Archive | Uncategorized RSS feed for this section

Cupcakes tout chocolat

19 Oct

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose une recette très festive. Parce que vendredi prochain, nous avons quelque chose à fêter, vous et moi… Alors vous avez la recette en avance pour pouvoir faire vos courses et préparer ces petits gâteaux pour vendredi prochain. On pourra alors les manger le même jour, histoire de faire la fête ensemble malgré la distance.

.

Les cupcakes, en général, ce n’est pas mon truc. Le glaçage est souvent trop sucré pour moi, et en France, il est rare d’en trouver végétaliens (on peut en trouver par exemple chez Vegan Folie’s). Mais depuis que j’ai goûté mon premier cupcake, tout début 2010, j’ai envie de le refaire. Regardez ce joli cupcake 100 % américain, il fait envie, non ?

.

Et maintenant, voici ma version :

Je pense que je me suis plutôt pas mal débrouillée ! Avec en plus une recette vraiment rapide, facile et sans ingrédients compliqués. Le glaçage est simplissime, sans margarine : il doit sa tenue à la matière grasse du chocolat pâtissier. Et le gâteau est une simple application de mon gâteau César, en diminuant un peu le sucre pour compenser le sucré du glaçage.

.

Ingrédients pour 23 mini cupcakes

Glaçage
– 75 g de lait de soja nature
– 20 g de sucre
– 1 pincée de bicarbonate
– 100 g de chocolat noir pâtissier

Gâteaux
– 150 g de farine de blé (ici T80)
– 100 g de sucre
– environ 20 g de cacao en poudre
– 1/2 cuillerée à café de bicarbonate (ou 1/2 sachet de poudre à lever)
– 50 g d’huile neutre (ici colza cuisson)
– 150 g de lait de soja nature
– 1 cuillerée à café de jus de citron ou 1/2 cuillerée à soupe vinaigre de cidre (ou rien si on utilise de la poudre à lever)

Décoration
18 pistoles de chocolat noir pâtissier

Préparation

Préparation du glaçage
– Faire fondre les ingrédients du glaçage dans une casserole, à feu doux.
– Transférer dans un saladier à bords hauts et laisser tiédir puis placer au frigo jusqu’à refroidissement complet. Le mélange va épaissir et prendre la texture d’une pâte à tartiner.

– Quand les gâteaux ont refroidi, monter le glaçage en « chocolat chantilly » avec un fouet électrique.


– Utiliser une grande cuillère ou une spatule pour transférer le glaçage fouetté dans une poche à douille munie d’une douille en étoile.


– Conserver au frigo.

Préparation des gâteaux
– Préchauffer le four à 180 °C. Huiler les alvéoles des moules à muffin en silicone.
– Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs : farine, sucre, cacao, bicarbonate (ou poudre à lever).
– Ajouter l’huile et le lait et bien mélanger.
– Ajouter le jus de citron ou le vinaigre, mélanger vite et bien et immédiatement verser la pâte dans les alvéoles des moules. Attention, on remplit seulement les alvéoles à la moitié (maximum aux 2/3) car la pâte va gonfler. Si des alvéoles sont vides, y mettre un fond d’eau.


– Immédiatement transférer sur une grille dans le four chaud. Cuire 12 minutes environ, jusqu’à ce qu’une pique plantée au milieu ressorte sans pâte collée dessus.
– Laisser tiédir 12 minutes environ.


– Démouler en retournant le moule et en pressant doucement au fond.

– Placer les gâteaux sur une volette à pâtisserie (tête en haut) ou un torchon propre (tête en bas), puis les laisser sécher un peu et refroidir complètement.

Montage des cupcakes
– Napper les gâteaux de glaçage crémeux, grâce à la poche à douille.


– Ajouter une pistole de chocolat noir. J’ai essuyé les pistoles avec un torchon propre pour qu’elles soient bien foncées.


– Conserver au frigo.

.

Remarques

  • Le chocolat chantilly est une invention d’Hervé This et je vous en ai parlé dans ce vieil article sur les mousses au chocolat (maintenant je fais la mousse au chocolat comme ça). On peut remplacer le lait de soja par tout autre lait végétal, en diminuant la quantité de sucre si le lait végétal est déjà sucré.
  • La quantité de cacao en poudre est à adapter en fonction de votre goût et surtout n fonction de la couleur de votre poudre. Si elle est marron foncé, comme le cacao Van Houten, le cacao a été alcalinisé et son goût est intense. Si elle est marron clair, comme souvent avec les marques équitables, elle n’a pas été alcalinisée et son goût est moins intense : il faut alors en mettre plus. Je vous parle de cette nuance ici.
  • Version chocolat & vanille : J’ai initialement testé ma recette de glaçage sur la recette de « fluffy white cupcakes » du livre « Vegan lunch box » de Jennifer Mc Cann. On peut les voir dans la photo ci-dessous. J’avais alors doublé la quantité de glaçage. C’était bon, mais ma gourmandise vote pour la version tout chocolat.
  • Quantités doublées : Pour le glaçage, 150 g de lait de soja nature, 40 g de sucre, 1 belle pincée de bicarbonate et 200 g de chocolat noir pâtissier. Pour les gâteaux, 300 g de farine de blé, 200 g de sucre, environ 40 g de cacao en poudre, 1 cuillerée à café de bicarbonate, 100 g d’huile neutre (ici colza cuisson), 300 g de lait de soja nature et 2 CC jus de citron/1,5 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre. Décoration : 18 pistoles de chocolat pâtissier. On obtient 30 mini muffins et 6 muffins de taille standard.

