Archive | 00:01

Construire une cabane éphémère

16 Déc

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose une idée pour les enfants lors de la veillée de Noël ou de la Saint Sylvestre : une cabane éphémère. On peut la construire ensemble en début de soirée, puis les laisser jouer avec pendant toute la soirée.

La cabane étant fragile, elle durera probablement pas plus que 24 h, ce qui est parfaitement adapté à l’ambiance d’une soirée spéciale. Le bonus, c’est qu’on n’a pas à trouver un endroit où ranger la cabane !

Cette cabane est facile à faire, mais il vous faut une belle pile de journaux. Pour ma part, c’est une collègue de travail abonnée au quotidien La Provence qui m’a fourni une brassée d’anciens numéros.

.

Le tutoriel de cette cabane en journaux est mon adaptation de l’article « Newspaper hut » du blog A cup of tea, qui l’avait déjà pris d’un autre blog, maintenant supprimé. Je continue donc cette chaîne de partages.

.

Matériel

  • 100 grandes feuilles de journal : si votre journal est composé de 6 feuilles (24 pages), il faut 17 journaux
  • 25 morceaux d’environ 4 cm de ruban adhésif
  • 1 agrafeuse avec au moins 31 agrafes

.

Préparation

– Superposer 4 feuilles de papier journal. Plier un coin et l’utiliser comme point de départ pour rouler le journal en diagonale, bien serré.

– Utiliser un morceau de scotch pour fixer ce tube de journal.

– Recommencer pour former les 24 autres tubes.
– Mettre de côté 5 tubes.
– Prendre 5 autres tubes, les disposer en forme d’étoile et les agrafer au milieu. A cup of tea a l’air d’avoir placé son agrafe de manière équilibrée au centre de l’étoile, moi j’ai simplement agrafé le bout des 5 tubes superposés. Avant d’agrafer, on peut plier les extrémités en deux pour s’assurer d’agrafer toutes les épaisseurs de papier.

– Pour les 15 tubes restants, les assembler 3 par 3 pour former des triangles. Les agrafer aux coins, à environ 2 cm du bout.


– On obtient 5 grands triangles.

  • Si vous avez un couloir, faites comme A cup of tea : alignez les triangles par terre et ajouter les 5 tubes mis de côté, puis agrafer pour maintenir les triangles et les tubes ensemble. On obtient une sorte de palissade. Mettre la palissade debout, la refermer sur elle-même et agrafer pour fixer.

  • Sinon, agrafez les triangles les uns à la suite des autres. Au début, ça n’a l’air de rien. Puis, utilisez les 5 tubes restants pour relier le haut des triangles, et tadam !


– Il ne reste plus qu’à ajouter le toit. Placer l’étoile au-dessus et agrafer chacun de ses tubes au haut d’un triangle.


– Voilà, la cabane est finie ! Vous pouvez aller vous laver les mains de l’encre des journaux…

  • On peut recouvrir la cabane d’un tissu, si possible léger, ici une étole/paréo (belle et douce mais fabriquée en Chine -_-).

Au passage, avez-vu notre lutin de Noël en train de faire des acrobaties sur le globe terrestre ?

.

Remarques

  • Bien sûr, vous n’êtes pas obligé·e d’attendre une soirée spéciale pour faire cette cabane. Ici, on l’a construite lors d’une de nos soirées fantaisie du jeudi.
  • Si vous faites l’école à la maison, il y a sûrement moyen de faire des maths avec cette construction de cabane !
  • La cabane peut supporter un tissu plus lourd, mais elle vieillira prématurément…
  • Une fois la cabane effondrée, couper aux ciseaux les extrémités de chaque tube pour éliminer la partie avec agrafes. Et voilà, vous avez une réserve de « bâtons » pour faire des figures de majorette, faire des combats sans se faire trop mal, décorer en baguettes magiques, etc.

.

Gino, notre lutin de Noël a bien profité de la cabane cette nuit-là, avec les deux lutins barbus (ma mère les a réalisés sans la boule de tête : juste une bûche avec un bout de tapis à poils longs, un bouton/un cotillon pour le nez, deux punaises pour les yeux, et le bonnet en tissu).

.

Bon mercredi !