Archive | 00:01

Crumble aux fruits sans beurre

8 Sep

Bonjour !

Le crumble, c’est un chouette dessert sans prise de tête. On fait mélange des miettes dans un saladier puis on les saupoudre généreusement sur une belle quantité de fruits coupés en dés, et on met le tout au four en salivant d’avance.

On sert le crumble chaud, tiède ou froid (mais le meilleur c’est quand même tiède), et on peut même le préparer à l’avance pour juste avoir à le réchauffer un petit coup pour régaler ses invité-es.

J’aime cette recette de crumble car elle est très facile à retenir. En effet, elle comporte autant de farine, de poudre d’amande, de sucre et de margarine (mais en général je n’utilise pas de margarine, c’est juste un moyen mnémotechnique). Et pour les fruits, tout dépend de vos goûts : personnellement j’en mets beaucoup, pour faire une couche d’environ 3 cm d’épaisseur dans le moule.

.

Ingrédients pour 4/6 personnes (un petit plat à gratin)
– 600 g de fruits au choix (on peut en mettre moins)
– 100 g de farine (voir Remarques)
– 100 g de poudre d’amande (voir Remarques)
– 100 g de sucre (ou moins, selon la douceur des fruits)
– 100 g de margarine OU 5 cuillerées à soupe d’huile, ici colza cuisson (70 g)

Préparation
– Allumer le four à environ 180 °C.
– Dans un saladier avec une grande cuillère, mélanger la farine, la poudre d’amande, le sucre et la matière grasse.


– Éplucher les fruits, les couper en dés et les déposer en couche épaisse dans un petit plat à gratin.

– Recouvrir de mélange à crumble puis enfourner pendant environ 20 minutes, le temps que les fruits cuisent et que le crumble devienne légèrement doré.
– Sortir du four et laisser tiédir avant de servir.

.

Remarques

  • Les fruits sont frais, dans l’idéal. Mais je suis sûre que la recette fonctionne aussi bien avec des fruits surgelés placés encore tout durs dans le fond du moule (la cuisson sera alors plus longue) ou avec des fruits au sirop (50 g de sucre pourraient alors suffire pour la pâte à crumble).
  • La farine peut être de la farine de blé (T80 chez moi), mais aussi de la farine d’avoine (obtenue en mixant des flocons d’avoine dans un robot à lame en S) ou autre.
  • La poudre d’amande apporte du moelleux et de la douceur. Pour un goût et un aspect assez neutres, je choisis de la poudre d’amande blanche. Pour une saveur plus marquée, on peut utiliser de la poudre d’amande complète, de la poudre de noisette ou de la noix de coco en poudre.
  • La matière grasse : Je propose la margarine végétale pour retenir facilement les proportions de la recette. Mais la margarine végétale contient toujours une huile exotique, en général coco ou palme, et moi je privilégie les ingrédients locaux et, encore mieux, qui se conservent à température ambiante. En pratique, j’utilise donc la version avec huile liquide, de préférence de l’huile de colza cuisson (une huile assez raffinée pour supporter une cuisson modérée, mais toujours riche en oméga 3). Une alternative consiste à utiliser de la purée d’oléagineux, mais vu leur prix je préfère généralement réserver les purées d’oléagineux à d’autres usages.
  • Le moule peut être un plat à gratin en verre ou en terre cuite, ou des ramequins individuels, comme à la fin de cet article.
  • Version à la pomme : Les pommes ne donnent quasiment pas de jus donc il faut ajouter un peu d’eau au fond du moule. Et j’aime alors parfumer classiquement la pâte à crumble avec de la cannelle en poudre.
  • Version à la pêche : J’aime ajouter un peu de vanille à la pâte à crumble, par exemple en utilisant un sachet de sucre vanillé parmi les 100 g de sucre.

Bon dimanche !