Archive | janvier, 2016

Repas végétariens de fin janvier

31 Jan

Bonjour !

Voici quelques repas de week-end, généralement à base de restes + crudités le samedi midi, mais plus travaillés le dimanche, et des repas de semaine très sommaires… mais c’est comme ça que se passent les semaines ici, surtout en ce début d’année chargé pour moi.

.

Déjeuner pot-au-feu

20160131-1

Pot au feu avec carotte, poireau, navet, pomme de terre, chou, oignon, saucisse du commerce et seitan aux haricots noirs

20160131-2

Coeur coulant au chocolat (sans oeuf évidemment, et sans gluten pour compenser le seitan) et tranches de poire

.

Soupe de fée

20160131-3

Dans la famille de Doudou, on sert d’abord le bouillon du pot au feu, puis le plat, lors du même repas. Dans la mienne, on arrose un peu le plat de bouillon, et on sert le reste le soir, en y faisant cuire de petites pâtes. Le nom « soupe de fée » vient des yeux », petites gouttes de graisse brillante à la surface de cette soupe. Comme la version végétale est moins grasse que la version carnée, j’ai ajouté un soupçon d’huile d’olive pour former les « yeux ».

.

Risotto à la courge

20160131-4

Une délicieuse création de Doudou.

.

Tarte à l’oignon

20160131-5

De même, une création de Doudou, avec pâte feuilletée du commerce.

.

Purée « jambon »

20160131-6

Un repas vite fait, avec de la purée maison et des tranches de tofu fumé.

.

Pâtes au poireau

20160131-7

Pâtes assaisonnées d’un reste de fondue de poireau. Doudou fait une casserole entière de fondue de poireaux (avec purée de cajou ou d’amande blanche, même si le meilleur goût est obtenu à mon avis avec du lait de soja – qu’on ne consomme quasiment jamais). On la mange sur du pain, dans des galettes,  sur un fond de tarte ou, comme ici, avec des pâtes.

.

Nouvelle tartine anti-Doudou

20160131-8

Dans ma famille, on aime les tartines de foie de morue. Dans celle de Doudou, on déteste. Depuis que nous sommes végé, je ne consomme plus de foie de morue, mais il se trouve que de temps en temps j’ai envie de tartare d’algues. Que Doudou déteste autant que le foie de morue.

.

Panisses

20160131-9

Achetées toutes prêtes, juste frites dans un mélange moitié huile d’olive, moitié huile de cuisson (huile de tournesol désodorisée).

.

Assiette du samedi midi

20160131-10

De la mâche, des avocats (de temps en temps, j’en ai une envie subite), des quichettes carotte-tofu fumé initialement faite avec et pour le Béluga.

.

Déjeuner express-restes

20160131-11

Betteraves cuites sous vide, graines de courgette, reste de carottes crues, reste de tofu fumé. Avec du pain, et en dessert, des tranches d’ananas restant après la confection d’un soleil antillais.

.

Déjeuner express-restes 2

20160131-12

Ce matin-là, j’ai jeté dans ma boîte un reste de polenta, un reste de tofu fumé et de la mâche.

.

Soupe de pois cassés

20160131-13

Soupe pois cassés – carotte de Doudou, transporté dans un ancien pot de 700 g de purée d’amande blanche (qui devient totalement hors de prix : 22 € le pot !), accompagnée de pain. Non photographié, une clémentine.

.

Pâtes au chou fleur

20160131-14

Comme vous le savez, c’est ma recette de prédilection avec le chou fleur. Comme toujours, réalisée par Doudou.

.

Déjeuner du jeudi midi

20160131-15

Endives à la vinaigrette, houmos du commerce, pain aux noix, tartinade de pois cassés. J’ai bien évidemment repris de tout après cette première assiette !

.

Et pour finir sur une note sucrée, une crème dessert au chocolat dégustée avec des tranches de poire.

20160131-16

En général, en guise de dessert on mange juste des morceaux de fruit frais. De loin en loin, on y ajoute des morceaux de chocolat noir (sous forme de pépites de chocolat pâtissier pour le Béluga) ou une crème dessert au chocolat (maison comme ici, ou du commerce). Et le week-end, de temps en temps, je fais un gâteau (là, Doudou voudrait un cheesecake, moi un gâteau aux pommes ou au chocolat, cuit à la vapeur).

.

Bon dimanche !

Korean pancakes

24 Jan

Bonjour !

Une amie américaine d’origine coréenne nous a fait découvrir cet été les « korean pancakes », de grandes et épaisses galettes garnies de légumes, que nous avions coupées toutes chaudes en bouchées puis dégustées trempées dans de la sauce soja. Le nom coréen semble être « jeon » mais je préfère garder celui transmis par notre amie.

20160124-9

D’après elle, selon l’épaisseur des légumes, coupés en allumettes ou râpés, la galette est rustique ou raffinée. Dans tous les cas, le secret est la patience lors de la cuisson de la galette.

J’ai eu envie de tenter cette recette avec des panais que Doudou et moi n’arrivions pas trop à accommoder. Et aussi avec des cébettes, qui ne m’inspiraient aucun plat. Ce fut une révélation : on a trouvé la recette qui nous fait sourire quand le panier de légumes contient des panais, et elle est même faisable un soir de semaine !

20160124-1

.

Ingrédients pour 2 personnes
– 1 panais (100 g de chair)
– 2 cébettes (60 g)
– 125 g de farine de blé OU 45 g de farine de blé semi complet + 45 g de farine de maïs + 45 g de farine de pois chiche
– Facultatif : 1 pincée de sel
– 250 mL d’eau
– Pour cuire : 3 cuillerées à soupe d’huile (huile d’olive ici)
– Pour servir : de la sauce soja

Préparation
–  Couper des panais en bâtonnets très fins (ou les râper). Couper les cébettes en tranches fines.
– Mettre les légumes dans un saladier, ajouter la farine, éventuellement le sel, puis l’eau pour qu’en remuant tous les légumes soient bien enrobés d’une sorte de pâte à crêpe un peu épaisse.

20160124-3– Mettre un généreux fond d’huile dans une poêle chaude, puis verser assez de mélange pour recouvrir la poêle sur un demi centimètre d’épaisseur. Avec les quantités données, ici, on remplit une poêle à crêpes ou 2 poêles à pancakes.
– Laisser cuire assez longtemps avant de retourner pour que la pâte cuise à coeur : environ 7 minutes de chaque côté.
– Passer une spatule sous la galette pour la détacher de la poêle, puis poser une assiette retournée sur la poêle et retourner avec l’ensemble, puis faire glisser la galette retournée dans la poêle (technique de l’omelette de Gisèle). Je profite du retournement pour huiler un peu la poêle.

20160124-6– Laisser cuire plusieurs minutes sur l’autre face.
– Couper en morceaux avec des ciseaux puis servir avec un peu de sauce soja.

20160124-7

20160124-4

.

Remarques

  • Forme des légumes : Les légumes doivent être coupés en forme de filaments, pas en dés, car cette forme participe à la cohésion de la galette.
20160124-2

Doudou à la cuisine après le boulot

  • Variante de légumes : Le panais apporte un goût sucré qui est relevé par le goût vert des cébettes. On peut remplacer les cébettes par le blanc et la moitié du vert d’un petit poireau (65 g de matière), coupé très finement. De nombreuses variations de garniture sont possibles, comme le montre l’article « jeon » de Wikipedia. Pour les quantités de farine de cette recette, il suffit d’avoir 1 bol de légumes coupés en fins bâtonnets.

20160124-5

  • Choix de la poêle : La galette se retourne plus facilement si elle est cuite dans une poêle antiadhésive. Mais le plus important est qu’elle soit assez cuite, sinon elle se déchirera. Donc si comme moi vous n’êtes pas du genre patient en ce qui concerne la cuisson, préférez des galettes individuelles de la taille de pancakes, qui cuiront plus vite que de grandes galettes. Dans tous les cas, si de petits morceaux de galette restent attachés à la poêle, détachez-les avec une spatule (en bois ici) et dégustez-les, ils sont délicieusement croustillants !   20160124-8

.

Bon dimanche !

Repas végétariens de début janvier

17 Jan

Bonjour !

Voici encore quelques repas de vacances, et des repas de fête pris pendant les premiers week-ends de janvier. Désolée pour ceux qui sont d’humeur détox, comme ici on ne fait pas d’orgie de foie gras et compagnie pendant les fêtes, on continue de manger avec gourmandise juste après…

Et comme ce sont eux qui nous recevaient, ce sont nos encore proches qui ont cuisiné pour nous. Merci !

.

Diner de papa 1

20160117-1

Soupe de légumes avec quelques miettes de truffes20160117-2Gnocchi véganes du commerce, crème de soja, tranches de truffe

.

Diner de papa 2

20160117-3Tarte à la fondue de poireau et tomates cerises

.

Diner de beau-papa

20160117-4

Brick aux pommes de terre et olives noires (avec le reste de feuille de brick des aumônières de Noël)

.

Déjeuner de belle-maman

20160117-7Avocat, laitue, houmos, baguette

20160117-5Tajine avec navet boule d’or, carotte, patate douce, pois chiche, amande, pruneau et de la semoule de blé

.

Dîner de belle-maman

20160117-6 Soupe de lentilles, servie avec un filet d’huile d’olive

.

Déjeuner de la grand-mère de Doudou

20160117-8Spaghetti avec sauce tomate faite maison

.

Apéro au Hard Rock Café

20160117-9Chips de maïs et salsa, cocktail sans alcool

.

Diner du cousin américain

20160117-10Velouté de brocoli, servi avec des noix de pécan

20160117-11Penne aux champignons

20160117-12Gâteau marbré fait par moi-même, sur la base des muffins choco-banane (je vide mon congélateur, où j’avais stocké des bananes en vue d’en faire des glaces) – j’ai séparé la pâte en 2 avant d’ajouter 15 g de cacao en poudre dans 1 des 2

.

Déjeuner d’amis

20160117-13Bâtonnets de carotte et de cerfeuil tubéreux (une découverte, c’est délicieux !), guacamole, pain grillé (que les végés ont trempé dans le guacamole et les non végé ont couvert de foie gras)20160117-14Risotto aux champignons et à la courge (les non véganes l’ont noyé dans la crème fraiche et le parmesan râpé)20160117-15Fondant au chocolat réalisé par moi-même et transporté dans son moule + un sac à tarte en tissu.

.

Déjeuner du Béluga chez les amis : soupe encore congelée dans son moule en silicone, tranches de faux jambon, sauce tomate maison encore congelée (sous le paquet de simili-carné), penne. Le tout transporté dans une boîte hermétique Onyx.

20160117-16.

Et par souci de transparence et pour me rappeler pourquoi j’ai arrêté le pain maison, voici la pompe à l’huile dont je vous avais parlé ici. Un goût délicieux mais une levée insuffisante. Je l’avais pourtant placé dans mon four à peine préchauffé puis éteint et laissé plusieurs heures. Vivement des températures plus chaudes !

20160117-17

.

Bon dimanche !

Carteddate – roses siciliennes

10 Jan

Bonjour !

La grand-mère de Doudou est née de parents siciliens, en Tunisie, et elle vit en France depuis 1958. Sa cuisine est donc un mélange passionnant. Pour Noël, selon son inspiration, elle prépare des makrout et des debla (Tunisie), des carteddate, de la pignolata et une sorte de cuccidatti qu’elle appelle « cachechifico » (Sicile).

.

Les carteddate (on prononce « kartédjiaté ») ou cartellate, sont des pâtisseries légères (en texture, pas en calories !) et croustillantes en forme de roses. Comme les canistrelli, la pâte est à base de farine, huile et vin blanc. Les roses sont formées puis frites dans l’huile, trempées dans du miel ou un sirop de sucre puis saupoudrées de graines de sésame.

20160110-1

.

Tout ceci semble sans doute diaboliquement calorique et sans grand intérêt gustatif ? En tout cas, ça se laisse bien manger… Enfin, surtout quand on ne se gave pas préalablement de foie gras, dinde farcie à la saucisse et de fromage puis de bûche ! Je m’en régale donc, dans mon assiette des 13 desserts composés principalement de petits morceaux de fruits frais ou secs.

Et surtout, j’aime les préparer avec la grand-mère de Doudou, pour le plaisir de papoter en préparant ensemble quelque chose qui sera dégusté par la famille et les amis.

20160103-15

.

Ingrédients pour un grand saladier de roses
– 500 g de farine de blé
– 100 mL d’huile (huile d’olive ou huile de tournesol désodorisée)
– 200 mL de vin blanc
– 1 casserole de taille moyenne avec 3 cm d’huile de friture
– 1 casserole de taille moyenne avec 5 cm de sirop de sucre (250g de sucre, 250g d’eau, le jus de 1/2 citron)
– 50 g (5 cuillerées à soupe) de graines de sésame

Préparation
– Mélanger la farine et l’huile puis ajouter assez de vin pour former une boule de pâte.
– Étaler la pâte le plus finement possible. On la sépare en petites boules qu’on aplatit à la main qui qu’on passe au laminoir : chaque portion de pâte passe plusieurs fois au cran le plus large (cran 5), puis plusieurs fois au cran 3, puis plusieurs fois au cran 1. Entre chaque passage au laminoir, on replie chaque large bande en 3 dans la longueur.
– Couper des bandes de 3 cm de large sur 25 à 30 cm de long, avec une roulette à pizza ou une roulette crantée.

20160110-4
– Former les roses en pinçant fort la pâte. Il est très important de ne pas serrer le pliage, car les roses vont gonfler à la cuisson (si une rose est trop serrée, elle éclatera à la cuisson).

20160110-2
– Allumer le feu, plutôt doux, sous l’huile de friture.
– Poser une passoire au-dessus de l’évier ou d’un saladier, pour récupérer l’huile de friture gouttant des roses.
– Déposer délicatement, avec une écumoire, quelques roses à l’endroit dans l’huile.

20160110-5
– Quand elles sont cuites en dessous, les retourner.
– Quand le dessus des roses est cuit, les récupérer délicatement, laisser l’huile égoutter puis déposer dans la passoire pour qu’elle finissent d’égoutter.
– Cuire ainsi toutes les roses.
– Une fois la friture finie, préparer le sirop de sucre en le faisant bouillir à feu moyen.
– Baisser le feu puis déposer, toujours délicatement, quelques roses frites, cette fois-ci en les déposant d’abord à l’envers.
– Quand le dessus est nappé de sirop, retourner les roses afin qu’elles s’imbibent de sirop dessous et entre les pétales.

20160110-6

A gauche, rose imbibée de sirop dessus et dessous. A droite, roses en train de frire : 3 viennent d’y être déposée, 2 viennent d’être retournées.

– Récupérer délicatement les roses et les placer dans le saladier de service.
– Saupoudrer les roses de graines de sésame.
– Quand toutes les roses sont imbibées de sirop, verser le reste de sirop par-dessus.

20160110-7

.

Remarques

20160110-3

  • Version sans friture : Apparemment, certains réalisent une cuisson au four.
  • Version sans sirop de sucre : Les recettes traditionnelles utilisent du miel, du vinocotto (à base de moût de raisin cuit) ou du sirop de figues cuites.

.

Je sais que cette recette, qui pour moi correspond à Noël, arrive au moment des envies de diète amaigrissante pour certains et de galette des rois pour d’autres… dans ce cas vous pouvez la garder sous le coude pour Mardi gras.

Pour l’épiphanie cette année, j’ai déjà fait une galette à la frangipane (avec deux pâtes feuilletées du commerce et un mélange lait végétal/graines de lin moulues pour le liant) et ce week-end je tente un gâteau des rois version pompe à l’huile.

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin décembre

3 Jan

Bonjour !

Voici les repas que j’ai dégustés en cette fin d’année, préparés par la famille la plupart du temps. J’espère que votre fin d’année a été douce et chaleureuse, et vous adresse mes voeux de santé et de bonheur pour 2016.

.

Trio clair obscur

20160103-1

Salade de lentilles du Puy  aux échalotes et moutarde à l’ancienne, mélange de riz blanc et de riz noir, gratin de chou fleur, fenouil et noix de cajou, à la béchamel de soja.

.

Repas d’anniversaire

20160103-2Pains variés, feuilles d’endive, bâtonnets de carotte et… de concombre… Tartinades variées : houmos maison, confit d’oignon, chutney de mangue, tartinade de tomates séchées, chutney de poivron, artichaunade.

20160103-3Gâteau à étages à la génoise imbibée de Grand Marnier et au glaçage à la noix de coco, inspiré du Favori. Bougies de supermarché fabriquées en France.

20160103-4

 

.

Repas de restes d’anniversaire

20160103-5

Reste de houmos, reste de riz, salade de crudités avec les restes de carotte et concombre, additionnés de mâche et de champignon de Paris. A droite, des pommes de terre sautées.

.

Repas du réveillon de Noël

20160103-6Cocktail sans alcool (jus d’ananas, jus d’orange, sirop de menthe non bio) servi dans des verres décorés de sucre complet.

20160103-7

Toasts avec les tartinades de la veille, tomates cerise. Les non végé avaient aussi du foie gras…

20160103-8Blinis, yaourt de soja égoutté, gravlax de carottes (blinis et gravlax tirés du super « Noël vegan » de Marie Laforêt). Avocat et pamplemousse. Les non végé avaient de gravlax de saumon à la place du pamplemousse et des toasts.

20160103-9

Timbale de purée de potimarron, bouchée royale aux marrons inspirée de « Noël vegan », champignon de Paris farci de risotto à la truffe (et contenant les pieds de champignons coupés en petits morceaux).

20160103-10

13 desserts : raisin frais, abricot sec non bio, litchi, figue, verrine de panna cotta à la confiture de cassis, pompe à l’huile du commerce (ma recette est ici), ramboutan, datte, noix, reste de gâteau d’anniversaire.

20160103-11

.

Déjeuner de Noël

Apéro : reste de mini blinis (réchauffés au grille-pain), yaourt égoutté et gravlax de carottes. Les non végé avaient un assortiment de toasts achetés tout prêts.

20160103-12Soupe de haricots coco et aumônières en feuilles de brick garnis d’artichauts poêlés. Les non végé avaient des coquilles Saint Jacques à la place des aumônières.

20160103-13

Navets à l’orange, ravioles aux girolles (girolles, échalote, ail, ricotta de tofu) avec sauce au panais et décoration de brocoli râpé. Les non végé avaient une volaille rôtie ) la place des ravioles en sauce.

20160103-1413 desserts, avec les habituels fruits frais et secs, pompe à l’huile, des roses-gâteau (carteddate, recette la dimanche prochain) et des roses-confiserie chocolatée (de mémoire, composées de chocolat pâtissier, sucre, végétaline, corn flakes).

20160103-15

Le soir, on (enfin, surtout moi) a dîné de soupe de légumes.

.

Déjeuner du lendemain de Noël

20160103-16Dhal de lentilles corail décongelé, riz, restes de navets et d’artichaut mélangés.

.

Déjeuner du surlendemain de Noël

20160103-17Reste de risotto à la truffe, quiche aux aubergines (décongelée)

20160103-18Salade de fruits frais (melon d’hiver, clémentine, poire, ananas) tirés du panier des 13 desserts.

.

Bon dimanche, et bonne année !