Repas de début juillet

7 Juil

Bonjour !

En ces temps caniculaires, je cuisine le moins possible pour ne pas chauffer la maison plus que le fait déjà l’extérieur.

.

Déjeuner chez mes beaux-parents

Chez mes beaux-parents, il y a une piscine… alors on va les voir encore plus souvent en ce moment. Et ils nous régalent ! Ici, un repas tout froid sous la forme d’un superbe buffet. Salade de poivrons rôtis, tranches d’avocat, salade de lentilles, carottes râpées, salade de tomate et houmous de haricots blancs.

Pour le dessert, des fraises, du melon et des glaces à la vanille (à base de lait animal ou de soja lactofermenté). Un vrai repas de fête !

.

Riz, haricots verts et saucisses

Pour que le riz cuise plus vite, je veille à le faire tremper. Ici, j’y ai ajouté après cuisson du carbonate de calcium et de l’huile de colza désodorisée, pour les apports en calcium et en oméga 3.

Les haricots verts sont frais et je me suis aperçue qu’il n’était pas nécessaire de retirer les deux extrémités : on peut sans problème laisser celle qui est juste une pointe toute lisse. Ça fait gagner du temps à l’épluchage ! Vous faites ça, vous aussi ?

Les mini saucisses de soja sont comme d’habitude de la marque Taifun, et mes enfants aimeraient qu’elles soient encore plus douces (moins épicées). A quand des saucisses 100 % végétales et sans gluten qui soient vraiment conçues pour les palais difficiles des enfants ?

A propos d’enfants, les miens préfèrent manger leur riz à la main, après l’avoir moulé en cube ou en poisson grâce à des ustensiles que j’avais acheté il y a bien longtemps dans des magasins spécialisés en bentô.

.

Tartine au pâté de tournesol

Le reste des haricots verts (cuits en une seule fois pour limiter la production de chaleur dans la maison) a été mangé en salade de pomme de terre, olives et haricots verts, puis en tartines.

Grâce à Mélanie Mardelay, du blog Le cul de poule, il y a un nouveau pâté végétal dans mon répertoire : le houmous de tournesol. Elle a partagé cette recette, à côté d’autres tout aussi faciles et gourmandes, dans un ebook génial : « Prenez-en de la graine ! » Et comme elle est super sympa, elle a aussi partagé gratuitement la recette de cette délicieuse tartine de dans ce meal prep sur les protéines végétales super économiques.

Voici ma version de sa recette : faire tremper 100 g de graines de tournesol décortiquées, pendant si possible toute une nuit. Égoutter et rincer les graines (environ 160 g après trempage). Les mixer avec 1 cuillerée à café de tahin, 1 cuillerée à soupe de jus de citron, 3 pincées de sel, 3 cuillerées à soupe d’huile de colza et 100 g d’eau. Conserver au frais dans un récipient hermétique et consommer dans les 3 jours.

Bon, j’avoue : dans cette photo, ce n’est pas du pâté de tournesol mais des artichauts à l’huile mixés… La photo se situe un peu plus bas, avec un autre plat qui avait déjà une légende assez longue.

.

Sandwich aux carottes râpées

Quand je dois emporter mes tartines, je les transforme en sandwich grâce à une deuxième tranche de pain tartinée. Ici, le légume est un reste de carottes râpées (conservées sans sauce, dans une boîte hermétique) et la tartinade aux herbes vient de Dorine Lepêcheur, la fromagère de « Des ferments et des graines » et créatrice des fermentines : des fromages végétaux vendus sur des marchés normands.

J’aurais aussi bien pu tartiner avec du pâté de tournesol, de la purée de cacahuètes, du fromage frais de soja ou de la ricotta d’oléagineux.

.

Plateau de fromages végétaux

Sur ce plateau, ce sont toutes des fermentines de Dorine Le pêcheur : la Fleur (tofu, cajou et croûte comme un camembert), nature affiné (à base de graines de tournesol, de noix de cajou et d’amandes), la tartinade aux herbes que vous avez déjà vue en sandwich, une fermentine fraîche roulée dans l’aneth , et la même après affinage. Non seulement c’était bien bon, même si évidemment différent des fromages à base de lait animal, mais en plus c’était particulièrement pratique pour composer un repas équilibré et sans cuisson, en les accompagnant de pain, salade verte et tomates cerise.

Voici la photo avant le début de la dégustation. Au centre, vous pouvez voir les deux dernières tranches du camembert multicolore, officiellement nommé « Trompe l’oeil : ceci n’est pas un camembert » que j’ai présenté dimanche dernier lors de la performance du Collectif d’affinage organisé par L’AVEC.

Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous sur la plateforme du collectif d’affinage. Vous y trouverez notamment les portraits sonores enregistrés par l’artiste audiovisuelle Cendres Delort, entre chaque membre du collectif et Lukas Richarz, artiste potier qui s’est inspiré de chaque entretien pour créer nos moules à fromage. Je vous recommande en particulier le portrait sonore d’Elsa R, l’orchestratrice de ce beau projet.

.

Velouté de courgette à l’amande

Je vous en ai parlé dans cet article : pour le Pinto et pour moi, dans de soupe, il y a aussi de la soupe en été. La plus rapide a faire est le velouté de courgettes à l’amande. On coupe les courgettes en tranches assez fines (pour sur la cuisson soit rapide) et on les fait cuire à couvert (pour perdre un minimum de chaleur) avec de l’huile d’olive. Puis on mixe finement avec de l’eau, du sel et un peu de purée d’amande blanche. A part, je fais cuire des pâtes à potage et je mélange le tout dans l’assiette du Pinto.

.

Ratatouille aux haricots blancs, polenta et pâte de tournesol

Voici enfin la photo avec le pâté de tournesol ! Servi en entrée de ce menu polenta, ratatouille et haricots blancs.

Je crois que ce menu date d’il y a un mois, mais peu importe : la météo était déjà très chaude. Bien trop chaude pour que je prépare moi-même de la ratatouille. J’en ai acheté un sachet au rayon surgelés de la supérette du coin, et j’évite l’ai faite réchauffer à couvert avec deux doses de haricots blancs que j’avais au congélateur (je les cuits en grande quantité et congèle l’excédent, égoutte, dans des moules à muffin en silicone).

Le tout sera ensuite mélangé et je trouve que les haricots blancs vont très bien avec la ratatouille ! J’aurais pu y ajouter un peu de carbonate de calcium (pour l’apport en calcium), mais j’en avais déjà mis dans la polenta.

.

Repas chez Panasia

Ce soir-là, j’en avais marre d’avoir chaud et pas envie de cuisiner, donc j’ai proposé à Doudou une soirée au resto. J’ai téléphoné pour réserver, et surtout vérifier que le resto était climatisé !

On a passé une soirée très agréable chez Panasia. Le service était très accueillant et la carte comporte de nombreux plats véganes clairement identifiés. Le Pinto s’est régalé du riz qu’on lui avait commandé et des vermicelles de mon assiette, il n’a par contre pas voulu d’edemame ni d’autres légumes. En dessert, il a mangé de la salade de fruits frais, et en apéro il avait alterné entre son eau de coco et mon cocktail Virgin colada.

Ce resto ne figure pas encore sur VegOresto, donc j’ai exoliqué au serveur qu’ils avaient tout intérêt à s’y Inscrire afin d’entre visibles pour la clientèle végé. C’est tellement chouette qu’il y ait de plus en plus de restaurants où on peut facilement trouver à manger !

.

Repas à la brasserie Jeanne d’Arc

Le premier jour où j’ai rencontré mes nouveaux collègues de travail, on est allé déjeuner à la brasserie située juste en face du lycée. Rien sur la carte n’était végane mais je ne voulais pas afficher mon alimentation devant eux aussi tôt : je voulais qu’ils aient d’abord une première impression de moi comme étant une personne normale.

Je suis donc « allée aux toilettes » et j’en ai profité pour croiser la serveuse et lui expliquer que j’étais végane donc je ne mangeais que des pâtes, des frites, du riz et des légumes, rien qui vienne des animaux. Donc que, par défaut, j’allais commander leurs accompagnements : de la salade verte et des frites.

J’ai vu que la cuisinière, au fond de la cuisine ouverte, avait entendu et faisait une drôle de tête. Donc en sortant des toilettes je vais vers elle et engage la conversation. En fait elle était juste très surprise (je devais être la première personne dans ce cas qu’elle croisait) et elle a eu à cœur de me faire une belle assiette : frites (j’ai bien répété que j’en voulais, au cas où elle pense que des légumes verts me suffiraient), salade verte avec tomate et champignon, huile d’olive et vinaigre balsamique à ajouter moi-même car elle avait vu que sa sauce salade toute prête contenait du parmesan. C’était largement suffisant pour un repas de midi, et du coup mon alimentation n’a pas du tout été un sujet de discussion.

Pour le dessert, j’ai commandé la salade de fruits affichée sur la carte, et je me suis régalée !

Autant vous dire qu’en payant j’ai montré ma satisfaction et chaleureusement remercié le personnel (y compris en donnant un peu de pourboire) !

.

Yaourt de canicule

Je continue de préparer des yaourts maison, pour en faire des desserts et des tartinades. Mais hors de question d’allumer mon four, même réglé à 40 C ! Après avoir essayé d’incuber le yaourt dans ma voiture (pas pratique car elle est garée en pente, et quand je conduis ça fait vibrer le contenant), j’ai trouvé le bon endroit : entre une fenêtre et ses persiennes !

.

Bon dimanche !

5 Réponses to “Repas de début juillet”

  1. latablevegederese 7 juillet 2019 à 12:52 #

    bonjour Sandrine !
    je viens de finir mon meal prep : riz et sarrasin à la vapeur, le reste de mojettes à la tomates ( pas envie de manger chaud ici non plus ! ) afini en tartinade avec de l’ail, j’ai aussi fait pour la 1ère fois le houmous de tournesol auquel j’ai rajouté un peu de thym et une tomate séchée qui me restait, j’ai aussi une salade depatates et haricots verts en restes .
    cool l’idée des yaourts … les miens sont dans le déshydrateur avec 2 plaques d’abricots que je suisallée cueillir hier … affaire à suivre !
    bref! tout ça pour te dire qu’on mange à peu près pareil (c’est dingue la vie non?? 😀 😀 °
    je t’embrasse et passe un bon dimanche !

  2. Christel 7 juillet 2019 à 14:10 #

    Coucou Sandrine,
    Je suis toujours aussi bluffée par le fromage. L’aspect est vraiment « trompeur ». Bravo pour ce restau entre collègues. Ils ont trouvé une nouvelle cliente. Idem pour les soupes je continue à en manger et je m’arrange à ce qu’elle puisse se manger froide.

    Gros bisous à vous 4 et bon dimanche.

  3. Fabienne 8 juillet 2019 à 10:47 #

    Que de bonnes idées encore merci 😊! Je n’aurais pas pensé à congeler des portions de légumes secs cuits dans des moules silicone, que c’est malin j’y penserai maintenant, ainsi que pour autre chose (en ce moment je congèle de la salade à peine cuite car elles sont toutes prêtes en même temps, je fais des petits tas sur papier avant de les mettre en sachet (et je lave les sachets et les réutilise) mais ça sera plus simple aussi dans les moules !! 🤗

Trackbacks/Pingbacks

  1. Repas de mi juillet | Végébon - 23 juillet 2019

    […] Avec le collectif d’affinage, on y a présenté nos créations fromagères au sein du petit marché, où j’ai pu acheter les délicieuses productions de Dorine Lepêcheur (je vous les ai montrées ici). […]

  2. Repas de début septembre | Végébon - 15 septembre 2019

    […] à ma sauce d’après la super recette de Mélanie Mardelay dont je vous avais déjà parlé ici. Faire bouillir 100 g de graines de tournesol décortiquées pendant 10 minutes dans un grand […]

Répondre à Christel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :