Tag Archives: Alimentation éthique

Gâteau Favori, coco et Grand Marnier

7 Feb

Bonjour !

En cherchant à créer un gâteau pour l’anniversaire de ma mère, je suis tombée sur le Favori, un gâteau de la chaîne de pâtisseries La Romainville. Il y est décrit comme « moka à la crème noix de coco, sirop Grand-Marnier et génoise blanche. » Un moka sans café, avec de la noix de coco et du Grand Marnier ? C’est exactement dans les goûts de ma maman et dans mes capacités culinaires !

.

20160207-3

Vous l’avez vu réalisé ici, et je voulais en partager les détails, pas tellement pour la recette qui est une application de celle-ci, mais plutôt pour les astuces de réalisation. En particulier pour le moule, j’ai utilisé ce que ma mère avait dans ses placards : un moule à charlotte, et c’est vraiment parfait pour un gâteau à étages de 6 à 8 parts – les bords du gâteau sont un peu en biais mais c’est totalement masqué par la crème qui couvre le gâteau.

.

20160207-4

.

Ingrédients pour 6 personnes (un gâteau de 20 cm de diamètre)

Génoise
– 200 g de farine de blé blanche
– 200 g de sucre (j’ai utilisé moitié sucre de coco, moitié sucre blanc)
– 1 sachet de poudre à lever
– 150 g d’huile de coco
– 100 g de yaourt de soja
– 150 g d’eau

Crème
– 40 g de sucre
– 20 g de fécule (2 cuillerées à soupe + 1 cuillerée à café)
– 1 grosse pincée d’agar-agar (1/8 de cuillerée à café)
– 400 ml de lait de coco
– 4 cuillerées à soupe d’huile de coco (50 g)

Montage
– 6 cuillerées à soupe de Grand Marnier
– 50 g de noix de coco râpée ou d’amandes effilées

Préparation
Préparer la génoise : Allumer le four à 180 °C. Huiler un moule à charlotte et le chemiser de papier cuisson (un rond pour le fond, une bande pour le côté). Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs (farine, sucre, poudre à lever, vanille). Dans un bol, mélanger l’huile de coco et l’eau, bouillante, afin de faire fondre l’huile de coco. Quand le four est chaud, les ingrédients liquides (huile de coco + eau, yaourt) au mélange sec. Verser dans le moule et enfourner jusqu’à ce qu’une lame plongée au centre du gâteau ressorte propre. Il faut compter 50 minutes environ. Laisse tiédir avant de démouler.
Préparer la crème : Dans une casserole, mélanger le sucre, la fécule et l’agar. Incorporer le lait de coco et cuire en remuant jusqu’à épaississement de la crème. Laisser refroidir à couvert (pour éviter la formation d’une croûte sur la crème).
Découper la génoise : Quand la génoise est complètement refroidie, la couper en trois dans l’épaisseur. J’utilise un couteau à pain et m’aide de 3 cure-dents positionnés sur la ligne de découpe.

20160207-1

Faire le montage : Dans un plat, déposer la première couche de génoise, imbiber de Grand Marnier puis tartiner de crème en couche assez épaisse, à l’aide d’un couteau sans dents ou d’une pelle à tarte. Ajouter la deuxième couche de génoise, imbiber de Grand Marnier, tartiner généreusement de crème puis ajouter la troisième génoise et recouvrir le tout de crème, en couche plutôt fine. Il doit vous rester un peu de crème. Placer le gâteau au frigo pour que la crème durcisse, puis décorer avec le reste de crème et saupoudrer de paillettes de noix de coco ou d’amandes effilées. Conserver au frais.

20160207-10

Version avec 1/16 de cuillerée à café d’agar. La crème est un petit peu trop souple à mon goût.

 

20160207-5

Version avec 1/8 de cuillerée à café d’agar. Texture parfaite !

.

Remarques

  • Pour une version sans soja, sans gluten, sans coco, etc, je vous réfère à ma recette de base pour gâteau à étage. J’ai choisi une version avec soja et gluten car ça correspondait aux ingrédients disponibles et que ça donne un gâteau à la fois souple et solide, comme le montre la photo ci-dessous.
  • Le Grand Marnier est facultatif, le gâteau est délicieux sans. J’ai d’ailleurs fait la moitié du gâteau sans alcool en imbibant seulement une petite moitié de gâteau (3 cuillerées à soupe de Grand Marnier suffisent alors) : j’ai imbibé moins de la moitié en comptant que le Grand Marnier s’étalerait sans doute un peu plus que là où je l’avait déposé, et j’ai inséré de cure-dents pour repérer la moitié non imbibée, que j’ai ensuite différencié avec des paillettes de couleur différente.

20160207-2

  • Le sucre de coco est facultatif, je l’ai utilisé parce qu’il y en avait dans les placards de ma mère. On peut le remplacer par du sucre complet si on veut conserver la couleur brune de la génoise, ou par du sucre raffiné si on veut une génoise claire comme ci-dessous.

20160207-7

  • Ce gâteau s’emporte sans s’abîmer, pourvu que vous trouviez une boîte assez haute. Ici j’ai utilisé une boîte à fromages et du scotch pour la maintenir fermée.

20160207-9

  • Ce gâteau est aussi délicieux le lendemain du montage, c’est à dire le surlendemain de la cuisson des gâteaux.

20160207-6

.

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin janvier

31 Jan

Bonjour !

Voici quelques repas de week-end, généralement à base de restes + crudités le samedi midi, mais plus travaillés le dimanche, et des repas de semaine très sommaires… mais c’est comme ça que se passent les semaines ici, surtout en ce début d’année chargé pour moi.

.

Déjeuner pot-au-feu

20160131-1

Pot au feu avec carotte, poireau, navet, pomme de terre, chou, oignon, saucisse du commerce et seitan aux haricots noirs

20160131-2

Coeur coulant au chocolat (sans oeuf évidemment, et sans gluten pour compenser le seitan) et tranches de poire

.

Soupe de fée

20160131-3

Dans la famille de Doudou, on sert d’abord le bouillon du pot au feu, puis le plat, lors du même repas. Dans la mienne, on arrose un peu le plat de bouillon, et on sert le reste le soir, en y faisant cuire de petites pâtes. Le nom « soupe de fée » vient des yeux », petites gouttes de graisse brillante à la surface de cette soupe. Comme la version végétale est moins grasse que la version carnée, j’ai ajouté un soupçon d’huile d’olive pour former les « yeux ».

.

Risotto à la courge

20160131-4

Une délicieuse création de Doudou.

.

Tarte à l’oignon

20160131-5

De même, une création de Doudou, avec pâte feuilletée du commerce.

.

Purée « jambon »

20160131-6

Un repas vite fait, avec de la purée maison et des tranches de tofu fumé.

.

Pâtes au poireau

20160131-7

Pâtes assaisonnées d’un reste de fondue de poireau. Doudou fait une casserole entière de fondue de poireaux (avec purée de cajou ou d’amande blanche, même si le meilleur goût est obtenu à mon avis avec du lait de soja – qu’on ne consomme quasiment jamais). On la mange sur du pain, dans des galettes,  sur un fond de tarte ou, comme ici, avec des pâtes.

.

Nouvelle tartine anti-Doudou

20160131-8

Dans ma famille, on aime les tartines de foie de morue. Dans celle de Doudou, on déteste. Depuis que nous sommes végé, je ne consomme plus de foie de morue, mais il se trouve que de temps en temps j’ai envie de tartare d’algues. Que Doudou déteste autant que le foie de morue.

.

Panisses

20160131-9

Achetées toutes prêtes, juste frites dans un mélange moitié huile d’olive, moitié huile de cuisson (huile de tournesol désodorisée).

.

Assiette du samedi midi

20160131-10

De la mâche, des avocats (de temps en temps, j’en ai une envie subite), des quichettes carotte-tofu fumé initialement faite avec et pour le Béluga.

.

Déjeuner express-restes

20160131-11

Betteraves cuites sous vide, graines de courgette, reste de carottes crues, reste de tofu fumé. Avec du pain, et en dessert, des tranches d’ananas restant après la confection d’un soleil antillais.

.

Déjeuner express-restes 2

20160131-12

Ce matin-là, j’ai jeté dans ma boîte un reste de polenta, un reste de tofu fumé et de la mâche.

.

Soupe de pois cassés

20160131-13

Soupe pois cassés – carotte de Doudou, transporté dans un ancien pot de 700 g de purée d’amande blanche (qui devient totalement hors de prix : 22 € le pot !), accompagnée de pain. Non photographié, une clémentine.

.

Pâtes au chou fleur

20160131-14

Comme vous le savez, c’est ma recette de prédilection avec le chou fleur. Comme toujours, réalisée par Doudou.

.

Déjeuner du jeudi midi

20160131-15

Endives à la vinaigrette, houmos du commerce, pain aux noix, tartinade de pois cassés. J’ai bien évidemment repris de tout après cette première assiette !

.

Et pour finir sur une note sucrée, une crème dessert au chocolat dégustée avec des tranches de poire.

20160131-16

En général, en guise de dessert on mange juste des morceaux de fruit frais. De loin en loin, on y ajoute des morceaux de chocolat noir (sous forme de pépites de chocolat pâtissier pour le Béluga) ou une crème dessert au chocolat (maison comme ici, ou du commerce). Et le week-end, de temps en temps, je fais un gâteau (là, Doudou voudrait un cheesecake, moi un gâteau aux pommes ou au chocolat, cuit à la vapeur).

.

Bon dimanche !

Korean pancakes

24 Jan

Bonjour !

Une amie américaine d’origine coréenne nous a fait découvrir cet été les « korean pancakes », de grandes et épaisses galettes garnies de légumes, que nous avions coupées toutes chaudes en bouchées puis dégustées trempées dans de la sauce soja. Le nom coréen semble être « jeon » mais je préfère garder celui transmis par notre amie.

20160124-9

D’après elle, selon l’épaisseur des légumes, coupés en allumettes ou râpés, la galette est rustique ou raffinée. Dans tous les cas, le secret est la patience lors de la cuisson de la galette.

J’ai eu envie de tenter cette recette avec des panais que Doudou et moi n’arrivions pas trop à accommoder. Et aussi avec des cébettes, qui ne m’inspiraient aucun plat. Ce fut une révélation : on a trouvé la recette qui nous fait sourire quand le panier de légumes contient des panais, et elle est même faisable un soir de semaine !

20160124-1

.

Ingrédients pour 2 personnes
– 1 panais (100 g de chair)
– 2 cébettes (60 g)
– 125 g de farine de blé OU 45 g de farine de blé semi complet + 45 g de farine de maïs + 45 g de farine de pois chiche
– Facultatif : 1 pincée de sel
– 250 mL d’eau
– Pour cuire : 3 cuillerées à soupe d’huile (huile d’olive ici)
– Pour servir : de la sauce soja

Préparation
–  Couper des panais en bâtonnets très fins (ou les râper). Couper les cébettes en tranches fines.
– Mettre les légumes dans un saladier, ajouter la farine, éventuellement le sel, puis l’eau pour qu’en remuant tous les légumes soient bien enrobés d’une sorte de pâte à crêpe un peu épaisse.

20160124-3– Mettre un généreux fond d’huile dans une poêle chaude, puis verser assez de mélange pour recouvrir la poêle sur un demi centimètre d’épaisseur. Avec les quantités données, ici, on remplit une poêle à crêpes ou 2 poêles à pancakes.
– Laisser cuire assez longtemps avant de retourner pour que la pâte cuise à coeur : environ 7 minutes de chaque côté.
– Passer une spatule sous la galette pour la détacher de la poêle, puis poser une assiette retournée sur la poêle et retourner avec l’ensemble, puis faire glisser la galette retournée dans la poêle (technique de l’omelette de Gisèle). Je profite du retournement pour huiler un peu la poêle.

20160124-6– Laisser cuire plusieurs minutes sur l’autre face.
– Couper en morceaux avec des ciseaux puis servir avec un peu de sauce soja.

20160124-7

20160124-4

.

Remarques

  • Forme des légumes : Les légumes doivent être coupés en forme de filaments, pas en dés, car cette forme participe à la cohésion de la galette.
20160124-2

Doudou à la cuisine après le boulot

  • Variante de légumes : Le panais apporte un goût sucré qui est relevé par le goût vert des cébettes. On peut remplacer les cébettes par le blanc et la moitié du vert d’un petit poireau (65 g de matière), coupé très finement. De nombreuses variations de garniture sont possibles, comme le montre l’article « jeon » de Wikipedia. Pour les quantités de farine de cette recette, il suffit d’avoir 1 bol de légumes coupés en fins bâtonnets.

20160124-5

  • Choix de la poêle : La galette se retourne plus facilement si elle est cuite dans une poêle antiadhésive. Mais le plus important est qu’elle soit assez cuite, sinon elle se déchirera. Donc si comme moi vous n’êtes pas du genre patient en ce qui concerne la cuisson, préférez des galettes individuelles de la taille de pancakes, qui cuiront plus vite que de grandes galettes. Dans tous les cas, si de petits morceaux de galette restent attachés à la poêle, détachez-les avec une spatule (en bois ici) et dégustez-les, ils sont délicieusement croustillants !   20160124-8

.

Bon dimanche !

Repas végétariens de début janvier

17 Jan

Bonjour !

Voici encore quelques repas de vacances, et des repas de fête pris pendant les premiers week-ends de janvier. Désolée pour ceux qui sont d’humeur détox, comme ici on ne fait pas d’orgie de foie gras et compagnie pendant les fêtes, on continue de manger avec gourmandise juste après…

Et comme ce sont eux qui nous recevaient, ce sont nos encore proches qui ont cuisiné pour nous. Merci !

.

Diner de papa 1

20160117-1

Soupe de légumes avec quelques miettes de truffes20160117-2Gnocchi véganes du commerce, crème de soja, tranches de truffe

.

Diner de papa 2

20160117-3Tarte à la fondue de poireau et tomates cerises

.

Diner de beau-papa

20160117-4

Brick aux pommes de terre et olives noires (avec le reste de feuille de brick des aumônières de Noël)

.

Déjeuner de belle-maman

20160117-7Avocat, laitue, houmos, baguette

20160117-5Tajine avec navet boule d’or, carotte, patate douce, pois chiche, amande, pruneau et de la semoule de blé

.

Dîner de belle-maman

20160117-6 Soupe de lentilles, servie avec un filet d’huile d’olive

.

Déjeuner de la grand-mère de Doudou

20160117-8Spaghetti avec sauce tomate faite maison

.

Apéro au Hard Rock Café

20160117-9Chips de maïs et salsa, cocktail sans alcool

.

Diner du cousin américain

20160117-10Velouté de brocoli, servi avec des noix de pécan

20160117-11Penne aux champignons

20160117-12Gâteau marbré fait par moi-même, sur la base des muffins choco-banane (je vide mon congélateur, où j’avais stocké des bananes en vue d’en faire des glaces) – j’ai séparé la pâte en 2 avant d’ajouter 15 g de cacao en poudre dans 1 des 2

.

Déjeuner d’amis

20160117-13Bâtonnets de carotte et de cerfeuil tubéreux (une découverte, c’est délicieux !), guacamole, pain grillé (que les végés ont trempé dans le guacamole et les non végé ont couvert de foie gras)20160117-14Risotto aux champignons et à la courge (les non véganes l’ont noyé dans la crème fraiche et le parmesan râpé)20160117-15Fondant au chocolat réalisé par moi-même et transporté dans son moule + un sac à tarte en tissu.

.

Déjeuner du Béluga chez les amis : soupe encore congelée dans son moule en silicone, tranches de faux jambon, sauce tomate maison encore congelée (sous le paquet de simili-carné), penne. Le tout transporté dans une boîte hermétique Onyx.

20160117-16.

Et par souci de transparence et pour me rappeler pourquoi j’ai arrêté le pain maison, voici la pompe à l’huile dont je vous avais parlé ici. Un goût délicieux mais une levée insuffisante. Je l’avais pourtant placé dans mon four à peine préchauffé puis éteint et laissé plusieurs heures. Vivement des températures plus chaudes !

20160117-17

.

Bon dimanche !

Carteddate – roses siciliennes

10 Jan

Bonjour !

La grand-mère de Doudou est née de parents siciliens, en Tunisie, et elle vit en France depuis 1958. Sa cuisine est donc un mélange passionnant. Pour Noël, selon son inspiration, elle prépare des makrout et des debla (Tunisie), des carteddate, de la pignolata et une sorte de cuccidatti qu’elle appelle « cachechifico » (Sicile).

.

Les carteddate (on prononce « kartédjiaté ») ou cartellate, sont des pâtisseries légères (en texture, pas en calories !) et croustillantes en forme de roses. Comme les canistrelli, la pâte est à base de farine, huile et vin blanc. Les roses sont formées puis frites dans l’huile, trempées dans du miel ou un sirop de sucre puis saupoudrées de graines de sésame.

20160110-1

.

Tout ceci semble sans doute diaboliquement calorique et sans grand intérêt gustatif ? En tout cas, ça se laisse bien manger… Enfin, surtout quand on ne se gave pas préalablement de foie gras, dinde farcie à la saucisse et de fromage puis de bûche ! Je m’en régale donc, dans mon assiette des 13 desserts composés principalement de petits morceaux de fruits frais ou secs.

Et surtout, j’aime les préparer avec la grand-mère de Doudou, pour le plaisir de papoter en préparant ensemble quelque chose qui sera dégusté par la famille et les amis.

20160103-15

.

Ingrédients pour un grand saladier de roses
– 500 g de farine de blé
– 100 mL d’huile (huile d’olive ou huile de tournesol désodorisée)
– 200 mL de vin blanc
– 1 casserole de taille moyenne avec 3 cm d’huile de friture
– 1 casserole de taille moyenne avec 5 cm de sirop de sucre (250g de sucre, 250g d’eau, le jus de 1/2 citron)
– 50 g (5 cuillerées à soupe) de graines de sésame

Préparation
– Mélanger la farine et l’huile puis ajouter assez de vin pour former une boule de pâte.
– Étaler la pâte le plus finement possible. On la sépare en petites boules qu’on aplatit à la main qui qu’on passe au laminoir : chaque portion de pâte passe plusieurs fois au cran le plus large (cran 5), puis plusieurs fois au cran 3, puis plusieurs fois au cran 1. Entre chaque passage au laminoir, on replie chaque large bande en 3 dans la longueur.
– Couper des bandes de 3 cm de large sur 25 à 30 cm de long, avec une roulette à pizza ou une roulette crantée.

20160110-4
– Former les roses en pinçant fort la pâte. Il est très important de ne pas serrer le pliage, car les roses vont gonfler à la cuisson (si une rose est trop serrée, elle éclatera à la cuisson).

20160110-2
– Allumer le feu, plutôt doux, sous l’huile de friture.
– Poser une passoire au-dessus de l’évier ou d’un saladier, pour récupérer l’huile de friture gouttant des roses.
– Déposer délicatement, avec une écumoire, quelques roses à l’endroit dans l’huile.

20160110-5
– Quand elles sont cuites en dessous, les retourner.
– Quand le dessus des roses est cuit, les récupérer délicatement, laisser l’huile égoutter puis déposer dans la passoire pour qu’elle finissent d’égoutter.
– Cuire ainsi toutes les roses.
– Une fois la friture finie, préparer le sirop de sucre en le faisant bouillir à feu moyen.
– Baisser le feu puis déposer, toujours délicatement, quelques roses frites, cette fois-ci en les déposant d’abord à l’envers.
– Quand le dessus est nappé de sirop, retourner les roses afin qu’elles s’imbibent de sirop dessous et entre les pétales.

20160110-6

A gauche, rose imbibée de sirop dessus et dessous. A droite, roses en train de frire : 3 viennent d’y être déposée, 2 viennent d’être retournées.

– Récupérer délicatement les roses et les placer dans le saladier de service.
– Saupoudrer les roses de graines de sésame.
– Quand toutes les roses sont imbibées de sirop, verser le reste de sirop par-dessus.

20160110-7

.

Remarques

20160110-3

  • Version sans friture : Apparemment, certains réalisent une cuisson au four.
  • Version sans sirop de sucre : Les recettes traditionnelles utilisent du miel, du vinocotto (à base de moût de raisin cuit) ou du sirop de figues cuites.

.

Je sais que cette recette, qui pour moi correspond à Noël, arrive au moment des envies de diète amaigrissante pour certains et de galette des rois pour d’autres… dans ce cas vous pouvez la garder sous le coude pour Mardi gras.

Pour l’épiphanie cette année, j’ai déjà fait une galette à la frangipane (avec deux pâtes feuilletées du commerce et un mélange lait végétal/graines de lin moulues pour le liant) et ce week-end je tente un gâteau des rois version pompe à l’huile.

Bon dimanche !

Canistrelli à l’anis

27 Dec

Bonjour !

J’espère que vous avez passé un chaleureux Noël. Ici ça s’est bien passé malgré l’absence d’un disparu. Je vous montrerai les repas dimanche prochain. J’ai aussi reçu des cadeaux qui m’ont comblée :

  • le livre « Tresses et torsades » de Marion Blush : plein de coiffures parfaites pour cheveux longs et salle de bain minimaliste
  • un mixeur plongeant de Kenwood avec accessoires (bras de mixeur en inox détachable du moteur, fouet électrique)
  • un pyjama-déguisement de dinosaure par ma belle-soeur qui a le même et grâce auquel on a une eu sacré partie de rire (ce qui compense sa fabrication sans doute lointaine et dans des conditions éthiquement discutables)
  • un stylo bille à corps en bois et à mine remplaçable (la boutique La Passerelle reprend les mines vides)
  • une robe Abyss Création
  • un loto à l’ancienne du génial magasin Empereur à Marseille

    20151227-5

    Carton de loto, marques en plastique, et dans le coin en haut à droite, roses en chocolat (chocolat patissier, sucre, végétaline, corn flakes) de tatie Marie

Voici la recette des canistrelli à l’anis de tatie Marie, qui remplace désormais la précédente recette que j’avais. Elle a plus de goût car elle contient plus d’anis. Elle semble aussi plus conforme à la recette traditionnelle, car elle a comme ingrédient du vin blanc (dont l’alcool disparait à la cuisson).

Tatie Marie achète du  vin blanc « spécial cuisine » en mini bouteilles ou en briquettes. Moi je fais cette recette quand on a un fond de bouteille de vin blanc à terminer (ça marche sans doute avec du Champagne… à essayer !) et pas d’invités ni de risotto de prévus (je n’ai jamais réussi à apprécier le goût de l’alcool). Bien sûr je pourrais congeler le reste de vin en attendant le prochain risotto… Mais aujourd’hui, c’est l’occasion de faire des biscuits avec le Béluga et de les offrir pour souhaiter la nouvelle année à nos proches.

