Archive | 00:01

Nourrir son enfant autrement

16 Jan

Bonjour !

Aujourd’hui sort officiellement en librairies mon troisième livre, Nourrir son enfant autrement. Après deux petits ouvrages, Cuisiner en couleurs et Bonbons vegan, celui-ci est un gros livre de 300 pages ! Rassurez-vous, de nombreuses pages sont des illustrations, en particulier les jolies photos des recettes qui sont de Cécile de Cérou. Et il fallait bien ce volume pour partager toutes les informations que j’ai collectées depuis plusieurs années sur l’alimentation des familles qui consomment moins de produits animaux que la moyenne française.

Nourrir son enfant autrement a le même format que plusieurs livres cultes, notamment Élever son enfant autrement de Catherine Dumonteil-Kroemer, et il a le même objectif : proposer un large éventail d’informations et de conseils, parmi lesquels chacun peut piocher ce qui lui semble utile pour sa propre situation. J’ai voulu également qu’il soit très pratique à consulter, pour que chacun puisse trouver directement la réponse à ses questions sans avoir à lire tout l’ouvrage.

Nourrir son enfant autrement est préfacé par Margot Lahmer, interne en pédiatrie qui a fait sa thèse de médecine sur la croissance des enfants végé. Il est composé de 4 parties que voici.

 

Partie 1 : Autrement en toute sécurité

Dans cette première partie, je vous donne toutes les informations à connaître pour équilibrer une alimentation riche en végétaux, que vous l’adoptiez pour un repas, pour une journée ou pour tous les jours. Il y a donc :

  • Les groupes alimentaires d’une alimentation végétale
  • Les nutriments à surveiller, avec leur rôle dans l’organisme, les personnes  risque de déficience, les apports recommandés et les aliments qui en contiennent
  • Les dosages utiles pour vérifier que l’on n’est pas en carence, que l’on soit végane ou flexitarien
  • Le bilan nutritionnel d’une journée de menus végétaliens
  • Les aliments à limiter, avec en particulier un bilan clair et complet sur l’index glycémique, les aliments ultra transformés…
  • La réponse à quelques questions qui reviennent tout le temps : Faut-il bannir le four à micro-ondes ? Faut-il éviter le soja ? Comment modifier son alimentation ?
  • 4 règles d’or pour organiser une alimentation saine, qu’elle soit végétale ou non

Et comme pour chaque chapitre de ce livre, on termine par le témoignage d’une famille qui nourrit ses enfants autrement en France. On commence par la mienne, avec le Béluga et le Pinto que vous commencez à bien connaître si vous suivez ce blog (et pour ceux qui ne les connaissent pas, ces articles sont rassemblés dans Le coin des petits).

 

Partie 2 : Autrement avec les autres

Dans cette deuxième partie, je partage des idées utiles pour vivre dans un environnement non végane. En fait, un bon nombre de ces idées est valable de manière plus générale pour gérer un environnement qui n’a pas les mêmes valeurs, et j’ai classé ces techniques ainsi :

  • Vis-à-vis de soi
  • Vis-à-vis de ses enfants
  • Vis-à-vis des autres : l’autre parent, les amis, les professionnels de santé, la famille proche, l’école…

Et pour cette partie, c’est Mélanie, du super blog Le cul de poule, qui a accepté de témoigner sur l’alimentation de ses 3 enfants.

 

Partie 3 : Conseils alimentaires pour chaque âge

Quand on accompagne un enfant, on se trouve à chaque période de sa vie devant de nouvelles questions, qui sont souvent normales pour son âge. J’ai donc rassemblé un maximum de réponses pour chacune des périodes clés :

  • Pré-conception
  • Grossesse : gérer les nausées, éviter les carences, suivre le diabète gestationnel, préparer l’accouchement et le retour à la maison…
  • De la naissance à 6 mois : des informations claires et pratiques sur l’allaitement et sur le biberon, pour choisir en connaissance de cause
  • De 6 à 12 mois : la fameuse diversification alimentaire, avec les recommandations internationales les plus récentes pour la mener au mieux, ainsi que de nombreuses idées de repas
  • De 1 à 2 ans : un bilan sur l’équilibre alimentaire, les nutriments à surveiller, des idées repas et les réponses à de nombreuses autres questions sur l’alimentation végétale des jeunes enfants
  • De 2 à 6 ans : la tout aussi fameuse néophobie alimentaire, quand on s’arrache les cheveux parce qu’un enfant qui jusqu’alors mangeait à peu près de tout ne veut plus avaler que du pain, des pâtes et des crèmes desserts

A la fin de ce chapitre, c’est Omry du blog Les expériences d’Omry, qui partage son expérience et les recettes coups de cœur de sa famille.

 

Partie 4 : Menus et recettes

Dans cette partie également très fournie, je vous donne de nombreuses clés pour appliquer les recommandations des parties précédentes.

  • Mes conseils pour concevoir les menus et gagner du temps en cuisine
  • De nombreuses idées de menus simples mais équilibrés, classés par saison et par légumineuse
  • Des idées de menus pour les fêtes familiales

Ensuite, je partage plus de 60 recettes sucrées, classées en fonction du temps nécessaire :

  • Recettes sucrées en moins de 5 minutes : smoothies, tartines, chocolat chaud, comment proposer une pomme de manière créative… Pour un petit déjeuner ou un goûter prêt en un clin d’œil.
  • Recettes sucrées prêtes en 10 à 20 minutes : Cookies, crêpes et autres gourmandises pour lesquelles on un quart d’heure suffit entre le moment où on décide de les préparer, et le moment où on les déguste.
  • Recettes sucrées prêtes en moins d’une heure : Là aussi, ce délai inclut le temps de cuisson ou de repos de la recette, il ne faut en général pas plus de 10 minutes de préparation active. On y trouve des muffins, des tartes, des flans à l’agar-agar, du riz au « lait »…
  • Recettes sucrées prêtes en 2h ou plus : Il y a des gâteaux faciles à préparer, de la mousse au chocolat, des glaces…

J’ai intercalé entre les recettes un maximum de variantes et d’astuces : petit déjeuner à l’hôtel, poudre à lever maison, idées de goûter à emporter…

On continue avec du salé, avec plus de 70 recettes issus de mon quotidien que j’ai également essayé de classer de manière pratique :

  • Recettes salées en moins de 20 minutes : 100 % ingrédients du placard (quand le frigo est vide), avec le frigo ou avec le congélateur
  • Idées salées sans réchauffage : parfait en pique-nique ou quand on est tellement affamé qu’il faut à manger tout-de-suite ! J’ai listé des idées de tartinades, de sandwichs, de salades, de cakes et tartes salés.
  • Idées par ingrédients : pour quand on ne sait pas quoi faire avec un gros chou rouge, des pois chiche ou un reste de soupe…
  • Recettes pour faire aimer un aliment : dans mes longues recherches pour sortir de la néophobie alimentaire du Béluga, j’ai appris de nombreuses astuces, et je vous les livre avec des recettes : proposer des aliments à manger avec les doigts, associer avec des pâtes, du riz ou des pommes de terre, associer à des saveurs phares (et pas seulement celle du ketchup).

Je vous propose également des astuces pour faire participer l’enfant en cuisine : des idées pour qu’il cuisine avec un adulte, des recettes qu’il peut faire entièrement seul, et une liste de livres de cuisine pour enfant (qui ne demandent pas des produits laitiers à chaque recette !).

Enfin, j’ai voulu partager de manière très concrète mes astuces pour se nourrir autrement quand on fait ses courses au supermarché :

  • Substituer rapidement un ingrédient de la cuisine française traditionnelle
  • Trouver un repas express en supermarché
  • Sélectionner la malbouffe, pour choisir des grignotages apéritifs, des desserts et des bonbons qui ne soient pas trop en désaccord avec une alimentation végétale et saine

Le témoignage qui clôt cette partie est celui de De chair et de lait.

 

Pour faciliter encore votre promenade dans ce livre, il se termine avec :

  • un index par mots-clefs, de « accouchement » à « vitamine K »
  • un index alphabétique des recettes
  • la liste de tous les livres cités dans cet ouvrage

 

J’espère que ce livre vous plaira et vous sera utile. En tout cas il semble déjà avoir convaincu ses premiers lecteurs, comme Elsa du blog Merci Montessori ! qui en parle ici.

Edit : Mélanie Mardelay en parle aussi et détaille le sommaire ici sur son blog Le cul de poule.

Edit : Natasha a publié un article dédié et une interview de moi sur son blog Echos verts.

Edit : Soline Bourdeverre-Veyssière, autrice de plusieurs ouvrages, en parle sur son blog S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée.

Enfin, je profite de cette article pour corriger quelques coquilles et autres erreurs restant dans le texte malgré mes innombrables relectures :

  • Page 35, l’apport recommandé en fer pour les enfants de 6 à 11 mois est de 11 mg par jour. Oui, c’est beaucoup plus que l’apport recommandé à partir de 12 mois, car la croissance du bébé est particulièrement intense lors de sa première année.
  • Page 43, il manque de tableau des repères nutritionnels pour le calcium. L’EFSA conseille les apports suivants (27) :
Âge De 1 à 3 ans De 4 à 10 ans De 11 à 17 ans De 18 à 24 ans, y compris en cas de grossesse ou allaitement A partir de 25 ans, y compris en cas de grossesse ou allaitement
Apport recommandé en calcium 450 mg 800 mg 1 150 mg 1 000 mg 950 mg
  • Page 59, on n’utilise pas des graines de courgette mais des graines de courge…
  • Page 190, dans le menu avec purée de pommes de terres, mâche et steak de lentilles, le dessert est de la poire au sirop (la vitamine C du repas est fournie par la mâche).
  • Page 249, pour la quiche à la courge, l’ingrédient facultatif est du carbonate de calcium (pas du bicarbonate de sodium !).
  • Page 249, pour la quiche aux courgettes, il vaut mieux mettre 50 g de fécule au lieu de 30 g.
  • Page 250, pour le cake aux petits pois, l’ingrédient facultatif est du carbonate de calcium (pas du bicarbonate de sodium !).
  • Page 258, pour préparer la polenta, j’utilise 3 volumes d’eau pour 1 volume de polenta instantanée. Donc une fois que j’ai ajouté 1 volume d’eau froide, j’en ajoute seulement 2 d’eau chaude.

.

Bonne journée !