Archive | 14:55

Pandas dans la brume

30 Mai

Coucou !

Vous allez bien ? Il fait beau chez vous ? A Paris c’est tout gris… Bon, parlons d’autre chose. Voici un petit article pour respirer au milieu de cette série sur les raisons pour devenir végétarien. J’en profite pour demander votre avis : que pensez-vous de ces articles ? Est-ce qu’ils vous sont utiles ? Que pensez-vous du match arguments pour/arguments contre ? Est-ce que vous trouvez qu’ils sont trop biaisés dans un sens (devinez lequel) ou j’arrive à rester suffisamment neutre ? Est-ce que vous voulez encore des raisons ou vous en avez ras-le-bol ?

Et tant qu’on y est, je vous fais partager mes derniers coups de cœur : une BD, un journal, et LA recette ultime de folie…

Pandas dans la brume

Vous connaissez peut-être Tignous, qui dessine pour la presse des vignettes très drôles et tellement pertinentes ? Mais si, ces exemples vous parlent sûrement. Alors, ça vous plait ? Si vous aimez cet humour corrosif et désinhibé qui appuie là où ça fait mal, un peu comme celui d’Insolente Veggie, si les visages d’animaux comme Hobbes dans Calvin & Hobbes vous font rire, et si vous n’êtes pas choqué par quelques gros mots… alors vous allez adorer cet album !!

Il se trouve que l’album parle de la disparition des pandas et du WWF… mais que cela ne vous fasse pas reculer, le tout est d’un humour noir complètement hilarant. Et spécial dédicace pour les végé, il y a deux pages faisant allusion au régime végétalien des pandas, c’est à hurler de rire !

Pour voir quelques extraits, c’est par ici. Mais je vous recommande d’acheter la BD chez votre libraire d’à côté, qui ne le vend pas plus cher, grâce au prix unique du livre (vous pouvez demander à votre libraire la remise de 5%).

Megalopolis

Je voulais aussi vous parler de Megalopolis, un journal qui parle du très grand Paris. Quel est le rapport avec les pandas, me direz-vous ? La photo de couverture du numéro actuel !

Le numéro 2 de Megalopolis est actuellement en vente dans quasiment tous les kiosques à journaux de la région Île de France, mais aussi en PDF sur le site de Megalopolis.

Ce journal est à la fois frondeur, libre et sérieux, et on y apprend des infos qu’on ne trouve nulle part ailleurs, à la fois en politique, urbanisme, société ou autre (ainsi dans le numéro actuel,  le très pratique « Où pisser à Paris ? » ^^). Bref, c’est très intéressant et agréable à lire.

Et comme ce journal est tout nouveau, il appréciera votre soutien, même sous la forme d’une petite visite sur son site, qui contient aussi des articles en lecture gratuite intégrale. Allez Megalopolis !!

Tag

Je profite enfin de cet article atypique (qui a dit « pot pourri » ?) pour répondre au tag que m’ont transmis Végéta-Loü et Mlle PIGUT. Voici les règles du jeu :
1- Mettre le tag sur votre blog.
2 – Indiquer le nom de la personne qui vous l’a décerné ainsi qu’un lien sur son blog.
3 – Répondre aux 5 questions.
4 – Transmettre le tag à 10 personnes en mettant leur nom et leur blog.

Et voici les 5 questions :
Signe particulier : amoureuse
Mauvais Souvenir : Mon 1er essai de gâteau au chocolat vegan, en remplacant l’œuf par du tofu soyeux… J’avais pour comparaison le gâteau avec oeuf, et j’ai cuit les 2 de la même manière… ce qui était sans doute trop long et trop chaud pour le gâteau vegan, qui a cramé de l’intérieur, beurk ! J’ai bien cru que je devrais choisir entre véganisme et chocoholisme :(. Heureusement on peut avoir les 2, et je vous donne même la recette ci-dessous…
Souvenir d’Enfance : Les soirées passées avec une copine à se déguiser.
Défaut : Je ne prends pas assez soin de moi.
Film « Bonne Mine » : L’Arnaque (avec Paul Newman et Robert Redford ^^), sinon Maverick, L’Aile ou la cuisse ou les Tex Avery. Et, dans une autre catégorie, les Miyazaki.

Je transmets le tag aux blogs Chez Nunuch, Cuisine saine, Délices et décadence, FrenchBento, Je mange comme une poule, Mamapasta, Plaisir vegan, Tout cru dans le becVégétaTout et Vegansfields.

Recette de méga gâteau au chocolat

Avec des pépites et tout… J’ai un peu modifié cette recette et le résultat est trop bon ! (et même pas brûlé). Et comme d’habitude, les ingrédients sont tout simples et se gardent longtemps dans un placard… alors pas de problème pour faire un super gâteau d’anniversaire improvisé !! Et pour les stressés qui sont au régime-bikini, vous noterez que malgré son goût très chocolaté et sa texture à se damner, il ne contient quasiment pas de matière grasse. Et, spéciale dédicace à Ron, ce gâteau ne contient pas de tofu !! Même pas de soja, que des ingrédients « normaux » ;-).

Voici les gâteaux juste démoulés, dans toute leur force brute chocolatée :

Pour ceux qui préfèrent des gâteaux plus sophistiqués, pas de problème, ils se prêtent à tout :

Pour 8 mini muffins ou 4 muffins standard ou 1 petit gâteau
– 100 g de farine de blé ou de riz
– 100 g de pépites de chocolat noir (vendues en vrac dans certains magasins bio) (on peut en mettre moins)
– 50 g de sucre (on peut en mettre plus)
– 25 g de cacao non sucré
– 1 cuillère à café rase de bicarbonate de soude (4 g) (on peut remplacer le bicarbonate et le jus de citron par 1 sachet de levure chimique)
– 200 g de yaourt ou de tofu soyeux OU 150 g de purée de pomme + 50 g d’huile ou de purée d’oléagineux OU éventuellement 200 g de purée de pomme
– Environ 30 g d’eau ou de lait végétal
– Quelques gouttes d’extrait de vanille
– Ajouté au dernier moment (ne pas ajouter si vous utilisez de la levure chimique) : 1 cuillère à soupe de jus de citron ou de vinaigre de cidre

Préparation
– Préchauffer le four à 180 °C. Couper le chocolat en pépites à l’aide d’un couteau et d’une planche à découper.
– Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel, le cacao et le bicarbonate (ou la poudre  lever – dans ce cas supprimez le jus de citron).
– Ajouter les pépites puis le yaourt ou la compote, l’eau ou le lait végétal et, en tout dernier, le jus de citron.
– Verser assez rapidement dans les moules.
– Enfourner jusqu’à ce que la cuisine embaume le chocolat, soit environ 20 minutes si vous utilisez des moules à muffins. Pour un moule à cake, le temps de cuisson sera beaucoup plus long.
– Laisser tiédir avant de démouler.
– Déguster tiède, c’est le meilleur, car les pépites de chocolat sont encore fondantes…  Mais froid c’est très bon aussi. Et  vous pouvez toujours les réchauffer pour que les pépites fondent à nouveau.

Quoi qu’il en soit, je vous conseille de préparer ce gâteau le jour même, car la texture est plus sèche le lendemain. Et si vous ne trouvez personne pour manger les derniers muffins à la fin de la journée (improbable), n’hésitez pas à les congeler ;-).

Pour un gâteau d’anniversaire super express, je vous recommande la cuisson en mini moules à muffins, beaucoup plus rapide. Ensuite, vous pouvez faire une pièce montée de muffins selon la magnifique idée de Valérie Cupillard.

Et bien sûr, rien de nous empêche de napper les muffins de glaçage et de les décorer de petites choses en sucre ou de fruits… Pour cela il vous suffit de faire fondre doucement 50 g de chocolat pâtissier, d’ajouter 25g de margarine végétale et d’étaler généreusement sur les muffins à l’aide d’un pinceau en silicone (achat très utile également pour huiler les poêles et les moules sans verser des litres d’huile).

Autres remarques :

  • En général, je double les quantités… Et je congèle les muffins qui restent éventuellement le soir même. Comme ça, quand un besoin de gâteau se fait sentir à l’improviste, il suffit d’en sortir un du congélateur et d’attendre un bon quart d’heure qu’il se réchauffe (je n’ai pas de four à micro-ondes pour accélérer, donc si besoin je mets le muffin au four à environ 120°C).
  • Variante de texture : Si vous préférez des muffins moelleux, utilisez seulement 80 g de farine. Si vous voulez des muffins qui ne s’émiettent pas du tout, remplacez 20 g de la farine par de la fécule.
  • Variante super express des pépites de chocolat : si vous n’avez pas le temps de débiter le chocolat en pépites, que vous n’avez pas de pépites toutes prêtes, et que vous dégusterez vos muffins froids, alors vous pouvez remplacer le chocolat par 40 g de fèves de cacao brisées (j’ai achetées les miennes ici). Ça donne un croquant délicieux (ça ne fond pas) et un goût de cacao très corsé. Dans ce cas, ajoutez 20 g de sucre complet et 10 g d’huile d’olive à la recette. Au passage, ces fèves de cacao se conservent longtemps et peuvent être utilisées aussi bien dans les recettes sucrées que salées, c’est donc un achat intéressant pour la cuisine.
  • Variante de la purée de pomme : Si vous n’avez pas de purée de pomme, vous pouvez utiliser n’importe quel autre fruit mixé, cru ou cuit (et ça marche aussi avec des courgettes, des carottes ou de la courge…). Selon le fruit utilisé, il faut ajuster la quantité de sucre dans la pâte. Attention, si votre seul fruit disponible est la banane, je choisirais cependant cette recette de gâteau au chocolat.
  • Variante du sucre complet : Le sucre complet ajoute un petit goût épicé à l’ensemble. Si vous préférez un gâteau au chocolat au goût complètement classique, choisissez plutôt du sucre blond. Vous pouvez remplacer le sucre par un liquide sucré comme du sirop d’érable, ou des fruits secs mixés avec un peu d’eau. C’est très bon aussi mais le goût est un peu différent !
  • Variante du cacao amer : Si vous n’en avez pas, remplacez les 30 g de cacao amer et les 50 g de sucre par 80 g de poudre chocolatée pour petit déjeuner. Autre solution : remplacez le cacao, le sucre et une partie du lait végétal par 80 g de chocolat fondu (les muffins seront alors un peu moins moelleux).
  • Rattrapage pour gâteau pas assez sucré : Vous avez démoulé vos gâteaux, ils sont tous beaux mais vous avez suivi les 2 modifications ci-dessous, et le goût est trop corsé, pas assez sucré… Ça sent le vécu hein ? Hé bien oui, ça m’est arrivé ;-). Bref, pas de panique, il vous suffit de couper le muffin en 2, de tartiner le milieu de votre confiture préférée, refermer le muffin et voilà, vous avez un magnifique muffin façon sachertorte !! Et on remercie Yannou pour m’avoir fait découvrir ce gâteau délicieux qui a sauvé nos muffins :).

Muffin au chocolat façon sachertorte. Délicieux avec de la confiture d’abricot, de framboise ou tout autre parfum que vous aimez (sur la photo, de la confiture d’églantine)

Gâteaux tout chocolat sans gluten avec glaçage à la vanille

Le glaçage ci-dessus est très simple à réaliser : faire tremper 160 g de noix de cajou dans 150g d’eau, pendant au moins 20 minutes (on peut les laisser tremper toute la journée). Récupérer les noix de cajou (elles pèsent alors 180g) et 30g de l’eau (1 cuillère à soupe). Les mixer avec 3 cuillères à soupe de sucre blond (27g) et 1,5 cuillère à café d’extrait de vanille. Étaler sur les gâteaux refroidis, à l’aide d’un couteau sans dents. Les gâteaux glacés se conservent sans problème toute une journée au frigo, simplement posés sur une assiette (évacuez alors les aliments à odeur forte, pour ne pas que leur odeur se dépose sur les gâteaux !). Pour d’autres idées de glaçages, voyez cet autre article.

Gâteaux tout chocolat sans gluten (avec brisures de fèves de cacao) et glaçage à la vanille. Notez que le glaçage est blond (de la couleur des noix de cajou).

Bonne fin de dimanche !

Recette de cuisine durable