Archive | avril, 2012

Bento végétariens d’avril

29 Avr

Bonjour !

Voici mes derniers repas de grossesse, avec même un bentô ! Bentô mangé à la maison parce que mon allure de marche (2 km/h au pas de dindon) n’incitait pas à faire des sorties de plus de quelques heures.

a

Assiette Chat ch’est bon

  • Houmous et alfalfa germé, mangés en tartine sur des tranches de pain au levain
  • Frites et ketchup

a

Assistte gratin

a

Bentô polenta nounours

  • Choucroute, pomme, huile de colza, graines de sésame
  • Alfalfa germé et seitan fumé cuit à la poêle avec un peu de sauce soja, d’ail et de poivre
  • Polenta
  • Yaourt, pomme, pruneaux et germe de blé

a

Bol poêlée cric croc

a

Et pur compléter ces plats par un peu de cru, une salade de fruits « dessert de roi ». Chez moi, un dessert de roi est défini comme un dessert composé de 3 (ou plus) ingrédients différents choisis par le dégustateur et déposés selon sa sensibilité artistique personnelle. Par exemple yaourt, nappage de confiture, biscuit planté au milieu. Ou tranches de pomme, chantilly, vermicelles de chocolat… Oui, le dessert de roi fait plaisir aux enfants et toute personne ayant envie de régression ^^.

a

Et pour les news de la pouponnière : le moral n’est pas au beau fixe. Le béluga ne tète pas assez pour différentes raisons cumulées (notamment sa flemme de téter !) donc il a perdu du poids depuis la sortie de la maternité et commence à peine à en reprendre. On lui donne des biberons, de lait industriel (Modilac riz) pour le moment, puis de mon lait quand on aura reçu un tire-lait. Et on essaye de déstresser lors des tétées (qu’on tente avant les biberons), quand il vagit au lieu de prendre de sein situé devant lui puis quand il le mâchonne au lieu de téter vraiment, quand on se dit que le lait va peut-être se tarir avant l’arrivée du tire-lait… On va contacter une consultante en lactation pour essayer de s’en sortir.

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Coeur coulant sans oeuf

22 Avr

Bonjour !

Le béluga est né lundi matin, et depuis je n’ai pas une minute pour vous (ni pour moi)… Je ne peux donc pas encore répondre à vos commentaires, mais je vous avais préparé plusieurs billets pour ces prochains dimanches. La recette du jour se veut réconfortante, pour vous s’il fait un temps gris, et pour moi parce que les premiers jours de parentage ont été très douloureux. Je pense (j’espère) que le plus dur est passé – je vous en reparlerai. En attendant, n’hésitez pas à profiter de cette recette pour liquider vos derniers chocolats de Pâques !

Vous allez donc pouvoir réaliser un vrai cœur coulant, que vous soyez allergique aux œufs, intolérant au gluten, à la recherche d’une recette (un peu) plus diététique… ou tout simplement un gourmand au frigo vide. Car cette recette ne demande que des ingrédients du placard et elle est trop bonne ! Aussi bonne que la version traditionnelle en fait, et elle se prépare exactement de la même manière.

a

Vous connaissez déjà ma recette de cœur coulant inratable – inratable car qui évite l’étape délicate : la cuisson au four. On triche alors en préparant séparément la « croûte » et le cœur coulant… Mais pour ceux qui veulent un cœur coulant sans œuf vraiment identique à la version traditionnelle ? Il suffit de remplacer les œufs… Il existe de nombreux substituts d’œufs possibles : 1 cuillère à soupe de fécule + 2 cuillères à soupe d’eau, 1 cuillère à soupe de graines de lin moulues + 2 cuillères à soupe d’eau, 50 g de yaourt, de tofu soyeux mixé ou de compote de pomme – chacun de ces substituts pouvant être additionné d’une pincée de poudre à lever si la recette est celle d’un gâteau ou d’un soufflé.

Lequel choisir ici ? Cette fois, je n’ai pas fait d’approche mathématique (calculer la quantité de matière grasse, protéine, etc dans l’œuf puis trouver des ingrédients ayant la même composition) car la texture parfaite d’un cœur coulant me semblait vraiment une question de doigté empirique. J’ai donc testé les différents substituts d’œuf possibles (ça tombe bien, en ce moment j’ai faim). Et bien m’en a pris car ici le substitut idéal n’est pas du tout celui qui aurait été choisi par calcul mathématique ! Il s’agit tout simplement de la purée de pomme ! Plus simple tu meurs… Du coup, cette recette participe à la chasse aux œufs.

Alors, vous allez vous faire un cœur coulant au chocolat ce soir pour fêter ça ? Ou alors carrément ce midi, façon café gourmand ?… En plus j’ai testé plein de variantes pour vous, donc même sans farine de blé ni margarine dans vos placards, vous pouvez la faire !

a

Recette de cœur coulant sans œufs

Ingrédients pour 2 personnes (2 moules de 70 mL)
– 50 g de chocolat noir ou pâtissier (70 mL avec mes pépites de chocolat)
– 50 g de purée ou compote de pomme (50 mL, 3 cuillerées à soupe + 1 cuillerée à café)
– 20 à 25 g de matière grasse au choix (voir Remarques) (1 cuillerée à soupe + 1 à 2 cuillerées à café)
– 20 g de farine au choix (40 mL, 2 cuillerées à soupe + 2 cuillerées à café)
– 20 g de sucre blond (30 mL, 2 cuillerées à soupe)
– Facultatif : un petit peu d’extrait de vanille (ou de vanille en poudre)

Préparation
– Préchauffer le four à 180 °C.
– Faire fondre le chocolat et la matière grasse. Je le fais au bain-marie, directement dans le saladier du mélange posé dans un saladier plus grand contenant de l’eau bouillante.
– Incorporer les autres ingrédients : purée de pomme, farine, sucre, vanille éventuelle.
– Verser dans 2 moules à muffins ou 2 ramequins.
– Enfourner à 180 °C jusqu’à ce que les bords soient pris, ça prend environ 10 minutes. Attention, c’est cette étape qui est difficile à réussir, elle demande plusieurs tests de vos contenants, de votre four et de la durée de cuisson avant d’être réussie (si vous la réussissez au premier essai, allez jouer au loto c’est votre jour de chance).
Laisser reposer 5 minutes avant de démouler.
– Démouler et servir aussitôt, si possible avec une boule de bonne glace à la vanille ou des tranches de poire…

Remarques

  • Taille du moule : Pour connaître la contenance de votre moule à muffin, placez-le sur la balance et faites la tare – la balance affiche 0 g. Puis remplissez le moule d’eau et notez la masse affichée, par exemple 100 g. Comme 1 g d’eau = 1 mL, votre moule a alors une contenance de 100 mL. Pour avoir des moules bien remplis, je vous recommande alors de multiplier les proportions de la recette. Pour 2 personnes, il faut alors 70 g de chocolat, 70 g de purée de pomme, 35 g de matière grasse, 28 g de farine et 28 g de sucre.
  • Choix de la matière grasse : Par défaut, les recettes de cœur coulant utilisent de la margarine végétale. Mais la recette fonctionne aussi avec de l’huile de coco (pour un léger goût choco-coco) ou toute huile végétale, qu’elle soit solide (palme, cacao) ou liquide (tournesol désodorisé, etc). En effet, comme le cœur coulant est servi chaud, la matière grasse sera de toute façon sous forme liquide. Je n’ai pas encore testé la purée d’oléagineux, je vous tiens au courant ! Attention : si on utilise de la matière grasse uniquement composée de gras (pas comme le beurre ou la margarine, qui contiennent un peu d’eau), il faut en mettre moins : 20 g au lieu de 25 g.
  • Choix de la farine : Par défaut, les recettes de cœur coulant utilisent de la farine de blé blanche. Mais la recette fonctionne aussi avec de la farine complète ou des farines sans gluten : farine de riz complet pour un goût neutre, mais aussi farine de châtaigne pour un léger goût choco-châtaigne, farine de sarrasin pour un goût légèrement corsé qui donne envie d’ajouter quelques zestes d’orange à la recette, etc.
  • Choix de la purée de fruits : Je n’y avais pas pensé, mais on peut remplacer la purée de pommes par une purée ou compote d’un autre fruit. Loetitia a pensé à le faire en remplaçant par du coulis de framboise, ça a l’air délicieux ! (elle a aussi testé plein d’autres variantes du cœur coulant, n’hésitez pas à consulter son article)
  • Temps d’attente avant démoulage : Il faut laisser le cœur coulant reposer 5 minutes avant de démouler, sinon il s’affaissera dans l’assiette (et sera de toute façon trop chaud pour être dégusté). Ne pas laisser reposer beaucoup plus que 5 minutes sinon le cœur va continuer à cuire et vous obtiendrez un fondant au lieu d’un coulant.
  • Préparation à l’avance : Préparer le mélange et le verser dans les moules puis conserver au frais jusqu’au moment de cuire les cœurs coulants.
  • Version sans cacao : Si je devais faire une version à la caroube, je tenterais de remplacer les 50 g de chocolat fondu par 15 g de sucre, 20 g d’huile et 15 g de caroube en poudre. Mais je n’ai pas essayé… Edit : J’ai maintenant une version sans cacao ni caroube, un coeur coulant au caramel goût Tatin.

a

Alors, prêts pour fondre tous vos chocolats de Pâques en un cœur coulant démoniaque, comme Miss Tick le sou fétiche ?…

a

Bon dimanche !

Edit du 06/05/2012 : Ces cœurs coulants ont été testés et approuvés ici par mes amis omnis du blog La marmite. Merci Julien et Hélène !

Recette de cuisine durable

Steak haché 100 % végétal pour hamburger maison

15 Avr

Bonjour !

Ma Biocoop vend des pains à hamburger et le sachet (marque Cyril Pinabel, sachet de 4 pains) se conserve assez longtemps dans un placard, donc est parfait pour un repas « Mc Do » improvisé ! Si vous n’utilisez pas tous les pains d’un coup, coupez-les en 2, stockez-les au congélateur et décongelez-les au grille-pain.

Pour les frites, j’utilise soit des frites surgelées, soit les frites pas bio du coin de la rue (je peux maintenant faire une analyse comparée de toutes les frites des bouibouis du coin ^^).

Pour le reste, c’est à vous de voir ce que vous aimez avoir dans un hamburger : ketchup, cornichons, fines tranches d’oignons crus, salade, graines germées, moutarde, etc. Et bien sûr le steak : version végétale, avec des légumineuses (en conserve ou trempées, cuites, égouttées et congelées) pour les protéines et le fer. Bon appétit !

Ingrédients pour 4 steaks
– 200 g de légumineuses cuites et égouttées (haricots noirs ici, mais ça marche aussi avec des haricots rouges ou des lentilles de Puy)
– 25 g d’eau
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 grosse cuillère à café de ketchup
– 1 petite cuillère à café de sel
– 4 tours de moulin à poivre
– 50 g de farine au choix (blé, riz, sarrasin, flocons d’avoine moulus…)
– 2 cuillères à soupe de fécule (si vous cuisez à la poêle) ou 2 cuillères à soupe de graines de lin moulues (si vous cuisez au four) OU 50 g de farine supplémentaire

Préparation
– Dans un saladier, mélanger l’ail et l’oignon coupés en morceaux.
– Ajouter les légumineuses et l’eau et mixer pour obtenir une purée grossière. J’aime bien quand il reste de petits morceaux d’oignons et de légumineuses.
– Incorporer la farine, la fécule, le ketchup, le sel et le poivre.

– Laisser reposer au moins 10 minutes.
– Déposer 4 tas de pâte dans une poêle bien huilée. Ne pas chercher à trop étaler les tas, il doivent bien faire 2 cm d’épaisseur à ce stade.
– Retourner les galettes quand une belle croûte s’est formée dessous. Patience : si votre galette se déchire c’est que vous n’avez pas attendu assez longtemps…
– Laisser cuire moins longtemps la deuxième face.

Remarques

  • Pour compléter le repas, il y avait des betteraves et graines germées en vinaigrette et des clémentines (on peut d’ailleurs mettre des clémentine avec la salade de betterave, c’est très sympa aussi).
  • On peut cuire les steaks au four à 190 °C : Former les steaks sur un tapis de cuisson (en silicone ou en papier cuisson) huilé et les parsemer généreusement d’huile. Retourner les steaks à mi cuisson.
  • A mon avis on peut congeler les steaks après cuisson, mais je n’ai pas encore essayé – je vous tiendrai au courant dès que j’aurai fait le test.
  • Les steaks sont aussi très bons tout simplement accompagnés d’une purée de pomme de terre.

Edit du 09/05/2012 : Voici d’autres recettes de steak de légumineuses, à cuire au four. Le jeune papa du blog Famille vegan les prépare en nombre et les stocke au congélateur avant cuisson.

a

J’en profite pour vous donner des nouvelles du concours de cuisine éthique et écologique. Merci encore pour vos votes et vos commentaires judicieux sur le nom de l’évènement ! Nous ouvrons la nouvelle session et le nom de l’évènement est désormais :

Vous pouvez déjà trouver les informations clés sur le nouveau site internet, nous suivre sur Twitter et surtout commencer à réfléchir à une recette de saison en avril-mai et en parler autour de vous.
La finale sera en avril 2013 mais les candidatures seront ouvertes de la fin avril à la fin août 2012, afin que vous puissiez créer les recettes vraiment en saison.

a

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Sauce crémeuse pour pâtes et gratins

8 Avr

Bonjour !

Chez vous aussi il fait un coup de froid ? Vous avez peut-être envie de pâtes réconfortantes ou besoin de planquer les derniers chou raves dans un gratin… Alors voici ma sauce crémeuse préférée pour un plat de pâtes très gourmand et à peu près équilibré (notamment en protéines), mais aussi pour rendre sexy un gratin de légumes, préparer un risotto, ajouter dans des galettes ou des feuilles de brick. Ce n’est pas une sauce compatible avec le régime bikini, mais personnellement ce n’est pas ce que je lui demande…

Le désir de cette sauce me vient des savoureuses papardelle Osteria du sympathique restaurant italien L’Osteria dell’anima (où la machine à pâtes fraîches est directement dans la salle) et de la délicieuse sauce Campestre du non moins sympathique restaurant sicilien La Trotinette (où antipasti et pain maison sont à tomber par terre). L’inspiration pour la végétaliser vient de cette recette de gratin de pâtes surmonté d’une crème à base de pois chiche et de crème végétale. Pois-chiches + gras, ça ne pouvait que me plaire !

Et j’en profite pour vous annoncer une découverte : quasiment toutes les recettes à base de pois chiche cuits mixés peuvent être remplacées par de la farine de pois chiche ! Pour remplacer 100 g de pois chiche cuits mixés avec 30 g d’eau, délayer 30 g de farine de pois chiche avec 100 g d’eau dans une casserole et faire cuire en remuant jusqu’à épaississement. (Attention, la substitution inverse n’est pas vraie.)

a

Recette de sauce crémeuse sans lait

Attention : cette sauce n'a l'air de rien mais elle peut rendre sexy un chou-rave !

Ingrédients pour 250 g de sauce (4 personnes)
– 100 g de pois chiche cuits + 50 g d’eau
OU 30 g de farine de pois chiche + 120 g d’eau
– 100 g de purée d’oléagineux (purée d’amande blanche pour moi)
– Au moins 1 cuillère à café de levure (si possible maltée) en paillettes
– Beaucoup de sel
– Beaucoup de poivre

Préparation
– Version aux pois chiche cuits : Mixer finement les pois-chiches avec l’eau.
– Version à la farine de pois chiche : Dans une casserole, délayer la farine de pois-chiche dans l’eau et faire cuire en remuant jusqu’à épaississement.
– Ajouter la purée d’amandes blanches, au moins 1 cuillère à café de levure de bière maltée, beaucoup de sel et de poivre. Si besoin, ajouter de l’eau.

a

Utilisation dans des galettes ou des bricks

Cette sauce permet de lier les ingrédients à la place du fromage râpé. Il suffit de la mélanger avec des ingrédients au choix (champignons poêlés, fondue de poireau, dés de tofu fumé, rondelles de carottes au cumin…), verser dans la galette ou la feuille de brick, replier et faire blondir dans une poêle huilée.

a

Utilisation dans un plat de pâtes

  • Sauce Campestre : Ajouter des champignons en lamelles revenus dans de l’huile d’olive et des feuilles de coriandre ciselées. L’omission de jambon de Parme ne gêne pas.
  • Sauce Osteria : Ajouter des champignons en lamelles et, pour remplacer le speck, de petits morceaux de tempeh fumé revenus avec de l’huile et de la sauce soja.
  • Sauce au citron : Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et le zeste et le jus de 2 citrons.
  • Sauce aux oignons : Ajouter de la muscade et des oignons émincés et revenus à la poêle.
  • Sauce aux poireaux : Ajouter des noisettes torréfiées, de la fondue de poireaux et du basilic ciselé.
  • Sauce à la roquette : Ajouter des cerneaux de noix, de la roquette et des zestes de citron.

Vous avez forcément dans vos tablette une recette de pâtes en sauce blanche, il suffit de la faire en remplaçant le fond à la crème/fromage/mascarpone par le mélange pois-chiche/purée d’oléagineux…

a

Utilisation dans un gratin

Recette pour 5 personnes :
– Ajouter 50 g d’huile ou de margarine fondue (si vous aimez le fondant crémeux des gratins au fromage) et éventuellement un peu d’eau (si vous aimez les gratins « coulants »).
– Mélanger avec 2 bols de garniture.
– Verser dans un petit plat à gratin huilé.
– Saupoudrer de levure de bière maltée ou/et de poudre d’amande complète (ou de parmesan végétal).
– Faire blondir 10 minutes au four préchauffé à 220°C.

Idées de garnitures rendues sexy par le gratin :

  • 1 gros bol de côtes de blette émincées et cuites 15 minutes à la vapeur +  200 g de tofu fumé coupé en dés
  • 1 gros chou-rave coupé en tranches fines et cuit 20 minutes à la vapeur + 4 Soycisses fumées (même Doudou-l’ennemi-des-raves a aimé ce gratin !)

a

Utilisation dans un risotto

Je suis une traîtresse du risotto et du riz au lait. Je les fais à la feignasse : en cuisant du riz (même pas rond) à la japonaise puis en l’enrobant d’une sauce blanche. Le plat obtenu n’est pas aussi fin que le risotto ou le riz au lait du resto… mais honnêtement c’est tout à fait satisfaisant pour une cuisine de tous les jours. Et surtout :

  • Une même casserole de riz cuit me sert pour plusieurs plats différents.
  • Pas besoin de surveiller la cuisson et d’ajouter louche à louche du bouillon maison parfaitement chaud.

Recette pour 3 personnes (ou 2 personnes + 1 bentô ^^)
– Faire cuire 250 g de riz (avec du sel).
– Ajouter des ingrédients au choix : 6 petits cœurs d’artichaut préalablement dorés avec 1 gousse d’ail dans une poêle huilée OU 200 g de petits pois frais cuits et 50 g de noisettes OU 500 g de champignons émincés poêlés avec 1 petit oignon et 1 gousse d’ail…
– Incorporer la moitié de la recette de sauce crémeuse. Ajouter de la levure de bière selon le goût voulu et un peu d’eau si le mélange est trop épais.

Et rien n’empêche de faire du « vrai » risotto un dimanche midi où on a du temps…

a

Bon dimanche !

Recettes de cuisine durable

Bentô végétariens de fin mars

1 Avr

Bonjour !

Alors, vous avez fait l’Earth hour hier soir ? Tenté les œufs à la coque-poisson d’avril pour aujourd’hui ? Si non, que vous êtes en mode feignasse (comme moi), c’est pas grave, voici des idées de repas végé à peu près équilibrés, de saison et, surtout, très simples à préparer.

a

Trio de bols

  • Dés de pommes de terres rôtis avec des lamelles d’ooignon
  • Houmous et chips de maïs
  • Betteraves cuites, noix, huile de colza, vinaigre de cidre, sel

a

Bol chaud-froid et libanais

  • Haricots plats en sauce (restes d’un resto libanais)
  • Riz
  • Alfalfa germé

a

Salade endive pomme noix vinaigrette

Une recette classique très simple, la seule qui me fasse accepter de manger des endives.

a

Quich’purée

  • Pâte à tarte
  • Purée de pois-chiche
  • Fondue de poireaux
  • Graines de sésame

Le résultat se tient moins bien que la version à la farine de pois-chiche et fécule, donc c’était un test intéressant mais pas à refaire tel quel.

a

Brick mmmh

  • Fondue de poireau
  • Tranches de saucisse végétale (décongelée)
  • Sauce blanche crémeuse (à base de purée d’amande blanche et de farine de pois-chiches)

a

Peut-être que la prochaine fois il y aura 1 ou 2 bentô. Dans 4 jours j’entame le 9ème mois de grossesse = le bébé ne sera plus prématuré = fin des journées cloîtrées au lit = ballades dehors = bentô… et peut-être accouchement un peu avant le 5 mai ^^.

Bon dimanche !

Recettes de cuisine durable