Archive | 00:01

Nécessaire à couture fabriqué en France – assemblage maison

15 Jan

Bonjour !

Dans cet article, je vous ai parlé des deux marques françaises proposant des nécessaires à couture fabriqués en France : Bohin et Maison Sajou. Je viens maintenant vous proposer de composer l’équivalent des boîtes à couture garnies de ces marques, avec uniquement des outils fabriqués en France.

Si vous achetez la totalité de ces outils sans payer de frais de port, par exemple parce que vous les trouvez dans une boutique physique, le prix total est de 61€.

L’avantage d’acheter les produits séparément, c’est qu’on a la possibilité de répartir les achats dans le temps. Personnellement, je n’ai acheté que quelques uns des objets de cette liste. Pour les autres, j’attends que mon équivalent actuel soit cassé et non réparable pour le remplacer.

.

Ciseaux à broder

Nogent et Locau sont deux marques qui fabriquent en France des ciseaux à broder. Elles en proposent divers modèles, à partir de 22 €. La longueur d’une paire de ciseaux à broder est d’environ 9 cm. Le métal est de l’acier inox chromé.

A propos de ciseaux à broder, il faut que j’essaye d’affûter la paire que j’ai. Apparemment on peut affûter des ciseaux en coupant du papier de verre ou du papier aluminium.

.

Dé à coudre en métal

Le dé à coudre en métal Bohin coûte 3,5 €. Ce dé existe en taille XS (sa base fait 14,5 mm de diamètre à l’intérieur), S (sa base fait 15,3 mm), M (sa base fait 16,1 mm) ou L (sa base fait 17 mm). Le métal est du laiton nickelé.

.

Mètre ruban

Le mètre ruban Lavigne, vendu dans sa petite boîte de rangement, coûte 3,5 €. Il est en fibre de verre (mélange de plastique et de verre), mesure 150 cm de long et a une précision de 1 mm.

metre-bohin-pieuvre

Ceci dit, personnellement je préfère un mètre ruban à enrouleur, c’est plus pratique quand on n’aime pas pendre le temps d’enrouler le mètre ruban pour le ranger ! On en trouve fabriqués en Allemagne sous les marques Bohin, Prym ou Hoechst. Ils ont en général une longueur de 150 cm, une précision de 1 mm et coûtent environ 10 €.

.

Des aiguilles à coudre

Un assortiment de 20 aiguilles à coudre longues n°3 à n°9 Bohin coûte 3 €. On en trouve aussi rangées dans un carnet. Le métal est de l’acier nickelé.

Les aiguilles à coudre sont généralement adaptées aux tissus légers ou moyens.  Il existe des aiguilles pour tissus serrés et épais et des aiguilles à repriser ou à broder dont le chas plus grand permet d’utiliser un fil épais. On peut d’ailleurs acheter un assortiment qui comporte des aiguilles à coudre et des aiguilles à broder ou repriser.

.

Des épingles à tête

Un lot d’épingles à tête en verre Bohin coûte 4 € les 80 épingles dans sa petite boîte de rangement.

Je trouve pratique d’avoir une boîte transparente, mais si vous voulez limiter le plastique il y a pour 10 € un lot de 60 épingles dans une mini boîte en métal Maison Sajou.

Il existe aussi des épingles à tête en métal, mais je les trouve moins pratiques à manipuler car la tête est plus petite. Et il existe aussi des épingles à tête en plastique mais elles fondent à la chaleur d’un fer à repasser (et elles ne sont pas forcément fabriquées en France). Je crois que le métal est dans tous les cas de l’acier nickelé.

.

Des épingles de sureté

Un lot d’épingles de sureté à boule Bohin de taille 2 à 4 (36 mm à 52 mm de long) coûte 6,5 €. Le modèle à boule est réputé ne pas déchirer le tissu.

.

Un enfile-aguille

enfileaiguille-maisonsajou

1 enfile-aiguille Maison Sajou coûte 2,5 €. Ce modèle existe avec des cartes de différentes couleurs. Ce n’est pas un achat indispensable : il existe différentes techniques pour enfiler une aiguille sans enfile-aiguille.

Au passage, il est possible que l’enfile-aiguille Maison Sajou ne soit pas complètement fabriqué en France. En effet, ce produit coûte 2,5 € et il est composé d’un enfile-aiguille et d’une carte illustrée. Or le même type d’enfile-aiguille coûte habituellement environ 0,5 € et je n’en ai jamais vu fabriqué en France. Il se pourrait que ce soit la carte imprimée qui donne le caractère « made in France » de ce produit. Je n’ai pas encore eu la réponse de Maison Sajou sur cette question.

.

Un découseur

Un découseur Découvit petit modèle (il fait 10 cm avec le capuchon assemblé à l’arrière) ou grand modèle (plutôt adapté aux grandes mains) coûte 9,5 €. Ce n’est pas un achat indispensable : on peut découdre avec un ciseau à broder.

.

Du fil à coudre

La question de l’assortiment de fils à coudre fera l’objet d’un article séparé. Je dois encore continuer les recherches à ce sujet car il en existe de différentes sortes : en polyester français, en coton français non bio ou en coton bio non français… et il n’est pas évident de savoir ce qui est le plus éthique ET écologique.

En tout cas, il me semble que des bobines ou cocons de 20 m suffisent dans un premier temps. Or la plupart du temps le fil se vend à l’unité en bobine d’au moins 100 m. Si on a déjà des bobines de gros métrage et qu’on veut constituer un petit nécessaire de couture, on peut donc prélever une partie du fil de la grosse bobine et l’enrouler autour d’une carte à fil ou autre solution créative pour ranger les fils.

.

Des ciseaux pour couper du tissu

Si vous avez des projets en tissus (pas comme moi qui me contente de repriser ou faire des ourlets), il vous faut aussi des ciseaux pour couper du tissu. On les appelle ciseaux de couture, ciseaux de couturière, ciseaux de lingère ou ciseaux de tailleur et ils font environ 17 cm de long. On en trouve fabriqués en France sous la marque Nogent ou sous la marque Locau.

Une paire de ciseaux cranteurs peut aussi être intéressante car elle évite que le tissu ne s’effiloche. De même, on en trouve par Nogent et par Locau. La différence est alors la matière du manche : inox ou plastique. Les ciseaux cranteurs 100 % inox sont plus chers et plus lourds.

.

Une boîte pour ranger le tout

Si j’avais hérité d’une travailleuse en bois, c’est la boîte que j’aurais utilisée. Mais en fait, le plus pratique me semble d’utiliser une boîte comprenant des compartiments indépendants en plastique transparent. Voici un comparatif des boîtes de couture modernes vendues vides.

J’ai choisi la boîte à poignée Rayher (en vidéo ici), parce qu’elle est assez grande (15,5 cm de long, 13 cm de large, 15,5 cm de haut) tout en étant compacte, toute transparente, avec une poignée pliable, des compartiments modulables et un étage non compartimenté où je peux ranger ciseaux cranteurs, écussons et petits morceaux de tissu.

boite-rayher

Cette boîte a évidemment aussi des inconvénients. D’abord, je suppose qu’elle est fabriquée en Chine. De plus, elle n’est pas hermétique sur ses longs côtés (les côtés où il n’y a pas les fermetures à clips), donc si on la secoue ou la retourne, de petits objets peuvent s’en échapper. Enfin, les compartiments modulables peuvent sortir tout seuls de leur emplacement, ce qui fait qu’ils ne sont pas adaptés pour séparer des petits objets de manière fiable. Cette valisette convient donc pour la couture, mais ne conviendrait pas, par exemple, pour ranger des perles de rocaille.

.

Pour utiliser mes fournitures de couture pour autre chose que du reprisage, j’ai acheté une box de kits à couture 100% française Ju & Jo : celle avec tout pour coudre un petit sac (maintenant il faut que je trouve le temps de m’y mettre). Et vous, cousez-vous et que cousez-vous ?

Bon week-end !