Repas de fin avril

3 Mai

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose un chili, des sandwichs et du sucré.

.

Chili express

Recette pour 2 portions, uniquement avec des ingrédients du placard. Dans une casserole, mélanger 1 cuillerée à café de mélange d’épices pour guacamole, 1 bouillon cube, 120 ml de tomates pelées ou concassées (120 g), 1 boîte de haricots rouges cuits (225 g, poids égoutté), 1 cuillerée à soupe d’huile de colza cuisson. Faire cuire pendant 10 minutes, à couvert. Remuer de temps en temps pour vérifier que le chili n’accroche pas au fond de la casserole, ajouter un peu d’eau si besoin. Puis ajouter 2/3 d’une petite boîte de maïs (100 g, poids égoutté) et l’ingrédient mystère, d’après le Chilichoc de Natasha Tourabi : 1/2 carré de chocolat noir (5 g). Mélange, couper le feu et laisse reposer 5 minutes à couvert. Servir avec du riz.

.

Wrap aux haricots rouges

Voici une recette parfaite pour utiliser le reste du chili ! Couper 2 feuilles de salade en lanières, avec un couteau ou des ciseaux. Etaler 1/1 portion de chili au milieu d’une tortilla souple, ajouter les morceaux de laitue et replier la tortilla.

Mais en photo, je vous propose une autre version, pour utiliser le reste de haricots rouges si vous en aviez une grosse boîte. Dans un bol, mélanger 1 cuillerée à soupe de Véganaise (mayonnaise 100 % végétale), 2 pincées d’épices pour guacamole, 1 pincée de sel et 100 ml de haricots rouges au naturel (75 g, poids égoutté). Etaler ce mélange au milieu d’une tortilla. Ajouter 1/2 carotte râpée, des feuilles de coriandre et des graines de tournesol décortiquées si on le souhaite, puis replier la tortilla.

.

Sandwich au tofu brouillé

Faire griller 2 tranches de pain de mie. Dans une assiette creuse, mélanger à la fourchette 1,5 cuillerée à soupe de Véganaise, 1/4 cuillerée à café de curcuma et une belle pincée de sel. Ajouter 50 g de tofu nature en l’émiettant au-dessus de l’assiette (en l’écrasant dans une passoire fine) puis mélanger le tout à la fourchette. La préparation met 1h à devenir d’un jaune éclatant. Tartiner le pain de margarine, ajouter 1 ou 2 feuilles de salade puis le tofu brouillé et refermer le sandwich.

.

Purée d’amande maison

J’ai trouvé la technique pour préparer de la purée d’amande avec un petit robot ! Il faut d’abord utiliser de la poudre d’amande, 125 g pour 1 petit bocal (125 ml) de purée. Deuxième astuce, verser seulement la moitié de la poudre dans le robot. Mixer pendant environ 3 minutes, jusqu’à ce qu’on ne voit plus le mélange bouger quand les lames tournent. Rajouter alors le reste de la poudre d’amande et mixer de la même façon. On obtient alors une pâte. Si on peut, enlever les lames le temps de retirer la poudre d’amande coincée dessous, puis remettre les lames et racler les parois pour bien remettre au fond toute la préparation. Mixer pendant environ 7 minutes, en faisant des pauses si le moteur chauffe, jusqu’à obtenir une crème homogène. Conserver dans un petit bocal à température ambiante.

.

Galette au fromage de pomme de terre

Pour garnir 2 galettes de sarrasin, préparer la moitié de ce fromage de pomme de terre et faire cuire les fleurettes d’un petit brocoli ou 2 courgettes coupées en tranches. Ici j’ai remplacé la moitié de l’huile de la recette de fromage de pomme de terre par de la purée d’amande blanche.

Si vous n’avez pas de galette de sarrasin, le mélange fonctionne aussi très bien façon « tacos ». Dans une poêle, faire chauffer une tortilla souple, elle va devenir un peu sèche et légèrement croustillante sur une face. La déposer sur l’assiette, garnir comme indiqué précédemment, plier en deux et déguster.

.

Lentilles en sauce tomate

Un de nos repas dépannage : de la polenta accompagnée de lentilles au naturel avec une sauce tomate maison (congelée) ou de la sauce « basilic » ou « provençale » du commerce.

.

Pancakes simplissimes

Le Pinto a découvert avec délice les pancakes nappées de sirop d’agave. Voici notre recette : dans un saladier, mélanger 200 ml de farine de blé (125 g), 1/2 sachet de poudre à lever, 2,5 cuillerée à soupe de sucre (25 g) et 2 cuillerée à café d’huile de colza cuisson (10 g). Ajouter 50 ml d’eau et bien mélanger. Recommencer deux fois cet ajout (on met donc 150 ml d’eau en tout). Cet ajout fractionné permet d’éviter les grumeaux. Laisser la pâte reposer 10 minutes (ainsi les pancakes seront épaisses et moelleuses).

Déposer 1 cuillerée à café d’huile de cuisson dans une poêle antiadhésive et la faire chauffer à feu moyen-fort. Elle doit être très chaude (quand on place la main à 5 cm du centre de la poêle, on doit sentir une forte chaleur). Commencer par cuire une seule pancake. Déposer 2 cuillerée à soupe de pâte au milieu de la poêle. Si la poêle est assez chaude, au bout de 30 secondes, des bulles se forment et éclatent à la surface des pancakes. Si les trous obtenus se bouchent immédiatement, c’est que la pâte est trop liquide : il faut la laisser reposer un peu plus (ou ajouter un peu de farine). Quand la surface est couverte de trou et quasiment entièrement mate (sans liquide à sa surface), les retourner. Cela prend environ 2 minutes quand la poêle est à la bonne température.

Laisser cuire l’autre face, environ 1 minute.

Répéter l’opération pour les autres pancakes. Selon la taille de la poêle, on peut en cuire environ 3 en même temps.

.

Cookies avec les enfants

On a toujours notre recette simplissime, et les enfants participent en mesurant les ingrédients. Maintenant, je leur fait aussi faire le façonnage des cookies. Le Béluga utilise une cuillère à glace pour doser la pâte et la déposer sur le tapis de cuisson.

Et le Pinto aplatit chaque portion pour obtenir la forme d’un cookie.

.

Poires au sirop

Les dernières poires de la saison chez notre maraîcher étaient un peu trop dures et peu sucrées pour être mangées au couteau. J’ai donc fait comme vu dans l’alléchant cours vidéo sur la pâtisserie végétale et sans gluten de la Cuisine super naturelle d’Ôna Maiocco, et coupé les poires en quartiers pour les pocher – ici dans un mélange de sirop de grenadine et d’eau. C’était trop bon !

Bonne semaine !

5 Réponses vers “Repas de fin avril”

  1. latablevegederese 3 mai 2020 à 20:28 #

    je prends note pour le sandwich !! merci !!
    Belle semaine à toi
    Des bisous ♥♥♥

  2. mélissa 4 mai 2020 à 21:39 #

    merci pour tous ces articles pendant le confinement. J’adore le chili mais mon conjoint n’aime pas la sauce tomate ni le maïs en boîte. Je fais tout de même des plats avec de la sauce tomate mais le chili, je ne fais pas.
    En ce moment je repense à l’organisation des tâches (avec un bébé), je me sens peu légitime de demander à mon conjoint de faire des choses en sachant qu’il travaille alors que je suis en dispo et en même temps, ça m’ennuie. J’ai l’impression d’avoir une charge de travail domestique énorme (maison, bébé etc) mais je me dis que je ne travaille pas à côté. Mais qu’est ce que ça va être quand je reprendrai le travail ? Pourtant, mon conjoint sait s’occuper de toutes les tâches de la maison et il est serviable. Bref, merci pour tes articles.

    Je souhaitais acheter ton dernier livre et puis il y a eu le confinement et même la librairie de ma ville qui fait des commandes ne l’a pas en stock, j’attends donc le 11 mai ou plus tard.
    Bonne semaine

    • vegebon 4 mai 2020 à 21:49 #

      Bonjour Mélissa,
      Merci pour ton commentaire et ton envie de commander mon livre. La charge de travail avec un bébé et une maison à tenir est ENORME. Bien plus lourde et moins valorisée qu’un travail salarié à plein temps ! Je te conseille la lecture de cet article où je parle de la question épineuse de la répartition des tâches quand on a un enfant : https://vegebon.wordpress.com/2019/11/23/taches-domestiques-parent/
      Cela fait des siècles que les tâches traditionnellement assignées aux femmes (gestion de la maison, des enfants, des émotions de la maisonnée) sont dévalorisées par l’ensemble de la société. C’est à cause de ça que nous, les femmes en congé maternité ou parental, n’osont pas demander à notre conjoint qu’il nous aide à la hauteur de la tâche… Alors bon courage à toi, c’est vraiment dur de subir cette situation ET en même temps de devoir se coltiner une attitude incroyablement diplomate, pragmatique et tenace pour demander efficacement de l’aide à notre conjoint. Je l’ai vécu et je compatis, et en même temps je peux t’assurer que ça a mis le temps (des années) et un quasi burn out parental et une reprise du travail salarié à temps complet, mais que chez nous, les tâches sont maintenant réparties équitablement ! Et je te souhaite bien sûr que l’évolution se fasse plus vite dans ton foyer :).
      Bonne semaine

  3. lispa 6 mai 2020 à 12:20 #

    Merci pour toutes ces idées-recettes. Je me suis enfin décidée à faire tes cookies et je confirme : recette simplissime et cookies délicieux ! Merci.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Appel aux éleveurs & recettes de semaine | Végébon - 26 juin 2020

    […] : maintenant, je  n’utilise plus de concentré de tomate et j’ajoute du maïs doux. Voici la recette que je fais […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :