Archive | Été RSS feed for this section

Tian courgettes tomates facile

16 Juil

Bonjour !

J’ai découvert le tian comme un joli plat rempli de tomates et courgettes rangées verticalement en jolies tranches, comme ici.

J’aime ce plat pour son goût mais aussi sa capacité à utiliser un surplus de tomates et courgettes, donc je l’ai intégré à mon répertoire. Avec un changement notable désormais : finies les rayures soigneusement alignées, je balance tous les légumes en couches horizontales. C’est beaucoup plus rapide à assembler et, en fait, dans l’assiette ce n’est pas plus moche !

J’ajoute aussi un peu de levure de bière en paillettes, pour une saveur un peu plus complexe (et peut-être quelques nutriments en plus, malgré la cuisson au four ?).

 

Ingrédients pour 6/8 personnes
– 3 courgettes
– 6 tomates
– 2 oignons
– 2 gousses d’ail
– Huile d’olive
– Thym ou herbes de Provence
– Levure de bière, sel, poivre

Préparation
– Peler les oignons et l’ail. Retirer les parties dures des légumes. Couper tous les légumes en tranches fines.


– Dans un grand plat à gratin (environ 20×30 cm), déposer une couche de courgettes, une couche de tomates puis 1/4 de l’oignon et de l’ail.

– Saupoudrer de l’huile, du sel, du thym et de la levure.


– Recommencer 3 fois.


– Enfourner environ 1 h à environ 190 °C. A mi-cuisson, appuyer sur les légumes avec une cuillère pour les tasser.

 

.

Remarques

  • Ce tian contient de l’eau car on ne fait pas précuire les légumes avant d’assembler le tian. On peut servir les portions avec une écumoire pour éviter de détremper les assiettes. Et une fois le plat moins chaud, on peut l’incliner au-dessus de l’évier (en maintenant les légumes) pour évacuer l’eau.
  • Suggestions d’accompagnement : panisses (maintenues chaudes dans un plat au four) ou galettes de lentilles, polenta ou purée de pomme de terre… Ou comme ci-dessous un reste de tian ave un reste de pommes de terre vapeur et un reste de houmos.

Bon dimanche !

Repas végétariens de début juillet

9 Juil

Bonjour !

En ce moment, la fatigue se fait un peu sentir mais l’abondance de fruits et légumes à manger crus facilite la préparation des repas. Voici des apéros, une série de plats réalisés avec un saladier de haricots rouges (je cuits 500 g de pois chiche ou haricots secs une fois par semaine puis j’en cuisine une partie et congèle le reste) et d’autres plats de saison.

.

Houmos et salade de tomate


Pour un apéro-repas chez des copains. Houmos réalisé avec ma recette (avec pois chiche entiers et mixeur plongeant) et décoré avec un peu de paprika, de cumin et de graines de tournesol décortiquées. Salade de tomates avec des tomates coupées en dés (et quelques graines retirées), olives, pignons (bio d’Italie vendus en vrac au supermarchés du coin ! A 80 € le kg quand même…), feuilles de basilic – je place le tout dans une passoire une dizaine de minutes afin que les tomates perdent un peu leur eau. A côté, des pâtes juste assaisonnées d’huile d’olive, pour le Béluga car je n’étais pas sûre qu’il mange la salade complète. En fait il s’est nourri d’Apéricubes je crois…

Ci-dessous, le même type de salade, avec du pesto vert vegan à la place du basilic frais et des pignons.

.

Apéro déjeuner express


Quand on n’a pas beaucoup de temps ni d’énergie mais qu’on a un ami à déjeuner… Houmos (décoré de paprika et d’un filet d’huile d’olive), bâtonnets de carotte, tranches de champignon, olives vertes, radis, olives noires, bâtonnets de concombre, gressins. Et une petite salade de tomates (tomates, ail, basilic, huile d’olive). Et en dessert ? Fruits, biscuits et fondue de chocolat.

.

Fenouil, courgette et noix de cajou

Une poêlée simple et goûteuse, ci-dessus servie avec de la polenta. Ci-dessous, j’y ai ajouté en fin de cuisson un reste de pommes de terre vapeur coupé en dés.

.

Aubergines, pois chiche et sésame

Quand j’ai des aubergines et peu de temps pour innover en cuisine, je les coupe en dés et les fais cuire avec beaucoyp d’huile d’olive. Je peux ainsi les associer à de la sauce tomate sur une pizza, des pâtes ou de la polenta. Sans tomate, il y a la solution de les mélanger a des pois chiche et des graines de sésame et les servir avec du riz et éventuellement un trait de sauce soja.

.

Haricots rouges et polenta


Pour le Béluga, les légumineuses se servent entières, sans sauce, et il les mange à la main. La polenta, juste cuire avec 3 fois son volume d’eau, du sel et de l’huile d’olive, est très appréciée ;le Pinto adore aussi). Les oléagineux passent de temps en temps – ici ils ont été boudes car trop salés (par contre, mes amandes enrobées de chocolat noir ont un succès constant, autant avec le Béluga qu’avec ses copains).

.

Veggie bowl – repas restes

Je suis tout à fait étrangère à la mode du Veggie bowl, c’était juste pour rire que j’ai mis ce titre à mon bol de restes… riz, reste d’aubergines sautées, reste de haricots rouges, graines de tournesol décortiquées

.

Chili sin carne


Haricots rouges, pignon, ail, tomate, épices. Cuisiné par ma Maman, servi avec du riz et un peu de concombre râpé, pour une note de fraîcheur (et éliminer un demi concombre du frigo !).

.

Haricots rouges pour le Pinto


Choisis tres cuits et servis écrasés afin qu’il ne risque pas de s’étouffer avec. Comme prévu, j’ai vu quelques peaux dans sa couche du lendemain, aus à part ça il les a digérés sans aucun inconfort (de même que le houmos, les galettes de lentilles du Puy et la purée de lentilles corail).

.

Déjeuner en tête à tête


Pour moi, reste de pissaladière (sans anchois) de ma belle maman  et betteraves avec graines de tournesol décortiquées. Pour le Pinto, galette de lentilles (décongelées), bâtonnets de betterave et tranches d’abricot. Et probablement un peu de croute de pissaladière ou de pain des fleurs. Et bien sûr, verre d’eau pour tout le monde.

.

Repas au resto

Pour le Pinto et pour compléter les pâtes à rien du Béluga, des galettes de lentilles, des tranches de champignon, des pois chiche entiers (pas pour le Pinto, trop dangereux) et des fruits frais.

.

Abricots à la chantilly


Pour donner au Béluga plus d’enthousiasme à mangée cet abricot, j’ai fait ce que j’aimais étant petite : le farcir de chantilly. Sauf que c’est de la Schlagfix : végétale mais bourrée d’ingrédients peu recommandables. Il faut que je me remette à faire la mienne !

.

Gâteau de kermesse

Un gâteau César au cacao, pépites de chocolat et… aux caramels ratés ! Je m’entraîne beaucoup à fabriquer des bonbons au caramel et je les rate souvent en les faisant cristalliser. Les faire fondre dans ce gâteau permet de profiter de leur goût sans être gêné par leur texture granuleuse.

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin juin

25 Juin

Bonjour !

Merci beaucoup pour toutes vos idées pour utiliser les courgettes et les concombres ! En attendant, j’ai aussi chaque semaine des tomates, mais pour ça j’ai plus d’inspiration.

.

Tomates farcies de ma maman

Très goûteuses, je ne sais plus avec quoi elles étaient farcies…

.

Sauce tomate fraîche de mon frère

Une recette issue de sa première vie professionnelle, cuisinier. On mixe des tomates (crues) avec de l’ail, du sel et de l’huile d’olive. Puis on verse le tout dans une sauteuse et on cuit 5 minutes et on mélange aux pâtes.

.

Salade de tomate de ma belle-maman

Tomates, ail, huile d’olive, basilic, sel, poivre. Ici accompagné de pain aux olives noires.

.

Salade de riz et camembert cajou-amande

Riz, maïs, tomate, graines de tournesol décortiquées, vinaigrette. Et des tartines de camembert avec plein de salade verte. C’est un camembert réalisé avec moitié noix de cajou et moitié amandes mondées, pour essayer d’utiliser des matières premières un peu plus locales que la cajou. Le résultat à un goût différent, et surtout une texture souple même après affinage. Sympa mais n’égale pas le 100 % noix de cajou.

.

Tian express

Au lieu de réaliser patiemment des rangées bien serrées de tranches de tomates, de courgettes et d’oignon, j’ai balancé les tranches en couches superposées (dans le même sens que des lasagnes ou un gratin dauphinois), assaisonné avec de l’ail émincé jeté entre les couches, du sel, du thym, de l’huile d’olive et de la levure de bière. Le tout cuit au four en tassant avec une cuillère à mi cuisson. Le Pinto a adoré les courgettes de ce tian ! Et Doudou a validé aussi. Vous voyez ici le reste qui a fait mon déjeuner le midi suivant, avec dû goulots et une pomme de terre. Le Pinto a mangé des tranches de courgette, du houmos sur du pain des fleurs et un peu d’abricot frais.

.

Risotto à la courgette

J’ai fait revenir de l’oignon et un peu d’ail puis ajouté des courgettes coupées en tranches fines, puis du riz et un tout petit peu de mélange Sapori (sel aux légumes) afin de pouvoir donner des courgettes à manger au Pinto. Il a aussi mangé un peu de champignon cru coupe en tranches, et un tout petit peu de pastèque. Moi j’ai sans doute ajouté des graines de tournesol décortiquées dans le risotto.

.

« Paëlla » verte

J’avais vu une recette de paella végétarienne qui m’avait faite saliver. Avec des petits pois, des fèves fraîches, des artichauts et des courgettes. J’avais tout ca mais le temps d’éplucher les fèves on avait déjà boulotte les artichauts. Tant pis j’ai improvisé, avec du laurier, du safran et du curcuma pour assaisonner. Pas photogénique mais bon !

.

« Beignets » de fleurs de courgette

Un délice apprécié de tout le monde ici, Béluga et Pinto compris. À associée avec des crudités ou des fruits frais pour équilibrer (la friture à un effet oxydant je crois, il faudra que je creuse ça un jour).

.

Beignets du marché

Sur le marché de Sausset-les-pins, ma mère a découvert un nouveau stand tenu par une personne d’origine africaine et végétarienne ! Elle a acheté des sortes de falafels et surtout des beignets pognon épinard, que j’ai beaucoup aimés. Ici accompagnes de concombre épluché et râpé, dont la fraîcheur complète bien… et le permet de dégommer un peu de concombre (il y en a encore 3 dans mon frigo actuellement…).

.

Pizza et panisses

Un repas de feugnasse, un soir où j’étais seule avec le Pinto. La délicieuse pizza Marseillaise sans fromage (base tomate, ail, basilic, roquettes tomates cerise et tranches de tomates) de La Storia et panisses de Chez Magali. Le Pinto a mangé des panisses et de la croûte de pizza…

.

Plat d’été chez Yoj

Riz et garnitures variées (asperges, algues, kimchi…) pour le plat de la carte estivale de Yoj. J’ai aussi comme de le petit bol d’épinard froid au sésame, je ne sais pas pourquoi mais j’en raffole. Le Pinto a mangé des asperges et un peu de riz.

.

Repas de fête familiale

Un fricassé végane : pain frit, tomate, captes, olives noires. Merci à La grand mère de Doudou !

Une paella végane : riz, champignons, poivrons de différentes couleurs, haricots verts, petits pois, artichaut. Une création du père de Doudou aidé par un ami. Le Pinto a mangé un peu de haricots verts et à beaucoup aimé le riz.

En dessert, des clafoutis préparés par une amie de la famille. Un gros classique et un plus petit, végane, au lait d’amande, lait de coco et tofu soyeux. Très bon ! Paraît-il encore meilleur que le clafoutis normal :).

.

Bon début de semaine !

Repas végétariens de début octobre

9 Oct

Bonjour !

Pour ce billet, voici encore des recettes à la tomate, et plus globalement avec ces légumes d’été dont on peut encore profiter avant que l’automne ne s’installe.

.

Tarte/pizza aux tomates et échalotes

20161009-1

Doudou est revenu un jour avec un filet de 500 g de mini échalotes « trop mignonnes ». Mouaif, surtout trop, trop longues à éplucher ! 30 minutes pour 250 g d’échalotes ! J’ai prestement utilisé le contenu du filet entier pour ne plus avoir la frustration de le voir, et averti Doudou que s’il revenait à nouveau avec des mini échalotes, il se débrouillerait tout seul pour les cuisiner. En tout cas, ça m’aura permis d’inventer cette tarte qu’on refera sans aucun doute. Une pâte à pizza tout prête (la pâte à pizza au levain Biobleud), une sauce tomate express (des tomates fraîches mixées finement avec un peu d’ail, de l’huile d’olive et du sel, à cuire ensuite dans une casserole ou, comme ici, sur une pâte), plein d’échalotes émincées finement puis blondies à la poêle avec de l’huile d’olive, et du thym saupoudré sur le tout. Miam !

.

Tarte aux tomates

20161009-2

Je consigne ici cet essai raté de remplacer la moutarde (on n’en avait pas) par du houmos sur le fond de pâte d’une tarte à la tomate. Ça se mange, mais sans plaisir particulier.

.

Tarte aux aubergines

20161009-13

Voici l’adaptation de la recette d’Elsa au contenu de mes placards : une pâte à pizza au levain Biobleud (décongelée), du thym à la place de l’origan, des aubergines simplement nappées d’huile et de sel au lieu d’être massées avec le mélange, le coulis de tomate mesurée au pif (je pense en avoir mis nettement moins que 200 mL), du sésame complet saupoudré à la place des pignons, des noix et noisettes, et une cuisson moins longue. Le résultat reste délicieux, à refaire !

.

Tomates à la provençale et panisses

20161009-3

Un classique chez nous, avec ici un essai d’incorporer du basilic et de l’ail à la chapelure étalée sur les tomates avant de les enfourner. C’est bon, mais avec les panisses je trouve que les tomates à la provençale « nature » vont encore mieux.

.

Taboulé comme Maman

20161009-4

Un jour, j’arriverai à me rappeler des proportions… Le principe : des oignons (1) et des tomates (4) hachés grossièrement (au mixeur/blender, par pulsations successives, ça va plus vite qu’au couteau), du jus de citron (1), du sel, du poivre et des herbes fraîches ciselées (habituellement de la menthe et persil, ici du basilic) forment un mélange dans lequel la semoule (100 g) est mise à gonfler. A la fois frais, consistant et sans prise de tête, j’adore.

.

Aubergines à la parmesane de Martine

20161009-5

Servies avec du riz, c’est un vrai délice. Avec du houmos, des bâtonnets de légume et des biscuits apéritifs (j’adore les Picco d’épeautre au pavot de Moulin des moines) à l’apéro et de la pastèque en dessert, c’était un repas assez simple qui a régalé nos amis.

.

Pizza du camion Charly

20161009-6

Une faim en milieu d’après-midi sur la place Sébastopol (Marseille, 4ème), je mangerais bien quelque chose de salé… Et miracle, on y trouve le Camion à pizzas Charly, où on me propose, comme pizza végétale, de faire une pizza aubergine/artichaut/tomate, absolument délicieuse !

.

Boulgour (?), courgettes et tofu fumé

20161009-7

La nounou du Béluga nous avait offert une sorte de farine de boulgour dont elle se servait pour faire une délicieuse soupe (en le cuisant avec de l’eau et des aromates et éventuellement en ajoutant un peu de lait à la fin). Comme ce n’est pas encore l’heure des soupes, je l’ai cuit comme de la polenta et servi avec des mini courgettes (reste d’une barquette de fleurs de courgettes cuisinées en beignets, une friandise adorée ici) et un reste de tofu fumé.

.

Courgettes au gomasio et boulettes de lentilles corail

20161009-8

Ma maman nous a cuisiné mes boulettes de lentilles corail et les courgettes goma-ae de Mathilda (en remplaçant le miel par moitié sucre complet et moitié eau).

.

Salade de céleri rave, pomme et raisin sec

20161009-9

Le premier céleri rave de la saison, encore tout petit, a été mangé selon cette recette de Cléa, d’abord avec une simple vinaigrette comme sauce, puis avec une sauce au yaourt comme recommandé. J’ai bien aimé les deux versions, Doudou n’en valide aucune. Dommage ! La prochaine fois je tenterai peut-être le céleri rave en maffé.

.

Snack anti Doudou 20161009-10

Un snack improvisé selon le contenu du frigo et délicieux pour moi (je n’ai même pas proposé à Doudou, qui est déjà horrifié quand j’engloutis de simples tartines de pain et de tartare d’algues) : un bloc de tofu fumé coupé en deux dans le sens de l’épaisseur, du tartare d’algue, des pommes de terre cuites à la vapeur et coupées dans le sens de la longueur, le tout détaillé en petites bouchées.

.

Smoothie anti Doudou

20161009-11Que faire avec tous les petits poivrons verts de l’AMAP ? La seule recette qui me fait manger cet aliment : un smoothie iconoclaste, poivron vert-pomme-vanille. Je mixe 50 g de poivron vert épépiné avec un peu d’eau (moins de 50 mL)  jusqu’à obtenir une texture homogène, puis j’ajoute 50 g de compote de pomme (en fait, de la purée de pomme), un peu de vanille et encore un peu d’eau pour arriver à l’épaisseur que je souhaite. C’est encore une recette à ne pas proposer à Doudou, ne serait-ce parce qu’il a du mal à digérer la peau des poivrons crus.

.

Goûter du Béluga

20161009-12

Depuis la rentrée scolaire, je suis en congé maternité donc je vais chercher le Béluga à l’école. Dans le sac à goûter, il y a généralement une banane (à sa demande), un (autre) fruit frais (ici les dernières framboises et du raisin des voisins), du pain (baguette ou pain des fleurs) et quelques amandes enrobées de chocolat noir (on les trouve en vrac chez Marcel, miam !). Et bien sûr de l’eau, tirée de ma gourde (un jour, je vais bien finir par retrouver la gourde du Béluga au fond d’un de nos derniers cartons).

.

PS : Après deux fausses alertes, le bébé continue à vouloir rester au chaud, et ce n’est pas faute de tout faire pour l’inciter à sortir. J’en viens à penser que la date du terme de grossesse calculée par échographie n’était pas la bonne… Edit : La date avait effectivement été mal calculée, ouf ça me laisse un peu plus de marge avant un déclenchement éventuel !

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin septembre

25 Sep

Bonjour !

Maintenant qu’on a accès à tous les ingrédients typiques du Sud ET qu’on a notre propre cuisine, je me régale à reproduire les recettes auxquelles nos familles nous ont habitués pendant les vacances d’été.

J’ai aussi en tête des recettes à tester tant que les légumes sont encore en saison :

On profite également de la proximité des grands-parents pour laisser le Béluga passer du temps avec eux et filer profiter de repas au resto en amoureux avant le grand chambardement (l’arrivée du bébé est imminente).

.

Repas à La baie du dragon

Un resto conseillé par un des ouvriers qui a participé à la rénovation chez nous et qui a vu trainer mes livres de cuisine végane – merci Denis ! Une chouette adresse, avec une carte environ 2/3 asiatique classique et 1/3 végane, et un serveur chaleureux qui tient à inciter (gentiment) tous les convives à choisir les plats végé de la carte.

20160925-1Thé, nems, limonade japonaise, bo bun. Top !

20160925-2Nouilles sautées. Je ne suis décidément pas fan du tofu frit.

20160925-3Le dessert génial : « le feu du dragon », cube de glace à la vanille pris dans un beignet et flambé au rhum . Miam !

.

Repas chez Yoj

20160925-4

Ci-dessus, les plats « spontanément » végé sur la carte de Yoj : maki, salade de chou, tempura de légumes. Mais il est très facile de demander de retirer crevettes ou poulets d’autres plats de la longue carte, comme on l’avait fait ici. Ci-dessous, daifuku au thé matcha.

20160925-5

.

Vegan banquet chez BeO

La chef de BeO est décidément inspirée pour créer des délices variés. Et nous avons profité du premier « Vegan banquet » qui y était organisé (attention : certaines glaces Emki pop, même celle chocolat-fraise tonka présentée comme végane lors du repas, contiennent en fait de la crème et du miel). En « petits plats » : muhammara et salade sucrée salée, tian de légumes aux graines de courge, croquettes de courgette et sauce à la mangue. Dessert tout cru : gâteau au cacao et son nappage gélifié, salade de fruits rouges.

20160925-6

20160925-7

20160925-8

.

Pâtes classiques

20160925-9

Mes pâtes préférées je crois : sauce tomate au basilic et aubergines frites. Et pour la première fois, c’est moi qui l’ait fait ! (Vous l’aviez peut-être deviné en voyant l’aubergine en dés, frits tous en même temps, plutôt qu’en tranches patiemment cuites une par une…)

.

Tajine de légumes racines et fruits secs

20160925-10

Là aussi, ma première tentative ! Du coup j’ai suivi une recette, celle de Marie Laforêt dans Healthy vegan. Et comme je ne savais pas si le Béluga aimerait les épices, je lui ai fait une petite casserole à part avec les mêmes ingrédients de base : carotte, pomme de terre, patate douce, oignon, amande, pruneau, pois chiche. Miam !

.

Pissaladière

20160925-11

Ici, pas de dérive : j’ai suivi à la lettre la recette de ma belle-mère. Pour 6 oignons assez gros, à émincer et faire revenir dans de l’huile d’olive, mixer 1/2 bocal de câpres au vinaigre et 1 petit pot d’olives vertes, puis mélanger et étaler le tout sur une pâte à pain, et cuire au four. Et oups, avant d’enfourner, parsemer d’olives noires, là j’ai oublié !

.

Pour finir, je ne résiste pas à vous faire partager la vue fabuleuse dont on profite désormais tous les jours :

20160925-12

.

Bon dimanche !

Tarte aubergine, tomate, oignon

18 Sep

Bonjour !

Vous l’avez découverte ici, et cette création de ma maman m’a tellement plue que j’ai voulu la reproduire.

20160807-3

En voici la recette détaillée.

20160918-2

Ingrédients pour une grande tarte
– 250 g d’oignons
– 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
– 1 aubergine
– 16 tomates cerise
– Sel
– Herbes de Provence
– 1 pâte à tarte brisée

Préparation
– Éplucher les oignons, les couper en petits dés et les faire cuire à feu doux dans une sauteuse avec de l’huile. Ils doivent devenir très mous. Couvrir la sauteuse si besoin.
– Éplucher l’aubergine et la couper en tranches d’un peu moins de 1 cm d’épaisseur.
– Huiler une lèchefrite, y étaler les tranches d’aubergine (elles ne doivent pas se chevaucher), ajouter généreusement de l’huile d’olive, du sel et cuire à 180 °C jusqu’à ce qu’elles soient moelleuses.
– Couper les tomates cerise en deux dans le sens de la longueur.
– Saler les oignons cuits et les assaisonner d’herbes de Provence.
– Étaler la pâte à tarte, couvrir de compotée d’oignon puis des tranches d’aubergine, puis parsemer avec les tomates cerise.

20160918-3
– Faire cuire à 190 °C jusqu’à ce que la pâte à tarte soit cuite, environ 30 minutes.

20160918-1

Bon dimanche !

Repas végétariens de début septembre

11 Sep

Bonjour !

Nous avons enfin fini d’emménager, j’ai retrouvé mes ustensiles de cuisine fétiches et la possibilité de cuisiner en écoutant la musique que je souhaite sans craindre de gêner personne : c’est le bonheur ! Le Béluga a pris ses marques dans sa nouvelle école et je profite de la merveilleuse vue sur la mer. Reste à obtenir une connexion internet et je pourrai enfin répondre à vos commentaires…

Au fait, vous pouvez voir dans les premières photos une jolie nappe aux motifs jaune et blanc, que vous ne reverrez plus car au premier lavage elle a pris le rose d’une de mes robes que je pensais pourtant avoir lavée plusieurs fois précédemment… Dommage !

.

Salade 1

20160911-1Asperges vertes cuites à la vapeur, salade, endive, radis, champignon, artichaut mariné. Les trois derniers éléments sont les restes d’un apéro.

.

Salade 2

20160911-2

La fameuse salade de tomates multicolores, que je réalise pour la première fois ! Assaisonnée d’huile d »olive, sel, d’un peu d’ail cru (haché au presse ail) et de basilic ciselé.

.

Salade 3

20160911-3

L’assiette estaquéenne de feignasse : panisses achetées au coin de la rue et légumes du frigo (radis, concombre, salade, reste de maïs en conserve), vinaigrette.

.

Salade 4

20160911-4

Dans un grand bol, superposition de salade verte, alfalfa germé, champignon de Paris, tomate cerise, maïs en conserve, carotte râpée. Yapluka napper de vinaigrette et tout mélanger !

.

Repas de montagne 1

20160911-6

Des lentilles en conserve et des saucisses végétales (apportées de chez nous car le magasin Sherpa du coin n’en avait pas, bien sûr).

.

Repas de montagne 2

20160911-5

Crozets aux champignons et à la crème de soja, bien poivrés. Miam !

.

Assiette rapide

20160911-8

Tranches de champignon de Paris tartinées d’artichonade aromatisée à la truffe (il n’existe donc plus aucun produit « à la truffe » sans ce satané arôme ?!), salade de lentilles, betterave cuite, alfalfa germé, carottes râpées aux graines de sésame, pain Viking de la boulangerie Le Moing.

.

Repas d’anniversaire

20160911-7

Un grand buffet était proposé et le jeu était que chacun se serve dans une boîte puis estime la masse de son repas. après pesée, c’est celui qui avait le poids le plus proche de son estimation qui gagnait !

.

Repas restes

20160911-9

Bol de crudités mélangées, galette de tofu issue du repas d’anniversaire, pain Viking.

.

Et pour le dessert, en plus des fruits frais (melon, pastèque, raisin…), des pêches pochées au thé vert puis enrobée du sirop légèrement gélifié. La version estivale des délicieuses poires au sirop de ma maman, miam !

20160911-10

Bon dimanche !