Fromage frais maison sans produits laitiers

2 oct

Bonjour !

Avant la recette, un petit mot pour l’évènement que j’organise avec une toute petite équipe et qui se déroulera très bientôt : la journée Saveurs durables, saveurs véganes. Nous vous avons concocté un programme ludique et varié autour de l’alimentation éthique et écologique : ateliers de cuisine, conférences, film inédit, forum et remise des prix du concours Saveurs durables, saveurs véganes.

Et pour ceux qui arrivent le matin, des viennoiseries végétaliennes fraîchement préparées ! Si si ! Pour le midi, nous proposerons des sandwichs, boissons ainsi qu’une variété de pâtisseries végétaliennes (tarte aux fruits, flan pâtissier, brownie et croustillant aux amandes).

Ça vaut le coup de se déplacer, non ? (en plus le lieu est très facile à joindre en transports en communs) Toutes les activités sont gratuites et les inscriptions sont ouvertes, profitez-en tant qu’il reste de la place ! Toutes les infos sont ici et il reste de nombreuses places pour toutes les activités à part les ateliers de 11h30-12h30. J’espère vous voir samedi :).

a

Maintenant parlons du sujet du jour : les fromages frais. En ce moment j’ai plutôt envie de manger gras et salé… à part les frites, je suis très tentée par les fromages frais à tartiner, de type Saint Morêt. Alors après un coup d’œil sur le composition j’ai fait mes petits calculs pour végétaliser la recette !

Et je peux vous dire une chose : si les fabricants de Saint Morêt n’indiquent pas la teneur en sel de leur produit, c’est parce qu’il y en a vraiment beaucoup !

Le résultat est très sympa, pour moi la seule différence est que le produit original est un peu plus solidifié. J’aurais pu l’approcher en ajoutant de l’agar, mais je préférais une recette simplissime et riche en probiotiques (donc sans cuisson). Ma version a donc la texture d’une Vache-qui-rit et le goût du Saint Morêt. A noter : je ne me souviens plus du goût de la Vache-qui-rit, pour l’obtenir il suffit peut-être d’ajouter une pincée de sucre blond ?

Temps de préparation : 2 minutes
Temps de repos : au moins 2 h (idéalement 12h voire plus)

Matériel nécessaire : de quoi égoutter le yaourt, j’utilise un pot en plastique trouvé au fond, un bol et une étamine (en fait un sac à lait végétal, mais ça marche aussi avec une serviette de table).

Ingrédients pour 100 g de fromage frais à tartiner
– 100 g de yaourt de soja nature
– 1 cuillère à soupe (10 g) de margarine végétale
– 1/2 cuillère à café de sel

Préparation
– Faire fondre la margarine en la plaçant dans un bol posé dans une assiette creuse contenant de l’eau bouillante.
– Ajouter le yaourt de soja et le sel et mélanger pour avoir une crème homogène.
– Déposer un pot de yaourt troué au fond dans un bol. Placer une étamine, un sac à lait végétal ou une serviette de table dans le pot de yaourt (sans le faire aller jusqu’en bas du pot). Transférer la crème dans l’étamine.
– Déposer au frigo pendant au moins 2 heures (idéalement une nuit, voire plus). Du « petit lait » va s’écouler de l’étamine dans le pot de yaourt puis le bol. Au bout de 2h, on obtient une texture de crème épaisse ; au bout d’une nuit on obtient une texture plus ferme, type Vache-qui-rit.

Texture du fromage selon le temps de repos : 1 après 2 heures, 2 après une nuit, 3 après une nuit et une journée

- Jeter le « petit lait » et transférer le fromage à tartiner dans un pot.
– Conserver au frigo jusqu’à une semaine.

Remarques

  • Version sans margarine : Je recommande l’huile de palme, pour son goût neutre et sa texture solide. Sinon, remplacez par une huile au goût neutre, mais la préparation sera plus liquide. Autre possibilité, remplacez par de la purée d’amande blanche, mais il y aura un léger goût d’amande en plus (ce qui n’est pas désagréable, mais qui change du Saint Morêt).
  • Version sans soja : On peut probablement remplacer le yaourt de soja par tout autre yaourt non acide, c’est à dire préparé sans ferment Lactobacillus (par exemple avec un sachet de préparation pour dessert fermenté au soja). Et si vous n’avez pas de yaourt sous la main, utilisez des oléagineux broyés et directement mélangés avec les ferments, comme dans ces belles recettes du magnifique et créatif blog Golubka.
  • On peut faire du cheesecake à partir de cette préparation : Ce yaourt enrichi en graisse et égoutté remplace parfaitement le creamcheese (fromage à la crème), les petits suisses ou le Saint Morêt habituellement utilisés comme base de cheesecake (gâteau au fromage blanc). Pour une autre recette de creamcheese, voici une version à base de tofu soyeux et noix de cajou. Par contre, il reste à trouver une substitution pour les œufs habituellement utilisés dans le cheesecake, par exemple en utilisant de l’agar ou de la fécule.
  • On peut faire des amuse-bouches de champignons avec cette préparation : Il suffit de prélever les têtes de champignons de Paris (utilisez les pieds coupés en morceaux dans une poêlée de légumes), de les éplucher et de les garnir de tartinade. Ensuite, on décore en ajoutant une pincée de graines de sésame ou d’épices, ou on fait des sortes de macarons en superposant deux têtes garnies.

Bon dimanche et peut-être à samedi prochain !

Recette de cuisine durable

About these ads

47 Réponses to “Fromage frais maison sans produits laitiers”

  1. babette 2 octobre 2011 at 02:18 #

    Tu me tentes beaucoup avec cette recette. Je ne sais pas ce qu’est le saint-morêt, mais les images sont très convaincantes.

    • vegebon 2 octobre 2011 at 14:18 #

      C’est un peu comme le fromage à la crème, en plus salé. En France il y a de nombreux fromages de ce type, au lait de Vache comme le Saint Morêt, au lait de chèvre comme le Chavroux… l’idée est un fromage à tartiner plutôt ferme, au goût frais et salé (il faut bien sûr le conserver au frigo).

    • rourou 16 août 2012 at 21:52 #

      Super bon! J’ai laissé 4h environ puis j’ai ciselé un peu de persil, menthe et basilic, avec une pincée de poivre et des tomates du jardin miam! D’ailleurs j’en ai remis au frigo pour en avoir pour demain :)

  2. La fourmi 2 octobre 2011 at 03:59 #

    Magnifique ! je serais bien tenté de m’en servir pour un cheesecake ou pour garnir des raviolis (à la place de la ricotta). Je n’ai jamais ce type de fromage à la maison, mais j’ai toujours des yaourts de soja…. donc…

    • vegebon 2 octobre 2011 at 14:17 #

      Bonne idée la garniture de raviolis ! Avec quelques cerneaux de noix et du poivre…
      En tout cas cette recette est bien pratique, elle permet de transformer des ingrédients qu’on a souvent (yaourt, margarine, sel) en un ingrédients traditionnellement bien difficile à trouver (fromage frais). Je n’arrête pas de la faire :).

  3. Yate 2 octobre 2011 at 11:08 #

    C’est justement mon addiction du moment, à quelques détails près :
    Un filtre a café ( non, ce n’est pas écolo, mais il en reste un paquet chez moi qui n’est plus utilisé. Je passerai à l’étamine quand il sera fini ) dans un bocal, avec les bords du filtre repliés en haut; j’y verse un yahourt de soja ( le moins acide est celui qui a le meilleur résultat ), je revisse le couvercle pour protéger et accrocher le haut du filtre, et au frigo.
    Après égouttage j’ajoute un peu de citron, de sel et d’huile (liquide), et j’obtiens en effet une sorte de saint moret. Le résultat est forcément plus mou/crémeux que le tien, mais tout à fait satisfaisant.

    • vegebon 2 octobre 2011 at 14:15 #

      Pas mal l’astuce du filtre en papier, pour finir un stock inutile :). La prochaine fois j’essaye sans margarine mais avec du jus de citron et de l’huile comme toi… et peut-être quelques herbes aussi, miam !

  4. Séverine 2 octobre 2011 at 16:57 #

    Ah mais vous allez me donner envie de tester une version « ail et fines herbes » ! :)

    • vegebon 2 octobre 2011 at 17:10 #

      Pour la version ail et fines herbes, j’avais adoré la version du livre « Laits et yaourts végétaux », à base d’amande set de réjuvélac (additionné d’ail et fines herbes bien sûr ^^) mais c’est vrai que c’est plus rapide à faire avec ma recette ;).

  5. mamapasta 2 octobre 2011 at 18:14 #

    mmm, j’y mettrai bien un peu de feuilles de celeri séchée , »grassifier » du yaourt égoutté c’est malin ça….Toi qui est une pro des micro-trucs, tu ne pourrais pas nous mettre des moisissures bleues comme dans le Roquefort??

    • vegebon 2 octobre 2011 at 19:37 #

      Je n’ai pas encore eu le courage d’en acheter et transformer mon petit appartement en cave d’affinage :-/. Le problème est que je n’aurai pas de coin dédié à ça donc je vais contaminer tout l’appart avec les spores des fromages, ce qui risque de poser des problèmes pour le pain au levain, le kéfir et les futurs légumes lactofermentés.

      • mamapasta 2 octobre 2011 at 20:02 #

        déjà la pâte à pain alcoolisée…..Il va falloir faire cela au boulot ( chouette TP, non?)

      • vegebon 2 octobre 2011 at 20:06 #

        C’est exactement pour ça que je kiffe d’enseigner dans un BTS de Qualité des industries agroalimentaires et bioindustries :). Ils ont bien sûr des souches de Penicillium camemberti et Penicillium requeforti au labo… restent à voir les exigences sanitaires pour obtenir un aliment consommable. Vivement que mes étudiants soient en stage dans une industries des produits laitiers, que je prenne des contacts ^^.

  6. Yate 3 octobre 2011 at 00:42 #

    Quelqu’un ici a eu entre les mains : http://www.amazon.com/Uncheese-Cookbook-Creating-Dairy-Free-Substitutes/dp/0913990426 ? Si oui, un feedback m’intéresse. Et un peu plus dans le vif du sujet: ou diable as-tu acheté ton étamine/linge à fromage ?

    • BiÔna 3 octobre 2011 at 11:14 #

      Oui oui oui ! Je l’ai ! Un feedback ? Heu, je n’ai pas encore testé de recette mais : 1/ c’est très complet, tous les grands types de fromages sont « imités » (jusqu’à la fondue savoyarde !) 2/ très clair, très bien présenté, même sans photos, il n’est pas rébarbatif 3/ écrit en anglais, mais les ingrédients semblent tout à fait trouvables en France. Voilà ce que je peux dire pour l’instant. Je ferai un billet dessus quand j’aurai essayé 2 ou 3 recettes. A bientôt.

  7. BiÔna 3 octobre 2011 at 11:02 #

    Après l’omelette vegan, je me dois de tester le fromage vegan, cela m’intéresse beaucoup et la texture semble très réussie, bravo !

    Je me suis acheté un livre en anglais sur le sujet (The uncheese cookbook) sans avoir encore testé aucune recette et il y a le livre de Virginie Péan qui va paraître bientôt chez La Plage… les faux-mages ont le vent en poupe, à tester d’urgence, donc !

  8. poucinette 3 octobre 2011 at 11:45 #

    trop bien à tester rapidement !!!!!!

  9. aëlys 7 octobre 2011 at 19:49 #

    Ohlala mais il a l’air magnifique ce fromage, et finalement simple à réaliser !! Mmm ça me donne envie d’une bonne tartine grillée tout ça.

  10. simplementvegangirl 8 octobre 2011 at 12:32 #

    recette testée et déjà deux fois appruvée ! c’est si simple et bon ! Merci de rendre le végétalisme autant à la portée de toutes les bourses (parce que pour le moment je n’avais jamais eu l’occasion de goûter à un faux-mage tant ils sont cher !)
    Merci pour ce blog que je suis depuis un moment déjà et qui me rends bien des services grace à ses articles de qualité !
    Simplement Vegan Girl

  11. Christel 10 octobre 2011 at 06:56 #

    Bonjour Sandrine,
    A tester dare-dare. Il ne me reste plus qu’à récupérer un pot de yaourt. Merci. Superbe journée samedi!!

    • Christel 12 octobre 2011 at 22:52 #

      Bonsoir Sandrine,
      J’ai testé avec du pain maison et c’est vraiment trop bon. A recommencer avec ail et fines herbes et augmenter les proportions.

  12. simplementvegangirl 15 octobre 2011 at 22:27 #

    Une petite question me titille tout de même : j’ai suivi la recette de cette article à la lettre mais je n’obtiens pas du tout 100g de faux-mage (environ 20g plutôt). Est-ce du à mon mode « d’égouttage » ? Je met la préparation sur un torchon au dessus d’un saladier. J’obtiens assez rapidement quelque chose de très ferme (et délicieux) mais toujours en toute petite quantité ! Une idée ?
    (enfin même sans idées ça ne m’empêchera pas de recommencer ! ^^)

    • vegebon 15 octobre 2011 at 22:40 #

      J’avais pesé la toute première fois, avec 2h d’égouttage et c’est ce que j’avais obtenu. Je recommence demain en pesant après une nuit d’égouttage.
      20 g me semble vraiment faible en partant de 120g de mélange :-/. Est-ce que le liquide qui s’écoule est vraiment très liquide et presque transparent ? Est-ce qu’il reste beaucoup de mélange sur le torchon ?

      • SimplementVeganGirl 16 octobre 2011 at 18:24 #

        Alors :
        après une demi-journée d’égouttage, le torchon est pas mal humide mais il ne reste rien dessus et il y a une petite quantité de liquide effectivement très liquide mais pas du tout transparent.
        Peut-être est-ce du à mes yaourts ? Pour faire le faux-age j’avais pris des yaourts soja maison, sans doute un peu plus liquide que les yaourts soja du commerce ?!

      • vegebon 16 octobre 2011 at 18:34 #

        Je ne pense pas que l’origine « maison » du yaourt change quoi que ce soit. J’ai essayé de t’envoyer un mail pour continuer à réfléchir, mais il m’est revenu : est-ce que j’ai une mauvaise adresse ou le message t’est arrivé ?

  13. Mlle Pigut 17 octobre 2011 at 15:22 #

    Depuis quelques semaines, je suis aussi dans les fromages frais… le mien me fait penser à du Boursin (enfin l’idée que je m’en fais). Je ne rajoute pas de gras, mais je suis sûre que mon homme adorerait l’idée…

  14. Leslie 30 novembre 2011 at 11:37 #

    Enfin un fromage végétal facile à faire et vraiment bon! Merci!

    • vegebon 30 novembre 2011 at 14:40 #

      Merci beaucoup ! Il ets bien sûr possible de modifier le goût en ajoutant des herbes, des épices ou de l’ail haché au mélange avant égouttage, ou de modifier l’aspect en roulant le fromage dans des graines après égouttage.

  15. Séverine 21 décembre 2011 at 18:41 #

    Hummm ! Qu’est-ce que c’est bon !
    Un yaourt de soja périmé depuis 5 jours, de la margarine, du sel, un filtre à café, de l’ail et de la ciboulette, un vrai régal sur une tartine de pain au levain. :-D

    • vegebon 21 décembre 2011 at 21:25 #

      Mmmh tu as dû te régaler ! Je ne pense jamais à la ciboulette dans les fromages mais ça doit être délicieux :).

  16. Deborah 3 janvier 2012 at 21:56 #

    C’est une recette formidable que je fais tout le temps (je ne mets pas de margarine, ni aucune matière grasse, en fait) en rajoutant plein d’herbes et d’épices différentes à chaque fois. Je me suis permise de la reprendre (un peu modifiée, donc) sur mon blog (en te mettant en lien évidemment), j’espère que ça ne te dérange pas. A bientôt :)

    • vegebon 6 janvier 2012 at 10:58 #

      Merci beaucoup ! Je vais essayer sans margarine du coup ! Et ton blog est GENIAL, merci de me l’avoir fait découvrir !

  17. Séverine 1 février 2012 at 13:41 #

    Grâce à toi j’ai découvert que le yaourt de soja égoutté perd son goût particulier, ce qui m’a donné l’idée de m’en servir comme base pour faire une mayonnaise (pour ma macédoine de légumes…), mais je sèche un peu sur les ingrédients à ajouter pour avoir un goût rapprochant celui de la mayo…
    De la moutarde… et puis ? (si vous avez des idées, je suis preneuse !)

    Bonne journée :)

    • Yate 9 février 2012 at 11:48 #

      Je partirai sur un yahourt très égouté, mélangé à la base d’une mayo : Moutarde, vinaigre de vin très simple (pas de balsamique ou ce genre de choses), sel. Ensuite, une huile au gout relativement neutre, que tu ajoute progressivement un peu comme pour de la mayo, mais en en mettant bien moins – tu t’arretes quand le gout est bien.
      :)

      • vegebon 13 février 2012 at 15:47 #

        Merci beaucoup Yate pour tes conseils ! Je n’ai pas mangé de mayonnaise depuis tellement longtemps que je suis bien en peine de conseiller quoi que ce soit pour l’imiter correctement :-/.

  18. co 12 octobre 2013 at 20:49 #

    Merci beaucoup pour cette recette qui est vraiment un délice, je pense qu’elle va se faire souvent à ma table, bon le tout est de pas faire comme moi, en manger une partie pendant que cela se repose…
    Mille merci en tout les cas et on peut le faire sans sel comme je fais ;-).
    Bon week end à vous
    Co

    • Angele2b 31 décembre 2013 at 11:57 #

      Je découvre ton site… Et ton fromage est super bon. Je l’ai laissé égoutter 12 h. La prochaine fois j’essaierai d’être un peu plus patiente.

      Merci pour tous ces trucs, astuces et recettes qui vont m’être bien utiles. Je suis végétalienne par « obligation » (santé) et ce n’est pas toujours évident. Mais là, tu m’aides bien. Merci beaucoup et tous mes voeux pour cette nouvelle année qui va très bientôt commencer. Qu’elle apporte un peu plus de Paix, de Santé et de Sagesse dans le monde…

  19. migmoug 9 janvier 2014 at 13:58 #

    Alors, là… un très grand merci! Ta recette est extraordinaire. Je la fais de diverses manières depuis quelques semaines (au poivre, aux herbes, à la cardamome…), elle est toujours parfaite. Ce fromage, je le tartine, je l’utilise en sauce pour crudités, j’en nappe des steaks de seitan… et je n’achète plus de Tartim* du commerce!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ma meilleure recette de chocolat chaud « Végébon - 30 octobre 2011

    […] tout va bien, le bébé est en excellente santé. Mes nausées et envies de frites et de fromage frais s’estompent mais je continue à dormir encore plus qu’avant… ce qui fait que je […]

  2. Encas fastoches nomades « Végébon - 6 novembre 2011

    […] graines de lin moulues, 1 cuillère à café de thym et romarin. Le cœur fondant contient 60 g de fromage frais maison, 8 […]

  3. Pâtes aux fèves fraîches et à la ricotta | Végébon - 3 juillet 2013

    […] crémeuse de la ricotta : Pour une ricotta crémeuse, je pars plutôt de ma recette de fromage frais 100 % végétal. Attention, il faut s’y prendre 24 h avant utilisation, car il faut plusieurs heures pour […]

  4. Les fourmis sur une bûche : version snack et smoothie | Green me up ! - 21 octobre 2013

    […] En salé, le céleri peut être tartiné de houmous ou de fromage frais (à base de yaourt de soja ici et d’amandes là) et garni de pois chiches grillés ou de petits pois […]

  5. Menu VG de Noël du 18 décembre | The Green Cat - 18 décembre 2013

    […] : fromage frais maison chez […]

  6. Fromage frais végétal, d’après Végébon | Les recettes de la famille Lapin - 9 janvier 2014

    […] Etant quelquefois nostalgique des tartines de fromage frais, j’achète généralement des fromages frais végétaux, de type Tartimi. Mais cette fois-ci, je voulais le faire moi-même. J’ai trouvé une recette extra sur Végébon, dont voici le lien : Fromage frais maison sans produits laitiers. […]

  7. Faut-il manger des produits laitiers ? | Loetitia cuisine - 28 mars 2014

    […] Fromage frais végétal de Vegebon […]

  8. Cheesecake sans fromage frais | Végébon - 22 juin 2014

    […] j’aurais pu adapter une recette traditionnelle en remplaçant le creamcheese par du fromage frais végétal et les oeufs par de l’agar. Sauf que le fromage frais maison n’est pas prêt en 5 […]

  9. Ricotta végétale | Végébon - 21 juillet 2014

    […] sans tofu ferme : J’utilise ma recette de de fromage frais 100 % végétal. Attention, il faut s’y prendre 24 h avant utilisation, car il faut plusieurs heures pour […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 573 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :