Archive | 00:01

Anniversaire Pokémon (8 ans)

18 Juil

Bonjour !

Pour la fête de ses 6 ans avec les copains et copines, le Béluga avait déjà souhaité un anniversaire à thème Pokémon. Il reste mordu de cet univers, comme ses copains, et a à nouveau choisi le thème Pokémon cette année.

J’ai donc trouvé de nouvelles activités, adaptées à des enfants de 8 ou 9 ans. Et j’ai évité toute allusion au concept de dresseur-se de Pokémon, parce que j’ai déjà donné il y a 2 ans, et surtout parce que ce concept ne me plait pas et qu’en fait on peut s’amuser sur le thème Pokémon sans y faire allusion.

Quand j’organise un anniversaire d’enfants, je ne prévois jamais de sachet de petits cadeaux pour les invités. Par contre, je me débrouille pour qu’ils aient au moins un objet à rapporter chez eux : un ballon gonflé d’hélium qui a servi en déco, un coloriage, un petit objet qu’ils ont fabriqué… Pour l’anniversaire Pokémon des 6 ans du Béluga, chaque enfant avait eu un diplôme et un jeton Pokémon. Cette année, c’était une petite boîte, une petite balle, une bille et un marque-page !

Ma règle pour que la fête soit gérable est qu’il y ait autant d’enfants que de bougies à souffler. Cette année un imprévu a fait qu’ils étaient deux de plus, et ce n’était pas simple, même avec deux adultes entièrement disponibles pour animer (le Pinto était chez ses grands-parents)… donc l’an prochain je veillerai à ce que la règle soit respectée !
.

Les invitations

J’ai battu mon record de vitesse sur ce coup : préparées entièrement en 5 minutes montre en main ! On était le matin du dernier jour possible pour les donner aux invité-es…

J’ai dessiné à main levée une silhouette de Pikachu sur une pochette cartonnée jaune et je l’ai découpée. Comme la pochette était pliée en deux, cela m’a déjà fait 2 invitations.

J’ai reporté la silhouette au crayon sur les autres zones de la pochette et découpé, toujours deux par deux, les autres invitations.

Avec un feutre noir, j’ai écrit le prénom au recto. Au verso, avec un stylo noir, j’ai mis les informations clés. Et c’est tout !

.

L’accueil

Comme d’habitude, c’était à la maison. On avait rangé la chambre et évacué les objets fragiles pour que les enfants la retournent y jouent librement le temps que tout le monde arrive.

On avait aussi prévu un gobelet par enfant, marqué à son nom. Avant de sortir au jardin, on a proposé de l’eau à chaque enfant et rappelé d’aller aux toilettes. Puis on est partis en emportant les gobelets, une gourde et les casquettes.

.

Activité 1 : Labyrinthe 3D

J’ai trouvé cette idée dans cet article du blog Made by Marzipan (en anglais), qui liste de nombreuses idées d’activités pour un anniversaire Pokémon, toutes réalisables en intérieur. Ici, on a maintenant la chance d’avoir un jardin assez près de la maison, donc on a fait cette activité en extérieur, mais en intérieur ça doit être encore plus simple de créer le parcours, dans un couloir par exemple ! C’est vraiment une activité que je me suis régalée à préparer et que les enfants ont beaucoup aimée.

Matériel pour chaque enfant
– 10 m de grosse ficelle
– du scotch (j’ai utilisé du gros ruban à masquer)
– une surprise à accrocher au bout : un morceau de papier ou de tissu contenant un petit cadeau ou un indice pour une chasse au trésor. Ici c’était les deux : l’objet caché était une boîte Poké Ball contenant un petit papier avec quelques lettres écrites dessus.

Préparation de l’activité

Préparer la surprise à trouver. Pour les boîtes Poké Ball, je vous ai fais un super tutoriel pour les fabriquer.

Dans la zone de départ, on scotche une extrémité de la ficelle avec le prénom d’un enfant. Puis on fait courir la ficelle en formant un maillage en 3D dans la zone de jeu, grâce au scotch. A l’autre bout de la ficelle, on accroche l’objet et on fait en sorte qu’il soit un peu caché, pour le suspense. Puis on coupe un deuxième morceau de ficelle et on recommence.

Attention : ne faites pas comme nous, installez complètement chaque ficelle avant de découper la suivante ! Nous on a coupé d’avance et attaché l’extrémité de tous les morceaux de 10 m de ficelle, du coup il a fallu toutes les démêler pour faire le parcours 3D…

Il faut environ 20 minutes pour installer cette activité pour 10 enfants (beaucoup plus si vous avez tout emmêlé…). Comme vous l’aurez compris, cette durée dépend du nombre d’enfants.

On a effectué ce jeu en premier, pour libérer l’espace. Comme tous les prénoms sont listés, il permet aussi que les enfants découvrent les prénoms des autres, s’ils ne se connaissent pas déjà.

Activité avec les enfants

Pour démarrer l’activité, chaque enfant (à tour de rôle), détache le scotch avec son prénom et suit sa ficelle.

Le plus simple est d’enrouler la ficelle en pelote au fur et à mesure qu’on avance. Il faut veiller à ne pas déplacer les autres ficelles, donc c’est une activité qui calme les enfants. A son rythme, chacun avance puis au final trouve son petit paquet.

A l’issue de cette activité, les enfants ont chacun une petite boîte Poké Ball qu’ils ramèneront chez eux. Attention par contre : on ne peut pas les lancer, sinon elles se brisent ! J’avais prévu 80 cm de fine cordelette couleur bronze pour attacher les boîtes autour du cou de chaque enfant, et aussi une petite pince en bois avec le prénom de chaque enfant pour identifier le propriétaire de chaque collier.

Dans chaque Poké Ball se trouvait un morceau de message.

Une fois assemblés dans le bon ordre, cela annonçait l’activité suivante :

 

.

Activité 2 : Fabrication d’une balle à lancer

Après avoir en main une Poké Ball, tous les enfants avaient envie de la lancer, ce qui n’est pas possible ! Heureusement j’avais prévu tout de suite après cette activité où ils pouvaient fabriquer une Poké Ball a lancer.

Sur internet, on trouve le tutoriel très simple d’une Poké Ball rebondissante fabriquée avec une balle de tennis, des ballons de baudruche et du scotch d’isolation électrique. C’est ce que j’aurais choisi si j’avais anticipé en récupérant ou en achetant un lot de vieilles balles de tennis… C’est le plus adapté pour des enfants de 8 ans je pense.

Mais ce que j’avais en stock, c’est des ballons de baudruche, de la semoule et du scotch isolant. Et avec cela, on fait de chouettes balles de jonglage. Je vous ai fait un tutoriel pas à pas pour cette activité.

Pour que l’activité ne doit pas trop longue, j’ai préparé à l’avance les doses de semoule et les morceaux de scotch, et autant de paires de ciseaux que possible. Cela reste une activité délicate, et il faut être assez d’adultes pour aider les enfants à plusieurs reprises. Mais ils ont adoré cette activité, où ils voient la construction d’une balle à partir de ballons et de semoule, et où ils choisissent eux-même les couleurs de leur balle.

Il est très important de balayer à la fin de cette activité, car il y a forcément de la semoule dispersée lors de l’activité et donc un fort risque de chute si on ne balaye pas.

 

.

Activité 3 : Chamboule-tout Pokémon

Pour profiter de ces balles à lancer, on a enchainé avec une activité chamboule-tout. J’ai adapté l’idée de chamboule-tout Pokémon de Chez Aurélie en remplaçant les boites de conserve (que je n’ai pas car on achète les conserves et bocaux de verre) par d’anciennes boîtes de complément alimentaire (que je conserve pour stocker de petits objets… et jouer au chamboule-tout).

Préparation de l’activité

Pour trouver les Pokémons à imprimer et coller autour des boîtes, j’ai demandé au Béluga quels étaient ses Pokémons préférés, puis j’ai téléchargé l’illustration de chaque Pokémon depuis le site Poképedia. Les enfants ont aimé reconnaître sur les boîtes les Pokémons à la mode.

J’ai mesuré la hauteur de mes pots (environ 6 cm) et fait une mosaïque des images à cette taille pour toutes les imprimer d’un coup. Puis je les ai découpées et j’ai utilisé de la glue pour les coller de manière durable aux boîtes. Enfin, j’espérais que ce serait durable… mais j’ai utilisé de la glue Scotch et, dès le milieu de l’activité, une étiquette était déjà détachée !

Activité avec les enfants

A tour de rôle, les enfants lancent leur balle sur les boîtes. Quand elles sont toutes tombées, on reconstruit ensemble un mur de boîtes et ça recommence.

Pour lier ce jeu à l’activité suivante, j’avais rempli certains des pots avec des billes (je les ai achetées en lot il y a longtemps dans une brocante d’école et je les offre petit à petit au Béluga).

Les enfants se sont rapidement rendus compte que certains pots contenaient quelques chose. Je leur ai dit qu’on attendait que tout le monde ait joué à lancer avant d’ouvrir les pots. Ils ont versé le contenu des pots dans la boîte qui m’avait servie à les transporter. Chaque enfant a choisi une bille, qu’il a gardée en cadeau et a utilisée pour l’activité suivante.

.

Activité 4 : Déplacement à la paille

Je me suis inspirée de la course du souffle, qui a l’air d’être une activité classique chez les orthophonistes. Comme les enfants ici sont assez habiles et forts, j’ai remplacé les cotillons par des billes. Chaque enfant doit faire arriver sa bille dans une « maison », en soufflant dans sa paille.

Préparation de l’activité

Pour un grand nombre d’enfants, j’aurais acheté un lot de pailles en paille. Ici, j’avais juste assez de pailles inox. A chacune d’elle, ils ont mis la petite pince à leur nom. Cela a permis d’identifier l’utilisateur de chaque paille et de les réutiliser pour le goûter.