Une boîte pour mes collègues de boulot, l’autre pour les collègues de Doudou. Ça a été un gros succès !

  • Conservation : Si les cupcakes sont préparés la veille, les placer dans une boîte hermétique et les conserver au frigo.

.

Les photos des étapes de préparation de la recette ne sont pas terribles, parce qu’en plus de les avoir prises en vitesse comme d’habitude, elles n’ont pas été prises à la lumière du soleil. Voyez-vous, en ce matin de vacances, le Pinto est réveillé depuis 6h… alors j’en ai profité pour préparer ces gâteaux avec lui entre 7h15 et 7h45. Quand je vous dis que c’est une recette simple et rapide. 🙂

Maintenant Doudou et levé et il est sorti avec les enfants, donc j’ai pu vous faire des photos plus chouettes.

Bon week-end !

Repas de fin septembre

29 Sep

Bonjour !

La fin du mois de septembre arrive, et comme beaucoup je suis sur les rotules. J’espère que mes idées de repas rapides et mes astuces pour composer des bento avec les restes vous aideront un peu.

Cela ne se voit pas encore ici, mais vue la fatigue j’ai aussi fait plusieurs dîners avec des surgelés du commerce ! Je vous montrerai ça la prochaine fois, en attendant profitez des repas du jour, qui ressemblent encore à quelque chose :).

.

Bento pâtes

Dans l’étage du haut, de la salade, des radis, des amandes mondées et une mini bouteille de vinaigrette. Dans l’étage du bas, un reste de pâtes au chou fleur. Et pour le dessert, une petite boîte d’amandes enrobées de chocolat noir.

.

Bento salade de pommes de terre aux haricots verts

Avec les derniers haricots verts frais de la saison, j’ai préparé une salade de pomme de terre et j’y ai glissé un reste de tofu fumé coupé en allumettes. D’habitude j’y mets aussi des olives noires, mais cette fois-ci je n’y ai pas pensé. Pour compléter le bento, il y a des « fleurs de radis », des tomates cerise garnies de pistaches et un petit reste de salade. Je crois que pour le dessert, j’avais un pot de mousse au chocolat.

.

Aubergines rôties, lardons de tofu et riz

Le samedi midi, on est bien fatigués et on mange un repas simplisdime à préparer : façon tapas, on dispose sur la table les petits restes de la semaine, une tartinade rapidement préparée, des crudités à manger avec les doigts et des chips ou des gressins.

Le dimanche midi par contre, j’aime proposer un repas plus spécial, longuement mijoté ou cuit au four (j’allume peu souvent le four). Ce dimanche-là, c’était des aubergines coupés en deux dans la longueur et incisées de croisillons, cuites au four et nappées à mi cuisson d’une sauce à basé d’huile de sésame grillé, sauce soja et un peu de vinaigre.

J’al servi les aubergines parsemées de graines de sésame, avec du riz et des lardons de tofu (allumettes de tofu nature cuites à la poêle avec quelques cuillerées d’huile et autant de cuillerées de sauce soja).

.

Bento du lundi

Vous reconnaissez les restes du dimanche : le riz à gauche et à droite les restes d’aubergine au sésame (j’ai récupéré la chair avec une cuillère pour la mettre dans le bento) et de lardons de tofu. Pour finir de remplir la boîte, des fleurs de radis et un peu de salade. En dessert, du raisin.

Vous voyez au-dessus de la boîte deux tranches de pain. Je les avais tartinées de margarine puis stockées l’une contre l’autre (face margarine au centre) sur le couvercle du bento. Elles m’ont servi à accompagner les radis.

.

Bento salade

Dans la boîte en verre, une salade composée : laitue coupée en lanières, carottes râpées et haricots rouges. Une petite bouteille de vinaigrette goût sésame (huile de sésame grillé, huile de colza, vinaigre de cidre, sauce soja).

Pour le dessert et le goûter, des amandes enrobées de chocolat noir et du crumble poire noisette (recette ici, en remplaçant la poudre d’amande par de la poudre de noisette grillée). Il est présenté à l’envers car je l’avait fait cuire dans des ramequins qui tiennent la chaleur mais n’ont pas de couvercle. Pour le transférer dans la petite boîte, j’ai tout simplement retourné le ramequin pour que le crumble tombe dans la boîte.

 

.

Bento risotto

En haut, des restes du frigo associés pour composer une mini salade comme celle de la veille : haricots rouges, laitue, carotte râpée. Et une figue fraîche pour le dessert.

En bas, du risotto préparé pour le dîner de la veille et parsemé de graines de courge et noix de cajou. Pour le risotto, j’ai fait revenir de l’oignon émincé et de fines tranches de courgette dans de l’huile d’olive. Puis j’ai ajouté du curcuma, du bouillon de légumes en poudre, du riz demi complet et de l’eau bouillante (et du carbonate de calcium pour notre apport en calcium).

.

Bento fond de frigo

Je suis très fière de ce bento, car on ne voit pas à quel point il s été préparé à l’arrache, en raclant tous les fonds du frigo ! En haut, du taboulé et des quartiers de tomate cerise, puis deux pics avec une demi tomate cerise et un dé de mozza de psyllium, puis une épaisse tranche de pain placée là dans une tentative désespérée de remplir le grand espace qui subsistait au moment de fermer le bento… à droite, des amandes pralinées.

En bas, un reste de steak de haricots rouges coupé en dés, à manger avec un reste de mozza, la toute fin du risotto et les derniers haricots rouges, saupoudrés de graines de tournesol décortiquées.

A propos du steak de haricots rouges, c’est une tentative réussie de changer de notre habituel steak de lentilles et farine de blé. J’ai émincé et fait revenir un oignon et une gousse fenil dans un peu d’huile. Pendant ce temps, j’ai mixé 100 g de flocons d’avoine au robot. J’y ai ajouté l’oignon et l’ail, 300 g de haricots rouges cuits et égouttés, du sel, du ketchup et du carbonate de calcium. Et voilà de quoi préparer 6 à 8 steaks !

Ici, un steak servi avec des tomates cerises et une part de tarte soleil aux courgettes d’après la recette (non végétalienne) de Marie Chioca.

.

Bento raté

En le préparant, je trouvais que ce bento était bien dans l’esprit simple et efficace des bento japonais pour adulte ! Dans une boîte à un seul compartiment, j’ai mis un reste de tajine aux légumes racine, de la salade verte et un moule à muffin en silicone pour contenir une délicieuse pêche coupée en dés.

Le problème, c’est que je ne mange pas le tajine froid… donc j’ai dû tout réchauffer ! Pour la pêche, c’était très bon, mais la salade chaude, hem, c’était étrange…

Comme le tajine avait une sauce liquide, je ne pouvais pas utiliser mon bento à deux étages (non hermétique) : il aurait fallu que j’utilise ma boîte en verre plus petite, et une boîte séparée, par exemple une de mes boîtes rondes en inox, pour la salade et le petit contenant de pêche. Je le saurai pour la prochaine fois !

.

Essais de mozza cuite

Avant de publier ma recette de mozza de psyllium, j’ai fait des tests dans tous les sens. D’ailleurs, je pense qu’il fait que j’en refasse car la texture est parfois trop molle à mon goût ! Et dans vos mains, ça a donné quoi si vous l’avez testée ? En tout cas, même molle, elle est impec à cuire je trouve.

Ici en tartine chaude tomate-mozza (j’aurais fait un sandwich si j’avais eu une machine à panini) :

Et ci-dessous en pizza maison, qui est encore trop cuite ! Le Béluga a adoré croquer la « croûte en biscotte »… Help, qui peut m’aider à améliorer la cuisson des pizza maison ? Faut-il absolument une plaque spéciale ?

.

Petit dessert poire chocolat

Notre maraîcher vend des bocaux de tranches de poire que nous apprécions tous. Et ça donne un petit dessert bien sympathique quand elles sont égouttées, réchauffées et parsemées de pistoles de chocolat qui fondent à leur contact…

.

Bon dimanche !

Repas de début septembre

15 Sep

Bonjour !

Et voilà le grand retour des bento véganes du midi ! Quelle que soit la boîte choisie, l’important est de la remplir complètement, avec des préparations de couleur et de texture variée.

Le bento est parfait pour valoriser les restes du dîner, et je remplis donc quasiment toute ma boîte en y transvasant vite fait les restes pendant qu’on débarrasse la table du dîner. Je termine la boîte en quelques minutes une fois les enfants couchés ou le matin, en piochant quelques crudités pour combler les petits espaces restant ou ajouter une petite décoration.

Je vous photographie mes bento au moment de les déguster, vous pouvez donc vous rendre compte que leur contenu ne bouge pas pendant le transport.

.

Bento quiche & salade composée

Une portion de quiche aux courgettes, en version avec farine de pois chiche. La recette est ici, et j’ai mis à jour avec l’astuce pour préparer des portions pour bento. Comme la quiche n’était pas assez salée, j’ai mis dans la petite boîte boîte bleue du parmesan d’amande à saupoudrer dessus. Les tomates cerise sont un complément frais que j’aime bien associer à la quiche.

J’ai garni le deuxième compartiment du bento avec des restes du frigo, à mélanger pour former une salade composée : laitue, carottes râpées et pois chiche. La petite bouteille est une vinaigrette.

.

Pâtes en sauce tomate et poêlée de courgette

J’avais utilisé mon robot de cuisine et une poêle pour couper rapidement en tranches et cuire les courgettes de la quiche. J’en ai profité pour trancher plus de courgettes, et tant qu’à faire j’ai réutilisé la poêle pour obtenir une poêlée de courgettes aux oignons, ail et pignons.

On l’a dégustée avec des spaghetti en sauce tomate fraiche express. Pour la préparer, mixer 4 tomates avec 1 gousse d’ail, 1/2 cuillerée à café de sel et (au moins) 4 cuillerées à soupe d’huile (olive ici). Verser ce coulis dans une poêle et faire cuire environ 10 minutes en remuant de temps en temps. En général, pendant la cuisson de la sauce, je fais cuire les spaghetti.

.

Bento chaud

J’ai trouvé dans un bazar une nouvelle boîte hermétique en verre, et sa contenance est parfaite pour moi quand je la remplis façon bento, c’est à dire en y mettant un maximum de nourriture.

Ici, je l’ai garnie tout simplement des restes du diner : de la polenta saupoudrée de graines de tournesol décortiquées, des lentilles en sauce tomate, et une poêlée de légumes express obtenue en râpant des oignons, des carottes et des courgettes et en les faisant cuire avec une gousse d’ail hachée, de l’huile d’olive et du sel.

J’ai juste ajouté, dans ce qu’il restait de place, quelques tranches de concombre, pour la vitamine C. Je vous montre ci-dessous comment étaient placées les tranches de concombre pendant le transport. Vous voyez aussi les autres aliments que j’avais emportés dans mon sac : du raisin et des chouchous à partager avec mes collègues, et une gourde de purée de pomme parfumée à la cannelle pour mon goûter.

.

Bento houmous

Ma belle-mère avait préparé des nuggets de pois chiche et du houmous de haricots blanc pour le Pinto, mais on a finalement mangé autre chose et j’ai utilisé ces préparations comme base de mon bento du lendemain. En haut, les nuggets, des tomates cerises, et une petite salade avec des carottes râpées, des olives et une petite bouteille de vinaigrette. Cachés sous les carottes râpées, vous pouvez aussi apercevoir de petits morceaux jaunes et oranges : ce sont les chutes de carotte et d’omelette de la recette de riz aux étoiles (voir plus bas).

Dans le compartiment du bas, le houmous de haricots blancs décoré d’une petite étoile en carotte, de la salade et du pain rond à la semoule.

Et en parlant de houmous et de carottes râpées, voici comment on peut les manger à l’apéritif, avec des taralli (sorte de gressins en forme d’anneau). Miam !

.

Bento gratin d’aubergines

Je fais des expériences de mozzarella végétale, et j’en ai utilisé quelques tranches pour préparer un gratin d’aubergines à la parmesane. Le parmesan était du parmesan d’amande, et la mozzarella un test à base de yaourt de soja, huile d’olive et psyllium.

Dans ce bento, le gratin est associé à du riz et des haricots verts. Quelques tranches de concombre apportent une touche fraiche (je les sors du bento avant de le réchauffer au four micro ondes).

Comme vous le voyez ci-dessous, il restait un peu d’espace dans la boîte, et comme je n’avais pas beaucoup de féculent dans ce repas, je l’ai comblé avec 2 tranches de pain italien.

Vous avez aussi vu mon dessert du jour : une mousse au chocolat et lait de coco de la marque Andros. Les rares fois où je vais dans un hypermarché, j’aime arpenter le rayon frais pour dénicher des desserts végétaux. Ici, il y avait deux mousses au chocolat végétales. Celle de gauche est de la marque Carrefour veggie est elle a une saveur corsée, comme les mousses à l’aquafaba sans bicarbonate. Celle de droite est beaucoup plus douce en goût, très crémeuse, pas très chocolatée. Bref, je préfère ma recette !

.

Riz aux étoiles

Mes enfants ne sont pas fans des mélanges, mais de temps en temps j’ai envie de riz « cantonais ». Pour ce repas, j’ai donc ajouté une touche de fantaisie en coupant en étoiles les carottes et l’omelette de pois chiche.

J’ai mis à cuire les carottes et les petits pois directement dans l’eau du riz, à environ mi-cuisson du riz. Les étoiles d’omelette ont été ajoutées une fois le riz au légumes cuit et égoutté.

.

Repas express du samedi midi

J’ai pensé à vous une fois qu’on avait déjà bien entamé le repas… À gauche, du taboulé, au milieu des tomates cerise, des tranches de champignon et des chips au paprika, à croquer après les avoir trempées dans le houmous visible à droite.

.

Petit déjeuner salé à emporter

Voici mon snack favori : un sandwich composé de deux tranches de pain de mie grillé, deux épaisseurs de tartinade salée et au milieu quelque chose de frais et croquant.

Ici, la tartinade est à base de graines de tournesol, modifiée à ma sauce d’après la super recette de Mélanie Mardelay dont je vous avais déjà parlé ici. Faire bouillir 100 g de graines de tournesol décortiquées pendant 10 minutes dans un grand volume d’eau. Égoutter et rincer les graines (on en obtient environ 160 g). Les mixer avec 1 cuillerée à café de tahin, 1 cuillerée à soupe de jus de citron, 3 pincées de sel, 3 cuillerées à soupe d’huile de colza et 100 g d’eau. Cette tartinade, à la fois crémeuse et légèrement granuleuse, est encore meilleure après quelques heures, quand les saveurs se sont bien mêlées.

.

Petit déjeuner sucré  à emporter

Quand je pars travailler le matin, je n’ai pas toujours eu l’appétit de manger un petit déjeuner. Alors je m’en fais un à emporter, et à manger dans le bus. En général, un sandwich salé comme vous venez de voir. De temps en temps, je préfère du yaourt au fond de la boîte, et du granola au-dessus. Entre les deux, pour éviter que le granola ne ramollisse, j’ajoute de la noix de coco râpée.

.

Bon dimanche !

Ragoût de pommes de terre aux petits pois

26 Mai

Bonjour !

Depuis le temps que je vous montre ce plat, il fallait que je finisse par écrire sa recette !

Le ragoût de pommes de terre et petits pois est un plat qui nous vient de Doudou. C’est un plat amoureusement mijotée comme il aime en faire, et en manger.

Il est assez facile à préparer et, pour nous, c’est vraiment un plat réconfortant.


Quand le Béluga était bébé, c’était un de ses plats préférés.

Ingrédients pour 4 personnes
– 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
– 1 gros oignon (200 g)
– 4 belles pommes de terre (1 kg)
– 4 cuillerées à soupe de coulis de tomate
– 1/2 cuillerée à café de sel fin
– 4 poignées de petits pois décortiqués, frais ou surgelés (400 g)
– 200 g de tofu fumé amande/sésame Taifun OU 4 saucisses de tofu Taifun (fraîches ou congelées)

Préparation
– Eplucher les oignons, les couper en petits morceaux et les faire revenir dans une cocotte ou une sauteuse, avec l’huile d’olive.

– Ajouter les pommes de terre épluchées, coupées en dés d’environ 3 cm de côté et rincées.

– Ajouter le coulis de tomate, du sel et de l’eau pour que les pommes de terre soient presque recouvertes.
– Laisser cuire à couvert environ 20 minutes, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les pommes de terre soient presque cuites.
– Ajouter les petits pois et le tofu fumé aux amandes coupé en allumettes ou les saucisses laissées entières, ajuster le sel si nécessaire.

– Laisser cuire environ 10 minutes. Vérifier la cuisson des pommes de terre et des petits pois avant de couper le feu et servir.

Remarques

Tofu : On peut manger ce plat sans tofu, mais il permet d’inclure des légumineuses et du goût. Je vous ai mis mes deux références préférées à titre indicatif, n’hésitez pas à les remplacer par ce que vous avez en stock.

Préparation à l’avance : Ce plat est aussi délicieux réchauffé, donc on peut sans problème le préparer la veille.

Bon dimanche !

Repas de mi mai

19 Mai

Bonjour !

Aujourd’hui, en plus des repas de ces derniers jours, je vous ai rassemblé les repas que j’ai pris au resto ces derniers mois. Marseille compte plusieurs restos végé que je découvre grâce à l’indispensable site VegOresto, et j’essaye d’en tester de temps en temps – histoire de changer de notre favori, qui reste La baie du dragon (un resto qui a aussi une carte non végé).

.

Repas tartines & radis

En ce moment, on mange très simplement le soir donc il n’y a pas trop de restes pour moi le lendemain midi. Alors j’attrape le bocal de radis dans le frigo (radis équeutés et lavés puis déposés non séchés dans le bocal hermétique), quelques tranches de pain dans le congélateur et une tartinade maison (houmous ci-dessous) ou du commerce (artichonade ci-dessous). Un tour de grille-pain plus tard (pour décongeler le pain), j’ai mon déjeuner !

.

Un amour de soupe

Cette année, le Béluga est en mode « pas de soupe »… sauf celle de ses grands-mères ! Alors j’en mets quand même au menu parce que moi j’adore ça ; et même s’il n’en mange pas, je m’arrange pour qu’il enrichisse sa bibliothèque mentale avec de bons souvenirs liés à la soupe. Ici, je lui ai expliqué comment je préfère la soupe : avec plein de petites pâtes, et une texture tellement épaisse qu’on peut dessiner dedans avec la cuillère !

.

Repas de chez Sumo

Pour l’anniversaire de mon père, ma mère a commandé un repas à partager au restaurant de sushis Sumo. En prévenant quelques jours à l’avance, on a eu des adaptations végétales de gyozas et de makis composés (ici avec avocat, concombre et tomate séchées).

On n’a pas commandé de dessert car on avait un gâteau d’anniversaire, mais pour une prochaine fois je suis tentée par les gyozas sucrés aux pommes façon tatin et les autres propositions originales – à voir lesquelles sont végétales.

.

Repas au Green Bear Coffee

Au Green Bear Coffee situé près de la préfecture, il y a un canapé face à la vitrine, qui doit être parfait par temps pluvieux, et aussi pune terrasse qui est très agréable quand il fait beau. J’y ai goûté le burger, très bien même s’il n’y a hélas pas de frites pour l’accompagner, un gâteau au chocolat simple et délicieux, et une boisson au thé vert pour faire descendre le tout. Les plats et desserts sont tous exposés dans une vitrine réfrigérées (sauf les gâteaux bien sûr), ce qui permet de facilement choisir, même si je trouve cela un peu moins chaleureux.

.

Repas chez Yoji

La carte printemps/été de Yoji est revenue, et avec elle le donburi végane. Le riz est couvert d’un ensemble de garnitures : salade d’algues, kimchi, champignons marinés, mesclun et chair d’aubergine aux graines de sésame. Il est ici servi avec des bâtonnets de tofu soyeux frits dans une pâte qui devient très croquante. C’est très sympa sur le papier mais en pratique, je ne suis pas fan de kimchi, ni de champignons marinés, ni de tofu frit.

En dessert, on a testé les nouveautés de saison fabriquées par la pâtisserie végétale Oh faon et disponibles à la carte chez Yoji : une délicieuse création mousseuse et croquante au chocolat, et une magnifique (et tout aussi bonne) pâtisserie à la vanille, aux noix de pécan colorée à l’hibiscus. Comme on était 4, on a aussi pris un entremet à la mangue, toujours de chez Oh faon, et Doudou a choisi un mochi daifuku de chez Yoji (ici au thé vert, un parfum non végane).

On a pris les desserts à emporter pour continuer la soirée dans un escape game, c’était ma première fois et c’était super ! Pour mémoire, c’était la salle « le gang des siciliens » de l’Escape Hunt de Plan de campagne.

.

Repas chez Soji

Soji est un petit restaurant végane à dominante crudivore qui propose une courte carte avec 2 entrées, 2 plats et 2 desserts. En entrée, on a apprécié les makis, dans lesquels le riz était remplacé par des carottes râpées liées avec une sauce crémeuse au curry. L’autre entrée était un gaspacho.

En plat, j’ai pris un buddha bowl, qui était très bon. Il y avait une aubergine rôtie, une tranche de courge (cuite elle aussi), du houmous et des crudités.

Doudou a pris les « lasagnes », qui n’avaient bien sûr de lasagnes que la présentation en couches empilées les unes sur les autres. De mon point de vue, c’était plus un carpaccio de courgettes avec un trio de sauces crémeuses (sans doute à base de cajou) et du mesclun. Cela lui a bien plu.

En dessert, deux tartes crues : une tarte au chocolat et un cheesecake, que nous avons apprécié.

.

Collation chez Why not us coffee

Why not us coffee est un café végane d’inspiration australienne, avec accueil sympathique, fauteuils dépareillés, petite terrasse dans une courette toute calme, et larges horaires d’ouverture dès le matin (de 8h30 à 18h). On s’y est rendu en milieu de matinée, et j’ai pris un chocolat chaud au lait d’avoine, à fabriquer soi- même en trempant le bâtonnet de chocolat dans le bol de lait chaud. Cela ne fait pas une boisson très chocolatée ni très onctueuse, mais c’est ludique. Mon amie, non végane, a pris un chai latte au lait d’avoine qui lui a bien plu alors qu’elle n’avait jamais goûté de latte végétal. Et on s’est partagées une brioche roulée à la cannelle.

Je suis bien tentée de revenir le midi, à l’occasion, pour tester les propositions salées et profiter à nouveau de l’ambiance tranquille et de l’accueil chaleureux de cet établissement.

.

Pancakes

Un matin, une envie de pancakes, je sors ma recette et zou ! J’ai utilisé la version de la recette qui est dans Nourrir son enfant autrement : 250 g de farine de blé, 1 cuillerée à café de bicarbonate, 50 g de sucre, 20 g d’huile de colza cuisson, 350 g de lait de soja nature et 1 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre.

