Archive | 15:00

Les masques lavables

5 Déc

Bonjour !

Voici un nouvel article pour la rubrique Histoire d’objets. L’an dernier à peu près à cette époque, je vous avais parlé de mouchoirs, notamment d’avoir une aussi bonne hygiène avec des mouchoirs lavables qu’avec des mouchoirs jetables.

Pour cet article, je ne vais pas comparer jetable et lavable car j’ai la chance de ne jamais avoir eu à utiliser de masques jetables (masques chirurgicaux). Edit : J’ai maintenant testé les masques jetables Le Masque Français. Ils sont fabriqués en France et sont extrêmement filtrants (99,9 % !) si on les porte bien ajustés sur le visage. Ils existent aussi en taille enfant et en plusieurs couleurs unies. Pour transporter les masques avant utilisation, je les mets dans de petits sacs à coulisse Mamie Colette.

.

Le lavage des masques

On lave les masques sales avec nos vêtements, à la température habituelle c’est à dire 40 °C. L’Académie de médecine confirme que cette température est suffisante quand on utilise une lessive. On fait sécher les masques sur l’étendoir, comme le reste de notre linge.

.

Le budget masques

J’ai acheté nos masques progressivement, à la fois pour répartir cet investissement et pour varier les imprimés et les souvenirs associés à chaque masque. Le prix que j’ai payé pour un masque est 8 euros maximum, en moyenne je les paye 6 euros pièce. Edit : Pour des masques fabriqués en France, ajustables sur le nez, filtrants à 90 % et lavables 50 fois, j’ai payé 9,90 le masque. Ils sont fabriqués par Lemahieu et existent en blanc, bleu marine ou noir.

Entre les masques lavables que m’a fourni mon employeur et ceux que j’ai achetés, j’ai environ 10 masques à un instant t. A la louche, je lave chaque masque un peu plus de 1 fois par semaine pendant 16 semaines, pour correspondre à la limite de 20 lavages recommandés par masque.

Je change donc mon stock au bout d’environ 4 mois. Au bout de cette période, le tissu des masques a un aspect un peu usé et souvent le tissu ou les élastique a un peu rétréci ce qui fait que les masques sont moins agréables à porter (trop serrés derrière les oreilles).

Si j’avais payé tous mes masques, cela aurait fait un budget de 60 euros pour 4 mois, soit 15 euros par mois pour des masques lavables fabriqués en France.

Si je compare avec le budget pour des masques chirurgicaux fabriqués en France, cela donne 4 boîtes de 50 masques soit 80 euros. Donc même à 6 euros le masque, les masques lavables lavés 20 fois coûtent 25 % moins cher que les jetables si on ne compte pas le coût (en temps et en énergie) des lessives.

Pour nos masques usés, on ne les jette actuellement pas : ils nous servent de dépannage en cas d’urgence (besoin d’un masque et pas la possibilité de retourner à la maison en chercher un). Pour cela, on les répartit dans la boîte à gants de la voiture et au fond de tous nos sacs.

.

Nos masques fabriqués en France préférés

Les masques (lavables) que j’ai reçus de mon employeur ne sont pas fabriqués en France mais ils sont confortables et je suis donc bien contente de les avoir pour ne pas acheter tous les masques que je dois porter. Comme cela, je peux me permettre de payer un peu plus cher les masques restants, de sorte qu’ils soient fabriqués en France.

Edit : Avec les nouvelles contraintes sanitaires, j’ai acheté des masques fabriqués en France, en coton bio, ajustables sur le nez, avec comme courroie du tissu qui ne fait pas du tout mal aux oreilles, filtrants à 90 % et lavables 50 fois. Ils sont fabriqués par Lemahieu et existent uniquement en taille adulte. On les trouve en blanc, bleu marine ou noir, et coûtent 9,90 euros le masque.

Edit : Je ne les ai pas testés, mais Missègle fabrique aussi en France des masques lavables en coton bio filtrant à 90 % et lavables 50 fois. Ils coûtent 6 euros le masque. Leurs courroies sont en élastique et se fixent derrière la tête, mais peuvent aussi être adaptées pour se fixer derrière les oreilles. Il y a des modèles en tissu uni ou à motifs, des modèles tricotés unis ou des modèles tricotés avec liseré tricolore. Il y a aussi des modèles taille enfant, pour 5 euros le masque.

En version ajustable sur le nez, nos masques fabriqués en France préférés sont ceux de l’Atelier d’Elisa. Ce sont aussi les préférés du Béluga (8 ans). Ces masques sont à 6 euros pièce, que ce soit pour la version adulte ou enfant. Ils existent en de nombreux imprimés ou unis, avec comme courroie un élastique rond et épais qui ne fait pas trop mal aux oreilles, et une petite pièce métallique cousue à l’intérieur qui permet d’ajuster le masque sur le nez (et qui peut rouiller un peu au bout d’un certain nombre de lavages). Je les ai achetés dans la boutique Monoa à Avranches (Normandie) mais on peut aussi les acheter sur le site internet de l’Atelier d’Elisa.

.

Quant à Doudou, ses masques préférés sont les masques du Slip français, en tissu bleu marine, avec courroies en tissu. Par contre ils n’ont pas de pièce métallique pour ajuster sur le nez et ils sont à 36 euros le lot de 4, soit 8 euros pièce. Edit : Le Slip français propose maintenant ses masques en taille enfant. Comme pour les lots adultes, le tissu est bleu foncé et les courroies sont de couleur aléatoire.

Au lycée, mes collègues enseignant une langue ou ayant un·e élève malentendant·e se sont vu·es fournir un masque transparent fabriqué en France.

Attention, il existe des masques présentant une cocarde bleu-blanc-rouge entourant les mots « filtration garantie ». C’est clairement un emballage trompeur : quand on regarde rapidement on croit que c’est « fabrication (française) garantie » ! Je m’y suis malheureusement laissée prendre une fois, pour un lot de masques présenté à côté de la caisse de ma pharmacie de quartier.

Pour ajuster les masques qui sont un peu trop grands, il est possible de couper le bout des courroies et de les recoudre un peu plus court. Mais personnellement je me contente de faire un nœud au milieu d’une des courroies. Le masque devient légèrement asymétrique donc cela peut être un peu perturbant visuellement, mais il reste ajusté donc c’est l’essentiel.

Côté accessoire, il existe le protège-oreilles, cette sorte de peigne en plastique à placer derrière la tête et sur lequel on peut accrocher les lanières du masques pour éviter que les élastiques ne serrent les oreilles et pour régler le serrage du masque. J’en ai reçu un avec mon masque Maliki (lequel est fabriqué en Europe) mais je ne suis pas convaincue plus que cela par son utilisation.

.

La gestion émotionnelle des masques

Je fais en sorte que mes masques soient associés à des petits souvenirs positifs. En mars dernier, on a d’abord acheté 2 masques chacun à la couturière de notre quartier, et ça me fait plaisir de soutenir son travail pour qu’elle puisse continuer à en vivre et moi compter sur elle pour allonger la durée de vie de mes vêtements. Puis en mai, mon lycée m’en a donné 4, que je trouve très confortables et dont j’ai vraiment apprécié qu’ils soient lavables. En juin, j’ai acheté un lot de masques du Slip Français en petit cadeau à Doudou (même si on porte indifféremment les masques de l’autre car ils sont plutôt unisexes). Et au fil de nos vacances, j’en ai encore acheté quelques masques par ci par là dans de petites boutiques, en sorte de souvenirs de vacances car je me doutais bien qu’on en aurait encore l’usage en automne/hiver. J’ai aussi des masques cousues par mon amie Kaox, dont un masque assorti à mon snood adoré. Et bien sûr, je n’ai pas résisté longtemps à la tentation de compléter mon stock avec quelques masques au logo de l’OM

.

Pour le stock du Béluga et du Pinto, à chaque fois que j’achetais un masque pour Doudou et moi et qu’il y avait une offre en taille enfant, on demandait aux enfants s’ils en voulaient aussi. A plusieurs occasions, le Béluga en avait choisi aussi – mais ni lui ni le Pinto ne les portaient ensuite plus de 5 minutes. Il a aussi eu un masque cousu par sa grand-mère. Quand est arrivée l’obligation de porter des masques en classe, on a rassemblé tous ces masques taille enfant, acheté encore 2 masques à la couturière du quartier et cela a constitué son stock d’environ 7 masques.

.

Le rangement des masques, à la maison

A la maison, on a un grand sac à coulisse (celui vendu avec le lot de masques Le slip français) dans lequel on met tous les masques taille adulte propres. En y réfléchissent, une corbeille serait encore plus pratique.

Le stock de masques du Béluga est sur une petite étagère où il a aussi son stock de bonbons et où on range nos mouchoirs lavables.

.

Le rangement des masques, à l’extérieur

Quand on sort de la maison, on utilise les super pochettes à mouchoir inventées par Mamie Colette. Elles nous servent depuis un an, pour les mouchoirs lavables et maintenant aussi pour les masques.

Dans la poche extérieure, on range les mouchoirs et masques propres. Et quand ils sont usagés, on les place dans la pochette qui se ferme. Le soir, il suffit d’ouvrir la coulisse pour verser le contenu dans le panier à linge sale. On peut aussi laver la pochette tous les soirs, mais personnellement je lave les pochettes beaucoup moins souvent que cela.

.

C’est pas génial comme objet ? Moi j’adore, et j’en ai acheté plusieurs pour offrir autour de moi, garnis des mouchoirs lavables Merry square !

Mouchoirs Liliput de Merry square, pochettes à mouchoirs de Mamie Colette, feutres pour tissu (pour personnaliser les pochettes et/ou les mouchoirs)

Pochettes personnalisées, garnies de 8 mouchoirs (3 dans la poche extérieure, 5 dans la poche intérieure)

Mamie Colette propose aussi d’autres objets zéro déchet, comme de jolis sacs à vrac en tissu ou un lot de 3 emballages furoshiki.

.

Si vous avez envie de faire vous-même la super pochette de Mamie Colette, il faut coudre un morceau de tissu à l’extérieur d’un petits sachet à coulisse. C’est très simple si on a déjà le sachet à coulisse.

.

Pour être très rigoureux·se par rapport au risque que des virus traverseraient les mailles de la pochette, il faudrait mettre un petit sachet plastique dans la pochette. Honnêtement, je ne le fais pas. Par contre je plie le masque face extérieure à l’intérieur du pli afin que les microbes venus de l’extérieur soient au maximum enfermés.

Masque enfant L’Atelier d’Elisa, mouchoir Liliput

.

Ressources diverses sur le coronavirus

Pour terminer cet article, je vous recommande quatre documents, adaptées à chaque âge :

.

Bon week-end !