison des glaces reprend !) et pas d’eau de rose. C’est très bien aussi !

20160417-5

Ingrédients pour 4 personnes

Génoise
– 60 g de farine de riz (ici blanc)
– 15 g de fécule (ici pomme de terre) (2 cuillerées à soupe)
– 75 g de sucre blond
– 1/2 sachet de poudre à lever
– 1/2 cuillerée à soupe d’huile (ici huile de tournesol désodorisée) ou de purée d’amande
– 150 g de yaourt végétal
– 25 g d’eau

Crème mousseline à la vanille et à l’amande
– 30 g de sucre blond (2,5 cuillerées à soupe)
– 15 g de fécule (2 cuillerées à soupe)
– 1,5 cuillerées à café d’agar-agar (3 g)
– 60 g d’huile de coco OU 38 g de beurre de cacao
– 300 ml de lait d’amande (ici 30 g de purée d’amande blanche + 270 g d’eau)
– Une bonne dose d’extrait de vanille (ici 1 pincée de vanille en poudre)

Gelée de fraises
– 50 g de coulis ou de confiture de fraise
– 2 cuillerées à soupe d’eau
– 1/8 cuillerée à café d’agar (0,25 g)

Garniture du fraisier
– 200 g de fraises fraîches

Préparation (voir ici pour les détails)
– Génoise (idéalement à faire la veille) : Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients, ajuster éventuellement la texture en ajoutant un peu d’eau, verser dans un moule à charnière huilé et fariné puis faire cuire à 190 °C jusqu’à ce qu’une pointe plantée au centre ressorte sèche. Laisser tiédir puis démouler et laisser sécher un peu à l’envers sur un torchon (ou à l’endroit sur une grille).
– Crème mousseline (idéalement à faire la veille) : Dans une casserole, mélanger tous les ingrédients sauf la vanille et faire cuire sur feu moyen en remuant constamment. Le mélange doit épaissir puis bouillir pendant une minute. Incorporer la vanille, laisser refroidir puis mixer puis battre en chantilly (le mélange ne va pas beaucoup augmenter de volume mais il va s’aérer). Conserver au frigo.
– Montage : Couper éventuellement la génoise dans l’épaisseur avec un couteau à pain. La placer sur l’assiette de service, entourée de la charnière. Chemiser l’intérieur de la charnière (avec du plastique ou, à défaut, du papier cuisson). Couvrir le bord de fraises coupées en deux, et le centre de tranches de fraises (en garder quelques unes pour la déco). Couvrir le tout de crème mousseline et placer au frigo pendant 1 h minimum.

20160417-2

20160417-3
– Décoration : Dans une petite casserole, mélanger les ingrédients de la gelée et faire bouillir une minute. Laisser tiédir un peu avant de verser sur la crème mousseline bien froide. Décorer de morceaux de fraises et placer au frais jusqu’à dégustation.

20160417-4

Le résultat était délicieux, et on va sans doute remettre ça dans quelques jours quand on fêtera l’anniversaire du Béluga avec ses grands-parents.

20160417-6

Bon dimanche !

Oeufs surprises en chocolat

26 Mar

Bonjour !

Exceptionnellement, je publie l’article dominical un samedi, pour vous laisser le temps de vous en inspirer d’ici le jour de Pâques.

20160326-7

.

Pour Pâques, cette année nous ne sommes pas chez les grands parents. J’ai donc eu l’occasion de réfléchir un peu à ce que je voulais proposer au Béluga, et en prévision j’avais soigneusement conservé les oeufs-boîtes en plastiques qu’il avait reçu l’an dernier. Comme sa nounou lui a offert de la friture en chocolat, nous en avons placé un peu dans chaque boîte oeuf, puis j’ai coupé de petites bandes de papier que le Béluga a décorées avec des gommettes et sur lesquelles j’ai écrit « Bon pour… » : pour un bisou, un petit cadeau surprise, un câlin, une partie de Uno, un jus d’orange pressé, une séance de peinture, etc. Comme petit cadeau, j’ai acheté un jeu de Mikado (qu’il réclame depuis qu’il y a joué chez ses grands parents), un mini kaléidoscope, un hélicoptère à fabriquer avec des ballons gonflables. Rien de fabriqué localement malheureusement, mais je n’ai pas eu l’énergie d’anticiper ces petits achats.

Nous avons aussi fait des oeufs surprise en chocolat grâce à une plaque de moules demi-oeufs en plastique que j’ai acheté il y a quelques années. Comme le Béluga n’est pas familier des oeufs Kinder, il a souhaité faire uniquement une couche de chocolat pâtissier – et c’est tant mieux car après avoir essayé dans mon coin je trouve difficile de déposer la couche de chocolat blanc (maison) sans faire fondre la couche de chocolat noir déjà étalée et solidifiée dans les moules ! Pourtant d’autres y arrivent très bien. Mais je manque sans doute de pratique : ça fait 6 ans que je n’avais plus fait de chocolats maison.

20160326-8.

Nécessaire pour 2 oeufs de 8 cm de long
– 100 g de chocolat pâtissier
– 1 petit bol
– 1 bain marie (pour moi, un bol à moitié rempli d’eau bouillante + un couvercle)
– 1 plaque avec 4 empreintes de 1/2 oeuf
– 1 frigo
– des surprises (pour moi, des petits mots doux et des pralines faites maison grâce à la recette de Linda Louis dans l’Atelier des bonbons bio, en utilisant 25 g d’amandes, autant de sucre et d’eau)
– 1 assiette chaude

20160326-4

Préparation
– Faire fondre le chocolat au bain marie.
– Quand le chocolat est fondu, le laisser tiédir jusqu’à environ 30 °C (le mon doigt trempé a la sensation d’un bain tiède).
– Déposer 2 cuillerées à café de chocolat fondu au centre de chaque empreinte puis incliner le moule pour répartir le chocolat dans les empreintes.
– Placer au frigo pendant 15 minutes.
– Déposer le reste du chocolat dans les empreintes, incliner pour répartir.

20160326-1– Placer au frigo pendant 1 h ou plus.
– Préparer les surprises à placer dans les oeufs. Démouler les demi oeufs, idéalement avec des mains munies de gants afin de ne pas déposer d’empreintes.

20160326-2– Verser de l’eau bouillante dans l’assiette pour la chauffer, l’essuyer puis y déposer un demi oeuf – une astuce de la Super Supérette.
– Remplacer le premier demi oeuf par un deuxième, placer la surprise dans le demi oeuf au bord chauffé, puis y accoler le deuxième oeuf.
– Recommencer pour former le second oeuf surprise.  20160326-3– Conserver dans un endroit frais. On peut emballer chaque oeuf avec un ruban de 2 cm de large et 60 cm de long. Je prépare un premier noeud et je l’enfile autour de l’oeuf puis, délicatement, je serre un peu puis je fais le second noeud.

20160326-6

.

Edit : Pour ceux qui en douteraient (les mêmes qui pensent que les moules pour flans démoulables supportent le bain marie…), le moule à chocolat en plastique (polycarbonate) ne passe PAS au lave-vaisselle. Du coup je me pose la question : pour l’an prochain, je rachète un en polycarbonate ou je passe au silicone ?

Nous avons profité de mon chocolat blanc inutilisé pour faire des dessins en chocolat. Le chocolat orange est teinté avec de l’urucum en poudre, celui à petits points verts avec de la spiruline en poudre. Entre chaque couleur, on a laissé solidifier au frigo (enfin, au congélateur pour aller plus vite, mais ça gondole un peu le dessin). Comme pinceau, j’ai utilisé un pinceau classique pour peinture que je réserve aux utilisations « mangeables ».

20160326-5

.

Si vous n’êtes pas chocolat, vous pouvez rester dans le thème des oeufs et du sucré en faisant de faux oeufs à la coque, sucrés (avec de la confiture d’abricot à la place du jaune) ou des rochers coco déguisés en poules.

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin mars

20 Mar

Bonjour !

Bientôt le printemps, j’ai des envies d’asperges vertes et de petits pois, et pourtant je n’ai même pas tenté toutes les recettes d’hiver qui me faisaient envie, comme ce plat cuit à l’étuvée créé par le chef Christophe Moret, le gâteau invisible aux pommes de terre ou celui betterave-buternut de Mamapasta.

.

Repas salade composée

20160320-1Le samedi midi, on essaye de se faire plaisir pour marquer le week-end, tout en ayant une préparation minimaliste pour ne pas se fatiguer plus. Au menu en général, une assiette composée. Ici, avec des carottes râpées, des dés de betterave, un reste de riz, des graines de courge. Mais aussi des artichauts marinés à l’huile, une vinaigrette au pesto, des crackers au romarin… et des pommes de terre sautées.

20160320-2.

Bentô salade composée

20160320-3Carottes râpées, dés de betterave, salade verte, falafels (décongelés), vinaigrette dans sa mini-bouteille.

.

Repas radis

20160320-4Des radis à manger avec du pain (de mie), des pâtes en sauce tomate de Doudou, de la purée de pomme en gourde.

.

Entre printemps et hiver

20160320-5Asperges vertes d’Espagne, vinaigrette.

20160320-6Riz et navet maffé.

.

Soupe orange

20160320-7Des carottes, des lentilles corail et un peu des légumes qui passent par là : poireau, navet ou panais, pomme de terre… Avec mon nouveau mixeur plongeant, de la marque Kenwood (l’arbre de rotation, est en inox, certaines pièces de la pale sont en plastique).

.

Déjeuner du jeudi

20160320-8Guacamole maison, gressins, riz aux épices, tajine de pomme de terre. Et en dessert, une délicieuse compote de pomme, dans laquelle ont été ajoutés en fin de cuisson des raisins secs préalablement marinés dans du Cognac. Miam ! Merci les collègues !

20160320-9

 

Bon dimanche !

Repas végétariens de début mars

13 Mar

Bonjour !

En vacances, j’ai eu la flemme de cuisiner les plats maintenant classiquement préparés par ma famille : tajine, risotto, quiches, soupes.

.

Assiette variée

20160313-1Carottes râpées, riz, salade verte, maïs en conserve, panisses.

.

Couscous de Marie

20160313-2Un couscous avec du chou, des carottes, des pommes de terre, des navets, des courgettes, des pois chiche…

Et en dessert, de la chantilly de coco et des cuillères en chocolat.

20160313-3

.

Tarte aux pommes de beau-papa

20160313-4Sa première tarte aux pommes, avec un fond de compote. Délicieux !

.

Assiette de La Rade

20160313-5Une assiette du bar restaurant La Rade à l’Estaque, demandée sans le chèvre chaud et sans la tapenade.

.

Burger de Big Fernand

20160313-6

A l’entrée de la galerie commerciale Les Docks de Marseille se trouve un nouveau resto : Big Fernand, l’atelier du hamburgé. En passant, j’ai parcouru la carte et eu la grande satisfaction de repérer facilement (en vert clair) un burger végé à la carte et une option végé pour les burgers sur mesure. J’explique à mon beau-père, avec qui le Béluga et moi étions en promenade, que le steak est remplacé par un grand champignon. Il bougonne : « Je ne vois pas l’intérêt de manger un burger avec un champignon, c’est vraiment n’importe quoi. » Décontenancée, je glisse : « J’aime bien les burgers parce que ce sont des sandwichs chauds, moelleux et juteux. » puis je me tais, toujours surprise, malgré les années, par l’ampleur de la différence de nos ressentis en terme de cuisine (et d’écologie, mais c’est un autre sujet). J’ai donc été surprise et très contente quand, à l’issue de la balade, il a proposé qu’on déjeune dans ce resto !

Le Béluga et lui ont mangé de la viande, moi j’ai commandé un « Lucien » sans fromage. A la caissière qui me demandait si je voulais remplacer par un autre fromage, j’aurais dû demander une tranche d’aubergine, je suis sûre que ça aurait été meilleur ! Le pain était tout à fait bon, le champignon aussi malgré sa taille un peu décevante (il est plus petit que le pain). Les frites sont faites maison et assaisonnées avec de la poudre d’oignon, pourquoi pas. Le ketchup est très bon. En boisson, j’ai pris un thé blanc à la pêche, sympathique. De ce que j’ai vu, il n’y a pas de dessert végétal. Il y a une salle dans le resto, une terrasse intérieure calme et lumineuse et une terrasse extérieure devant l’entrée des Docks. Côté prix, c’est assez cher, en accord avec ceux des boutiques de la galerie commerciale. A noter, on peut acheter à emporter (la commande se fait de toute façon au comptoir). Pour avoir un autre avis sur cette chaîne de magasins, jetez un œil à l’article du blog Burger végétarien à Paris, qui a testé les burgers végé (avec fromage) de nombreux restos.

A tester la prochaine fois aux Docks, le hamburger végé et le bagel végé du restaurant Bieh, aussi situé dans les Docks.

.

Galette falafel

20160313-7Chez Manou’ché, rue Oberkampf, une délicieuse galette cuite à la commande et garnie de falafels, latiue, tomate, oignons au persil, tahin… ici avec un supplément aubergines. Miam !

20160313-8.

Bun chai

20160313-9

Toujours le Bun chai de Café Lux, à commander et à récupérer sur place. A la place de la sauce nuoc-mâm, je mets un peu de sauce soja et un peu de vinaigre de riz (du vinaigre de pomme ferait aussi l’affaire).

.

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin février

28 Fév

Bonjour !

Beaucoup de fatigue ces dernières semaines, les vacances ont été plus que bienvenues ! Du coup nos menus ont été particulièrement simples et peu variés, et j’en profite pour partager quelques uns de mes petits déjeuners.

.

Bentô chirashi

20160228-1Du riz accompagné de tranches d’avocat et assaisonné de graines de sésame, de sauce soja, d’un peu d’algue nori déchirée et éventuellement d’allumettes de tofu fumé (décongelé). Le résultat au moment de la dégustation ressemble à ceci :

20160228-2Et voici le résultat emporté dans une boîte à un seul compartiment – la nori est alors transportée à côté de la boîte.

20160228-3

.

Panisses

20160228-4

D’après ma recette de feignasse. En vacances à Marseille, on s’est bien sûr régalés des panisses achetées directement dans les baraques.

.

Biscuits au chocolat

20160228-5

Biscuits au chocolat toujours inspirés de la recette de Melle Pigut, ici sans gluten avec de l’huile de coco à la place de l’huile d’olive.

.

Pudding de chia

20160228-6

J’ai un paquet de graines de chia depuis très longtemps, que je termine en faisant des pudding. Pour une texture idéale selon mes goûts, je mélange 1 mesure de graines pour 6 mesures de liquide (lait de riz du Béluga, naturellement sucré), une mini pincée de mélange pour th chai et je laisse imbiber une nuit. Puis je déguste comme ça ou avec quelques morceaux de fruits.

.

Granola et yaourt

20160228-7Pour un petit déjeuner à emporter, je superpose une épaisse couche de yaourt de soja nature (Sojade, pot de 400 g), une couche de noix de coco râpée, une épaisse couche de Country Crisp Chocolat. La noix de coco permet d’isoler le granola de l’humidité du yaourt – utile quand je ne déjeune qu’en milieu de matinée.

.

Petit déjeuner en chambre d’hôtes

20160228-8

Nous n’avions pas pas prévenu, lors de la réservation, que nous ne consommions pas de produits animaux, et ça n’a pas posé problème : il y avait deux fois trop à manger ! Une fois évités les yaourts, fromages, jambon et madeleine maison, il restait 2 sortes de pain, 3 sortes de confiture, une belle salade de fruits, du jus d’orange fraîchement pressé et du thé ou du café. Le tout sans avoir abordé la question avec les hôtes.

.

Et voici les recettes qui me font envie en ce moment, pour quand j’aurai l’occasion de cuisiner pour des apéros :

Bon dimanche !

Barquettes à la confiture

21 Fév

Bonjour !

Le Béluga aime les barquettes à la fraise de Lu. Il n’a pas l’occasion d’en avoir envie en supermarché puisque nous n’y allons pratiquement jamais, mais notre boîte à biscuits (boîte à gâteaux à croquer de Derrière la porte) lui rappelle en dessin l’existence de ces biscuits. J’ai donc décidé d’en faire moi-même, car bien sûr celles de Lu comportent des œufs, des arômes et aucun ingrédient bio.

J’utilise toujours la même recette de génoise, que je décide de nommer « génoise César » car elle est composée de « 4 tiers », comme le mandarin enseigné par César à Marius : 1 de farine, 1 de sucre, 1 de yaourt et 1 du reste (poudre à lever, huile, eau). Toujours pas besoin d’œuf pour ce gâteau qui se tient parfaitement aussi en version sans gluten, surtout si on utilise du yaourt ou du lait de soja.

Pour la garniture de confiture, la plupart des recettes l’ajoutent après cuisson : il faut gélifier la confiture et l’ajouter après cuisson dans les barquettes qu’on a creusées. Ceci permet d’obtenir une couche de confiture bien centrée, bien régulière et qui peut se « peler » comme dans les barquettes Lu. Mais en bonne feignasse, j’ai préféré ajouter la confiture avant la cuisson, sans rien y ajouter, comme Marie Laforêt dans la recette de barquettes à la framboise de son livre « Desserts gourmands sans oeufs ni lait ».

Pour la forme, il se vend des moules spéciaux en forme de barquette, mais comme je ne compte pas faire ces gâteaux tous les 4 matins, je n’ai pas investi : j’ai utilisé mes moules à mini-muffins – il faut que j’essaye aussi dans mes moules à mini financiers (ceux qui me servent pour fabriquer du chocolat blanc végane). Leur seul désavantage est que le silicone, contrairement au métal, est isolant, donc la croûte des gâteaux n’est pas croustillante comme dans les barquettes du commerce.

20160221-1

Ingrédients pour 15 barquettes
– 50 g de farine de blé OU 35 g de farine sans gluten + 15 g de fécule ou de graines de lin moulues
– 50 g de sucre
– Un peu moins de 1/4 de sachet de poudre à lever (un peu moins de 1/2 cuillerée à café)
– 1 belle pincée de vanille en poudre
– 1 cuillerée à café d’huile
– 50 g de lait de soja OU 50 g de yaourt ou crème dessert à la vanille (diminuer alors la quantité de sucre !) + 2cuillerées à soupe d’eau
– 50 g de confiture sans pépin ou de gelée (framboise, fraise, abricot, cassis…) ou pâte à tartiner au chocolat

Préparation
– Préchauffer le four à 180 °C si votre moule est en métal, à 190 °C s’il est en silicone.
– Huiler les empreintes du moule s’il est en métal, les mouiller et les égoutter s’il est en silicone.
– Faire fondre la confiture sur feu doux.
– Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la poudre à lever puis ajouter l’huile et le lait (ou le yaourt et l’eau).
– Déposer 1 grosse cuillerée à café de pâte à gâteau dans chaque empreinte huilée. Attention, les moules ne doivent pas être remplis à ras bord sinon ils vont déborder lors de la cuisson.
– Ajouter 1/2 cuillerée à café de confiture au milieu de chaque empreinte.
– Enfourner 10 minutes.
– Laisser tiédir avant de démouler.
– Consommer dans les 2 jours ou congeler.

20160221-2.

Remarques

  • Version sans gluten : Dans les gâteaux, pour la farine sans gluten, j’aime utiliser un mélange moité farine de riz semi complet (20 g ici), moitié farine de maïs (15 g ici). Je pense que ça doit marcher aussi avec seulement de la farine de riz, mais bien sûr la couleur des biscuits ne sera pas aussi jaune. Les graines de lin moulues sont une alternative à la fécule. Une fois moulues, elles doivent entre conservées au frigo ou au congélateur, et utilisées rapidement (sinon elles rancissent).
  • Je liquéfie la confiture en la chauffant. Marie Laforêt la mixe avec un petit peu d’eau puis la filtre pour retirer les graines (elle utilise de la confiture de framboise).
  • Ceux qui ajoutent la confiture après la cuisson des gâteaux, comme la Super Supérette, creusent un sillon dans les gâteaux avec un ustensile dédié (vendu avec les moules) ou une cuillère, puis déposent la confiture préalablement bouillie avec un peu d’agar (1 pincée d’agar pour 50g de confiture).
  • Les moules à barquette peuvent être des moules individuels en métal ou des plaques de moules en silicone, avec 12 à 15 empreintes. Certains moules, comme celui de Yoko Design, ont des empreintes dont la forme est conçue pour cuire les navettes à l’envers puis les démouler et verser la garniture dans le creux qui apparait. D’autres moules, comme celui de Demarle ou d’Halwati shop, sont vendus avec un accessoire qui permet de créer le creux dans la pâte en appuyant sur les navettes juste sorties du four. Dans tous les cas, un moule en silicone donnera une croûte moins croustillante qu’un moule en métal.
  • Version ronde : Remplacer les moules à barquette par des moules à mini muffin et éventuellement l’accessoire par un gros bouchon, comme ici.
  • Ingrédients pour 20 barquettes : 65 g de farine de blé OU 45 g de farine sans gluten + 20 g de fécule ou de graines de lin moulues, 65 g de sucre, 1/3 de sachet de poudre à lever, 1,5 cuillerée à café d’huile, 65 g de yaourt ou lait de soja ou crème dessert à la vanille (diminuer alors la quantité de sucre !), 65 g de confiture sans pépin ou de gelée (framboise, fraise, abricot…) ou pâte à tartiner au chocolat.

.

Bon dimanche !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 777 autres abonnés