Archive | septembre, 2015

Comment cuisiner les pois-chiches ? – Recettes sucrées

27 Sep

Bonjour !

Hier a lieu l’arrivée du tour Alternatiba à Paris. Pour l’occasion, un grand village associatif a lieu tout le week-end et j’ai été invitée pour y faire une petite démonstration culinaire. J’ai choisi le thème de la farine de pois chiche, car cet ingrédient est vraiment nutritif, économique, versatile, bref pratique, sain mais aussi gourmand.

Alors, comme promis il y a longtemps dans l’article sur Comment cuisiner les pois chiche en salé, j’en profite pour partager avec vous une belle liste de recettes sucrées contenant des pois-chiches. La première est une base de pâte à tartiner, et les suivantes sont des recettes variées que je n’ai pas forcément eu le temps de tester mais qui me font envie.

Les pois-chiches mixés sont largement utilisés aux États-Unis pour les brownies et autres gâteaux moelleux. Quant à la farine de pois-chiche, cuite, en présence de sucre et d’extrait de vanille, évoque un goût torréfié qui, une fois adouci avec de la vanille, s’allie très bien avec le chocolat, le café, les noisettes, la cannelle et les cacahuètes. De quoi faire de délicieuses crèmes, glaces et gâteaux naturellement sans gluten ! Dans tous les cas, l’ajout de vanille a un effet magique sur le goût du pois chiche.

a

Recette de pâte à tartiner avec pois chiche

Avec de la farine de pois-chiche, il s’agit d’une adaptation de la crème dessert façon Danette. La grande différence avec la recette originale (grand classique adoré ici) est la nécessité d’ajouter de la vanille et de cuire longuement la farine de pois-chiche.

Avec des pois-chiches cuits, l’idée est directement inspirée du Cookie Dough Dip adapté par Chocolate Covered Katie. Attention, cette version n’est pas 100% lisse. L’avantage est que la crème est immédiatement prête à déguster, alors que pour  la version à la farine de pois-chiche il faut attendre que la crème refroidisse.

Dans tous les cas, la crème porte une saveur torréfiée apportée par le pois chiche. A déguster sur des tranches de pain ou des tranches de pomme. Le Béluga vous recommande en particulier la tartinade au chocolat (version sans oléagineux) pour y tremper des tranches de pomme. Bon goûter !

tartinade-poischiche

Ingrédients pour 4 personnes
– 200 g de pois-chiches égouttés + 100 g d’eau OU 60 g de farine de pois-chiche + 300 ml d’eau
– 50 g de matière grasse (purée d’oléagineux, huile ou margarine)
– 50-100 g de sucre
Au moins 1 cuillère à café d’extrait de vanille (ou de la vanille en poudre)
– Arômes facultatifs en fonction du goût recherché : 50 g de cacao, 1/2 cuillère à café de cannelle, des noisettes ou des cacahuètes grillées concassées, 1 cuillère à café de café soluble, des zestes de citron, de l’extrait de fleur d’oranger, une pincée de sel…

Préparation – version aux pois-chiches entiers
– Dans un saladier, avec un mixeur plongeant, mixer les pois-chiches avec l’eau, jusqu’à obtenir une purée bien lisse.
– Ajouter les autres ingrédients et mélanger à la cuillère.
– Ajuster l’assaisonnement – ne pas hésiter à ajouter de l’extrait de vanille.

Préparation – version à la farine de pois-chiche
– Dans une casserole, délayer la farine dans l’eau. Si des grumeaux subsistent, homogénéiser avec un mixeur plongeant.
– Faire chauffer à feu moyen en remuant au fouet jusqu’à obtenir une crème épaisse (5 minutes environ).
– Baisser le feu, ajouter les autres ingrédients et remuer de temps en temps jusqu’à ce que les pois chiche aient cuit (15 minutes environ).
– Laisser refroidir.

Remarques

  • On peut remplacer l’eau par du lait végétal.
  • Version sans pois chiche : On peut remplacer la farine de pois chiche par de la farine de blé, de riz, de châtaigne…
  • Version au chocolat (sans oléagineux) : Dans une casserole, faire épaissir 50 g de farine de pois chiche avec 250 g d’eau, en remuant. Quand le mélange a épaissi, éteindre le feu et incorporer 100 g de chocolat (pâtissier), un peu d’extrait de vanille et du sucre au goût (50 g par exemple).

  • Version écureuil : Dans une casserole, faire épaissir 50 g de farine de pois chiche avec 250 g d’eau, en remuant. Quand le mélange a épaissi, baisser le feu et incorporer 100 g de sucre, 100 g de purée de noisette, une cuillerée à café d’extrait de vanille, une pincée de sel et de la cannelle puis cuire encore 10 minutes en remuant de temps en temps.
  • Version chocolat & noix de coco : Mixer 200 g de pois-chiches avec 50 g d’huile (ou de beurre) de coco et 4 gouttes d’extrait de vanille pour obtenir une crème lisse, puis incorporer 25 g de cacao et 50 g de sucre (ou plus selon votre goût) sans mixer. Ajouter un peu d’eau ou de lait végétal et mixer.
  • Version Cookie dough dip : Une recette inventée par l’étonnante Chocolate Covered Katie. Réaliser la recette de base avec 100 g de sucre, 1 pincée de sel, 1 pincée de bicarbonate, 2 cuillerées à soupe de petits flocons d’avoine réduits en poudre et autant de pépites de chocolat que vous le souhaitez. Cette recette peut être congelée, couper en dés puis incorporée dans une crème glacée à la vanille en train de prendre pour une glace Cookie Dough ! Apparemment on peut même la faire sans sucre, en utilisant des dattes.
  • Version crème glacée : Utiliser 100 g de purée d’oléagineux et congeler dans un bac ou dans des moules individuels. Comme toute glace maison, laisser 15 minutes à température ambiante avant de former des boules.
  • Version crème renversée : Hélène de Green me up a créé une recette de crème renversée avec entre autres de la farine de pois chiche, de la purée de noisette et des graines de lin moulues.
  • Utilisation du reste de crème dessert : Le mieux est de l’utiliser dans une recette de gâteau, par exemple à la place du yaourt dans la génoise simplissme. C’est parfait si vous n’en avez pas apprécié le goût de la crème dessert de pois-chiche, car il est totalement masqué par celui des autres ingrédients du gâteau.

a

Recettes de gâteaux et tartes à base de pois-chiche

Quatre-quarts à la farine de pois-chiche
J’ai publié il y a longtemps une recette de quatre quart végétal et sans gluten, en remplaçant la farine de blé par de la farine de pois chiche. En version chocolat, c’était très bon.

Gâteau pois chiche, amande et orange
La recette de Melle Pigut, publiée dans son livre Pois chiche, a eu beaucoup de succès sur la blogosphère. Il fat que je la teste !

Gâteau fondant au chocolat, pois-chiches et dattes
Cette recette (aussi publiée ici) a aussi beaucoup circulé. Elle utilise 300-370 g de pois chiches cuits (1 boîte de 540 ml égouttée) mixés, 100 g de dattes dénoyautées trempées dans 180 ml d’eau puis mixées, 200 g de chocolat noir fondu, 2 œufs, 1 sachet de poudre à lever et 1 cuillère à soupe de vanille. Après cuisson dans un grand moule à manqué (22-25 cm  de diamètre) à 180 °C, on peut décorer en saupoudrant de cacao en poudre ou de sucre glace.

Brownie
Cette recette utilise 420 g de pois-chiches cuits et mixés, 250 g de chocolat fondu, 125 g de farine, 40 g d’huile de coco fondue, 125 g de sucre, 2 cuillères à café d’extrait de vanille, 1/2 cuillère à café de poudre à lever, 1 pincée de sel, 30-80 g de noix de pecan concassées. Le mélange est déposé dans un moule à brownie de 20 cm de côté et cuit environ 25 minutes à 180 °C.

Blondie
Cette recette de CCK utilise 250 g de pois-chiches cuits et mixés, 170 g de sucre, 4 cuillères à soupe d’huile ou de purée d’oléagineux, 1 cuillère à soupe de graines de lin moulues (20 g), 1 cuillère à café de poudre à lever, 1 grosse cuillère à café d’extrait de vanille, et si possible des pépites de chocolat.

Gâteau aux pois-chiches et amandes
Cette recette utilise des pois chiches, de la poudre d’amande, des amandes effilées, des raisins secs, de la vanille mais aussi les classiques lait, œuf et beurre.

Deep dish cookie pie
Visiblement c’est un dessert classique aux États-Unis : une pâte à cookies cuite dans un moule à manqué puis servie surmontée d’une boule de glace à la vanille. CCK, fan de desserts à base de pois-chiches, en a inventé une version qui a beaucoup de succès sur la blogosphère : 500 g de pois-chiches cuits, 375 ml de sucre complet, 250 ml de flocons d’avoine précuits, 60 ml purée de pomme, 3 cuillerées à soupe d’huile, 2 cuillerées à café d’extrait de vanille, 2,5 cuillerées à café de  poudre à lever, 1/2 cuillerée à café de  sel, 250 ml de pépites de chocolat. La recette indique de mixer  au robot tous les ingrédients sauf les pépites de chocolat, puis de verser dans un moule huilé et de cuire environ 40 minutes à 180 °C.

Tarte de grao
Cette tarte portugaise est composée d’une pâte à tarte remplie d’un mélange de 125 g de pois-chiches cuits, un peu moins de 250 g de sucre, 25 g de farine, 25 g d’huile douce, 2 œufs et 2 jaunes d’œuf (à mon avis, à remplacer par 1 yaourt végétal et 1 grosse cuillère à café de purée d’amande blanche ou d’huile), 1 pincée de cannelle  et un peu de zestes de citron. On saupoudre de sucre glace et on enfourne 30 minutes à 180 °C pour avoir une tarte dorée et fondante.

Pâte à tarte sucrée à la farine de pois-chiches
Cette recette d’Ôna Maiocco utilise 200 g de farine de blé, 40 g de farine de pois chiche, 50 g de margarine, 50 g de purée d’amandes, 40 g de sirop d’agave, 2 pincées de sel.

Clafoutis à la farine de pois chiche
Une recette avec lait d’amande et framboise, qui semble vraiment bonne.

Muffins Chocolate chip cookie dough
Une recette en anglais que je soupçonne être de CCK.

Eggy bread
Cette recette est pour moi un ovni culinaire, est-ce que « eggy bread » correspond vraiment à « french toast » et donc à du pain perdu ?

a

Recettes de biscuits, crêpes, puddings et confiseries à base de pois-chiches

Crêpes
Une recette découverte dans cet ebook de recettes végétaliennes concoctées des enfants québecois : 375 ml de farine de blé entier, 125 ml de farine de pois chiches, 2 cuillères à soupe d’huile, 1⁄2 cuillère à café de sel,  1 cuillère à café de cannelle et 450 ml d’eau.

Pain perdu à la farine de pois-chiche
Les tranches de pain dur sont trempées dans un mélange de purée d’amande, farine de pois-chiche et arômes, et apparemment le résultat est bluffant. Cette recette se trouve dans l’ebook Cuisine française vegan de Virginie Péan (téléchargeable gratuitement).

Laddou
Ces sortes de truffes indiennes sont composées de 250 g de farine de pois chiches, 200 g de margarine  ou d’huile neutre, 200 g de sucre glace (sucre blond mixé), 25 g de noix de coco râpée,  50 g d’amandes hachées, préalablement grillées au four à 160 °C pendant 10 min, ½ cuillère à café de muscade ou 1 cuillère à café de graines de cardamome pilées ou 2 cuillères à café de cannelle. Il faut daire cuire la farine de pois-chiche avec l’huile pendant 10 minutes tout en remuant, puis incorporer les autres ingrédients et cuire encore 5 minutes en remuant. Laisser tiédir puis former des boulettes. On peut les laisser nues comme dans le Palais des délices, les mouler dans de petites empreintes comme Valérie, ou les rouler dans de la noix de coco râpée comme Mamapasta.

Panisses, biscuits et crêpes à la farine de pois-chiche
Un mix sans gluten simplissime, composé de 100 g de farine de pois-chiche et 20 g de fécule, pour faire des recettes aussi variées que des biscuits, des crêpes et des panisses ! A voir sur le blog Le rire de la baleine.

Khicheri sucré
Cette recette utilise 50 g de pois chiches, 200 g de riz complet, 5 clous de girofle, 4 feuilles de laurier, 3 cuillerées à soupe d’huile, 500 mL d’eau, 1 pincée de sel, 1 pincée de safran, 1 cuillerée à café de cardamome, 75 g de sucre complet, 25 g d’amandes, 25 g de noix de cajou, 15 g de raisins secs, 1 cuillerée à café de margarine fondue. Il faut mettre les pois chiches à tremper dans de l’eau tiède au moins 16 h et mettre le riz à tremper 1 h. Faire revenir la girofle et le laurier dans l’huile. Incorporer riz et pois chiches et les faire revenir puis ajouter l’eau et porter à ébullition puis cuire à feu doux (jusqu’à ce que les pois chiches soient tendres et que toute l’eau soit absorbée). Enfin, saler, ajouter le safran préalablement trempé dans un peu d’eau et la cardamome en poudre. Saupoudrer de sucre et laisser cuire quelques min à feu doux. Incorporer les amandes, les raisins secs, les noix de cajou, et facultativement la margarine fondue avant de retirer du feu. Servir frais.

Houmsia, ghribyia et autres petits gâteaux secs à la farine de pois-chiche
J’ai vu de nombreuses recettes : ici, ici, ici, ici, ici et .

Montecao à la vanille
Cette recette du blog My Sweet Faery utilise des ingrédients tout simples mais a l’air délicieuse.

.

Avec toutes ces possibilités, qui aura du mal à finir son paquet de farine de pois-chiche ou son reste de pois-chiches cuits ?… Personnellement, mon utilisation la plus fréquente reste en salé, dans les soupes de légumes (pour épaissir et enrichir en protéines). Et ensuite, toujours en salé, en panisses (souvent du commerce), en houmos et en fausse omelette (aux pommes de terre sautées !) ou en brouillade. Et enfin, en gâteau sucré en remplaçant une petite quantité de farine de blé.

Bon dimanche !

Repas végétariens de début septembre

20 Sep

Bonjour !

En ce début septembre, où le Béluga rentre à l’école maternelle, on a essayé de profiter au maximum des légumes d’été tout en testant une organisation des repas nous évitant d’avoir à cuisiner chaque soir (je vous en parlerai dans un article dédié). C’est aussi le retour des déjeuners à emporter, qui pour le moment tellement à l’arrache que je ne peux pas les appeler bentô. C’est le début d’année scolaire, on prend nos marques…

.

Pizza tomate pignon roquette

20150920-1Une pizza 100 % végétale préparée pour un brunch par un ami pourtant très porté sur la viande (merci Rom !).

.

Bruscetta

20150920-2Une recette simplissime, une photo moche mais tant pis : c’est trop bon ! Du pain grillé frotté d’ail et couvert d’un mélange de dés de tomate, huile d’olive et sel. Mmmmh…

.

Salade pois chiche aux tomates

20150920-3Tout simplement des pois chiche, des tomates, de l’oignon émincé finement et de la vinaigrette.

.

Tian de légumes

20150920-4Les tranches de tomate et de courgette sont placées en alternance, au-dessus d’une compotée d’oignon. Le tian se mange très bien réchauffé, par exemple avec une part de quiche (recette ici) et une crème au chocolat.

20150920-5.

Polenta & poêlée de légumes

20150920-6On prépare la poêlée de légumes pour en garnir des galettes de blé, façon fajitas. Et j’aime manger le reste de légumes avec de la polenta, comme ci-dessus. Et ci-dessous, vous voyez le 3ème et dernier repas comprenant cette poêlée de légumes : tout simplement réchauffée avec le reste de polenta.

20150920-7

.

Repas à l’arrache 1

20150920-8Un reste de salade verte emportée dans un petit sac en tissu (initialement un sac à bentô) et mangée en tartines avec du pâté végétal et des tranches de pain issues du congélateur (elles décongèlent tranquillement pendant la matinée).

.

Repas à l’arrache 2

20150920-9Un reste de pois chiches, un reste de salade verte. J’y ajoute des betteraves coupées en dés (j’ai toujours un sachet de betteraves sous vide en réserve), des graines de courge et une vinaigrette. Le tout est placé dans une boîte hermétique, ici une boîte à crochets Onyx de diamètre 10 cm.

.

Repas de restes

20150920-10La boîte hermétique Lifefactory contient le reste de betterave coupé en dés, avec des radis et de la vinaigrette. Le sac en tissu contient du pain décongelé, à manger avec  le reste de gratin de poireaux contenu dans le petit bentô en plastique, qui montre aussi la demi pomme du dessert.

.

Bagel « Nathalie Portman »

20150920-11Un bagel que j’ai demandé sans creamcheese et avec une vinaigrette sans miel. Il est garni d’avocat, tomate et roquette.

.

Et le Béluga ? Hé bien on continue bien sûr comme avant à la maison mais il mange à la cantine, donc pas végé du tout le midi même si on a demandé le repas de substitution sans porc… Avez-vous signé et fait circuler cette pétition pour un repas alternatif végé dans les cantines ?

En tout cas voici un petit goûter improvisé en hérisson avec de la pomme et des pistoles de chocolat pâtissier :

20150920-12

Bon dimanche !

Le Béluga de 30 à 36 mois

13 Sep

Bonjour !

Voici la suite de mes bilans souvenir de l’évolution du Béluga et des objets qui accompagnent sa vie, par tranches de 6 mois. De 30 à 36 mois, je me souviens surtout de son 3ème noël puis de son 3ème anniversaire (on va donc beaucoup parler de jouets et livres dans cet article), et d’un loulou qui devient de plus en plus autonome tout en restant câlin. Une belle période !

.

Le développement du Béluga de 30 à 36 mois

20150816-5

A 30 mois, il commence à prendre son bain seul. Les premiers jours de sa vie, on a tenté de le baigner dans différents types de baignoires, avec une eau soigneusement tempérée, mais il hurlait à chaque fois. On a fini par le baigner sur moi (avec tétée en bonus) et là ça lui a convenu. Maintenant qu’il est très à l’aise dans l’eau, une fois déshabillé et vessie vidée, je le pose dans la baignoire et je m’occupe à autre chose dans la salle de bain (brossage, épilation, rangement des tiroirs… ce qui me permet de rester à proximité et attentive à une noyade éventuelle) jusqu’à ce qu’il réclame ma présence dans la baignoire. Je le savonne alors dans les endroits clés (aisselles, fesses et endroits sales), on rince son zizi et éventuellement je lui nettoie les oreilles (au coton-tige pendant qu’il tète). On le baigne entre 2 et 3 fois par semaine, ce.

A 32 mois, le Béluga croit au père Noël. Pourtant j’ai pris soin d’emballer des cadeaux devant lui (pas ceux qui lui étaient destinés, sinon il aurait absolument voulu les ouvrir) et on a lu ensemble Agathe ne croit pas au père Noël et Noël chez Ernest et Célestine. J’ai l’impression qu’à cet âge il ne différencie pas encore la réalité et l’imaginaire (père Noël, fée, dragon, licorne…).

J’ai acheté un calendrier de l’avent avec un sapin en bois à décorer (marque Legler), dont les décorations, réutilisables, sont à trouver chaque jour dans les tiroirs. Je tenais à ce principe, qui est celui que j’ai eu étant enfant (nous étions 3, donc nous piochions un jour sur trois une décoration + un petit mot, un chocolat ou une pièce) et j’aurais préféré acheter le même calendrier que mes parents (L’Homme moderne d’il y a 30 ans ?) car celui de Legler est plus grand et lourd – même s’il a l’avantage d’avoir de vrais tiroirs que je pourrai garnir plus tard de petits mots ou mini jouets.

calendrier-avent-legler

A Noël, le Béluga apprend à reconnaître la lettre majuscule qui débute son prénom, pour savoir quels paquets sont pour lui parmi ceux disposés sous le sapin de Noël.

Doudou et moi n’avons pas eu le courage d’expliquer diplomatiquement à notre famille notre point de vue sur les cadeaux du Béluga (peu, peu fragiles, si possible non sexués et fabriqués de manière éthique et écologique), du coup il reçoit énormément de cadeaux, dont la plupart sont très sexués : un château fort en Duplo, 2 kits de bricolage 100% plastique, un hélicoptère télécommandé, un quad télécommandé, un camion de pompier à monter, etc. Je laisse tous ceux qui ne me plaisent pas (la majorité) chez les grands parents, sous prétexte que chez nous c’est trop petit et que ça nous évitera d’apporter des jouets quand on va chez eux – ce qui n’est pas faux d’ailleurs.

A 33 mois, le Béluga dessine quelques soleils avec leurs rayons. Wahouh !

Il reconnait quelques chiffres, alors on s’amuse à taper ensemble les deux digicodes de l’immeuble. Dans la rue, en réaction à cet article qui montre que les enfants n’ont plus vraiment la possibilité de marcher seuls, je cherche des situations où le laisser marcher indépendamment (quand il ne demande pas à être dans mes bras), par exemple en le déposant sur le trottoir au dernier carrefour avant chez nous et en lui proposant de m’amener à la porte de l’immeuble.

Quand il est contrarié, il est souvent capable de demander du réconfort : « téter » ou « un p’tit calin » ou « un p’tit cadeau ».

Pendant deux nuits, ils se réveille quasiment toutes les heures en hurlant et peine beaucoup à se rendormir. On réalise que ça correspond à deux jours où son papa était un peu malade et a donc passé beaucoup de temps au lit pour se reposer. Une fois qu’on lui a dit et montré que son papa était guéri, il a dormi de 22h à 6h sans se réveiller, ce qui est rarissime.

A 34 mois, le Béluga se réveille toujours deux fois par nuit : au premier réveil, entre 2h et 4h, il vient tout seul finir sa nuit en cododo (on a toujours son lit à barreaux accolé à notre lit). Le second réveil a lieu vers 6h et il tête puis se rendort. On le réveille ensuite à 7h30 (où il tète à nouveau).

Son endormissement de la nuit se passe toujours au sein quand je suis là (ça fait mon moment quotidien de relaxation, en silence, dans le noir). Quand je ne suis pas là, il est contrarié et s’endort allongé contre la personne qui le garde. Pour la sieste, il s’endort facilement : soit au sein si je suis là (le week-end), soit allongé pas loin d’un autre dormeur (en semaine, c’est la petite fille avec qui il est gardé).

Il dit qu’il a peur du noir, alors on continue à mettre la veilleuse la nuit et on l’accompagne pour allumer la lumière quand il va entrer dans une pièce sombre.

Côté hygiène, il prend un bain 2 fois par semaine (on est en février). On lui brosse les dents tous les soirs et, quand il ne prend pas de bain, on lui fait une toilette du zizi : encore assis sur son pot après avoir fait pipi, il « fait sortir son zizi » (décalottage partiel) et on verse de l’eau dessus puis il « range son zizi ».

Quand il est sur le pot, situé dans la salle de bain, il prend le miroir de son lavabo et fait semblant que c’est une tablette sur laquelle il me demande de lui mettre des vidéos.

Côté habits, le matin, il demande à enfiler des habits chauffés. Le soir, on lui met donc son T shirt manches longues en coton, sa couche lavable et sa paire de chaussettes (Petit Bateau 3/4 ans), préalablement posés sur le radiateur chauffe-serviette de la salle de bain. Le matin, on y ajoute un T shirt manches longues à col roulé avec pressions sur l’épaule (en 3 ans, peu de marques en proposent, j’en ai trouvé chez Décathlon/Domyos en coton bio, pour les modèles unis, ou chez Kiabi pour les modèles à motif), une paire de jambières (toujours les mêmes Babylegs ou Legs Huggers, taille unique), un pantalon de jogging épais (Petit Bateau 3 ans), un pull (tricoté par une de ses arrières grand-mères) ou un gilet/veste en polaire, chauffés en les plaçant sous la couette le temps que le Béluga soit assez réveillé pour s’habiller.

Pour sortir, il a un manteau épais de type doudoune (j’en ai deux, achetés d’occasion, pour pouvoir les laver), un bonnet (idem), une écharpe (idem), des gants (j’en ai deux paires, mais ça c’est pour compenser les pertes probables) et des chaussures (baskets Domyos… ou chaussures d’hiver bien montantes bien rigides et bien pleines de cuir achetées par ses grands-parents – grrr, mais les relations familiales c’est précieux, alors chacun d’entre nous fait des compromis).

Côté écrans, pour changer de Peppa Pig, Caillou, et des vidéos de comptines en français ou en anglais, il regarde Mouk, dont l’histoire est peu crédible mais que nous apprécions pour son objectif de découverte des cultures des autres pays et pour la sortie de nouveaux épisodes le vendredi. Le Béluga est aussi tenté par d’autres dessins animés qu’il voit dans la liste des vidéos connexes sur Youtube ; dans ce cas nous regardons ensemble un seul épisode afin de voir si le nouveau dessin animé est validé ou si on fera en sorte de le regarder très peu souvent.

Côté petits plaisirs, il utilise abondamment la « boîte à cadeaux » (petit livre ou jouet) initialement mise en place pour le consoler les matins où il n’a pas envie d’aller chez la nounou, et qui se résume pour le moment à une boîte à gommettes (en plastique, indéchirables : marque Tweeny par exemple) où il a le droit de piocher, le matin et une fois par jour maximum, une mini planche de gommettes (je découpe les plaquettes en morceaux contenant environ 4 gommettes).

Côté alimentation, il est toujours allaité et végétalien à la maison (matins, soirs et week-ends, où il mange surtout des pâtes en sauce tomate, de la soupe de légumes et légumineuses, des pois chiche entiers ou en panisse, du pain (baguettes ou « pain des fleurs » au quinoa), des pommes de terre sautées ou frites ou en purée, des « quichettes »/tartelettes garnies de carottes, pois chiches et éventuellement tofu fumé mixés avec de l’huile d’olive, des fruits crus ou en compote).

Il est faiblement consommateur de produits animaux le midi chez sa nounou (il y mange de la soupe, des tajines, des pâtes, du riz, des fruits, des biscuits au chocolat pas toujours végétaliens, parfois des omelettes, parfois du poulet mixé dans une sauce – elle est musulmane donc il n’a pas l’occasion de s’habituer au jambon héhé) et chez ses grands-parents (deux repas par mois en moyenne, où il refuse spontanément les produits animaux sauf un peu de poulet s’il est effiloché et caché au milieu du reste).

20150816-6

Goûter composé de « pain de fleurs » au quinoa et de pépites de chocolat noir (la gourde d’eau et l’éventuelle compote ne sont pas photographiées)

.

.

Les jouets du Béluga de 30 à 36 mois

En plus des peluches, des petites voitures, du kit pelle + seau + arrosoir, de la dinette + légumes à découper, des crayons de couleur (en cire ou en bois), de la boîte de Lego Duplo généraliste (dont j’ai parlé ici) qu’il utilise encore abondamment, le Béluga a reçu de nombreux cadeaux – pour Noël, pour son anniversaire, mais aussi quand il voit ses grands parents, en cas de grosse tristesse, etc.

Il joue avec des Lego Duplo spécialisés :

train-chiffres-duplo

  • Le château royal (10577) : je n’étais pas heureuse quand il a reçu cette boîte (j’ai d’ailleurs fait disparaître assez vite les épées), mais le Béluga aime cacher le coffre au trésor dans des châteaux de son invention réalisés avec les pièces de cette boîte, et aussi utiliser le canon (attention à ne pas cibler le visage !).

chateau-royal-duplo

  • J’aurais aimé lui acheter la maison (10505), mais ça ferait sans doute trop actuellement. Je garde l’idée pour plus tard, à balancer avec le choix d’une maison en bois.

maison-duplo

.

Il joue avec des jeux de rail/route à construire en bois, dont les rails sont compatibles entre eux :

  • Circuit Village (Wood’n’play), qui a l’avantage d’être vendu dans une boîte compacte, mais que je ne conseille pas. En effet, son pont est trop difficile à assembler par le Béluga, il y beaucoup de petits panneaux (qui ne ressemblent pas à ceux du code de la route), les bâtiments sont en carton fin donc trop fragiles, et il n’y a aucune notice pour expliquer comment créer un circuit utilisant tous les rails de la boîte.

20150816-4

  • Circuit Story Express Pompier (Janod), qui est vraiment mieux conçu et est très adapté au fan de pompiers qu’est le Béluga : des maisons solides, des personnages, des accessoires (feu, échelle, hélicoptère…), un plan pour construire un circuit avec toutes les pièces de la boîte, la liste des pièces pour vérifier qu’on n’en a pas perdues. Par contre, il est vendu avec suremballage dans une boîte immense et peu pratique à utiliser. Je pense que l’emballage est conçu pour être jeté – la caserne/hôpital est en fait une boîte où entrent, si on les serre bien, tous les éléments thématiques. Il ne reste qu’à ranger les rails, par exemple dans une boîte qui contient aussi les rails d’autres boîtes. En tout cas, si on les serre bien, la boîte thématique et les rails rentrent dans un carton de livraison de dosettes Nespresso (oui Doudou possède une Nespresso, pfff).

circuit-train-story-express-pompier-janod

  • Le Béluga n’a pas eu l’occasion de tester le circuit en 8 de Doug & Melissa, qui a l’avantage d’être conditionné dans une boîte compacte ET listant les pièces qu’elle contient, ni de train Brio, la marque habituelle pour ce type de jeu. Il n’a pas non plus testé le train Treno (Selecta), dont les rails ne sont pas standard mais qui a l’avantage d’être fabriqué en Allemagne et pas en Asie.

.

Il joue à des jeux de société coopératifs :

  • Mon premier verger (Haba), fabriqué en Allemagne, comme l’indique le site Jeu Jouet Ethique (super site qui vend un grand nombre de jouets fabriqués localement). Le Béluga demande souvent à y jouer et s’amuse particulièrement quand c’est le corbeau qui gagne. Le site Tric Trac, qui rassemble de nombreuses critiques de jeux, a bien sûr une page sur Mon premier verger. Je recommande tout particulièrement !

premierverger-haba

  • Le jeu des bisous (Arplay), un jeu très chouette (voir sa fiche sur Trictrac), qui peut se jouer en coopératif ou en compétition (mais peut-on parler de compétition quand l’enjeu est de gagner des bisous ?). On peut l’acheter chez l’éditeur, moi je l’ai trouvé en biocoop. Je recommande !

jeu-bisous

  • Little cooperation (Djeco) : un jeu coopératif sympathique (voir sa fiche sur Trictrac) même si ses figurines sont en plastique. Le Béluga le demande un peu moins souvent que les deux précédents. Et personnellement je trouve le sujet un peu triste : le but est de faire traverser tous les animaux avant que la font de glaces ait détruit le pont.

little-cooperation

.

Le Béluga aime aussi des jeux de motricité fine (connaissez-vous ce site québécois, Naître et grandir ? Il me semble très bien fait et utile, une belle découverte !) :

  • De la pâte à modeler (OEoknorm) : Achetées dans ma biocoop (par manque de temps de la faire moi même comme expliqué ici ou et de la colorer comme ici), j’en suis très satisfaite. En particulier, elle ne sèche pas même au bout de plusieurs mois. Edit : Au bout d’un an après ouverture de l’emballage, les dernières barrettes de pâte à modeler conservées dans le film plastique ont fini par devenir non malléables, et coller à tout.

patemodeler-oekonorm

  • Des craies de couleur pour dessiner dans la cour de l’immeuble.
  • De grosses perles en bois (Janod) avec du fil synthétique et une aiguille en bois, le tout conditionné dans un sac plastique très pratique pour le rangement.

janod-24-perles-a-enfiler

  • Une voiture téléguidée Billy Big Wheels jaune (Chicco) avec une télécommande en forme de volant, plus facile à gérer que les télécommandes à manettes gauche/droite avancer/reculer.

chicco-billy-big-wheels-jaune

  • J’aurais aimé lui offrir un cadre avec deux pans de tissu à boutonner, inspiré de Montessori, car le Béluga souhaitait apprendre à manier les boutons. Ça aurait pu être sous forme de poupée pédagogique ou de chouettes cubes gigogne en bois. Mais finalement il s’est entraîné sur un de ses manteaux et sur les chemises de Doudou et ça lui a convenu.
  • J’aurais aimé lui offrir une pêche à la ligne modèle « Boat family » (Janod) pour éviter de pêcher des animaux tout en conservant le principe de ce jeu d’habilité. Les manches des canes sont en bois et les hameçons en métal, les bateaux sont en plastique. Je ne l’ai pas acheté car le Béluga a entre temps reçu une pêche à la ligne classique, donc acheter celle que je préfère aurait signifier consommer trop.

boatfamily-janod

.

Le Béluga utilise aussi des cadeaux divers :

  • Des ballons de baudruche qu’on gonfle pour lui
  • Un camion de pompier démontable en bois (Janod) : le principe est chouette mais la qualité n’est pas au rendez-vous : après quelques utilisations, les vis ont commencé à se casser entre la tête et le pas de vis. Dommage ! Si c’était à refaire, j’achèterais plutôt la pelle chargeuse démontable de Brio, qu’il pourrait en plus utiliser au bac à sable.
  • Un gros camion range-voitures (Team City) en plastique, fabriqué en Chine malheureusement, mais très pratique : il sert de boîte de rangement à 12 petites voitures en métal (fournies) et contient de la place pour en ranger 16 autres (par exemple les petites voitures Kinsmart qu’il avait déjà).

camion-teamcity

  • Des lettres magnétiques en bois (Vilac) : Pour répondre à l’intérêt du Béluga pour les lettres, je voulais des lettres majuscules magnétiques en bois, et plus particulièrement des lettres complètement détourées afin d’inciter l’enfant à suivre leur trait (comme les lettres rugueuses de Montessori), avec plusieurs exemplaires de certaines lettres afin de les utiliser pour créer des mots. Ce type de jeu est vendu par plusieurs marques françaises : 56 lettres Vilac (15 € environ), 83 lettres Djeco (20 € environ), 37 lettres + 13 chiffres Janod (10 € environ). Ces trois articles ne figurent pas sur JeuJouethique, donc on peut supposer qu’ils malheureusement fabriqués en Chine ou dans un autre pays lointain. A noter, JeuJura propose un alphabet fabriqué en France mais les lettres ne sont pas rigidifiées avec du bois et semblent donc nettement plus fragiles. J’ai finalement choisi les lettres magnétiques Vilac, qui ont toutes un imprimé différents donc permettent de jouer assez facilement à « je choisis telle lettre, trouve l’autre ». A noter, toutes les lettres sont en 2 exemplaires, sauf A, E et I (qui sont par 4), O (qui est par 3), Q X et Z (qui sont en un seul exemplaire), d’où l’intérêt d’acheter deux boîtes pour écrire plusieurs mots à la suite.

lettres-vilac

.

Le Béluga a aussi reçu des cadeaux qu’il n’a pas vraiment utilisés :

  • Des cartes à lacer, avec lesquelles il a peu joué, même après l’ajout de gros boutons de récup
  • Mon premier calendrier (Nature & Découvertes) en polyester et coton, tringle en bois : ça l’a intéressé mais plus pour jouer à accrocher et décrocher les scratchs que comme calendrier, d’autant que les mots sont écrits en attaché donc complètement incompréhensibles pour lui. Ce n’est donc pas spécialement un cadeau que je recommande.
  • Une draisienne (B’Twin, en métal) : elle est plutôt grande (mais pas lourde) donc le Béluga l’a un peu utilisée sans selle – on plaçait un bouchon de Champagne dans le trou. Il n’a jamais voulu l’emporter au square.
  • Une trottinette : De même, il l’a un peu utilisée à la maison et jamais à l’extérieur.
20150816-7

Le Béluga enfourche la draisienne d’un autre enfant… un de ses très rares essais.

 

.

.

Les livres du Béluga de 30 à 36 mois

Pour aérer cet article, j’ai séparé les jouets et les livres mais le Béluga les reçoit de manière indistincte : ce sont tous des cadeaux. En plus des livres dont j’ai déjà parlé ici (livres-CD musicaux qu’il utilise encore assidûment en voiture ou à la maison, magazines Popi ou Tralalire, livres coups de cœur comme Mon arbre ou La famille Souris), il aime particulièrement :

  • Aldo (édition École des loisirs) : En édition « lutin poche », c’est un petit livre sympathique, fin et facile à glisser dans un sac pour le lire pendant un trajet (comme les petits livres de La Famille Souris).
  • De tout mon cœur (éditions Gallimard) : Un livre acheté d’occasion au Lieu bleu un jour que j’y apportais des livres à donner, pour son histoire toute douce qui invite aux câlins. J’ai changé une phrase au début (tu vas risques de tomber malade) et l’histoire reste un peu gnangnan (et bien sûr peu réaliste), mais le Béluga aime ce livre.

.

Vous avez sans doute remarqué que cet article ne contient pas beaucoup de photos du Béluga. Comme ses traits ressemblent sans doute de plus en plus à ceux qu’il aura à l’âge adulte, j’évite dorénavant de les montrer tant qu’il ne me donnera pas son accord éclairé.

20150816-1

Le Béluga avec une peluche portée en Tonga (ici raccourci à l’aide d’une de mes barrettes à cheveux)

 

Bon dimanche !

Repas végétariens de fin août

6 Sep

Bonjour !

Voici les dernières recettes du mois d’août, en majorité dégustées dans le sud. Que ça parait loin une fois qu’on en est reparti !

Un repas que je n’ai pas pris en photo est celui dégusté en terrasse, dans le petit restaurant Tout simplement, cours d’Estienne D’Orves à Marseille. Après un smoothie fraise banane, je me suis régalée d’une salade grecque où, à ma demande, la fêta a été très gentiment remplacée par de belles tranches de melon vert.

De même, je n’ai pas tout photographié du repas préparé par mon amie Géraldine (vous avez déjà vu ses talents culinaires ici). Je ne prends que quelques secondes pour photographier mes assiettes, mais parfois c’est déjà incompatible avec une ambiance de repas hors du temps.

.

Repas chez des copains

Vous n’avez pas la photo du gazpacho tomate-poivrons, mais voici celle du risotto safrané aux cèpes. Je salive en y repensant !

20150906-5

.

 Salade de tomates avec olives et avocat

20150906-3

.

Panisses et tomates à la provençale

20150906-1

Une association dont je ne me lasse pas

.

Légumes farcis

20150906-2

Farce maison improvisée avec du quinoa, des lentilles corail, oignons, ail, épices et un peu de farine pour le liant. Les légumes sont saupoudrés de chapelure.

.

Riz pilaf aux légumes

20150906-4

Avec courgettes, carottes et pistaches

.

Assiette variée 1

20150906-6

Avocat, reste de taboulé, ail mariné, beignet de fleurs de courgette, salade verte

.

Assiette variée 2

20150906-7

Pommes de terre sautées, tofu farci de tapenade (sans anchois) et enrobé de chapelure avant d’être poêlé, mini courgettes (celles qui allaient avec les fleurs) poêlées, reste de tomates farcies, reste de gratin d’aubergines (tranches d’aubergines, poêlée de champignons en mirepoix, tranches d’aubergines, tapenade).

.

Repas « thaï » à emporter

20150906-8

Frites de patate douce (MIAM !) et nouilles sautées aux légumes achetées à un stand du festival Rock en Seine

.

Et en bonus, un petit mangeur qui a adoré grignoter ma salade et le reste de pois chiche du Béluga puis s’est éclipsé en un éclair pendant qu’on commençait à débarrasser la table :

20150906-9

Bon dimanche !