Pour ceux qui répondraient qu’ils ne peuvent plus rien avaler après les fêtes, je dirais que les graines d’anis sont réputées aider la digestion. Et si vraiment c’est régime, ces biscuits se conservent bien dans une boîte en métal.

20151227-4

.

Ingrédients pour une plaque de cuisson
– 250 g de farine de blé blanche
– 75 g de sucre blond
– 1 sachet de poudre à lever
– 5 cuillerées à soupe de graines d’anis vert
– 80 mL de vin blanc
– 50 mL d’huile neutre (ici huile de tournesol désodorisée)

Préparation
– Mélanger les ingrédients dans l’ordre et former une boule de pâte.
– L’étaler sur 0,5 à 1 cm d’épaisseur. On peut le faire au rouleau ou simplement à la main.
20151227-1
– Avec un couteau sans dents (ou une roulette à pizza), découper des losanges.
– Les placer espacés sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.
– Laisser lever 30 minutes. Je laisse reposer un peu moins, le temps que le four chauffe.
– Enfourner pendant 11 min à 180 °C.
20151227-2– Laisser refroidir. Je retourne les biscuits une fois tièdes afin qu’ils sèchent bien en dessous.

20151227-3

La cuisson sur une plaque (à l’arrière de la photo) dore le fond des biscuits, à la différence de la cuisson sur grille (avant de la photo)

.

Entre Noël et le jour de l’an, j’ai également été tentée de préparer avec le Béluga des sucettes de sucre candi mais j’ai craint qu’il ne soit obsédé par l’idée du sucre présent en permanence dans les pots… Je vais donc attendre quelques années avant de lui proposer cette activité.

Bon dimanche et bonnes fêtes de fin d’année !

Repas végétariens de début novembre

8 Nov

Bonjour !

Voici la suite de mes repas de vacances, tous préparés par des personnes qui ne sont pas végétariennes. Merci la famille !

.

Assiette multicolore

20151108-1

Haricots « beurre », mélange de riz blanc, rouge et noir, galette végétale réalisée avec un reste de farce de légumes farcis, haricots plats en sauce tomate.

.

Soupe d’enfance

20151108-2

Soupe de légumes épaissie de petites pâtes « lettres ».

.

Légumes farcis

20151108-3

.

Déjeuner d’automne

20151108-4

Carottes, râpées, avocat, salade.

20151108-5

Lasagnes à la courge, aux morilles, noix et crème de soja.

.

Les plats classiques

20151108-6

Pâtes au four, aubergines frites et sauce tomate

20151108-7

Tajine de légumes aux pois chiche, pruneaux et amande, accompagné de semoule

20151108-8

Soupe de légumes et panisses

.

Soupe de lentilles du Puy

20151108-9

Accompagnée non pas crème fraîche, mais d’huile d’olive. Mmmmh !

.

Repas buffet de Dimitri traiteur

20151108-10

Verrines aux légumes, verrines aux algues et pignons, sandwich au guacamole, sandwich à la margarine et crudités (radis, courgettes et fenouil, tomate). Il y avait aussi un plat chaud végétalien, illustré ci-dessous, et des accompagnements dont un végétalien (de la kasha aux courgettes). Dimitri traiteur conçoit des plats d’inspiration russe.

Le soir, semoule avec le reste de plat végé, du tofu aux légumes et sauce tomate.20151108-11

.

Assiette du jour Sol Semilla

20151108-12

Un déjeuner à la cantine de Sol Semilla, forcément sur le thème des super aliments.

.

Les recettes que j’ai envie de tester : du pamplemousse grillé, de la salade de céleri rave aux pommes (même si on n’aura pas de céleri rave ces 5 prochaines semaines, grâce à l’option « légume à éviter » de l’abonnement Alternoo), une tarte aux poireaux et aux noix, les cookies au chocolat et cacahuète de Béné, le gâteau au chocolat de Minimalist Baker (en anglais) et le moelleux au chocolat de Ma végétable.

Bon dimanche !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 759 autres abonnés