Archive | janvier, 2012

Comment réussir les panisses ?

29 Jan

Bonjour !

Merci pour vos commentaires sur les frites et la choucroute ! (Au fait, ma choucroute préférée est la choucroute crue du Domaine Bingert, vendue en pots verts). Donc vous le savez, j’ai des envies de friture et, depuis une dizaine de jours s’y ajoute une envie de pois-chiches… ce qui nous mène directement à une recette de panisses… maison et faciles à réussir même pour les feignasses ! Parce que les rouleaux de panisses tout prêts, c’est bon mais :

  • Il faut se trainer jusqu’au magasin bio pour les acheter (flemmiiiite !)
  • Un rouleau = 400 g = 2 portions pour moi (donc pas de restes pour les repas suivants)
  • Un rouleau = 2,45 € (alors que la copie maison coûte 0,40 €)

Bref, depuis le temps que je parle de panisses, j’ai enfin obtenu une recette pour les faire aussi bien qu’avec les rouleaux des baraques de l’Estaque ou des magasins bio ! Et le mieux, c’est que cette recette inratable est aussi une recette de feignasse… Et comme la recette traditionnelle, c’est une recette à base de pois-chiche donc très nutritive et parfaite pour les allergiques : naturellement sans œuf, sans lait, sans gluten, sans soja, sans noix et sans maïs ! Seule différence : les panisses ne sont pas rondes comme des soleils. Hé oui, c’est l’inconvénient de la flemmite (pas de pâte roulée dans un torchon) couplée à la simplicité volontaire (pas de presse à cookie).

Les panisses sont des galettes à base de farine de pois-chiche et cuites par friture – on trouve un aliment semblable, appelé socca, dans la région niçoise. La recette traditionnelle des panisses ressemble à celle-ci.  On fait cuire en remuant sans arrêt pendant 10-15 minutes. Ensuite on verse la pâte encore chaude dans un torchon, on forme un rouleau (pas facile !), on le serre en torsadant les extrémités du torchon (pour bien compacter la pâte) et on verrouille chaque extrémité avec une ficelle. On laisse refroidir au moins 2 h (idéalement au moins une nuit) avant de couper en tranches de 3 mm d’épaisseur et de faire frire dans une poêle bien chaude avec une bonne dose d’huile d’olive.

La grosse difficulté dans la recette traditionnelle, c’est bien sûr l’étape du torchon, à ne pas omettre sous peine d’avoir une pâte à panisse pleine de bulles d’air, donc trop molle pour être tranchée finement et se tenir à la friture… Mais il y a une solution : à notre époque, pas besoin de faire épaissir le mélange à la casserole, on peut utiliser le four ! Les bulles vont alors s’échapper toutes seules et il suffira de laisser le mélange refroidir dans son moule… trop facile !

Ingrédients pour 1 moule à cake (4 portions)
– 150 g de farine de pois-chiche
– 1,5 cuillère à café de sel
– 500 ml d’eau (bouillante, sinon la cuisson au four sera un peu plus longue)
– De l’huile d’olive : un peu pour le moule et beaucoup pour la friture

Préparation
– Dans un saladier, mélanger la farine de pois-chiche avec le sel et ajouter progressivement l’eau, en mélangeant avec un fouet. Évitez les gros grumeaux mais laissez les petits, ils disparaitront à la cuisson.
– Verser le mélange dans un moule huilé : moule à cake moyen si vous faites la recette pour 4 portions, petit moule à gratin si vous doublez la recette.
– Faire cuire au four à environ 160°C pendant environ 1 h, jusqu’à ce que le mélange forme une pâte qui se tient, comme la polenta. Il faut que le mélange soit pris, pas liquide du tout, même s’il est encore mou au milieu.
– Laisser refroidir, si possible 12 h ou plus, idéalement au frigo. La pâte à panisse sera alors aussi ferme que celle du commerce et facile à trancher. Cette pâte peut être conservée 5 jours au frigo.
– Couper en tranches de 2-3 mm d’épaisseur. Si vous avez fait la recette dans un plat à gratin, coupez le bloc en plusieurs pavés, histoire que les tranches soient à peu près carrées. Si vous êtes motivé(e), vous pouvez ensuite découper des disques avec un emporte-pièce (et manger les chutes toutes « crues ») ou plus facilement faire des triangles, comme dans cette recette.
– Faire frire les panisses dans une poêle contenant assez d’huile pour immerger une face des panisses.
– Retourner la panisse quand la première face est jaune d’or, puis laisser dorer l’autre face.
– Manger tout chaud, en se brûlant les doigts et en pensant à la mer…

Remarques

  • Ça va sentir la friture dans la maison, donc n’hésitez pas à aérer et à diffuser d’autres odeurs (soit par un diffuseur d’huiles essentielles, soit par une casserole où on fait bouillir pendant au moins 10 minutes des herbes aromatiques ou des zestes d’agrumes frais ou séchés).
  • Si vous avez une friteuse, c’est le moment de l’utiliser ! C’est l’idéal pour avoir des panisses 100 % identiques à celles de l’Estaque.
  • Les panisses sont bien meilleures juste après friture, comme les frites de pomme de terre.
  • Attention, les panisses ne se congèlent pas, qu’elles soient « crues » ou frites, du commerce ou faites maison.
  • Version sans four : Si vous n’avez pas de four, je tenterai la cuisson du mélange au cuit-vapeur.
  • Version ronde avec four : Pour avoir des panisses rondes en restant une feignasse sous-équipée, il faut verser la pâte dans 6 grands moules à muffins. mais attention, il va y avoir de la perte ! En effet, au lieu d’avoir des panisses rectangulaires dont un côté est un peu irrégulier, vous allez perdre au moins 6 panisses car le dessus de chaque « muffin » est crevassé. Et éventuellement 6 panisses correspondant au fond des moules, qui aura plus cuit et ressemblera, après friture, à des chips. Ceci dit 1) les chips de pois-chiche, c’est bon aussi, 2) les dessus de « muffin » peuvent être coupés en petits morceaux, grillés et mangés avec une salade verte comme ici.

Pâte à panisse avant (1) et après (2) passage au four. Panisses « du milieu et du dessous de la pile » (3a) et « du dessous de la pile » (3b) après friture.

  • Version ronde sans four : On utiliser la recette traditionnelle, à la casserole, mais on verse la pâte dans un moule cylindrique… par exemple une boîte de CD-Rom comme dans cette recette !
  • On peut servir les panisses avec des tomates à la provençale (demi-tomates cuites au four avec de la chapelure, de l’ail, du persil et de l’huile d’olive), de la ratatouille, une compotée d’oignons ou tout autre accompagnement de préférence moelleux et si possible riche en antioxydants (par exemple vitamine C ou E) pour compenser l’apport en graisses cuites. Par exemple j’aime beaucoup cette idée du joli blog 100 % végétal de les accompagner d’une sauce crémeuse à l’alfalfa germé et de figues fraîches – mais une belle salade verte fera aussi l’affaire. Enfin, on peut les manger en sandwich dans un petit pain aux graines de sésame, parsemées de quelques gouttes de jus de citron, comme les panelle siciliennes.

PS : Tant qu’à sortir la poêle, avant de faire cuire les panisses profitez-en pour faire cuire quelques crêpes. Mlle Pigut vient de publier un super article récap sur les crêpes, et vous avez mes versions ici en salé et là en sucré. Rappel : il est indispensable de faire reposer toute pâte à crêpes, 30 minutes au minimum voire plusieurs heures si vous voulez !

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Bentô végétariens de janvier

22 Jan

Bonjour !

Pour les bentô de début janvier, j’ai honte de leur monotonie : de la choucroute assaisonnée, des légumineuses, un légume, un dessert et c’est tout ! Pas très attirant pour vous, non ?

a

Bento Miam galette

a

Bento Aaaaah fin de choucroûte !

  • Reste de choucroute crue, pomme, huile de colza
  • Salade de pois-chiches : pois-chiche, vinaigre balsamique, huile d’olive (pour une version encore meilleure, ajouter de l’oignon émincé qui « cuira » dans le vinaigre, et saupoudrer de cumin)
  • Mâche, vinaigrette
  • Sandwichs au tofu fumé et faux fromage au gluten
  • Galette des rois sans gluten

Ce bentô est particulièrement gros car il était prévu pour deux, au cas où l’échographiste aurait encore beaucoup de retard à l’heure du dîner. Et pour ceux qui s’inquiètent de la choucroute, j’ai pris le temps couru très vite au Biocoop pour en racheter 1kg avant le rendez-vous d’échographie…

a

Bento Miam Danette

  • Tranches de baguette décongelées
  • Choucroute crue, huile de colza, pomme
  • Hoummos, bâtonnets de carotte, bouquets de chou-fleur
  • Crème chocolaéet façon Danette (décongelée) à déguster avec les tranches de pomme
  • Quartiers de clémentine et amandes trempées puis mondées

Encore un gros bento, pour avoir de quoi tenir un soir de conseil de classe.

a

Bento Protéiné

  • Choucroute crue, huile de colza, pomme, sésame
  • Mâche vinaigrette
  • Reste de poêlée de quinoa aux légumes de saison (ici courge, carotte) et au ras-el-hanout avec du tempeh fumé
  • Clémentines

a

Et voici la question grossesse du jour : comment se fait-il que les magasins Biocoop ne vendent pas de frites surgelées ? Pourtant ça existe : Monoprix en vend. Est-ce parce que les bio consom’acteurs font tellement attention à leur alimentation que la vente de frites surgelée est non rentable en magasin  bio ?…

Du coup, les soirs où mon congélo est vide de frites, comme je n’ai pas souvent le courage de faire la queue au Monoprix juste pour un sachet de frites et du ketchup (mais ça m’est arrivé, sisi), ça donne ça :

Alors si quelqu’un a une explication ou connait un Biocoop qui vend des frites surgelés… Dites-moi tout ! Et tant qu’à faire, dites-moi aussi pourquoi ils ne vendent pas de pâté végétal Tartex (qui contient de l’huile de palme certes, mais biologique) ni d’éponge à vaisselle, de sac poubelle ou de sac congélation…

Edit de dernière minute : L’homme de ma vie ce traître vient de me dire qu’il va penser à prendre un sac isotherme pour les prochaines courses à Biocoop… pour acheter des frites !! Selon lui il y en a… mais il n’a pas pensé à me le dire. Je vote pour la grève des bisous ou qu’il passe la nuit sur le paillasson.

a

Bon dimanche !

Recettes de cuisine durable

Repas d’inspiration marocaine

15 Jan

Bonjour !

Voici la dernière recette carnée qu’on a cuisinée… qu’on fait maintenant en version végé. Et comme je n’y connais rien en couscous/tajine, je la sers comme un couscous : on verse un tas de graine dans l’assiette, et chacun ajoute les morceaux et le bouillon par-dessus. Si vous n’êtes pas dégouté de tant d’entorses aux traditions, voici la recette pour vous régaler aussi – profitez-en, aujourd’hui c’est Couscous Day !

Et en prime, vous avez aussi la recette du dessert qu’on aime manger après ce plat : une salade d’orange parfumée à la cannelle et à la fleur d’oranger. A noter, elle accompagne très bien une galette des rois à la frangipane…

a

Recette de couscous/tajine aux pruneaux et amandes

Ingrédients pour 4 personnes
– 600 g de seitan façon bœuf non congelé (sinon il a tendance à se déliter)
– 250 g de pruneaux
– 250 g d’oignons
– 125 g d’amandes
– 1 gousse d’ail
– 1/4 de cuillère à café de coriandre séchée en poudre
– 1/4 de cuillère à café de cannelle séchée en poudre
– 1/4 de cuillère à café de gingembre séché en poudre
– 1/4 de cuillère à café de cumin ou ½ dosette de safran
– 1 L de thé chaud (j’utilise du thé vert à la menthe)
– Huile d’olive
– Sel, poivre
– Pour accompagner : 300 g de semoule de blé dur et 1/2 cuillère à café de curcuma en poudre

Préparation
– Faire tremper les pruneaux dans le thé chaud.
– Couper le seitan en gros dés. Dans une grande sauteuse, faire dorer le seitan et les amandes. Puis les transférer dans une assiette.
– Émincer les oignons, retirer le germe de l’ail et écraser la gousse.
– Dans la sauteuse huilée, faire revenir l’oignon, l’ail et les épices.
– Baisser le feu, ajouter les pruneaux, assez de thé pour couvrir largement le tout et laisser cuire 20 minutes à feu doux.
– Dans une casserole, faire cuire la semoule avec 2 fois son volume d’eau salée.
– Séparer les grains à la fourchette, saupoudrer le curcuma et mélanger un petit peu.
– Au bout des 20 minutes, ajouter le seitan et les amandes. Si besoin, ajouter un peu de thé, puis cuire encore 5 minutes afin que tout soit bien chaud.
– Le tajine doit être bien parfumé, si ce n’est pas le cas il faut ajouter des épices.

– Servir la graine recouverte de tajine et mouiller de sauce ou de thé chaud.

Remarques

  • Version sans gluten : Remplacer les 600 g de seitan par 600 g de tempeh fumé, 3 cuillères à soupe de sauce soja, 1 gousse d’ail et 1 bonne pincée de poivre. Remplacer la semoule de blé dur par du quinoa, de la semoule riz/maïs, de la semoule de sarrasin ou de la semoule de manioc.
  • Version sans noix : Remplacer les amandes par un autre aliment croquant, par exemple des graines de soja torréfiées (vendues au rayon apéritif).
  • Conservation : Ce plat est encore meilleur réchauffé, quand les saveurs se sont bien mêlés. Le seitan façon bœuf peut alors se déliter, dans ce cas touillez bien pour le déliter complètement et obtenir un mélange où les morceaux sont les pruneaux et les amandes. Encore moins traditionnel sans doute, mais délicieux ! (et tant qu’à faire j’y mélange aussi la semoule, histoire de tout réchauffer dans une seule casserole)

a

Recette de salade d’oranges à la marocaine

Un dessert frais et de saison, parfait pour terminer un repas copieux ou accompagner une galette des rois à la frangipane.

Ingrédients pour 4 personnes
– 4 oranges
– 4 pincées de cannelle
– 8 gouttes d’extrait de fleur d’oranger
– Facultatif, 4 feuilles de menthe
– Facultatif, 3 amandes trempées puis pelées
– Si les oranges sont très acides, 1 cuillère à soupe de sucre complet (mixé afin qu’il ne soit pas granuleux)

Préparation
– Version 1 : peler les oranges à vif puis les trancher. Version 2 (celle que je pratique) : enlever le haut et le bas de l’orange puis couper en tranches puis retirer la peau à la main.
– Facultatif, recouper les tranches en morceaux.
– Dans un saladier, mélanger les oranges, l’eau de fleur d’oranger et la cannelle. Si besoin, ajouter un peu de sucre complet.
– Au moment de servir, parsemer des amandes trempées et pelées, d’un nuage de cannelle et d’une feuille de menthe.

a

Bon dimanche !

PS : Le dernier spectacle du Cirque Eloize, iD, regorge de créativité, de joie de vivre, de métissage culturel et d’un immense talent, une alliance comme on peut en trouver au Québec. Si vous avez l’occasion de les voir, n’hésitez pas !

Recettes de cuisine durable

Galette des rois sans oeuf sans lait sans gluten

6 Jan

Bonjour !

Pour les végétaliens ou les allergiques, il faut souvent faire la galette des rois soi-même. Heureusement, c’est très facile, et en plus on peut la personnaliser selon nos envies. Alors c’est parti !

Comment remplacer les œufs dans la frangipane ?

Ma cuisine végétalienne et Vegansfields font de magnifiques galettes en remplaçant chaque œuf par 2 cuillères à soupe d’eau + 1 cuillère à soupe de fécule ou de graines de lin moulues… pour la frangipane, on peut aussi les remplacer tout autre liant : 50 à 100 g de compote de pomme comme dans cette recette de galette des rois simplissime, par une autre purée de fruit ou de légume, de yaourt, de crème dessert ou de tofu soyeux mixé comme dans cette très belle galette du blog Le chant des cerises agitées ou celle-ci du blog Plaisir santé. Il suffit de remplacer chaque œuf par son poids (50 g) de substitut.

Et pour la dorure, il suffit de badigeonner le dessus de la galette avec de la confiture d’abricot ou de mirabelle comme chez VG-Zone, ou avec du « miel végétal » (sirop de riz, sirop de blé, sirop d’érable…).

a

Comment faire une galette des rois qui change ?

Voici des idées pour parfumer et colorer la frangipane :

  • en changeant les oléagineux, comme dans la version 3 noix (noix, noisettes, amandes),
  • en ajoutant des fruits ou des arômes, comme de l’eau de fleur d’oranger et du zeste de citron pour la version mille et une nuits, des lamelles de poire et de la pâte de pistaches pour une version Shrek, de la purée de potimarron et de la vanille pour une version orangée, des marrons glacés écrasés pour une version restes-de-Noël, de la purée de haricots azukis pour une version japonisante,
  • en remplaçant l’amande par de la noisette et en ajoutant du cacao pour une version Nutella.
  • Et si ça ne vous suffit pas, voici encore d’autres idées à la fin de cet article.

On peut ajouter une subtilité supplémentaire en juxtaposant plusieurs garnitures de différentes couleurs, mises en valeur en découpant des fentes dans la pâte, comme dans cette création d’Eatdesign.

Et pour ceux qui aiment jouer à découvrir la fève, mais ne souhaitent pas engloutir d’énormes parts de galette, voici une version très sympathique inventée par Les ronds de carotte : une boisson crémeuse à l’amande et des mouillettes feuilletées dont une cache la fève.  J’adore l’idée, pas vous ? Pour une version sans gluten, il suffit de réaliser de petits bricks à l’amande (avec des feuilles de riz ou des crêpes sans gluten pour remplacer la feuille de brick).

Et si ces originalités ne vous suffisent pas, pourquoi ne pas tester un gâteau à l’amande (en remplaçant les 4 œufs par 200 g de yaourt + 1/2 sachet de poudre à lever) ou le traditionnel gâteau des rois provençal, magnifiquement végétalisé et rendu bio dans cette deuxième recette du Chant des cerises agitées ?

a

Recette de galette des rois sans œuf et sans gluten

Je suis restée sur l’idée d’une galette des rois au look familier, mais à ma façon (qui a dit « moche » ?! C’est parce qu’il fait nuit alors c’est pas facile !) :

Galette des rois sans gluten, version moelleuse, avec une étoile évidée et des rayons tracés au couteau

  • Sans œuf ni lait voire sans soja et sans gluten si c’est possible (et c’est possible !)
  • Sans pâte feuilletée du commerce : parce que sinon c’est trop facile de toute manière les magasins sont souvent en rupture de stock à cette période
  • Avec un maximum d’ingrédients peu raffinés et locaux : pas de margarine ni d’huile solide (donc pas de pâte feuilletée !), pas de fécule, pas d’extrait d’amande amère (ni de fève tonka, ingrédient exotique)
  • Avec beaucoup de substitutions possibles : pour qu’on puisse la faire à tout moment, à partir du moment où on a des amandes !

Et un critère tout personnel : un feuilletage à la texture au choix, moelleuse ou très croustillante (pour donner plus de contraste avec le crémeux de la frangipane). Et là mon inspiration vient directement des galettes en pâte filo du Palais des délices et en feuilles de brick de Miamm…Maman cuisine. Pour ceux qui se sont toujours demandé la différence entre filo et brick, voici un comparatif. D’après un des commentaires, leur composition est identique mais la pâte à filo est crue tandis que les feuilles de bricks sont cuites très brièvement, pour que des bulles apparaissent. Résumons :

Sur ce schéma, certains éléments contiennent forcément du gluten tandis que d’autres peuvent être achetés ou fabriqués sans gluten

Pour une galette sans gluten , il faut donc trouver des feuilles de riz, de la pâte feuilletée ou des crêpes sans gluten. Les feuilles de riz sans gluten peuvent être trouvée en magasin bio, pour la pâte feuilletée sans gluten c’est sur internet ou fait maison, et pour les crêpes sans gluten, à ma connaissance c’est forcément à faire à la maison.

Voici le résultat avec des feuilles de riz. Le feuilletage est très croustillant (voire dur si la galette cuit trop longtemps !). Pour ne pas l’émietter il faut couper les parts de galette aux ciseaux :

Et voici la version qui plait à mes origines bretonnes et normandes… C’est aussi celle qui se rapproche le plus de la texture habituelle de la galette des rois. Edit du 08/01/2012 : Cette galette des rois à la bretonne, sans gluten et à la frangipane sans œuf ni produits laitiers est probablement assez originale pour participer au défi culinaire La galette des Rois revisitée, dont acte !

Ingrédients pour 5-6 personnes et un moule de 22 cm (pour une galette plus grande, il vous faudra de graandes crêpes !)

Feuilletage :
– Version moelleuse : 6 crêpes OU version croustillante : 10 feuilles de brick ou feuilles de pâte filo ou feuilles de riz (vendues au rayon frais sous la marque Bioriza)
– 50 ml d’huile d’olive vanillée ou de margarine fondue

Frangipane
– 150 g de poudre d’amande (400 ml)
– 75 g de purée d’amande complète ou de purée de pomme ou de margarine ou de yaourt ou de tofu soyeux mixé OU 2 cuillerées à café de fécule ou de graines de lin moulues + 50 mL de lait végétal ou d’eau
– 75 g de sucre
– Si possible, un peu d’amaretto ou de rhum ou d’extrait de vanille
– Si besoin, un peu d’eau

Finition :
– Une fève
– Un peu de confiture ou de sirop ou 1 cuillère à café de sucre dilué dans 1/2 cuillère à café d’eau

Préparation
– Dans un saladier, mélanger la poudre d’amande, le sucre et la purée d’amande. Ajouter suffisamment d’eau pour avoir une texture moelleuse : plus ferme qu’une mayonnaise mais bien plus molle qu’une pâte à modeler.
– Badigeonner largement le fond et les bords intérieurs du moule avec l’huile d’olive vanillée.
– Badigeonner toute la face supérieure d’une feuille avec de l’huile d’olive vanillée, en insistant sur les bords Utilisez un pinceau de cuisine… ou vos doigts. Déposer dans le fond du moule.
– Recommencer avec 4 autres feuilles ou 3 autres crêpes. Ajouter la frangipane pour couvrir le fond et insérer la fève.
– Couvrir avec le reste des feuilles, huilées. Rentrer les bords des feuilles contre la paroi intérieure du moule.

– Si vos feuilles ne sont pas sucrées, badigeonner le dessus de la dernière avec un peu de sirop ou de confiture. Pour la déco, on peut également y découper des formes dans cette dernière épaisseur, par exemple des étoiles.
– Faire cuire à 200°C jusqu’à ce que le dessus soit doré (ça prend environ 10 minutes).
– Démouler délicatement (surtout si le feuilletage n’est pas en crêpes) en glissant une pelle à tarte sous la galette.

– Découper les parts aux ciseaux (c’est plus pratique). Pour la version très croustillante, je recommande de couper la galette en 2 moitiés puis découper les parts en commençant par la pointe, pour éviter d’écraser la frangipane.

Galette des rois sans gluten, version moelleuse, avec une étoile évidée et des rayons tracés au couteau

a

Remarques

  • Si vous n’utilisez pas de purée d’amande complète mais de la margarine, voire du yaourt ou de la purée de pomme (spécial galette minceur), je vous recommande de renforcer l’arôme d’amande en torréfiant les amandes avant de les réduire en poudre ou en ajoutant un peu d’amaretto. Personnellement j’évite l’arôme d’amande amère du commerce, souvent 100 % synthétique (benzaldéhyde pur) et l’extrait d’amande amère naturel est difficile à trouver. Et bien sûr pas d’inquiétude pour votre alcoolémie, dans tous les cas l’éthanol s’évapore lors de la cuisson !
  • Si vos feuilles ou crêpes sont grandes, il faut les découper selon taille de votre moule. Pour un moule de 22 cm de diamètre, il faut des feuilles d’environ 25 cm de diamètre.
  • Si vous êtes une vraie feignasse qui n’a ni pâte feuilletée, ni feuilles ou crêpes… trichez à fond et remplacez la pâte feuilletée par de la pâte à tarte ! Le résultat ne sera bien sûr pas feuilleté ni aéré, mais vous aurez une jolie tourte à la frangipane malgré tout ^^. Ma recette de pâte à tarte sans gluten favorite est 240 g de farine de riz, 60 g de fécule OU 3 cuillères à soupe de graines de lin moulues, 80 g de sucre, 5 cuillères à soupe d’huile, un peu d’extrait de vanille et environ 135 ml d’eau. On forme une boule de pâte et on la laisse reposer au moins 15 minutes avant de l’étaler. Avec ça on a assez pour une petite tourte (4 personnes) et on peut bien sûr la personnaliser, par exemple en mettant une couche de tranches de poires sur la frangipane, comme ci-dessous (résultat visible aussi ici).

tourte-etapesEt bonne nouvelle, cette galette tourte sans gluten est encore meilleure le lendemain donc il ne faut pas hésiter à la préparer la veille. Il inciser la pâte pour la décorer – les incisions guideront le craquèlement de la pâte sans gluten en fin de cuisson.

tourte

Galette des rois sans gluten, façon tourte sans moule, et deux mini gourmandises (chaussons de reste de pâte entourant un reste de tranche de poire)

  • Variante sans sucre : Remplacez le sucre et l’eau de la frangipane par 150 g de purée de datte, c’est à dire 80 g de dattes dénoyautées et mixées avec 70 g d’eau jusqu’à l’obtention d’une crème homogène. La frangipane aura un petit parfum de dattes, donc n’hésitez pas à en profitez pour faire une galette Mille et une nuits, avec de la fleur d’oranger et si vous le souhaitez un peu de zeste de citron.
  • Si vous voulez une galette des rois quasi crue, faites vos propres feuilles croustillantes. Voici une proposition, que je n’ai pas testé. Comme dans le livre La cuisine moléculaire, faites bouillir 2 g d’agar-agar dans 100 g d’eau sucrée (par exemple 30 g de « miel végétal »  si possible de couleur brune et 70 g d’eau) et versez le contenu sur plusieurs lèchefrites (inclinez-les pour que le mélange s’étale en couche assez fine). Quand c’est solidifié, découpez des formes à la taille de votre galette (de préférence rectangulaire ou alors gardez les chutes pour faire des yaourts) et déshydratez-les partiellement. Je pense qu’on peut ensuite faire la galette comme indiqué, à part qu’on peut la manger sans passer par la case four ! Edit du 07/01/2012 : Le blog crudivore Veg An Bio propose une recette de galette des rois quasi crue très alléchante !

Edit du 09/01/2012 : Le blog Ecolo woman a testé et approuvé la recette avec des feuilles de riz.

Edit du 22/01/2012 : Le blog Touche de Saveurs propose une recette avec des feuilles de pâte filo.

a

Bonne épiphanie !

PS : D’après la deuxième échographie, le bébé est un béluga !

Recette de cuisine durable

Bentô végétariens de fin décembre

1 Jan

Bonjour !

Voici la fin de mes bentô de décembre, toujours peu élaborés (préparés en 10 minutes, en partie grâce aux restes de la veille) mais généralement locaux, de saison et nutritionnellement équilibrés. Et j’en profite pour vous souhaiter une très bonne année 2012 !

a

Bentô Libanais

  • Salade et falafel
  • Tartinade de noix de cajou à l’ail confit, à tartiner sur des saucisses de soja et manger emballé dans une feuille de salade
  • Reste de taboulé libanais
  • Reste de pain libanais au thym
  • Yaourt, germe de blé, graines de sésame, pruneau, dés de pomme

a

Bentô Fond de placard/frigo/congélateur

  • Choucroute crue, pois-chiches, huile de colza
  • Pâtes au pesto
  • Gratin de côtes de blettes (avec béchamel au lait et à la farine de soja et gratiné en levure alimentaire)
  • Orange
  • Compote de pomme, germe de blé et graines de sésame
  • Tranches de pain au levain maison

a

Bentô Tourbillon

  • Minestrone de légumes et légumineuses variés
  • Lentilles du Puy, alfalfa germé et vinaigrette
  • Riz
  • Yaourt, confiture d’abricot et pruneau
  • Quartiers de kaki

a

Bentô Un peu de vert partout

  • Salade et ketchup à manger avec le seitan pané
  • Seitan pané (seitan réalisé avec des pois cassés, je n’ai pas adoré)
  • Muffins au pesto et aux tomates séchées
  • Avocat et vinaigre balsamique
  • Yaourt, germe de blé, pomme, poire et kiwi

a

Bentô Zanimaux

  • Riz, graines de sésame et sauce soja
  • Dés de tofu fumé et sauce soja
  • Chou rave râpé, vinaigrette et pistache : très bon mais ça sent fort le chou rave quand on ouvre le bentô !
  • Pomme, clémentine
  • Zanimaux stockés dans le couvercle du bento pendant le transport
  • Yaourt, pruneaux et graines de sésame

a

Et je vous souhaite un dimanche aussi reposant et détendu que pour le beau chat ci-dessous…

Bon dimanche et bonne année 2012 !

Recettes de cuisine durable