Archive | Automne RSS feed for this section

Repas végétariens de fin novembre

3 Déc

Bonjour !

Voici un échantillon de nos repas de ces dernières semaines. Comme toujours, des plats maison plutôt rapides, et pas encore de soupe quotidienne car le temps était encore doux (tandis qu’hier il a neigé !).

.

Tofu fumé et maïs en brochettes


Comme le Béluga refusait de manger le tofu fumé et le mais prévus au menu (en pensant que ça lui plairait), j’ai sorti de jolis pics et commencé à me préparer de petites brochettes de grains mais et de petits cubes de tofu. Et devinez quoi : je me les faisais toutes voler, à peine ai-je pu en manger une ou deux sur la quinzaine que j’ai préparée !

.

Plat express


De la polenta instantanée, du tofu fumé aux amandes et graines de sésame (décongelé), et une poêlée de quelques légumes avec un peu d’ail.

.

Brocoli à l’ail et aux pois chiche


J’ai cuit les fleurets de brocoli à la vapeur puis les ai poêles avec de l’huile d’olive et de l’ail en les écrasant un peu, comme pour le Broccolo affogato. Sauf que j’ai ajouté des pois chiche et servi avec de la polenta. Ca l’a beaucoup plu, quant au Pinto le midi il n’a mangé que la polenta mais le soir il a mangé une belle quantité de brocolis à l’ail.

.

Légumes rôtis


Ma copine Michela m’a donné envie de me mettre aux mélanges de légumes coupés en morceaux et rôtis. Ici, carotte, patate douce, navet et radis pastèque (gros radis à chair couleur rose vif). Le mélange de couleurs et de goûts était très agréable. Servi avec des restes de polenta et de brocoli à l’ail et aux pois chiche.

.

Risotto aux cèpes et courge rôtie


Un classique des menus faciles ici : du risotto aux cèpes séchés auxquels on ajoute juste de l’huile et de l’eau, une courge rôtie pour accompagnée – ici courge butternut rôtie entière puis épluchée, tranchée et parsemée d’herbes de Provence.

.

Assiette de Doudou


Lentilles et carottes à assaisonner de vinaigrette, pâtes à l’ail avec tomates cerise et un peu de basilic du congélateur

.

Pot au feu végétal


C’est Doudou qui l’a préparé selon notre recette, en remplaçant le seitan maison par des saucisses végétales du commerce.

.

Dhal et riz aux herbes fraîches


Voici le délicieux plat que nous avons mangé chez les amis pour lesquel j’avais préparé le gâteau Napolitain. Geraldine nous régale à chaque fois avec un plat végane. Ici, un dhal de lentilles corail servi avec du riz parsemé d’herbes fraîches (menthe, persil), un chouette mélange à la fois réconfortant et frais. Merci Geraldine !

.

Riz aux côtés de blette et fruits secs


Un plat réalisé à l’inspiration : j’ai fait revenir un oignon et des côtes de blette coupes en petits dés, puis ajouté du riz long demi complet, un peu de curry, des amandes. Après les avoir fait revenir un peu, j’ai ajouté de l’eau, du sel et des raisins secs. Enfin un plat qui nous plait pour utiliser les côtes de blettes !

.

Toast de patate douce


J’ai profité d’une énorme patate douce présente dans notre panier hebdomadaire pour enfin tester le toast de patate douce, célèbre substitut de tartine réalisé en passent simplement une tranche de patate douce crue au grille-pain. Euh, comment dire ? Même après plusieurs cycles de grillage, je n’ai trouvé absolument aucun intérêt à croquer dans cette tranche chaude et pourtant encore quasi crue. J’ai du rater quelque chose… en attendant de comprendre je vais continuer à cuire classiquement les patates douces !

.

Repas shojin ryori


Inspirée par Mély du Chaudron Pastel, j’ai décidé de m’accorder le plaisir d’un cours de cuisine personnalisé, sur un thème qui me titille depuis plusieurs années : la cuisine shojin ryori. Le cours était donné par Clara Onuki, que j’ai justement découvert dans cet article de Mély.

.

Petits gâteaux polenta citron

En pleine période polenta, je ne pouvais pas manquer de tester cette recette d’Amélie, dans son livre. La texture était étonnante mais agréable et le goût aussi ! J’en referai et j’ai envie de tester d’autres recettes de ce livre sympathique qui offre en première partie une synthèse efficace de l’équilibre alimentaire végétalien.

 

Bon dimanche !

Publicités

Repas végétariens de début novembre

19 Nov

Bonjour !

Vous avez dans cet article une certaine variété  : salé, sucré, repas du quotidien et menu gastronomique. Je n’ai pas pris en photo tous nos repas classiques d’automne : tajine de légumes racine, pot-au-feu, pâtes au chou fleur

.

Assiette de ma Maman

Ma Maman a l’art de collecter tout qu’il y a dans le frigo et de l’assembler en une chouette assiette. Salade, carotte, tomate, pois chiche, brocoli, vinaigrette. Pomme et raisin pour le sucrè. Ce type d’assiette lui suffit pour le repas, personnellement je me suis largement resservie.

.

Aloo palak aux blettes et pistaches

Je fais revenir dans de l’huile de cuisson une gousse d’ail et du curry en poudre, avec des côtes de blette émincées si j’utilise de la blette. Puis j’ajoute le vert (feuilles d’épinard ou vert de blette grossièrement émincé). J’ajoute enfin des pommes de terre préalablement cuites à la vapeur et épluchées ou des pois chiche. Et éventuellement des pistaches, pour le croquant, la couleur et l’apport nutritionnel.

.

Chou chinois aux carottes et à la crème de cajou

Tout est dans le titre. J’ai délayé de la purée de cajou dans la même quantité d’eau avant de verser le tout dans la poêle ou les légumes ont cuit. Servi avec de la polenta, c’était doux et réconfortant.

.

Curry de chou aux raisins secs

Adapté d’une recette de La Bonne saison : Dans une poêle, faire revenir 100 g de riz et 1 cuillerée à soupe de curry en poudre dans 2 cuillerées à soupe d’huile. Ajouter 500 g de chou frisé émincé grossièrement, côtes retirées (la recette propose de le blanchir au préalable, je ne l’ai pas fait), 4 cuillerées à soupe de raisins secs, 1 cuillerée à café de sel, 250 ml de lait de coco et de l’eau. Faire cuire à couvert pendant 15 minutes puis ajouter 250 g de courge butternut cuite et coupée en petits morceaux (la recette prévoit de l’ajouter crue en même temps que le chou), cuire encore 5 minutes puis laisser reposer 5 minutes à couvert avant de servir. Ici avec un reste de riz mélangé à un reste de bâtonnets de carotte poêlés avec des graines de sésame et un soupçon d’huile.

.

Risotto et potimarron rôti

Un classique de nos repas de flemme : je fais rôtir le potimarron entier, souvent la veille, puis je le coupe en tranches et le sers avec un risotto aux cèpes sèches vendu tout prêt à être revenu dans de l’huile et cuit avec de l’eau.

.

Dejeuner avec le Pinto

Pois chiche et carotte crue, un mélange de potimarron et oignon cuit au bouillon qui aurait dû devenir une soupe mixée mais que j’ai finalement servi tel quel avec des nouilles de sarrasin assaisonnées de sauce soja

.

Dejeuner au Mas d’Entremont

Nous avons fêté un anniversaire familial au Mas d’Entremont, très beau site où plusieurs bâtiments abritent salles de restaurant et chambres d’hôtel.

En entrée, Doudou et moi avons sucette grosse salade… très décevante.  Entre la roquette, les cornichons et les nombreux câpres à queue, la note dominante était forte et acide, pas compensée par les quelques (délicieuses) tomates cerises, les croûtons et les morceaux de feuilles de brick.

Le plat, par contre, était très bon. Coloré, aux textures variées et au goût équilibré.

Le gâteau d’anniversaire n’était pas végane.

.

Déjeuner d’anniversaire du Pinto

Un repaq tres simple car nous étions fatigués, mais nous voulons marquée le coup avec nos parents pour les 1 an du Pinto. En apéro/entrée, des légumes crus (carotte, radis, chou fleur) à tremper dans du houmos ou une sauce au pesto (un yaourt de soja égoutté mélangé à du pesto vert végane), des feuilles de vigne farcies du commerce, des chips, des verveines faites par ma Maman.

En plat, un Parmentier de lentilles faut par Doudou.

Et en dessert, une assiette de fruits comme pour les 2 ans du Béluga ! Si si on a osé l’anniversaire sans gâteau… on était fatigués on a dit !

.

Cupcakes intrépides

J’ai enfin testé la recette de gâteau aux carottes et aux noisettes de l’Atelier bio, en remplaçant les deux œufs par un yaourt de soja. Comme la recette est sans gluten, je l’ai apporté à nos amis dont un est cœliaque. Pour adoucir le goût un peu brut du gâteau, sur les conseils de ma Maman j’ai ajouté un glaçage au chocolat, qui est tout simplement un reste de mousse au chocolat (à l’aquafaba) dressé à la poche à douille. C’était très bon ! Plutôt pour les adultes quand même je pense (on n’en a pas proposé aux enfants, on a tout mangé !).

.

Cupcake végane de la boulangerie Boudouard

À Sausset les pins se trouve la boulangerie Boudouard, une petite boulangerie qui fait du bon pain bio et des cupcakes dont un est végane ! Les vendent aussi la crème fouettée végane qui sert de glaçage, et j’ai quasiment mange la barquette toute seule, sur du chocolat chaud… Mmmmh !

Bon dimanche !

Repas de fin octobre

5 Nov

Bonjour !

Pour commencer, un petit coin thématique car fin octobre signifie maintenant pour nous Halloween. En plus des recettes que j’avais déjà en vue l’an dernier, cette année j’ai eu envie de faire des yeux de litchi en gelée (avec deux fois moins d’agar) mais je n’ai pas trouvé de litchis. Édit : j’ai aussi envie de faire ces biscuits doigts de sorcière simplissimes.

Au final, j’ai essayé les fantômes en meringue, pour mon Béluga qui adore ce qui est sucré et ce qui est croquant, mais le mélange était vraiment trop liquide : la prochaine fois j’ajouterai de la fécule avec le sucre glace.

Et, en recette super facile, j’ai apporté à notre goûter de chasse aux bonbons des boissons spécial vampires : sirop de grenadine, limonade à l’hibiscus et jus de pomme infusé de coquelicot comme dans cet extrait de mon livre sur les colorants.

.

Mais avant Halloween, j’ai passé une semaine à Paris avec le Pinto, pour assister au colloque de Bon pour le climat et passer au Veggie World. Voici ce que j’en ai profité pour manger.

.

Le buffet de Bon pour le climat

Un buffet entièrement bio, végétarien (très majoritairement végétalien) et de saison préparé par Jean Montagard et les élèves du lycée René Auffray. Un régal dont j’ai également profité le soir grâce aux boîtes jetables proposées aux convives pour emporter les restes du buffet. Chapeau !

.

Des repas à table

Une délicieuse assiette préparée très rapidement par Melle Pigut : du tofu poêlé avec des champignons et de la sauce soja, du riz, de la mâche et une sauce à la cacahuète. J’en salive encore !

Un burger avec frites de patates douces chez Happy Days Diner, une chaine que j’avais envie de tester depuis longtemps. C’était très bon ! Ils n’ont pas (encore ?) de dessert végane donc j’ai pris un jus de fruits frais pour accompagner le burger. Miam !

Le couscous végétarien du restaurant Au bon couscous situé dans la quartier de Saint Michel. Je pensais au départ acheter un couscous végétarien chez Maoz mais l’échoppe rue Xavier Privas n’en fait pas. Pour encourager le commerce, j’ai aussi acheté le tajine végétarien d’Au bon couscous.

L’antipasti de La cerise sur la pizza, notre halte obligatoire pour que le Béluga passe un moment avec son pizzaiolo favori. On a partagé ce repas et cette très belle soirée avec le « parrain » du Béluga, notre ancienne nounou, son mari et ses enfants.

.

Des pique-nique et repas sur le pouce

Houmous (reste du colloque), baguette aux graines, radis et pomme (achetés dans le magasin bio à côté de ma location). Simple mais efficace pour le Pinto et moi.

Pique-nique express acheté au Biocoop République, qui a un rayon traiteur. Pain de mie, carottes râpées, houmous : à manger séparément ou superposés pour faire un sandwich. Pour le Béluga, j’avais des carottes entières (à couper en bâtonnets) et un sachet de Végé tranches fumées. Et j’avais prévu, comme vous le voyez en haut à gauche de la photo, un emballage réutilisable pour conserver le reste du paquet entamé.

Nous avons profité de l’extraordinaire soleil du dimanche pour faire un pique-nique avec des amis. Ici, une chouette création d’amis d’amis (pas véganes, comme d’habitude) : des bâtonnets de navet à tremper dans de la sauce soja additionnée d’huile de sésame grillé, puis dans des graines de sésame.

Je glisse dans cette liste cette salade de pâte préparée au dépoté par une copine : c’était la première fois qu’elle cuisinait un plat végétalien ! Et oui, la plupart des pâtes sèches sont ok pour les véganes :). Pâtes, tomates, olives, champignons, petits oignons au vinaigre.

.

Des petits déjeuners et goûters

Ôna Maiocco m’a fait découvrir Pouya, le Centre culturel franco-iranien, sur le canal Saint Martin. Je n’aurais jamais osé en pousser la porte, mais j’y retournerai avec plaisir. Il y a plusieurs tables basses autour desquelles on s’assoit tranquillement sur de gros coussins pour siroter un thé. Le Pinto a pu crapahuter tranquillement pendant qu’on le surveillait du coin de l’oeil tout en papotant.

Le cookie écureuil et le gâteau au chocolat de Cloud cakes sont délicieux ! Merci Taïa et Seb de me les avoir fait goûter.

Nostalgique du Cacolac, j’ai craqué pour cette briquette rigolote de lait végétal chocolaté Rebel Kitchen trouvé dans un magasin Naturalia. Avec un petit pain aux graines (et un petit pain aux pépites de chocolat noir, absent de cette photo) achetés dans une boulangerie voisine, ça m’a fait un petit déjeuner portable (pour compléter le reste de couscous de la veille que j’avais déjà mangé en me levant… j’aime manger salé et consistant le matin).

Après avoir dormi chez des copains, je n’avais pas la possibilité de manger salé et je n’avais pas envie d’un simple thé dans un café. J’ai donc trainé mari et enfants au bistrot Le faitout, qui était dans le coin, pour avoir un petit déjeuner « classique » mais végane : chocolat chaud, jus d’orange et tartines avec confitures maison.

Et j’ai enfin goûté les réalisations de la VG pâtisserie. La tarte aux figues était très bien. J’ai moins apprécié la (magnifique) tarte au citron et les viennoiseries (vraiment moins aérées que les classiques). J’ai beaucoup aimé le mille feuilles, aussi bon que dans mes souvenirs de pâtisseries traditionnelles ! J’espère avoir l’occasion de revenir le déguster et goûter les autres entremets bio et raffinés de cette boutique.

.

Il y avait encore tant d’autres restaurants à tester et d’ami-e-s à revoir… Mais vu qu’il fallait aussi que le rythme convienne au Pinto, je considère que j’ai déjà vraiment profité de ce séjour et je suis heureuse d’avoir osé me le permettre. Merci à mes parents et beaux parents qui ont assuré la logistique de sortie d’école et repas à la place cette semaine-là !

Bon dimanche !

Repas végétariens de début octobre

23 Oct

Bonjour !

Cette semaine je vous parle du dernier livre de cuisine que j’ai eu le bonheur de recevoir (et que j’aurais acheté sinon car j’apprécie les recettes de son blog) : « Ma cuisine vegan pour tous les jours » de la Fée Stéphanie. Les recettes sont simples et délicieuses, un bonne partie est d’inspiration italienne, elles utilisent des ingrédients bruts et majoritairement locaux (pas de margarine à tout va !). Il correspond totalement à notre manière de cuisiner et en fait, on lui a carrément donné un surnom : « la bible ».

.

Assiette de BeO

Une belle tranche de potimarron rôti, des pâtes au pistou (basilic) et de délicieux cèpes poêlés. Une sacré régalade !

.

Pâtes à la courge de la Fée Stéphanie

J’ai adapté cette recette du livre de la Fée Stéphanie au fait que je n’épluche et ne coupe quasiment jamais les courges crues : je les cuis d’abord au four. Dans une casserole, on fait frire un oignon émincé dans de l’huile d’olive puis on ajoute de la sauce séchée – je n’en ai pas donc je remplace par 1 grosse cuillerée à soupe de feuilles de verveine séchée et on laisse frire encore un peu, puis on mixe le tout avec 300 g de courge cuite et coupée en dés. Saler au goût et mélanger à 300 g de spaghetti cuits. C’est simple et bon, on en a fait deux fois dans la même semaine.

.

Pommes de terre boulangères de la Fée Stéphanie

On a suivi la recette à la lettre, en cuisant juste un peu plus longtemps au four. Là aussi, c’était simple et bon.

.

Nuggets de pois chiche

Je fais des essais pour concurrencer les nuggets que le Béluga mange les très rares fois où il va chez Mc Donalds. Ici, 1 oignon et 1 gousse d’ail frits dans de l’huile d’olive, puis mélangés avec 300 g de pois chiche cuits et égouttés, 1/2 cuillerée à café de sucre (ou 1 cuillerée à café de sirop d’agave ?) et 1 cuillerée à soupe de purée de noix de cajou, d’amande ou de cacahuète. Mixer en ajoutant si besoin un tout petit peu d’eau pour obtenir un mélange lisse. Saler un peu plus que votre goût. Incorporer  assez de farine de blé (100 à 150 g selon si elle est complète ou blanche) pour former une pâte. Si possible, laisser reposer un peu au frais pour que la pâte se raffermisse et colle moins. Détailler en boulettes légèrement aplaties. Facultatif : rouler dans la chapelure ou dans une pâte à beignet. Faire frire. Le Béluga trouve que ça n’a pas le même goût que les vrais… je vais continuer à expérimenter.

.

Pâtes au chou fleur

C’est toujours la même recette, ici servie sans la chapelure torréfiée et c’est quand même moins savoureux. Il est donc utile de respecter la totalité de la recette :).

.

Courgette et fenouil aux lentilles corail

Des courgettes, du fenouil et de l’oignon poêles avec de l’huile et du curry, puis des lentilles corail et du bouillon de légumes ajoutés dans la sauteuse. Le tout finit de cuire tranquillement à couvert et est servi avec du riz (basmzti semi complet ici).

.

Repas chez Yoj

On a profité une dernière fois du plat vegeb de la carte printemps/ete (avec les asperges que le Pinto adoré) et d’un délicieux tofu soyeux en croûte croustillante.

.

Essai de soupe aux fanes de carotte

Ail, oignon, pomme de terre et fanes. Ça fonctionne très bien avec des fanes de radis. Mais avec des fanes de carotte on a détesté ! À la fois en terme de goût (trop acide) et de texture (trop de fils, il faudrait probablement passer la soupe au chinois). Pour le moment, les fanes de radis, chez nous, ça part direct du lombricompost du coup.

.

Crêpes mille trois de Perrine

Une maman de l’école nous a préparé ces crêpes naturellement véganes pour un goûter au parc, servies tartinées de Nutella pour ses enfants ou saupoudrée de sucre vanillé pour moi (le Béluga a juste cherché à manger un maximum de sucre vanillé…). Merci Perrine !

.

Purée de pommes confites de Mathilde

Les pommes sont cuités plusieurs heures à couvert avec une gousse de vanille, jusqu’à ce le goût et le sucre naturel des fruits soient tellement concentrés qu’il est inutile de sucrer. Ici, les pommes ont ensuite été mixées et c’était un vrai délice. Pour accompagner, j’avais fait mes cookies simplissimes.

.

Purée de pomme et confiture de pêche de Maman

De la purée de pommes de Normandie, un peu acidulée, servie nappée de confiture de pêches de Normzbdur à la vanille, le tout fait maison par ma Maman.

.

Tarte aux pommes avec pâte brisée de la Fée Stéphanie

Encore une délicieuse recette du livre Ma cuisine vegan pour tous les jours : une pate à tartre brisée, ici utilisée en tatin avec des pommes qui ont fondu à la cuisson, ce qui a donné de petits carrés à la pomme tout à fait délicieux avec une boisson chaude.

.

Je vous liste également d’autres recettes qui me font envie et que j’espère trouver le temps de tester un jour :

Bonne semaine !

Repas végétariens de fin septembre

8 Oct

Bonjour !

Je profite de cet article pour vous informer que je serai à Paris samedi prochain ! Au salon Veggie World, je dédicacerai mon livre Bonbons vegan en avant première (il sort officiellement le 2 novembre) à 16h30 et ferai une démonstration culinaire de bonbons gélifiés type crocodiles à 17h.

Je suis également dans le magazine L’Atelier des Nanas actuellement en kiosques. On y trouve 4 recettes de mon livre Cuisiner en couleurs et une petite interview sous forme de portrait chinois. Attention, le magazine coûte 7,90 euros, mais c’est vrai qu’il contient des papiers à détacher, un dossier sur Noël en mode zéro déchet et de très nombreux autres articles (et un dessin en points à relier version adulte ! Je ne savais pas que ca existait et du coup j’ai bien envie de me faire offrir un magazine dédié pour Noël).

Revenons-en aux repas. Ces derniers temps, on a été un rupture de stock de pois chiche donc je me suis tournée vers les lentilles comme source de protéine, fer et zinc.

.

Riz, lentilles et carottes aux oignons

Je fais tremper un peu les lentilles (de une dizaine de minutes à une demi journée, selon le temps que j’ai) puis je les cuits dans sa l’eau additionnée de sel ou de « bouillon de légumes en poudre » (Sapori).  Elles sont alors prêtes à être mangées chaudes, comme ici, incorporées dans un plat cuisiné (lasagnes par exemple), assaisonnées de vinaigrette et mangées tièdes ou froides avec des crudités, ou encore mixées et transformées en croquettes comme ici.

.

Moussaka de feignasse

Je me suis fortement inspirée de la recette de Full of plants, qui me faisait très envie. Mais j’ai fait version feignasse parce qu’en ce moment je cours après le temps. J’ai coupé des tranches d’aubergine dans la longueur et les ai cuites au four avec de l’huile d’olive. J’ai écrasé grossièrement du tofu fumé avec de la sauce tomate. Dans un plat à gratin, j’ai alterné couches d’aubergines et couches de sauce puis, sur le dessus, à la place de la béchamel j’ai vidé une briquette de crème de soja (je n’en achète pas habituellement, c’était un reste des expérimentations de bonbons au caramel). C’était très bon !

.

Mes premiers légumes farcis

J’ai évidé des tomates, des courgettes et des pommes de terre après les avoir coupées en deux. La prochaine fois, je ferai peut être précuire à la vapeur les courgettes (pour qu’elles sèchent moins au four) et les pommes de terre (pour qu’elles soient plus faciles à creuser), qu’en pensez-vous ? Pour la farce, j’ai fait tremper du pain dur dans un peu de bouillon puis je l’ai déchiqueté (à la main je crois) et mélangé avec un bol de lentilles cuites, des herbes de Provence et un peu de levure maltée. J’ai garni les coques et enfourné. Avec la chair des légumes j’ai fait une soupe.

.

Pâtes en sauce fromagère de Marie Laforêt

Dans son livre Vegan débutant figure une recette de sauce fromagère à base de courge, lait végétal (que je remplace par de la purée de noix de cajou et de l’eau), d’ail en poudre (que j’ai remplacé ici par une gousse d’ail confit) et de quelques autres ingrédients simples. Tres rapide à faire quand on a de la courge cuite, cette sauce a régalé tout le monde ! (Je n’ai pas testé sur le Béluga pour le moment).

.

Tartinade simplissime

Autre recette testée et approuvée issue de Vegan débutant : le yaourt de soja nature simplement égoutté. J’en fais habituellement additionné de sel et de matière grâce comme ici, mais c’est vrai qu’égoutté seul et étalé sur le pain aux olives qui est déjà bien goûteux et salé, ça fait une tartine gourmande. Prochaines recettes à rester dans ce livre : les lasagnes à la bolognaise, les boulettes de champignons et flocons d’avoine, le fromage à gratiner, le pesto crémeux, le cake marbré au chocolat, la tarte aux fruits.

.

Salade à composer

Des lentilles, des radis, du riz, de la salade verte et une bonne vinaigrette à la moutarde.

.

Dhal aux carottes

Des carottes et des oignons revenus dans de l’huile avec du curcuma ou du curry en poudre, puis j’ajoute des lentilles corail et du bouillon de légumes. Pendant le quart d’heure de cuisson je fais cuire du riz dans une autre casserole et hop à table !

.

Bâteau en oignon farci

Ça fait des années que les oignons farcis à la polenta de Melle Pigut me font de l’œil. Mais Doudou ne partage pas mon envie alors j’ai essayé de convaincre le Béluga, avec une version tres simple (pas besoin de creuser les oignons) en forme de bateau. J’ai coupé de gros oignons en 4, ai retiré les feuilles du cœur et ai fait cuire les coques obtenues au four. Puis j’ai garni de polenta, ajouté un mât en bretzel apéritif et une voile en oignon. J’ai bien aimé moi, c’était rapide à faire au vu du résultat, mais il n’y a pas eu de miracle : le Béluga a conclu « j’aime pas »…

.

Déjeuner avec le Pinto

Croquettes de pois chiche, polenta, champignon de Paris, bâtonnets de carotte, raisin.

.

 

Bonbons

Le Béluga a été invité à son premier goûter d’anniversaire chez Mc Donald’s (sic). Il a été ravi de goûter d’un menu Happy Meal et il est revenu à la maison avec un sachet de bonbons. Et j’ai été agréablement surprise à ce moment là : les bonbons sont petits, il n’y en a pas beaucoup et ils sont gélifiés sans gélatine ! Je n’ai pas vérifié si les colorants étaient véganes et naturels par contre.

Et en terme de bonbons, j’ai découvert avec grand plaisir les « Drôles de céréales » au chocolat noir de Saveurs et Nature, enrobées de chocolat noir : comme Maltesers mais en mieux ! Alors bien sûr je sais faire des Maltesers (la recette est dans mon livre) mais ceux-ci sont vraiment bien ronds et il n’y a pas besoin de prendre le temps de les fabriquer. Et comme ils sont véganes et bio, c’est un produit à soutenir je trouve !

Bon dimanche !

Repas de fin novembre

4 Déc

Bonjour !

Les journées avec le Pinto défilent vite – déjà 7 semaines ! Heureusement que j’avais prévu un certain nombre d’articles quasi prêts à publier, comme celui sur les croquants aux amandes… Les repas sont à l’avenant : le plus facile à préparer possible et photographiés en une seconde, voire pas photographiés du tout, comme nos dernières soupes (dont le classique velouté pois cassé & carottes de Doudou) et le faux camembert Happy white, qui a certes une saveur où la noix de cajou est nettementprésente, mais présente cette si chouette croûte blanche caractéristique du camembert.

.

Assiette sans restes

20161204-1

Arrivée à la maison à l’heure du déjeune, faim mais aucun repas prêt et aucun reste. Solution : du quinoa mis à cuire pour le manger tiède en vinaigrette, de la mâche et des radis en crudités, une conserve d’artichauts à l’huile (un basique essentiel chez nous, utilisé en apéro, en risotto…), et des tartines de tartinade à la truffe (enfin à l’arôme de truffe pfff, je n’ai jamais vu de produit dérivé de truffe (huile, tartinade…) sans ce satané arôme qui couvre tout et que Doudou digère mal ! Qui saurait où ça se trouve ?).

.

Tarte fine tomate/oignon

20161204-2

La variante « hiver » de cette tarte que Doudou a tant aimé : avec des oignons coupés en petits dés et brièvement blondis à la poêle dans de l’huile d’olive, du coulis de tomate ajouté par-dessus et cuit encore quelques minutes, le tout étalé sur la pâte à pizza au levain de Biobleud et saupoudré de thym avat d’être cuit au four.

.

Salade tiède au potimarron

20161204-3

Une recette adaptée de celle de Cléa dans son livre Variations potimarron, avec le contenu de nos placards (de la semoule au lieu du boulgour, pas de jus de citron) et notre flemme (potimarron cuit entier donc non enrobé d’épices, ingrédients jetés en vrac dans l’assiette). C’était bon quand même !

.

Gratin de butternut

20161204-4

J’ai enfin trouvé comme faire un gratin de courge qui me plait ! Je cuit la courge au four (pas à la casserole) pour la déssécher et l’éplucher facilement ensuite, puis je la coupe en cubes et le mélange avec une crème à base de purée d’oléagineux (1/4 purée de noix de cajou, 3/4 d’eau) et assaisonnée de sel, poivre et levure maltée. Et ensuite retour au four pour que les saveurs se mêlent et le plat se réchauffe bien !

.

Gnocchi de courge

20161204-5

Le Béluga prétend qu’il n’aime pas les courges. Qu’à cela ne tienne, on va tester de les planquer dans une recette qu’il aime et qu’on peut préparer ensemble en s’amusant : les gnocchis. Comme d’habitude, ça commence par cuire la courge entière au four, avant de la peler, l’épépiner et la couper en morceaux. Puis j’écrase à la fourchette, je sale et j’ajoute assez de farine pour former une pâte qui ne colle plus. Et on forme les gnocchis. Le Béluga en mange une bonne partie au passage, donc pari gagné pour la courge !

 

20161204-6

Gnocchis (de potimarron) avec sauce tomate de Doudou, une valeur sûre.

20161204-7

Gnocchis (de courge musquée) servis avec du « beurre » (en fait huile de coco et eau) infusé de sauge (en fait verveine…).

.

Chou aux épices, pommes de terre et pois chiche

20161204-8

Selon cette recette. Super bon, mais la digestion du Pinto n’aime pas que j’en consomme une platrée midi et soir..

Entrée à tremper

20161204-9

Bâtonnets de carotte ou de radis noir, trempés dans du houmos puis des graines de sésame.

.

Pâtes au chou fleur

20161204-10

Vous devez en avoir marre de les voir, mais nous on n’en a pas marre de les manger…

.

Gâteau César au chocolat

20161204-11

Cette recette sans pépites, avec glaçage et paillettes de noix de coco colorée en bleu :

20161204-12

 

.

Dessert viennois au chocolat

20161204-13

Tant qu’à faire venir un colis d’Allemagne avec du Happy white, j’ai commandé de la chantilly végétale Schlagfix, bourrée d’ingrédients pas locaux ni bruts, mais vraiment délicieuse.

 

.

Bon dimanche !

Repas de début novembre

20 Nov

Bonjour !

Aujourd’hui c’est un peu un article à thème « éditions La Plage« , la maison d’édition que j’ai découverte en même temps que l’alimentation bio, et que je suis avec délectation depuis. Bref, c’est La Plage qui est responsable de la majorité de mes nombreux livres de cuisine, et ils encouragent mon vice en envoyant spontanément, de temps en temps, un nouveau livre directement dans ma boîte aux lettres… Et je vais moi même entrer dans le système, comme vous le verrez en fin d’article !

Donc au menu ces derniers temps, des recettes du livre « Des soupes qui nous font du bien » de Cléa et Clémence Catz que j’ai eu la chance de recevoir. Je suis fan de soupes et le classement par légume me permet de trouver facilement l’inspiration en fonction du contenu de mon panier. Les autres chapitres (soupes à partager, accompagnements…) sont très chouettes aussi. Bref, je suis très contente de cet ouvrage, même si toutes les soupes ne gagnent pas le cœur de Doudou. En même temps je n’attendait pas qu’il se mette magiquement à aimer le céleri rave ou la betterave. Les recettes sont majoritairement véganes mais un certain nombre demande de la crème végétale : comme je n’en achète pas, je remplace soit par de l’eau (on ne se gène pas, ici) soit par une crème végétale express : 1/4 de purée d’oléagineux + 3/4 d’eau (25 g de purée et 75 mL d’eau pour 100 mL de crème liquide).

.

Poêlée brocoli pois chiche

20161120-1

Une création de Doudou, accompagnée de pommes de terre sautées (qui sont la raison pour laquelle on conserve notre sauteuse à revêtement antiadhésif). Malheureusement le Pinto semble ne pas apprécier que je mange du brocoli, on dirait que ça lui déclenche des gaz (alors que les autres choux n’ont pas cet effet).

.

Curry de pois chiche

20161120-2

Une recette du placard, réconfortante et facile qu’on aime faire de temps en temps. La recette est dans cet article qui récapitule plein de recettes salées à base de pois chiche.

.

Gratin de chou fleur aux noix de cajou

20161120-3

Du chou fleur cuit à la vapeur, une béchamel et des noix de cajou pour le croquant : une création de ma maman que je lui demande souvent de refaire. Ici additionné d’un reste de tofu fumé et accompagné d’une salade verte et de betterave.

.

Gratin de courge

20161120-4

Je ne sais pas cuisiner la courge spaghetti : pour le moment je n’ai trouvé aucun plat qui me plaise vraiment avec ce légume. Ici, un gratin de courge spaghetti rôtie, inspiré de ce gratin d’Au vert avec Lili.

.

Velouté de chou rave à l’ail

20161120-5

Chou rave, pomme de terre, ail et bouillon – j’ai zappé les 100 mL de crème végétale demandés mais c’était très bon et, à mon goût, crémeux.

.

Crème de céleri rave aux pruneaux

20161120-6

A gauche, la version intermédiaire (céleri rave, oignon, bouillon – là aussi j’ai zappé la crème végétale) ; à droite, la version finale avec pruneaux mixés. Mon prochain essai avec du céleri rave : une soupe céleri rave et potimarron , saupoudrée de « parmesan aux fruits sec » (noisettes, amande, levure de bière, raisins secs), inspirée du livre « Variations potimarron » de Cléa.

.

Velouté de betterave au potimarron

20161120-7

Ici, dégusté avec des tartines de tartare d’algue sur du pain aux (12 !) céréales. Un vrai repas repousse-Doudou ! En bonne feignasse, au lieu de m’embêter à manier l’épluche légumes, j’ai coupé en deux les légumes et les ai cuits au four, afin que la peau se retire ensuite facilement à la main.

20161120-8

.

Burger de chez King Marcel20161120-9

Les burgers de King Marcel sont conçus pour être emportés et consommés à la maison, un excellent point pour moi – réchauffés au four comme recommandé, à la fois le burger et les frites étaient agréable à manger. Dans chaque burger, le steak peut être demandé végé, à base de soja.Ici, le Pagnol en végé et sans chèvre frais. Prochain essai : le Patulacci, en végé et sans mozza. Je suppose qu’il y a des traces de produits animaux dans le bun et dans les sauces pesto, mais ça dépanne.

.

Chichi de Lou Goustado20161120-10

A l’Estaque se trouvent les 3 dernières baraques de panisses et de chichis de Marseille. La question clé quand on aborde le sujet est : « quelle baraque est la meilleure ? ». Chacun a son opinion, bien tranchée. Pour moi, le meilleur chichi est celui de Lou Goustado, même si ce n’est pas le chichi traditionnel, car cette version a un peu plus de « mie ». Pour les panisses par contre, mes favoris sont ceux d’une autre baraque !…

.

Cookies parfaits de Mathilda

20161120-11

Ces délicieux cookies sont plus sablés que moelleux dans la version à l’huile de coco avec de la farine de blé T65 à la place des deux farines et de l’eau à la place du lait végétal. Chez moi, pour une plaque de four soit une vingtaine de biscuits, ça donne : 235 g de farine de blé T65, 125 g d’huile de coco, 75 g de sucre blond, 1/2 cuillerée à café de sel, 3/4 cuillerée à café de bicarbonate, 100 g de pépites de chocolat, quelques cuillerée à soupe d’eau.

Et quand j’aurai de la purée de noisette, je testerai les cookies choco-noisette de Cléa… à moins que je remplace par de la purée de noix de cajou, que je commence à acheter pour remplacer un peu ma purée d’amande adorée, certes plus locale mais dont le prix ne semble pas cesser de grimper.

.

Et, dernière nouvelle, j’ai fini par écrire un livre sur les colorants alimentaires naturels et faits maison ! « Cuisiner en couleurs » sortira le 12 janvier 2017.

Bon dimanche !