Babysoif zéro déchet

10 Juin

Bonjour !

Après les Navettes de Saint Victor, je vous propose aujourd’hui une nouvelle séance de lecture d’étiquette. Cette fois-ci, on s’aventure dans le marketing bébé. Une industrie très lucrative, car on est prêt à payer cher pour la santé et le bonheur d’un bout de chou. Mais un grand nombre de produits « spécial bébé » ne valent vraiment pas la peine qu’on dépense de l’argent et qu’on génère des déchets pour ce qu’ils apportent au bébé !

.

Connaissez-vous Babysoif ? Voici ce qu’en dit le fabricant : « Grâce à son savoir-faire Milumel a développé des préparations instantanées pour boisson aux extraits naturels de plantes, adaptées aux besoins spécifiques de votre bébé dès 4 mois. En cas de fortes chaleurs ou si Bébé a soif entre deux biberons, vous pouvez lui proposer Babysoif pour l’hydrater. Avec ses différents parfums originaux, Babysoif contribue à l’acquisition des nouveaux goûts. »

Génial : de quoi hydrater le bébé qui ne veut pas d’eau pure, et on nous garantit que ça répond à ses besoins spécifiques !

Le Babysoif le plus connu est à la fleur d’oranger. Voyons-le de plus près, en lisant sa présentation sur le site de Milumel. « Caractéristiques :

  • A base d’extraits naturels de fleur d’oranger, pour que Bébé bénéficie de tous les bienfaits de la nature.
  • Faible valeur énergétique, avec seulement 18 kcal pour 100 ml de boisson reconstituée. »

Trop bien : Notre bébé va bénéficier de tous les bienfaits de la nature, rien que ça ! Avec une boisson qui ne le fera pas grossir, même si on ne se rend pas bien compte de ce que signifie 18 kcal… En tout cas, il est bien écrit « à base d’extraits naturels de fleur d’oranger », donc il ne doit pas y avoir de cochonneries dedans, ou alors en très petite quantité, n’est ce pas ?

.

Maintenant, observons si la composition du produit est en accord avec ce qu’une personne normalement constituée en attend après avoir lu ces mentions.

.

L’extrait naturel d’eau de fleur d’oranger

Quand le nom d’un aliment ou une illustration sur l’étiquette mentionne un ingrédient, la loi oblige le fabriquant à écrire sa quantité dans la liste des ingrédients.

Jouons un peu. D’après vous, quel est le pourcentage d’eau de fleur d’oranger dans ce produit « à base d’extrait naturel d’eau de fleur d’oranger » ?

Allez je vous propose de choisir entre trois valeurs : 50 %, 10 % ou 0,5 %.

L’étiquette indique 0,5 % d’extrait de fleur d’oranger !

Et encore, ça c’est dans le sachet, pas dans la boisson reconstituée. D’après mes calculs, il y a 0,025 % d’extrait naturel de fleur d’oranger dans la boisson reconstituée.

Bref, vue la quantité, cet extrait n’est pas là pour ses effets thérapeutiques…

Et il n’est même pas responsable du goût de la boisson, à mon avis.

En effet, la liste des ingrédients mentionne aussi de l’arôme de fleur d’oranger, dont le goût est sans doute bien plus puissant. D’autant que d’après mes calculs l’arôme est présent à hauteur de 0,5 %, soit autant que l’extrait de fleur d’oranger.

.

Le dextrose

Et il y a aussi ce dextrose… Vu que c’est le premier cité dans la liste des ingrédients, c’est celui qui est présent en plus grande quantité.

Mais qu’est ce que le dextrose ?

Vois ne devinez pas ?

Bon, je vous donne un indice. Rappelez-vous que toute mention flatteuse pour le produit est forcément écrite en toutes lettres. Laquelle ne figure pas, alors qu’elle nous paraîtrait logique ?

« Boisson sans sucre » !

Hé oui, le dextrose c’est du glucose, purement et simplement…

Du sucre ? Ce n’est pas absolument déconseillé pour les bébés de moins de 1 an, tout comme le sel ?!

Il n’y en a peut être pas beaucoup, n’est ce pas ? Après tout ce produit est vendu en pharmacie, ça ne peut pas être mauvais !

On peut vérifier ça.

Pour connaître la réelle quantité de sucre apportée par un aliment, il faut regarder la déclaration nutritionnelle. C’est maintenant obligatoirement indiqué, généralement sous forme de tableau listant la teneur en protéines, lipides, glucides dont les sucres.

Petite subtilité, la déclaration nutritionnelle peut correspondre soit au produit situé dans l’emballage, soit au produit reconstitué. C’est cette deuxième solution qui est généralement utilisée pour les cubes de bouillon de légume, les bouteilles de sirop… Et pour le Babysoif.

L’étiquette mentionne 4,5 g de sucres pour 100 ml de boisson. Pour obtenir cette boisson, on mélange 100 ml d’eau avec 1 sachet de Baby soif. Donc le tableau est également valable pour un sachet de Babysoif. Un sachet de 5 g de Babysoif contient donc 4,5 g de sucre !

Babysoif Fleur d’oranger est donc composé à 90 % de sucre, 5 % d’extrait aromatique de fleur d’oranger et 5 % d’arôme fleur d’oranger. Bref, c’est tout bêtement du sucre aromatisé à la fleur d’oranger !! Qui coûte environ 4 euros les 50 g…

.

Je ne vois donc pas en quoi Babysoif répond aux besoins spécifiques du bébé. Par contre je vois bien combien ça fait dépenser les parents et comment ça habitué le bebe à se désaltérer avec des boissons sucrées.

Ceci dit, ce produit est largement utilisé depuis longtemps, vendu en pharmacie et même recommandé par des pédiatres pour ajouter au biberon d’un enfant qui refuse de le boire. Donc pourquoi pas l’acheter si ça reste un usage très occasionnel. Par contre, si on est un consommateur régulier, on a tout intérêt à le faire soi même.

.

A noter, mon avis n’est pas le même pour le concurrent, Ptit’soif de Bébisol… Ce produit est pire ! Lui aussi se trouve en pharmacie. La composition est impressionnante : « Maltodextrines, dextrose, fructose, fenouil (1,2%), amidon, sirop de glucose, extrait de fenouil (0,5%), émulsifiant : lécithine de soja ». On obtient alors pour un sachet de 5g, qui donne là aussi 100 ml de boisson reconstituée 4,9 g de glucides dont 2,7g de sucres. Pourquoi donc tous ces ingrédients, en particulier 3 sucres différents, de l’amidon de de l’émulsifiant ? À mon avis. tout ça sert à afficher une teneur en sucres plus faible que Babysoif, vu que l’amidon ne compte pas comme sucre. Sauf qu’on sait maintenant que l’amidon se comporte dans l’organisme comme un sucre rapide… Alors passez votre chemin, c’est vraiment essayer d’entourlouper le client en se moquant totalement de la qualité réelle du produit !! Autant acheter le produit qui a la liste d’ingrédients la plus courte. Ou n’en acheter aucun, et le faire soi même, tellement c’est simple…

.

Babysoif fait maison

La boisson Babysoif, c’est juste de l’eau sucrée et aromatisée. On peut la faire soi-même !

Les avantages :

  • Moins cher
  • Moins de déchets
  • Très rapide à préparer
  • Possibilité de mettre moins de sucre – parce que quasiment un carreau de sucre par biberon de 100 ml, c’est quand même pas anodin !

Version Fleur d’oranger

Le seul inconvénient, c’est qu’il faut trouver de la bonne eau de fleur d’oranger. En effet, surtout pour un bébé il faut éviter autant que possible celle de la marque Vahiné (contient un conservateur, le sorbate de potassium) et celle de la marque Cook (contient de l’alcool). Préférer de la véritable eau de fleur d’oranger (Ladrôme par exemple) ou au moins un mélange avec arôme mais sans conservateur (La Patelière par exemple). Je suppose qu’on peut aussi préparer soi-même une infusion de fleurs d’oranger séchées, mais je n’en avais pas pour tester.

Pour 100 ml de boisson, je mélange au dernier moment 1/2 cuillerée à café de sucre et 1/2 cuillerée à café d’arôme de fleur d’oranger de la marque La Patelière. Sachant que si on voulait atteindre la quantité du Babysoif, il faudrait mettre 1,5 cuillerée à café de sucre !

Version au fenouil ou à la camomille

Je supppse qu’on peut Préparer une infusion de graines de fenouil ou de fleurs de camomille séchées, puis ajouter un peu de sucre. Mais je n’ai pas pris la peine de tester.

On trouve les graines de fenouil et les fleurs de camomille au rayon tisanes/herboristerie des magasins bio. Au passage, l’infusion de graines de fenouil a un goût simple mais agréable pour les adultes aussi.

Version aux fruits

Comme l’indique la marque, « Babysoif est une préparation aux extraits naturels de plantes à diluer dans l’eau, 2 fois moins sucrée qu’un jus de fruit. »

Pour obtenir un Babysoif maison aux fruits, il suffit donc de diluer au demi un jus de fruit ! C’est une version pratique si on est en extérieur, qu’il fait chaud et que le bébé ne veut pas boire d’eau pure. On peut acheter un jus de fruit ou une boissons aromatisées au fruit et, dans son biberon, le mélanger au même volume d’eau. Il est évidemment possible (et souhaitable) de diluer plus, par exemple de mettre seulement 1/3 de jus de fruit et 2/3 d’eau, si le bébé accepte de boire ainsi.

Autres saveurs

Je pense honnêtement que l’arôme Fleur d’oranger ou autre est un artifice destiné à masquer la très haute teneur en sucre du produit. En effet, j’e pense qu’en ajoutant simplement un peu de sucre à un biberon d’eau, il le boirait avec empressement…

Ceci dit, si vous avez envie de faire découvrir des saveurs au bébé, rien ne vous empêche d’utiliser un sirop, comme celui à l’orgeat ou à la grenadine. Pour obtenir la même quantité de sucre que le Babysoif, il faut mettre 3/4 cuillerées à café de sirop dans 100 ml d’eau.

.

Donc LISEZ LES ETIQUETTES. Il faut regarder la liste des ingrédients pour voir si elle est longue et contient des ingrédients à éviter, mais aussi la déclaration nutritionnelle pour connaitre la teneur en sucre. Par exemple, s’il y a environ 10 g de sucres pour 100 ml, c’est aussi sucré qu’un jus de fruit ou un soda, donc une boisson plaisir plus qu’une boisson santé, quoi qu’affirme le marketing.

Bon dimanche !

Publicités

5 Réponses to “Babysoif zéro déchet”

  1. dechairetdelait 10 juin 2018 à 00:17 #

    Bravo pour ta patience à décortiquer les étiquettes ! Je suis bien placée pour savoir que la maltodextrine et la dextrose sont des co produits de l’industrie du maïs. La maltodextrine est probablement un sucre rapide également. Et cela me choque qu’on utilise les estomacs des bébés (mais aussi ceux des consommateurs naïfs) comme débouché commercial. Tout ce maïs ultra transformé dans nos estomacs, je doute que ce soit sain. Je ne connaissais pas babysoif et suis allée voir ce dont il s’agit. C’est proposé dès 4 mois !!! C’est l’âge de mes jumeaux et pour moi, hors de question qu’ils boivent pour l’instant autre chose que ce qui est fait pour eux : mon lait !

    Je ne t’ai pas oubliée vegebon ! S’il est encore temps, je peux avancer cette semaine !

    • vegebon 10 juin 2018 à 00:25 #

      Je suis intéressée par comprendre ce que cherche à produire la filière maïs, pour ma culture. Je pensais à huile + tourteau utilisé en alimentation animale, pas à l’amidon transformé en divers glucides. J’avais déjà vaguement vu Babysoif en pharmacie mais ma curiosité a été piquée quand j’ai entendu une nounou se plaindre qu’elle n’en trouvait plus dans le commerce. Et je suis choquée que ce type de produit soit autorisé à la vente pour les si petits bébés ! Avec tout le battage sur l’absence de sucre dans les petits pots et le lait en poudre, qui peut se doute que ce produit est bourré de sucre ?!
      Ne t’inquiète pas pour ta réponse, je pense que ce sera plus efficace que je t’envoie mon texte et que tu y réagisse. Je pense te l’envoyer d’ici la fin du mois de juin. En tout cas merci !!

      • dechairetdelait 10 juin 2018 à 00:28 #

        Regarde la composition d’une boîte de lait en poudre : c’est bourré de maltodextrine, même en bio. Je ne connais pas les procédés exacts de la transformation du maïs mais c’est beaucoup plus ‘riche’ que tourteau+maïs. C’est d’ailleurs dingue tout ce qu’on peut faire avec.

  2. Coquelibio 10 juin 2018 à 13:00 #

    Oui les graines de fenouil c’est bon, c’est ma boisson du matin pour l’allaitement 🙂
    D’ailleurs chez Jardin de Gaïa, la tisane s’appelle Maman Baby https://www.jardinsdegaia.com/tisane-bio-maman-baby.html
    Même si je n’aurais pas eu l’idée de donner du babysoif à ma fille, merci pour ce décryptage d’étiquette assez stupéfiant, surtout dès 4 mois !!

  3. lilizen 10 juin 2018 à 18:59 #

    C’est édifiant ce décorticage, mais tu prêches une convaincue, les infus de graines de fenouil et d’anis marchent très bien ! Et merci pour le dextrose = sucre, je n’avais jamais vraiment réagi à cela. Même si je consomme très peu de produits transformés, c’est….retenu désormais ! Bonne semaine. Lilizen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :