Archive | 00:01

Le gâteau le plus rapide du monde

10 Juil

… ressemble à un brownie.

En ce moment, il y a des pots de départ, la chaleur dans mon appartement, et beaucoup beaucoup de travail (ça va fait rigoler Mlle PIGUT). Donc j’évite d’allumer mon four, je passe 10 minutes par jour dans la cuisine, et je lutte pour passer quelques instants à travailler le prochain article de blog. Il ne sera pas prêt pour dimanche… alors pour vous faire patienter, voici la recette que je réalise pour tous les pots de départ en ce moment : le gâteau le plus rapide du monde, alias brownie super express !


Cette recette se mange par tout petits morceaux, car elle est à peu près aussi calorique qu’un brownie. Cependant elle apporte carrément plus d’avantages nutritionnels : voici le match brownie super express vs brownie standard. Cette recette est un classique de la cuisine crue, que j’ai adapté à mon goût à partir de cette recette du blog Plaisir Végétal. Et le gros succès de ce brownie super express me donne envie de continuer à expérimenter, par exemple en ajoutant des fruits comme ici, ou des légumes comme .

Ingrédients pour 1 petit brownie (à couper en 12 carrés)
– 125 g d’oléagineux (250 ml) : noix, noisettes, amandes… ce que vous avez sous la main. En général je mets moitié noisettes et moitié amandes. (0.81 et 0.63 euros)
– 18 dattes dénoyautées (160 ml, 96 g, 1.34 euros)
– 2,5 cuillères à soupe de cacao amer (37 ml, 10 g, 0.03 euros)
– 1/4 cuillère à café d’extrait de vanille (0.15 euros)
– environ 40 g d’eau (40 ml)

Préparation
– Mixer les oléagineux en poudre fine.
– Couper les dattes en petits morceaux. Les mixer avec l’eau.
– Verser tous les ingrédients dans un saladier et mélanger pour obtenir une pâte. Je malaxe avec les mains, c’est le plus efficace à mon avis (et la meilleure excuse pour manger un maximum de pâte en se nettoyant les mains…).
– Déposer sur une assiette et tasser à la main ou avec le dos d’une cuillère.
– Si on a le temps, on peut laisser le gâteau au moins 30 minutes au frigo afin qu’il devienne plus ferme.
– Découper en carrés et déguster… C’est trop bon !

Bouchées découpées avec un emporte-pièce

Remarques

  • Si vous n’êtes pas accro au chocolat, vous pouvez remplacer le cacao par ce qui vous plaira (de la noix de coco râpée, des zestes de citron hachés… ou rien du tout !). De même, vous pouvez remplacer les dattes par des abricots ou des raisins secs, des pruneaux, etc. Le résultat s’appelle un blondie et vous en avez un exemple ici.
  • Si vous avez mis trop d’eau, vous obtenez une pâte humide, difficile à mettre en forme (mais toujours très bonne !). Une solution : étalez la pâte sur une assiette et de laissez-là quelques heures au réfrigérateur, sans la couvrir. La pâte va sécher et durcir un peu. Une solution super express : formez des boulettes de pâte et déposez-les sur une assiette, ça donne de délicieuses truffes moelleuses !
  • Vous pouvez faire tremper les oléagineux pendant une nuit avant de les utiliser. Dans ce cas, vous aurez besoin de moins d’eau pour former la boule de pâte.
  • On ne peut pas utiliser de mixeur plongeant pour cette recette car le mélange est trop visqueux. Si vous n’avez pas de mixeur/blender, achetez les oléagineux sous forme de poudre et les dattes sous forme de pâte (ou hachez finement les dattes avec un couteau sans dents ou des ciseaux). En cas d’urgence, vous pouvez aussi utiliser le Soyabella en mettant dans le filtre fin les oléagineux et les dattes coupées en morceaux, puis en utilisant la fonction Mill. Le problème est qu’on ne peut pas tout mettre en une seule fois, que le moteur force un peu, et que les oléagineux ne sont pas tous hachés finement, comme vous pouvez le voir sur cette photo :

a

  • On peut faire une variante sophistiquée (mais toujours rapide à faire)  comme ici : Faites une couche de brownie, couvrez d’une couche de fruits frais (framboises, tranches de poire…), puis d’une couche de brownie, et recouvrez le tout de ganache (si vous n’avez pas d’avocat, faites une crème au chocolat en mettant plus de fécule) ou décorez avec des fruits frais ou de la noix de coco râpée séchée.

Je vous donne rendez-vous dès que je peux pour voir la dernière raison pour laquelle on peut vouloir devenir végétarien ! Si tout va bien, il y aura aussi une recette pour déguster ce brownie « à la mode » (hihi, il n’y a pas que le français qui emprunte des mots à d’autres langues, l’anglais le fait aussi !).

Recette de cuisine durable