Archive | 00:01

Repas de mi juillet

26 Juil

Bonjour !

.

Pique-nique personnalisé

Pour le Béluga, salade de riz, lentilles maïs. Pour le Pinto, bâtonnets de carotte et chips trempés dans du houmous de tournesol (100 g de graines décortiquées blanchies 10 minutes puis égouttées et mixées avec du tahin, du jus de citron, de l’huile, du sel et de l’eau).

Pour les parents, salade de lentilles garnie de pistaches, sandwich de pain de mie garni de houmous de tournesol et de salade. Et pour tout le monde, pointes de pastèque en dessert. C’est pas souvent, mais là j’ai acheté la paix sociale et en même temps mangé exactement ce qui me faisait envie.
.

Pommes de terre sautées

Quand je décide d’un menu, je pars souvent d’une composante (ici les pommes de terre que je voulais faire sauter) et je vois ce que je peux ajouter pour en faire un repas équilibré pour tout le monde. Ici on avait des saucisses de tofu au frigo, Doudou avait envie d’une salade de tomates, et comme je sais que les petits ne mangent pas toujours des saucisses végétales, j’ai proposé des oléagineux en apéro. Et des bâtonnets de carotte, puisque c’est à peu près le seul légume que le Pinto tolère actuellement… Heureusement qu’il y a les fruits pour varier ses apports !

.

Tajine de légumes

Ça faisait vraiment longtemps qu’on n’en avait plus cuisiné ! Du coup j’ai oublié d’emporter dans le gîte les amandes et les pruneaux que je mets habituellement dans ce plat.

.

Tartinade au lupin

Peut-on appeler cela une lupinade ? Je suis partie de la recette de Marie Laforêt. et l’ai adaptée au contenu de mes placards. J’ai épluché les lupins en saumure d’un bocal entamé puis ai jeté les peaux. J’ai mixé longuement 150 g de graines épluchées avec 100 g de yaourt de soja nature, 1/2 cuillerée à café de sel et 75 g d’huile de coco desodorisée (Végétaline) fondue, puis versé le mélange dans un récipient rectangulaire préalablement mouillé, puis placé au frigo pour obtenir une tartinade assez épaisse. La prochaine fois, je testerai de remplacer l’huile de coco par de l’huile plus locale.

Pout cette tartine, j’ai utilisé comme ingrédient frais et croquant des petits pois, car je voulais vider le congélateur avant de partir en vacances. Le résultat m’a beaucoup plu, je le referai même si quelques petits pois peuvent tomber quand on croque – la solution est d’appuyer légèrement dessus pour les incruster dans la tartinade… et d’en mettre un peu moins que moi !

.

Yaourt en week-end ou vacances

L’été dernier, j’ai subitement sevré le Pinto et lui ai proposé, entre autres compensations, de manger autant de yaourts (de soja) qu’il le souhaitait. Je pense qu’il en a mangé plus de 1 kg en une semaine… Comme je n’avais pas anticipé cela, on a dévalisé les rayons de la supérette locale, qui les vendait par 4×100 g. On a donc créé un paquet de déchets non recyclables à cette occasion ! Je les ai conservés pour faire du plastique fou recup, tout en me promettant d’anticiper pour les yaourts des prochaines vacances.

Cet été, je suis donc partie avec une boîte de ferments pour yaourt (Mon yaourt maison d’Alsa, qui ne contient pas de produits d’originale à l’image et à l’avantage de se conserver à température ambiante) et deux bocaux. Avec du lait de soja nature acheté sur place, j’avais tout pour faire des yaourts, non ?… Sauf la yaourtière ! Chez moi j’utilise mon four réglé sur 35 degrés. A la location, j’ai utilisé la méthode de la cocotte. Et dans la location d’après, où il faisait facilement 35 degrés en plein soleil, j’ai simplement mis les bocaux quelques heures sur la terrasse, en plein soleil !

.

Goûter Pic Nic Break

Qui se souvient des Pic Nic Break ? Quand j’ai vu que la supérette locale proposait une pâte à tartiner au chocolat végétale (et sans huile de palme) et, au rayon apéritif, de fin gressins nature (sans œuf ni lait), ça a fait « tilt » dans la tête et j’en ai voulu faire découvrir le concept au Béluga et au Pinto.

J’ai cassé les gressins en 3 et les ai rangés dans une petite boîte, emporte le pot de tartinade avec une cuillère pour récupérer plus facilement le fond du pot, et équilibré le goûter avec des gourdes lavables remplies de purée pomme-poire.

.

Goûter et paillettes à Coco Velten

Boissons diverses et amandes grillées, dégustées dans les fauteuils de l’espace bibliothèque.

Coco Velten est un projet temporaire (2018-2021) dans le centre-ville de Marseille, avec un espace de restauration et des projets variés. On l’a découvert avec un après-midi « goûter et paillettes », où des crêpes (probablement non végétales, je n’ai pas eu l’énergie de demande) et du maquillage sont proposés à prix libre.

La maquilleuse proposait des maquillages pour enfant originaux et très beaux, avec des Posca et des paillettes biodégradables déposées avec du gel d’aloe vera.

Le Béluga a commencé avec un petit maquillage sur le dos de la main, puis est revenu pour les deux avant-bras et le haut du visage ! Le Pinto a opté pour le maquillage d’un avant-bras. La maquilleuse leur a fait de nombreuses petites touches de couleurs variées, un peu comme pour dessiner un dragon asiatique, et cela m’a tellement plu qu’on a recommencé quelques jours plus tard avec notre boîte d’aquarelle.

J’adore cette boîte d’aquarelle Ökonorm et je vous ai expliqué pourquoi vers la fin de cet article. Attention par contre, à l’époque elle était livrée avec un pinceau en poils d’animal ; je crois que maintenant elle est livrée sans aucun pinceau.

Quand on sera de retour à la maison, on recommencera sûrement avec l’argile colorée qui nous sert de peinture corporelle.

Bon dimanche !