Encas fastoches nomades

6 Nov

Bonjour !

Flo Makanai et La Compagnie sans gluten ont lancé un concours de goûters/en-cas/snacks à emporter, avec pour condition qu’ils soient sans gluten, sans lait et surtout, fastoches. Une initiative comme je les aime : ludique, utile et chaleureuse🙂.

Voici mes idées :

En-cas sucrés sans gluten
– Des biscuits maison ou des galettes de riz nappées de chocolat
– Une poignée de granola
– Des muffins qui ne s’émiettent pas, par exemple banane-cacao ou tout chocolat
– Une part de far aux pruneaux
– Une barre de céréales

En-cas salés sans gluten
– Des onigiri
– Une poignée d’amandes fumées et de raisins secs
– Des crackers
Des boulettes de lentilles corail
Des boulettes de pomme de terre au sésame
– Des muffins salés comme ceux de Mamapasta
– Une tranche de pain sans gluten

a

Un  idée d’en-cas fastoche nomade : le cœur fondant

Cette recette se base sur celle du cœur coulant, une recette de dessert express et transportable. Elle peut être sucrée ou salée, crue ou cuite, avec ou sans noix, selon les ingrédients utilisés.

La version photographiée est provençale pour se rappeler le chaud soleil même en hiver. La croûte est composée de 70 g de flocons d’avoine (on peut tout à fait substituer par de la « crème de riz », qui est de la farine de riz précuite), 1 grosse figue sèche, 1 cuillère à café de graines de lin moulues, 1 cuillère à café de thym et romarin. Le cœur fondant contient 60 g de fromage frais maison, 8 noisettes.

Mais ci-dessous je vous donne la recette de base, avec beaucoup de substitutions possibles. Et je vote pour un atelier familial où chacun prépare ses en-cas des deux jours suivants ^^.

Ingrédients pour 2 en-cas

Pour la croûte :
– 70 g de poudre d’oléagineux ou de farine sans gluten, si possible précuite (crème de riz ou flocons d’avoine moulus)
– 50 g de purée de fruits ou de légumes OU 30 g de fruits secs trempés dans 30 g d’eau et mixés
– Facultatif (recommandé si on utilise une farine plutôt que des oléagineux), 1 cuillère à café de graines de lin blond moulues

Pour le cœur fondant :
– 60 g de mélange fondant, par exemple du fromage frais maison, un reste de tartinade, de la crème dessert…
– Facultatif : des graines concassées, pour apporter du croquant

Préparation
– Dans un bol, mélanger les ingrédients de la croûte puis mélanger avec les doigts pour obtenir une pâte ayant la texture d’une pâte à modeler.
– Séparer cette pâte en 4 boules : 2 grosses (40 g chacune) et 2 petites (20 g chacune). Écraser chaque boule sur la paume de la main afin de former des disques de 5 mm d’épaisseur environ.
– Utiliser les 2 grands disques pour couvrir le fond et les parois de 2 petits moules à muffin (ou petits ramequins).

– Dans le bol, mélanger les ingrédients du cœur fondant.
– Remplir le creux des moules en faisant attention de ne pas dépasser le haut de la croûte (sinon il sera difficile de refermer la croûte).
– Couvrir avec les petits disques. Appuyer légèrement sur les bords pour bien souder les jointures.

La photo 5 montre un cœur fondant trop rempli…

– Démouler et rouler dans la main pour vérifier que tout est bien soudé.
– Si la croûte contient de la farine non précuite, faire cuire les cœurs coulants 10 minutes à 180°C, bien huilés ou mouillés pour qu’ils ne sèchent pas. Une cuisson à la vapeur doit aussi être possible.
– Transporter dans une petite boîte ou dans le moule à muffin emballé dans une serviette.

Edit du 07/11/2011 : J’ai testé une version très automnale : croûte composée de 70 g de farine de sarrasin, 1 cuillère à café de graines de lin blond moulues, 50 g de purée de potimarron (salée) et cœur juste composé de purée de potimarron. L’ensemble a ensuite été cuit au four : d’abord en moule pendant 5 minutes (le temps que la croûte s’affermisse) puis démoulé et cuit encore 5 minutes. Le résultat est bon et se tient bien, mais il est craquelé à l’extérieur et plus sec que la version crue.


Bon dimanche !

PS : A propos de contribution, vous pouvez retrouver des idées pour un Noël chaleureux et écolo sur le super blog collaboratif Réparons et re-parons Noël. Voici ma première participation : 5 idées de décorations issues de la cuisine. Suivront les idées de recettes sucrées et salées et des idées de cadeaux gourmands… N’hésitez pas à y participer vous aussi ou a y piocher des idées, de même que dans le chouette site Un truc par jour !

Recette de cuisine durable

23 Réponses to “Encas fastoches nomades”

  1. ღ♥ ♥ ♥nessa♥ ♥ ♥ღ 6 novembre 2011 à 22:45 #

    fastoche et rudement bon ! j’ai hâte de tester cette recette mais attention au grignotage pour moi:-/ trop gourmande !

    • vegebon 7 novembre 2011 à 17:41 #

      Un seul coeur fondant cale bien, ça m’étonnerait que tu en manges beaucoup🙂. Et selon ce que tu mets dedans c’est très sain voire très peu gras.

  2. BiÔna 7 novembre 2011 à 00:51 #

    En version salée, quelle bonne idée ! Si c’est aussi bon que la sucrée je suis preneuse🙂

    • vegebon 7 novembre 2011 à 17:40 #

      C’est différent mais mieux pour les becs salés. Perso j’adore le crémeux de la version au fromage frais et le petit goût des herbes de Provence🙂.

  3. La fourmi 7 novembre 2011 à 04:21 #

    Tout à l’air super bon, ça donne envie de partir en balade ;-D

    • vegebon 7 novembre 2011 à 17:40 #

      Je pensais plutôt aux en-cas en semaine, mais je vote pour la balade, c’est carrément mieux !

  4. mamapasta 7 novembre 2011 à 09:38 #

    il y a un truc qui m’échappe….. » si vous ne voulez pas cuire le mélange »….et dans le cas contraire on fait comment?
    sinon, ces trucs qui tiennent tout seuls et ne se désintègrent pas dans le sac quand on marche m’ntriguent

    • vegebon 7 novembre 2011 à 17:38 #

      Si on utilise une farine qu’il vaut mieux cuire avant de consommer, ou si on veut du croustillant, on peut déposer les coeurs fondants sur une plaque de cuisson et cuire au four. Dans ce cas pourquoi ne pas les rouler dans un peu de lait végétal puis un mélange de chapelure… Je prends des photos de tout ça et mets à jour l’article !

  5. poucinette 7 novembre 2011 à 10:13 #

    encas que j’aimerais croquer !!!!!🙂

  6. Yate 7 novembre 2011 à 11:53 #

    Oh, la version salé me tente vraiment diablement. Mais moi aussi, je voudrais savoir comment faire si on veut cuire.

    • vegebon 7 novembre 2011 à 17:44 #

      Oups j’ai oublié de l’ajouter dans l’article, je le fais dès que possible ! L’idée est de passer les coeurs fondants au four dans le cas où on utilise des farines non digestes à l’état cru… ou si on veut un peu plus de croquant.

  7. grenouille 8 novembre 2011 à 07:07 #

    Très rigolo comme idée… Moi aussi, ça m’intrigue l’idée que ça « tient » tout seul… A tester si j’ai le courage, mais j’ai déjà tellement de tes recettes sur ma to-do list !!!! Il faut juste que je me remette à cuisiner !

    Par contre les flocons d’avoine contiennent du gluten, non ? Remplacer par des flocons de sarrasin, alors… Ou de millet ? (Peut-être plus simple avec ce dernier, les flocons sont très fins).
    Et attention tes 2 premiers liens ne marchaient pas (mais je les ai retrouvés via Makanai, no souci).

    Je vois que le concours est passé, mais moi dans le genre ultra-fastoche j’aurais voté pour la pomme et la banane : cette dernière en particulier me sauve bien des coups si je n’ai pas prévu quelque chose d’assez consistant le midi !
    Bon, c’est vrai que ça ne se cuisine pas… Mais justement !!!😀

    • vegebon 8 novembre 2011 à 09:05 #

      C’est clair que les fruits sont un en-cas super🙂. Mais ce petit concours permet de découvrir des recettes très astucieuses, par exemple le mix « magique » farine de pois-chiche-fécule qui a l’air très versatile. Et si tu as un peu de temps aujourd’hui, les participations sont ouvertes jusqu’à minuit ^^.

      Les flocons d’avoine sont souvent stockés dans les mêmes contenants que des produits contenants du gluten, donc c’est vrai qu’ils sont souvent contaminés par du gluten (à moins d’être certifiés sans gluten). Mais je n’ai jamais acheté de flocons de sarrasin ni de millet donc je n’ai pas pu tester avec… J’ai acheté une fois des flocons de quinoa et j’ai mis des mois à finir le paquet… Tu me conseillerais plutôt de tester le millet ? Il a un goût relativement neutre ? Est-ce qu’on peut le trouver d’origine française ?

      Merci pour l’info des liens, je corrige tout de suite !

      • grenouille 9 novembre 2011 à 16:00 #

        Arf : je n’avais pas entendu parler de ce débat sur l’avoine (ici et ici) , jusqu’ici je lisais partout qu’elle contenait du gluten, donc je m’en passais.
        C’est une super info ! Reste à trouver l’avoine garantie sans gluten !

        Pour le millet, je trouve qu’il a un goût neutre, mais bon, c’est peut-être personnel, certainement moins que l’avoine. Pour la provenance, on peut le cultiver en France (info certifiée Mamapsta ;-)) , mais je crois que sur les emballages d’une marque comme Markal, l’origine reste vaguement « Europe ».
        A vérifier, je dis ça de tête.

      • vegebon 9 novembre 2011 à 20:39 #

        Comme le disent très bien les articles que tu as cité, l’avoine pose deux problèmes vis à vis du gluten :
        – certaines de ces protéines, les avénines, ressemblent à celle du gluten donc peuvent gêner certaines personnes sensibles au gluten (mais pas toutes, si l’avoine est consommé en faible quantité)
        – l’avoine est souvent stocké dans les mêmes bacs que les céréales contenant du gluten, donc la plupart de l’avoine vendu dans le commerce contient de petites quantités de « vrai » gluten. L’avoine certifié sans gluten est vraiment difficile à trouver en France (alors qu’on peut en trouver assez facilement au Canada).

        Merci pour les conseils sur le millet, je vais essayer de contacter Markal ou Priméal pour leur demander des précisions🙂.

  8. Mlle Pigut 10 novembre 2011 à 11:33 #

    Ahhh un article pleins de supers idées du début à la fin, je suis fan !
    Et les coeurs coulants à adapter à ses goûts, je craque, bravo bravo !

  9. Plaisir vegan 11 novembre 2011 à 17:47 #

    Je prends ENFIN un peu de temps pour venir te faire un petit coucou !
    J’espère que tu vas bien, tes ♥ fondants ont l’air trop bons…
    À bientôt🙂

  10. Séverine 12 novembre 2011 à 22:49 #

    C’était trop tentant !
    Testé en mettant des pépites de chocolat au cœur… un petit passage au four, et dégusté encore chaud… Mummm !
    Merci pour cette idée originale et surprenante🙂

  11. magali bole du chomont 13 novembre 2011 à 16:42 #

    Je fonds pour le cœur fondant!
    merci pour cette nouveauté qui s’est tout de suite imposée dans mes casses-croûtes : le coeur s’intègre très bien dans les biscuits au mix magique, j’ai essayé avec du fromage de chèvre Miam!!

  12. AurelieWa 22 novembre 2011 à 16:17 #

    j’aime beaucoup ce principe, c’est vraiment original

    • vegebon 22 novembre 2011 à 19:42 #

      Merci ! C’est surtout très pratique, d’autant que la version sans cuisson est encore plus simple et meilleure que la version cuite.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bentô végétariens de novembre « Végébon - 13 novembre 2011

    […] Cœurs fondants […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :