Pandas dans la brume

30 mai

Coucou !

Vous allez bien ? Il fait beau chez vous ? A Paris c’est tout gris… Bon, parlons d’autre chose. Voici un petit article pour respirer au milieu de cette série sur les raisons pour devenir végétarien. J’en profite pour demander votre avis : que pensez-vous de ces articles ? Est-ce qu’ils vous sont utiles ? Que pensez-vous du match arguments pour/arguments contre ? Est-ce que vous trouvez qu’ils sont trop biaisés dans un sens (devinez lequel) ou j’arrive à rester suffisamment neutre ? Est-ce que vous voulez encore des raisons ou vous en avez ras-le-bol ?

Et tant qu’on y est, je vous fais partager mes derniers coups de cœur : une BD, un journal, et LA recette ultime de folie…

Pandas dans la brume

Vous connaissez peut-être Tignous, qui dessine pour la presse des vignettes très drôles et tellement pertinentes ? Mais si, ces exemples vous parlent sûrement. Alors, ça vous plait ? Si vous aimez cet humour corrosif et désinhibé qui appuie là où ça fait mal, un peu comme celui d’Insolente Veggie, si les visages d’animaux comme Hobbes dans Calvin & Hobbes vous font rire, et si vous n’êtes pas choqué par quelques gros mots… alors vous allez adorer cet album !!

Il se trouve que l’album parle de la disparition des pandas et du WWF… mais que cela ne vous fasse pas reculer, le tout est d’un humour noir complètement hilarant. Et spécial dédicace pour les végé, il y a deux pages faisant allusion au régime végétalien des pandas, c’est à hurler de rire !

Pour voir quelques extraits, c’est par ici. Mais je vous recommande d’acheter la BD chez votre libraire d’à côté, qui ne le vend pas plus cher, grâce au prix unique du livre (vous pouvez demander à votre libraire la remise de 5%).

Megalopolis

Je voulais aussi vous parler de Megalopolis, un journal qui parle du très grand Paris. Quel est le rapport avec les pandas, me direz-vous ? La photo de couverture du numéro actuel !

Le numéro 2 de Megalopolis est actuellement en vente dans quasiment tous les kiosques à journaux de la région Île de France, mais aussi en PDF sur le site de Megalopolis.

Ce journal est à la fois frondeur, libre et sérieux, et on y apprend des infos qu’on ne trouve nulle part ailleurs, à la fois en politique, urbanisme, société ou autre (ainsi dans le numéro actuel,  le très pratique "Où pisser à Paris ?" ^^). Bref, c’est très intéressant et agréable à lire.

Et comme ce journal est tout nouveau, il appréciera votre soutien, même sous la forme d’une petite visite sur son site, qui contient aussi des articles en lecture gratuite intégrale. Allez Megalopolis !!

Tag

Je profite enfin de cet article atypique (qui a dit "pot pourri" ?) pour répondre au tag que m’ont transmis Végéta-Loü et Mlle PIGUT. Voici les règles du jeu :
1- Mettre le tag sur votre blog.
2 – Indiquer le nom de la personne qui vous l’a décerné ainsi qu’un lien sur son blog.
3 – Répondre aux 5 questions.
4 – Transmettre le tag à 10 personnes en mettant leur nom et leur blog.

Et voici les 5 questions :
Signe particulier : amoureuse
Mauvais Souvenir : Mon 1er essai de gâteau au chocolat vegan, en remplacant l’œuf par du tofu soyeux… J’avais pour comparaison le gâteau avec oeuf, et j’ai cuit les 2 de la même manière… ce qui était sans doute trop long et trop chaud pour le gâteau vegan, qui a cramé de l’intérieur, beurk ! J’ai bien cru que je devrais choisir entre véganisme et chocoholisme :(. Heureusement on peut avoir les 2, et je vous donne même la recette ci-dessous…
Souvenir d’Enfance : Les soirées passées avec une copine à se déguiser.
Défaut : Je ne prends pas assez soin de moi.
Film « Bonne Mine » : L’Arnaque (avec Paul Newman et Robert Redford ^^), sinon Maverick, L’Aile ou la cuisse ou les Tex Avery. Et, dans une autre catégorie, les Miyazaki.

Je transmets le tag aux blogs Chez Nunuch, Cuisine saine, Délices et décadence, FrenchBento, Je mange comme une poule, Mamapasta, Plaisir vegan, Tout cru dans le becVégétaTout et Vegansfields.

Recette de méga gâteau au chocolat

Avec des pépites et tout… J’ai un peu modifié cette recette et le résultat est trop bon ! (et même pas brûlé). Et comme d’habitude, les ingrédients sont tout simples et se gardent longtemps dans un placard… alors pas de problème pour faire un super gâteau d’anniversaire improvisé !! Et pour les stressés qui sont au régime-bikini, vous noterez que malgré son goût très chocolaté et sa texture à se damner, il ne contient quasiment pas de matière grasse. Et, spéciale dédicace à Ron, ce gâteau ne contient pas de tofu !! Même pas de soja, que des ingrédients "normaux" ;-).

Voici les gâteaux juste démoulés, dans toute leur force brute chocolatée :

Pour ceux qui préfèrent des gâteaux plus sophistiqués, pas de problème, ils se prêtent à tout :

Pour 8 mini muffins ou 4 muffins standard ou 1 petit gâteau
- 100 g de farine de blé ou de riz
- 100 g de pépites de chocolat noir (vendues en vrac dans certains magasins bio) (on peut en mettre moins)
- 50 g de sucre complet (on peut en mettre plus)
- 25 g de cacao non sucré
- 1 cuillère à café rase de bicarbonate de soude (4 g) (on peut remplacer le bicarbonate et le jus de citron par 1 sachet de levure chimique)
- 200 g de yaourt ou de tofu soyeux OU 150 g de purée de pomme + 50 g d’huile ou de purée d’oléagineux OU éventuellement 200 g de purée de pomme
- Environ 30 g d’eau ou de lait végétal
- Quelques gouttes d’extrait de vanille
- Ajouté au dernier moment (ne pas ajouter si vous utilisez de la levure chimique) : 1 cuillère à soupe de jus de citron ou de vinaigre de cidre

Préparation
- Préchauffer le four à 180°C. Couper le chocolat en pépites à l’aide d’un couteau et d’une planche à découper.
- Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel, le cacao et le bicarbonate (ou la poudre  lever – dans ce cas supprimez le jus de citron).
- Ajouter les pépites puis le yaourt ou la compote, l’eau ou le lait végétal et, en tout dernier, le jus de citron.
- Verser assez rapidement dans les moules.
- Enfourner jusqu’à ce que la cuisine embaume le chocolat, soit environ 20 minutes si vous utilisez des moules à muffins. Pour un moule à cake, le temps de cuisson sera beaucoup plus long.
- Laisser tiédir avant de démouler.
- Déguster tiède, c’est le meilleur, car les pépites de chocolat sont encore fondantes…  Mais froid c’est très bon aussi. Et  vous pouvez toujours les réchauffer pour que les pépites fondent à nouveau.

Quoi qu’il en soit, je vous conseille de préparer ce gâteau le jour même, car la texture est un peu plus sèche le lendemain. Et si vous ne trouvez personne pour manger les derniers muffins à la fin de la journée (improbable), n’hésitez pas à les congeler ;-).

Pour un gâteau d’anniversaire super express, je vous recommande la cuisson en mini moules à muffins, beaucoup plus rapide. Ensuite, vous pouvez faire une pièce montée de muffins selon la magnifique idée de Valérie Cupillard.

Et bien sûr, rien de nous empêche de napper les muffins de glaçage et de les décorer de petites choses en sucre ou de fruits… Pour cela il vous suffit de faire fondre doucement 50g de chocolat pâtissier, d’ajouter 25g de margarine végétale et d’étaler généreusement sur les muffins à l’aide d’un pinceau en silicone (achat très utile également pour huiler les poêles et les moules sans verser des litres d’huile).

Autres remarques :

  • En général, je double les quantités… Et je congèle les muffins qui restent éventuellement le soir même. Comme ça, quand un besoin de gâteau se fait sentir à l’improviste, il suffit d’en sortir un du congélateur et d’attendre un bon quart d’heure qu’il se réchauffe (je n’ai pas de four à micro-ondes pour accélérer, donc si besoin je mets le muffin au four à environ 120°C).
  • Variante de texture : Si vous préférez des muffins moelleux, utilisez seulement 80 g de farine. Si vous voulez des muffins qui ne s’émiettent pas du tout, remplacez 20 g de la farine par de la fécule.
  • Variante super express des pépites de chocolat : si vous n’avez pas le temps de débiter le chocolat en pépites, que vous n’avez pas de pépites toutes prêtes, et que vous dégusterez vos muffins froids, alors vous pouvez remplacer le chocolat par 40g de fèves de cacao brisées (j’ai achetées les miennes ici). Ça donne un croquant délicieux (ça ne fond pas) et un goût de cacao très corsé. Dans ce cas, ajoutez 20 g de sucre complet et 10 g d’huile d’olive à la recette. Au passage, ces fèves de cacao se conservent longtemps et peuvent être utilisées aussi bien dans les recettes sucrées que salées, c’est donc un achat intéressant pour la cuisine.
  • Variante de la purée de pomme : Si vous n’avez pas de purée de pomme, vous pouvez utiliser n’importe quel autre fruit mixé, cru ou cuit (et ça marche aussi avec des courgettes, des carottes ou de la courge…). Selon le fruit utilisé, il faut ajuster la quantité de sucre dans la pâte. Attention, si votre seul fruit disponible est la banane, je choisirais cependant cette recette de gâteau au chocolat.
  • Variante du sucre complet : Le sucre complet ajoute un petit goût épicé à l’ensemble. Si vous préférez un gâteau au chocolat au goût complètement classique, choisissez plutôt du sucre blond. Vous pouvez remplacer le sucre par un liquide sucré comme du sirop d’érable, ou des fruits secs mixés avec un peu d’eau. C’est très bon aussi mais le goût est un peu différent !
  • Variante du cacao amer : Si vous n’en avez pas, remplacez les 30 g de cacao amer et les 50 g de sucre par 80 g de poudre chocolatée pour petit déjeuner. Autre solution : remplacez le cacao, le sucre et une partie du lait végétal par 80 g de chocolat fondu (les muffins seront alors un peu moins moelleux).
  • Rattrapage pour gâteau pas assez sucré : Vous avez démoulé vos gâteaux, ils sont tous beaux mais vous avez suivi les 2 modifications ci-dessous, et le goût est trop corsé, pas assez sucré… Ça sent le vécu hein ? Hé bien oui, ça m’est arrivé ;-). Bref, pas de panique, il vous suffit de couper le muffin en 2, de tartiner le milieu de votre confiture préférée, refermer le muffin et voilà, vous avez un magnifique muffin façon sachertorte !! Et on remercie Yannou pour m’avoir fait découvrir ce gâteau délicieux qui a sauvé nos muffins :).

Muffin au chocolat façon sachertorte. Délicieux avec de la confiture d’abricot, de framboise ou tout autre parfum que vous aimez (sur la photo, de la confiture d’églantine)

Gâteaux tout chocolat sans gluten avec glaçage à la vanille

Le glaçage ci-dessus est très simple à réaliser : faire tremper 160 g de noix de cajou dans 150g d’eau, pendant au moins 20 minutes (on peut les laisser tremper toute la journée). Récupérer les noix de cajou (elles pèsent alors 180g) et 30g de l’eau (1 cuillère à soupe). Les mixer avec 3 cuillères à soupe de sucre blond (27g) et 1,5 cuillère à café d’extrait de vanille. Étaler sur les gâteaux refroidis, à l’aide d’un couteau sans dents. Les gâteaux glacés se conservent sans problème toute une journée au frigo, simplement posés sur une assiette (évacuez alors les aliments à odeur forte, pour ne pas que leur odeur se dépose sur les gâteaux !). Pour d’autres idées de glaçages, voyez cet autre article.

Gâteaux tout chocolat sans gluten (avec brisures de fèves de cacao) et glaçage à la vanille. Notez que le glaçage est blond (de la couleur des noix de cajou).

Bonne fin de dimanche !

Recette de cuisine durable

About these ads

55 Réponses à “Pandas dans la brume”

  1. Julien 30 mai 2010 à 15:04 #

    Salut,
    Ça a l’air très bon !
    Une question naïve: le bicarbonate de soude, c’est la même chose que la levure chimique ?
    Bises à vous deux depuis Grenoble !

    • vegebon 30 mai 2010 à 15:16 #

      Salut Julien !
      Merci de ton passage :-). La levure chimique, c’est du bicarbonate de soude + un acide + de la fécule pour éviter que la base et l’acide ne réagissent. Depuis que j’ai compris ça je n’achète plus de levure chimique ^^.

      Dans les recettes indiquant "1 sachet de levure chimique", j’utilise désormais :
      - 1 cuillère à café rase (non tassée, ça fait 3g) de bicarbonate de sodium (vendu dans les magasins bio au rayon des produits de ménage) à mélanger avec les ingrédients secs (farine)
      - 2 cuillères à café (7g) de jus de citron ou de vinaigre de cidre, à ajouter au dernier moment, avec les ingrédients liquides.
      Et ça marche tout aussi bien, sans l’arrière goût désagréable de certaines poudres à lever, et sans date de péremption !

      Bisous à vous deux ! J’espère que la météo à Grenoble est favorable aux ballades :).

  2. Mlle Pigut 30 mai 2010 à 15:13 #

    Je commence par la recette qui a l’air super avec des ingrédients "faciles", en plus le résultat du gâteau d’anniversaire est super chou! Un grand bravo!
    Merci pour les découvertes culturelles de cet article aussi, je découvre même l’existence du "Prix Unique du Livre", bonne initiative.
    (Pour le tag, je vois que j’ai été devancée… pas l’air bête…)

    Ensuite, les petites questions. J’adore tes articles, ils poussent à la réflexion et vont chercher des réponses fouillées. J’aime beaucoup ta façon de proposer les arguments pour et contre, tu cernes bien ton sujet et reste relativement objective de cette manière là. J’aime bien ton idée des raisons, même si je ne ressens pas le besoin de "connaître" les raisons qui poussent à être végétarien, c’est très instructif finalement, j’attends la suite personnellement. Alors tu continues?

    • vegebon 30 mai 2010 à 15:32 #

      Waah, tant de remarques positives, ça fait drôlement plaisir, merci beaucoup :). Je vais continuer alors, et tu connais même le sujet du prochain article il me semble ^^. En attendant, on se languit de connaître ta réponse au tag ;-) !

  3. Zoé 31 mai 2010 à 11:46 #

    C’est vrai qu’avec un peu de ganache et une fraise ils sont beaux comme tout! On les dirait tout droit sorti d’un salon de thé!

    • vegebon 31 mai 2010 à 19:28 #

      Merci Zoé ! Si ça ne marche pas en science, je pourrais toujours essayer de me reconvertir dans la cuisine ;-).

  4. Veganpower 2 juin 2010 à 07:46 #

    Très cute et bien appétissant ♥ Bon tu as gagné, je range mon substitut pour les occasions "spéciales" ;)

    • vegebon 2 juin 2010 à 09:30 #

      Merci ! Tu fais comme tu le sens avec le substitut d’oeuf, hein ! Je veux juste questionner, après chacun choisit librement, en son âme et conscience :).

  5. nol de nol 2 juin 2010 à 13:36 #

    Bonjour,

    Je ne suis pas végétarienne mais je suis votre blog parce que l’écriture y est agréable et l’argumentation claire.

    Je me permet donc de répondre à la question que vous posez sur vos articles sur le végétarisme.
    Tout d’abord sur le point 2 et sur les risques pour la santé : effectivement la consommation excessive de viande peut être néfaste mais comme tout ce qui est excessif à mon avis…. Et vous oubliez dans cette partie, je crois, de préciser que des pesticides peuvent aussi se trouver sur les fruits et légumes. Effectivement vous précisez que le niveau socio-économique des végétariens est plus élevé, ce qui doit leur permettre d’acheter en bio. Soit dit en passant, et c’est une contradiction avec ce que je dis je l’avoue, je ne pense pas que le bio local et saisonnier soit beaucoup plus cher.
    Deuxième petite objection à propos de l’écologie. La culture du soja semble aussi affecter la forêt amazonienne puisqu’il semble que pour sa consommation très prisée actuellement, on déforeste pour planter et produire toujours plus… Je pense finalement que, que ce soit pour l’agriculture ou l’élevage, l’intensif, l’excessif est nuisible.

    Pour conclure, j’apprécie vos articles que je trouve intéressants. Je ne pense pas que vous soyez neutre, je ne le suis pas non plus, et je ne vois pas non plus l’intérêt de l’être !!

    Je précise, parce qu’il peut manquer à l’écrit les intonations, que ce mail ne se veut pas du tout désagréable.

    • vegebon 2 juin 2010 à 14:39 #

      Bonjour, et merci beaucoup d’avoir pris le temps d’écrire ces remarques très constructives.
      Je suis heureuse que mon blog puisse être un espace de discussion sur des questions qu’on se pose tous :). Je vais répondre point par point.

      Tout d’abord, pourquoi est-ce que j’essaye d’être neutre dans mes articles ? Parce c’est une compétence nécessaire dans mon métier (je fais de la recherche en biologie). On peut être convaincu d’une théorie grâce à certaines expériences, et, le jour d’après, voir une nouvelle expérience qui montre que cette théorie est probablement fausse. En fait on ne peut jamais être sûr à 100% de connaître la vérité ! Il est donc crucial de peser la solidité de chaque argument et ne pas s’enchaîner à une idée non justifiée. Mais bien sûr, dans la vie courante la morale aussi entre en jeu pour nous attacher à une idée :). Bref, pour répondre à votre question, si je veux être neutre c’est probablement par déformation professionnelle…

      Pour le lien entre végétarisme et santé traité dans cet article, je suis entièrement d’accord : c’est l’excès ou le manque d’un aliment qui crée des problèmes. Et bien sûr, le seuil d’excès/manque varie en fonction des aliments. Ainsi, le seuil pour l’alcool est différent de celui pour le jus d’orange ! Et le seuil pour la viande de porc cuite au barbecue est différent de celui pour le poisson cuit à la vapeur ;-).

      Et pour répondre à votre remarque finale disant notamment que l’élevage intensif est mauvais, je suis entièrement d’accord. Et je dois dire qu’avant d’écrire cet article, je n’aurais jamais soupçonné que la quasi-totalité des lapins produits en France le sont de manière intensive, ni que les erreurs d’étourdissement sont si fréquentes dans les abattoirs (conduisant les animaux à être conscient lors de leur abattage), ni que les poissons peuvent ressentir de la douleur (donc je considère différemment leur agonie sur le pont du bâteau de pêche). Bref, ces informations ont considérablement baissé mon propre seuil d’excès pour la viande, non pas pour une raison diététique mais pour une raison morale – c’est donc à chacun de décider avec sa propre morale (et je n’ai pas mon mot à dire sur vos choix moraux).

      Toujours dans l’article sur végétarisme et santé, j’ai choisi de ne pas parler des pesticides dans les arguments contre la santé. En effet, on peut trouver des pesticides dans tous les aliments, dans la viande comme dans les fruits et légumes – comme on l’a vu dans cet article dédié aux pesticides. Suite à ces recherches sur les pesticides, je recommande chaudement à tout le monde de manger bio.

      Pour le coût du bio, le bio local, saisonnier et conditionné en vrac n’est pas plus cher, c’est vrai… à part pour les produits carnés et les fromages ! En tout cas c’est le cas dans notre biocoop. Et c’est le 1er argument qui nous a amenés vers le végétarisme, comme j’en parle ici. Si vous avez la possibilité d’acheter de la viande bio et éthique directement au producteur, c’est peut-être plus abordable ? Malheureusement ce n’est pas mon cas… ou plutôt heureusement :) car sinon je n’aurais pas connu le végétalisme, qui me rend extraordinairement heureuse (il faut le vivre pour le croire) en réconciliant mes achats alimentaires avec mes valeurs écologiques et éthiques. Pour répondre à la question donc, je dirais qu’on est devenus végétariens justement parce qu’on avait un budget alimentaire limité.

      Enfin pour la question du soja, on a vu dans cet article qu’il est quasiment totalement importé du Brésil… mais ce chiffre concernait seulement l’alimentation de l’élevage. La nuance est de taille, car 90% du soja produit dans le monde est utilisé pour nourrir le bétail. Et pour 1 boeuf, il faut donner 260kg de tourteaux de soja pour obtenir 308 kg de viande (à ceci, il faut bien sûr ajouter 0,8 hectares de pâturage pendant 3 saisons, 6 tonnes d’ensilage et de foin, 90 kg de céréales et 45 kg de minéraux. Mais c’est une autre histoire ^^). Parmi les 10% du soja mondial qui sont utilisés en alimentation humaine, on peut choisir du soja cultivé en France. C’est le choix que je fais, mais je laisse à chacun la liberté et donc la responsabilité du sien. L’avantage d’acheter des aliments végétariens, c’est qu’on peut facilement téléphoner au fournisseur de tofu pour savoir comment il produit son soja. Tandis que je n’oserais jamais demander à un éleveur où est produit le soja de ses tourteaux – sans compter qu’il ne le sait peut-être pas lui-même ! Si tous les éleveurs français savaient qu’ils participent à la déforestation, beaucoup seraient sans doute en train de se reconvertir, non ?

      J’espère avoir répondu à vos questions, qui sont très pertinentes. Certaines m’avaient déjà été postées par courriel mais je préfère vraiment que la discussion se passe sur le blog, afin que tout le monde puisse participer. Alors mille mercis d’avoir osé poster vos questions ici, et surtout n’hésitez pas à en poser de nouvelles ou à me demander des réponses complémentaires si j’ai mal répondu à vos interrogations :). Ce blog est là pour vous ! Et si d’autres lecteurs ont des réponses, n’hésitez pas !!

  6. nol de nol 2 juin 2010 à 15:15 #

    Sur la neutralité, j’ai appris, grâce aussi à mon métier (archéologue paléométallurgiste) que l’on est hélas, ou pas, jamais neutre, et que quelque part, il ne faut pas chercher à l’être mais s’appuyer sur le fait que l’on sait que la neutralité n’existe pas ou que du moins on ne peut prétendre être neutre mais plutôt tendre à reconnaître notre partialité ;-)
    Mais ça je pense que ça relève d’un débat entre "science dure" et "science molle" ;-)

    Pour la viande bio locale, j’ai la chance d’avoir des producteurs bio locaux et mon panier bio contient de la viande bio local et à un tarif normal. J’avais fait un petit article sur mon blog sur Normandie Fermes bio et les cabas bio.

    Je suis omnivore et je pense avoir une alimentation équilibrée et variée. Vous Je fais partie aussi de cette catégorie socio-économique plutôt favorisée je pense. Et je suis satisfaite également de cette alimentation qui répond, comme vous, à mes exigences écologiques et éthiques.

    Pour le soja, je suis entièrement d’accord avec votre analyse et je trouve ça assez bizarre, scandaleux de nourrir le bétail avec du soja et autres aliments comme les farines animales. C’est pourquoi, comme vous, je préconise le bio et surtout et avant tout le local.
    Cependant, je trouve, mais je pense que c’est aussi un effet de "mode" (le terme est impropre mais c’est tout de même l’idée), qu’il y a trop souvent (ce n’est pas le cas sur votre blog j’en conviens) de soja dans les recettes végétariennes (peut être encore par manque d’habitude ?). Personnellement je dois éviter de manger du soja. Et si je m’en réfère aux recommandations de l’AFSAPS, le soja doit aussi être consommé avec parcimonie.

    Merci pour votre réponse et votre accueil. Je tiens encore à redire que j’apprécie cet accueil et votre tolérance face aux omnivores.

    • vegebon 2 juin 2010 à 15:39 #

      Hihi je comprends mieux la remarque sur la neutralité ;-).

      Pour la nourriture des animaux, les éleveurs n’ont hélas pas le choix à l’heure actuelle. Ceci est le sujet d’un futur article, mais les races actuellement sélectionnées en France le sont pour leur rendement en masse, lait, etc. Et le résultat ce sont des animaux qui ont besoin de compléments alimentaires, à la différences dans anciennes races de vaches qui se contentaient d’herbe mais qui étaient moins grosses que les vaches actuelles. Et pour les farines animales, elles vont probablement faire leur réapparition, comme je le citais dans l’article "raison 1" (avec les risques sanitaires qu’on connait) – ou alors elles seront remplacées par des farines d’insectes, comme on peut le voir ici : http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/05/31/les-insectes-bifteck-de-l-avenir_1365476_3244.html

      Pour le soja, effectivement je trouve qu’on en parle trop souvent. Alors que les autres légumineuses se prêtent à des choses magnifiques, des falafels au couscous et aux desserts, comme celui-ci que je veut absolument tester http://mysweetfaery.blogspot.com/2010/04/des-legumes-en-dessert-2-terrine-corail.html !! Et en ce qui me concerne je suis loin de manger du soja tous les jours.

      Pourquoi mon blog contient-il pas mal de recettes avec du soja ? Parce que je suis encore novice pour les substitutions alimentaires, et que le lait de soja a la même composition protéique et lipidique que le lait de vache (à ma connaissance c’est le seul lait végétal qui a cette propriété). Donc remplacer lait animal par lait de soja marche forcément, ce qui est un bon point de départ, notamment pour les gâteaux. Mais si j’ai refusé l’excès de produits laitiers et de viande, ce n’est pas pour tomber dans l’excès de soja et de gluten ! Donc je n’hésiterai pas à modifier progressivement les recettes de ce blog pour indiquer si elles fonctionnent aussi avec d’autres ingrédients. Il me faut juste un peu de temps pour essayer ;-).

      Et pour l’accueil de tous sur ce blog, c’est vraiment normal, ici c’est un peu comme chez moi, tout le monde est le bienvenu ! Et pour ceux qui n’aiment pas les bons sentiments dégoulinants, je peux aussi vous dire qu’ayant été omnivore jusqu’à il y a moins d’un an et consommant encore une bouchée de viande de temps en temps, ce n’est pas à moi de faire la sectaire ^^.

      En tout cas, merci encore pour les questions ! Rares sont les visiteurs de ce blog qui laissent des commentaires, j’espère que maintenant ils se lanceront plus ! On a tous à gagner avec leurs questions. Si ça peut en motiver certains, sachez que tout le contenu de ce blog est modifiable si vous apportez des arguments valables…

  7. nol de nol 2 juin 2010 à 17:56 #

    Tes réponses (je me permet de passer au tutoiement… puis-je ?) sont vraiment très bien renseignées. C’est vraiment très agréable.
    C’est intéressant les farines d’insectes… Le problème reste toujours dans la modération…

    Je pense effectivement que le problème du soja vient surtout du fait que pour l’instant lorsque l’on pense végétarisme, on pense soja. Mais je pense que c’est juste un effet de "débutant". Il existe plein de laits végétaux et notamment le lait d’épeautre ou de quinoa (que j’utilise beaucoup).

    L’article de ton blog qui m’a le plus intéressé concerne le point 4. Et je me suis creusée la cervelle pour voir comment remplacer certains aliments, non par envie de végétarisme, mais par défi et aussi pour goûter. Bref, dans un clafoutis à la rhubarbe, j’ai remplacé les 4 œufs par 4 càs de purée d’amande. Et bien c’était parfait !! Le goût est là meilleur et je vais donc adopter cette nouvelle méthode.

    • vegebon 2 juin 2010 à 20:01 #

      Oui oui, pas de problème pour le tutoiement ! Je ne l’ose pas souvent, alors si l’autre aussi est timide on peut continuer longtemps ! Donc avis à tous les lecteurs : on peut tous se tutoyer sans souci !! Ça c’est fait ^^.

      Ici on aime beaucoup les laits d’épeautre et d’avoine, qui remplacent avec bonheur de lait de vache dans le bol de céréales :). Heureusement que ces laits existent d’ailleurs, parce que le lait de soja a quand même un goût particulier… On n’a pas goûté de lait de quinoa, mais tu me donnes envie de tenter :-). Sinon, on aime beaucoup le lait d’amande (fait maison) et j’aimerais tenter le lait de pistache, avec sa magnifique couleur vert tendre http://www.metagama.com/pap/index.php/2010/02/16/471-lait-de-pistache … C’est ça aussi qui est génial dès qu’on sort des sentiers battus de la cuisine : on découvre des aliments tellement délicieux que c’est à se demander comme on a fait pour vivre sans avant ^^.

      Et pour finir sur tes défis de remplacements d’aliments, c’est quelque chose qui me motive beaucoup ! J’aime tester des recettes alternatives, juste par curiosité, pour voir si tel ou tel ingrédient apporte vraiment quelque chose. Et la réponse est souvent surprenante… Comment se fait-il que toutes les recettes de gâteaux "normaux" demandent des oeufs, alors qu’on peut parfaitement faire sans ?? Si quelqu’un a la réponse, merci d’éclairer ma lanterne !!

      Et je note ton idée de remplacer les oeufs par de la purée d’amande blanche dans les clafoutis (aaah, la purée d’amande blanche, quel bonheur !). Est-ce que le clafoutis se tenait bien ? Est-ce que tu vas nous poster la recette sur ton blog ?… (moi, gourmande ? heu non, c’est pour la science culinaire, hem hem)

  8. nol de nol 3 juin 2010 à 07:33 #

    Le goût du lait de quinoa n’est pas fantastique, je trouve, mais il est assez neutre et se marrie très bien dans les préparations salées.

    Pour la purée d’amande, c’était de la purée d’amande complète. Le clafoutis se tenait très bien et même presque trop. Une cuillère en moins de purée d’amande ou plus de lait serait peut être mieux. Je vais la mettre sur mon blog ce we je pense.

    Et sinon pourquoi les œufs ? Et bien je pense que c’est parce que tout le monde avait un poulailler ou des œufs facilement accessibles… Et que c’est un agent agglomérant facile d’accès et pas cher… Non ?
    Je suis d’accord aussi pour les laits et en plus ce n’est pas si compliqué que ça de les faire soi même, et que ce n’est pas trop cher non plus si on les achète tout près. Mais j’adore quand même le lait de vache !! Surtout celui de mes voisins (qui sont producteurs laitiers pour Jort) !

    • vegebon 11 juin 2010 à 19:23 #

      Merci pour tes conseils pour utiliser le lait de quinoa. Ça a l’air très tentant en salé… Est-ce que tu le prépares toi-même ?

      Je suis d’accord pour ton explication sur la présence d’oeufs dans les recettes de pâtisserie. Mais je reste étonnée que personne n’essaye de diminuer leur quantité dans les recettes : c’est pas donné les oeufs provenant de poules pas trop maltraitées ! Et puis ça ne se conserve pas si longtemps au frigo, alors j’avais toujours peur d’en manquer pour faire un gâteau impromptu… Et je ne suis sûrement pas la première ennuyée par ce problème logistique.

      Et pour le lait, je suis d’accord que ça a un goût irremplaçable ! Mais bizarrement, après plusieurs mois sans en boire, j’en ai racheté un peu, du très bon… et j’ai été terriblement étonnée/déçue, je n’aime plus ! Comme quoi nos papilles évoluent, et finalement ça m’arrange, je sais que je ne prive plus d’un plaisir en évitant le lait animal :).

      • nol de nol 13 juin 2010 à 12:53 #

        Pour l’instant je ne prépare pas moi même le lait de quinoa. Je le transvase dans un récipient en verre pour bien le conserver (parce que le carton ne se conserve pas bien dans le réfrigérateur). Mais je vais essayer de le faire moi même. Pour le quinoa en tout cas je te conseille vivement le livre de Cléa sur le quinoa. Il est super bien et les recettes géniales !!

        Je ne suis pas certaine que les œufs bio coûtent plus cher que la purée d’amande…
        Et pour leur conservation ça ne m’a jamais posé problème. Dans les gâteaux ils sont cuits… Alors… Je ne pense pas que ça pose de problème. En tout cas je n’ai jamais été malade ;-))

        Tu dois savoir ça mieux que moi mais je crois qu’une fois qu’on arrête le lait, on perd "un truc" qui permet de bien le digérer et que du coup après on s’y remet difficilement.

      • vegebon 13 juin 2010 à 15:16 #

        Je vais aller voir ce livre de Cléa ! J’ai du mal car il n’a pas de photos, mais si tu dis que les recettes sont chouettes… ;-)

        Voici mon calcul financier pour les oeufs et la purée d’amande achetés dans mon Biocoop.
        - 6 oeufs bio moyens = 6 x 55g = 330g = 2 euros. Soit 0,33 euros par oeuf.
        - 1 pot de purée d’amende blanche = 350g = 8 euros.
        Mais un oeuf contient 75 % d’eau alors que la purée d’amande contient 11 % d’eau. Si on veut l’utiliser de la purée d’amande à la place d’un oeuf, il faut donc la diluer. Voici l’équivalence pour avoir la même concentration en matières sèches : 1 oeuf de poule moyen = 15g de purée d’amande bio + 40g d’eau = 0,35 euros = le même prix qu’un oeuf bio.
        Bien sûr, la composition moléculaire précise de la purée d’amande n’est pas identique à celle des oeufs, donc on ne peut pas utiliser cette conversion pour toutes les recettes. Je vais bientôt écrire un article sur les différents moyens de remplacer les oeufs en cuisine.

        Et pour le lait, ma déception était seulement gustative – ce qui est déjà important ^^. Je le digère toujours sans problème, visiblement quelques mois n’ont pas suffit pour me faire perdre la lactase

  9. Béa 6 juin 2010 à 08:15 #

    Je souhaitai simplement te remercier pour les gentils comm’s que tu me laisses.

    L’idée des muffins d’anniversaire est super (aussi bien pour les grands que les petits enfants) ;)
    Béa

    • vegebon 6 juin 2010 à 09:06 #

      Pas de problème pour les commentaires, ils sont bien mérités… et je suis justement en train de recopier ta recette de pancakes aux pépites de chocolat et bananes rôties… miam !! Merci de nous sortir toujours de nouvelles recettes gourmandes et faciles, avec des ingrédients trouvables en supermarché :).

  10. mamapasta 7 juin 2010 à 10:57 #

    tes articles sont toujours très bien construits
    ( il y a peu de bloggueuses qui ont ce sens de la rédaction…tu en es à ta troisième thèse ou quoi??)
    pour ce qui en est du soja lis donc ça
    http://www.greentrade.net/fr/editorials/519.html
    et continue, sur ta lancée, j’adore lire tes articles

    • vegebon 7 juin 2010 à 11:07 #

      Merci pour ces compliments !! Je suis juste en 2ème année de thèse mais j’ai aussi une agrégation (en biochimie et génie biologique) et je compte être enseignante après ma thèse. En fait je parle sur mon blog comme je parle à mes étudiants ^^. Et j’apprécie tes encouragements car j’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur de vos attentes…

      Merci aussi pour cet article sur soja et lupin. C’est très intéressant car je ne connaissais pas d’autre légumineuse avec une composition protéique proche du soja (mais il en existait forcément !). Je vais essayer de me procurer du lupin, car il semble un candidat parfait pour faire de vrais yaourts végétaux sans soja :).

  11. mamapasta 13 juin 2010 à 07:32 #

    le lupin se trouve dans les épiceries portugaises sous le nom de tremoço…. quand on habite dans une zone urbaine et , dans les boutiques d’Afrique du nord sous le nom de tramousse…bonnes expérimentations!

    • vegebon 13 juin 2010 à 13:57 #

      Merci pour ces conseils pratiques, je vais guetter ! Et aussi demander aux magasins bio, si ils vendent de la farine de lupin on doit aussi pouvoir acheter les graines entières…

  12. mamapasta 13 juin 2010 à 07:35 #

    suite….D’ailleurs il parait qu’on peut en faire du tofu…http://en.wikipedia.org/wiki/Lupin_beans
    je rêve de gouter ça!

    • vegebon 13 juin 2010 à 13:56 #

      Hé oui, si ça a la même composition que le soja alors on peut en faire tout ce qu’on fait avec du soja : tofu, yaourts faciles, omelettes, appareil pour quiche, etc… C’est très prometteur, merci beaucoup de m’avoir fait découvrir cet ingrédient ! :)

  13. Veganpower 7 juillet 2010 à 22:16 #

    Hello,
    J’ai pensé à toi il y a quelques jours lorsque j’ai fais mes muffins fondant…
    Pas de substitut d’oeuf et pas de margarine non plus :)
    Le résultat est tout aussi bien et du coup, la recette pourra être réalisée par tous le monde :)
    Voilà les news :)

    • vegebon 8 juillet 2010 à 06:02 #

      Merci beaucoup, tes muffins ont l’air super bons !!

  14. Veganpower 20 août 2010 à 23:34 #

    A peine arrivée dans la pièce, mon regard s’est posé sur eux… je les voulais, ils étaient si mimi, avec le glaçage qui tranchait bien niveau couleur.
    Puis le temps a été venu de les déguster…
    Recette sans gluten (merci pour l’attention ♥ ça fait juste super plaisir) et ces p’tites choses là étaient super bonnes ♥
    D’une légèreté incroyable, tendres et aérés, rien à dire, c’était très bon ! T’façon, je ne me suis pas fait priée pour manger 2 parts coupées !
    Ah bah quand j’aime un truc…moi qui suis plutôt difficile, là c’était à mon goût, rien à dire même niveau sucre c’était tip top !

    Bravo, j’suis séduite ♥ merci encore c’était une fin de repas rapide nickel chrome :)

    Bisous ;)

    • vegebon 21 août 2010 à 21:48 #

      Je suis bien contente qu’ils t’aient plu !! Si tu veux j’en rapporterai à la prochaine occasion… à moins que tu ne préfères un autre goût ;-).

  15. Veganpower 31 août 2010 à 09:35 #

    T’es adorable ♥

    • Flo Makanai 23 mars 2011 à 21:30 #

      Mais c’est vrai ça que mon gâteau au chocolat tout récent ressemble au tien!
      Ce qui me donne ++ envie de faire ce dernier, d’ailleurs, parce qu’il est encore plus chocolat et cacao, encore moins farine, encore plus compote, bref il doit être d’un moelleux, ohlalalala. A suivre!

  16. Christel 10 juin 2011 à 21:13 #

    Bonsoir Sandrine,
    La purée de pommes est dans ma liste de courses de la semaine prochaine. Il était tant car tes muffins sont un pur délice. Ils sont moêlleux et savoureux à souhait. De plus j’adore le chocolat. J’avoue qu’une pâtisserie sans oeufs me paraissait bizarre mais en les goûtant tu m’as démontré le contraire.

    • vegebon 10 juin 2011 à 22:44 #

      Bonsoir Christel,
      Ton compliment me fait très très plaisir, merci beaucoup. Flo Makanai a inventé une autre recette de gâteau à la compote et elle a l’air super ! L’avantage des gâteaux sans œuf est aussi qu’on peut les faire même si on n’a plus d’œufs au frigo, et la purée de pomme peut être remplacée par toute purée de fruits, de légumes (par exemple courgette pelée) ou légumineuse (par exemple haricots blancs).

  17. Anon. 6 août 2011 à 04:39 #

    Salut,

    je passais juste par là pour te remercier pour ta recette de gateau… Je l’ai fait sous forme de tarte (il faudra juste que je double les doses la prochaine fois). C’est une merveille ! On ne se rend pas du tout compte qu’il y a de la puree de pommes, c’est assez marrant. Et pourtant, d’habitude je ne réussis pas les gâteaux…

    bref, à refaire ! Merci beaucoup !

    Bonne continuation.

    • vegebon 7 août 2011 à 20:39 #

      Super ! Du coup tu m’as donné envie d’en refaire, avec de l’eau de fleur d’oranger + de la farine de châtaigne à la place du chocolat et du cacao. C’est très bon aussi !

  18. Cath 13 juillet 2012 à 12:52 #

    J’ai testé la recette des muffins au chocolat hier, version grand gâteau, dans un moule en forme d’ours, un vrai succès!! Par contre j’ai du mettre bien plus de 30g d’eau, au moins 150g. En tout cas je garde bien précieusement cette recette, c’est je crois bien le meilleur gâteau au chocolat que j’aie mangé! Mention spéciale pour la recette sans soja, ayant une belle mère qui évite consciencieusement le soja sous toute ses formes.

    • vegebon 13 juillet 2012 à 16:07 #

      Merci infiniment pour ce retour si positif ! Effectivement il ne faut pas hésiter à ajouter plus ou moins d’eau dans mes recettes, afin de toujours obtenir une texture de pâte à gâteau normale. La quantité d’eau nécessaire varie beaucoup en fonction de la farine utilisée.
      Et je suis bien contente que la recette ait la validation belle-mère ;).

  19. Leslie 1 août 2012 à 23:12 #

    Encore une de tes recettes qui a été adulée par mes amis… Simple en plus, comme la plupart de tes recettes, bref génial. (et puis diététique, que demander de plus? C’est à se demander pourquoi certains se bornent à réaliser les recettes traditionnelles) Bravo!

    • vegebon 5 août 2012 à 10:37 #

      Merci infiniment ! Tu as bien compris, je cherche vraiment à faire des recettes super simples, je ne vois pas l’intérêt de se compliquer la liste de course si on peut faire autrement ;).

  20. Chloé P 13 décembre 2013 à 20:53 #

    J’avais envie de tester sans goût de pomme, j’ai donc mis 100g de purée d’amande et 100g d’huile d’olive (ah c’est sûr, c’est pas light !) et rajouté 2 "oeufs de lin" pour que tout se tienne bien (2 cs de graines de lin moulues + 6 cs d’eau mélangées et mises 15 min au frais).

    J’ai aussi remplacé la farine de blé par de la farine de riz et de millet brun.

    Verdict : substance parfaite, moelleux à l’intérieur et un peu croustillant sur le dessus, mais à manger avec modération sous peine de grosse crise de foie (la version avec la purée de pomme doit être bien plus légère, je testerai donc la "vraie" recette la prochaine fois !).

    Quoi qu’il en soit, je sais maintenant que ça se fait très bien sans gluten :)

Rétroliens/Pings

  1. Pourquoi rester omnivore ? Foire Aux Questions | Végébon - 14 août 2010

    [...] 2 – Parce que les animaux sont là pour nous nourrir Cette raison est merveilleusement expliquée ici et la réponse vient d’elle-même. Je n’ai rien à ajouter – sinon que le blog Insolente Veggie est un régal de mauvaise fois végétalienne mise en bande-dessinées, avec un humour et une justesse diaboliques, un peu comme Tignous dont je vous avait parlé ici. [...]

  2. Pourquoi manger des oeufs ? | Végébon - 13 septembre 2010

    [...] glacée, là pour une brioche). Et en partie seulement, par tout fruit ou légume finement mixé (ici pour un gâteau) ou par de l’amidon (ici pour une crème dessert, ici pour un gâteau, ici [...]

  3. Gâteau au yaourt sans oeuf et sans gluten « Végébon - 17 juillet 2011

    [...] sans œuf et sans yaourt, le gâteau aux pommes, le gâteau chocolat-banane (sans gluten) et le gâteau au chocolat (sans gluten) ont toujours eu du succès auprès des ceux qui y ont goûté. Gâteau au yaourt, [...]

  4. Bentô végétariens d’été « Végébon - 27 août 2011

    [...] Muffins au chocolat [...]

  5. Encas fastoches nomades « Végébon - 6 novembre 2011

    [...] – Une poignée de granola – Des muffins qui ne s’émiettent pas, par exemple banane-cacao ou tout chocolat – Une part de far aux pruneaux – Une barre de [...]

  6. Quatre-quarts sans gluten et sans oeuf « Végébon - 12 février 2012

    [...] mais a alors tendance à s’émietter un peu), les muffins aux flocons d’avoine, les muffins moelleux à la compote (réalisables sans gluten) et les muffins choco-banane (réalisables sans [...]

  7. Flan pâtissier sans oeuf ni lait « Végébon - 3 juin 2012

    [...] Saveurs durables hier, cette recette a eu un tel succès qu’il fallait que je la publie (les muffins choco-noisette sans gluten et les muffins pomme-avoine ont aussi reçu un bon accueil). Par contre je suis sans appareil photo [...]

  8. Récit d’accouchement « Végébon - 2 juillet 2012

    [...] cuisine, j’ai refait mes muffins double chocolat sans compote de pomme, avec du yaourt de soja (200 g de yaourt à la place de 150 g de purée de [...]

  9. Comment cuire un gâteau sans four ? « Végébon - 13 janvier 2013

    [...] et fondante. Les photos du début d’article sont faites à partir de ma recette fétiche de muffins double chocolat et donnent un super gâteau fondant très [...]

  10. Recette de base pour muffin (et nouvelles) « Végébon - 10 février 2013

    [...] inconditionnelle des muffins et des recettes simplissimes. Pour les muffins au chocolat, j’ai ma recette fétiche, maintes fois testée et approuvée. Mais pour les muffins juste sucrés, j’oscille entre la [...]

  11. Repas végétariens de début septembre | Végébon - 8 septembre 2013

    […] Muffins double chocolat en version fondante (cacao et sucre remplacés par du chocolat fondu), merci beaucoup Yannou ! […]

  12. Bentô végétariens de fin novembre | Végébon - 1 décembre 2013

    […] le petit pot), des pancakes à la courge et aux épices et, pour le Béluga, l’indétrônable gâteau au chocolat directement sorti du […]

  13. Les ratios de Végébon | Végébon - 8 décembre 2013

    […] – Muffin salé : farine 20, fécule 2, poudre à lever 1, graisse 15, eau 20 – Muffin sucré : farine 20, poudre à lever 1, sucre 10, purée de fruits ou yaourt 10, graisse 5, eau 10 – Muffin […]

  14. Le meilleur gâteau au chocolat | Végébon - 2 mars 2014

    […] sais, j’ai déjà des recettes de muffins double chocolat, de chouette gâteau choco-banane, de gâteau au yaourt au chocolat et de quatre quarts au chocolat […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 447 followers

%d bloggers like this: