Archive | 00:01

Mes emballages cadeaux 2018

24 Déc

Bonjour !

Voici comment j’ai emballé mes cadeaux cette année.

Cet article aidera peut être pour les personnes qui ont réalisé qu’il était temps d’arrêter d’acheter des dizaines de mètres de papier cadeau et de scotch pour les jeter à la poubelle non recyclable 5 minutes après les avoir sortis… mais qui ne savent pas trop comment faire autrement. Chacun sa méthode, voici les miennes. En particulier, je suis plutôt fière d’avoir trouvé une solution pour l’étiquetage minimaliste des cadeaux emballés dans du tissu.

On n’est pas obligé d’être à 100 % conventionnel ou alternatif. Ici Doudou emballe encore de manière classique, et en un sens c’est tant mieux car actuellement je n’aurais pas assez d’emballages réutilisables pour ses cadeaux (voyons le positif). Pour l’an prochain, j’espère avoir agrandi légèrement mes stocks et/ou convaincu Doudou qu’on offre moins de choses… On progresse lentement mais sûrement.

.

Mes fournitures pour des emballages de cadeau écologiques

Un sac à tissus : furoshiki (carrés de tissu opaque et généralement joli, de 50 cm de côté), étoles que je ne porte plus, opaques ou transparentes. J’aimerais compléter ce stock en achetant des coupons de tissus, si possible bio et fabriqués en France.

Une boîte à rubans : rubans récupérés sur des chocolats de Pâques, mini rubans récupérés sur des habits (vous savez, ces petits rubans qui servent à accrocher certains habits sur un cintre) et, pour compléter, de longs rubans (1 m environ par ruban) achetés en vrac à la mercerie.

Une boîte à emballages opaques : petites pochettes en tissu récupérées, papier bulle récupéré, papier de soie récupéré, grandes feuilles de papier récupéré. Je les collecte au fil de l’année, par exemple quand j’achète des articles sur internet. Bien pliés, ils rentrent tous dans une boîte à chaussures.

Pour les étiquettes réutilisables, je prends dans mon stock de papeterie des feuilles cartonnées (anciens intercalaires de classeurs), une paire de ciseaux, un feutre, un crayon et couvercle de gros pot de confiture (ou un compas).

.

Créer des étiquettes de cadeau réutilisables

Avec le crayon et le couvercle (ou avec le compas), tracer un cercle d’environ 8 cm de diamètre sur la feuille cartonnée. Découper selon ce trait.

Percer un trou au milieu à l’aide d’un objet pointu, comme la mine d’un style à bille ou la pointe des ciseaux.

Élargir le trou avec les ciseaux et découper pour obtenir un anneau. Pour cela, tous les moyens sont bons. En général, je coupe une croix pour délimiter grossièrement le cercle à découper à l’intérieur.

Écrire le nom du destinataire sur l’anneau. L’étiquette réutilisable est terminée !

.

Emballer un cadeau dans un tissu

C’est la méthode classique du furoshiki, qui sert à emballer tout objet plutôt rectangulaire.

Étaler le carré du tissu en le disposant comme un losange. Poser l’objet au centre, puis le faire rouler vers une des pointes.

Poser cette pointe sur l’objet et rouler l’objet dans le tissu jusqu’à l’autre extrémité.

Rabattre les deux autres pointes et enfiler l’étiquette en anneau sur l’une d’elles.

Nouer les pointes avec un nœud simple, puis les nouer à nouveau.

Selon la manière de faire le second nœud, les pointes seront soient à l’horizontale (c’est un nœud plat), soit à la verticale. À vous de choisir, c’est juste une question de style .

.

Emballer un cadeau avec un grand ruban et du papier de soie

Comme le papier de soie n’est pas très opaque, superposer deux feuilles.

Emballer comme un paquet classique : enrouler l’objet puis former des rabats à chaque extrémité.

Maintenir les rabats avec un objet le temps de passer un grand ruban sous le paquet. Veiller à ce que les deux pans du ruban soient bien de la même taille, de part et d’autre du paquet. Enfiler l’étiquette en anneau dans le ruban.

Nouer le ruban autour du paquet de manière classique : croiser le ruban sur le paquet, puis retourner le paquet et passer les deux bouts du ruban sous la première partie du ruban, et faire un joli nœud.

On peut aussi ajouter l’étiquette anneau au moment de faire le nœud, l’effet est un peu différent.

.

Idées diverses

Dans ma boîte à emballages opaques, il y avait des feuilles uniques d’un ton blanc cassé. Comme dans cet article, j’ai mis à contribution les enfants pour en décorer une.

Pour ne pas abuser de leur patience (et limiter la probabilité qu’ils dessinent hors de la feuille, c’est à dire sur le sol…), je leur ai fourni une grande feuille et c’est seulement après que je l’ai découpée aux dimensions nécessaires pour les petits cadeaux à emballer (ici, une photo par paquet).

Ensuite, j’ai adapté mes paquets à la forme des objets et à mes fournitures :

  • Le paquet vert est un foulard qui entoure des gobelets, j’ai rentré le tissu dans le creux des gobelets d’un côté, de l’autre je l’ai noué avec un ruban et l’étiquette.
  • Le paquet blanc à ruban vert clair est emballé dans un petit sac en tissu blanc, puis serré grâce au ruban.
  • Le paquet blanc et rose à ruban violet est un port emballé dans du papier de soie, posé dans une mini cagette et serré grâce au ruban.

Joyeux Noël à tous et toutes ! Au fait, avez-vous signé pour l’Affaire du siècle ?