.

Gâteau au chocolat de fête

Invités à déjeuner chez des amis, j’ai joué la facilité en préparant mon gâteau simplissime au chocolat. Pour faire plus raffiné, j’ai versé 1 briquette de crème de coco (Kara en supermarché), 2 sachets de sucre vanillé et 1 cuillerée à soupe de sucre dans un petit siphon à chantilly, et j’ai emporté un pot de perles de sucre argentées (La Pâtelière, attention les autres marques peuvent contenir des ingrédients non végétaux comme de la gélatine).

Notre amie avait préparé une délicieuse salade de fruits : fraises et bananes fraiches, un peu de sirop de grenadine, de jus de citron, de sucre vanillé et de la menthe ciselée.

J’ai rapporté à la maison le siphon qui contenait encore un peu de chantilly de coco, et on l’a mangée comme ça, simplement versée dans des ramequins. Miam !

.

Fraises & nuage sucré

Quand je n’ai pas de chantilly disponible et qu’on veut changer du sucre pour accompagner les fraises, je bats en neige un peu d’aquafaba, je sucre au goût et je sers immédiatement ce nuage sucré pour y tremper les fraises.

.

Bon dimanche !

Repas de mi février

17 Fév

Bonjour !

Voici nos repas de ces derniers jours. Des assiettes réconfortantes, et comme souvent, rapides à préparer.

 

Assiette en blanc et orange

Riz aux lentilles corail (2/3 riz demi complet, 1/3 lentilles corail sèches mises à cuire 5 minutes avant le riz), courge au lait de coco (oignon et dés de courge poêlés puis finis de cuire avec du lait de coco non allégé). Un plat tout doux !

 

Arancini

Doudou a utilisé un teste de risotto aux champignons pour nous régaler. Il a formé des boules et les a trempées dans de la farine puis dans du lait de soja puis dans de la chapelure, avant de les faire frire. Miam !

 

Purée blonde

Inspirée par une recette du livre Les soupes qui nous font du bien, j’ai fait cuire 1 gros oignon avec 3 panais dans du bouillon de légumes, puis j’ai mixé le tout en ajoutant des pois chiches (cuits et égouttés) et un peu d’huile de colza cuisson. On obtient un velouté très doux.

Pour manger le reste de soupe, je me suis rapprochée de la recette originale en ajoutant de la purée de noisette. C’est très bon aussi !

 

Polenta et fenouil rôtis

Dans une de ses dernières recettes, la Fée Stéphanie propose une belle salade d’hiver à base de fenouil, courte, céréales, noix et grenade. J’ai eu envie de tester sa méthode de cuisson des légumes au four, enrobés de polenta instantanée. Je n’ai fait fait précuire le fenouil. C’était sympa, pas très croustillant mais je n’ai pas être pas laissé assez longtemps au four ? Servi avec des lentilles et de la polenta.

 

Ricotta amande-tournesol

Ce pâte n’a sans doute pas grand chose à voir avec de la ricotta, à part sa texture granuleuse, mais qu’importe. Au robot, j’ai mixé des amandes mondées et des graines de tournesol décortiquées (on peut aussi utiliser de la poudre d’amande toute prête), puis j’ai ajouté de l’eau bouillante (la moitié du poids de graines), une cuillère de jus de citron. En 5 minutes, voici un pâté végétal prêt à déguster, ici tartiné sur des tranches de radis Blue candle.

 

Pâté de soupe

Un fond de soupe, un reste de lentilles corail cuites, de la purée de cacahuètes et voici un pâté végétal express !

 

Repas au Carré

Un dimanche mémorable, Doudou et moi avons déposé les enfants chez leurs grands parents et avons profité de quelques heures de bon temps en amoureux. 2h au mini spa du Sofitel Marseille, un déjeuner les yeux dans l’eau à la brasserie de l’hôtel et une balade dans le jardin du Pharo. A la carte du Carré, il y avait une entrée et un plat végétaliens. On voit ici l’entrée, et un jus d’orange servi avec une paille zéro déchet originale… Devinez-vous ce que c’est ? Indice : j’en ai croqué un petit bout pour vérifier.

 

Repas à La Manufacture

J’ai trouvé ce sympathique restaurant sur VegOresto. Situé entre Les Gobelins et la Place d’Italie à Paris, La Manufacture propose des choix végétaliens et des choix classiques, dans une d’ambiance brasserie. Le service est chaleureux, c’était bien agréable. Ici, la plancha végétale : houmous, samoussa, fenouil mariné, tomates séchées, guacamole.

Crêpes chocolat poire

J’aime tellement l’association chocolat et poire ! Dans la crêpe ci-dessus, des poires au sirop et du chocolat fondu avec un peu de lait de soja.

Et pour dans le train, un emballage à sandwich réutilisable avec une crêpe garnie avec la tartinade végétale chocolat noisette de l’Espérantine, et une crêpe poire-amande garnie avec des tranches de pomme cuites au four par ma Maman (miammm !) et une fine couche de purée d’amande blanche.

 

Tarte aux pommes de Maman

Dans ma famille, la tarte aux pommes c’est une institution ! Je vous ai donné notre recette ici. Un seul regret : on aime tellement la compote que je crois qu’on en met un peu trop, ce qui fait que la pâte à tarte est souvent molle dessous. Ici, pommes découpées au pèle pomme et déco en chutes de pâte à tarte. Merci Maman !

Bon dimanche !

Repas de fin novembre

25 Nov

Bonjour !

Je suis ravie de pouvoir vous montrer l’aperçu du projet qui me remue les neurones depuis un an : Nourrir son enfant autrement, un gros livre qui compile tout ce que j’ai appris sur l’équilibre nutritionnel d’une alimentation végétale et les moyens d’aider son enfant à construire une relation saine avec la nourriture, additionné des témoignages de Mélanie Mardelay, Omry et Aurélie du blog De chair et de lait. La parution en librairie est pour janvier, j’ai hâte de vous le présenter complètement ! En attendant vous pouvez voir quelques pages ici.

.

Risotto et mâche

En bas, un reste de risotto aux cèpes séchés que j’ai fait réchauffer au four micro ondes, en haut de la mâche avec des graines de tournesol et une pincée de sel, à manger avec le risotto.

.

Megadara


Avec le retour du froid, on ressort les plats un peu épicés et réconfortants. Contre toute attente, le Béluga en a mangé sans sourciller, à part les oignons grillés. La recette du megadara est ici.

.

Tajine et kesra

La recette du tajine de légumes est ici. Pour la kesra, je mélange 500 g de semoule de blé (dur) fine, 1 cuillerée à café de sel , éventuellement 1 cuillerée à café de carbonate de calcium et 100 ml d’huile neutre (colza cuisson) puis j’ajoute environ 200 ml d’eau. Je pétris puis sépare en 2 boules de pâte. Une à la fois, je les étale sur 1 cm d’épaisseur juste avant de les faire cuire dans une poêle antiadhésive, en retournant la galette quand elle est un peu dorée dessous (indice : le dessus est alors devenu mat). En fait, je les étale directement dans la poêle en appuyant avec mes doigts… (Coucou Résé, tu as vu, j’ai mis le temps mais tu as ma recette !)

.

Soupe et granola salé

En automne-hiver, je me régale de soupes, j’adore ! Ici, soupe parsemé d’un granola salé réalisé par Au vert avec Lili à base d’avoine, sarrasin et graines de courge. Merci Lili !

.

Steak de lentilles et pomme de terre sautées

Voici mes steaks hachés à base de lentilles, parfaitement réalisés par ma belle-mère. Ici réchauffés avec un reste de pommes de terre sautées. Admirez la belle forme ronde de ses steaks !

Du coup j’ai utilisé mon emporte pièce rond pour obtenir moi aussi de beaux steaks ronds, même quand (pour une raison que j’ignore !) ma pâte à steaks est trop molle, comme ci-dessous :

.

Hot dog express

Un soir seule avec les enfants, fatigue et flemme de cuisiner. Je sors un reste de baguette, je décongèle des saucisses de tofu (Mini Viennoises, que j’achète au rayon frais du magasin bio et conserve au congélateur, car je n’ai pas souvent la possibilité d’aller au magasin bio). Du ketchup et du beurre de cacahuète forment les assaisonnements de nos hot dogs tout simples, et on les accompagne de bâtonnets de carottes, ici des carottes multicolores. Et voilà, le repas est fini !

.

Crème minute à la poire

Une poire épépinée et épluchée, une belle cuillère de purée d’amande blanche, et zou au mixeur pendant 30 secondes pour obtenir une crème veloutée à déguster immédiatement. Miam !

.

Crème simplissime au chocolat

Pour cette crème, c’est tout le contraire : on la prépare la veille. Il suffit de faire fondre du chocolat avec le double de son poids en lait végétal, et sucrer au goût. Par exemple, pour 2 portions : 100 g de chocolat pâtissier, 200 g de lait de soja nature, 2 cuillerées à soupe de sucre. Une fois que tout est bien homogène, on verse dans deux ramequins et on laisse au frais pendant plusieurs heures.

.

Graines de courge caramélisées

J’ai rapporté d’Italie de petites barres aux graines de courge, et ça m’a donné envie d’en faire à mon tour. Au final, c’est comme une nougatine avec des graines de courge à la place des amandes effilées, et ça va très bien avec de la pomme en dessert. On peut aussi l’enrober de chocolat. Ça vous intéresserait, la recette ?

.

Bon dimanche !