Ici les pots sont empilés pour être transportés plus facilement

Pour faire les « maisons » d’arrivée, j’ai utilisé des pots de yaourt individuel (qu’on consomme rarement ici mais que je garde à chaque fois pour faire des objets en plastique fou). Ma maman y a découpé une porte avec des ciseaux (idéalement, il aurait fallu qu’elle soit plus large) puis elle a utilisé un marqueur permanent (celui acheté pour faire les boîtes Poké Ball) pour les décorer.

Pour faire le parcours, il faudrait un endroit bien plat, ou alors tracer un chemin dans du sable par exemple. Ici j’ai installé les post sur la table, qui était penchée… Du coup les enfants n’ont pas vraiment pu jouer comme prévu et je les ai laissés tricher.

Activité avec les enfants

Pour intéresser les enfants, j’ai donné la règle suivante : on a le droit de prendre une « maison »  seulement si une bille y est entrée. A l’intérieur de chaque « maison » se trouve un indice pour découvrir un des aliments préférés de Pikachu (enfin, le Pikachu de Sasha).

Comme c’était assez difficile, j’ai donné deux indices : cet aliment est une sauce ; la première lettre est K.

Remarque : dans la même idée de parcours à billes, j’ai déjà fabriqué avec le Béluga un labyrinthe à bille dans un couvercle de boîte à chaussure. Je remplace les pailles en carton par des bandes de papier roulées.

.

Activité 5 : Le cri des Pokémons

J’ai enfin proposé une activité pour que les enfants se défoulent avant de retourner à l’intérieur. Je leur ai proposé de choisir chacun un Pokémon et de faire son cri.

Mais avant cela, entraînement ! On a tous fait ensemble Pikachu et quelques autres Pokémons. Puis j’ai nommé chaque enfant et il a fait le cri d’un Pokémon de son choix. J’ai autorisé les enfants à refaire un cri qui avait déjà était fait, s’il le souhaitait : ceci était utiles aux enfants qui ne connaissent pas de Pokémon ou qui étaient timides.

.

Activité 6 : Marque-page Pokémon

A 8 ans, les enfants sont intéressés par les livres, donc j’ai choisi de leur faire fabriquer un marque-page, en origami. On a fait cette activité après le goûter, pendant la période de jeu libre. Je me suis installée un peu à l’écart avec les marque-page de démonstration et le matériel, et les enfants qui le souhaitaient venaient si/quand ils en avaient envie. Plusieurs enfants ont apprécié de finir avec cette activité très calme.

Je vous ai mis ici mes astuces pour préparer ces marque-pages. Pour des enfants plus grands (ados) qui ne seront peut être pas intéressés par un marque-page, on pourrait leur proposer de faire un flextangle (on peut en télécharger ici en version Bulbizarre et Salamèche).

 

.

Le goûter

Le Béluga m’a demandé des boissons énergie comme pour ses 6 ans, et j’en étais ravie ! Cela m’amuse beaucoup de préparer ces mystérieuses boissons colorées et de leur faire deviner leur goût. Je leur fait décider à quelle couleur on joue puis je verse une petite louchette de boisson dans leur verre. Sur la table se trouve un saladier pour qu’ils y versent le conteu de leur verre si la boisson ne leur plait pas. J’avais aussi prévu deux bouteilles de sirop pour leur servir des boissons normales si aucune de mes concoctions ne leur plaisait, mais il n’y en a pas eu besoin.

Le Béluga m’a aussi clairement demandé des bonbons. Après plusieurs années à « oublier » d’en acheter ou d’en mettre sur la table, j’accède maintenant à sa demande, avec une sorte de bonbon (végétalien) par anniversaire. Pour coller au thème, j’ai proposé de petits bocaux de « bonbons énergie » : des Dragibus triés par couleur – sans les noirs que j’avais gardés pour décorer le gâteau. Ici, j’ai utilisé 3 grands sachets de gros Dragibus Pik, mais 2 auraient suffi.

Pour porter les bougies, je pensais faire un gâteau au yaourt, éventuellement décoré à moitié de glaçage au yaourt, à moitié de confiture de fraise, et au milieu d’un peu de chocolat pâtissier noir fondu. Je comptais d’autre part proposer une grande assiette de fruits frais à picorer : il y a deux ans, c’était des fraises et des tranches de bananes pour évoquer une Poké Ball géante. En été, on pourrait découper de petites boules dans la chair d’une pastèque et/ou d’un melon. Là, j’avais acheté des barquettes de fraises.

Mais finalement, le Béluga m’a demandé de faire un fraisier, donc une bonne partie des fraises s’est retrouvée dans le gâteau ! Je vous ai expliqué ici comme le préparer et le décorer.

.

Et voilà pour cet anniversaire Pokémon des 8 ans du Béluga !

.

Bon week-end !