Repas de fin juin

1 Juil

Bonjour !

J’espère que vous allez bien. L’été est là, l’envie de repas encore plus rapides à cuisiner aussi, c’est comme ça chez vous aussi ?

.

Bruscetta

Du pain grillé, de l’ail, de l’huile d’olive, du sel, de bonnes tomates et du basilic (ici décongelé : on achète un gros pot et on congèle toutes ses feuilles). Les enfants ne sont pas encore attirés par ces tartines (et les tomates crues en général), alors avec Doudou on ne se gêne pas pour tout manger à deux. Miam !

.

Pique-nique de maternelle

Pour la sortie de fin d’année du Béluga, il fallait fournir un pique-nique facile à manger, donc sans salade composée. Et je suis fière d’avoir pu le faire en végane avec peu de déchets, et apprécié du Béluga. Des chips dans une petite boîte (parce que j’achète les chips en paquet de taille familiale), des cookies dans une petite serviette en tissu, des bâtonnets de carotte dans une petite boîte, un sandwich pain de mie-margarine-« végé tranches fumées » dans un emballage à scratch et une compote dans une gourde lavable. Le tout était rassemblé dans un sac à vrac pour le séparer de la gourde et de la crème solaire.

.

Fagots de haricots verts

Avec le reste des « végé tranches fumées », j’ai préparé de petits fagots comme ceux que ma mère faisait avant avec du lard (ou je ne sais plus quelle autre viande). Mon but : proposer des haricots verts sous une nouvelle forme, puisque les simples haricots nature n’attirent pas le Béluga. Et c’est une méthode qui marche : je ne sais plus s’il a mangé un fagot (il me semble que oui), mais il a été exposé une fois de plus aux haricots verts dans un contexte positif. La fois d’après, quand j’ai à nouveau servi des haricots, je les ai mangés en faisant l’andouille : en les plaçant entre mes gencives et mes lèvres pour faire des dents de morse, en faisant semblant de jouer de la flûte avec un haricot puis en le faisant magiquement disparaître dans ma bouche… Et le Béluga a fait pareil :). Haricots verts : ok ! Ce n’est pas subitement devenu son aliment préféré, mais ce n’est plus un aliment qu’il s’interdit de manger.

.

Riz et petits pois

En ce moment on profite d’acheter des petits pois frais et de les écosser ensemble. C’est à dire que j’écosse la majorité et les deux enfants jouent et parfois en écossent un peu. Mais ce qui me plaît c’est qu’on passe un moment ensemble. Et à la fin on a de bons petits pois prêts à cuire, et des enfants qui savent d’où ils viennent ! Et quand certains petits pois ont commencé à germer dans la gousse, on peut aussi parler racine, tige et feuilles…

.

Garniture toute crue

Quand on prépare des « quichettes », ces mini tartes salées garnies d’une écrasée de pois chiche, tofu fumé, carottes, huile et sel, le Béluga goûte toujours le mélange pour le valider avant que le l’étale sur les fonds de tarte. Et en général, il en profite pour en manger une bonne quantité, à mon avis plus que ce qui se trouve sur les tartes qu’il croque ensuite…

.

Pâtes aux courgettes et aux amandes

On met des amandes à tremper, on fait poêler des courgettes avec de l’huile d’olive et de l’ail et on mange le tout avec des pâtes. Un plat très simple fortement inspiré de celui de Chocolate & Zuchini. Là-dedans, pour le moment le Béluga ne mangera que les pâtes, et peut être les amandes. Il sait qu’il doit quand même me dire deux mots sur les courgettes, et ça contribue à le familiariser avec cet aliment.

.

Poêlée de supermarché

Mes parents mangent à la maison ce midi, je n’ai absolument rien de prêt dans le frigo ni dans le congélateur. Je passe au supermarché du coin et, au rayon des surgelés, je trouve cette poêlée de céréales et légumes Tipiak. Chauffé à la poêle avec des pois chiche en conserve, ça fait un plat tout à fait acceptable : bon, coloré et équilibré.

.

Polenta et poêlée

On continue dans les plats rapides. De la polenta instantanée cuire avec de l’eau salée et une bonne quantité d’huile. Des courgettes poêlées puis mélangées avec des lentilles déjà cuites. Et on passe à table !

Avec je reste de polenta encore tiède (donc pas encore solidifiée), j’ai mélange du sucre et la pulpe sans pépins qui me restait d’un jus d’orange pressé. Et voilà un petit dessert pour le repas suivant : comme un gâteau de semoule parfumé à l’orange.

.

Repas d’anniversaire

Des beignets de fleurs de courgettes et des cœurs de salade, des gressins et une tartinade de lentilles, une tartinade de yaourt de soja égoutté et aromatisé, des chips de nori. Au fait, connaissez-vous ce délice coréen ? Des feuilles d’algue nori poêlées avec de l’huile de sésame grillé ou d’autres condiments…  Ça se mange comme des chips ! J’espère que ça deviendra à la mode pour qu’on en trouve Plus facilement. En attendant, merci Yann et Jung de nous fournir !

Pour la tartinade de lentilles, elle est inspirée par le super pâté de Résé (mais ce n’est plus la saison des poireaux) et le pâté d’Angélique Guehl, voici ma version : mixer finement (au robot ou au mixeur plongeant) 250 g de lentilles cuites (ici des lentilles blondes), 50 g de purée de noisette, du sel, du cumin et un peu de piment doux en poudre. On peut bien sûr ajouter selon le goût des herbes, des épices, un peu d’oignon préalablement cuit avec de l’huile… Comme je viens de finir mon pot de purée de noisette, j’essayerai probablement une version avec noisettes en poudre et un peu d’huile neutre pour remplacer la purée.

En plat, on a servi des pâtes en sauce tomate, faites maison ! Ça faisait un bail… On voit que les enfants grandissent, on peut recommencer à faire certaines choses qui prennent un peu de temps au lieu d’aller systématiquement au plus pratique.

Et en dessert, le flan magique à la noix de coco. La aussi ça fait longtemps que je n’en avais pas fait. Comme maintenant je maîtrise le caramel maison (merci Bonbons vegan), on n’utilise plus de sirop de datte pour le nappage, et bien sûr c’est tout aussi gourmand. C’est un dessert qui demande très peu d’effort et fonctionne très bien pour y planter des bougies.

.

Banane d’anniversaire

La banane est un fruit rare dans notre cuisine, car il vient de loin et qu’on peut trouver plein d’autres fruits plis locaux. J’en achète donc sur demande du Béluga et en petites quantités. Et on en profite souvent pour lui faire une banane d’anniversaire : on décore une banane épluchée avec ce qu’on a en stock (bougie et pépites de chocolat, graines de courge décortiquées et perles de sucre…) et je lui apporte le tout en chantant « joyeux anniversaire ». Et bien sûr on souffle (même s’il n’y a pas de vraie bougie) et on applaudit ! Un peu de fantaisie dans le quotidien, ça ne coûte pas cher et ça fait du bien, pas vrai ?

Bon dimanche !

Publicités

5 Réponses to “Repas de fin juin”

  1. Spécialiste de l'éphémère 1 juillet 2018 à 00:58 #

    La banane « lointaine » a été servie d’une fort heureuse façon! Je note! Comme toujours; tout a l’air délicieux!

  2. latablevegederese 1 juillet 2018 à 10:34 #

    mais comme elle me plaît cette banane d’anniversaire !! bravo !!
    merci de faire encore une fois, vivre mon blog !!
    je vais tenter la recette de la Fée Stéphanie (si je trouve un moment aujourd’hui ….. ) elle met du tofu dedans.. à suivre donc ! 😀 😀
    ou comment, avec de simples lentilles, on peut alimenter des blogs pendant ………….. 😀 😀
    très bon dimanche à toi et encore merci ♥♥♥

  3. Christel 1 juillet 2018 à 11:38 #

    Bjr Sandrine,
    Pas forcément plus rapides mais le plaisir de retrouver des plats fétiches de saison. Tes plats ont l’air délicieux! J’aime bcp le pique-nique végane et zéro déchet du Béluga.
    Bon dimanche!

  4. Omry 4 juillet 2018 à 21:05 #

    ohlalala les beignets de fleur de courgette ❤ ❤ ❤
    mon plat préféré de tout le monde entier, qui me rappelle mon arrière grand mère 😀
    j'en veeeeeeux 😀
    merci pour ce joli flash back ! des bisous

  5. Sarah Sigalat 19 août 2018 à 13:21 #

    Les feuilles de nori grillées coréenne sont un vrai délice, mes préférées c’est celles à l’huile d’olive! A Paris on les trouve facilement dans les épiceries coréennes et japonaises. Hélas c’est généralement suremballé, donc je restreint ma consommation et je me contente des feuilles nature pour sushi qui produisent moins déchets.
    Huile d’olive et nori se marient très très bien! Quand j’ai la flemme, j’adore découper des feuilles de nori natures en paillettes, et je les mélange à un plat de pâtes, avec une rasade de bonne huile d’olive!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :