Archive | février, 2013

Méli mélo

24 Fév

Bonjour !

Comme je pense à vous mais que je n’ai pas le temps de faire un article précis, même sur une petite recette, voici un méli-mélo de ce que j’ai retenu ces derniers jours et qui pourrait vous intéresser.

.

Le programme de la journée Saveurs durables 2013

Notre petite équipe de bénévole se démène pour créer une journée à la fois ludique, réfléchie et gourmande sur le thème de la cuisine, avec des animations très variées. Elle se déroulera dans à peine plus d’un mois et j’espère vous y rencontrer ! Voici le programme provisoire de la journée.

.

La consultation européenne sur l’agriculture bio

Pour une fois que l’Europe demande leur avis à ses citoyens ! Le questionnaire est assez rapide à remplir. Pour alimenter votre réponse, je vous recommande de lire le petit article écit par l’association Bio Consom’acteurs.

J’en profite pour vous dire que le site de Bio Consom’acteurs est très riche en informations de tout type sur la bio et comporte de belles recettes de Noémie la cerise agitée.

.

L’initiative citoyenne européenne contre la vivisection

Parce que les tests sur animaux sont très coûteux éthiquement, qu’ils ne protègent pas contre le risque d’effets secondaires (comme l’ont montré le Mediator et de nombreux autres médicaments) et qu’il existe des alternatives efficaces (et moins chères)… mais que les institutions sont toujours longues à évoluer… il existe un moyen de donner de la voix pour ce changement bienvenu, et c’est même possible de chez soi, une bonne fois pour toutes.

Prenez votre carte d’identité ou autre papier officiel (passeport, permis de conduire…) et aller sur cette page. La remplir vous prendra moins d’une minute et votre voix sera prise en compte de manière totalement sécurisée comme précisé ici.

Pour que cette initiative fonctionne, il faut 1 million de signatures à travers l’Europe, dont 55 500 pour la France : sinon cela signifie que le sujet ne concerne pas les européens. Des tests plus fiables pour les médicaments, qui n’est pas concerné ? Une pièce d’identité et zou ici en 30 secondes vous pourrez dire « a voté » !

.

Les alternatives à la laine et aux pulls en synthétique

L’article d’Antigone XXI m’a donné envie, une fois de plus, de balancer tous mes vieux pulls moches et pas vraiment chauds… sauf que pour une fois, je sais où trouver des alternatives écologiques et éthiques – le fantasmagorique pull en bouteilles plastiques recyclées, mais aussi des pulls en fibres naturelles. Merci Ophélie !

.

Le Flambio

Clem, auteur du blog Plaisir santé et de livres de cuisine dont le très chouette Tofu soyeux (que vous pourrez acheter lors de la journée Saveurs durables 2013) a publié une recette de Flamby bio qui me fait très envie. A la fois le flan tout doux et le caramel inratable (car sans cuisson). En irrépressible rebelle culinaire, je remplacerai sans doute :

  • le sirop d’agave (trop exotique) par du sirop de blé ou de riz voire du sucre blond dissout dans de l’eau…
  • le lait d’amande par de la purée d’amande blanche et de l’eau
  • la crème de riz liquide par du lait végétal + 1 cuillère à café d’huile neutre (tournesol ?)
  • le lucuma par une pincée de cannelle, comme suggéré

J’essayerai de trouver du malt d’orge, qui a l’air d’un ingrédient bien sympathique – même si Clem nous indique qu’on peut le remplacer par du sirop d’agave et de la purée de noisette… mmmh.

.

Bon dimanche !

Bento végétariens de début février

17 Fév

Bonjour !

Voici quelques déjeuners de ces dernières semaines… où je l’avoue, j’ai aussi profité de repas végé tout prêts (Danival, Bjorg ou Carrefour) réchauffés au micro-onde du boulot !

a

Bol simple et bon

20130217-1

  • Chou romanesco cuit à la vapeur puis salé et assaisonné d’huile de colza
  • Riz thai
  • Saucisses végétales

En bonne morfale maman allaitante, mon déjeuner a consisté en 3 fois le contenu de ce bol, allègrement mélangé pour mêler toutes les saveurs.

a

Bento restes

20130217-2

  • Reste de mélange romanesco-riz-saucisses  (oui il ne restait qu’un fond de bol…)
  • Velouté de butternut
  • Choucroute crue, dés de betterave, huile de colza
  • Pomme et banane, à manger avec des carrés de chocolat noir stockés au travail

a

Bento palette colorée

20130217-3

  • Polenta et reste de suace tomate maison
  • Dés de tofu fumé aux graines de tournesol, salade verte, avocat dénoyauté
  • Kiwis

i

Bol de lentilles

20130217-4

Lentilles cuites à l’eau avec un cube de bouillon, dans l’éventualité d’en faire une soupe. D’autre part, oignons émincés et fondus dans de l’huile d’olive, dans l’éventualité d’en faire plein de choses, de toutes façons les oignons c’est trop bon. Saucisses végétales sorties du congélateur, décongelées dans la poêlée d’oignons. Enfin, ajout des lentilles égouttées. Et hop, une belle bolée de lentilles et un plat très riche en protéines !

.

Bento décoré (si si !)

20130217-5

  • Mâche et dés de tofu fumé aux amandes
  • Riz noir (reçu comme cadeau de Noël dans un gros panier plein de produits bio, un cadeau génial !)
  • Mandarine, tranche de pomme avec coeur dessiné avec le bout rond de l’épluche-légume puis peau ôtée au couteau
  • Muffins double chocolat décongelés

.

La photo de ce dernier bentô est super moche, prise en 1/2 seconde le matin, mais je voulais partager avec vous ce symbole : c’est le premier bento, depuis l’arrivée du Béluga (qui a eu 10 mois hier !), où j’ai eu l’envie de prendre 20 secondes pour faire une petite décoration, avec une tranche de pomme esseulée, juste pour le clin d’oeil à moi-même. Parce que mes bentô, c’est ma manière de prendre soin de moi au quotidien, d’avoir un repas bon et nutritif à avaler le midi – mais aussi, quand j’ajoute des décos, de me faire sourire, de me dire que dans l’emploi du temps quasi militaire que je m’impose, j’ai trouvé quelques minutes pour faire quelque chose de futile, juste pour mon simple plaisir.

Et le Béluga qui a 10 mois… j’ai repassé quelques photos de lui à 1 mois, il était tellement petit, imprévisible, fragile, je me sentais tellement peu sûre… Aujourd’hui il marche à quatre pattes comme un fou, il joue beaucoup, remue les poignets pour faire « ainsi font les marionnettes », il a 6 dents et d’autres qui arrivent, cette semaine il a mangé « beaucoup » de frites et de purée brocoli-carotte, il me couvre de bave en faisant ce que j’imagine être des bisous, il dit « papa », « tété » et d’autres sons non identifiés, il aime toujours autant sortir et aller à la pêche aux sourires (expression polie pour dire qu’il drague tout azimuts – enfin surtout les jeunes femmes si possible). Et avec le recul, je dois dire que le meilleur conseil que j’ai reçu en tant que jeune parent c’est « lâchez prise sur les on dit, écoutez-vous, faites ce que VOUS sentez être le plus adapté, chaque trio papa-maman-bébé est unique, c’est vous qui êtes le meilleur juge pour votre enfant ». Lé Béluga qui refusait obstinément d’être posé à 4 mois est maintenant un explorateur avide, et je suis convaincue que s’il voulait tant rester dans mes bras ce n’est pas parce qu’il était trop fusionnel mais parce qu’il était trop curieux de découvrir le monde (et c’est vrai qu’à plat ventre, immobile, ce n’est pas vraiment possible !).

Après ces longues digressions, je vous souhaite un bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Recette de base pour muffin (et nouvelles)

10 Fév

Bonjour !

Comme vous le savez, je suis une inconditionnelle des muffins et des recettes simplissimes (et je ne suis pas la seule). Pour les muffins au chocolat, j’ai ma recette fétiche, maintes fois testée et approuvée. Mais pour les muffins juste sucrés, j’oscille entre la recette aux flocons d’avoine, la recette type gâteau au yaourt et la recette type quatre quarts. Voici une nouvelle étape, une base qui me plait bien et qui fonctionne sans gluten, si on utilise la variante avec du yaourt végétal plutôt qu’avec de la purée de pomme.

muffin-pepites

Ces muffins obtenus sont gonflés, moelleux, se tiennent bien et sont sans aucun ingrédient compliqué – comme d’habitude, la cuillère à café de bicarbonate et la cuillère à soupe de vinaigre peuvent être remplacés par un sachet de poudre à lever.

20130210-1

.

Ingrédients pour 6 gros muffins (ou 12 petits)
– 200 g de farine de blé (moitié T110, moitié T55) ou de mélange sans gluten façon Makanai – 1 cuillère à café rase de bicarbonate
– 100 g de sucre (250 ml)
– 100 g de purée de pomme
– 50 g d’huile
– 80 à 100 g d’eau
– 1 cuillère à soupe de jus de citron ou de vinaigre de pomme

Préparation
– Préchauffer le four à 200 °C.
– Mélanger la farine, le bicarbonate et le sucre, puis ajouter la purée de pomme et l’huile.
– Ajouter 80 à 100 g d’eau, afin que le mélange ait la texture d’une crème épaisse (d’une pâte à gâteau quoi).
– Au dernier moment, incorporer le jus de citron puis verser dans des moules à muffin.
– Faire cuire à 200 °C jusqu’à ce qu’un couteau planté au milieu d’un muffin en ressorte propre.
– Laisser tiédir 5 à 10 minutes avant de démouler.

Remarques

  • On peut remplacer la purée de pomme et la moitié de l’huile par du yaourt végétal (125 g) ou du lait de soja (125 g). Grâce à la teneur en protéines du yaourt, les muffins se tiennent encore mieux. J’utilise donc cette variante pour faire la version sans gluten ou quand je dois ensuite transporter les muffins.
  • On peut remplacer le bicarbonate et le jus de citron par 1 sachet de poudre à lever (= levure chimique). L’avantage de la poudre à lever est qu’elle contient de l’amidon, qui ralentit la réaction entre le bicarbonate et l’acide afin qu’elle se produise lors de la cuisson et pas (peu) avant. Quand je dois préparer une grande quantité de muffins ou que je prépare la version fourrée, je sais qu’il va se passer un moment avant le mélange des ingrédients et la cuisson, donc j’utilise de la poudre à lever.
  • Autre version sans gluten : Inspirée par ces muffins de Sweet & Sour, je tenterais volontiers un mélange de 90 g de farine de riz, 40 g de farine de châtaigne et 70 g de poudre d’amande à la place des 200 g de farine de blé… mais pour le moment je n’ai pas eu le temps de le faire !
  • Version plus moelleuse : Augmenter la quantité de purée de pomme et d’huile, diminuer la quantité de farine et de poudre à lever. Ça donne : 100 g de farine, 100 g de sucre, 1/2 sachet de poudre à lever, 100 g de purée de pomme (ou yaourt de soja), un peu de vanille, 75 g de matière grasse, 50 g d’eau (ou plus, si besoin).
  • Version écureuil : Réaliser la version plus moelleuse et utiliser comme matière grasse de la purée de noisette. En général j’utilise alors du sucre complet et je supprime l’extrait de vanille. Une fois refroidis, on peut surmonter ces muffins écureuil de chocolat chantilly pour en faire des cupcakes gourmands.
  • Version à la pomme : Réaliser la version plus moelleuse en diminuant la quantité de matière grasse. Pour 30 mini muffins, mélanger dans un bol 200 g de farine de blé, 200 g de sucre (blond non raffiné) et 1 sachet de poudre à lever. Dans un saladier, mélanger 200 g de purée de pomme, 100 g d’huile de tournesol désodorisée, 50 g d’eau, un peu d’extrait de vanille et une pomme épinée (pas besoin de la peler) coupée en tout petits dés. Incorporer le mélange sec au mélange humide, ajouter un peu d’eau si besoin, verser dans les moules et faire cuire à 210 °C.
  • Version double chocolat : Réaliser la version plus moelleuse en utilisant comme matière grasse du chocolat fondu, en mettant un peu moins de sucre et en ajoutant des pépites de chocolat. Pour 30 mini muffins : Dans une casserole, faire fondre 150 g de chocolat (pâtissier) puis mélanger pour qu’il soit bien lisse, retirer du feu et y incorporer 200 g de purée de pomme (ou yaourt de soja) et 100 g d’eau. Dans un saladier, mélanger 200 g de farine de blé (T110 ou autre), 160 à 200 g de sucre, 100 g de pépites de chocolat, un peu de vanille et 1 sachet de poudre à lever. Mélanger les deux préparations, ajouter un peu d’eau si besoin, verser dans les moules et faire cuire à 200 °C.

20130210-3

  • Version à la noix de coco et yaourt à la vanille : Pour 30 mini muffins, je mélange 300 g de farine de blé T65, 200 g de sucre, 30 g de paillettes de noix de coco séchées, 1,5 sachet de poudre à lever, 150 g de yaourt de soja à la vanille, 75 g d’huile de coco fondue avec 150 g d’eau chaude. Je verse la pâte dans les moules et je saupoudre de paillettes de noix de coco séchée (environ 10 g).
  • Version aux pépites de chocolat et yaourt à la vanille : Pour 32 muffins de taille moyenne, je mélange 400 g de farine de blé T80, 2 sachets de poudre à lever, 200 g de sucre blanc, 100 g de pépites de chocolat et j’ajoute 300 g de yaourt de soja à la vanille, 40 g d’huile de tournesol et 230 g d’eau. Si besoin, je remplace le yaourt et l’eau par 500 g de lait de soja à la vanille.
  • Version fourrée choco-noisette et yaourt à la vanille : Pour 1 plaque de four pleine, c’est à dire 24 muffins de taille moyenne, je double la recette de pâte et j’utilise du yaourt de soja à la vanille (400 g de farine T65, 2 sachets de poudre à lever, 250 g de yaourt de soja à la vanille, 50 g d’huile de tournesol, 200 g de sucre blond et 200 g d’eau). Je répartis les 3/4 de la pâte dans les moules, j’ajoute une grosse cuillerée à café de pâte à tartiner chocolat-noisette (500 g en tout) et je recouvre avec le reste de pâte puis j’enfourne.

muffins-fourres-1

.

Edit : Voici mes astuces pour faire des muffins en énorme quantité.

Je passe en coup de vent sans encore avoir le temps de répondre à vos commentaire (promis, ça va venir !) c’est parce qu’on s’agite du côté de Saveurs durables : la journée Saveurs durables 2013 aura lieu le 6 avril, exceptionnellement dans Paris même, au Purgatoire, youhou ! Il y aura de nombreuses animations : Disco soup, réalisation de tableaux comestibles par les enfants, finale du concours de cuisine retransmise sur écran, exposition et bien sûr ateliers culinaires sur des thèmes variés. L’an dernier, c’était galettes végétales, cœur coulant à l’amande, tofoie gras, légumes racines… Quels thèmes vous diraient pour les ateliers de cette année ? Et qui veut nous donner un coup de main pour organiser la journée ? Vous pouvez même répondre d’un coup à ces deux questions, en nous proposant un atelier culinaire que vous animerez ^^.

.

Et comme cet article manque un peu de photos, en voici une du Béluga lors de notre première visite à une distribution de La Ruche qui dit oui ! Un système génial (et sans aucun engagement) que je vous incite fortement à découvrir.

20130210-2

.

Bonne semaine ! Recette de cuisine durable