Archive | octobre, 2020

Halloween 2021

31 Oct

Bonjour !

Cette année, nous ne ferons pas de fête avec les ami·es du Béluga, mais comme Halloween tombe un samedi j’ai un tas d’idées pour que cette journée soit quand même festive.

.

Cette semaine, je suis allée dans un supermarché et j’ai dévalisé le rayon des bonbons. Il y a beaucoup de confiseries 100 % végétales ! En voici une liste :

  • Bonbons Arlequin
  • Bonbons Dragibus, Dragibus soft…
  • Bonbons Skittles
  • Bonbons fil Scoubidou, Acidofilo, Scoubifizz, Longfizz, Fili-tubs…
  • Bonbons Pez
  • Bonbons Krema Mini cub
  • Sucettes (éviter celles au goût lacté ou au caramel, elles contiennent alors des produits laitiers)
  • Bonbons Vichy, Anis de Flavigny, Starmint, Ricola (à choisir sans miel ni beurre dans la liste des ingrédients), Tic Tac (éviter les couleurs rouges et oranges, qui contiennent du colorant E120)
  • Pop corn sucré au caramel

Mais je pense qu’on profitera d’être à la maison aujourd’hui pour fabriquer les sucettes de Cuisiner en couleurs ou des bonbons à choisir dans mon livre Bonbons vegan. Je vous ai proposé il y quelques années la recette de mes sucettes, mais aussi de bonbons gélifiés au Vitpris et de bonbons gélifiées à l’agar et au lin. Edit : Finalement on a préparé des cubes de guimauve.

.

Comme les enfants n’iront pas récolter des bonbons en toquant aux portes, on va les cacher dans la maison ou dans le jardin. Peut-être même qu’on corsera le jeu en faisant la chasse aux bonbons le soir, lumières éteintes, en éclairant seulement la pièce avec des bougies (mais je n’en ai pas…) et en leur faisant utiliser leur lampe de poche.

Un Ninjago et un Chewbacca en pleine récolte de mini sucettes

Notre règle pour la consommation de bonbons à Halloween est inspirée des bons conseils de Dina Rose. Les enfants ont le droit d’en manger autant qu’ils veulent en une seule fois, c’est à dire sans se lever de table. Ils ne sont pas obligés de finir un bonbon qu’ils ont goûté et dont ils ne veulent plus. Une fois ce moment terminé, on revient à la règle habituelle pour les bonbons : tous les bonbons sont dans une boîte dans laquelle les enfants peuvent piocher leur dose pour la semaine (1 bonbon par semaine pour le Pinto qui a 4 ans, 3 pour le Béluga qui a 8 ans), dose qu’ils doivent impérativement consommer en même temps qu’un autre repas/goûter.

Si on fait la chasse aux bonbons le soir, je compte quand même proposer des activités spéciales pendant la journée, sinon les enfants vont passer la journée à nous demander quand commence la chasse aux bonbons… Alors bien sûr, on va se déguiser. On va jouer à Chasseurs de monstres, un jeu découpé dans un ancien numéro du magazine Astrapi. On va probablement faire une chasse au trésor à imprimer.

.

Et bien sûr, on va aller sur mon terrain de jeu favori : la cuisine !

Voici mes idées de cuisine facile sur le thème d’Halloween :

  • En salé, du colcannon : je vous en ai parlé ici, cette tradition irlandaise met en scène une purée de pomme de terre gourmande et originale, et surtout de petits objets à y trouver pour appeler la bonne fortune (je mets des fèves/sujets de galette des rois)

  • En salé, des mini momies : c’est une recette très classique, à base de pâte feuilletée et de saucisses, qui a mon avis plaira beaucoup à mes petits. Je n’ai pas les ingrédients sous la main cette année, mais si je les faisais je pense qu’on mettrait juste un peu de ketchup pour assaisonner les saucisses, et qu’on testerait de faire les yeux simplement en graines de sésames ou en clous de girofle plantés dans les saucisses après cuisson.
  • En salé, des frites d’Halloween, en coupant des tranches de pommes de terre et en y sculptant des visages ou autres formes halloweenesques
  • En salé, un calzone de cerveau : Cela fait partie des recettes au visuel dégoutant qui me semblent bonnes à manger. Je pense préparer une pâte à pain/pizza, puis cuire un chou fleur entier environ 10 minutes dans de l’eau bouillante salée, l’égoutter, le poser sur la pâte à pain étalée et l’assaisonner de sauce pizza et parmesan végétal, puis refermer la pâte à pain et cuire le tout au four. Reste à convaincre Doudou de me laisser utiliser le chou fleur pour une autre recette que des pasta con broccolo affogato

  • En sucré, des biscuits à la citrouille inspirés de ceux de Marie Laforêt. Je pense faire la pâte en mélangeant 200g de farine, 100g de sucre, 50g d’huile, 50g ou 100g de potimarron cuit et mixé, 1/2 cuillerée à café de cannelle, un peu d’eau. Puis utiliser 50g de chocolat pour la déco.
  • En sucré, des biscuits doigts aux amandes et une boisson de vampire
  • Et toujours en sucré, des yeux en gelée (avec deux fois moins d’agar que la recette initiale), les yeux frais de Melle Pigut et des fantômes en meringue végétale et yeux en pépites de chocolat

J’espère que cet article vous aura donné quelques inspirations pour cette journée et celles qui suivront. Je vous envoie de chaleureuses pensées de soutien.

Gâteau d’anniversaire 100 % végétal très facile

25 Oct

Bonjour !

Pour ses 4 ans, le Pinto souhaitait un gâteau à la vanille. Comme je voulais proposer un peu plus qu’un gâteau simplissime à la vanille, j’ai préparé un glaçage lui aussi simplissime. Cela donne une recette festive, très facile, absolument délicieuse et dont tous les ingrédients sont trouvables dans une supérette !

Pour fignoler la décoration, j’ai utilisé des vermicelles colorés 100 % végétaux, dont je vous ai parlé ici. Et comme le Pinto aime beaucoup les cœurs, j’ai préparé une petite surprise au milieu… totalement optionnelle bien sûr. Je vous la détaille dans les remarques.

La décoration est une réalisation à 4 mains avec le Béluga

.

Ingrédients pour 8/10 personnes (moule d’environ 21 cm de diamètre)
– 300 g de farine de blé
– 300 g de sucre, dont 1 ou 2 sachets de sucre vanillé
– 1,5 cuillerée à café de bicarbonate OU 1,5 sachet de poudre à lever
– 5 ou 6 cuillerées à soupe d’huile de cuisson (colza pour moi)
– 300 ml de lait de soja vanillé
– Si on utilise du bicarbonate : 1,5 cuillerée à soupe de vinaigre ou 1 cuillerée à soupe de jus de citron
– Pour le glaçage : 400 ml de crème de coco, 100 g de sucre, 1 sachet de Chantifix

Préparation
– Mettre la crème de coco au frigo. Allumer le four à environ 185 °C.
– Huiler et fariner le moule à charnière. Si on utilise un moule à manqué, le chemiser de papier cuisson.
– Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le bicarbonate et l’huile. Ajouter progressivement le lait de soja.
– Verser la préparation dans le moule et cuire jusqu’à ce qu’un pic planté au milieu ressorte sans pâte collée dessus. Cela prend environ 30 minutes.
– Laisser refroidir le gâteau puis le démouler.

– Déposer le gâteau sur une volette à pâtisserie ou un torchon propre, pour que le dessous sèche.
– Pendant ce temps, mélanger les ingrédients du glaçage dans un saladier froid et battre en neige.
– Transférer la chantilly dans une poche à douille si on souhaite en utiliser pour décorer. Dans tous les cas, conserver la chantilly au frigo. Ici je l’ai transportée dans un petit sac isotherme, avec deux blocs froids.


– Au moment de servir, placer le gâteau sur l’assiette de service et étaler le glaçage par-dessus.

.

Remarques

  • Le gâteau est déclinaison du gâteau César. Sa couleur naturellement blonde est due au sucre (j’utilise du sucre bio, qui est de couleur blonde) et au lait de soja vanillé (qui est blond lui aussi).
  • La crème de coco de supermarché est de la marque Kara. J’en ai toujours une briquette stockée au frigo, prête à être montée en chantilly. Si j’avais accès à un magasin bio qui vend du lait de coco de la marque Organi, j’utiliserais 2 boîtes de 400 ml placées au frigo et je récupèrerais la crème qui surnage alors. Ceci dit, les produits à base de coco viennent de loin et ont un impact notable donc je les utilise avec parcimonie. Ici, on fait un gâteau d’anniversaire, ce qui justifie le choix de cet aliment d’exception.
  • Le Chantifix de supermarché comporte un épaississant, un petit peu de sucre et un arôme qui adoucit la saveur coco de la crème.
  • Mon moule est un cercle à pâtisserie posé sur une feuille de cuisson en silicone Silpat. C’est un système qui peut couler un peu donc qui doit impérativement contenir une pâte épaisse ou une pâte à tarte (comme pour le flan pâtissier), mais je l’adore car on peut régler le diamètre du cercle, il remplace donc plusieurs moules.
  • La surprise cœur peut être réalisée avec n’importe quel emporte pièce de la taille de la part à couper et de forme pas trop complexe. On enfonce l’emporte pièce au centre du gâteau bien refroidi, puis on utilise un couteau passé contre l’emporte pièce afin de couper la forme sur toute la hauteur du gâteau. On soulève ensuite le gâteau pour vérifier que le dessous aussi est découpé, puis on retire la part pour vérifier qu’elle est découpée du reste du gâteau.

Puis on replace la part avec son emporte pièce et on décore le gâteau. A la découpe, l’emporte pièce arrêtera le couteau et permettra de ne pas couper cette part spéciale. Ce système a deux avantages : 1) permettre de servir une part spéciale, ici de la forme souhaitée et sans glaçage, 2) faciliter la découpe du gâteau quand il y a de nombreuses parts à couper, en évitant d’avoir à former des pointes fines au milieu. Vous pouvez voir ici le résultat avec une simple découpe ronde.

Bon dimanche !

Vermicelles colorés 100% végétaux

24 Oct

Bonjour !

La plupart des décorations pour gâteau contiennent du E120 (colorant rose/rouge à base de cochenille), de la cire d’abeille, de la gomme shellac et/ou de la gélatine. Mais il existe aussi des produits 100 % végétaux !

Je partage avec vous 4 exemples de décorations en sucre 100 % végétales. Ici on les parsème sur du glaçage pour biscuits ou on les ajoute au dernier moment sur un yaourt pour lui donner un air de fête.

.

Vermicelles arc-en-ciel Vahiné

vermicelles-vahine

J’ai trouvé ce produit en supermarché.

Ingrédients : sucre, sirop de glucose, huiles végétales (huile de coco, colza), amidon de maïs, concentrés végétaux (pomme, cassis, citron, radis, carthame), émulsifiant (lécithine de tournesol), jus de betterave rouge concentré, agent d’enrobage (cire de carnauba), concentré de spiruline.

Mon commentaire sur les ingrédients : Il y a du sucre pour le goût, de l’amidon et du sirop de glucose pour la texture, des extraits de végétaux pour la couleur et un peu de goût. Je suppose que les huiles et l’émulsifiant permettent d’avoir des vermicelles plus fins et réguliers.

Mon commentaire sur l’aspect des vermicelles : Les vermicelles sont de couleur blanche, jaune pâle, rose pâle, rouge, vert ou bleu pâle. Leur surface est bien ronde et lisse.

Ma conclusion : C’est ma référence préférée pour des vermicelles multicolores !

.

Vermicelles multicolores Ibo

J’ai trouvé ce produit dans un magasin bio.

Ingrédients : sucre, amidon de pomme de terre, concentrés (carotte, pomme, radis, cassis), sirop de glucose.

Mon commentaire sur les ingrédients : Il y a du sucre pour le goût, de l’amidon et du sirop de glucose pour la texture, des concentrés de végétaux pour la couleur et un peu de goût. Tous les ingrédients sont d’origine naturelle et le produit est certifié bio.

Mon commentaire sur l’aspect des vermicelles : Les vermicelles sont de couleur blanche, jaune très pâle, rose ou violette. Leur surface est mate et légèrement irrégulière.

Ma conclusion : La composition est minimaliste, le produit est bio. Les couleurs sont plus dans une gamme de rose-violet qu’une gamme vraiment multicolore, mais cela décore tout de même.

.

Vermicelles multicolores Scrapcooking

J’ai trouvé ce produit dans un magasin de loisirs créatifs (Cultura).

Ingrédients : sucre, sirop de glucose, huile végétale (coco, colza), amidon (maïs), colorants : concentré de pomme, cassis, citron, radis, carthame, émulsifiant : lécithines, concentré de betterave rouge, colorant E133.

Mon commentaire sur les ingrédients : Les ingrédients sont similaires à ceux des vermicelles Vahiné précédents, mais il y a deux différences. La première, c’est l’absence de cire de carnauba et cela n’est pas gênant. La deuxième différence, c’est que pour obtenir des vermicelles bleus et vert vif, ce n’est pas de l’extrait de spiruline qui est utilisé mais un colorant de synthèse, le bleu E133. Je suppose que ce colorant est utilisé pour que les teintes bleue et verte résistent à la chaleur.

Mon commentaire sur l’aspect des vermicelles : Les vermicelles sont de couleurs très variées : blanc, jaune pâle, jaune orangé, rose clair, rouge, bleu, vert. Leur surface est bien ronde et lisse.

Ma conclusion : Les vermicelles sont réellement multicolores et ont un rendu très professionnel, mais la composition est longue et contient un ingrédient issu de la pétrochimie (le colorant E133), ce qui n’est donc pas spécialement écologique. Comme je n’ai pas besoin de vermicelles qui supportent la cuisson, je préfère acheter les vermicelles de Vahiné plutôt que ceux de Scrapcooking.

.

Vermicelles arc-en-ciel Vahiné

etoiles-vahine

J’ai trouvé ce produit en supermarché.

Ingrédients : sucre, farine de riz, beurre de cacao, épaississant : gomme adragante, colorant : caroténoïdes, arôme.

Mon commentaire sur les ingrédients : Il y a du sucre pour le goût, de la farine de riz, de la gomme adragante et du beurre de cacao pour la texture, un extrait de végétaux pour la couleur et un arôme pour le goût.

Mon commentaire sur l’aspect des étoiles : Les étoiles sont de couleur blanche ou jaune.

Ma conclusion : C’est une référence intéressante si vous souhaitez une forme d’étoile.

.

Perles argentées La Pâtelière

 

J’achète ce produit en supermarché (Intermarché).

Ingrédients : sucre, amidons de riz et de maïs, sirop de glucose, colorant : argent, arôme : vanilline.

Voici mon commentaire sur ces ingrédients. Il y a du sucre et de l’arôme vanille pour le goût, de l’amidon et du sirop de glucose pour la texture, et de l’argent pour la couleur. La vanilline est un ingrédient synthétique qui imite le goût de la vanille, à moindre coût, très courant dans les biscuits et desserts industriels.

Voici mon commentaire sur les couleurs : Les perles sont argentées et bien brillantes.

Ma conclusion : La composition est courte et les perles sont très belles. C’est mon produit préféré ! Elles existent aussi en version dorée.

.

Et si vous préférez une recette de vermicelles colorés faits maison et/ou sans sucre, je vous propose une recette multicolore et 100 % naturelle dans cet article (et dans mon livre Cuisiner en couleurs).

Bon week-end !

Repas de mi octobre

18 Oct

Bonjour !

 

Bento pot au feu

Ce n’est pas vraiment un pot au feu puisqu’il n’y a pas de viande et qu’on y ajoute du chou, mais vous avez la recette ici. Ici, je l’ai mis avec un reste de steak de lentilles et un reste de polenta. En dessert, du raisin et des amandes pralinées.

.

Bentô pâtes aux lentilles

Des pâtes avec un reste de sauce tomate et des lentilles. A côté, un reste de légumes rôtis (pomme de terre, carotte, chou rouge, radis red meat). En dessert, du chocolat aux amandes et des tranches de pomme à la cannelle.

.

Bentô épinard à la crème de cacahuète

C’est le matin et je n’ai rien pour mon bento. Je mets du riz à cuire et, dans une autre casserole, je mélange des épinards surgelés avec une bonne quantité de beurre de cacahuète, pour le goût et le crémeux. Et voilà, avec deux graines de courge pour la déco cœur, et des tranches de pomme pour le dessert.

.

Repas soupe à l’arrache

Ce matin-là non plus, je n’avais rien pour le midi. J’ai mis un reste de soupe et pris un pot de pâtes à réhydrater que j’avais acheté un jour au cas où. Eh bien je n’en rachèterai pas, c’était vraiment pas terrible…

.

Repas de supermarché

Encore un jour sans rien, mais alors vraiment rien. Je suis allée au Super U à côté de mon lycée et j’ai pris du taboulé oriental (pas foufou), une salade de quinoa aux fruits secs (j’ai été agréablement surprise) et les super crèmes choco-coco de la marque June. Il y avait bien sûr trop pour une seule personne, mais la barquette de taboulé était refermable donc je l’ai ramenée à la maison pour la terminer plus tard.

.

Hamburger aux lentilles

Comme avec ma recette de hamburger, mais avec des steaks de lentilles. J’étais soulagée car on avait un copain du Béluga à diner, il est omni et notoirement difficile, mais il a tout mangé sans problème ! Il y avait des bâtonnets de carotte et des chips pour compléter.

.

Ragoût de petits pois & steaks de lentilles

J’ai appliqué la recette classique de Doudou, sans tofu fumé, et l’ai servi avec un reste de steaks de lentilles; C’était très bon !

.

Polenta et poêlée de légumes et pois chiche

Là c’est Doudou qui a cuisiné : une assiette de polenta bien crémeuses (avec 1/3 de l’eau remplacé par du lait de soja) et ne poêlée de carotte et courgette aux pois chiche et herbes de Provence.

.

« Couscous » de haricots cornille

Un délicieux plat offert par ma copine Nassira, que le Béluga apprécie aussi ! Nassira cuisine aussi du couscous classique, en photo ci-dessous. Comme dans la plupart des restaurants, elle cuit la viande avec mais la met à part au moment de nous servir.

.

Poêlée de chou aux carottes, saucisse végétale

Un plat d’automne que Doudou s’est fait un plaisir de préparer.

.

Repas sandwichs

J’ai raclé tout ce que j’ai pu dans le frigo et ça a donné un sandwich houmous salade, un sandwich purée d’amande-gelée de pissenlit-pomme, une gourde de purée de pomme et un reste de mini gâteau de crêpes vanille-coco (un essai en vue de l’anniversaire du Pinto).

.

Bon dimanche !

Parapluie pour enfant éthique et écologique

17 Oct

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose un nouvel article pour la rubrique Histoire d’objet. Dans cette rubrique, je décris mon parcours avec un objet du quotidien, de la version « normale » à une version plus en accord avec ce que je souhaite, avec les avantages et les inconvénients de chaque situation. Comme pour mes articles sur les enfants, c’est un simple partage d’expérience, à vous d’y piocher ce qui vous parle et de laisser le reste de côté.

Depuis que le Béluga a 3 ans, il possède un parapluie pour enfant. Quand il a été cassé au niveau d’une baleine, j’en ai acheté un autre, en photo ci-dessous.

Le sac « coccinelle » a servi de cartable au Béluga pour sa maternelle et il lui sert encore comme sac à dos. Il vient du site Sans BPA https://www.sans-bpa.com/sacs-isothermes/1551-dabbawallabags-sac-a-dos-coccinelle.html

Puis, quand lui aussi a cassé au niveau d’une baleine, j’en ai acheté un troisième, qui sert aussi au Pinto et a également fini par casser au niveau d’une baleine… J’ai donc décidé de ne plus donner de parapluie aux enfants je vous partage donc l’état de mes réflexions pour un parapluie pour enfant réparable.

.

Étape 1 : Un parapluie non genré, acheté localement

J’ai acheté ce premier parapluie, de la marque « Rusty le renard », à Bonjour, une boutique de cadeaux pour enfants qui venait d’ouvrir à côté de chez nous. Suite à la fermeture d’une autre boutique du même type dans le quartier, il était important pour moi de soutenir le commerce local, même si je me doutais bien que le produit n’avait pas été fabriqué localement.

Avantages de ce parapluie :

  • Coût : environ 12 euros
  • Design moderne et non genré, assorti à une large de gamme de produits

Inconvénients de ce parapluie :

  • Fabrication en Chine, sans doute dans des conditions peu éthiques
  • Produit non réparable

.

Étape 2 : Un parapluie fabriqué en France

Quand une baleine du parapluie précédent s’est cassée, j’ai profité d’une commande sur mon site de jouets favori, Jeujouethique, pour acheter comme cadeau de Noël au Béluga un parapluie enfant fabriqué en France.

Ce parapluie de la marque Vilac est fabriqué en bois, avec des baleines en fibre de carbone. J’ai choisi le modèle « chat » et ses couleurs joyeuses. Il coûte environ 20 euros.

Avantages de ce parapluie :

Inconvénients de ce parapluie :

  • La peinture de la poignée s’écaille suite aux chocs répétés que peut y infliger un jeune enfant.

  • Produit non réparable par le fabricant, qui ne donne pas non plus de conseils pour faire la réparation soi-même ! Notre essai de réparation à l’aide de pâte à réparer n’a pas tenu. Si vous avez une autre idée, on est preneurs…

.

Étape 3 : un parapluie fabriqué en France et réparable

Pour le Pinto, je suis revenue à un parapluie en métal. Pour Noël, j’ai acheté en même temps, sur le site de la marque Piganiol, un parapluie pliant fabriqué en France pour ma maman et un parapluie enfant fabriqué en France pour le Pinto.

La gamme de parapluies enfant comprend 4 modèles au design plutôt classique. J’ai choisi le modèle « céleste », avec ses montgolfières, ses petits personnages féminins, ses quelques fleurs, et ses couleurs pensées pour une fille (bleu, blanc et rose) mais acceptables pour un garçon ouvert d’esprit.

Avantages de ce parapluie :

  • Fabrication française
  • Produit réparable, avec un service réparation chaleureux et joignable par téléphone.

Inconvénients de ce parapluie :

  • Coût : 40 euros
  • En cas de réparation, il faut bien sûr payer le renvoi du parapluie. Puis, si le dommage est en dehors de la garantie, le service nous envoie un devis avec le coût de la réparation, qu’on décide ensuite de faire faire ou pas.

Pour une baleine cassée, le service réparation m’a informée qu’il faut changer tout le système de baleines, et cela coûte normalement 25 euros. Je m’attendais donc à payer cela, mais en fait j’ai reçu une semaine plus tard mon parapluie impeccablement réparé, sans avoir déboursé autre chose que le coût de renvoi de mon parapluie cassé ! Un geste du destin, merci :).

.

Et pour le Béluga qui lui aussi veut « son » parapluie, il a un beau parapluie Piganiol bleu turquoise, que j’avais initialement acheté pour moi mais qui ne se replie pas et que je ne peux donc pas glisser dans mon sac à main/dos.

20101017-6

.

Bon week-end !

Repas de début octobre

11 Oct

Bonjour !

Je m’aperçois que j’ai oublié de vous montrer certains bento de septembre. Vous les reconnaîtrez facilement : ce sont les plus élaborés. En octobre, je suis passée en mode survie donc j’ai remisé ma belle boîte en bois.

.

Bento entre été et automne

A gauche, du riz décoré de morceaux de poivron rôti. Au milieu, des morceaux de courgette jaune, cuits à la poêle et assaisonnés de parmesan d’amande. A droite, du houmous et des feuilles de salade. En sucré, du raisin et des amandes enrobées de chocolat noir.

.

Bento en jaunes

En haut, un lit de salade verte couvert de tranches de courgette au parmesan végétal et de pommes de terre cuites à la vapeur. En bas, un fromage frais de soja pour tremper les pommes de terre et pour assaisonner la salade. Il y a aussi deux nuggets de pois chiche (décongelés) et des tranches de pomme pour le dessert.

.

Repas soupe

Pour motiver le Pinto à manger de la soupe, on la mélange avec beaucoup de vermicelles. Mais la plupart du temps cela ne suffit plus… Ce qui m’arrange, personnellement, parce que moi j’adore la pâtée de soupe aux vermicelles ! Ici avec de la grenade et des cookies simplissimes pour le dessert.

.

Soupe de carottes et nuggets de pois chiche

Un repas tout simple, mais nourrissant et réconfortant pour moi.

.

Bento multicolore

A gauche, un mirepoix de légumes d’été de ma maman, puis un reste de tofu fumé coupé en alumettes, puis un reste de garniture de broccolo, puis un reste de polenta. Pour le dessert, un pot de mouhalabieh et de la grenade.

.

Bento sucré salé

Un reste de carottes râpées, un reste de baked beans en conserve, un reste de riz. Et en dessert, de l’ananas au sirop.

.

Repas soupe et sandwich

Un velouté de courgette à la poudre d’amande, un sandwich houmous-tranches de radis, et pour le dessert des dés de pomme et un équivalent de Malterser’s bio et végétal : les Drôles de céréales au chocolat noir de la marque Saveurs & Nature.

.

Tourin, pain italien et houmous

Une belle soupe à la tomate, le tourin, accompagnée de pain italien de la boulangerie, et de houmous pour équilibrer.

.

Polenta et tomates à la provençale

De la polenta cuite avec 1/3 de lait de soja, pour le crémeux et les protéines, et des tomates à la provençale. Le tout préparé par Doudou, merci Doudou !

.

Semoule et aubergines rôties à l’ail

Là aussi, un menu entièrement pensé ET réalisé par Doudou, la classe ! (Il me l’a même servie au lit, pendant qu’il gérait seul la soirée.) C’est de la semoule avec les délicieuses aubergines rôties de Natasha du blog Echos verts.

.

Fraises remontantes

Grande surprise à l’épicerie locale : il y avait des barquettes de fraises ! J’ai appris qu’il s’agissait de fraises de saison, appelées remontantes. Un délice !

.

Pomme et cookie balls

Un tiers de pomme et 4 boules d’énergie façon cookie – un goûter finalement un peu trop copieux pour moi, 3 boules m’auraient suffi.

.

Bon dimanche !

Collier à croquer

10 Oct

Bonjour !

A l’approche des vacances scolaires et d’Halloween, je partage avec vous une recette que j’ai créée pour mon livre Bonbon vegan : des perles pour collier à croquer !

Extrait de Bonbon vegan, photo de Caroline Féraud

.

C’est une activité facile à mettre en place avec des enfants car elle ne nécessite aucune cuisson. Attention par contre, les perles ont besoin d’une nuit pour sécher et devenir croquantes ! Heureusement pour les pressé-es, on peut manger plein de mini morceaux de pâte à bonbon tout en préparant les perles…

Ce qu’il faut pour fabriquer des perles à croquer, c’est : du sucre glace, de la gomme arabique, une paille et une douille de pâtisserie.

.

Et des colorants si vous voulez des perles en couleur. Je vous en propose des 100 % naturels.

.

Ingrédients pour 20 perles
– ¼ cuillerée à café de gomme arabique en poudre
– 80 g de sucre glace : 50 g (100 mL) pour les perles et 30 g (60 mL) pour saupoudrer les surfaces de travail
– 1/4 cuillerée à café de liquide : eau pour des perles blanches, jus de carotte pour des perles oranges, « jus » de betterave pour des perles roses, extrait bleu de spiruline pour des perles bleues

Matériel
– 1 petit bol par couleur
– 1 cuillère pour mélanger le contenu de chaque bol
– 1 douille de pâtisserie unie, de 10 mm
– 1 paille, plutôt fine
– 1 assiette plate

Préparation
– Dans un petits bol, déposer le liquide puis ajouter en pluie ¼ cuillerée à café de gomme arabique.
– Laisser reposer plusieurs minutes pour que la gomme se dissolve. Si cela nous aide à patienter, on peut remuer le contenu du bol.
– Avec 30 g de sucre glace (60 mL), saupoudrer généreusement l’assiette plate et le plan de travail.
– Quand le liquide du bol ne contient plus de grumeau, incorporer 50 g de sucre glace (100 ml) et malaxer pour former une boule.
– Si la pâte est friable, ajouter une goutte d’eau.
– Étaler la pâte avec la paume de la main sur le plan de travail généreusement saupoudré de sucre glace. La pâte doit faire environ 5 mm d’épaisseur.
– Appuyer la pointe de la douille pour découper un petit disque de pâte. Laisser la douille en place.
– Au centre du disque, appuyer la paille pour découper le centre de la perle.



– Retirer la paille.


– Si on le souhaite, on peut souffler fort dans la paille pour faire sortir la mini pépite de pâte qui s’y trouve… et la manger !

– Retirer la douille, puis appuyer doucement avec le bout d’un doigt dans la douille afin de faire sortir l’anneau qui deviendra une perle à croquer.

On ne la mange pas tout de suite !


– Placer l’anneau sur l’assiette saupoudrée de sucre glace.

– Recommencer avec le reste de la pâte.


– Laisser sécher au moins une nuit.
– Récupérer les perles et enlever l’excès de sucre glace en les plaçant dans un tamis (lui-même posé sur un bol pour récupérer le sucre glace).
– Enfiler les perles sur du fil élastique et le nouer pour former un collier ou des bracelets.

Remarques

  • La plupart des colliers à croquer du commerce contiennent du E120 pour colorer les perles en rose. E120, c’est le rouge carmin ou rouge cochenille, un colorant rouge/rose naturel fabriqué à partir d’insectes écrasés… On peut heureusement trouver des colliers à croquer sans E120, avec des colorants à base de plante (j’en ai acheté cet été chez Hema).
  • La gomme arabique se trouve en magasin créatif sous différentes marques. On peut aussi en commander en pharmacie, car c’est un ingrédient utilisé par les préparateurs en pharmacie. Ce sera sans doute un peu plus cher qu’en magasin créatif, et vous devez alors demander gentiment et dire combien vous en voulez (une tout petite qantité, 20 g permettent de préparer des centaines de perles).
  • Le sucre glace industriel (Daddy) est préférable si on veut des perles bien blanches. Sa texture en poudre extrêmement fine est aussi plus agréable pour cette réalisation que du sucre glace maison.
  • Pour que les perles aient une couleur pastel, il faut que le liquide de départ soit intensément coloré. En effet, on ajoute une très grande quantité de sucre glace, ce qui dilue énormément ce liquide. Sur la photo ci-dessous, les perles mauves ont été colorées avec du jus de cassis, qui est violet très foncé, et les perles grisâtres ont été « colorées » avec une infusion de safran.

Perles à croquer réalisées avec du sucre bio

Comme vous l’avez vu plus haut, le jus de carotte donne un bel orange pastel, le liquide rose foncé des sachets de betterave sous vide donne des perles roses, et un extrait bleu de spiruline donne de jolies perles bleu ciel.

Pour obtenir des perles jaunes, je pense qu’on peut colorer la pâte avec du curcuma en poudre, mais je n’ai pas essayé. Et je suppose qu’on peut faire des perles vert clair en utilisant de la spiruline en poudre, mais là non plus je n’ai pas testé.

.

Bon week-end !

Mouhalabieh

4 Oct

Bonjour !

Connaissez-vous le mouhalabieh, ce délicieux flan libanais à la fleur d’oranger, servi parsemé de pistaches, et parfois nappé d’un sirop à la rose ? C’est un entremet frais, dépaysant et très facile à préparer.

Ingrédients pour 4 à 6 personnes
– 100 g de sucre
– 50 g de fécule de maïs
– 500 ml de lait de soja nature
– 2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger
– 30 pistaches (50 g, poids avec la coque)

Préparation
– Dans une casserole, mélanger le sucre et la fécule, puis ajouter progressivement le lait.
– Faire chauffer tout en remuant avec un fouet jusqu’à ébullition et obtention d’une crème très épaisse.
– Pendant ce temps, préparer les moules. J’utilise 12 mini verrines (des verres à thé).
– Éteindre le feu, ajouter l’eau de fleur d’oranger, bien mélanger et répartir dans les moules.
– Décortiquer et concasser les pistaches, puis les répartir les flans.
– Conserver à couvert, au frigo, jusqu’à 3 jours. Si on veut conserver les flans sans les couvrir, il faut les napper de sirop à la rose.

Remarques

Le sirop à la rose : Il est facultatif, mais ajoute des saveurs en plus et il empêche que le dessus du flan ne sèche. Mélanger 2 cuillerées à soupe de sucre avec 2 cuillerées à soupe d’eau bouillante. Quand le sucre est dissout, ajouter 2 cuillerées à soupe d’eau de rose puis verser ce sirop sur les flans.

Vous pouvez soutenir le Liban, par exemple en faisant un don à la Croix Rouge pour le Liban.

Bonne semaine !