Repas de fin novembre

8 Déc

Bonjour !

Merci infiniment pour vos gentils mots ! Vous m’avez vraiment rassurée. Je vais voir avec WordPress s’il n’existe pas un modèle plus simple pour déposer les commentaires, mais en tout cas j’ai bien reçu l’info : même si vous ne commentez pas, vous êtes là et ce que j’écris vous intéresse, y compris quand je sors de la cuisine. MERCI !

Au passage, j’en profite pour partager avec vous mon avis sur un sujet d’actualité : la grève contre la réforme des retraites. Je fais partie des profs qui ne font jamais grève. La seule fois où j’avais manifesté avant, c’était quand j’étais en thèse, contre les coupes du budget de la recherche (à quoi sert de former des chercheurs si ensuite on n’a pas de postes pour eux ni de financement pour leur travail ?). Et je ne suis pas contre le principe de réformer en général.

Mais en tant que prof et en tant que femme/mère, je suis déjà moins bien payée qu’une personne ayant le même niveau d’étude (bac + 5 au minimum) mais exerçant un métier différent, et moins bien payée qu’un homme. Et de ce que j’ai compris du projet actuel, c’est d’une part que les trimestres de grossesse ne compteront plus pour la retraite, et d’autre part que ce ne seront plus les dernières années de salaire mais la totalité de la retraite qui définiront le niveau de rémunération. Sans compter la notion de « point », très inquiétante puisqu’en tant que fonctionnaire, notre salaire est déjà soumis à un système de point d’indice, qui est d’ailleurs gelé depuis de nombreuses années alors que le coût de la vie n’a pas cessé d’augmenter, lui, et que les tâches professionnelles qu’on nous impose augmentent aussi. Bref, j’espère évidemment que le projet qui sera dévoilé mercredi sera rassurant, mais en attendant je suis en grève pour manifester mon inquiétude.

.

Buddha bowl

Voici un condensé de reste : des lentilles, des brocolis et du riz, ainsi que ma garniture préférée du moment pour les crêpes salées : des patates douces sautées avec des graines de courge, et de la crème de graines de tournesol/houmous de tournesol. Je vous ai parlé ici de cette belle création de Mélanie Mardelay, que j’ai adaptée comme suit : Dans au moins 500 mL d’eau, faire bouillir 100 g de graines de tournesol décortiquées, pendant 10 minutes ou plus. Égoutter puis rincer les graines (on en obtient environ 160 g). Les mixer avec 1 cuillerée à café de tahin (5 g), 1 cuillerée à soupe de jus de citron (15 g), 3 pincées de sel, 3 cuillerées à soupe d’huile de colza (40 g) et 80 mL d’eau (80 g). Conserver au frais dans un récipient hermétique, la crème est encore meilleure le lendemain.

Au passage, je note ici ma recette de galettes de sarrasin. Mélanger 100 g de farine de sarrasin, 50 g de farine de blé (T80), 1/4 cuillerée à café de sel, éventuellement 1 cuillerée à café de carbonate de calcium. Ajouter 2 cuillerées à soupe d’huile (25 g d’huile de colza), 300 g de lait de soja nature non sucrée et 150 g d’eau.

.

Bento à l’arrache

Je crois qu’on ne voit pas que ce bento a été préparé en 5 minutes, le lendemain d’un diner qui était déjà à l’arrache… On avait fait cuire du riz et, 5 minutes avant la fin, on avait simplement ajouté des petits pois surgelés. Le lendemain matin, j’ai passé à l’économe une petite carotte, et décongelé un filet de tofu à la japonaise placé au congélateur pour les cas d’urgence. Et voilà, on part au travail !

.

Repas à l’arrache

Un reste de soupe et des sandwichs au beurre de cacahuète avec les crudités qui restaient au frigo : carottes râpées ou feuilles de mâche. En dessert, des amandes au chocolat noir. Là aussi, en 5 minutes c’était emballé !

On peut aussi accompagner la soupe d’une quiche, ici une sympathique quiche de restes.

.

Purée et allumettes de tofu

Ici, une purée qui pourrait quasiment nous servir de repas, puisqu’elle est composée de 2/3 de pommes de terre cuites à l’eau et 1/3 de haricots blancs cuits, égouttés et mixés au mixeur plongeant. On y a quand même ajouté des allumettes de tofu fumé, pour varier les textures.

A propos de tofu, je n’en achète quasiment jamais du nature, mais si vous n’avez pas accès à du tofu fumé, vous pouvez préparer des « lardons de tofu » en faisant sauter/frire des allumettes de tofu nature dans une poêle généreusement huilée, puis en déglaçant avec de la sauce soja.

C’est très bon aussi !

.

Epinards aux pommes de terre et aux pois chiche

Voici une recette que je me régale de refaire chaque hiver quand les épinards ou les blettes arrivent. Vous l’avez en détails ici. Et je suis toujours impressionnée de voir la diminution du volume de feuilles lors de la cuisson !

.

Ragoût aux petits pois

Doudou nous a régalé de son délicieux ragoût de pommes de terre aux petits pois (surgelés), un plat qu’on semble toujours faire en automne/hiver. Peut-être qu’au printemps prochain on aura la présence d’esprit de le préparer à la saison des petits pois ?

.

Bento tricolore

Du chou Romanesco, de la polenta et des haricots blancs sauce tomate. Bref, simplement les restes du diner !

.

Chou rave sauce maffé

Un déjeuner du dimanche, avec du chou rave en sauce maffé servi avec du riz. Et, pour avoir la paix avec les petits, des nuggets de pois chiche.

.

Salade de lentilles et tartelettes

J’ai fqit une salade avec ce qu’il y avait dans le frigo : des lentilles, des carottes râpées, de la mâche, et j’ai simplement assaisonné avec de l’huile de colza et du parmesan d’amande. A côté, un reste de tartelettes carotte-pois chiche. Et pour le dessert, des poires au sirop avec un reste d’entremet au chocolat.

Ce bavarois au chocolat, ça fait plusieurs années que je travaille dessus à toutes petites touches (environ 2 essais par an) et je n’en suis toujours pas satisfaite. Mais je ne me décourage pas.

.

Repas crêpes

Au début de l’article, je vous ai parlé des galettes de sarrasin que j’avais garnies de patates douces et de crème de tournesol. Mais en fait, j’étais d’abord partie pour faire des crêpes sucrées. Ma recette de pâte favorite est à la pâte à pain, mais depuis que j’aid es enfants je vais à la simplicité, et je fais cette recette avec farine de blé et lait de soja. Ici, la crêpe est garnie d’une chantilly simplissime : je conserve au frigo une briquette de crème de coco Kara. En cas d’envie de chantilly, je la verse dans un petit siphon avec 2 sachets de sucre vanillé, j’actionne une cartouche de gaz et voilà !

.

Repas d’anniversaire

Pour la grand-mère de Doudou, on a été invité à un repas de fête, et nos proches avaient pensé à ce qu’on ait à manger. En entrée, du « pain de maïs », des tranches de courge poêlée, de l’ail en chemise et une salade de roquette.

En plat, des pâtes en sauce tomate avec des olives.

Et en dessert, ma belle-mère avait fait une tarte aux poires et au pralin.

.

Bon dimanche !

8 Réponses vers “Repas de fin novembre”

  1. Christel 8 décembre 2019 à 13:04 #

    Coucou Sandrine,
    Contente que tu sois en grève et en même temps dommage que nous soyons obligés d’en arriver là. Ce qui me fait peur aussi c’est dans quel état j’arriverai à,la retraite même si effectivement nous vivons plus longtemps. Courir à 67 ans après des enfants…
    Bref! J’aime toujours autant tes bento. Je vais tester ton chou rave sauce mafé. Je fais chaque année ton navet mafé.
    Bises. Bon dimanche!

    • vegebon 26 décembre 2019 à 09:39 #

      Coucou Christel,
      Merci pour ton commentaire ! Oui c’est dommage d’en arriver à la grève, et encore plus dommage que même la grève ne permette pas s’ouvrir vraiment la discussion. Tout ce que les profs ont reçu comme réponse actuellement, c’est un très évasif « nous promettons de revaloriser vos salaires d’ici 2021 », sans aucune précision ! Or il faudrait une telle revalorisation pour compenser le manque à gagner, que je ne vois pas où on peut trouver cet argent !
      Je suis contente que mon navet mafé te plaise !
      Grosses bises

  2. valérie 8 décembre 2019 à 17:00 #

    Bonjour, Sandrine,
    Je vous rejoins concernant votre article sur le changement proposé par le gouvernement pour la retraite. En tant que femme, j’ai pris les années accordées pour élever un enfant , j’ai même arrêté de travailler pour les élever par choix certes mais aujourd’hui seule avec 2 enfants je vais travailler jusqu’à au moins 67 ans voir plus pour avoir une retraite de misère.
    Bon dimanche à vous.

    • vegebon 26 décembre 2019 à 09:40 #

      Oui Valérie, avec cette réforme il vaut mieux ne pas divorcer, ou alors il faut pouvoir vivre en colocation !

  3. Marie-Lise 8 décembre 2019 à 18:05 #

    Bonjour,

    Je lis vos publications avec plaisir mais sans commenter d’habitude.
    Vous avez bien raison de vous mettre en grève. Les professeurs sont parmi les fonctionnaires les plus mal payés, alors qu’ils font un métier difficile et crucial pour la société. A titre de comparaison, je suis fonctionnaire dans la fonction publique d’État, et mon salaire de base est augmenté d’environ 40 % de primes, que les professeurs n’ont pas. Vous avez raison de souligner que le système de retraite par points fleure bon l’arnaque. J’ai fait grève également.
    En espérant que la mobilisation permette d’infléchir le projet du gouvernement.

    • vegebon 26 décembre 2019 à 09:46 #

      Merci pour votre soutien Marie-Lise ! Malheureusement, pour le moment on ne voit pas d’effet positif à la grève. On a une vague promesse de revalorisation salariale, mais comme vous le soulignez il faudrait environ 40 % d’augmentation et ce budget ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval ! C’est vraiment triste que, parce que notre massa salariale et élevée et que notre travail n’a pas d’impact immédiatement visible dans la société, les profs semblent condamnés au déclassement. Et en parallèle, l’éducation privée, chère et donc inégalitaire, se développe énormément. Tout cela parce que la plupart des gens n’a pas confiance en l’Etat et préfère payer beaucoup plus pour du soutien privé à son enfant, que des impôts pour financer l’école publique.

  4. Helene 15 décembre 2019 à 10:45 #

    Bonjour Sandrine,

    Je vois de même que nous avons les mêmes préoccupations et que l’on nous fait des promesses floues. Dans les deux cas en tant que prof et femme nous sommes perdantes. Et la question est : pourras-t- on enseigner si tard et comment faire si la retraite ne permet pas de vivre ?
    Je pense malheureusement qu’il faut penser dés maintenant.
    Merci pour vos partage de repas qui nous a donné envie de refaire des crêpes !

    ps : juste à temps pour écrire le commentaire, je crois que la régularité est à obtenir.

    • vegebon 26 décembre 2019 à 10:29 #

      Bonjour Hélène,
      Oui c’est décourageant ! Et justement c’est pour cela que je suis déterminée à donner de la voix, alors que je ne suis pas du tout du genre à faire grève.
      Ne vous inquiétez pas pour le manque de régularité des commentaires, cela ne me pose pas de souci ! Merci d’avoir pris le temps de commenter, et bonnes crêpes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :