Colorant bleu fait maison

1 Fév

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose de jouer un peu avec les couleurs… Pour le rose et le jaune, il existe de nombreux colorants naturels faciles à trouver dans une cuisine. Par exemple le jus de betteraves (crues ou cuites sous vide) ou le curcuma en poudre. Mais le bleu ? La plupart du temps, c’est le bleu de méthylène, un colorant artificiel, qui est utilisé.

J’ai découvert par hasard un colorant bleu naturel, dont la préparation nécessite juste de l’eau, de la spiruline et un filtre en papier.

20150201-19

Colorants alimentaires (rose betterave, jaune curcuma et bleu phycocyanine) et leur résultat en mélange avec du lait végétal

.

Comment est-ce arrivé ?

En voulant préparer un colorant vert à base de spiruline, j’ai mélangé des paillettes de spiruline séchée et de l’eau. Il faut environ 1 cuillerée à soupe de paillettes de spiruline pour 5 cuillerées à soupe d’eau pour obtenir un liquide homogène.

Edit : le plus pratique est d’utiliser des comprimés de spiruline. Pour obtenir 100 ml d’extrait bleu de spiruline, j’écrase 4 comprimés de 500 mg de spiruline dans un pilon. Puis je verse la poudre dans un verre et j’ajoute 100 ml d’eau. Je laisse reposer toute la nuit au frigo puis je récupère le liquide qui est devenu bleu. Si on a un filtre à café en papier, on peut l’utiliser pour être sûr de ne récupérer que le bleu, et pas le vert qui est au fond du verre. Sinon, il suffit de verser délicatement le liquide dans un autre récipient, en veillant à ne pas aller jusqu’au fond du verre (pour ne pas remuer la « boue » verte qui s’est déposée au fond du verre).

Si on a besoin de moins de 100 ml, il suffit de diviser les quantités : 2 comprimés de 500 mg de spiruline pour 50 ml, 1 comprimé pour 25 ml. Et si on a préparé plus d’extrait bleu de nécessaire, il suffit de congeler le reste dans un bac à glaçons. Attention, il faudra alors le laisser décongeler doucement, sans le chauffer.

Pour obtenir un extrait coloré transparent, j’ai filtré le mélange et fortuitement découvert qu’on obtient un résultat très différent si le filtre est en métal ou en papier.

20150201-16

A gauche, mélange spiruline + eau filtrée à la passoire en métal. A droite, mélange spiruline + eau filtrée avec un filtre à café en papier.

.

Comment ça marche ?

La spiruline, mais aussi la chlorelle et l’algue du lac Klamath, sont des algues dites « algues bleu-vert ». Ceci signifie qu’elles contiennent à la fois des pigments verts, appelés chlorophylles, et un pigment bleu, appelé phycocyanine. Et il se trouve que la phycocyanine est hydrosoluble (elle se mélange bien avec l’eau) tandis que les chlorophylles ne le sont pas (à moins d’être modifiées dans ce but, comme dans plusieurs colorants verts à base de chlorophylle vendus dans le commerce). Du coup, seuls les pigments bleus sont capables de traverser un filtre à café en papier.

20150201-25

Attention, je n’ai pas réussi à remplacer le filtre à café par du papier absorbant ni un mouchoir en papier (ils conservent l’extrait dans leur épaisseur absorbante) ni avec du papier à écrire (l’extrait ne le pénètre même pas).

20150201-27

Le type de filtre à café a une influence. Lors de mes premiers essais avec un filtre blanchi récupéré je ne sais où, j’ai obtenu une couleur bleue. Avec un filtre à café « écologique » (non blanchi) que j’ai acheté ensuite, j’ai obtenu un extrait bleu-vert. En faisant une chromatographie sur papier avec de l’eau salée comme solvant, on peut voir qu’il reste des chlorophylles dans l’extrait bleu-vert obtenu avec le filtre « écologique ». Il faut alors le filtrer une nouvelle fois, sur un nouveau filtre en papier, et une troisième fois si besoin. Du coup, j’aurais tendance à recommander un filtre « non écologique », pour une fois !

20150201-26

A gauche, mélange spiruline +eau (beaucoup de chlorophylle, en bas, et de phycocyanine, en haut). A droite, extrait filtré une fois (il y a de la phycocyanine mais aussi un peu de chlorophylle)

.

Après cette étape, on obtient un mélange de phycocyanine et d’eau, à la belle couleur bleue. Visiblement, on peut trouver cette extrait de phycocyanine dans le commerce, sous forme liquide (vendu en ampoule) ou de poudre.

.

Comment utiliser l’extrait de phycocyanine ?

Ce colorant craint la chaleur. Par contre, à température ambiante, sa couleur est très stable, que le pH soit neutre ou acide (testé ci-dessous en ajoutant du jus de citron). A pH basique (testé ci-dessous à droite en ajoutant une forte quantité de bicarbonate de sodium) au bout de plusieurs heures, le pigment fini par être détruit.

20150201-28

.

Ainsi, on peut remplacer les colorants artificiels du commerce, avec trois différences :

20150201-20

Jus de betterave, curcuma mélangé à du rhum puis filtré, extrait de spiruline filtré sur du papier

  • Les colorants naturels sont moins concentrés, donc il faut en mettre plus que quelques gouttes si on veut obtenir plus que de (très belles) couleurs pastel.
  • Si on met beaucoup de ces colorants, ils peuvent donner du goût au mélange, donc il faut penser à l’harmoniser avec le goût global du plat.
  • Ces colorants sont nutritifs, donc ils ne peuvent pas être conservés longtemps sous forme liquide (à moins de les congeler, par exemple dans un bac à glaçons). Pour les conserver à température ambiante, une solution est de les mélanger à une grande quantité de sucre, qu’on étale sur une assiette pour le faire sécher avant de le mettre en pot.

20150201-30

.

Mon utilisation préférée est la préparation des paillettes colorées à saupoudrer sur les desserts. Voici la recette pour les feignasses : mélanger du colorant liquide et des paillettes de noix de coco séchée, puis étaler le mélange sur une assiette et le laisser sécher (environ 24h) en le brassant de temps en temps. Voilà !

20150201-29

Noix de coco râpée mélangée aux colorants rose, jaune, bleu, ou à rose+jaune ou jaune+bleu, puis séchée

Voilà de quoi illuminer plats et desserts, comme ici !20150201-31

Les paillettes colorées, un fois bien sèches, se conservent dans un bocal.

20150201-32

Edit : Pour découvrir ces recettes en détails, et de nombreux autres plats et desserts colorés naturellement, je vous conseille mon premier livre : Cuisiner en couleurs, illustré avec les magnifiques photos de Marie Laforêt.

Bon dimanche !

24 Réponses to “Colorant bleu fait maison”

  1. Séverine 1 février 2015 à 11:57 #

    Whaou ! Trop beau ^^
    Tout particulièrement les paillettes colorées 🙂

  2. lilizen 1 février 2015 à 13:18 #

    c’est génial, bravo pour cette découverte! on va pouvoir décorer chocolats et gâteaux !

  3. Charlotte 2 février 2015 à 07:25 #

    En bleu, il y a aussi le jus de chou rouge. Certes, ça ne doit pas être terrible avec du sucre… 🙂

  4. Phil 2 février 2015 à 21:06 #

    Merci pour ce partage : c’est toujours si bien expliqué, j’adore 🙂 Et l’idée des copeaux de coco est excellente, j vais m’y mettre !

  5. mamapasta 3 février 2015 à 23:40 #

    je croix que ce sont tes articles scientifico-culinaires que je préfère!

  6. AFC 25 mai 2016 à 13:54 #

    Bonjour ! J’aurais aimé savoir comment procéder pour obtenir les diverses autres couleurs que vous dites « faciles ». Pour le rouge, j’imagine récupérer le jus de betteraves précuites. Mais pour le jaune ? Je mets simplement qques pincées de curcuma dans de l’eau ?
    Une explication pas à pas des différentes couleurs serait super sympa, parce que c’est difficile à trouver !

    • vegebon 28 mai 2016 à 08:55 #

      Bonjour,
      C’est trop long à expliquer dans un article de blog, donc je vais publier mes conseils de colorants végétaux dans un livre, qui sera publié début 2017. D’ici là, je peux vous dire que le curcuma est à utiliser en pincées dans un lait ou un alcool, et que le jus de betterave, idéalement de betteraves crues, donne non pas du rouge mais du rose.

      • AFC 28 mai 2016 à 15:18 #

        Merci pour ces informations ! C’est déjà un bon début ! De quoi faire un panel de couleur raisonnable pour teindre les matériaux sensoriels de ma puce 🙂

      • vegebon 28 mai 2016 à 16:22 #

        N’hésitez pas à me recontacter si certaines colorations vous posent souci. Connaissez-vous le livre Peintures végétales avec les enfants, qui liste de nombreuses idées de plantes colorantes ?

      • AFC 1 juin 2016 à 15:11 #

        Je ne connaissais pas, merci ! Je vais me procurer de la spiruline pour commencer, faire quelques tentatives plus ou moins fructueuses et je poserai des questions si cela ne fonctionne pas ! Merci pour votre disponibilité 🙂

  7. clarence 12 juin 2016 à 15:21 #

    Merci pour ce partage d’expériences culinaires voire scientifiques. La précision du filtre à café très utile, les paillettes géniales… Bravo !!!

    • pierrequiroule 26 juillet 2016 à 00:16 #

      J’ai tenté mais mon jus reste désespérément vert, pas bleu-vert, malgré de multiples filtrations 😦

      • vegebon 26 juillet 2016 à 10:13 #

        Bonjour,
        C’est frustrant ! Quel type de spiruline avez-vous utilisé : en comprimé, en poudre, en paillettes ? Avec quelle quantité de spiruline et d’eau ? Laissé combien de temps au frigo ?
        Ce problème m’est déjà arrivé avec une marque de spiruline en paillettes, mélangée dans l’eau sans l’écraser préalablement au pilon : elle met non pas 24 h mais 3 jours pour libérer le pigment bleu, et encore il est difficile à séparer !

  8. Angele 6 décembre 2016 à 16:10 #

    Bonjour,
    J’adore votre article on a bcp d’infos !!
    J’ai fait des recherches pour acheter de la spiruline mais je la trouve surtout en complément alimentaire, est ce ce que j’aurais le même résultat?
    Avez vous une référence à me conseiller?
    Merci

  9. denis 25 avril 2018 à 22:05 #

    merci, c’est génial ça fonctionne très bien. J’ai utilisé en mélange avec du glaçage royal… juste parfait
    j’avais goûté une bière bleue (de sassenage) à la spiruline et je ne comprenais pas comment ils avaient fait pour éviter le vert

    chapeau et merci pour le partage

    merci

Trackbacks/Pingbacks

  1. Repas végétariens de début février | Végébon - 9 février 2015

    […] un petit intermède coloré, retour aux repas de tous les jours, avec comme d’habitude des photos prises en 2 secondes, […]

  2. Gâteau à étages végétal | Végébon - 1 mars 2015

    […] Décoration – 50 g de noix de coco râpée ou de vermicelles colorés de feignasse […]

  3. Rendez-vous samedi | Végébon - 5 avril 2015

    […] végétale, bio et de saison. J’espère vous y retrouver, par exemple autour du stand de colorants végétaux […]

  4. Bonbons gélifiés 100 % bio et végétaux | Végébon - 25 octobre 2015

    […] Le choix des couleurs et des parfums dépend de ce que vous avez sous la main. Le sucre blond colore naturellement en jaune clair, la betterave en rose, l’hibiscus en rouge, de même que le jus de cerise/griotte (on obtient un rouge bordeaux avec du jus pur)… Attention certains colorants craignent la chaleur donc doivent impérativement être incorporés une fois le mélange tiédi à environ 40 °C (température d’un bain chaud) dans des moules préalablement placés au frigo pour que le mélange refroidisse ensuite le plus vite possible. C’est le cas de la spiruline, de l’infusion de mauve et de l’extrait bleu de spiruline. […]

  5. Cuisiner en couleurs | Végébon - 12 janvier 2017

    […] par hasard comment fabriquer un magnifique colorant bleu 100 % naturel – je vous en ai parlé ici. Ça m’a donné envie de chercher comment fabriquer les autres couleurs de […]

  6. Le lait de licorne, exemple d’intox nutritionnelle | Végébon - 23 avril 2017

    […] bleu-vert. Comme je l’explique dans mon livre Cuisiner en couleurs (j’en parle aussi ici), ce type d’algue possède plusieurs pigments : en particulier de la phycocyanine (de couleur […]

  7. Repas de mi mars | Végébon - 25 mars 2018

    […] de sucre blond, 80!g d’eau) dans laquelle une partie de l’eau a été remplacée par du bleu de spiruline (j’en ai souvent un peu au congélateur). Et en réalité, je ne l’ai pas servie à […]

  8. Repas de début juin | Végébon - 9 juin 2019

    […] lancé la préparation d’un camembert de noix de cajou arc en ciel ! Avec le reste de bleu de spiruline, j’ai proposé aux enfants une boisson bleue à l’orgeat. J’ai simplement ajouté de […]

  9. Repas de mi juillet | Végébon - 21 juillet 2019

    […] colorées et a voulu une boisson bleue. Comme je suis prévoyante, je prévois toujours plus de colorant bleu que nécessaire et je congèle l’excédent, dans un bac à glaçons ou dans des moules à muffin […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :