Archive | décembre, 2020

Livres d’enfant sonores

30 Déc

Bonjour !

J’ai décidé de partager avec vous mes livres pour enfants préférés sur des sujets, classés par thème. Il s’agit de livres pour jeunes enfants, entre 1 et 6 ans. La liste de ces articles se trouve ici.

Aujourd’hui, je liste pour mémoire les livres d’enfants sonores que nous avons préférés.  Comme ils datent d’il y a plusieurs années et que le marché des livres sonores s’est beaucoup développé depuis, je ne sais pas si cet article vous sera très utile…

Une remarque en tout cas : pour ces livres sonores comme pour tous les livres aux pages cartonnés que j’aie vus jusqu’à présents, il y a toujours le même lieu d’impression : la Chine. Visiblement, la fabrication mondiale des livres « spéciaux » est concentrée dans ce seul pays.

.

Mes petits imagiers sonores – Les instruments

Ce livre illustré par Marion Billet est imprimé en Chine et publié en 2011 aux éditions Gallimard Jeunesse (lien vers la fiche du livre). Il est parfait pour les enfants de 1 à 3 ans.

Il y a 6 double-pages avec à chaque fois un rond sur lequel poser le doigt pour déclencher le son.

J’aime les sons de ce livre, et mes deux enfants les ont adoré ! Ils ont utilisé le livre jusqu’à vider les piles. Et les pages épaisses ont résisté à leurs morsures.

D’un point de vue végane, le thème des illustrations est le cirque mais ce n’est pas gênant puisque tous les personnages sont des animaux : on peut imaginer que c’est du cirque sans animaux dressés, comme l’Ecocirque Bouglione.

Dans la même collection, on trouve aussi Les instruments du monde volume 1 et Les instruments du monde volume 2, que mes enfants ont aimé.

.

Mes petits imagiers sonores – Les oiseaux

Ce livre illustré par Marion Billet est imprimé en Chine et publié en 2010 aux éditions Gallimard Jeunesse (lien vers la fiche du livre). Il est parfait pour les enfants de 1 à 3 ans.

Chaque double page montre un oiseau et permet d’écouter son chant. Le Béluga a beaucoup aimé ce livre, et moi je l’ai adoré ! Je trouve ces sons particulièrement agréables.

Dans la même collection, on trouve aussi La nature, qui a été très aimé par le Pinto.

.

Mes petits livres sonores – Paco et le jazz

Ce livre illustré par Magali Le Huche est imprimé en Chine et publié en 2015 aux éditions Gallimard Jeunesse (lien vers la fiche du livre). Il est adapté pour les enfants de 4 à 6 ans.

A la différence des petits imagiers sonores, le papier est fin (déchirable) et il faut bien appuyer sur chaque puce, page bien tendue, pour que le mécanisme se déclenche. En effet, le circuit n’est pas dans la page même mais dans la couverture arrière du livre. C’est pour cela qu’avant 4 ans ce livre ne me semble pas adapté.

Les sons ont intéressé le Béluga, mais à cause de la petite difficulté pour déclencher les sons, il ne l’a pas utilisé de manière intensive. On n’a donc pas cherché à connaître les autres ouvrages de la même collection. Mais je connais un autre enfant qui a adoré cette collection de livres. A vous de voir, donc.

.

Bourvil pour les enfants

Ce livre CD est publié en 2012 aux éditions Formulette (lien vers la fiche du livre). Il est adapté pour les enfants de 4 à 8 ans.

Les interprètes sont variés, mais tous ont en commun de chanter une reprise de chanson de Bourvil. Je ne connaissais pas Bourvil et j’ai trouvé le résultat sympathique. Le livre permet aux enfants de se mettre dans l’ambiance, et aux adultes de leur lire les paroles.

Pour entendre les chansons, il faut un lecteur de CD. Ici, on a numérisé les chansons pour pouvoir les écouter aussi sur d’autres supports.

Dans la même collection, on a aussi Brel pour les enfants et Boby Lapointe pour les enfants. Et je ne les ai pas écouté, mais il existe aussi Brassens pour les enfants, Renaud pour les enfants et Joe Dassin pour les enfants.

.

Les enfantillages d’Aldebert

Ce livre CD est publié en 2014 aux éditions Gallimard Jeunesse (lien vers la fiche du livre). Il a été reédité en 2020 avec un autre couverture. Il est adapté pour les enfants de 4 à 8 ans.

Quand on nous a offert ce livre CD, au départ je n’ai pas souhaité l’écouter. En fait, je ne suis a priori pas du tout fan des chansons « pour enfant ». Je les évite même, parce que pour moi elles sont trop souvent gnangnan. Il a fallu qu’une amie me parle d’Aldebert et me fasse écouter sa chanson préférée avec son clip pour que je me laisse tenter. Depuis, on a écouté en boucle les 4 CD originaux des Enfantillages d’Aldebert et on a emmené le Béluga en concert !

Comme pour le livre « Bourvil pour les enfants », on a avec ce livre un CD, donc il faut un lecteur de CD pour l’écouter. Le CD est exactement l’album« Enfantillages 2 » d’Aldebert.

Et comme « Bourvil pour les enfants », le livre propose pour chaque chanson une illustration et les paroles. Et de même, le grand format et les pages en papier d’épaisseur normale font que ce n’est pas un livre destiné aux tous petits. Mais ne vous gênez pas pour l’acheter si votre enfant est encore tout petit : ses oreilles pourront profiter du CD !

Dans la même collection, il existe aussi Les enfantillages de Noël. Il ne semble pas y avoir de livre pour les CD Enfantillage (si vous l’achetez, je vous recommande de choisir l’édition spéciale) et Enfantillages 3. Il y a un livre CD pour l’album 10 ans d’enfantillages mais je ne l’ai pas écouté. A noter, il existe de nombreux autres livres CD d’Aldebert, mais ce sont alors des histoires contées.

.

Pour finir, je n’ai pas cherché à découvrir les Fabulettes d’Anne Sylvestre. Par contre on écoute en famille ses chansons « pour adulte », tout comme celles de nombreux autres chanteurs et chanteuses. D’ailleurs, en ce moment à la maison, on joue beaucoup à Shabadabada : on choisit un mot puis chaque personne ou équipe doit trouver et chanter, à son tour, une chanson qui contient ce mot. On y joue notamment au diner.

.

Bon week-end !

Pâtes colorées

27 Déc

Bonjour !

Quand on est passés d’une alimentation classique au flexitarisme puis au végétalisme, Doudou et moi avons décidé de remplacer le traditionnel poulet rôti du dimanche midi par des pâtes fraîches, que l’on faisait nous même avec de la farine de blé et de la semoule fine de blé dur. On avait un laminoir offert par la grand-mère de Doudou, de la farine, de la semoule fine, et pas encore d’enfants pour aspirer notre énergie. Depuis la naissance du Béluga puis du Pinto, on continue à faire des gnocchi maison, mais les pâtes fraîches sont devenues un plat extrêmement rare.

Or moi je rêve devant les merveilleuses pâtes fraîches colorées de Linda Nicholson, plus connue comme Salty Seattle. J’avais déjà vu des pâtes colorées chez Peaceful Cuisine et des ravioli colorés chez Full of plants,  mais Salty Seattle semble être la référence internationale pour les pâtes colorées. Elle a une chaîne Instagram magnifique (j’adore ses ravioli sapin !), elle a écrit un livre (en anglais), elle donne des cours à distance et elle propose même ses boules de pâte à la vente.

.

Alors maintenant que les enfants sont assez grands pour pouvoir nous accompagner en cuisine, je vais proposer qu’on fasse des pâtes fraîches colorées pour notre dîner du 31 décembre !

Voici les effets qui me tentent le plus. Quand il existe, je vous ai mis dans le titre le tutoriel correspondant. Je n’ai emprunté aucune photo aux auteurices, pour que vous alliez voir par vous-même sur leur page originale.

.

Pâtes étoilées

Pour les pâtes étoilées de Salty Seattle, voici une vidéo avec la version bicolore. Moi je pense faire une version simplifiée pour mon premier essai. Découper de petites étoiles noires dans de une pâte colorée en noir (avec du charbon activé) et finement étalée au laminoir. Les disposer sur une pâte non colorée finement étalée au laminoir, éventuellement en ajoutant une goutte d’eau pour les coller. Fixer l’assemblage et l’affiner en repassant le tout au laminoir. Découper en farfalle. Dans ce dernier lien, vous voyez Salty Seattle confectionner des farfalle à pois, version bicolore : les motifs sont retirés d’une pâte non colorée, qui est alors placée sur la pâte colorée.

Edit : On a fait des farfalle étoilées le 31 décembre 2020 !

.

Pâtes fleuries

Découper de petites fleurs dans une pâte colorée en rose (préparée avec du jus de betterave à la place de l’eau) et les disposer sur une pâte colorée en jaune par exemple, ou non colorée. On peut ajouter le cœur des fleurs avec des mini ronds découpés dans la pâte rose ou dans une pâte d’une autre couleur, noire par exemple. Dans la vidéo en lien, les pâtes sont ensuite découpée en rigatoni.

.

Pâtes ensoleillées

Découper de petits ronds jaunes dans une pâte colorée en jaune (avec du curcuma en poudre). Les disposer sur une pâte noire (colorée au charbon activé). Faire des tagliatelle dans une pâte non colorée, les découper en courts morceaux et les ajouter autour de chaque rond pour former les rayons. Repasser au laminoir puis découper en ravioli.

.

Pâtes à carreaux

Découper des tagliatelle avec une pâte colorée. Les disposer sur une pâte neutre (ou d’une autre couleur) pour former des carreaux. Repasser au laminoir puis découper en farfalle ou en ravioli. J’aimerais faire des carreaux roses sur fond non coloré, ou des carreaux non colorés sur fond vert.

Edit : On a fait des farfalle pourpres à carreaux verts le 25 décembre 2021 !

.

Pâtes à rayures multicolores

Découper des tagliatelle dans une pâte orange (avec du coulis de tomate à la place d’une partie de l’eau), puis dans une pâte verte (avec des feuilles d’épinard mixées à la place de l’eau), puis dans une pâte rose (avec du jus de betterave à la place de l’eau), puis dans une pâte jaune (avec du curcuma en poudre). Les aligner, légèrement espacées, sur une pâte non colorée. Repasser au laminoir puis façonner en farfalle ou en ravioli.

.

Ravioli unicolores

Former des ravioli avec une pâte colorée en orange, puis une pâte verte, puis une pâte rose, puis une pâte jaune.

Edit : On a testé les raviolis bicolores le 25 décembre 2021 avec une face verte (pâte colorée avec de l’épinard frais mixé avec son poids d’eau puis filtré) et l’autre face rose foncé (pâte colorée avec de la betterave crue mixée avec son poids d’eau puis filtrée). On les a garnis d’une farce au tofu et on les a servi dans du beurre (margarine) à la sauge. C’était bon, et le vert sombre de la sauge soulignait le vert clair et le pourpre des pâtes.

.

Pâtes arc-en-ciel

L’idéal semble d’utiliser dans l’ordre les teintes : rose (betterave mixée), rouge (coulis de tomate et betterave mixée), orange (coulis de tomate, et curcuma si besoin), jaune (curcuma), vert (épinard ou persil mixé), bleu (infusion de fleur de pois bleu), violet (jus de myrtille et betterave mixée).

  • Méthode 1 : Ces pâtes sont découpées en tagliatelle, alignées sur une pâte non colorée, puis on repasse l’ensemble au laminoir et on découpe en farfalle, ou on tourne la pâte d’un quart de tour pour faire des tagliatelles arc-en-ciel.
  • Méthode 2 : Ces pâtes sont laminées puis superposés en alternance avec des plaques de pâte non colorée, avec de l’eau passée au pinceau afin qu’elles adhèrent. Puis on coupe en 2 ou 4 dans la longueur et on superpose ces tas afin d’avoir un gros tas d’arc en ciel. On le découpe en tranches fines qu’on repasse au laminoir pour avoir des plaques arc-en-ciel à découper comme on le souhaite.

.

Pâtes en forme de papillon

De fin cylindres de pâte colorée en orange ou non colorée sont enroulés dans une couche de pâte colorée en noir. Les boudins obtenus sont assemblés pour faire le motif d’une demi aile. Le gros boudin obtenu est coupé en tranches fines et chacune et étalée au rouleau ou au laminoir pour donner une forme ovale. On pince en deux un ovale puis on l’assemble à un autre ovale pincé en deux afin de former un papillon complet.

.

Si on aime colorer souvent sa nourriture (pâtes ou riz par exemple), il peut être intéressant d’investir dans des colorants naturels en version poudre : rose en poudre de betterave ou de fruit du dragon, orange en paprika, jaune en curcuma, vert en matcha de cérémonie, bleu en poudre de fleur de pois bleu (donc un bleu un peu gris après cuisson) ou poudre d’extrait bleu de spiruline, noir en charbon activé. Personnellement, dans cette liste j’ai seulement le curcuma et le charbon activé.

.

Pour que la couleur soit conservée au maximum, Salty Seattle recommande de faire les pâtes les plus fines possibles, et de les cuire dans la même journée. Ainsi la cuisson ne dure que 2 ou 3 minutes.

Pour les ravioli,  je pense utiliser comme farce du tofu nature mixé avec une sauce (pesto, sauce tomate, sauce fromagée…) ou une sorte de ricotta.

Et en guise de sauce pour assaisonner les pâtes, je pense simplement hacher de l’ail et le faire frire dans de l’huile d’olive. Je n’ai jamais encore tenté le « beurre de sauge citronné » (de la margarine infusée de feuilles de sauge et éventuellement de zeste de citron haché).

.

Pour continuer sur la nourriture arc-en-ciel, on trouve aussi de belles pâtes chez Cooking with Fiona. Pour de magnifiques fougasses colorées, allez voir Blondie and Rye, et pour des biscuits fleuris (et cette belle fougasse) chez Loriastern. Et bien sûr, il y a mon petit livre Cuisiner en couleurs. Je n’ai jamais eu l’occasion de feuilleter le livre Rainbow food de Linda Louis.

Bon dimanche !

Toasts en forme de sapin

23 Déc

Bonjour !

Voici une technique simple pour transformer du pain de mie classique en toasts en forme de sapin.

.

Je vous avais un peu parlé de ces toasts l’an dernier, car on avait fait un apéro dinatoire sur le thème des sapins.

.

La technique est à la portée d’un enfant de 7 ans, le Béluga en est la preuve – on a passé un bon moment tous les deux. A cette occasion, il a passé une nouvelle partie du « permis couteau » : jusqu’à présent il ne pouvait utiliser le couteau d’office que pour couper en cubes des tranches d’aliments mous (betterave cuite, tofu fumé).

.

Et le Pinto ? Avec lui, on a préparé les tartinades qui seront servies avec les toasts sapin. L’an dernier, c’était du houmous classique ou coloré en vert avec de la spiruline en poudre. Cette année, je compte préparer du fromage frais, et aussi tester le pâté La bonne foi (acheté avec un lot de Petit lorrain, c’est Noël !).

.

Matériel

  • Pain de mie, tel quel ou grillé
  • Couteau d’office (couteau pointu, sans dents)
  • Planche à découper
  • Pour garnir les toasts : du fromage frais et des pickles de carotte, du guacamole et des tranches de radis, du houmous et des graines de grenade…

.

Préparation

  • Couper la tranche de pain de mie en deux. Chaque demi tranche servira à faire 2 petits toasts sapin.

– Au milieu de la demi tranche, découper une sorte d’éclair. C’est la pointe et les deux branches du premier sapin. Précisément, placer la pointe du couteau au quart de la tranche en haut, descendre en diagonale jusqu’à dépasser un peu le centre de la tranche, revenir un petit peu à gauche, puis redescendre en diagonale pour atteindre les 3/4 de la tranche en bas.

– A gauche, découper de manière symétrique pour obtenir un sapin. On obtient comme chute deux petits triangles, qui pourront servir de tout petits toasts, façon dinette.

– Prendre le morceau de pain grillé restant et le retourner.

– Il ne reste plus qu’à faire comme le sapin précédent : le découper de manière symétrique et obtenir encore deux petits triangles comme chutes. Et à recommencer avec les autres tranches !

.

L’an dernier, ce repas sapin était pris à table, mais sans assiettes. Pour le dessert, on avait tous partagé ce paysage-salade de fruit comprenant un « sol » composé de bananes et de « tas de neige » en chantilly de coco, et un « sapin » en kiwi, décoré de « boules » en grenades. Au moment de servir, j’ai fait « neiger » en saupoudrant le tout de sucre glace à l’aide d’une passoire à thé.

.

Bon mercredi !

Repas de mi décembre

20 Déc

Bonjour !

.

Chou pomme

J’avais envie de cette poêlée d’oignons et de pommes au tofu fumé, mais j’avais du chou rouge à utiliser. J’ai donc remplacé un oignon par du chou rouge, et veillé poser les tranches de pommes sur le dessus du mélange chou-oignon, afin qu’elles cuisent sans trop prendre la couleur violette. Le riz est du riz « naturellement parfumé » de Camargue, c’est très bon.

.

Chou rouge aux épices

J’ai fait cette recette en veillant à ne pas mélanger les pois chiche et les pommes de terre au chou rouge afin que chacun garde sa couleur. En dessert, une mandarine et deux petits gâteaux au chocolat. Pour en apporter à mes collègues tout en respectant les gestes barrières, j’avais fait des portions individuelles et j’ai veillé à les manipuler le moins possible, après m’être lavé les mains bien sûr. Sinon, j’aurais ajouté de la ganache, comme ici.

Et voici à quoi ressemblait le reste du plat de chou rouge aux pois chiche, une fois le tout mélangé. En accompagnement, j’avais aussi un reste de polenta. Et pour le dessert/snack, des amandes enrobées de chocolat.

.

Déjeuner mâche et graines de tournesol

Salade de lentilles avec de la mâche et une vinaigrette à la moutarde, sandwich au dip de tournesol avec aussi de la mâche. En dessert, un essai de boules d’énergie à la cannelle, à base de graines de tournesol et de dattes. Et une pomme.

.

Pasta con broccolo affogato

Je ne présente plus ce plat que Doudou et moi adorons, et que le Béluga apprécie maintenant, youpi ! (sa partie préférée étant la chapelure frite) La recette est ici.

.

Repas du Lauracée

Comme l’anniversaire qu’on aurait voulu fêter, en dinant au Lauracée était un soir où ce restaurant ne propose pas de vente à emporter, on a décidé de le fêter deux fois : le week-end d’avant et le week-end d’après ! Vous avez vu ici le premier repas, ici je vous ai juste photographié l’entrée, avant ajout de la sauce.

Et les enfants, ils mangent quoi quand Doudou et moi nous régalons d’un repas raffiné ? La première fois, c’était gros apéro et pâtes. Ce soir-là, c’était pistaches, bâtonnets de carottes multicolores, pommes noisettes du supermarché et tofu fumé.

Avec plein de ketchup bien sûr ! Le Béluga était de bonne humeur, il a composé un visage souriant et joufflu dans son assiette.

.

Et notre lutin de Noël ? Toujours à s’amuser (quand on n’oublie pas de le déplacer le soir…).

.

Et le ciel marseillais ? Toujours aussi beau et changeant. Ici un matin en allant prendre le bus.

.

Là c’est à « l’instant rose ». Ce jour-là, c’était au même moment que les gabians qui dorment au niveau du port ont fait leur échauffement matinal de groupe.

.

Bon dimanche !

Snickerdoodles

19 Déc

Bonjour !

Connaissez-vous les snickerdoodles, ces biscuits moelleux enrobés d’une couche croustillante de sucre à la cannelle ? Je les ai découverts grâce à la recette de snickerdoodles de Chocolate Covered Katie (en anglais) et ils ont immédiatement conquis le cœur du Pinto et de Doudou.

La recette est facile, les ingrédients très simples, et on peut aussi les faire sans cannelle. J’espère que ça vous plaira autant qu’à nous !

.

Ingrédients pour 16 biscuits
– Pour l’enrobage : 3 cuillerées à soupe de sucre (30 g) + 2 cuillerées à soupe de cannelle moulue
– 1/2 cup (125 ml) de sucre (100 g)
– 1,5 cup (375 ml) de farine (190 g)
– 1/4 à 1/2 cuillerée à café de sel fin
– 1 cuillerée à café de bicarbonate
– 6 cuillerées à soupe d’huile (80 g, de l’huile de colza cuisson ici)
– 4 cuillerées à soupe d’eau (60 g)
– 1/2 cuillerée à café de vinaigre de cidre

.

Préparation
– Dans une assiette creuse, mélanger les ingrédients pour l’enrobage (sucre et cannelle).


– Dans un saladier, mélanger les autres ingrédients secs : farine, sucre, sel, bicarbonate et poudre à lever.

– Mélanger à la cuillère, puis ajouter l’huile, l’eau et le vinaigre.

– Mélanger à la cuillère puis à la main pour former une boule de pâte. Si nécessaire, ajouter une cuillerée d’eau.


– Allumer le four à 165 °C. Préparer une plaque couverte d’une feuille de cuisson. 
– Former 16 boules de pâte à biscuit.
– Aplatir légèrement les boules puis les rouler dans le sucre à la cannelle.


– Déposer les cookies sur la feuille de cuisson, bien espacés car ils vont gonfler.


– Enfourner 12 minutes.


– Sortir du four et laisser tiédir 10 minutes, avant de déplacer les cookies sur une grille ou un torchon propre.

.

Remarques

  • La quantité de sel dépend de votre goût. Dans la recette de Chocolate covered Katie, il y a 1/2 cuillerée à café mais pour mon goût, cela fait trop salé.
  • Version avec plus de sucre : La quantité de sucre indiquée dans la recette donne des biscuits pas trop sucrés, parfaitement à mon goût. Je vous déconseille donc de la diminuer. Au contraire, si vous êtes bec sucré, vous pouvez sans problème mettre plus de sucre dans la pâte.
  • Version avec poudre à lever : Pour faire lever les biscuits, je mets 1 cuillerée à café de bicarbonate avec la farine puis, en même temps que l’eau, 1/2 cuillerée à café de vinaigre de cidre. La recette de Chocolate Covered Katie propose de faire lever les biscuits avec 3/4 cuillerées à café de bicarbonate et 1/2 cuillerée à café de poudre à lever, ajoutés en même temps que la farine.
  • Version sans blé : Chocolate covered Katie propose de remplacer la farine de blé par de la farine d’avoine. J’ai essayé une fois en mixant 190 g de petits flocons d’avoine au robot à lame en S, jusqu’à obtenir une poudre grossière, puis en ajoutant le sucre et le sel et en continuant de mixer jusqu’à obtenir une poudre. La pâte à biscuits se tenait bien mais s’est vraiment aplatie à la cuisson. La prochaine fois, j’essayerai de remplacer un peu des flocons d’avoine par de la fécule.
  • Version sans cannelle : Libre à vous d’utiliser la pâte à biscuit et de la rouler dans du sucre sans cannelle, ou d’ajouter à la pâte des pépites de chocolat, comme fait ci-dessous par le Béluga. Dans ce cas, je conseille de mettre 1 sachet de sucre vanillé parmi les 100 g de sucre.

  • Le reste de sucre à la cannelle est, chez nous, utilisé pour y tremper des tranches de pomme. C’est très bon !

.

Bon week-end !

Construire une cabane éphémère

16 Déc

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose une idée pour les enfants lors de la veillée de Noël ou de la Saint Sylvestre : une cabane éphémère. On peut la construire ensemble en début de soirée, puis les laisser jouer avec pendant toute la soirée.

La cabane étant fragile, elle durera probablement pas plus que 24 h, ce qui est parfaitement adapté à l’ambiance d’une soirée spéciale. Le bonus, c’est qu’on n’a pas à trouver un endroit où ranger la cabane !

Cette cabane est facile à faire, mais il vous faut une belle pile de journaux. Pour ma part, c’est une collègue de travail abonnée au quotidien La Provence qui m’a fourni une brassée d’anciens numéros.

.

Le tutoriel de cette cabane en journaux est mon adaptation de l’article « Newspaper hut » du blog A cup of tea, qui l’avait déjà pris d’un autre blog, maintenant supprimé. Je continue donc cette chaîne de partages.

.

Matériel

  • 100 grandes feuilles de journal : si votre journal est composé de 6 feuilles (24 pages), il faut 17 journaux
  • 25 morceaux d’environ 4 cm de ruban adhésif
  • 1 agrafeuse avec au moins 31 agrafes

.

Préparation

– Superposer 4 feuilles de papier journal. Plier un coin et l’utiliser comme point de départ pour rouler le journal en diagonale, bien serré.

– Utiliser un morceau de scotch pour fixer ce tube de journal.

– Recommencer pour former les 24 autres tubes.
– Mettre de côté 5 tubes.
– Prendre 5 autres tubes, les disposer en forme d’étoile et les agrafer au milieu. A cup of tea a l’air d’avoir placé son agrafe de manière équilibrée au centre de l’étoile, moi j’ai simplement agrafé le bout des 5 tubes superposés. Avant d’agrafer, on peut plier les extrémités en deux pour s’assurer d’agrafer toutes les épaisseurs de papier.

– Pour les 15 tubes restants, les assembler 3 par 3 pour former des triangles. Les agrafer aux coins, à environ 2 cm du bout.


– On obtient 5 grands triangles.

  • Si vous avez un couloir, faites comme A cup of tea : alignez les triangles par terre et ajouter les 5 tubes mis de côté, puis agrafer pour maintenir les triangles et les tubes ensemble. On obtient une sorte de palissade. Mettre la palissade debout, la refermer sur elle-même et agrafer pour fixer.

  • Sinon, agrafez les triangles les uns à la suite des autres. Au début, ça n’a l’air de rien. Puis, utilisez les 5 tubes restants pour relier le haut des triangles, et tadam !


– Il ne reste plus qu’à ajouter le toit. Placer l’étoile au-dessus et agrafer chacun de ses tubes au haut d’un triangle.


– Voilà, la cabane est finie ! Vous pouvez aller vous laver les mains de l’encre des journaux…

  • On peut recouvrir la cabane d’un tissu, si possible léger, ici une étole/paréo (belle et douce mais fabriquée en Chine -_-).

Au passage, avez-vu notre lutin de Noël en train de faire des acrobaties sur le globe terrestre ?

.

Remarques

  • Bien sûr, vous n’êtes pas obligé·e d’attendre une soirée spéciale pour faire cette cabane. Ici, on l’a construite lors d’une de nos soirées fantaisie du jeudi.
  • Si vous faites l’école à la maison, il y a sûrement moyen de faire des maths avec cette construction de cabane !
  • La cabane peut supporter un tissu plus lourd, mais elle vieillira prématurément…
  • Une fois la cabane effondrée, couper aux ciseaux les extrémités de chaque tube pour éliminer la partie avec agrafes. Et voilà, vous avez une réserve de « bâtons » pour faire des figures de majorette, faire des combats sans se faire trop mal, décorer en baguettes magiques, etc.

.

Gino, notre lutin de Noël a bien profité de la cabane cette nuit-là, avec les deux lutins barbus (ma mère les a réalisés sans la boule de tête : juste une bûche avec un bout de tapis à poils longs, un bouton/un cotillon pour le nez, deux punaises pour les yeux, et le bonnet en tissu).

.

Bon mercredi !

Repas de début décembre

13 Déc

Bonjour !

.

Pâtes et salade

En plat, des spaghetti au fenouil, adaptation d’une recette sicilienne en remplaçant les anchois par des cornichons coupés finement et un peu plus de sel. Pour aller avec, de la mâche et des tranches de radis vinaigrettes – pour un repas équilibré et plus rassasiant, il aurait été bon que j’y mette aussi des lentilles cuites. En dessert, des amandes enrobées de chocolat noir.

.

Soupe façon dahl & sandwich

La soupe aux lentilles corail, raisins secs et épices contient uniquement des ingrédients du placard, c’est très pratique. La recette est ici. Pour accompagner, un sandwich au beurre de cacahuète et carottes râpées. Les carottes râpées apportent la vitamine C du repas.

.

Soupe façon minestrone

Doudou a fait cuire une soupe de légumes et pensait la mixer pour qu’elle soit acceptable pour le Pinto. Mais en ce moment le Pinto refuse la soupe avec nous (et la réclame chez ses grands-parents…) donc on a décidé de la manger telle quelle et c’était simple et bon. Il avait mis, coupés finement, des carottes, un navet, des lentilles corail et d’autres ingrédients.

.

Omelette de sarrasin et patates douces sautées

Un repas très simple, typique du jeudi soir. Ce soir-là, Doudou a une soirée pour lui (hors de la maison ou tranquille dans le bureau) et avec les enfants on a une soirée fantaisie : ils m’invitent à manger dans une cabane de leur confection, ou on mange autour d’un jeu. Au menu, il faut donc quelque chose de facile, qui se mange avec les doigts et ne salit pas trop. Ce soir-là, dés de patate douce sautés et « omelette de sarrasin »: mélanger 80 g de farine de sarrasin, 1/2 cuillerée à café de sel, éventuellement 1/2 cuillerée à café de carbonate de calcium, 1 cuillerée à soupe d’huile de colza cuisson et 200 ml de lait de soja nature sans sucre. Faire cuire comme une omelette.

.

Omelette de sarrasin, épinards à la cacahuète et steak de lentilles

Voici une assiette de restes et préparations vites faites. Il y a une part d’omelette de sarrasin, un steak de lentilles et des épinards au beurre de cacahuète.

.

Repas 100 % végétal du Lauracée

Avec Doudou, ça fait longtemps qu’on est en couple et on aurait aimé fêter ça avec une soirée au resto. A défaut, on a pris à remporter dans notre restaurant raffiné marseillais préféré : le Lauracée. Le chef crée de délicieux plats, y compris quand on lui met la contrainte « sans produits d’origine animale ». En entrée, une salade de quinoa surmontée de guacamole à la coriandre et de légumes et champignons tous délicieusement préparés d’une manière différente.

En plat, un lit de kimchi maison avec du chou fleur violet rôti aux épices.

En dessert, une compote d’orange surmontée d’une préparation aux fruits secs, avec des pralines.

.

Petit dîner de fête

Et le soir-même de notre anniversaire de couple, on a fait un repas qui convenait aussi aux enfants, pour les associer à la fête. En apéro, du houmous, des crudités, des chips variées, des saucisses de soja et du maïs grillé.

En plat, des pâtes et chacun·a a eu une garniture personnalisée : sauce tomate, sauce « fromagère », sauce aux fenouil ou huile de colza et sa pelletée de levure de bière en paillettes.

En dessert, des tranches de pomme trempées dans du sucre à la cannelle.

.

A la fin décembre, c’est le seul moment de l’année où, à l’Estaque, le soleil se couche sur la mer au lieu de se coucher derrière les collines. On y est bientôt !

Et puisqu’on est début décembre, Gino notre lutin de Noël est revenu, et il est en forme ! Il est intéressé par le tableau à diamanter du Pinto.

Et il a tranquillement profité du reste de maïs grillé pour prendre l’apéro avec Maliki. A côté, on aperçoit notre crèche provençale, taille puce.

.

Bon dimanche !

Mes pulls d’hiver

12 Déc

Bonjour !

L’hiver dernier, j’ai ressorti la totalité de ma garde robe (en attente pendant des années d’allaitement), pour me rendre compte que la majorité de mes pulls étaient au bout de leur vie. J’ai donc décidé d’investir pour renouveler mon stock de pulls d’hiver.

Mes critères sont :

  • matières 100 % végétales, si possible d’origine naturelle
  • si possible fabrication locale
  • texture épaisse
  • si possible col montant
  • si possible coupe près du corps, pour éviter les courants d’air sous le pull
  • couleurs idéales : blanc, blanc cassé, bleu très clair, gris très clair, bleu canard, rouge vif.

Voici les pièces que je possède maintenant.

.

Gros pull col roulé Révolution textile

  • Matière : 100 % lin cultivé en Europe
  • Fabriqué en France
  • Couleur rose (existe en une autre couleur)
  • Coupe : large et qui ne descend pas très bas, col roulé
  • Prix : 159 euros, mais comme la Révolution Textile a fermé ses portes, ce pull est actuellement à seulement 50 euros sur le site Landmade. Edit : Ce pull n’est plus en stock.

Mon expérience avec ce pull : Ce pull est très épais, ce que je trouve agréable. Il est très lourd une fois mouillé, donc il est important de le sécher à plat pour éviter qu’il ne se déforme. Mais dans tous les cas, sa coupe est trop large et courte à mon goût. Et avec ma maladresse habituelle, j’ai tiré plusieurs mailles. Il faudrait que je le répare puis que je le transmette à quelqu’un·e qui en profitera.

.

Gros pull col roulé Minuit sur terre

  • Modèle « cannelle », couleur écru (existe en d’autres couleurs)
  • Matière : 100 % coton recyclé Oeko Test
  • Fabriqué au Portugal
  • Coupe : large et qui ne descend pas très bas, col rond
  • Prix : 130 euros sur le site Minuit sur terre

Mon expérience avec ce pull : Ce pull est très épais, ce que je trouve agréable. Il est lourd une fois mouillé, donc il est important de le sécher à plat pour éviter qu’il ne se déforme. Comme le pull précédent, il a une coupe trop large et courte pour mon goût et j’ai déjà tiré une maille. Heureusement, le service après vente est très réactif et j’ai pu renvoyer gratuitement le pull pour qu’il soit remaillé dans l’usine de fabrication ! Ensuite, il n’est pas impossible que je le refasse circuler car j’ai trouvé entre-temps un pull plus à mon goût.

.

Gros pull Armed Angels

  • Modèle « Anaïs », couleur lavande (existe en d’autres couleurs)
  • Matière : 100 % coton bio
  • Fabriqué en Turquie
  • Coupe : un peu large et qui ne descend pas très bas, col rond
  • Prix : 90 euros, mais actuellement 63 euros sur le site La botte chantilly

Mon expérience avec ce pull : Il est un peu moins épais que les deux premiers pulls de cet article, donc un peu moins long à sécher. Sa coupe est un peu trop large à mon goût et il n’a pas de col roulé, mais j’aime sa couleur douce qui va bien avec mes jeans (201 bleu brut et 202 indigo brut de 1083) et mes sous-pulls à col roulé noir.

.

Gros pull tunique People Tree

  • Modèle « cody », couleur cream
  • Matière : 100 % coton bio équitable
  • Fabriqué en Inde
  • Coupe : col légèrement montant. Ce pull taille très très grand, comme une tunique avec les manches qui arrivent sur les mains. Si on veut un pull qui a une coupe normale, il faut prendre deux tailles en dessous de sa taille habituelle. Par exemple, je porte habituellement du M et j’ai ce pull en taille XS.
  • Prix : 109 euros sur le site Modetic ou sur le site Fleur de coton bio. Ces deux sites ont des services clients réactifs et attentionnés.

Mon expérience avec ce pull : Il est un peu moins épais que les deux premiers pulls de cet article. J’aime beaucoup sa coupe longue et sa couleur lumineuse et passe-partout.

.

Pull « marin » Saint James

Mon expérience avec ce pull : J’adore ce pull ! Il est épais comme un pull marin (même si pas aussi chaud). Il reste assez léger une fois mouillé, ce qui permet de le faire sécher sur un étendoir en biais (pas forcément à plat). J’ai acheté ce pull au printemps, et je l’aime tellement que je viens d’en acheter un deuxième exemplaire pour être sûre d’avoir cette pièce dans ma garde robe pendant de nombreuses années.

.

Gros pull col montant Tranquillo

  • Modèle « Aurora »
  • Matière : 100 % coton bio GOTS
  • Fabriqué en Inde
  • Coupe : normale, avec le col montant en double épaisseur
  • Prix : 76 euros sur le site Fleur de coton bio (site dont le service client est très attentionné !)

Mon expérience avec ce pull : J’aime beaucoup sa couleur vive qui va bien avec ma couleur de peau. Son épaisseur comme son tissage me font penser au pull Palmas de Saint James (que je porte beaucoup en demi-saison), mais son col montant et sa coupe plus longue font que je le porte avec un sous-pull à col roulé donc le résultat est plus chaud.

.

Quand j’aurai d’autres gros pulls à acheter, j’aurai un œil sur des modèles comme Morgan d’Armed Angels, Remia de Komodo, Leana de Brax et ce modèle de Hempage.

Bon week-end !

Biscuits de Noël

9 Déc

Bonjour !

Pendant l’année, je ne prépare que des biscuits très rapides, comme des cookies simplissimes ou des boules d’énergie.

Mais les week-ends avant Noël, j’aime proposer aux enfants de préparer ensemble des biscuits un peu plus élaborés, comme des biscuits avec glaçage, des sablés shortbread des sablés boule de neige.

.

En plus de ces recettes, il y a des étoiles à la cannelle que je voudrais refaire sans graines de lin moulues, des snickerdoodles que je teste actuellement et ces biscuits qui me font envie :

.

Et vous, quelles sont vos recettes de biscuits un peu élaborés mais quand même faciles ?

Bon week-end !

Repas de fin novembre

6 Déc

Bonjour !

.

Bento à l’arrache

Un reste de chou romanesco cuit, une saucisse de soja décongelée, de la polenta préparée vite fait et quelques graines de courge. En dessert, des clémentine.

.

Tajine de légumes

Un diner préparé par Doudou (la recette est ici) et dont je me suis encore régalée le lendemain midi. Pour accompagner, des pistaches et des pêches au sirop.

.

Pâtes au chou fleur

Encore un plat préparé par Doudou (la recette est ici). En dessert, des amandes enrobées de chocolat noir. Et entrée, une salade de choucroute crue aux pommes, simplement assaisonnée d’un peu d’huile (de colza cuisson) et parsemée de graines de sésame (en fait ici des graines de chanvre). On la voit un peu mieux ici :

.

Choucroute végétale

A nouveau une recette de Doudou, avec des pommes cuites pour une note sucrée salée.

.

Pique-nique 1

Pour les enfants, des sandwichs pain de mie-margarine-Végétranches fumées. Pour les parents, une salade de lentilles vite faite : des lentilles cuites, une vinaigrette à la moutarde et des feuilles de mâche. Pour tout le monde, des bâtonnets de carotte et des chips à tremper dans du houmous. En dessert, tranches de pomme, boules d’énergie et grains de grenade.

On a mangé le reste de salade de lentilles le soir même, avec des pâtes en sauce tomate.

.

Pique nique 2

Pour les enfants, des morceaux de tofu fumé, des crudités (radis, carotte, chou fleur) qui auraient dû être trempées dans un dip de tournesol mais je l’avais oublié à la maison. Pour les parents, des sandwichs pain de mie-dip de tournesol-salade. Et pour tout le monde, des Curly.

En dessert, des tranches de pomme et des amandes enrobées de chocolat noir. Sur la photo, vous pouvez voir une de nos pochettes à mouchoirs, cousue par Kaox.

.

Fajitas

Doudou, encore lui, a poêlé oignon, carotte et courgette avec huile et épices, ajouté du tofu fumé aux graines de sésame et on a mangé le tout dans des galettes de blé du commerce.

.

Smoothie pêche amande

Pour un grand verre, mixer 3 demi pêches au sirop (150 g) avec 150 ml de lait de soja nature et 1 cuillerée à soupe de sirop d’orgeat.

.

Cake au citron et boules d’énergie façon truffe

La recette du gâteau au citron est ici. Pour les boules d’énergie façon truffe, c’est cette vieille recette en mixant longuement pour que la texture soit lisse, puis en roulant les boules dans du cacao en poudre.

.

Mochis de La maison du Mochi

Je ne sais plus si je vous ai déjà parlé de La Maison du Mochi. Située en Touraine, cette fabrique de mochi daifuku est l’œuvre de Mathilda Motte, du blog Cuisine en bandoulière et autrice du livre Mochi mochis. De loin en loin, on s’en offre une boîte. Ici, coupés en deux pour les partager plus facilement, les parfums matcha, chocolat, sésame noir, anko et yuzu. Je n’ai pas eu le temps de photographier notre parfum préféré, au Béluga et à moi : amande.

.

Bon dimanche !