Archive | mai, 2021

Repas de fin mai

23 Mai

Bonjour !

Comme vous l’avez compris si vous avez lu l’article d’hier, je suis en pleins préparatifs de l’anniversaire du Béluga. C’est aussi la fin de l’année scolaire, avec l’emploi du temps qui se chamboule entre les surveillances et jurys d’examens, le dilemme de la non fin des programmes cette année et la préparation de l’année prochaine que l’on espère moins chamboulée. Je passe également pas mal de temps pour ma grand-mère. Je suis donc bien fatiguée, mais c’est de la fatigue liée à des choses positives.

.

Gratin de pommes de terre et salade de lentilles

Salade de lentilles avec de la salade verte et de la vinaigrette à la moutarde. Gratin de pommes de terre sur une base de poireaux à la béchamel, d’après une idée d’Omry, accompagné de tofu fumé.

.

Polenta, petits pois et tofu à l’ail des ours

Un bento express, avec du tofu à l’ail des ours (je ne suis pas fan) décongelé, de la polenta instantanée et des petits pois décongelés. En dessert, de la compote de pomme à la cannelle et des tranches de pomme.

.

Bento restes et tarte aux pommes

Un reste de galette de sarrasin garnie d’un reste de fromage de pomme de terre et accompagnée d’un reste de saucisses de tofu. Pour accompagner, de la salade et des bâtonnets de carotte. En dessert copieux (car le plat est peu calorique), une tarte aux pommes offerte par un voisin (merci Marc !), une crème dessert de soja au chocolat et une petite pomme.

.

Polenta, lentilles sauce tomate et salade de fenouil à l’orange

Un repas pour ma grand-mère : un reste de polenta découpée en boules avec une cuillère à melon, des lentilles en sauce tomate et une salade de fenouil à l’orange. Ci-dessous un petit dessert spécial préparé lors du fraisier de Mélanie Mardelay : des fraises avec de la crème mousseline.

.

Velouté de fenouil à l’amande

Du fenouil cuit à l’eau avec du bouillon et mixé avec de la purée d’amande blanche. Le goût est délicieux mais mon mixeur plongeant a laissé des fibres. J’ai essayé de filtrer la soupe, mais on obtient alors une soupe très liquide, ce qui n’est pas à mon goût. Du coup je ne pense malheureusement pas refaire cette soupe. Par contre je compte bien conserver l’association fenouil-amande, peut-être avec du fenouil braisé servi nappé d’une sauce à la purée d’amande ?

.

Galette de sarrasin aux fèves et fromage de pomme de terre

Voici le dîner qui a donné les restes que vous avez vus plus haut : une galette de sarrasin du commerce, des fèves fraîches cuites avec un peu d’oignon, et du fromage de pomme de terre.

.

Poêlée de courgette au tofu fumé aux graines

Une poêlée de courgettes avec du bouillon en poudre Rapunzel et du tofu fumé aux graines, et du fromage végétal Joséphine (vendu à la coupe dans notre biocoop !) avec de la foccacia (décongelée au grille-pain).

.

Velouté de courgette et nuggets de pois chiche

On est partis 2 nuits pour l’Ascension, dans un gîte pas loin de chez nous mais juste assez éloigné pour changer d’air et découvrir de nouvelles géocaches. Pour ce dîner, des cacahuètes salées, des bâtonnets de carotte, de la soupe de courgettes (j’emporte toujours mon mixeur plongeant !) et des nuggets de pois chiche (également mixés avec le mixeur plongeant).

.

Pizza végétarienne sans fromage

Au restaurant l’Assiette mauve, on a commandé une pizza PACA sans fromages, et c’était très bon. Le Béluga a pris une pizza Margherita (cela fait partie des exceptions qu’on lui accorde de temps en temps) et le Pinto a mangé le reste des nuggets de pois chiche.

.

Bento rapido

Des bâtonnets de carottes et des chips à tremper dans du dip de tournesol, et du tofu fumé (notamment pour le Béluga qui ne mange pas de dip de tournesol).

Tant qu’à parler de vacances, je vous présente le cadeau que Doudou et moi avons offert à notre foyer pour Noël : 4 valisettes réalisées sur mesure pour rentrer dans notre grande valise. On a donné les dimensions, choisi les tissus et Madame Butterfly (anciennement Kaox) a œuvré avec ses doigts de fée ! Je vous avais déjà montré son travail ici avec un snood que j’adore. Ici, les valisettes nous permettent d’avoir un sac chacun, tout en transportant nos affaires dans une seule valise, c’est très pratique ! Et vraiment joli, comme toutes les créations de Madame Butterfly. Elle crée aussi des sacs et pochettes personnalisés, ça peut être une bonne idée pour les cadeaux de fin d’année scolaire.

.

Repas printanier du Lauracée

Ma grand-mère nous a offert un repas à emporter au Lauracée, merci Manou ! En plat, des pommes de terre grenaille, petits pois, tomate cerises épluchées et cuites, petites herbes. (e ne me souviens plus de ce qu’on avait en entrée, j’ai oublié de la photographier.)

En dessert, salade de fraises avec des pétales de fleurs.

.

Pour finir cet article, je vous invite à visionner une petite vidéo créée par une de mes classes (mais ce n’est pas moi qui ai encadré ce projet !). Si le cœur vous en dit, mettrez un pouce et/ou un commentaire, cela fera plaisir à « mes petits ». ^^

Et si votre curiosité est piquée sur la STL Biotechnologie, une des voies du lycée technologique qui est assez peu connue, voici une page interactive sur la STL biotech. J’ai le (très grand) plaisir d’y enseigner et c’est une excellente idée pour les jeunes qui aiment les sciences et les manipulations ! Ils s’y sentent généralement bien et ont quasiment les mêmes possibilités de poursuite d’étude que les bac généraux scientifiques.

Bon dimanche !

Invitations Ninjago

22 Mai

Bonjour !

Je trouve très chouettes les invitations Ninjago d’An organised mess. L’enveloppe comporte une fenêtre découpée pour laisser voir les yeux du ninjago, qui sont apportés par le carton d’invitation.

Je vous propose ici ma version, adaptée pour être réalisée sans imprimante, ni scotch, ni colle, avec un tutoriel un pas-à-pas très détaillé.

.

Fournitures pour 4 invitations

  • 2 feuilles format A4 en papier jaune
  • 4 feuilles format A4 de la couleur du ninja choisi
  • 1 cutter et son tapis de découpe (j’utilise un vieux carton de boîte de biscottes)
  • 1 règle en métal (ou autre matériau qui résiste au cutter)
  • 1 crayon à papier et sa gomme
  • 1 feutre noir à pointe moyenne
  • 1 stylo pour écrire le texte de l’invitation

.

Début de préparation de l’invitation
– Découper les invitations (papier jaune) : couper chaque feuille en 2, puis la plier en 2. Chaque invitation est donc comme un mini livre de 4 pages.


– Écrire le texte de l’invitation sur la page 3 sur 4 de l’invitation.

.

Préparation de la base de l’enveloppe
– Placer chaque invitation sur un papier de la couleur au choix, qui servira d’enveloppe. Le carton doit être au milieu, un peu décalé d’un côté.


– Plier un pan du papier d’enveloppe pour couvrir complètement l’invitation (sans trop dépasser de l’invitation).


– Plier l’autre pan par-dessus.


– Déplier le tout.


– Plier le dessus et le dessous, pour que le carton d’invitation soit comme encadré.


– Plier en pointe le dernier pan.


– Replier le grand pan puis la pointe. La base de l’enveloppe est prête !

.

Découpes dans l’enveloppe
– Avec un crayon, dessiner légèrement deux points autour de la pointe, vers le milieu de l’enveloppe.


– Avec la règle, relier légèrement ces deux points.

– Utiliser un cutter pour découper ce segment – et un tapis de découpe, ici une ancienne boîte de biscottes en carton. C’est la fente dans laquelle on glissera la pointe de l’enveloppe.


– L’enveloppe pourrait être utilisée telle quelle, mais on va y ajouter la fenêtre spécial ninjago.
– Retourner l’enveloppe et marquer son milieu avec un léger point de crayon. Si vous ne vous sentez pas de le faire à l’œil, vous pouvez tracer légèrement les deux diagonales de ce rectangle : leur intersection est le milieu du rectangle.


– Juste au-dessus de ce point, dessiner légèrement au crayon la fenêtre où apparaitront les yeux du ninja.


– Déplier l’enveloppe et retirer l’invitation. Poser l’enveloppe sur le tapis de découpe et utiliser un cutter pour découper la fenêtre. C’est une étape que je fais impérativement moi-même, malgré les demandes du Béluga.


– Conserver soigneusement le morceau de papier retiré de la fenêtre : on peut s’en servir comme patron pour dessiner la fenêtre des autres enveloppes.

.

Finalisation
– Remettre l’invitation dans l’enveloppe, en plaçant la page 1 de l’invitation contre la fenêtre de l’enveloppe.
– Refermer l’enveloppe : on voit désormais le jaune de l’invitation dans la fenêtre de l’enveloppe.

– Dessiner légèrement au crayon le contour de la fenêtre sur l’invitation.

– Sortir à nouveau l’invitation de l’enveloppe et dessiner les yeux du ninja au crayon dans cet emplacement. (Ne vous préoccupez pas des deux diagonales sur les photos ci-dessous : elles ne sont utiles que pour l’enveloppe.)

– Repasser au feutre noir.

– Avec une gomme, effacer tous les traits de crayon : diagonales éventuelles, ligne de fermeture de l’enveloppe, contour de la fenêtre sur l’enveloppe et sur l’invitation, dessin des yeux.


– Remettre finalement l’invitation dans l’enveloppe, toujours page 1 contre la fenêtre, replier l’enveloppe et glisser la pointe dans la fente. C’est fini !

.

Remarques

  • Pour des invitations cartonnées, remplacer les 2 feuilles en papier jaune par 1 feuille format A4 en papier cartonné jaune et la couper en 4. Sur une face, écrire le mot d’invitation, sur l’autre face dessiner les yeux.
  • Si vous ne vous sentez capable pas de dessiner les yeux, vous pouvez imprimer des yeux sur du papier jaune et les coller sur la page 1 de l’invitation. Ici, le Béluga (9 ans) était ravi de dessiner les yeux. Et si cela peut vous aider, le Pinto a remarqué que les yeux de ninjago ressemblent à des escargots à l’envers.
  • Version à flap : Le Béluga veut toujours préparer aussi une invitation pour lui-même, et il a eu l’idée de ne pas découper la fenêtre en entier, ce qui permet de l’ouvrir ou la fermer pour faire apparaître ou masquer complètement l’invitation.

Bon week-end !

Le fraisier de Mélanie Mardelay

16 Mai

Bonjour !

J’ai enfin tenté la recette du fraisier de Mélanie Mardelay, et oh la la quel délice ! La recette est facile à suivre grâce à la vidéo détaillée, et Mélanie a aussi pensé à une variante sans gluten. Si vous ne l’avez encore jamais tentée, j’espère vous faire franchir le pas car c’est vraiment une recette faisable à la maison qui donne un résultat digne d’une pâtisserie !

.

Je vous propose dans cet article un pas à pas en photos, avec les quelques petites adaptations que j’ai faites pour correspondre à mon équipement de cuisine.

.

Ingrédients pour 8/12 personnes
– 80 g de fécule de maïs
– 150 g + 60 g de sucre
– 500 ml + 200 ml de lait de soja nature (Mélanie propose des variantes)
– 1 + 1/2 cuillerée à café d’extrait de vanille ajouté en fin de cuisson
– 100 g de farine de blé (Mélanie propose une super version sans gluten)
– 50 g de poudre d’amande
– 1/2 sachet de poudre à lever (Mélanie propose des variantes)
– 1 pincée de sel
– 30 g d’huile de colza cuisson
– 180 g de margarine végétale
– 400 g de fraises
– Un peu de pralin (Mélanie propose des variantes)

Matériel spécial (Mélanie en propose un autre)
– 1 moule à charnière de 22 cm de diamètre OU 1 cercle de 22 cm de diamètre et 1 tapis de cuisson
– 1 fouet électrique
1 poche à douille avec 1 douille en étoile

.

Préparation de la crème pâtissière (la veille au soir)
– Mélanger la fécule avec 150 g de sucre puis ajouter progressivement 500 ml de lait de soja.
– Cuire en remuant sans cesse, de préférence avec un fouet.
– Quand la crème est devenu très épaisse, au bout d’environ 10 minutes, elle est cuite. On peut la goûter pour le vérifier.


– Ajouter 1 cuillerée à café d’extrait de vanille puis verser la crème dans une boîte hermétique.


– Placer la boîte dans un bac d’eau (j’utilise comme bac l’évier de cuisine). Cela va permettre de la faire refroidir assez vite, sans frigo. Conserver le fouet, on le réutilisera tout à l’heure.

.

Préparation de la génoise (la veille au soir)
– Pendant que la crème pâtissière refroidit, préparer la génoise.
– Allumer le four à 185 °C et sortir un moule de 22 cm de diamètre : j’utilise un cercle à entremet réglable et un tapis de cuisson. Huiler légèrement l’intérieur du moule pour faciliter le démoulage.
– Dans un saladier, mélanger les 100 g de farine, 60 g de sucre, les 50 g de poudre d’amande, le demi sachet de poudre à lever et la pincée de sel.
– Ajouter les 2 cuillerées à soupe d’huile, 1/2 cuillerée à café d’extrait de vanille et 200 ml de lait de soja.
– Mélanger brièvement puis verser dans le moule et enfourner 12 minutes.


– Sortir du four, laisser reposer 10 minutes puis démouler et stocker la génoise dans un torchon, sur une grille.


– Sortir la crème pâtissière du bac d’eau et mettre à la place le moule. Cela va permettre de ramollir les restes de gâteaux collés dessus et donc de le nettoyer très facilement.

.

Préparation de la crème mousseline (la veille au soir)
– Dans un saladier, ou le bac du robot pâtissier si on en utilise un, placer la margarine et la fouetter au fouet électrique pour qu’elle s’attendrisse.


– Fouetter un peu la crème pâtissière (qui est désormais à température ambiante) avec le fouet à main que l’on avait utilisé pour la préparer.


– Sans cesser de fouetter la margarine, y ajouter la crème pâtissière cuillerée par cuillerée. Mélanie insiste : c’est très important d’attendre que la cuillerée précédente soit incorporée avant d’ajouter la suivante.

– Quand toute la crème pâtissière a été incorporée, la crème mousseline est prête. La stocker au frigo. Je n’ai pas de jolie photo à vous montrer à ce stade car il faisait nuit noire (j’ai préparé la crème mousseline et la génoise quand les enfants dormaient) mais c’était très beau et bon…

Montage du gâteau (le lendemain)
– Le lendemain, utiliser un couteau à pain pour couper la génoise en deux dans l’épaisseur.


– Laver et sécher le cercle à entremet ou le moule à charnière.
– Si on utilise un cercle à entremet, le placer sur le plat de service.
– Mettre le bas de la génoise au fond du moule.
– Trier les fraises par taille, couper les moyennes en deux dans la longueur et le placer sur la génoise, contre la paroi du moule, pour en faire tout le tour.


– Couvrir les fraises et la génoise de crème mousseline, en tenant les fraises en place pour ne pas qu’elles bougent pendant qu’on les couvre de crème.


– Ajouter quasiment toutes les fraises restantes sur la crème, sans les faire toucher la paroi du moule. Garder quelques fraises pour la décoration.


– Couvrir les fraises de crème mousseline.


– Placer l’autre moitié de la génoise.


– Couvrir d’une fine couche de crème mousseline et lisser le dessus.


– Mettre le reste de crème mousseline dans une poche à douille munie d’une douille étoilée. Pour remplir la poche, je la place ouverte dans un bocal.
– Faire des spirales de crème tout autour du gâteau, et des petites spirales sur le milieu.


– Ajouter des fraises coupées en éventail (ou les coupe en tranches fines sans les couper complètement, puis on ouvre l’éventail) et saupoudrer de pralin.
– Conserver au frigo. Ici, j’ai directement emmené le gâteau, dans une glacière avec des pains de glace pour maintenir la crème et les fraises au frais.

Et pour protéger le dessus du gâteau, j’ai utilisé un saladier retourné.

Et cela a fonctionné, la preuve !

Et le voici après démoulage.

.

Bien entendu, ce gâteau est absolument délicieux mais mes lascars d’enfants ont refusé de le goûter, alors que les deux aiment les fraises et la crème et que le Béluga adore les fraisiers… Ce n’est pas grave, ça en a fait plus pour les autres ! Et ce que j’ai vraiment adoré, c’est qu’avec cette base je vais pourvoir mimer les entremets aux fruits que ma belle famille avait l’habitude de commander à la pâtisserie du coin pour les anniversaires ! Je me réjouis d’avance de les cuisiner pour elleux ! Voici à quoi ressemblaient ces gâteaux :

Je vous partagerai bien sûr la recette quand j’en ferai, mais je peux déjà vous dire ce que je pense faire. Au lieu de placer des fraises contre la paroi, je mettrai tous les fruits au milieu. Comme ça le tour du gâteau sera couvert de crème et j’y plaquerai des amandes effilées torréfiées. Et sur le dessus du gâteau, une fois la décoration pochée tout autour bien froide, je verserai un coulis gélifié et déposerai quelques fruits (comme sur mon fraisier habituel).

.

Voilà, vous savez tout ! Et surtout, merci Mélanie pour cette super recette, parfaitement proportionnée, avec la génoise moelleuse qui se coupe super bien et la recette de crème mousseline parfaite !

Bon dimanche !

Socquettes durables

15 Mai

Bonjour !

On continue la série des chaussettes ! Vous savez tout sur les chaussettes du Béluga et du Pinto ; passons à Doudou. Quand Doudou est en costume, il porte des chaussettes mi-hautes, notamment :

  • les chaussettes noires Peau éthique : composées de 98% de coton bio et 2% d’élasthanne, elles coûtent 6 euros la paire et sont fabriquées en Inde (commerce équitable) ;
  • les chaussettes noires Organic basics : composées de 80% de coton bio, 7% de polyamide (nylon) et 3% d’élasthanne, elles coûtent 15 euros la paire et sont fabriquées en Europe.

Quand Doudou est habillé de manière décontractée, il porte des socquettes de 4 marques différentes. Je les ai achetées au fil du temps, lors de diverses commandes. Les voici classées par ordre de prix croissant.

.

Socquettes Albero

  • Lien sur la boutique Comptoir Bio Sud : Soquettes en coton Albero
  • Prix : 4,90 euros la paire
  • Matière : 98% de coton biologique et 2% d’élasthanne
  • Texture : coton d’épaisseur moyenne, pas bouclette
  • Fabriquées en Turquie
  • Elles existent en différentes couleurs (naturel/beige tirant très légèrement vers le rosé, gris, noir, rose clair). Les chaussettes sont entièrement unies.

J’achète régulièrement des vêtements et sous-vêtements adulte et enfant sur Comptoir Bio Sud. La livraison est très rapide. Il ne faut pas hésiter à téléphoner pour avoir des conseils sur la coupe ou la taille d’un produit avant de commander. Les retours sont payants.

.

Socquettes Peau éthique

  • Lien sur la boutique de la marque : Socquettes en coton Peau éthique
  • Prix : 6 euros la paire
  • Matière : 98% coton biologique et 2% d’élasthanne
  • Texture : coton bouclette pour toute la chaussette
  • Fabriquées en Inde (commerce équitable)
  • Elles existent en blanc, noir, gris, violet. Dans tous les cas il y a le nom de la marque sous la plante des pieds.

Quand on avait commandé ces socquettes, on avait aussi acheté les chaussettes mi-hautes (citées au début de l’article (on les a aussi en écru et elles sont très confortables) et de la lingerie.

.

Socquettes Komodo

  • Lien sur la boutique Modetic : Socquettes en coton Komodo
  • Prix : 6,25 euros la paire
  • Matière : 90% de coton biologique GOTS, 8% de polyamide (nylon) et 2% d’élasthanne
  • Texture : coton épais, pas bouclette
  • Fabriquées en Turquie
  • Elles existent en différentes couleurs. Dans tous les cas il y a un trait de couleur contrastée au niveau des orteils et le nom de la marque sous la plante des pieds.

J’achète régulièrement des vêtements et sous-vêtements adulte et enfant sur Modetic. Il ne faut pas hésiter à téléphoner pour avoir des conseils sur la coupe ou la taille d’un produit avant de commander. Les retours sont payants.

.

Socquettes Garçon français

  • Lien sur la boutique de la marque : Soquettes en coton Garçon français
  • Prix : 10 euros la paire
  • Matière : 85% de coton, 14% de polyamide et 1% d’élasthanne
  • Texture : coton bouclette sous le pied, coton épais mais non bouclette ailleurs
  • Fabriquées en France
  • Elles existent en blanc, noir ou bleu marine. Dans tous les cas il y a un petit drapeau français au niveau du tendon d’Achille et le nom de la marque sous la plante des pieds.

On avait commandé ces socquettes à l’occasion de l’achat de boxers.

.

Bon week-end !

Repas de début mai

9 Mai

Bonjour !

.

Spaghetti à la bolognaise express

Pendant que les pâtes cuisent (des spaghetti, que je casse en deux avant de les mettre dans la casserole), dans une petite casserole je décongèle une dose de sauce tomate et j’y ajoute des lentilles cuites au naturel. Puis, à la main, je mélange les ingrédients du parmesan végétal (poudre d’amande, levure en paillettes, sel). Quelques feuilles de salade pour la fraîcheur, emballez c’est pesé !

.

Semoule aux légumineuses

Un reste de lentilles cuites au naturel, un reste de semoule aux pois chiche et aux fèves. Pour caler tout ça dans la grande boîte, des feuilles de salade. Et pour finir, un morceau de foccacia pour la gourmandise, et des tranches de pomme à tremper dans du sucre à la cannelle.

.

Riz aux lentilles corail et poêlée de légumes

Une des premières courgettes, de la patate douce, du tofu nature, le tout sauté avec de l’huile d’olive, un peu de sauce soja et des graines de tournesol décortiquées.

.

Pâtes en sauce tomate et parmesan végétal

Toujours la sauce tomate de Doudou, avec des tranches de courgette frite et du parmesan végétal.

.

Salade de pois chiche aux olives

100 g de pois chiche cuits au naturel (poids égoutté), 1 carotte râpée, des olives  noires et une vinaigrette d’huile d’olive et vinaingre balsamique.

.

Ragoût de petits pois

La recette est ici, et c’est un plat réconfortant.

.

Repas du samedi midi

Une soupe express courgette-petits pois cuits avec un bouillon cube et de la poudre d’amande (et du carbonate de calcium), quelques fèves fraîches du jardin, des radis du jardin aussi, un reste d’omelette de sarrasin, des taralli (sorte de gressins italiens en forme d’anneau), du houmous et des bâtonnets de carotte.

.

Purée de topinambour et steak de lentilles

Des topinambours cuits à la vapeur puis épluchés à la main et mixés avec un peu d’huile d’olive et de sel. Des steaks de lentille à la farine de sarrasin (avec carbonate de calcium).

.

Tarte au chocolat sans moule

J’ai ajusté ma recette de tarte simplissime au chocolat pour utiliser exactement une tablette de 200 g de chocolat. Cela donne un petit format parfait pour 4 personnes. Et pour le moule, il suffit alors d’utiliser une grande casserole !

.

Viennoiseries d’Oh faon !

La pâtisserie végétale Oh faon ! propose des viennoiseries, ça fait plaisir !

.

Dégustation de sucres bio

Notre biocoop vend du sucre de betterave ! On en a acheté un peu et organisé une dégustation. De gauche à droite, du sucre glace bio (Jean Hervé), du sucre de canne blond bio, du sucre de betterave bio. En dégustation à l’aveugle, les enfants semblent distinguer tous les sucres, alors que Doudou et moi ne différencions pas le sucre de canne et le sucre de betterave… Du coup, j’hésite à acheter dorénavant du sucre de betterave à la place du sucre de canne – sachant que le prix est nettement plus élevé, mais qu’on consomme peu de sucre.

.

Bon dimanche !

Chaussettes durables pour bébé et enfant

8 Mai

Bonjour !

On continue dans la rubrique « Histoire d’objets » sur le thème des chaussettes. Aujourd’hui, je vous parle des chaussettes que portent mes enfants, le Béluga et le Pinto.

.

Chaussettes durables pour bébé

Pour tous les vêtements, sous-vêtements, chaussures et autres objets destinés aux bébés de 0 à 2 ans, le bébé grandit et évolue tellement vite qu’on peut très facilement trouver d’occasion des produits en très bon état. Cela permet de concilier écologie et économies tout en ayant un large choix. Je n’hésite donc pas à acheter des chaussettes pour bébé d’occasion. 

Je veille alors à les choisir en très bon état, et si possible de marques proposant des produits de bonne qualité. J’entends par là des vêtements et sous-vêtements réellement adaptés aux besoins des bébés (confortables et favorisant leur autonomie) et dont le tissu comme les couleurs résistent à de nombreux lavages. Pour les sous-vêtements bébés, j’ai notamment été satisfaite des marques Petit Bateau (bodys, chaussettes, boxers) (attention selon les tailles et les produits je trouve que cela taille petit) et Absorba (bodys).

Pour les achats de chaussettes bébé neuves, j’ai seulement testé la marque Petit bateau et je suis très satisfaite de leur qualité (confort et résistance aux lavages). Les chaussettes sont en coton et élasthanne. Les produits Petit Bateau sont fabriqués 1/3 en France et 2/3 au Maroc

En plus des sous-vêtements, j’apprécie les pyjamas Petit bateau, et j’appréciais les pantalons de jogging tant qu’ils avaient une taille entièrement élastiquée (ce n’est malheureusement plus le cas).

.

La marque Living crafts propose aussi des chaussettes bébé. Elles sont composées de 97 % coton bio et 3% élasthanne et sont fabriquées en veillant à des critères éthiques et écologiques, mais le lieu de fabrication n’est pas clair.

Je ne connaissais pas la marque Living crafts quand mes enfants étaient bébés donc je n’ai pas testé leurs chaussettes pour bébé, mais je la connais bien maintenant pour les chaussettes enfants qui sont vraiment super. Je vous en parle plus en détails plus bas dans l’article.

.

Chaussettes durables pour enfant

Mes enfants portent actuellement deux types de chaussettes.

D’un part, on a quelques chaussettes de marques standard. Je les achète d’occasion si cela s’y prête (quand j’achète un produit sur Vinted et que la boutique contient aussi des chaussettes qui répondent à notre besoin). Il m’est aussi arrivé exceptionnellement d’en acheter neuves en supermarché : Vous aussi, ça vous est déjà arrivé que vous apercevoir soudainement que toutes les chaussettes de l’enfant sont vraiment trop petites ?

Avec les marques classiques, un des problèmes est que, sauf exception (par exemple ces chaussettes à étoiles) les produits de marques classiques sont généralement très genrés. Je fais donc exprès de choisir plutôt des chaussettes destinées au sexe opposé de mes enfants, histoire qu’ils sachent que toutes les couleurs et motifs leur sont autorisés. Bien sûr, je vérifie qu’ils sont d’accord pour les porter, je ne veux quand même pas les gêner !

.

Mais nos chaussettes préférées, loin devant toutes les autres, ce sont les chaussettes enfant Living Crafts ! Elles sont colorées, unisexes et confortables. On les trouve à environ 5 euros la paire, en lot de 2 paires sur Comptoir Bio Sud (j’utilise beaucoup ce site pour acheter nos vêtements) et sur divers autres boutiques en ligne dont le site de la marque (si la page se charge en allemand, cliquer en haut à droite pour sélectionner le français) ou en lots de 4 paires sur Chaussettes Nature. Il y a de nombreux motifs et couleurs, souvent sur des thèmes liés à la nature.

Les chaussettes Living crafts enfant sont généralement fabriquées en Turquie avec 98 % de coton bio et 2 % d’élasthanne. Elles sont assez solides qu’un lot de 4 paires tienne toute une saison ! Bien sûr, cela est utile seulement vous faites des lessives souvent et que le mange-chaussette ne s’en mêle pas… Le plus souvent, ici on achète 6 paires par saison.

.

On a aussi eu une paire de chaussettes Aarre Kid couleur « Vanilla ». Mais de la marque Aarre Kid, ce qu’on aime vraiment ce sont les leggings, petites vestes et T shirt, très confortables et unisexes.

.

Bon week-end !

Repas de fin avril

2 Mai

Bonjour !

.

Bento express

Des radis à tremper dans un dip de tournesol, puis des pâtes avec une sauce tomate décongelée et du parmesan végétal.

.

Salade de carotte aux raisins secs, tzatziki au radis

Des carottes râpées avec une vinaigrette au jus de citron et des raisins secs, du dip de tournesol avec des chips de maïs, du yaourt de soja égoutté et mélangé avec de la ciboulette et des radis râpés pour faire une sorte de tzatziki à étaler sur du pain. Et pour compléter, de la polenta. La recette de tzatziki au radis m’a été inspirée par le joli gâteau salé de crêpes de Cuillère et saladier.

On a mangé le reste de salade de carottes en pique-nique géocaching le lendemain, avec des sandwichs au dip de tournesol. Pour les enfants, c’était sandwich au Végé-tranches fumées et bâtonnets de carotte à croquer.

.

Légumes rôtis

Une belle plaque multicolore avec des radis roses, un navet, une pomme de terre, deux carottes et de la patate douce. Et bien sûr huile, sel et herbes de Provence pour assaisonner.

.

Tempura de patate douce

Doudou a eu une belle idée pour finir la patate douce entamée : une tempura ! Il a utilisé cette recette en remplaçant la farine de blé par de la farine de sarrasin.

.

Minestrone express

Toujours avec cette recette très simple. On ne le voit pas, mais j’avais ajouté en plus des radis roses coupés en tranches.

.

« Omelette » de sarrasin et crème de poireau

Au menu, de l’omelette de sarrasin pour tout le monde et des poireaux en béchamel pour les adultes. L’association des deux était très bonne, surtout parsemée de graines de sésame.

.

Spaghetti aux petits pois et ricotta de soja au citron

On fait cette recette en général une fois l’an pour marquer le printemps en alliant saveur fraîche des zestes de citron, légumes primeur (petits pois ou fèves) et les indispensables pâtes.

.

Frites et petite salade aux lentilles

Solution de facilité pour ce déjeuner avec les enfants : se partager 6 grandes frites de chez Mc Donald’s, avec une boisson par personne. Ici j’ai ajouté une « p’tite salade » que j’ai mélangé avec des lentilles cuites au naturel et de la vinaigrette (en plus de celle fournie avec la salade). Pour les enfants, j’ai ajouté des bâtonnets de carotte.

Et pour le dessert, tranches de pomme et amandes pralinées.

.

Dessert liégeois à la chantilly de coco

On continue avec la nourriture de réconfort : un pot de crème au chocolat du commerce nappé de chantilly de coco simplissime (une brique de 200 ml de crème de coco, 1 sachet de sucre vanillé et du sucre glace au goût).

.

Pomme à la crème mousseline

J’ai enfin pris le temps de préparer la crème mousseline de Mélanie Mardelay ! Ici je l’ai mangée avec des pommes car je n’avais pas de fraises, mais j’imagine à quel point cette crème est une tuerie dans un fraisier !

.

Muffins pomme-crème de marron

Pour faire des petits gâteaux avec un pot de crème de marron, j’ai utilisé ma recette de gâteau simplissime sucré uniquement à la crème de marron (ajustée pour 250 g de crème de marron), des pommes épluchées et coupées en petits dés et j’ai réparti le mélange dans des moules à muffins. Tout se passait à merveille, quand j’ai confondu le réglage « éteindre le four » avec « démarrer la pyrolyse »… Doudou a vite senti une odeur suspecte et on a pu sauver les muffins en leur coupant la tête. Pour transformer le désastre en avantage, j’ai préparé une nouvelle dose de ma recette de chantilly simplissime et m’en suis servir comme faire un glaçage crémeux sur ce qui restait des gâteaux. C’était très bon !

.

Fraises à la chantilly végétale

Voici en photo ma chantilly simplissime, 24h après la préparation. En fait, dans cette version j’ai remplacé le lait de soja par de la purée d’amande blanche et de l’eau. Vous pouvez voir qu’autant le jour même la texture est belle (voir la photo des muffins ci-dessus), autant le lendemain de la préparation, la texture de la chantilly n’est plus lisse. C’est pour cela que je recommande la version au lait de soja.

.

Heisschocolade mit schlagsahne

J’ai terminé d’utiliser cette chantilly avec une préparation que je n’avais pas mangé depuis des années : du chocolat chaud nappé de crème fouettée froide. Je ne me rappelle quasiment plus de l’allemand que j’avais appris à l’école, mais je garde cette expression apprise par cœur pour un voyage scolaire où un arrêt était prévu dans un village autrichien. Arrivée dans ce village, je suis allée dans un café demander un « heisschocolade mit schalgsahne » (chocolat chaud avec de la crème fouettée). Total délice !

.

Je termine cet article par un relai d’information : l’entreprise Cashewbert, pionnière du formage végétal fait maison, est en difficulté financière suite à la situation actuelle. Chaque personne peut l’aider en achetant des produits de soutien, de la carte postale à l’atelier de cuisine en ligne (en anglais) en passant par le livre de leurs recettes (possible en français). Faites passer l’info si le cœur vous en dit !

Bonne semaine !

Mes soutien-gorge

1 Mai

Bonjour !

Comme promis, après avoir parlé des dessous de ma grand-mère, de mon mari et de mes fils, on passe à moi. L’article est centré sur les soutien-gorge, car c’est cet élément qui dicte ce que je porte en bas.

On commence par un petit historique pour vous situer mes besoins. Il y a bien longtemps, quand j’ai commencé à acheter mes soutien-gorge je suis allée au marché et chez Etam. Puis quand j’ai commencé à avoir un salaire à temps complet et Doudou aussi, on a choisi quelques très beaux ensembles en tulle brodé de marques comme Simone Pérèle, comme des œuvres d’art à porter. Pour la lingerie unie, discrète et confortable (le tulle, même fin, me gratte la peau), j’allais chez Women Secrets.

Puis j’ai simultanément commencé un travail de prof (avec des dizaines de paires d’yeux qui observent tout) et 7 années de grossesse et/ou allaitement. Une fois terminées ces années, non seulement les élastiques de mes précédents ensembles avaient rendu l’âme, mais de plus je ne concevais pas de remettre des soutien-gorge avec broderies et découpes de tulle qui pourraient se deviner à travers mes sous-pulls, et j’avais découvert l’existence des soutien-gorge sans armatures. J’ai aussi découvert le concept du « no bra » mais cela ne me convient pas du tout : je me retrouve à tenir ma poitrine avec une main quand je marche !

Voici dorénavant mes critères pour acheter un soutien-gorge du quotidien :

  • Modèle peu emboitant, idéalement avec des bretelles fines
  • Sans reliefs
  • Avec agrafes pour pouvoir le retirer sans enlever mon sous-pull, quand je suis tellement fatiguée que je vais me coucher sans me laver ni mettre mon haut de pyjama
  • De couleur « froide » (rose, bleu, vert…) très vive, ou alors couleur sable
  • Taille 95B
  • Si possible en matières écologiques et fabriquées de manière éthique
  • Modèle assorti à un boxer bas ou à une culotte basse. Remarque : Pour me libérer d’une partie de la pression liée aux canons de beauté oppressifs de notre société, dès que j’en ai eu la capacité financière (avant d’avoir la capacité de remettre en question ces diktats), je suis allée chez un dermatologue pour faire des séances d’épilation définitive des aisselles et d’une partie du maillot. Je choisis donc mes bas en fonction de leur confort, pas seulement de leur capacité à cacher les poils pubiens.

.

Lingerie fabriquée en Inde de manière équitable

La marque Peau éthique propose un soutien-gorge sans armature, en coton bio fabriqué en Inde de manière équitable. Il coûte 27 euros et existe en différentes couleurs unies. J’ai choisi la couleur « taupe », qui pour moi correspond à une couleur « sable ».

Les élastiques du tour de buste ne sont pas enrobés dans du tissu et sont donc en contact direct avec la peau, mais je ne trouve pas cela gênant en terme de confort.

J’ai accompagné l’achat d’un soutien-gorge par deux slips assortis. Le boxer assorti est un trop haut à mon goût.

Le tout est simple, confortable et tient très bien aux lavages. Merci à Mélanie Mardelay pour son article rigolo grâce auquel j’ai découvert cette marque (que j’apprécie aussi pour ses chaussettes, je vous en parlerai dans un autre article).

.

Lingerie fabriquée en Europe

Ensemble Colorio Organics : soutien-gorge et culotte

La marque Colorio organics proposait un soutien-gorge sans armature, en coton bio, fabriqué en Europe, avec des couleurs très vives.

Je n’ai jamais compris comment choisir les imprimés sur la boutique Etsy de la marque, donc j’ai acheté des ensembles sur d’autres sites, comme Comptoir Biosud par exemple. Un soutien-gorge coûtait environ 17 euros. On pouvait trouver une culotte ou un boxer bas assorti.

A gauche boxer bas taille L tout neuf. A droite, boxer bas taille M qui a été lavé à de nombreuses reprises.

Cette marque taille petit. Pour les boxers et culottes, je porte du 40 et il me faut du L. Et en terme de soutien-gorge, la taille L est pile ce qu’il faut pour mon 95B (voire limite un peu petite) et il n’y a pas de taille au-dessus.

En tout cas, j’aime ces ensembles qui apportent de la bonne humeur tout en étant très confortables (pour ma taille de poitrine). Si comme moi vous ne triez pas les couleurs, je vous recommande d’éviter les pièces entièrement de couleur claire  : elles risquent de devenir grisâtres.

Bon, je vous écris tout ça, mais maintenant la marque ne fait plus de soutien-gorge, seulement des brassières… Or mes soutien-gorge actuels commencent à être bien usés et leur attache est à changer. Je vais demander à la couturière du quartier si elle accepte de le faire.

.

La marque Living crafts fabrique aussi en Europe son modèle Basic. Il coûte 29,95 euros. Je l’ai essayé mais il est trop emboitant à mon goût, et son shorty assorti n’est pas taille basse. Il y a aussi un slip, mais je ne l’ai pas testé.

.

Enfin, j’ai essayé le modèle Betty de Comazo earth en couleur bleu ciel. Il coûte 29,95 euros. Il est fabriqué en Europe, la couleur bleue est lumineuse, le tissu est très confortable, mais le soutien-gorge est très emboitant et je trouve le slip un peu trop échancré à mon goût (il n’est pas aussi taille basse que ce que laissent penser la photo). J’aurais mieux fait de le renvoyer à réception, mais maintenant que je l’ai, je vais le porter jusqu’à usure complète.

.

soutiengorge-perdieme

Edit : J’ai découvert la marque Perdième grâce à ses culottes menstruelles aux motifs colorés. J’ai désormais le plaisir d’avoir un ensemble coordonné (motif Osaka) pour les menstruations ET hors menstruations ! En effet, j’ai acheté un soutien-gorge en microfibre (taille 4) qui coûte 43 €, une culotte menstruelle (taille 42) qui coûte 39 € et une culotte normale (taille 42) qui coûte 22 €. Je suis ravie de la coupe, des couleurs et du confort du tissu ! Je porte le soutien-gorge sans ses « pads ».

.

Lingerie fabriquée en France

J’ai brièvement testé la marque Esquisse lingerie, pour sa fabrication 100% française et ses imprimés très colorés. Un soutien-gorge coûte 80 euros. Mais je n’ai pas aimé le toucher « plastique » du tissu – ni la maigreur des mannequins photographiés pour illustrer les soutien-gorge. En tout cas, le service après-vente est très bien : réactif et compréhensif, on m’a conseillée d’autres produits de la marque (la gamme en tulle stretch, mais elle n’est pas à mon goût) et le coût du retour de commande était pris en charge. Donc n’hésitez pas à jeter un œil, peut-être que ça vous conviendra. Même si la plupart des mannequins sont maigres, il y a des modèles de plus grande taille. Je retournerai voir leurs maillots de bain quand les miens auront besoin d’être remplacés.

.

La marque Le slip français ayant bien diversifié ses soutien-gorge et les mannequins qui les portent, je suis tentée de commander auprès de cette marque. Un soutien-gorge coûte 60 euros. Mon choix serait le soutien-gorge Augustine (en coton modal et élasthanne) avec le shorty Armelle. Ce qui me freine, c’est la couleur : il n’y en a pas actuellement en stock qui me plait assez pour que j’aie envie de la porter de manière intensive pendant des années. Le même type de soutien-gorge existe en d’autres matières et couleurs, comme le soutien-gorge Justine en lyocell ou le soutien-gorge Solène en polyamide et élasthanne. Mais là encore, pour commander j’attends d’avoir un coup de cœur sur une couleur (et qu’il existe un shorty assorti). Je suppose que je pourrais commander une couleur claire et teindre le tissu moi-même, mais j’avoue ne pas oser. Au passage, cette marque fabrique aussi des maillots de bain.

.

Edit : La marque Réjeanne propose des soutien-gorge triangle assortis à ses culottes menstruelles ! Je vais sans doute acheter un ensemble quand il y en aura de couleurs qui me plaisent.

.

Je termine par une remarque sur la lingerie en tulle brodée ou dentelle. A ma grande surprise, aucune des marques traditionnelles françaises ne fabrique en France à l’heure actuelle (même celles proposant des prix élevés) ! Il existe heureusement quelques marques fabriquant en France des produits de qualité équivalente. Voici deux exemples de marques fabriquant en France : Assia (j’ai testé avec satisfaction) et Luxam (je n’ai pas testé). Il en existe de nombreuses autres, de style varié, y compris les soutien-gorge en dentelle Le Slip français (je n’ai pas testé).

.

Voilà ma récolte, glanée au fil des années. Si vous avez des marques à me conseiller, je suis preneuse !

Bon week-end !