Récit d’accouchement du Béluga

1 Juil

Bonjour !

Sur le modèle du récit et de la liste de grossesse, voici mon histoire d’accouchement et la liste des objets utiles à ce moment-là. Comme précédemment, c’est un avis tout personnel, n’hésitez pas à apporter le vôtre !

Côté cuisine, j’ai refait mes muffins double chocolat sans compote de pomme, avec du yaourt de soja (200 g de yaourt à la place de 150 g de purée de pomme + 50 g d’huile) et c’était super bon aussi. Je crois que j’approche de ma recette de gâteau idéale : 100 à 150 g de farine, 200 g de yaourt ou 150 g de purée de pomme + 50 g d’huile, 50 à 100 g de sucre, 1 sachet de poudre à lever.

a

Récit d’accouchement

Merci de pardonner le manque d’intérêt de ce récit… Encore une fois c’est juste au cas où ça serve à quelqu’un !

Contexte du récit : Depuis quelques jours, la zone rouge de la prématurité est passée, youpi ! Ce week-end là, j’ai eu plusieurs fois des séries de contractions relativement régulières et plus puissantes qu’avant, même si assez peu douloureuses. Comme quoi, faire des folies de son corps ça peut effectivement déclencher un accouchement… Car comme dit ma sage-femme, chaque contraction a un effet, même minime : toute contraction passée est une contraction de moins à avoir !

  • 7h00 : Lundi matin, le radio réveil se met en marche. Je me réveille et entend un « poc » dans mon ventre. Je me tourne vers Doudou pour lui demander s’il l’a entendu, et sens alors l’équivalent d’1/2 verre de liquide chaud sur mes jambes. Ok… « Doudou, tu n’iras pas au boulot cette semaine, j’ai perdu les eaux ! »
  • 7h05 : Je vais me nettoyer, Doudou change les draps – erreur ! Je vais les salir à nouveau très vite…
  • 7h10 : J’appelle ma sage femme. D’après notre contrat, c’est elle qui va m’accompagner pendant tout l’accouchement. Elle n’est pas stressée, d’après elle un premier accouchement ne dure jamais moins de six heures donc j’ai le temps. Je dois compter la fréquence des contractions et la rappeler dans une heure.
  • 7h15 : Apparemment on prend un petit déjeuner (d’après les souvenirs de Doudou) – erreur ! Il parait qu’un ventre vide évite les éventuels vomissements dûs à la douleur.
  • 7h30 : Doudou et moi passons environ 45 minutes chacun devant notre ordinateur, pour envoyer des mails afin de passer le relai sur nos activités en cours – erreur ! Ce temps béni où les contractions étaient relativement espacées aurait dû être mis à profit pour nous habiller et rassembler nos affaires pour la maternité.
  • 8h00 : J’appelle la sage-femme, les contractions sont toutes les 4 minutes. Chaque contraction fait bien mal (comme une crampe qui prend tout le ventre et dure 45 secondes) mais, comme dit ma sage-femme, j’ai 3 minutes pour récupérer entre deux. Elle nous donne rendez-vous à 10h à la maternité. 10h, c’est dans 2 ! Ça me semble biiiiiien long vue la douleur des contractions, j’aurais préféré un rendez-vous à 9h… mais je n’ose rien dire, c’est elle la pro – erreur ! Si on lui avait parlé des séries de contractions des deux jours précédents, elle nous aurait sans doute donné rendez-vous plus tôt.
  • 8h30 : Chaque contraction est une tempête pendant laquelle j’appelle Doudou au secours. Comme on dit que je risque de lui faire des trous dans les mains avec mes ongles, je m’accroche à son peignoir. Entre temps, il essaye de réserver un taxi (mais la standardiste le lui déconseille car il pourrait refuser la course en voyant que je suis sur le point d’accoucher), il réserve donc une ambulance en appelant le SAMU (attention, si on appelle le SAMU sans préciser qu’on veut une ambulance, ils ne nous amènent pas à la maternité de notre choix mais à celle de secteur, et attention le prix du trajet en ambulance est remboursé par la sécu si on fait établir un bon de transport le jour même à la maternité).
  • 8h45 : Je vomis sous l’effet de la douleur. Doudou appelle la sage-femme en lui disant que j’ai mal et, évidemment (j’aurais répondu pareil vu qu’il n’a pas donné d’élément précis) elle lui répond « C’est normal espèce d’hypochondriaque, rendez-vous à 10h à la maternité ».
  • 9h00 : Doudou essaye de faire en sorte que je m’habille. « Habille toi. » « Ok… Ah non, attends, j’ai une contraction, argg. » « Habille toi. » « Oui oui, 2 secondes, je souffle un peu. » « Habille toi. » « Ok… Ah non, attends, j’ai une contraction, argg. » etc.
  • 9h50 : Je suis enfin habillée, par Doudou bien sûr.
  • 9h55 : Je passe aux toilettes tout en pensant que quand même, c’est dur des contractions toutes les minutes, on n’a plus le temps de souffler ! Quand la sage-femme disait qu’on se repose les 3/4 du temps (cf 3 minutes entre chaque contraction de 45 secondes) elle n’avait pas parlé de ça !
  • 9h57 : Je sors des toilettes mais j’ai encore un peu envie de pousser, bizarre, on m’avait dit que c’est un réflexe qui n’arrive qu’à la fin de l’accouchement… Argg, encore une contraction !
  • 10h00 : Les ambulanciers arrivent. Argg une contraction ! Quand ils me voient à genoux ils font une drôle de tête. Ils en tirent une encore plus longue quand ils voient que la suivante ne tarde pas. Doudou porte vestes et sacs, on parcourt les 50 mètres jusqu’à l’ambulance, au rythme des contractions.
  • 10h05 : Dans l’ambulance, Doudou appelle la sage-femme pour l’informer qu’il y a une contraction par minute. Hem hem, elle nous dit de monter directement au 1er étage, là où se trouvent les salles de naissance (sans passer par la case « spacieuse salle de travail au 9ème étage avec canapé, grand lit, baignoire et vue sur la tour Eiffel »).
  • 10h08 : Je me déshabille et grimpe à 4 pattes sur le fauteuil. La sage-femme fait un toucher pour évaluer la dilatation… et me propose de toucher la tête du bébé. Heu, non merci ! Ok, il est temps de pousser, les yeux dans ceux de Doudou qui me répète ce que dit la sage-femme, car je suis incapable de gérer les paroles de plusieurs personnes à la fois.
  • 10h24 : La sage-femme fait passer le bébé sous mes jambes et me le tend. Noooon ! (je ne sais pas comment le prendre et le tenir !) Doudou le prend en attendant que je m’allonge sur le dos pour qu’on dépose le Béluga sur moi.
  • 10h30 et après : Le Béluga est bien couvert dans un lange puis le châle de naissance tricoté par une grand-mère (il sera chaudement habillé un peu plus tard, quand il aura pris le sein). Quelques contractions permettent d’expulser le placenta et de commencer à rétracter l’utérus (elles ont bien moins douloureuses que les contractions de travail, mais pfff ras le bol d’avoir mal !). La sage-femme me fait 4 points pour recoudre la petite déchirure de mon périnée puis s’éclipse. Doudou appelle la famille pour annoncer brièvement la naissance, sans préciser que nous avons décidé de passer les 24 premières heures juste à trois – erreur ! Quand il rappelle ses parents, 1/2 h plus tard, ils sont déjà à la gare avec une valise et un billet de train !

a

Liste pour la valise de maternité

Il est bon d’avoir une valise en deux parties : un sac à emporter pour le travail et la naissance, et un sac pour les jours suivants.

Guirlande lumineuse et préparation pour chocolat chaud express

a

Valise pour la salle de travail/naissance

  • De quoi s’approprier l’ambiance de la salle de travail/naissance en rappelant à chaque sens des ambiances connues : guirlande lumineuse, parfum aimé, liste de musiques + lecteur (certaines salles en ont), fruits secs ou bonbons à grignoter (demander à l’avance s’il est permis de manger… pour savoir s’il faut cacher la nourriture dans la poche du papa, car a priori l’interdiction de manger et boire est juste par confort pour le personnel, pour diminuer les risques de vomissement, donc si vous avez super faim ça peut valoir le coup)
  • De quoi s’habiller en évitant la « chemise de nuit plastifiée » (indiquer qu’on est allergique à la matière de cette blouse, si besoin) : paréo ou grand T-shirt, chaussettes épaisses (j’avais des jambières en maille) voire châle
  • Un brumisateur est conseillé mais je ne sais plus pourquoi (manque de sommeil = moins de neurones, désolée…)
  • Si manger et boire vous est autorisé (l’interdiction éventuelle repose apparemment sur le fait qu’il y a longtemps il fallait avoir l’estomac vide en cas d’anesthésie générale si l’accouchement se passait mal) : des fruits secs et une « boisson énergétique du marathonien » (jus d’orange pressé + 1 pincée de sel + un peu de sucre, à préparer tous les matins lors du dernier mois de grossesse, c’est très agréable à boire si on n’accouche pas finalement !)
  • De l’huile de massage du périnée : A donner à la sage-femme en expliquant qu’on s’est préparé le périnée avec et qu' »on compte sur sa compétence professionnelle pour éviter une épisiotomie » (formulation conseillée par ma sage-femme pour s’attirer les bonnes grâces de la sage-femme ^^)
  • Un appareil photo avec batterie chargée pour immortaliser les premiers moments avec bébé (on reste au moins 2 h dans la salle de naissance, pour surveillance)
  • De quoi réchauffer le bébé à sa sortie : lange (pour éviter les taches), petite couverture
  • De quoi habiller le bébé un peu plus tard (après la première mise au sein par exemple) : body, pyjama, chaussettes, bonnet, gilet, voire moufles et sur-chaussettes (il est habitué à 37°C donc les premiers jours il est très frileux)
  • De quoi rhabiller la maman : pyjama ou chemise de nuit + robe de chambre, chaussons

Valise pour le séjour en maternité

  • Des rechanges pour la maman et le bébé
  • Si vous pensez peut-être allaiter, des soutien-gorges d’allaitement + un coussin d’allaitement ou un traversin + le numéro de quelqu’un qui s’y connait en allaitement : le soutien gorge peut avoir servi en fin de grossesse, le coussin sert de barrière si on veut dormir avec le bébé à côté, le numéro de téléphone est à contacter à la moindre inquiétude ou douleur (si vous n’avez pas de copine qui pourra vous conseiller pour l’allaitement, appelez la permanence de La Leche League au 01 39 584 584)
  • Des bouchons pour les oreilles : pour étouffer les pleurs des autres bébés – ceux du sien on les entend même avec les bouchons ! On a aussi apprécié d’avoir notre guirlande lumineuse, qui émettait une lumière plus douce (et plus chaleureuse pour nous) que la veilleuse de la chambre de maternité.
  • Une trousse de toilette pour la maman, avec de quoi se faire belle/se détendre rapidement : j’ai notamment emporté ma brosse pour le corps et de l’huile de massage
  • Une trousse de toilette pour le bébé : liniment (très utile pour le méconium, je ne l’utilise quasiment plus maintenant), savon/gel douche doux, lingettes et couches jetables écologiques si vous ne souhaitez pas utiliser celles de la maternité
  • De quoi grignoter en complément des repas, si besoin (certaines maternités ont des plateaux repas plutôt légers quand on allaite et le plateau végé est souvent non équilibré) : amandes décortiquées et autres fruits secs (c’est bon pour l’allaitement), pâte pour chocolat chaud express (ou tartines), pâté végétal, …
  • De quoi se détendre : j’ai beaucoup apprécié d’avoir de quoi écouter de la musique en permanence, comme chez moi

Et si vous pouvez, apportez votre conjoint avec vous ! Dans ma maternité, on pouvait payer un supplément pour que notre conjoint dorme dans la chambre, sur un lit de camp. Ça a été salvateur pour moi qui paniquait à l’idée de gérer un bébé et perdait mes moyens dès qu’il pleurait. J’en ai profité pour envoyer Doudou en première ligne dès qu’il y a eu un truc à faire avec le Béluga, ce qui lui a permis de s’investir et d’être « celui qui sait comment faire avec le bébé ». Et depuis j’ai bien eu l’occasion de rattraper puisque je passe mes journées avec le Béluga alors que Doudou est retourné au travail. Autre intérêt de dormir avec quelqu’un à la maternité : se partager la nuit. Il veillait sur le Béluga en début de nuit (en me l’apportant s’il voulait téter) et moi sur la fin de nuit. Ça nous a permis de dormir profondément pendant plusieurs heures chaque nuit à la maternité.

Et vous, qu’aviez-vous d’utile dans votre valise de maternité ?

Edit : Voici une autre liste pour la valise de maternité, réaliste et humouristique, sur le chouette blog Les mamans testent.

Bon dimanche !

34 Réponses to “Récit d’accouchement du Béluga”

  1. mamapasta 2 juillet 2012 à 22:14 #

    tu as évité l’erreur terminale ( pas moi) prévenir tes parents que tu dois accoucher et devoir leur préparer un repas en attendant le moment d’aller à l’hosto….

    • vegebon 3 juillet 2012 à 10:57 #

      Oh nooon c’est dur ça ! Est-ce que ça a au moins eu l’avantage de te distraire un peu des contractions et qu’une fois l’accouchement passé ce sont euc qui ont cuisiné pour toi ?

      • mamapasta 3 juillet 2012 à 17:18 #

        cuisiner me distrait de tout….et personne n’a jamais cuisiné pour moi…8 jours après , j’invitais des copains pour fêter l’évènement…
        ( le loir roupillant quoi qu’il se passe dès qu’il faisait nuit)…

      • vegebon 4 juillet 2012 à 01:29 #

        Walouh, tu as récupéré sacrément vite ! Moi 8 jours après j’étais au fond de mon lit à gérer mes soucis d’allaitement, pas vraiment en forme ! Et je ne veux pas entendre parler de ton bébé loir, le mien continue à demander à manger toutes les 2h la nuit… ceci dit il est bien dodu, et j’avoue que c’est le plus importante pour moi🙂.

  2. Séverine 2 juillet 2012 à 22:46 #

    Doudou tenait le chrono ? (les détails à la minute près, c’est fort quand même ! ;))

    Je ne sais pas si vous avez prévu, un jour, une petite sœur ou un petit frère, mais si oui, l’accouchement va être encore plus express !

    • vegebon 3 juillet 2012 à 10:59 #

      Il fallait bien donner une idée du timing ^^.
      Pour un futur accouchement, je pense qu’on partira de la maison dès la perte des eaux !

  3. Papilik 3 juillet 2012 à 08:54 #

    Oh!!! Si rapide l’accouchement!! ça me fait peur…je rentre dans mon dernier mois la semaine prochaine… En tout cas merci pour votre témoignage, moi ça m’est utile!🙂
    Pour la maternité j’ai prévu des petites choses à grignoter pour équilibrer les repas qui vont m’être servis , mon balladeur et je n’avais pas pensé à la guirlande lumineuse…mais je vais la mettre dans le sac!

    • vegebon 3 juillet 2012 à 11:30 #

      Ne vous inquiétez pas ! Déjà, 3h30 c’est tellement rarissime que ma sage-femme, très expérimentée, s’est quasiment faite prendre de court. Et en plus, s’il vous arrive d’avoir un accouchement court c’est super au contraire, d’une part parce que tu arrives en forme pour la phase de poussée et d’autre part parce que tu souffres moins longtemps (même avec péridurale, puisqu’on ne peut pas l’installer avant une certaine dilatation du col).
      Pour la guirlande lumineuse, ça rend tout de suite l’ambiance plus chaleureuse, les gens parlent moins fort, et la sage-femme m’a dit que c’était aussi autorisé en salle de naissance🙂.

  4. Papilik 3 juillet 2012 à 08:56 #

    Le brumisateur c’est pour se mouiller la bouche car normalement on a ni le droit de manger ni de boire pendant le travail………..😦

    • vegebon 4 juillet 2012 à 01:33 #

      Ah ouiii merci ! Du coup j’en ai profité pour ajouter à la liste ce que ma sage-femme recommande de boire et manger pendant le travail, et l’astuce de l’huile pour périnée (ça ne s’arrange pas mes neurones, surtout quand j’écris les articles à la va vite comme en ce moment…).

  5. Mlle Pigut 3 juillet 2012 à 11:27 #

    Wow quel aventure l’accouchement, évidemment je ne suis pas passée par là alors je prends note… pour plus tard peut-être. Merci d’avoir partagé ces moments.

    • vegebon 4 juillet 2012 à 01:30 #

      C’est une sacrée tempête ! Ça ouvre en grande pompe la tempête quotidienne qu’est la présence d’un bébé😉.

  6. Christel 4 juillet 2012 à 00:02 #

    Bonsoir Sandrine,
    Quelle aventure! Je comprend mieux pourquoi malgré le lieu de la clinique vous avez du recourir à une ambulance. J’ai rarement entendu un accouchement si court. En tout cas le béluga a une super maman. Je testerai prochainement ta recette améliorée de double muffin. J’ai fait ma réserve de pépites de chocolat.

    • vegebon 4 juillet 2012 à 01:26 #

      Coucou Christel,
      Hé oui, quand je pense qu’on pensait y aller à pied ou en bus… on aurait bien fait peur à tout le monde ! Ceci dit, si on était partis à 9h, ça aurait sans doute été plus gérable, là à 10h il s’en est fallu de peu pour que j’accouche dans l’ambulance ^^.
      Pour les muffins, la texture est plus aérée avec le yaourt de soja et plus moelleuse avec la compote de pomme, à toi de voir ce que tu préfères ! Je suis bien contente qu’ils te plaisent en tout cas🙂.

  7. Mélodie 4 juillet 2012 à 08:30 #

    Du coup tu n’as pas eu de péridurale ?
    Merci pour ce récit, même si je ne me sens absolument pas concernée (ouuuh les enfants et moi…) c’est très sympa à toi de nous confier ton expérience !!

    • vegebon 4 juillet 2012 à 10:54 #

      Hé non pas de péridurale, comme elle met 20 minutes à agir il était trop tard pour en poser une !
      Je comprends bien que ce type d’article n’intéresse pas ceux qui viennent pour les recettes de cuisine… mais je n’ai vraiment pas le temps de cuisiner en ce moment, ni de réfléchir à des articles de synthèse, alors je nourris le blog de petits compte-rendus. Merci de ta compréhension🙂.

      • Liline 4 juillet 2012 à 19:17 #

        Coucou🙂
        merci pour ton récit d’accouchement, ça le rend un peu moins mystérieux pour moi ^^ (et oui je me demande toujours comment les mamans font pour 1/ne pas mourir et 2/ne pas mourir🙂 paske un bébé, c’est gros quand même. Oui je suis toute naïve sur ce point). Je pense que le corps s’y prépare bien tout seul malgré tout…
        Pour la péridurale, c’est peut être mieux ainsi ? J’ai regardé une conférence sur le Diktat de l’accouchement en maternité, péridurale et vaccinations, et j’ai retenu que la péridurale certes supprime la douleur, mais comme elle empêche aussi le contrôle des muscles nécessaires à l’accouchement… :s
        Prend ton temps pour les recettes, y en a déjà plein à tester sur végébon et c’est mieux de se consacrer à son béluga ^^ J’ai bcp aimé tes retours sur expérience. Plein d’ondes positives sur vs 3 !

      • vegebon 4 juillet 2012 à 21:04 #

        En fait, le moment où le bébé sort effectivement est le moins dur je trouve, déjà parce que la douleur est différente de celle des contractions, donc ça change, mais surtout parce qu’on sait que c’est la toute fin ! Cette phase passe vraiment vite🙂. Le plus embêtant c’est les contractions je trouve, parce que ça, ça peut durer des heures.
        Pour la péridurale, je ferai un point dessus. Elle a des avantages et des inconvénients. Dans l’absolu, c’est bien de l’éviter, mais si on a un accouchement déclenché par exemple, la douleur est plus intense que pour un accouchement physiologique donc il serait dommage de s’en priver.
        Merci pour les ondes positives !

      • Mélodie 5 juillet 2012 à 12:03 #

        Warrior !!
        Ceci dit j’ai une amie qui quand elle a accouché, on lui a dit que c’était trop tard pour la péridurale, elle a dit « je m’en fous, vous me la faites quand même, je souffre !! » et elle a bien fait d’insister car l’accouchement a duré plus longtemps que prévu !!

      • vegebon 5 juillet 2012 à 13:52 #

        Warrior mais je n’ai pas eu le choix en fait ^^.
        Il parait que la péridurale atténue la force des contractions donc c’est peut-être normal que l’accouchement ait ensuite progressé plus lentement. En tout cas, péri ou pas, c’est comme biberon ou sein, le plus important est vraiment de faire un choix en accord avec ses sentiments internes🙂.

  8. Newvégé 4 juillet 2012 à 20:23 #

    Nombre des mes amies auraient aimé accoucher en 3 heures je pense ! Je n’ai pas encore vécu cette aventure, j’en suis qu’au « projet » bb et ça fait du bien de lire un récit moins dramatique que ceux auxquels je suis habituée ! J’ai une question : mon gynéco m’ a filé des vitamines pour booster ma fertilité que je ne peux pas prendre : y a du poisson dedans. J’ai lu que tu avais aussi pris des compléments, peux-tu me dire ceux que tu as utilisé stp ?

  9. Antigone XXI 5 juillet 2012 à 14:42 #

    Waow, MERCI pour ce récit d’accouchement !
    J’ai adoré ! J’ai trouvé cela à la fois drôle, informatif et très complet.
    J’avoue, je n’ai pas pu m’empêcher de me plier de rire à chaque fois que tu écrivais ‘erreur’ ! Avec pour erreur finale l’oubli de retarder la venue des parents – j’imagine tellement la chose et je suis sûre que mon homme serait tout à fait capable de cet ‘oubli’. En tout cas, tu as dû faire l’accouchement le plus rapide du monde, tu n’as même pas dû comprendre ce qui se passait – je t’envie ! D’autre part, je note précieusement toutes les autres informations que tu donnes. Quelle bonne idée pour la guirlande, j’ai quasiment la même que toi, je la trouve trop belle mais c’est justement celle que mon chéri déteste, sous prétexte qu’elle prend la poussière et ne sert à rien… une bonne excuse pour la lui imposer !😉
    J’ai hâte de lire ton article sur la péridurale, c’est une question que je me pose beaucoup. En tout cas, tu peux continuer à fond à écrire des compte-rendus comme celui-là, je trouve ça passionnant ! Je sens que je vais les garder bien précieusement, en attendant le jour J… j’ai hâte😉
    Merci encore !

    • vegebon 5 juillet 2012 à 16:13 #

      Merci pour tes encouragements🙂. C’est dur de tenir le blog en ce moment – et de tenir tout court, à cause du manque de sommeil ! (pas plus de 2h d’affilée depuis bientôt 3 mois) Vivement que le Doudou soit en vacances !

