La brioche du dimanche

28 Août

Bonjour !

Comme je l’espérais (si si), en ce moment je croule sous le travail. Donc il n’y aura pas d’article de fond demain. Du coup je vous donne aujourd’hui une super recette de brioche, à préparer aujourd’hui si vous voulez vous régaler demain au petit déjeuner.

La recette originale est sur le blog Vegansfields, qui est une mine de recettes gourmandes et créatives. Ce blog contient tellement de recettes qu’il y a forcément la recette végétalienne que vous allez adorer !

Revenons sur la brioche. Je l’avais déjà faite ici mais je la trouve tellement réussie que vous devez noter la recette. Dans la recette originale, Béa utilise des ingrédients qu’on peut tous trouver en supermarché, et dans la version d’aujourd’hui je vous donne ma traduction sans soja, avec des ingrédients qu’on trouve en magasin bio. En remarques, vous trouverez diverses applications de cette recette.

Edit du 11/11/2011 : Avec cette recette, on peut réaliser des briochettes superbement bombées, en plaçant la pâte dans 6 moules à muffins, comme l’a fait Ôna. C’est parfait pour un goûter à emporter !

a

Ingrédients pour une grosse brioche
– 400 à 500 g de farine de blé blanche (T45 idéalement, sinon T55 ou T65)
– 200 g de lait végétal (OU 160 g d’eau + 40 g de purée d’oléagineux)
– 100 g de sucre
– 100 g de margarine végétale (OU 90 g d’huile de coco OU 80 g de purée d’oléagineux OU 100 g de tofu soyeux écrasé + 2 cuillères à soupe d’huile)
– 1 sachet de levure de boulangerie
– 1/2 cuillère à café de sel
– 1,5 cuillère à café d’eau de fleur d’oranger
– Facultatif, pour dorer la brioche : 1 cuillère à soupe de confiture d’abricot OU 1 cuillère à soupe d’huile mélangée à 1 cuillère à café de sucre

Préparation
-Dans un saladier, mélanger 400 g de farine, le sucre et le sel. Ajouter la levure et mélanger.
– Creuser un puit et y verser l’eau de fleur d’oranger, le lait végétal et l’huile/la purée d’amande/le tofu soyeux mixé (ou très bien écrasé à la fourchette avec une partie de la farine ou du sucre).
– Mélanger pour obtenir une boule de pâte homogène. La texture doit être molle mais pas liquide. Si besoin, ajouter de la farine.

– Laisser lever dans un endroit pas trop froid, jusqu’à ce que la pâte double de volume. Ça prend au moins 1h, voire beaucoup plus la pièce est fraîche. L’idéal est de placer le saladier, couvert d’un torchon, dans une zone tiède, par exemple dans un radiateur préchauffé à 80°C puis éteint.
– Pétrir la pâte et lui donner la forme désirée. Par exemple former 4 boules que j’ai placées dans un moule à cake, en humidifiant les zones où les boules se touchent (pour qu’elles adhèrent bien). Mais on peut aussi tout verser dans le moule, ça sera aussi bon ^^.
–  Laisser lever jusqu’à ce que la pâte double de volume – ça prend au moins 30 minutes.
– Préchauffer le four à 170 °C.
– Enfourner dans un four préchauffé, jusqu’à ce que la cuisine embaume et qu’un couteau planté dans la brioche ressorte propre (il faut au moins 45 minutes).
– Facultatif : Quand la brioche est presque cuite, badigeonner le dessus de la brioche avec de la confiture d’abricot (utilisez un pinceau de cuisine ou vos doigts, et si besoin faites chauffer la confiture pour la liquéfier).

a

Remarques

  • La recette originale utilise 150 g de yaourt et 60 g de lait de soja. J’obtiens le même mélange en faisant cailler 200 g de lait de soja (20 g de lait en poudre + 200 g d’eau bouillante) avec 10 g de jus de citron. Mais en fait la recette fonctionne aussi bien avec 200 g de lait végétal et même avec 180 g d’eau + 20 g de matière grasse, alors facilitez-vous la vie…
  • Choix de la farine : J’utilise de la farine de blé T65, pour plus de gonflant il faudrait utiliser de la T45 ou ajouter un peu de gluten en poudre.
  • Choix du sucre : Le sucre blond donne un goût plus doux que le sucre complet. C’est à vous de voir ce que vous préférez. J’utilise soit du sucre blond en carrés (celui qui sert à sucrer le café) soit du sucre complet, toujours passé au mixeur fin d’obtenir une poudre fine. Vous pouvez remplacer le sucre par un sucre liquide (sirop d’érable, etc) – il faut diminuer la quantité d’eau de la recette.
  • La matière grasse peut être de la margarine ou de l’huile ou de la purée d’oléagineux. Pour une brioche classique, l’idéal est la margarine ou la purée d’amande blanche. Sinon, c’est l’huile de coco qui permettra d’avoir la texture la plus aérée et moelleuse. A défaut d’huile de coco, je trouve que l’huile d’olive donne un petit goût qui s’allie parfaitement avec le goût vanillé (dans le Sud on sert parfois la glace à la vanille avec un filet d’huile d’olive !). J’aime l’excellente idée de Virginie Péan : avoir une bouteille d’huile pour pâtisserie. Il suffit de verser une seule huile ou un mélange d’huiles dans une bouteille et y plonger des gousses de vanilles fendues.  Attendez au moins 2 semaines avant la première utilisation, puis refaites le niveau d’huile quand vous l’utilisez. Et de loin en loin (quand les gousses ne donnent plus de goût), changez les gousses de vanille. Attention, les huiles choisies doivent supporter la température de cuisson de vos gâteaux : ce tableau liste la température maximale pour les huiles courantes.

Brioche 100% amande (le lait végétal est 180g d’eau + 20g de purée d’amande blanche, la matière grasse est de la purée d’amande blanche)

  • Vous pouvez placer la brioche au frigo toute une nuit après le façonnage si vous la cuisez le lendemain. S’il fait frais chez vous, vous pouvez même la laisser fors du frigo.
  • Version à la purée d’amande blanche : Mélange sec : 400 g de farine de blé blanche, 1 sachet de levure de boulangerie, 100 g de sucre blond, 1/2 cuillère à café de sel. Mélange humide : 160 g d’eau, 120 g de purée d’oléagineux, 1,5 cuillère à café d’eau de fleur d’oranger.
  • Version au yaourt de soja : Mélange sec : 400 g de farine de blé blanche, 1 sachet de levure de boulangerie, 1/2 cuillerée à café de sel, 100 g de sucre blond, 1 sachet de sucre vanillé, 1 cuillerée à café d’extrait de fleur d’oranger. Mélange humide : 150 g de yaourt de soja nature, 50 g d’huile pour pâtisserie, 150 g d’eau.
  • Version au tofu soyeux : Mélange sec : 400 g de farine de blé blanche, 1 sachet de levure de boulangerie, 1/2 cuillerée à café de sel, 100 g de sucre blond, 1 sachet de sucre vanillé, 1 cuillerée à café d’extrait de fleur d’oranger. Mélange humide : 200 g de tofu soyeux mixé, 100 g de margarine, 50 g d’eau.
  • Variante provençale pour l’épiphanie : le gâteau des rois. Ajouter une fève et des fruits confits dans la pâte, façonner la brioche en couronne en ajoutant de la farine si elle colle trop (attention la pâte est molle et s’étale beaucoup, donc l’idéal reste de la déposer dans un moule en forme d’anneau, huilé), la badigeonner de lait végétal et parsemer de gros grains de sucre. Voyez l’aspect traditionnel ici et une version bio sur le blog Le chant des cerises agitées.

a

Bon week-end !

Recette de cuisine durable

29 Réponses to “La brioche du dimanche”

  1. Mlle Pigut 28 août 2010 à 08:13 #

    Mlle, vous savez que je rêve de brioche depuis des mois… alors merci pour cette recette, je vais mettre mon homme au travail et plus vite que ça haha!
    Sérieusement elle est très jolie et me fait bien envie, elle sera probablement testée la semaine prochaine!

    • vegebon 29 août 2010 à 21:25 #

      Je suis contente qu’elle te plaise ! C’est la recette de bonne brioche la plus simple que je connaisse actuellement, mais je rêve de la simplifier encore et de remplacer la margarine par un produit moins transformé… alors vos conseils et expériences sont bienvenus🙂.

  2. Lilydine 28 août 2010 à 09:42 #

    Elle a l’air très bonne cette brioche…la mienne je l’a fait à la MAP, en extrêmement plus simple, je n’utilise pas de margarine mais de la purée d’oléagineux en accord avec le lait utilisé.
    Merci pour cette recette🙂

    • vegebon 29 août 2010 à 21:35 #

      Wow, une recette super simple et sans margarine, j’achète !! C’est cette recette ? Ça doit être délicieux avec de l’amande et éventuellement raisins secs ! Ou noisette avec des pépites de chocolat… Pour mon prochain essai je teste ta recette !

      • Lilydine 30 octobre 2010 à 21:31 #

        Alors cette recette, tu la testée ??
        Bisous ♪

      • vegebon 31 octobre 2010 à 20:49 #

        Je la teste demain🙂. Je viendrai donner le résultat sur ton blog !

  3. mamapasta 29 août 2010 à 19:24 #

    ça doit même pouvoir lever toute la nuit, l’hiver dans mon igloo ….
    et hop au four en ouvrant un œil….histoire de faire descendre les gourmands qui roupillent rien qu’avec l’odeur…
    ( et, j’ai bien reconnu ton esprit scientifique dans le courrier des lecteurs de vegmag)

    • vegebon 29 août 2010 à 21:17 #

      Je confirme pour l’odeur de la brioche chaude… ça doit faire lever n’importe quel dormeur ! D’ailleurs, si tu veux confirmer par les faits je veux bien venir dormir chez toi pour tester (avec mon homme on remplit tout à fait le critère de gourmandise ^^).

      Arf il faut que je me procure le numéro de VegMag… mon abonnement est terminé et j’ai égaré le formulaire de réabonnement (internet, viens à mon aide !).

  4. Automne 1 septembre 2010 à 02:04 #

    Merci d’être là pour donner d’excellentes recettes végétariennes.
    Je commence tout juste à être végétarienne et ce n’est pas facile de prouver à mes amis qu’une cuisine sans viande peut être excellente voire même bien meilleure qu’une cuisine ordinaire. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé mon blog.

    Je commence tout juste à suivre vos recettes et je ne suis pas prête d’arrêter.

    • vegebon 1 septembre 2010 à 06:40 #

      Merci pour cette visite et le compliment ! Normalement tu as sonné à la bonne porte : ici tu trouveras des réflexions sur le pourquoi et le comment du végétarisme (ça devrait t’aider pour tes discussions avec tes amis), et des recettes simples, gourmandes, avec un minimum d’ingrédients bizarres, parce que c’est la meilleurs preuve que le végétarisme est un plaisir pour les papilles.
      Bravo aussi pour la création de ton blog ! Tu verras que ça apporte énormément🙂.

  5. liline 2 septembre 2010 à 21:05 #

    Mhmmm, excellent !

    C’est mon 1er post sur ton bloug que je fréquente assidûment, autant pour les recettes (hoooo des Country Crisps-like et hooo une brioche et haan des bentôs ??!! Mais c’est ultiiiiime !) que pour les informations et pistes de réflexion. Chuis aussi un peu scientifique de formation et je navigue dans un monde d’omni à tendance viandard, ça fait plaisir de voir la blogosphère végétaliseuse ^^ et surtout, pédagogue et pas donneuse de leçon🙂
    Un GROS merci ! En plus y a du beau monde, même si je n’ai jamais posté pour féliciter Mamapasta, je floode un peu Miss Pigut et compagnie ^^

    Je la tenterai bien au levain boosté par de la levure de boulanger en cube (fala), et en remplaçant du sucre par de la Caroube (je n’aime pas vraiment quand c’est sucré). Miom.

    • vegebon 3 septembre 2010 à 10:10 #

      Merci beaucoup ! Pour les bento je suis fan, en fait j’en mange un tous les midi🙂.

      Pour la brioche ça doit être chouette au levain aussi. J’imagine que c’est comme le pain : si on le laisse lever assez longtemps il doit bien gonfler, même sans levure, non ? Je dis ça mais je fais encore mon pain au levain fermentescible, c’est à dire du levain mort (« désactivé », qui sert juste pour donner du goût à mon avis) et de la levure. Mais un jour je vais changer ! Et toi ?

  6. liline 3 septembre 2010 à 20:27 #

    Hey, moi aussi je me fais mon bentô quotidien, plus ou moins varié et joli, mais bentô malgré tout…
    Un lien sur le levain fermentiscible : http://painbio.com/levain.php apparemment, s’il est simplement déshydraté, il peut se réhydrater et revivre. Je peux, si je le veux, déshydrater mon levain, pour le sauvegarder ou si je pars longtemps etc, mais pour le moment je l’entretien au quotidien. Je trouve ça gratifiant, de s’occuper d’un levain. Il bulle, il est content, il sent l’aigre-doux. Bref. Après, c’est une question de choix, j’aime amener de la valeur ajoutée à ma nourriture et je trouve que faire un pain au levain est plus en accord avec mes convictions que du Briochin😉. Effectivement, le levain désactivé est mort et ne sert que d’exhausteur de goût. Funeste destin. Est-on loin du spécisme, microscopiquement parlant :p ?

    J’avais lu je ne sais plus où (un blog vegan, ou sur aulevain), qu’il fallait un booster de levain pour une brioche, car il y a pas mal de lipides et de protéines dans un pâton de brioche, ce qui perturbe la levée et tout. Je ne sais pas combien de temps mettrait une brioche 100% levain à lever, ni même si elle lèverait bien. Pour donner une idée, un pain lève commence à bien lever en deux heures au chaud. Mais chaque levain est unique, il change d’une fois à l’autre de même que le pâton, l’état de forme du levain et les conditions de levée…
    En tout cas, si tu veux tenter l’aventure levain, ça ne te prendra que quelques minutes et centaines de grammes de farine, avec les conseils de makanai, aulevain et cfaitmaison, tu mixes les infos et touille à ta sauce et ça devrait rouler.
    Dieu qu’il est long ce post! N’hésite pas à supprimer si c’est du flood😉

    • vegebon 4 septembre 2010 à 00:22 #

      Merci pour ce long commentaire ! Je suis effectivement déterminée à faire mon propre levain (et oui la déshydratation doit permettre de le conserver sans let tuer). Problème : à chaque de mes 3 essais, le levain est mort au bout de quelques jours. Les 2 premières fois c’était probablement suite à un coup de froid brutal (la météo changeante du printemps 2010…) mais pour la 3ème fois je ne comprends pas. Est-ce parce que j’ai ajouté trop de farine lors du « repas », ou j’ai fait des repas à la mauvaise fréquence ? Pourtant ça avait l’air bien parti… Je ne dois pas savoir reconnaître les bons et les mauvais signaux, et je ne connais personne sur Paris qui puisse me montrer à quoi ressemble un beau levain qui bulle:-/.

      Et pour le spécisme vis à vis des organismes unicellulaires, c’est une question importante que je me pose très fréquemment dans mon travail, où j’utilise des bactéries comme « usine de production » (et je les détruis ensuite pour récupérer le produit). Je suis intéressée par discuter de ce problème mais je n’ai encore rien vu à ce sujet sur internet. Tu connais des sites qui en parlent ?

  7. leschatsdumaquis 8 septembre 2010 à 14:57 #

    Mmmm très intéressant et appétissant ; un seul regret mais qui doit être le passage obligé : la levure chimique (birk) ; rien ne pourrait la remplacer ?
    Je suis très impressionnée par tes « oeufs durs » ! Félicitations pour ton imagination débordante mais surtout constructive😉
    Rose

    • vegebon 8 septembre 2010 à 15:07 #

      Merci ! Pour la brioche, on utilise de la levure de boulangerie, c’est à dire des micro-organismes nommés Saccharomyces cerevisiae, les mêmes qui permettent de faire de la bière ou du pain. La levure de boulangerie digère la farine du pain ou de la brioche, et produit un gaz qui fait gonfler la pâte. Elle est ensuite tuée lors de la cuisson.

      La levure chimique, que j’appelle poudre à lever, est quelque chose de tout à fait différent : le mélange d’une substance acide (la crème de tartre, le jus de citron, ou encore le vinaigre de cidre) et d’une substance basique (le bicarbonate de sodium en général). La poudre à lever commercial contient aussi de la fécule, pour empêcher ces deux substances de réagir l’une avec l’autre. En effet, le mélange de ces deux substances produit un gaz, qui fait gonfler les gâteaux. Dans ma cuisine, je n’utilise pas de poudre à lever commerciale : je remplace les 10 g de poudre à lever par 2 cuillères à café de jus de citron (ça fait 7 grammes) et 1 cuillère à café rase de bicarbonate de sodium (ça fait 2 ou 3 grammes). Je mélange le bicarbonate aux ingrédients secs (farine, etc) puis j’ajoute les ingrédients liquides, puis je verse le jus de citron, je mélange et je verse immédiatement le mélange dans le moule de cuisson.

  8. nunuch 10 septembre 2010 à 10:49 #

    Sniff… j’ai testé la recette sans succès. Ma pâte à brioche était trop liquide et quand je l’ai cuite dans un moule, elle est restée toute tassée, un peu comme un pain pas cuit et raplapla. Je ne sais pas ce que j’ai fait comme bêtise…😦

    • vegebon 10 septembre 2010 à 11:11 #

      Je pense que ta farine absorbe moins de liquide que la mienne. A mon avis il aurait fallu ajouter de la farine quand tu as vu que ta pâte était liquide. Ce qui s’est probablement passé est que la pâte était trop liquide pour emprisonner les bulles de gaz, donc elles se sont échappées et ont laissé ta brioche raplapla.

      Quand j’ai une brioche ou un pain râté, je fais cette super recette de pain perdu et, ni vu ni connu, tout le monde se régale !

  9. BiÔna 3 novembre 2010 à 12:37 #

    Très belle recette, fort complète avec toutes les options « testées et approuvées » que tu nous suggères. Merci, je vais essayer avec l’huile d’olive et la vanille !

    • vegebon 4 novembre 2010 à 10:42 #

      Super, je pense que ça te plaira🙂.

      • vegetalegypte 17 mars 2012 à 09:47 #

        Hum, une brioche !! Je découvre ton blog aujourd’hui et j’en suis très agréablement surprise ! Justement j’allais me lancer dans la confection maison de brioches il y a quelques mois et puis, pof ! je suis devenue végétalienne et là, ça a été le drame : pas d’œufs, pas de brioche… Mais ça, c’était avant… Je vais tester très prochainement cette recette !!

      • vegebon 20 mars 2012 à 13:26 #

        Il existe plein de recettes de brioches sans oeufs maintenant, tu vas forcément trouver ton bonheur🙂.

  10. Papilik 15 décembre 2013 à 19:23 #

    je lis l’article sur les ratios…je vois brioche…je clique et là!!!!! MMMMMMMMMMMMMMMMiam! ça fait si longtemps que je reve de manger de la brioche. Je vais essayer très vite. MERCI Sandrine!🙂

  11. Anso 15 juin 2016 à 22:48 #

    Je viens de réaliser cette merveille dans ma MAP avec du lait végétal (coco) et de l’huile d’olive et c’est juste une tuerie!!! Aucune chance qu’il en reste pour le petit dej! Milles mercis pour cette découverte😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pourquoi manger des oeufs ? | Végébon - 13 septembre 2010

    […] huile ou beurre végétal, purée d’oléagineux, avocat, etc. (ici pour une crème glacée, là pour une brioche). Et en partie seulement, par tout fruit ou légume finement mixé (ici pour un […]

  2. Bis repetita « Végébon - 30 octobre 2010

    […] vous faire patienter, j’ai mis à jour ma recette fétiche de brioche. Elle est maintenant sans soja, sans margarine, et toujours sans œufs ni produits laitiers… […]

  3. Fête de grossesse, fondue de chocolat et canistrelli « Végébon - 12 mars 2012

    […] serviriez comme dessert normal – Quelques biscuits (spéculoos ou canistrelli) ou dés de gâteau (brioche ou quatre […]

  4. Pizza sucrée inspirée par Christophe Michalak | Végébon - 4 août 2013

    […] pour 8 personnes – 500 g de pâte à brioche végétale (version au tofu soyeux, avec 500 g de farine T45) – 100 g de sucre (dont 1 ou 2 sachets de sucre […]

  5. Les ratios de Végébon | Végébon - 8 décembre 2013

    […] Quatre quarts : farine 20, poudre à lever 1, sucre 16, graisse 15, purée de fruits ou yaourt 15 – Brioche : farine 5, levure de boulangerie X, sucre 1, graisse 1, eau […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :