Archive | Printemps RSS feed for this section

Repas de mi avril

22 Avr

Bonjour !

Dans les repas de ces dernières semaines, il y a plus de plats chauds et réconfortants que de salades fraîcheurs adaptées à la météo dont on profite maintenant. Je les partage quand même avec vous, ça servira si un coup de froid nous tombe dessus pour l’année prochaine.

.

Salade de fenouil à l’orange

Ça fait très longtemps que je veux tester cette recette, et c’est effectivement rapide et sympathique. La photo montre la version « normale » de la salade : fenouil émincé finement, suprêmes d’orange, vinaigrette. J’ai ensuite fait la version « feignasse » : fenouil émincé, jus d’orange fraichement pressé, huile d’olive et c’était très bon aussi !

.

Parmentier de lentilles


Un plat du dimanche midi chez nous, ici avec levure maltée sur la moitié seulement poste volée au gout du Béluga. La recette est ici.

.

Velouté et pain de Daily Monop

Les magasins Daily Monop ont plusieurs plats froids végétaliens. En plat chaud par contre, je n’ai trouvé que cette soupe veloutée au lait de coco, au demeurant très bonne.

.

Mégadara


Avec le parmentier, voici un de nos autres plats favoris pour les temps froids. La recette est ici.

.

Pain brioché à la courge

Je me suis inspirée de la recette de la Fée Stéphanie et de celle de That’s Amore. J’ai cafouillé dans la réalisation mais le résultat nous a quand même plu. Voici la recette que j’ai suivie : mélanger 500 g de farine de blé, 1 sachet de levure de boulangerie, 1,5 cuillerée à café de sel, 125 à 250 g de purée de courge (250 g ici) obtenue en cuisant la courge au four ou à l’étouffée puis en la mixant sans ajout, 50 g d’huile d’olive et la quantité nécessaire d’eau (200 g ici) pour obtenir un mélange qui se pétrit bien. Déposer dans un moule chemisé de papier cuisson, laisser doubler de volume (ici toute une nuit au frigo) puis cuire.

.

Crottin de soja

J’ai suivi la recette de Mélanie sur Le cul de poule. Ayant testé avec du jus de citron et avec du vinaigre de cidre, j’ai trouvé le citron plus à mon goût. Ma version : faire chauffer 500 ml de lait de soja mélangé avec 1 cuillerée à soupe (15 g) de miso blanc et 3/4 cuillerée à café de sel. Ajouter 25 g de jus de citron, mélanger et laisser cailler 5 minutes (ou plus). Verser dans une étamine aux mailles bien serrées (j’utilise une serviette de table en tissu synthétique fin) et laisser égoutter toutes une nuit dans une passoire posée au-dessus d’un saladier dans un endroit frais. Transférer dans une étamine (des mailles lâches sont alors possibles) et placer dans un moule ajouré sur une grille. Laisser se raffermir une journée puis démouler et placer sur une assiette. Consommer dans les 5 jours, sinon une oxydation se développe en surface, avec une couleur grisâtre et un goût désagréable. Il faudra que je teste de conserver le fromage dans de l’eau, comme la mozzarella, ou dans l’huile, comme la fêta.

.

Repas au restaurant Les Ondines

Dans ce petit restaurant bio et végétalien situé en haut de la Canebière à Marseille, on suit le menu créée chaque jour. Ici, en apéritif une délicieuse tartinade qui s’est avérée être simplement à base de pois chiche, betterave et thym. Le pain est fait maison et tout le menu peut être proposé sans gluten.

Le plat du jour contenait un couscous avec une boulette, des crudités et une petite salade de lentilles.

Le dessert était également très bon. Un gâteau moelleux (sans gluten) accompagné de pommes poêlées à la cannelle.

.

Glaces végétales chez Ego


Pour inviter le soleil à venr nous chauffer le museau, nous avons profité d’une balade sur le cours Julien à Marseille pour acheter des glaces au poids chez Ego. Ils ont une section de glaces végétales délicieuses. Ici, orange sanguine (sorbet), vanille (base soja), sorbet au cacao, noix de coco base soja, noix de coco sans soja, menthe chocolat (base soja). J’ai eu un gros coup de coeur pour la glace menthe chocolat !

Bon dimanche !

Publicités

Repas de début avril

14 Avr

Bonjour !

J’aurais pu intituler cet article « repas de Pâques et autres douceurs », car j’ai volontairement laissé pour la prochaine fois nos repas de tous les jours du moment. Je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que je mange moins de fruits en ce moment (on tourne sur pomme, orange à jus et parfois des bananes), ou à cause de l’appel du sucre que je consomme en croquant les chocolats de Pâques, mais je me suis remise à faire plus de pâtisserie. Vous les avez donc ici. Et bien sûr je vous montre le repas de Pâques qu’on a fait chez mes beaux-parents, en famille (12 adultes dont seuls Doudou et moi étions végé).

PS : Pour maintenir l’équilibre salé/sucré, je vous offre demain la suite de mon petit cadeau de Noël.

Buffet d’apéritif et d’entrée

Les palmiers aux olives de mon beau-père, tout plein de légumes crus et cuits, du houmous, les rillettes de lentilles de Résé (gros succès auprès de tous ! sauf le Béluga), des graines oléagineuses (et deux sauces non véganes).

Plat principal

Les gnocchi de Mamie No, faits à la main avec leur sauce maison aussi. MIAM. (Je crois que les non végé ont eu une sauce tomate avec viande).

Buffet de desserts

Une corbeille de fruits, des verrines, un flan pâtissier (traditionnel, mais sa belle couleur jaune m’a donné envie de tester ma recette avec un peu de farine de lupin ou de purée de patate douce), un gâteau au chocolat, des biscuits et bien sûr plein de chocolat à croquer.

Voici plus précisément la participation de ma maman : des verrines à l’agar, parfum safran vanille et parfum (confiture de) cerises, et des biscuits sablés. On voit aussi la friture chocolat noir achetée à la pâtisserie à côté de chez nous.

Et ma participation : un gâteau moelleux au chocolat (et purée de courge butternut !) et de la chantilly de coco. Voici la recette du gâteau : 200 g de farine de blé, 200 à 300 g de sucre, 300 g de chocolat, 300 g de courge cuite (il faudra que je teste en saison avec de la courgette crue pelée et râpée, ou de la purée de pomme), 0 à 100 g d’huile (je ne me rappelle plus s’i j’en ai mis…), 1 sachet de poudre à lever, de la vanille.

J’ai mangé le reste de la chantilly de coco le lendemain matin, sur une belle tranche de pain au levain grillé, avec de la gelée de myrtille par-dessus. Un délice ! Ca m’a rappelé les scones tartinés de crème fouettée et de confiture des thés anglais, et les gaufres chaudes nappées de chantilly. Je sais désormais comment retrouver facilement ces plaisirs !

Et avec 4 gros moulages en chocolat qu’on a rapportés à la maison (on au aussi rapporté un certain nombre d’autres chocolats, car tous les invités en avaient apporté pour le Pinto et pour le Béluga, en plus des nombreux petits cadeaux cachés dans le jardin), on a organisé une dégustation ! L’occasion de me rendre compte de la piètre qualité de mes papilles… On a dégusté un morceau de chaque sculpture et noté nos remarques pour les reconnaitre, puis on a goûté les 4 échantillons afin de déterminer de quelle sculpture il provenaient. Le Béluga en a reconnu 2 sur 4, Doudou 4 sur 4 et moi 1 sur 4 – alors que les différences me semblaient évidentes lors de la dégustation de découverte ^^.

Côté douceurs, je continue à faire chaque semaine mes cookies simplissimes. Ici ils ont une couleur un peu plus dorée car j’y ai glissé du germe de blé (j’ai un sachet visiblement entamé depuis longtemps….).

Je fais aussi régulièrement des navettes. Et ici, j’avais la flemme de leur donner la forme traditionnelle, donc j’ai étrenné mon nouveau rouleau à pâtisserie (rouleau ajustable Joseph Joseph) pour obtenir facilement une épaisseur uniforme et y découper des formes de coeur à l’emporte pièce.

 

J’ai aussi refait plusieurs fois la brioche sans oeuf ni beurre de Christophe Michalak. Tartinée de gourmandises sucrées ou salées (tartinade de courge par exemple), c’était très bon.

J’ai enfin ressorti une de mes vieilles recette : le quatre quart de farine de pois chiche, ici réalisé avec moitié farine de pois chiche et moitié farine de blé. Et comme vous pouvez le voir avec la légère différence de coloration entre les deux tranches, j’ai testé à gauche de mettre de la purée de pomme comme liant, et à droite du yaourt de soja. Pour une consommation le jour même, le yaourt de soja donne un gâteau qui se tient mieux. Mais le lendemain, je ne trouve plus de différence de texture ni de goût entre les deux. Mais comme vous l’avez lu plus haut, je ne suis pas un modèle de subtilité gustative…

Je termine ici avec notre enthousiasme de ces derniers jours : les fraises sont revenues ! A un prix élevé certes, mais ça fait plaisir de temps en temps ! Ici, un dessert de dimanche : les premières fraises et une chantilly de coco saupoudrée de pralin.

Et tant qu’on est dans les gâteaux, il y a un paquet de recettes qui me font envie en ce moment. Les voici, en attendant que je trouve l’occasion de les tester :

Je réfléchis à l’idée de tester un mélange sans gluten pour remplacer la farine de blé dans les gâteaux : pour 200 g de mélange, 100 g farine de riz, 50 g amidon, 25 g oléagineux ou noix de coco en poudre.

Bon samedi !

Repas végétariens de début juin

18 Juin

Bonjour !

En ce moment dans mon panier de légumes se trouve chaque semaine soit des courgettes soit des concombres. J’essaye différentes manières de les cuisiner sachant que le Béluga ne mange pas de courgette en grande quantité (= plus de quelques petits morceaux) et Doudou aucun concombre… alors si vous avez des idées pour varier mes déjeuners n’hésitez pas !

.

Tarte créative de ma maman

La pâte est en feuilles de brick superposés, la moitié de la garniture en lamelles de courgettes puis, faute de courgettes, l’autre moitié est en tranches d’aubergines poêlées. Du thym pour assaisonner, je suppose du houmos pour accompagner. Merci maman !

.

Courgettes farcies

Courgette farcies aux lentilles corail, une réalisation de Doudou. Miam !

.

Essai de pizza à la courgette

Pâte à pizza du commerce, coulis de tomate, courgette crue râpée, huile d’olive et sel. Ça se mange mais est bien moins délicieux que la version sicilienne qui contenait en plus des dés d’aubergine frite, des petits morceaux de champignon et des petits dés de poivrons bien cuits.

.

Courgettes, polenta et sauce tomate

J’adore l’association des courgettes poêlées, de la sauce tomate et de la polenta !

.

« Tajine » de légumes

Version plus estivale avec des courgettes à la place des courges ou patates douces. Et servie avec du riz à la place de la semoule, pour changer.

.

Curry au chou chinois

J’aime le chou chinois quand il est cuisiné par d’autres personnes, moi j’ai toujours l’impression de le rater – je ne me régale pas quand je le mange (j’ai le même problème avec les desserts à base de lait de coco en général). Ici j’ai tenté un curry (avec carottes et lentilles corail), et j’étais moins déçue que d’habitude.

.

Chou rave à l’indienne

Vues les températures, je n’étais pas motivée par cuisiner les chou raves de mon panier en gratin avec béchamel et tofu fumé. J’ai donc testé cette recette avec un résultat mitigé. C’est pas mauvais, mangé sur une galette de lentille ça passe même bien, mais ce n’est pas un coup de coeur monumental non plus. A propos de galettes de lentilles, je me suis vraiment mise à en faire à l’occasion de la diversification alimentaire du Pinto, et du coup j’ai simplifié ma recette de « steak haché végétal » : je mixe 200 g de lentilles avec les assaisonnements choisis puis j’ajoute 100 g de farine (de blé ici), je mélange puis laisse reposer au moins 10 minutes (ça peut être laissé toute la nuit au frigo) avant de cuire dans une poêle bien huilée :

.

Pâtes au chou rave

Ici, on est fans de pâtes et fans de la garniture ail oignon chou fleur chapelure. J’ai donc détourné cette recette pour y mettre le second chou rave du panier. C’était sympa et effectivement plus dans nos habitudes de goûts !

.

Smoothie concombre, pomme, citron, menthe

Comme celui-ci mais réalisé au Personal Blender. On voit que la texture est moins lisse qu’avec un superblender.

.

Concombre au sésame

C’est la recette la plus facile à préparer pour utiliser un concombre : on le coupe en allumettes (en tranches puis un superpose des tranches et on les taille en bandes) ou on le râpe (ci-dessous avec un mouli-julienne) puis on mélange avec du tamari, de l’huile de sésame grillé et on parsème de graines de sésame.

.

Coup double (falafels avec concombre ET salade)

Falafels de la marque Organi (décongelés), pris en sandwich entre salade et concombre. Dans le même repas, j’avais aussi des nouilles soba (spaghetti de sarrasin) assaisonnés d’huile de sésame grillé et graines de sésame. La version sans sésame, dans l’assiette, est destinée au Pinto.

.

Tartine crue

Le concombre comme toast, tartiné avec une préparation à base de graines de tournesol assaisonnée d’ail et jus de citron.

.

Samossas « fromage »

Feuilles de brick garnies d’une purée de pomme de terre assaisonnée de levure de bière et sans doute de noix de cajou mixées avec un peu d’eau. Je ne sais plus où j’ai pris cette recette…

.

Côté sucré, j’ai fait un gâteau simplissime et coloré : un gâteau César dont 1/3 de la pâte a été colorée avec 1/4 de cuillerée à café de charbon végétal activé (complément alimentaire) et les 2 pâtes versées en alternance dans le moule, et le glaçage au yaourt égoutté et huile de coco de mon livre, coloré au bleu spiruline, au rose betterave et à l’orange jus de carotte réduit.

J’ai aussi fait un fraisier, fabriqué le matin et servi le midi, le tout avec des températures estivales ce qui a valu à la garniture de ne pas se tenir à la perfection malgré un supplément d’huile de coco.

On a aussi été invité à goûter chez un ami, qui nous a servi de délicieuses crèmes réalisées simplement avec du chocolat et du lait (ou de la crème ?) de coco.

Ces saveurs étaient les mêmes que les petits trucs croquants que j’avais apportés. Il s’agit d’une expérimentation à base de lait de coco, sucre et noix de coco râpée, cuit au four jusqu’à ce que les bords soient dorés puis refroidis et nappés d’un reste de chocolat noir aux fèves de cacao.

 

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin mai

28 Mai

Bonjour !

Les légumes de printemps sont là : asperges, petits pois et fèves, on se régale ! Les fraises arrivent aussi, et les premières courgettes. Voici quelques un de nos repas de ces dernières semaines.

.

Riz aux fèves et carottes

J’ai fait bouillir 1 minute les fèves les plus grosses afin d’enlever leur peau. Dans une casserole, j’ai fait revenir un oignon émincé dans un peu d’huile, ajouté le riz, les carottes coupées en petits morceaux, du sel et de l’eau. Quand le riz était presque cuit, j’ai ajouté les fèves. Je me suis retenue de servir le tout saupoudré de graines de sésames, de peur de passer pour une monomaniaque du sésame…

.

Assiette du samedi midi

Reste de salade, carottes râpées, reste de salade de lentilles, panisses. Miam pour Doudou et moi, le Béluga a mangé autre chose, probablement betteraves cuites, lentilles au naturel et une panisse… et du « pain baguette ».

.

Ragoût de pommes de terre et petits pois

Un bon petit plat de Doudou, oignon, pomme de terre, petit pois, un peu de coulis de tomate. Servi ici avec des saucisses végétales « paysannes » (achetées en nombre et conservées au congélateur).

.

Poêlée de petits légumes

Carotte, fenouil et les premières courgettes. Je salive rien qu’en y repensant. Ma maman nous en a fait une énorme poêlée, et je m’en suis régalée avec des falafels comme ci-dessus, dans des galettes de blé comme ci-dessous, avec du riz comme vous pouvez vous l’imaginez… A refaire encore, le fenouil donne un super petit goût à l’ensemble.

.

Couscous de printemps

Une réalisation de mon beau-père, qui a cuit la viande à part pour ne pas que je sois gênée par le goût qu’elle donne au bouillon. Merci ! Du coup, il trouve le bouillon des légumes trop fade, à mon avis car il manque de gras (celui normalement libéré par la viande), donc la prochaine fois il mettra plus d’huile d’olive et y fera revenir les épices avant d’ajouter les légumes et l’eau. On verra si ça résout le souci (pas si gênant pour moi : c’était très bon, on sentait le goût de tous les légumes).

Pour le dessert, ma belle-mère avait fait mon gâteau fondant au chocolat – la version avec poudre à lever, plus friable mais plus mousseuse. Merci !

.

Smoothies « pour les petits »

J’ai acheté le livre Smoothies pour les petits pour ses recettes présentées de manièe ludique, espérant ainsi motiver le Béluga à tenter des smoothies verts. Cela n’a pas marché. Mais mes parents se sont laissé tenter : smoothie pomme, concombre, citron, menthe pour ma mère et moi (délicieusement frais et épais), smoothie lait de coco, banane, datte pour mon père (ah ah je n’espérais quand même pas lui faire boire un truc vert hein ? si ? bon alors raté, comme pour le Béluga).

.

Autres desserts sucrés de début de printemps

Gâteau César au cacao, glaçage 100 % chocolat noir (simplement fondu et versé sur le gâteau refroidi) mangé avec des fraises. C’était le dessert express du déjeuner chez ma grand-mère (avec des fraises bio très très chères, mais goûteuses).

Essai de gâteau invisible aux pommes, avec une base de gâteau César et plein de petites pommes pelées et coupées en tranches fines (et déposées dans un bol d’eau en attendant d’être mélangées à la pâte, pour éviter l’oxydation). Il manquait sans doute des pommes pour faire un gâteau invisible, mais le résultat était un gâteau très moelleux, parfumé au sucre complet en plus des pommes. Pour la déco, le sucre glace doit être versé au dernier moment (pas comme pour les gâteaux au chocolat) sinon l’humidité du gâteau/des pommes le fait disparaître.

Et pour un autre dessert avec les mêmes copains et les mêmes petites pommes comme seul fruit disponible, j’ai fait une compote maison étalée sur une pâte (du commerce) et recouverte de plein plein de tranches de pommes. Très bon, mais vivement qu’on passe aux autres fruits quand même !

.

J’en profite pour vous montrer mes envies fromagées de printemps (je les liste ici car je sais que je n’aurai sans doute pas le temps de les réaliser) :

.

Bon dimanche !

 

Repas végétariens de début mai

7 Mai

Bonjour !

Voici des petits plats rapides pris à la maison et des plats mangés ailleurs, avec l’arrivée joyeuse des légumes de printemps et même des premières courgettes !

.

Salade de pois chiche et carotte

Un plat express mais nutritif et assez satisfaisant : carottes râpées, pois chiche, vinaigrette, graines de sésame, mangé avec un peu de pain.

.

Houmos au superblender

Doudou l’a fait en suivant ma recette sauf que je n’y précise pas la quantité d’eau à ajouter. Il a donc ajouté au pif, assez pour que le superblender travaille. Au final, il en aurait fallu plus car le houmos est très épais. Et nous découvrons l’aspect désagréable d’un superblender : le raclage du fond du bol ! On utilise une « cuillère à coupe glacée » (cuillère à café au manche extra long) mais il en reste toujours plus sous les lames qu’avec un petit blender dont le bloc de lames se dévisse (on a le Personal Blender). Ceci dit, il a l’avantage évident de pouvoir mixer de plus grandes quantités qu’un petit blender, et c’est effectivement pour cet aspect que je l’ai acheté.

.

Assiette d’asperges

La saison des asperges a repris ! Le Béluga aussi en est fan. Ici servies avec des pommes de terres vapeur, que je pèle pour le Béluga et que, pour ma part, j’accompagne de houmos (le Béluga n’aime pas, il mange les pois chiche au naturel).

.

Risotto aux asperges

Une recette simple pour utiliser les parties plus dures des tiges d’asperge. Ici on a simplement mélangé ces morceaux avec un risotto aux cèpes vendu en vrac en mélange prêt à cuire en y ajoutant simplement de l’huile.

.

Diner chez ma grand-mère

Son menu d’invitation typique : haricots verts, pommes de terre, côte de boeuf. Ici on a proposé de remplacer le boeuf par une boîte de lentilles aux naturels, ce qui a été accepté. Et on a eu en bonus un peu de courgettes poêlées.

.

Déjeuner chez ma grand-mère

Le lendemain midi, je passe en cuisine après avoir fait quelques courses, pour des spaghetti aux petits pois et ricotta de tofu. La carotte de mon assiette est destinée au Pinto, qui est en pleine diversification alimentaire.

.

Polenta du samedi midi

 

La polenta a pris le relai des pommes de terre sautées comme base consistante de nos déjeuners express du samedi. Ici servie avec des lentilles et de la sauce tomate. Une autre manière que j’ai adorée mais pas pris le temps de photographier, c’est la classique association polenta, sauce tomate, courgettes poêlées. Miam !

.

Poêlée aux soba

Ail, oignon, carottes puis courgettes, et nouilles soba cuites séparément. Simple mais correct pour un dîner de semaine. On a aussi fait ce plat encore plus rapidement (pour la cuisson en particulier) en coupant les légumes en spaghetti : le légume épluché est allongé dans le mouli-julienne afin d’être râpé dans sa longueur. Le Béluga a mangé les soba seules et de la betterave cuite en légume.

.

Riz aux petits pois

Un oignon émincé finement et revenu dans de l’huile d’olive (pour passer discrètement au milieu du riz dans l’assiette du Béluga), du riz puis des petits pois frais. Ici relevé d’un peu de levure de bière.

.

Riz, poireau, tofu fumé

Un plat express (encore un !) : poireau émincé qui passe directement du congélateur à la poêle avec un peu de sauce soja, riz, tofu fumé. C’était bon quand même !

.

Déjeuner chez mes beaux parents

Ma belle mère a à nouveau adapté une recette du livre Couscous et tajines végétariens que nous lui avions offert, et on s’est régalé. Mon beau père a préféré manger un autre plat, non végane, sans faire de bruit. Le Béluga avait mangé avant notre arrivé, et comme d’habitude je n’ai pas souhaité savoir ce qu’ils lui ont donné (sans doute un SATANÉ produit laitier, après un plat de légumes et de viande).

Nous avons contribué au menu avec un camembert de cajou et des mini cakes au citron (je n’ai pas cuit le mélange dans un grand moule à cake car je l’ai cuisiné 1 h avant le repas…). Cette recette colle tout à fait à ma manière de cuisiner, j’attends avec impatience de m’autoriser à commander ce livre ! (j’attends un peu car je viens de commander auprès de ma libraire Ton premier livre de cuisine végane et Comment éviter de se fâcher avec la terre entière en devenant parent ?)

.

Riz au lait de récupération

Je fais habituellement du riz au lait quand j’ai un reste de riz trop cuit : j’y ajoute un sucrant, de la vanille et de la purée d’amande blanche préalablement délayée dans un peu d’eau chaude. Ici c’était un essai raté de purée d’amande complète au superblender : le mélange était devenu pâteux, pas assez mixé pour avoir l’onctuosité d’une purée, mais trop pour que le blender continue à le pétrir. Malgré l’utilisation du poussoir, la matière restait en place pendant que les lames tournaient dans un espace vide au milieu. Quelqu’un a-t-il des conseils pour nous améliorer ? (Qui va oser me conseiller d’acheter encore un livre de cuisine comme Superblender, qui me tente évidemment ?)

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin avril

30 Avr

Bonjour !

Encore un petit bilan rapide de nos repas, avec des envies de polenta, toujours des choux et autres légumes d’hiver, en essayant de nouvelles recettes pour ne pas se lasser.

.

Assiette express

Tartinade de graines de tournesol à l’ail et au jus de citron, salade verte, champignons de Paris, betterave cuite, vinaigrette. Servi avec du pain aux graines. Au passage, j’ai tenté de faire un camembert à base de graines de tournesol, mais ça n’a pas marché (problème de goût et visiblement aussi d’oxydation) ; il faut que j’essaye de faire un mélange cajou/tournesol comme dans les produits de la Petite Frawmagerie.

.

Salade de lentilles

Lentilles vertes, chou fleur cru, salade verte, vinaigrette. Servi avec des « tartines » de tartare d’algue sur pomme de terre.

.

Notre salade de riz

Riz, maïs, tranches de radis, lentilles et vinaigrette ajoutées au dernier moment pour les éventuels anti. Voilà notre salade de base pour les pique-niques, appréciée aussi par les omnis et les enfants.

.

Polenta et poêlée de blettes

Vert de blette émincé et revenu avec de l’ail, puis ajout de tamari et de pois chiche. Servi avec de la polenta (1 tasse de polenta, 3 tasses d’eau, 1 cuillerée d’huile d’olive, du sel : je fais épaissir en remuant puis je coupe le feu et couvre afin que ça finisse de cuire sans risque de brûler et sans que j’aie à rester devant la casserole).

.

Curry de légumes au lait de coco

A nouveau un recette des paniers La Bonne saison : Pour 4 personnes, faire revenir dans de l’huile 1 oignon et 3 belles carottes coupées en petits dés. Ajouter quelques côtes de blettes coupées en petits morceaux puis un demi chou frisé coupé en lanières fines. Quand les légumes ont perdu du volume, ajouter une belle poignée de lentilles corail et couvrir avec 200 mL de lait de coco (j’ai ajouté de l’eau en plus). Assaisonner de curry, sel, poivre et laisser mijoter à couvert le temps que les lentilles cuisent (au moins 20 minutes). Ajouter la coriandre hachée juste avant de servir (j’ai oublié… mais c’était quand même délicieux !).

.

Poêlée aux châtaignes

Une improvisation plutôt sympa inspirée par la présence d’un chou chinois dans mon panier et un bocal de châtaignes dans mon placard, qui m’a rappelé les châtaignes d’eau chinoises. Oignon, carotte, chou chinois sont cuits et assaisonnés d’un peu d’huile de sésame grillé et de tamari. Les châtaignes apportent une texture plus consistante, on pourrait les remplacer plus classiquement par des champignons ou du tofu je pense.

.

Gnocchi aux carottes

J’avais essayé de réduire en purée les carottes simplement à la fourchette, mais ça laissait de petits morceaux visibles. Ici j’ai utilisé le mixeur plongeant, mais il a du mal à tout écraser vu l’épaisseur de la purée (et je ne veux surtout pas ajouter de liquide pour cette recette). La prochaine fois je sortirai le moulin à légumes, qui me semble donc nécessaire ici.

.

Pizza au poireau

Encore une recette de Pizza veggie, adaptée avec ma base blanche express et du camembert de cajou.

.

Repas crêpes

Mini galettes de sarrasin véganes de mes parents (farine de sarrasin, farine de blé, lait de riz, sel) et garnitures aux choix afin que végé comme omnis puissent se faire plaisir. Ici, oignon, potimarron et champignons. Et en dessert, une crêpe végane garnie de purée d’amande blanche et sucre : simple et gourmand. On peut aussi y ajouter des pépites de chocolat…Mais ma garniture préférée entre toutes, c’est pomme cuite (compote ou morceaux) et cannelle.

.

Repas d’anniversaire en famille du Béluga

Un plat typiquement provençal, l’aïoli ! On sert toute une variété de légumes cuits (ici asperges vertes, carottes, chou fleur, fenouil, pomme de terre, et des champignons crus) avec une mayonnaise montée à l’huile d’olive et fortement ailée. Ah oui, il y a aussi du poisson cuit à l’eau. L’aioli peut être simplement composé d’ail, huile d’olive et sel en utilisant le pouvoir émulsifiant de l’ail, mais la plupart des recettes comprennent un jaune d’oeuf pour émulsifier encore plus facilement. Ici, nous avons testé de lier sans oeuf mais avec de la pomme de terre, comme proposé dans plusieurs recettes. C’était un peu granuleux, mais intéressant.

Et en dessert, un gros fondant au chocolat (quantités doublées par rapport à cette recette), décoré de sucre glace saupoudré par dessus des étoiles en plastique pour faire pochoir, et un gros fraisier (quantités doublées par rapport à cette recette).

Bon dimanche !

Repas végétariens de début avril

9 Avr

Bonjour !

Dans mon panier, des légumes d’hiver comme le chou pointu, mais aussi des légumes nouveaux, avec leurs fanes. Pour les radis pas de problème, on aime leurs fanes en soupe, mais pour les betteraves et leurs fanes plus acidulées, j’ai testé simplement en poêlée avec de l’oignon et je n’ai pas été convaincue du tout. Alors si vous avez des idées, je suis preneuse… et j’en profite pour vous remercier pour vos réponses sur le chou de Bruxelles et le riz. Merci !

.

Repas du Béluga

Au choix, en quantité volontairement excessive afin que le Béluga les dose lui-même : betterave cuite, radis cru (il les aime tranchés en tartine sur du pain des fleurs ou de la baguette), tofu fumé (un aliment très rare ici), pomme de terre vapeur épluchée.

.

Pâtes au chou frisé

J’ai adapté le principe des pâtes au chou fleur pour utiliser un chou pointu et le résultat nous a beaucoup plu ! J’ai fait revenir de l’ail et de l’oignon dans de l’huile, ajouté le chou coupé en lamelles puis assaisonné d’huile de sésame grillé et de graines de sésame. Impec avec des spaghetti, dont la forme fait écho aux lanières de chou.

.

Pizza au chou pointu et carotte

Avec le second chou pointu de la semaines, j’ai refait un peu de spaghetti comme indiqué ci-dessus, puis j’ai eu envie de pizza. J’ai combiné la pizza de Papilles estomaquées (un super blog de recettes de légumes de saison) et la recette de pizza aux légumes racines du livre Pizza veggie. C’était joli et délicieux ! Je vous donne la recette dimanche prochain. Et pour mon prochain chou pointu, je pense tester la salade de chou pointu, carotte et pomme de Rose citron.

.

Risotto au poireau et pistache

Une réalisation de Doudou, additionnée de pistaches pour un croquant et une nuance de goût supplémentaire.

.

Crumble au poireau

Des poireaux en béchamel et des « miettes » obtenues en mélangeant de la farine, de la purée de cajou, de l’huile d’olive et des graines de sésame.

.

Crumble vert

Ma belle-mère a réalisé cette recette d’après le livre Couscous et tajines végétariens (dont plein de recettes me tentent, comme ce couscous sucré), en végétalisant les oeufs brouillés (avec de la farine de pois chiche). Et en dessert, son premier gâteau au chocolat végane ! Un délice, merci Nouna !

.

Tartinade de graines de tournesol

Une version plus locale de la tartinade cajou/ail/jus de citron qu’on aime associer avec des champignons de Paris crus, comme ici.

.

Couscous de La Cantine

On a testé cette adresse assez connue dans le coin, où malheureusement il reste un quelques petits débris de viande au milieu des légumes. On sent également beaucoup que la graine est travaillée au beurre. C’est un bon couscous, mais plus pour le goût des omnivores que les végés.

.

Couscous du Palmier

Notre favori pour le moment, avec une sauce moins forte en goût mais beaucoup de légumes, variés, un joli dessin de palmier sur la graine et la salade d’orange en dessert (miammm).

.

Et en sucré ? Une tortue réalisée avec un flan à la vanille (la version vanille du Dany végétal) coulé dans de petits bols puis démoulés et couverts de fines tranches de kiwi pour mimer les écailles. On garde les deux petites tranches des extrémités, l’une pour faire la tête et la queue, l’autre coupée en 4 morceaux pour former les pâtes. Ici j’avais légèrement cuit les tranches dans un sirop car le kiwi était plutôt acide, mais malheureusement ça a fait perte leur couleur verte sans diminuer l’acidité.

.

Et pour nos 11 ans de mariage, un gâteau au chocolat tout simple mais très gourmand, ici simplement décoré d’un peu de sucre glace. Le Béluga a aimé !

.

Bonne semaine !