Archive | 20:01

Repas végétariens de mars

26 Mar

Bonjour !

Les semaines filent à une vitesse folle, j’ai l’impression de ne pas avoir le temps de faire grand chose. Enfin, grand chose de plus que prendre soin des miens, ce qui est déjà bien ! Mais du coup la réponse à vos commentaires passe à la trappe, et j’en suis comme toujours vraiment désolée.

.

Déjeuner du samedi midi

Le samedi midi, c’est repas restes : ici on a composé une salade avec du riz, du maïs, des pois chiche, de la mâche, de l’huile d’olive et du vinaigre de vin « maison » (issu d’une mère ayant plusieurs dizaines d’années, merci la belle famille !). On a aussi mangé des panisses, des poireaux vinaigrette et le Béluga un reste de pizza au fromage.

.

Chou carotte

Chou poêlé/braisé avec de l’oignon et des rondelles de carotte. Servi avec du riz et des pois chiche. Vous l’avez deviné, c’est un repas de fin de semaine (jeudi soir ?) dont on a mangé les restes en salade le samedi.

.

Choux de Bruxelles

J’ai testé 2 cuissons pour mon pochon de choux de Bruxelles :

  • coupés en 4 et poêlés : bof, le « trognon » central reste trop dur,
  • blanchis/bouillis puis poêlés : oui mais la texture est un peu spongieuse.

Aucun de ces essais ne m’a vraiment convaincue, quelles sont vos astuces ? Les rôtir ? La prochaine fois je tenterai de les couper plus finement avant de les poêler. Ici ils sont servis avec du riz et du tofu fumé aux amandes et graines de sésame.

.

Curry de butternut

Butternut cuite entière puis épluchée aux doigts et vidée de ses graines et cuisinée en curry. Servie avec des lentilles au naturel (j’ai hésiter à les incorporer au curry de butternut) et du riz. Oui, j’aime le riz ;). Semi complet et thaï ou basmati de préférence. Le riz de Camargue est plus local mais vraiment j’ai du mal à m’y faire. Et vous, quel riz choisissez-vous ?

.

Salade de fond de frigo

Vous connaissez la musique : restes de riz et de lentilles, reste de betterave du Béluga, graines de courge, vinaigrette.

.

Lasagnes vert, blanc, rouge

Un plat de nos débuts de végétarisme, quand on avait besoin d’un bon plat familial pour remplacer le poulet rôti du dimanche midi. Entre les couches de pâte, de la sauce tomate maison (le rouge), des épinards (ou du vert de blette) pôelés avec de l’ail et de l’oignon (le vert), de la ricotta ou de la béchamel (le blanc).

.

Blettes aux pistaches et citron

J’ai tenté une recette inspirée du livre Des soupes qui nous font du bien : des blettes (le blanc surtout, et un peu du vert) poêlée avec de l’ail, de l’huile d’olive et des pistaches, puis additionnées d’un peu de zeste et de jus de citron, et d’un fond d’eau pour finir de cuire. C’était plutôt sympa, l’association était en tout cas bien trouvée ! Par contre, la soupe de blettes à la béchamel de sésame, tirée du même livre, ne nous a pas convaincus du tout.

.

Gnocchi de carotte

Les gnocchi : mon moyen préféré pour faire manger au Béluga un légume qu’il refuse. Je rigole secrètement quand il se goinfre des gnocchi encore crus ! Ici par flemme j’ai écrasé les carottes (cuites à la vapeur puis épluchées) à la fourchette, d’où les morceaux encore visibles dans la pâte crue :

.

Et côté sucré ?

Nous faisons encore une utilisation intensive du pèle-pomme, y compris seulement dans sa fonction de découpe : c’est le Béluga qui a spontanément demandé, et je suis contente qu’il décide spontanément de consommer aussi la peau des pommes. Sur la photo ci-dessous, vous voyez plutôt le Pinto, toujours très intéressé de regarder manger. On va commencer sa diversification, en douceur.

.

Je m’entraine à faire des cookies (après de premiers essais « nutritifs » il y a bien longtemps). Pas simple pour moi car je n’en ai jamais mangé beaucoup (ceux qui commerce sont si sucrés que les mâcher me fait une sorte de douleur sur le plat des dents), mais le Béluga apprécie. Enfin, pas toutes les versions : celle sans gluten ci-dessous ne lui a pas plue. Mais celles à la farine de blé semi-complète sont approuvées !

.

Le Béluga a reçu un moule à cake pops, que nous avons inauguré avec un gâteau au yaourt aromatisé avec un essai de carambar maison et un simple glaçage en chocolat fondu.

.

J’ai aussi refait mon gâteau douceur à la noix de coco, ici en version sans gluten avec simplement de la farine de riz (et du yaourt de soja comme liant) : niveau texture en bouche, peut mieux faire, mais sinon le gâteau se tenait bien.

Bonne semaine !