Repas de fin juillet

2 Août

Bonjour !

.

Tarte au tian

Aussi appelée tiarte, j’ai eu envie de tester ce concept avec les bons et beaux légumes et herbes du jardin d’Ôna Maiocco. On a très (trop) richement garni le fond de tarte donc j’ai pu récupérer une partie des légumes cuits pour garnir une salade de riz et lentilles :

.

Pique-nique aux Jardins de Colette

En vacances en Corrèze, on a passé une soirée aux Jardins de Colette. Au menu du pique-nique, plein de restes : Du houmous de tournesol avec des bâtonnets de carotte et des chips. Des radis avec des tranches de pain et de la margarine. Et des sortes d’onigiri, ici simplement des boulettes de riz donc un peu fades – ça aurait été délicieux si on les avait trempés dans un peu de sauce soja et d’huile de sésame grillé…

Les Jardins de Colette, à Varetz, est un grand parc aménagé en l’honneur des différents moment de vie de l’écrivaine Colette, avec de petits extraits qui m’ont donné très envie de lire ses livres. Le parc comporte différents petits jardins, un labyrinthe géant, et des jeux pour enfants disséminés dans le parc (certains sont momentanément retirés à cause du Covid). Certains soirs, on peut apporter son pique-nique, un groupe de musique joue en plein air et, quand la nuit tombe, des bougies sont allumées le long de tous les sentiers.

Je ne suis pas fan des roses, mais j’ai un faible pour les grosses roses presque blanches.

.

Salade riz & lentille

En vacances, les lentilles vertes sont un de mes aliments favoris car elles sont rapides à cuire, nutritives et versatiles. Ici, on a cuit séparément du riz et des lentilles, et on a les a mangés en salade, avec de la salade verte et une vinaigrette.

.

Steaks de lentilles, pour 2 repas

Avec la casserole de lentilles cuites, j’avais de quoi faire de la salade de lentilles, mais aussi des steaks végétaux avec cette recette. D’habitude j’utilise un robot, ici j’ai mixé la préparation par à coups au mixeur plongeant (que j’emporte toujours dans nos valises). J’ai fait assez de steaks pour deux repas : une fois servis avec de la polenta, l’autre fois en garniture de burgers. Pour le Béluga, le pain à burger est garni de margarine puis de ketchup. Pour ma part, j’ai ajouté du houmous de tournesol et de la salade.

.

Haricots magiques

En passant dans un petit marché, j’ai découvert d’intrigants haricots violets. La vendeuse m’a dit que malheureusement ils devenaient classiquement verts après cuisson. Pour transformer ça en avantage, j’ai dit aux enfants qu’on allait acheter des « haricots magiques », qui changeaient de couleur à la cuisson. Quelle couleur pensaient-ils que prendraient les haricots magiques après cuisson ?… Le Pinto s’est fait un plaisir de plonger les haricots dans l’eau bouillante.

Au bout de quelques minutes, la transformation a lieu ! Comme aucun des deux enfants n’accepte de manger des haricots verts en ce moment, j’ai essayé de les noyer sous la margarine.

Ils n’en ont quand même pas mangé, mais je pense qu’au moins cela fait dans leur mémoire un évènement positif lié à cet aliment, un petit pas vers le jour où ils en mangeront avec plaisir.

.

Assiette aux petits légumes

Sur le même petit marché, un stand de nourriture asiatique avait pour seul proposition végétale une barquette de petits légumes. On l’a prise et on l’a mangée avec du riz et du tofu fumé aux amandes.

Avec le reste de riz, j’ai fait un « riz au lait vanillé » express en ajoutant un peu de lait végétal, de purée d’amande blanche et de sucre vanillé.

.

Sauce tomate, pour 2 repas

Les pâtes en sauce tomate sont un plat indispensable pour Doudou, au moins une fois par semaine. On a donc fait une casserole de sauce tomate. Avec des pâtes et des tranches d’aubergine frites à la poêle, ça fait un repas qu’on adore tous les deux. Le Béluga ne prend pas l’option aubergines. Le Pinto est dans une période très restreinte au niveau alimentaire, il refuse même la sauce tomate et mange ses pâtes à l’huile (de colza) mélangées à une montagne de levure de bière.

On a mangé le reste de sauce tomate avec un reste de lentilles. Ici, en accompagnement d’une purée de pomme de terre réalisée avec un presse purée. C’est la première fois que j’utilise cet ustensile et je ne suis pas du tout convaincue ! Peut-être que je m’y suis mal prise, en tout cas je n’ai pas du tout eu la purée lisse que j’obtiens habituellement avec un moulin à légumes.

.

Petites crêpes sucrées

J’ai fait la pâte à crêpes en mode super feignasse : juste de la farine de blé blanche et du lait de soja vanille ! Comme ma grand-mère n’avait pas d’huile de cuisson neutre en goût, je n’ai pas mis de matière grasse dans la pâte et du coup j’ai fait fondre un peu de margarine dans la poêle avant de cuire chaque crêpe.

.

Bonne semaine !

6 Réponses vers “Repas de fin juillet”

  1. Coquelibio 4 août 2020 à 15:58 #

    J’ai aussi acheté ces haricots magiques ! Ma poulette mange de tout (bon au dîner elle a tendance à rapidement se lasser du plat pour passer au dessert, mais chez nounou je récupère toujours des bocaux vides !) J’espère qu’on passera à côté des refus alimentaires.

    • vegebon 21 août 2020 à 09:21 #

      Je l’espère aussi pour vous ! Sinon ce sera l’occasion de développer de super pouvoirs de patience et de créativité ;).

  2. Margot 4 août 2020 à 21:30 #

    Hava, même combat ici pour la sauce tomate, mais moi chez le grand aussi 😒. Et pareil, le petit ajoute une tonne de levure de bière, puis une tonne de gomasio …
    Et nous cette année on a testé les petits pois violets. On s’est beaucoup amusés à cueillir puis à faire un dégradé avec les cosses, des vertes aux violettes, mais ils n’ont pas aimé les petits pois (plus secs que les verts, dont ils raffolent même crus directement cueillis dans le jardin)

    • vegebon 21 août 2020 à 09:23 #

      C’est rassurant de voir que les autres familles aussi connaissent ces galères ! C’est sympa votre activité avec les petits pois violets, j’y penserai si j’en croise un jour :). Ici le grand adore les petits pois cuits, le petit n’en a quasiment jamais mangé.

  3. Milounette 5 août 2020 à 18:34 #

    Sympa les haricots violets en effet ! Je connaissais déjà et c’est vrai que c’est sympa (il y en a aussi des qui restent violets/noirs à la cuisson aussi il me semble). Pour le presse-purée, je crois qu’il y a vraiment deux écoles, mais effectivement, ce genre d’outil donne une purée plus grossière, type « écrasée ».
    J’espère que vous passez de bonnes vacances. Bises

    • vegebon 21 août 2020 à 09:26 #

      Merci Amélie, tu me rassures pour le presse purée !
      On passe de bonnes vacances, ça fait du bien de se retrouver tous les 4 mais sans pression, à la différence du confinement 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :