Repas végétariens de début octobre

9 Oct

Bonjour !

Pour ce billet, voici encore des recettes à la tomate, et plus globalement avec ces légumes d’été dont on peut encore profiter avant que l’automne ne s’installe.

.

Tarte/pizza aux tomates et échalotes

20161009-1

Doudou est revenu un jour avec un filet de 500 g de mini échalotes « trop mignonnes ». Mouaif, surtout trop, trop longues à éplucher ! 30 minutes pour 250 g d’échalotes ! J’ai prestement utilisé le contenu du filet entier pour ne plus avoir la frustration de le voir, et averti Doudou que s’il revenait à nouveau avec des mini échalotes, il se débrouillerait tout seul pour les cuisiner. En tout cas, ça m’aura permis d’inventer cette tarte qu’on refera sans aucun doute. Une pâte à pizza tout prête (la pâte à pizza au levain Biobleud), une sauce tomate express (des tomates fraîches mixées finement avec un peu d’ail, de l’huile d’olive et du sel, à cuire ensuite dans une casserole ou, comme ici, sur une pâte), plein d’échalotes émincées finement puis blondies à la poêle avec de l’huile d’olive, et du thym saupoudré sur le tout. Miam !

.

Tarte aux tomates

20161009-2

Je consigne ici cet essai raté de remplacer la moutarde (on n’en avait pas) par du houmos sur le fond de pâte d’une tarte à la tomate. Ça se mange, mais sans plaisir particulier.

.

Tarte aux aubergines

20161009-13

Voici l’adaptation de la recette d’Elsa au contenu de mes placards : une pâte à pizza au levain Biobleud (décongelée), du thym à la place de l’origan, des aubergines simplement nappées d’huile et de sel au lieu d’être massées avec le mélange, le coulis de tomate mesurée au pif (je pense en avoir mis nettement moins que 200 mL), du sésame complet saupoudré à la place des pignons, des noix et noisettes, et une cuisson moins longue. Le résultat reste délicieux, à refaire !

.

Tomates à la provençale et panisses

20161009-3

Un classique chez nous, avec ici un essai d’incorporer du basilic et de l’ail à la chapelure étalée sur les tomates avant de les enfourner. C’est bon, mais avec les panisses je trouve que les tomates à la provençale « nature » vont encore mieux.

.

Taboulé comme Maman

20161009-4

Un jour, j’arriverai à me rappeler des proportions… Le principe : des oignons et des tomates hachés grossièrement (au mixeur/blender, par pulsations successives, ça va plus vite qu’au couteau), du jus de citron, du sel et des herbes fraîches ciselées (habituellement de la menthe, ici du basilic) forment un mélange dans lequel la semoule est mise à gonfler. A la fois frais, consistant et sans prise de tête, j’adore.

.

Aubergines à la parmesane de Martine

20161009-5

Servies avec du riz, c’est un vrai délice. Avec du houmos, des bâtonnets de légume et des biscuits apéritifs (j’adore les Picco d’épeautre au pavot de Moulin des moines) à l’apéro et de la pastèque en dessert, c’était un repas assez simple qui a régalé nos amis.

.

Pizza du camion Charly

20161009-6

Une faim en milieu d’après-midi sur la place Sébastopol (Marseille, 4ème), je mangerais bien quelque chose de salé… Et miracle, on y trouve le Camion à pizzas Charly, où on me propose, comme pizza végétale, de faire une pizza aubergine/artichaut/tomate, absolument délicieuse !

.

Boulgour (?), courgettes et tofu fumé

20161009-7

La nounou du Béluga nous avait offert une sorte de farine de boulgour dont elle se servait pour faire une délicieuse soupe (en le cuisant avec de l’eau et des aromates et éventuellement en ajoutant un peu de lait à la fin). Comme ce n’est pas encore l’heure des soupes, je l’ai cuit comme de la polenta et servi avec des mini courgettes (reste d’une barquette de fleurs de courgettes cuisinées en beignets, une friandise adorée ici) et un reste de tofu fumé.

.

Courgettes au gomasio et boulettes de lentilles corail

20161009-8

Ma maman nous a cuisiné mes boulettes de lentilles corail et les courgettes goma-ae de Mathilda (en remplaçant le miel par moitié sucre complet et moitié eau).

.

Salade de céleri rave, pomme et raisin sec

20161009-9

Le premier céleri rave de la saison, encore tout petit, a été mangé selon cette recette de Cléa, d’abord avec une simple vinaigrette comme sauce, puis avec une sauce au yaourt comme recommandé. J’ai bien aimé les deux versions, Doudou n’en valide aucune. Dommage ! La prochaine fois je tenterai peut-être le céleri rave en maffé.

.

Snack anti Doudou 20161009-10

Un snack improvisé selon le contenu du frigo et délicieux pour moi (je n’ai même pas proposé à Doudou, qui est déjà horrifié quand j’engloutis de simples tartines de pain et de tartare d’algues) : un bloc de tofu fumé coupé en deux dans le sens de l’épaisseur, du tartare d’algue, des pommes de terre cuites à la vapeur et coupées dans le sens de la longueur, le tout détaillé en petites bouchées.

.

Smoothie anti Doudou

20161009-11Que faire avec tous les petits poivrons verts de l’AMAP ? La seule recette qui me fait manger cet aliment : un smoothie iconoclaste, poivron vert-pomme-vanille. Je mixe 50 g de poivron vert épépiné avec un peu d’eau (moins de 50 mL)  jusqu’à obtenir une texture homogène, puis j’ajoute 50 g de compote de pomme (en fait, de la purée de pomme), un peu de vanille et encore un peu d’eau pour arriver à l’épaisseur que je souhaite. C’est encore une recette à ne pas proposer à Doudou, ne serait-ce parce qu’il a du mal à digérer la peau des poivrons crus.

.

Goûter du Béluga

20161009-12

Depuis la rentrée scolaire, je suis en congé maternité donc je vais chercher le Béluga à l’école. Dans le sac à goûter, il y a généralement une banane (à sa demande), un (autre) fruit frais (ici les dernières framboises et du raisin des voisins), du pain (baguette ou pain des fleurs) et quelques amandes enrobées de chocolat noir (on les trouve en vrac chez Marcel, miam !). Et bien sûr de l’eau, tirée de ma gourde (un jour, je vais bien finir par retrouver la gourde du Béluga au fond d’un de nos derniers cartons).

.

PS : Après deux fausses alertes, le bébé continue à vouloir rester au chaud, et ce n’est pas faute de tout faire pour l’inciter à sortir. J’en viens à penser que la date du terme de grossesse calculée par échographie n’était pas la bonne… Edit : La date avait effectivement été mal calculée, ouf ça me laisse un peu plus de marge avant un déclenchement éventuel !

Bon dimanche !

7 Réponses to “Repas végétariens de début octobre”

  1. Antigone XXI 9 octobre 2016 à 18:53 #

    Mmm… Pourquoi j’ai pas trouvé un poste dans le sud, moi ? Tout ce que tu prépares et manges fait tellement envie, avec ces beaux légumes qui commencent à se faire rares ici ! Doigts croisés pour l’arrivée du bébé… Je sens que c’est pour très, très bientôt !🙂

  2. mamapasta 9 octobre 2016 à 19:35 #

    le snack anti doudou est toout à fait à mon gout, quand au boulgour étrange de la nourrice , ne serait ce pas de la semoule d’orge ?
    bonne couvaison !

  3. AudeInAriège 10 octobre 2016 à 09:17 #

    Boujour ! Est-ce que vous pouvez me détailler un peu plus le taboulé ? On m’avait expliqué il y a longtemps, j’avais adoré, mais impossible de me rappeler depuis quelle semoule prendre et combien de temps le laisser gonfler… J’adorerais pouvoir le refaire ! Et au passage, merci pour vos articles que je lis depuis un bon moment maintenant (le béluga ne mangeait pas encore !!!). Bonne journée !

    • vegebon 12 octobre 2016 à 18:35 #

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire ! Ma maman prend la semoule qu’elle a en stock : moyenne en fin d’hiver, fine en été. Pour accommoder 100 g de semoule, elle broit au robot, de sorte qu’il reste des petits morceaux, 1 oignon moyen et 3 tomates moyennes. Dans un saladier, elle mélange cette purée avec le jus de 1 citron, 1 ou 2 cuillerées d’huile d’olive, du sel, une poignée de persil (ou de menthe) ciselé et la semoule. Elle laisse gonfler au frigo pendant au moins 1 h. Je ne pense pas que ce soit une recette officielle de taboulé, mais c’est celle à laquelle je suis habituée😉. J’espère que ça vous plaira.
      Bonne journée !

      • AudeInAriège 16 octobre 2016 à 23:34 #

        Merci ! Il me tarde de ré-essayer !

  4. Florence Arnaud (@Makanai) 14 octobre 2016 à 15:31 #

    Le céleri rave épluché et coupé en dés puis sauté à la sauteuse avec de l’huile d’olive, comme on le ferait avec des pommes de terre, ou, saupoudré de fleur de sel en plus de l’huile, cuit lentement dans un four à 160° : voilà ce qui conquiert toute la famille ici🙂.
    L’association potimarron-céleri, que j’ai découverte via une recette de Cléa, plaît aussi.
    Bonne fin de grossesse, si bébé 2 n’a pas déjà fait sa grande arrivée au monde ! Bises.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Repas de fin novembre | Végébon - 4 décembre 2016

    […] variante « hiver » de cette tarte que Doudou a tant aimé : avec des oignons coupés en petits dés et brièvement blondis à la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :