Archive | 00:01

Canistrelli à l’anis

27 Déc

Bonjour !

J’espère que vous avez passé un chaleureux Noël. Ici ça s’est bien passé malgré l’absence d’un disparu. Je vous montrerai les repas dimanche prochain. J’ai aussi reçu des cadeaux qui m’ont comblée :

  • le livre « Tresses et torsades » de Marion Blush : plein de coiffures parfaites pour cheveux longs et salle de bain minimaliste
  • un mixeur plongeant de Kenwood avec accessoires (bras de mixeur en inox détachable du moteur, fouet électrique)
  • un pyjama-déguisement de dinosaure par ma belle-soeur qui a le même et grâce auquel on a une eu sacré partie de rire (ce qui compense sa fabrication sans doute lointaine et dans des conditions éthiquement discutables)
  • un stylo bille à corps en bois et à mine remplaçable (la boutique La Passerelle reprend les mines vides)
  • une robe Abyss Création
  • un loto à l’ancienne du génial magasin Empereur à Marseille

    20151227-5

    Carton de loto, marques en plastique, et dans le coin en haut à droite, roses en chocolat (chocolat patissier, sucre, végétaline, corn flakes) de tatie Marie

Voici la recette des canistrelli à l’anis de tatie Marie, qui remplace désormais la précédente recette que j’avais. Elle a plus de goût car elle contient plus d’anis. Elle semble aussi plus conforme à la recette traditionnelle, car elle a comme ingrédient du vin blanc (dont l’alcool disparait à la cuisson).

Tatie Marie achète du  vin blanc « spécial cuisine » en mini bouteilles ou en briquettes. Moi je fais cette recette quand on a un fond de bouteille de vin blanc à terminer (ça marche sans doute avec du Champagne… à essayer !) et pas d’invités ni de risotto de prévus (je n’ai jamais réussi à apprécier le goût de l’alcool). Bien sûr je pourrais congeler le reste de vin en attendant le prochain risotto… Mais aujourd’hui, c’est l’occasion de faire des biscuits avec le Béluga et de les offrir pour souhaiter la nouvelle année à nos proches.

Pour ceux qui répondraient qu’ils ne peuvent plus rien avaler après les fêtes, je dirais que les graines d’anis sont réputées aider la digestion. Et si vraiment c’est régime, ces biscuits se conservent bien dans une boîte en métal.

20151227-4

.

Ingrédients pour une plaque de cuisson
– 250 g de farine de blé blanche
– 75 g de sucre blond
– 1 sachet de poudre à lever
– 5 cuillerées à soupe de graines d’anis vert
– 80 mL de vin blanc
– 50 mL d’huile neutre (ici huile de tournesol désodorisée)

Préparation
– Mélanger les ingrédients dans l’ordre et former une boule de pâte.
– L’étaler sur 0,5 à 1 cm d’épaisseur. On peut le faire au rouleau ou simplement à la main.
20151227-1
– Avec un couteau sans dents (ou une roulette à pizza), découper des losanges.
– Les placer espacés sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.
– Laisser lever 30 minutes. Je laisse reposer un peu moins, le temps que le four chauffe.
– Enfourner pendant 11 min à 180 °C.
20151227-2– Laisser refroidir. Je retourne les biscuits une fois tièdes afin qu’ils sèchent bien en dessous.

20151227-3

La cuisson sur une plaque (à l’arrière de la photo) dore le fond des biscuits, à la différence de la cuisson sur grille (avant de la photo)

.

Edit : Le papa de mon amie Perrine fait aussi des canistrelli réputés, et j’ai pu avoir la recette ! Elle est encore plus facile à retenir que celle de Marie : pour 250 g de farine, ajouter 1/2 sachet de poudre à lever, 65 g de sucre, 65 g de vin blanc, 65 g d’huile et aromatiser au goût.

Entre Noël et le jour de l’an, j’ai également été tentée de préparer avec le Béluga des sucettes de sucre candi mais j’ai craint qu’il ne soit obsédé par l’idée du sucre présent en permanence dans les pots… Je vais donc attendre quelques années avant de lui proposer cette activité.

Bon dimanche et bonnes fêtes de fin d’année !