  10. Newvégé 6 juillet 2012 à 06:45 #

    merci pour ta réponse🙂 pourtant j’ai lu le récit de grossesse mais j’avais pas cliqué ^^

  11. Prune 6 juillet 2012 à 13:48 #

    Quelle belle naissance ! Et oui, quelque fois on fait des choses et peu après on se dit « erreur!!!!! », dans mon cas, j’ai péniblement enfilé un jean entre les contractions (c’était la nuit, j’étais en nuisette), j’aurais mieux fait de juste prendre un pull et un manteau, ce qui nous aurait évité d’avoir à enlever le jean 1/2h après pour la naissance… Parce qu’ici on n’a pas eu le temps d’arriver à la maternité.
    D’ailleurs, j’ai l’impression que pas mal de femmes qui ont eu un accompagnement global accouchent vite (juste une impression sur la base de mon expérience et quelques copines qui ont eu le même type d’accompagnement à la naissance, ça ne se veut pas une théorie scientifique, mais je m’interroge…)

    Dans la valise nous avions des langes pour sécher le bébé et un morceau de soie pour l’envelopper et qu’il reste au chaud (+ une couverture polaire). Pas très vegan, mais ceci dit avec un bébé né dans une voiture pas encore réchauffée en plein mois de février, ça nous a été utile. Pour le reste, j’avais choisi de voyager assez « léger », n’ayant pas l’intention de rester à la maternité. Le papa peut de toute façon apporter des rechanges ou des choses oubliées au fur et à mesure. En plus pour la 2ème la maternité était assez bien équipée, ils m’ont prêté un coussin d’allaitement et une gigoteuse par exemple.
    Tu as raison de souligner la légèreté des plateaux-repas aussi ! J’étais affamée pour les naissances de mes 2 filles. J’ai apprécié d’avoir des petits en-cas nourrissants pour me caler,et des choses un peu plus gourmandes pour me faire plaisir aussi (rien que la vue du plateau suffisait parfois à me déprimer !)

    • vegebon 6 juillet 2012 à 22:43 #

      Wow, tu as accouché dans ta voiture ?! Tu me diras que c’est ce qui me serait arrivé si la maternité n’était pas à 5 minutes😉.
      J’ajoute lange et couverture à la liste, tu as raison !
      Pour les plateaux repas, j’ai trouvé qu’ils étaient vraiment peu copieux : ça peut suffire aux femmes qui donnent le biberon, mais quand on allaite ça craint je trouve ! Mais il parait que ça dépend des maternités, d’autres que la mienne (qui a maintenant fermé…) donnent des plateaux très garnis à tout le monde. Et pour les plateaux « que légumes » (leur traduction pour « sans viande ni poisson ») j’ai trouvé que leur contenu variait énormément d’un jour à l’autre (cake salé/purée de pomme de terre/fromage/yaourt un jour, champignons en salade/haricots verts/panna cotta un autre) et une fois j’ai eu un plat principal constitué uniquement de légumes verts alors que certains plateaux avec poisson contenaient des légumineuses. Pas très logique sur le plan nutritionnel !

      • Papilik 7 juillet 2012 à 09:07 #

        ouh il me tarde de voir la composition des plateaux repas de ma maternité….car pour moi c’est tout un mystere cette interprétation du végétarisme………De drôles de souvenirs de repas en avions…lol

      • Prune 7 juillet 2012 à 23:23 #

        Ben justement, ici il y avait un chouilla plus que 5 minutes… (la seule maternité un peu « nature » de l’agglomération lyonnaise est en-dehors de l’agglomération lyonnaise, justement). Et ça a vraiment été très très rapide aussi (1 heure environ), on est pas parti immédiatement, il fallait attendre la personne qui gardait notre aînée, se préparer, etc. Pour ma première, on habitait encore en région parisienne et on y était allé à pieds, c’était plus cool…

        Pour les plateaux, je ne sais pas pourquoi on est affamé comme ça, ou alors c’est moi qui mange nettement plus que la moyenne ? Mais le ptit dej avec 3 biscottes et un bol d’eau chaude, moi ça suffit pas !!!!
        Déjà en temps normal ça suffirait pas, mais encore plus en période d’allaitement où je mange comme 4. Et alors les 2 maternités où j’ai été, ils proposaient, royal, un laitage supplémentaire pour les femmes qui allaitent (le truc qui sert vraiment pas à gd chose).

        Sinon pour les plateaux végé, j’avais rigolé parce qu’évidemment le premier jour, ils ont pas de plateau végé parce qu’il faut avoir commandé la veille, alors j’explique que je ne veux pas de viande mais éventuellement du poisson ça ira, et là l’aide-soignante me dit : » des tripes, ça vous va ? »… hmmm, comment dire ? non. C’est pas du poisson je crois.

  12. Cath 13 juillet 2012 à 13:13 #

    Et bien quelle naissance rapide! Mes 2 enfants ont bien plus pris leur temps que ça (29h et 20h), mais je n’en garde pas de souvenir si pénible, hormis la phase de désespérance, juste avant la fin, que j’ai ressenti vraiment violemment pour la naissance de ma deuxième. J’ai eu la chance de vivre 2 accouchements très physiologiques (la 2è fois à la maison accompagnée par une sage femme pratiquant les AAD ; ce coup là je n’ai pas été embêtée par les plateaux repas!). Je n’ai pas connu la péridurale😉 j’ai apprécié à chaque accouchement d’avoir des bonnes grosses chaussettes, les jambes à l’air, ça caille au bout d’un moment!

    • vegebon 13 juillet 2012 à 16:12 #

      Waouh, 20h et plus tu devais en avoir un peu marre quand même… Heureusement que ça ne t’a pas découragée de recommencer !
      Pour la prochaine fois, je pense sérieusement à l’AAD vu que la clinique à côté de chez moi a fermé donc ma sage-femme officie maintenant plus loin… et j’ai peur de devoir accoucher dans la voiture !
      Effectivement les chaussettes c’est important pour se réchauffer, j’ajoute « épaisses » dans l’article😉.

  13. loetitiacuisine 15 juillet 2012 à 11:42 #

    Merci d’avoir partagé ton expérience. Pour ma part j’aurais en effet préféré avoir un accouchement plus court (presque 48h de contractions dont seulement 10h passées dans le cadre de la maternité et le reste passé à me morfondre chez moi). Pour ma part les objets utile ont été mon CD qui m’a accompagné durant ma grossesse et mon accouchement (mais du coup après impossible de l’écouter sans me rappeler le traumatisme). On avait un brumisateur en effet mais même quand j’avais très chaud, la simple idée que mon mari m’asperge comme une plante verte me révulsait alors il a vite posé la bombonne.
    Dans mon cas la sage-femme insistait pour que je m’alimente pendant le travail car j’étais déjà très fatiguée mais j’avais trop de nausée, elle me donnait du sirop de fraise mais je ne gardais rien. Elle a finit par me poser une perf de glucose.
    Ensuite pour la maternité, des vêtements confortable et « féminins » pour palier au baby-blues en évitant de se dire « je suis affreuse ». De la crème de lanoline pure pour les crevasses et tout les aliments conseillés pour favorisé la montée de lait (tisanes, malt…) mais ça c’est pour mon expérience personnelle.
    Voilà. Bon courage à toute celles pour qui l’heure approche et encore merci pour ce partage.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quelques idées pour se préparer à un accouchement « Végébon - 29 juillet 2012

    […] le complément à mon premier article sur l’accouchement. Après, on passe au parentage… en alternance avec les articles de cuisine bien sûr, je sais […]

  2. Les 6 premières semaines avec un nouveau-né « Végébon - 6 janvier 2013

    […] 1 Une semaine en noir et blanc : après un accouchement qui s’est globalement très bien passé le lundi matin, un mardi triste où je pleure par […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :