Archive | 00:01

Crêpes sans oeuf sans lait sans gluten

22 Mai

Vous connaissez déjà ma recette de crêpes à la pâte à pain, idéale pour utiliser une pâte à pain qu’on n’a pas la possibilité de cuire au four. Maintenant voici ma recette de crêpes sucrées toutes simples. Pourquoi sucrées ? Parce que pour les voisins du Mont Saint Michel, les crêpes salées sont forcément des galettes, donc avec farine de sarrasin, farine sans gluten qui rend les crêpes plus friables et difficiles à réussir, d’où l’astuce d’ajouter des œufs, du lait de soja ou des graines de lin si on veut des galettes épaisses et solides.

Or cette recette ne peut pas contenir ces ingrédients. Pourquoi ? Parce qu’on peut tous avoir envie de crêpes lors de vacances entre amis ni bio ni végés, donc sans avoir accès aux ingrédients joker des magasins bio (et sans balance de cuisine bien sûr). Hé bien je vous le dis : pour de chouettes crêpes à la farine de blé, pas besoin d’œufs ni de lait, ni même de balance, alors pour fêter ça ce soir vous me ferez tous des crêpes en dessert, parce que vous avez forcément tous les ingrédients dans votre placard !

Pour ceux qui ne mangent pas de blé, il faut remplacer la farine de blé par un mélange de farines sans gluten et des graines de lin moulues et vous aurez d’aussi belles crêpes. Alors à vous d’emporter des graines de lin moulues dans la valise ^^.

Avec ou sans gluten, qui veut une crêpe avec de la crème de marron ?

a

Ingrédients pour 8 crêpes avec gluten
200 g de farine de blé blanche (sans balance, utilisez un crayon pour diviser la hauteur du paquet de 1 kg en 5 parts égales puis videz la partie correspondant à 1 part)
50 g de sucre (balance ou pas, mettez la quantité qui vous donne envie de manger la pâte directement dans le saladier)
4 cuillères à soupe de matière grasse (60 g) : je fais moitié purée d’oléagineux, moitié huile au goût neutre
Un peu d’extrait de vanille ou d’eau de fleur d’oranger (facultatif si c’est la dèche totale dans vos placards)
2 verres d’eau ou de lait végétal (450 ml) : le lait de soja apporte le plus de tenue, mais de l’eau convient aussi si votre poêle est antiadhésive

Ingrédients pour 8 crêpes sans gluten
140 g de farines sans gluten : 50 g riz, 50 g châtaigne, 40 g maïs OU 60 g riz, 60 g maïs, 20 g pois-chiche OU tout autre mélange
60 g de fécule
60 g de sucre
20 g de graines de lin moulues
60 g de matière grasse : si possible de la purée d’oléagineux, sinon de l’huile ou de la margarine fondue
Un peu d’extrait de vanille ou d’eau de fleur d’oranger (facultatif si c’est la dèche totale dans vos placards)
500 g à 600 g de liquide : eau ou lait végétal

Préparation
Astuce 1 : Bien mélanger les ingrédients secs (farine, sucre, fécule, graines de lin moulues), l’extrait de vanille et la matière grasse, puis incorporer très progressivement l’eau en mélangeant bien à chaque fois. Le point clé : quand le mélange a la texture d’une pâte à modeler bien homogène et très molle, vous avez gagné ! A ce stade, vous pouvez ajouter le reste d’eau d’un seul coup, il n’y aura pas de grumeaux.
Astuce 2 : Laisser reposer au moins 30 minutes, idéalement toute une nuit, ça donne une pâte onctueuse qui se tient bien lors de la cuisson.
Astuce 3 : Rectifier la texture de la pâte en ajoutant éventuellement un peu d’eau. Pour les crêpes avec gluten, le mélange doit être comme un liquide à peine épais (voir la photo ci-dessous). Pour les crêpes sans gluten, le mélange doit être comme un liquide assez épais.
Astuce 4 : Faire cuire les crêpes dans une poêle chaude huilée (étalez l’huile au pinceau ou avec une demi pomme de terre épluchée et plantée sur une fourchette). Il faut remettre de l’huile régulièrement : toutes les 6 crêpes environ si il y a du gluten, toutes les crêpes pour les version sans gluten. Pour savoir quand retourner la crêpe, regardez les bords : ils doivent être bien dorés, alors que le centre de la crêpe est encore incolore. Passez délicatement la spatule sous toute la crêpe afin de vérifier qu’aucun morceau ne colle à la poêle, puis retournez la crêpe. Ensuite, l’autre face cuit rapidement : avant de la retirer de la poêle, soulevez la crêpe pour vérifier qu’elle est cuite, c’est à dire de couleur blonde parsemée de disques marrons clair.


Astuce 5 : Savoir que la première crêpe est toujours ratée (et que c’est une bonne chose pour les gourmands). A mon avis c’est 1) parce qu’on veut toujours la cuire trop tôt, alors que la poêle n’est pas complètement chaude, 2) parce que la poêle a été trop ou pas assez huilée, 3) parce qu’on a essayé de la retourner trop vite. Les crêpes ça a besoin de patience, alors l’idéal est de les faire avec une autre personne avec qui papoter pendant la cuisson (et 2 poêles si vous faites beaucoup de crêpes d’un coup). L’avantage est qu’on peut dévorer tester la crêpe ratée et ajuster la pâte : ajout d’eau si la crêpe est trop épaisse, etc.
– Déguster avec vos accompagnements préférés : purée de pommes & cannelle, confiture, cacao & crème amande-agar, jus de citron, crème de marrons…

a

Remarques

  • Si vous avez du lait végétal vous pouvez remplacer l’eau et la matière grasse par 500 ml de lait végétal. L’idéal est qu’il soit riche en lipides pour que les crêpes soient moelleuses. Les laits d’oléagineux sont parfaits pour cet usage.
  • Si vous utilisez une poêle en fonte/inox/fer/céramique, n’hésitez pas à l’huiler entre chaque crêpe, y compris les rebords, afin que les crêpes ne collent pas. Si les crêpes collent à la poêle, elles risquent de se déchirer quand vous les retournez. Dans ce cas, voici deux conseils : 1) prenez votre temps pour décoller la crêpe délicatement, hors du feu, en posant la crêpière sur un dessous de plat, 2) privilégiez une recette riche en protéines, c’est à dire comme matière grasse : de la purée d’oléagineux, et comme liquide : du lait végétal (idéalement lait de soja) ou de l’eau additionnée de 2 cuillerées à café de fécule.
  • Si vous utilisez une spatule en bois, n’hésitez pas à l’huiler avant de décoller chaque crêpe.
  • Conservation : Ces crêpes, comme les crêpes traditionnelles, sont meilleures dégustées le jour-même. Sinon elles  sèchent et deviennent cassantes. Si vous souhaitez les conserver, empilez-les dans une assiette et recouvrez-la d’un torchon un peu humide.
  • Crêpes sans gluten, sans fécule ni graines de lin : Valérie Cupillard propose ici une recette sucrée et là une recette salée, toutes deux à base de farine de sarrasin, de riz, de châtaigne et de lait d’avoine. Je ne les ai pas testées.

a

Bon dimanche !

Recettes de cuisine durable