Tag Archives: Alimentation éthique

Cheesecake sans fromage frais

22 juin

Bonjour !

Pour faire un cheesecake végétal, j’aurais pu adapter une recette traditionnelle en remplaçant le creamcheese par du fromage frais végétal et les oeufs par de l’agar. Sauf que le fromage frais maison n’est pas prêt en 5 minutes.

L’astuce est alors d’utiliser du tofu. Barbara Primo a créé une magnifique recette de cheesecake végétal qui me fait de l’œil depuis longtemps. Le problème pour la super feignasse que je suis, c’est qu’il y a trois couches à préparer. Pourtant elles sont très simples et je sais que certaines recettes de cheesecakes traditionnels ont besoin de ces trois couches. Alors avant de me lancer dans cette recette (je le ferai un jour !), j’ai cherché une recette encore plus simple, mais toujours délicieuse et sans œuf ni produit laitier, en allant voir du côté de VG-Zone et de Vegansfields.

En combinant les recettes de ces as de la pâtisserie, le contenu de mes placards et mes goûts (un cheesecake bien dense), j’ai obtenu "ma" recette. Elle peut être sans gluten, sans noix, et je suis en cours d’expérimentations pour la version sans soja. Et, promis, j’essayerai bientôt d’ajouter la troisième couche de la recette de Barbara !


cheesecake-5

Ingrédients pour 6 personnes (moule de 15 ou 18 cm de diamètre)

Pour le fond
- 120 g de biscuits sablés (par exemple 15 speculoos Lotus)
- 30 g de margarine à température ambiante OU 20 g de purée d’amande blanche + 20 g d’huile de coco

Pour la garniture
- 300 g de tofu ferme nature
- 60 g d’eau
- 1 pincée de sel
- 1 pincée de levure de bière en paillettes
- 15 g (1 cuillerée à soupe) de jus de citron
- 30 g d’huile
- 30 g de farine de blé ou de riz OU 15 g de fécule
- 15 g (1 cuillerée à soupe) d’extrait de vanille OU 1 belle gousse de vanille mixée avec le sucre
- 130 g de sucre blond
- 130 g de yaourt nature

Pour accompagner
100 g de coulis de fruits rouges spécial feignasse ; 70 g de fruits rouges (fraises, framboises, mûres, cassis) frais (ou décongelés) mixés avec 30 g de confiture de fruits rouges

Préparation
- Préchauffer le four à 160 °C.
- Écraser les biscuits pour en faire une poudre – j’utilise un pilon et un grand bol.
- Incorporer la margarine, au pilon ou aux doigts.
- Déposer ce mélange au fond d’un moule à charnière ou d’un cercle de pâtisserie de 15 cm de diamètre posé sur un tapis en silicone. Bien tasser en appuyant avec le fond d’un verre pour tapisser le fond (et éventuellement le bas des parois verticales) du moule.

cheesecake-2 – Dans un blender ou dans un saladier avec un mixeur plongeant, mixer le tofu avec la pincée de sel, la pincée de levure de bière, l’huile, la cuillerée de jus de citron et une partie de l’eau, jusqu’à obtenir un mélange lisse.
- Incorporer soigneusement la farine (ou la fécule) puis ajouter le reste des ingrédients de la garniture.
- Verser sur le fond biscuité et enfourner pour 1 heure.
- Laisser refroidir avant de passer la lame d’un couteau sans dents contre les parois verticales du moule et démouler le cheesecake.

cheesecake-1 - Conserver au frais jusqu’au moment de servir. Idéalement, laisser au moins une nuit au frigo pour qu’on ne sente plus du tout le goût du soja et que la texture de la garniture devienne bien ferme (sinon elle est crémeuse et souple, c’est très bon mais ça ne ressemble pas tout à fait à celle d’un cheesecake d’après moi).

cheesecake-4

.

Remarques

  • Margarine maison : Je prépare 100 g de margarine en mélangeant 40 g d’huile de coco bien molle (donc chauffée légèrement au bain marie si besoin) avec, dans l’ordre, 10 à 20 g de purée d’oléagineux (8 g d’amande blanche et 4 g de sésame blanc), 20 à 30 g d’huile liquide (28 g de colza) et 20 g d’eau.
  • Version sans biscuits : Faire griller à sec dans une poêle 80 g de flocons d’avoine, les mixer puis les mélanger avec 40 g de sucre complet et éventuellement un peu de cannelle en poudre. Ou faire griller à sec 40 g d’oléagineux (amandes, noisettes, noix de cajou…), les mixer puis les mélanger avec 40 g de farine (blé, riz…) et 40 g de sucre complet et un peu de cannelle en poudre.

cheesecake-7

  • Choix de la matière grasse de la garniture : J’utilise de l’huile de tournesol désodorisée (elle me sert aussi à préparer le flan pâtissier). Des huiles parfumées et adaptées à la cuisson (coco, noisette grillée) sont sans doute aussi utilisables selon le goût recherché. Pour une version sans huile, remplacer les 30 g d’huile et 30 g du yaourt (ce qui donne 100 g de yaourt au final) par 60 g de purée d’oléagineux. Dans ce cas, j’utilise de la purée d’amande blanche (on sent alors son goût dans le cheesecake), de la purée de noix de cajou conviendrait sans doute aussi.
  • Version sans jus de citron : Je remplace les 15 g (1 cuillerée à soupe) de jus de citron par la même quantité de vinaigre de cidre et j’ajoute une pincée de zeste de citron séché que je mixe avec un peu du sucre.
  • Version sans soja : Remplacer le yaourt de soja par du yaourt végétal sans soja, et le tofu par un flan de lait végétal bien ferme, préparé en mélangeant 300 g de lait végétal (par exemple du lait de riz) avec 4 g (2 cuillerées à café rases) d’agar en poudre, en portant à ébullition pendant 1 minute puis en versant dans un moule préalablement humidifié (pour faciliter le démoulage) et en laissant refroidir.
  • Version sans farine : Il ne faut pas supprimer la farine de cette recette. Je l’ai tenté avec la recette simplissime de Végétalöu et une autre fois, en oubliant involontairement la farine dans ma recette, et à chaque fois ça m’a donné un chouette flan, bon au goût, qui se tient bien, mais qui ne ressemble pas tout à fait à un cheesecake je trouve.
cheesecake-3

Cheesecake de Végétaloü et cheesecake de VG-Zone

  • Variante d’accompagnement : Remplacer le coulis de fruits rouges par 150 g de fruits frais (fraises ou autre) coupés en morceaux et disposés sur le cheesecake.

cheesecake-6

.

Ce dessert crémeux et légèrement acidulé peut être accompagné d’un gâteau au chocolat et de fruits frais pour faire un café gourmand :

20140525-4

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Repas de début juin

16 juin

Bonjour !

Début juin c’est le tout début des légumes d’été, mais aussi le début des surveillances d’examen, ce qui signifie moins de bentô pour pouvoir partager le repas des collègues examinateurs… Mais même dans des restos standard il y a moyen de manger végé, en discutant gentiment et clairement avec le serveur, et bien sûr en remerciant ensuite pour l’écart réalisé au menu du jour.

.

Bentô orange par Doudou

20140615-1

  • Riz thai semi complet (à assaisonner de sauce soja, dans la mini bouteille du milieu)
  • Galette de soja au blé vert et noisettes
  • Restes de légumes de couscous
  • Carottes râpées, radis, vinaigrette en mini bouteille

.

Bentô saucisse par Doudou

20140615-2

  • Riz blond semi complet, mini saucisses végétales
  • Tranches de concombre, ricotte de tofu au basilic, tranches de pain, à assembler en tartines

 .

Repas dans un resto basque

20140615-3

 Vue la carte 100 % non végé, je passe au bar et demande avec un grand sourire s’il est possible de me faire une assiette avec différents accompagnements car je ne mange ni viande ni poisson si fruits de mer. Réponse affirmative, ouf ! En repassant près du bar, j’entends le servir demander à sa chef "je facture combien pour l’assiette de légumes ?". Je réagis aussitôt en disant d’un ton rigolard : "Facturez-moi ce que vous voulez, mais ne me donnez pas que des légumes : j’ai faim, mettez-moi des frites !". J’ai attendu un peu plus que les autres convives, mais j’ai eu cette assiette personnalisée et bien rassasiante : frites, riz safrané, tagliatelle et mirepoix de légumes.

.

Repas dans un resto "grec"/halal

20140615-4

En général, dans ce type de restaurants, il est facile de manger un repas nutritif (rassasiant et équilibré), contenant assez souvent céréales, légumes cuits, légumes crus et légumineuses. Ici, boulgour, frites et ketchup, betterave cuite râpée, carottes râpées, chou blanc cru râpé, tranches de tomates, lamelles d’oignon cru, vinaigrette. Avec une sorte de pain en accompagnement.

Et voici la version à emporter :

20140615-5

.

Spaghetti aux courgettes

20140615-6

Fines tranches de courgettes légèrement poêlées dans de l’huile d’olive, avec de petits dés d’ail confit.

.

Couscous aux petits pois frais, courgettes

20140615-7

  • Restes de graine du couscous des voisins, réchauffé avec un reste de petits pois du Béluga
  • Epaisses tranches de courgette légèrement poêlées puis mijotées à couvert

.

Risotto aux petits pois, courgettes et asperges

20140615-8

Une recette de Doudou. Le produit laitier habituellement ajouté en fin de cuisson pour rendre l’ensemble crémeux est remplacé par un mélange de purée d’amande blanche, d’un peu de purée de sésame (tahin) et d’un peu d’eau.

.

Riz sauté aux légumes, tofu à l’aubergine

20140615-9

Des plats achetés à emporter dans un petit restaurant chinois du 11ème arrondissement de Paris, Le grand bol. J’ai précisé que je souhaitais que le riz sauté soit végétarien, sans viande ni fruits de mer.

 

.

Gnocchi au pesto vert

20140615-10Gnocchi maison servis avec un pesto également fait maison, composé de basilic frais, ail, huile d’olive, tomate fraîche, sel, poivre.

.

Bonne semaine !

Recettes de cuisine durable

WebRep
currentVote
noRating
noWeight

Ricotta végétale

8 juin

Bonjour !

"Les brouuusses du Rove !"  C’est ce que criait le dimanche matin la vendeuse assise à l’arrière de sa petite camionnette blanche stationnée près du marché. Les brousses se présentaient (et se présentent encore) dans de petits tubes dont le fond est percé de trois trous, et mes parents les démoulaient en tapotant doucement le bord du tube sur une petite assiette, avant de saupoudrer la brousse de sucre et de la manger à la petite cuillère ou de la saler légèrement et la tartiner sur du pain. Je n’ai jamais été tentée par la brousse à l’époque, lui préférant de loin le camembert ou le reblochon.

La brousse, la ricotta et le brocciu, ont pour point commun d’être des fromages frais à la texture grumeleuse, originellement fabriqués à partir de petit lait (lactosérum), par chauffage et addition de vinaigre. Ceci permettait de valoriser le petit lait produit lors du caillage du lait pour la fabrication de divers fromages.

J’aurais pu végétaliser cette recette traditionnelle en remplaçant le (petit) lait de vache/chèvre/brebis par du lait de soja. L’excellent site Veganwiz propose ainsi une recette simplissime à base de lait de soja et de vinaigre. C’est une idée sympathique pour ceux qui font leur lait de soja maison ou qui achètent du lait de soja en brique. Ce n’est pas mon cas : pour la première par manque de temps, pour la seconde par souci musculaire et écologique (je préfère acheter des aliments avec un minimum d’eau ajoutée).

Je me suis donc tournée vers du lait de soja déjà caillé et égoutté : le tofu. La recette obtenue est donc encore plus rapide, puisqu’il suffit d’émietter finement le tofu et de le mélanger aux ingrédients qui lui donneront une texture et un parfum proche de la ricotta traditionnelle. Comme souvent, je n’ai pas totalement inventé la recette (Virginie Péan avait publié une recette de ricotta, plus sèche, il y a de nombreuses années déjà), mais j’ai exploré ses variantes afin d’être capable de la réaliser quel que soit le contenu de mes placards. Et pour l’émiettage du tofu, j’ai adopté une astuce trouvée sur internet : l’écraser au travers d’une passoire – ça évite à la fois l’utilisation d’un mixeur électrique et les séances de fitness pour se muscler les bras. Vous pouvez donc réaliser une ricotta végétale en 5 minutes (avec un peu d’huile de coude) et en silence (pour une envie subite en pleine nuit si ça vous chante !).

20140608-1

.

Ingrédients
- 200 g de tofu ferme nature
- 40 g de yaourt de soja nature (voir Remarques pour les substitutions)
- 5 g (1 cuillerée à café) de vinaigre de cidre ou de jus de citron
- 1 grosse pincée de sel (1/4 à 1/2 cuillerée à café)
- 1 grosse pincée de sucre blond ou 1 cuillerée à café de sucrant liquide (par exemple du sirop de blé, du sirop de riz ou du sirop d’érable)

Préparation
- Écraser le tofu à travers un tamis fin : je le coupe (ou déchire) en gros dés puis je l’écrase sur une passoire fine (mais pas une passoire à thé, trop fine) placée au-dessus d’un saladier, en m’aidant d’un pilon ou une cuillère à soupe.
- Ne pas oublier de râcler l’extérieur de la passoire pour récupérer le tofu émietté qui y est resté accroché.

20140608-6 - Ajouter les autres ingrédients.
- Pour faire encore plus ressemblant à la ricotta traditionnelle, on peut tasser le mélange dans un moule percé, préalablement mouillé à l’intérieur afin de faciliter le démoulage, et le placer dans un pot qui recueillera l’eau d’égouttage. Si on utilise un moule sans trous (par exemple un verre), il faut tasser au fur et à mesure du remplissage, afin d’éviter la formation de bulles d’air. Et pour le démoulage, poser le moule à l’envers sur une petite assiette, saisir fermement les deux et donner un à coup afin de décoller la ricotta du fond du moule, puis poser l’ensemble et tapoter doucement le moule sur l’assiette pour faire glisser la ricotta hors du moule.

20140608-7

.

Remarques

  • Variante sans yaourt de soja : Le plus simple est de remplacer le yaourt par 30 g de lait de soja nature ou de crème végétale – du commerce ou fabriquée en mélangeant 20 g de lait végétal (riz ou avoine) avec 10 g d’huile (olive). On peut aussi les remplacer par 30 g de margarine et 20 g d’eau. On peut également les remplacer par 20 g de purée d’oléagineux (cajou ou amande) + 30 g d’eau. Ces variantes auront évidemment le goût du lait végétal ou de la purée d’oléagineux, ce qui peut être un inconvénient ou un avantage, celui l’utilisation prévue pour la ricotta.

20140608-3

20140608-2

  • Version sans tofu ferme : J’utilise ma recette de de fromage frais 100 % végétal. Attention, il faut s’y prendre 24 h avant utilisation, car il faut plusieurs heures pour l’égouttage, puis pour la congélation, puis pour la décongélation. Voici la recette : mélanger 100 g de yaourt de soja, 1 cuillère à soupe de margarine fondue, 1 pincée de sucre et quelques gouttes de jus de citron. Laisser égoutter au moins 2 h (si possible toute une nuit) à travers une étamine puis congeler (compter environ 2 h) puis laisser décongeler au frigo (compter toute une nuit). Pour une recette plus rapide/sans congélation, Loetitia a une version à la poudre d’amande à utiliser pour farcie des roulés d’aubergine et une version au tofu soyeux, purée d’amande et farine de riz, à glisser dans des ravioli maison.
  • Version sans soja : Voir ici une ricotta d’amande, qui ressemble à l’okara obtenu quand on prépare du lait d’amande, ou ici pour une ricotta de cajou.
  • Version salée : On peut ajouter un peu d’huile d’olive et des herbes fraîches ciselées (basilic, ciboulette ou persil par exemple), de la grenade, du fenouil préalablement confit à la poêle… On peut aussi ajouter un peu de purée de sésame, de levure de bière et d’échalotes comme dans cette recette. Mély propose de nombreuses associations gustatives, salées ou sucrées, dans son article dédié à la ricotta.
  • Version sucrée : On peut ajouter 25 g de sucre blond (ou autre agent sucrant) et de l’eau de fleur d’oranger ou de l’extrait de vanille, des pépites de chocolat, des pistaches grossièrement concassées, des lamelles de fruits frais… et le déguster tel quel ou en garniture de crêpe, comme dans les necci, des crêpes à la farine de châtaigne traditionnellement servies farcies de ricotta.

20140608-8

Les recettes à base de ricotta/brousse/brocciu sont innombrables. Voici mes utilisations simplissimes préférées :

20140608-4

La réalité étant plus proche de ceci :

20140608-5

Et, un jour, j’essayerai les cannoli siciliani, où la ricotta sucrée est garnie de courge confite ou, plus habituellement, de zeste d’orange confit ou de pépites de chocolat noir, et placée dans des petits rouleaux de pâte frite. Un dessert sicilien que prépare la grand-mère de Doudou et qu’on peut aussi trouver à La Trottinette (en version non végétalienne).

.

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Repas végétariens de mai

1 juin

Bonjour !

Au printemps, j’ai envie de vider mes tiroirs, alors voici un florilège de repas consommés en mai, et de certains repas d’un peu avant (mais compatibles avec la saison) mais que je n’avais pas osé publier car ils sont excessivement simples. Comme je suis franche, je vous les montre quand même ! Et pour la tradition, on commence malgré tout par deux bentô.

.

Bentô du printemps

20140601-1

  • Dés de betterave, huile de chanvre, vinaigre de cidre, sel, graines de courge décortiquées
  • Riz long semi complet, fraise (pour la déco et le dessert), asperges vertes
  • Quinotto aux courgettes

.

Bentô Super à l’arrache

20140601-2

  • Spaghetti de blé semi complet au pesto vert
  • Dés de kiwi, yaourt végétal à la vanille, graines de sésame blond complet
  • Tranche de gâteau au chocolat

.

Des grands bols de féculents

20140601-3

Riz long semi complet, carottes râpées, morceaux de nori grillée, graines de sésame, huile de chanvre, sauce soja.

 

20140601-4

Pâtes fraîches (véganes) aux pistaches et tomates cerises, de l’excellent (et minuscule) resto (pardon, trattoria) sicilien La Trottinette, où on vous sert d’office une grande assiette d’antipasti végétariens et de saison avec du pain maison tout chaud, et où le plat est forcément une assiette de pâtes fraîches maison, avec une des cinq garnitures au choix (dont 3 sur 5 sont végétariennes).

.

Des soupes

20140601-5

Soupe miso en sachet, brins de ciboulette, morceaux de nori grillée, tranches de radis.

 

20140601-6

Minestrone avec le mélange Minestrone (acheté en vrac et composé de légumineuses variées, cultivées en France), divers légumes trainant dans le frigo (courgettes et carottes notamment), un peu de coulis de tomate, de la coriandre fraîche et sans doute d’autres choses… C’est Doudou le spécialiste de ce genre de recettes mijotées.

.

Des assiettes avec fausses viandes

20140601-7

Haricots verts, seitan aux pois chiches poêlé

20140601-8

Mâche en vinaigrette, seitan aux pois chiches (recette un peu différente de la précédente)

 

20140601-9

Carottes râpées, vinaigrette au jus de citron, galette végétale du commerce (tofu au blé vert et noisette Taifun)

 

 

 

20140601-10

Aloo palak (notre recette préférée pour manger des blettes, avec des pommes de terre, de l’ail et des épices), galette végétale du commerce (filets de tofu Taifun)

20140601-11

Mesclun de salade, riz, mini saucisses végétales et dés de tofu fumé (qu’on garde au congélateur, pour les cas d’urgence avec invités omnis, mais qu’il faut bien manger quand on vide le congélateur).

20140601-12

Aloo palak, mini saucisses végétales (restes d’un apéro ou d’un brunch avec omnis)

.

Un repas de fête cuisiné par Doudou

20140601-13

Lamelles de poivron grillé puis épluché, ail confit, basilic frais, huile d’olive, sel

 

20140601-14

Tagliatelle fraîches (réalisées au laminoir à pâtes), sauce tomate maison, courgettes frites (c’est encore meilleur avec des aubergines, mais on n’en a pas encore vu en magasin bio)

20140525-4

Essai de cheesecake, fondant au chocolat, chantilly de coco (avec du lait de coco de la marque Organi), fraises

.

Un repas de fête cuisiné par la voisine

20140601-15

Couscous avec carotte, pomme de terre, courgette, fève, courge, aubergine

 

20140601-16

Pastèque et melon

.

Et voilà, vous savez tout ! Ah oui, je cuisine aussi toujours mes gâteaux fétiches, les muffins : ici avec une base de yaourt (à la place de la compote de pomme) et un fourrage à la tartinade choco-noisette, cuits dans des Elastomoules De Buyer, ce qui permet de préparer rapidement 30 mini muffins, de les démouler facilement et de faire la vaisselle sans pester sur le récurage des rainures des moules en silicones individuels. Mais du coup, il reste un peu de pâte à muffin, que je répartis dans quelques moules à muffins individuels… à rainures.

20140601-17

.

Bonne semaine !

Recette de cuisine durable

Le meilleur fondant au chocolat

25 mai

Bonjour !

Continuons la quête du méchant gâteau au chocolat, cette fois dans la catégorie "fondant moelleux au chocolat". Les critères sont rigoureux : une texture et un goût tellement fondants, sucrés et chocolatés qu’on se dit qu’il fait sans doute grossir mais qu’il est trop bon pour qu’on n’en reprenne pas un petit bout – comme le gâteau moelleux des boulangeries Paul.

20140525-3

Je cherchais une recette non seulement décadente, mais aussi simple et, si possible, réalisable uniquement à partir d’ingrédients du placard. Et cette recette existait déjà, il suffisait de remplacer la pincée de sel par un sachet de poudre à lever (ce qui permet que le gâteau lève) et d’adapter la liste d’ingrédients au contenu de mes placards (en remplaçant notamment le lait par de l’eau).

J’ai donc trouvé ma recette favorite de gâteau au chocolat : extra gourmand, facile à faire, végétal et 100 % ingrédients bio du placard. Youpi ! Par contre il faut chemiser le moule, soit avec du papier cuisson soit avec du papier alu, sinon le démoulage est un carnage. Le résultat est approuvé par mes ados d’élèves !

20140525-5

Gâteau délicieux mais pas sortable…

Ingrédients pour 6-8 personnes
- 200 g de chocolat
- 200 g de sucre
- 150 g de margarine OU 60 g d’huile de coco + 60 g de purée d’amande + 30 g d’eau
- 150 g d’eau ou de lait végétal
- 150 g de farine de blé OU 135 g de farine + 15 g de fécule
- 1 sachet de poudre à lever

Préparation
- Préchauffer le four à 160 °C.
- Chemiser le moule d’une feuille de papier cuisson ou de papier alu, sur le fond et sur les parois verticales.
- Dans une grande casserole, faire fondre le chocolat, la margarine et le sucre.
- Éteindre le feu et incorporer l’eau puis la farine mélangée avec la poudre à lever.
- Verser immédiatement dans le moule chemisé et enfourner.
- Attendre la fin de la cuisson SANS ouvrir la porte du four – sinon le gâteau va "retomber" d’un coup.
- Le gâteau est cuit quand la cuisine embaume et qu’un couteau planté dans le gâteau en ressort propre. Il faut environ 40 minutes (ce temps dépend de la taille du gâteau et du matériau du moule).

20140525-2- Laisser le gâteau refroidir totalement puis le démouler délicatement.
- Le gâteau va un peu "retomber" lors du refroidissement, comme les moelleux traditionnels.

20140525-4

Ce gâteau est délicieux accompagné de chantilly de coco et de fruits rouges.

.

Remarques

  • Taille du moule : J’utilise soit un cercle à pâtisserie de 20 cm de diamètre et de 5 cm de haut, ce qui fait un gâteau très épais (qu’on doit donc couper en parts assez fines), soit un moule à manqué de 25 cm de diamètre (pour un résultat comme chez Paul). Si je dois faire un gâteau avec deux fois moins de chaque ingrédient, j’utilise un moule à cake.
  • Version sans margarine : J’utilise ma margarine maison, ce qui fait remplacer les 150 g de margarine par 60 g d’huile de coco, 60 g de purée d’amande blanche et 30 g d’eau. Pour une version sans noix, on peut remplacer la purée d’amande par de l’huile d’olive.
  • Version qui s’émiette moins : utiliser du lait de soja à la place de l’eau et le mélange farine/fécule à la place de la farine seule. Sinon, une solution de facilité est de cuire le mélange dans des ramequins individuels et de consommer les fondants à la petite cuillère dans ces ramequins, mmmh encore tièdes, ça doit être vraiment top avec une boule de glace…

.

20140525-1.

Au fait, avez-vous voté pour Ôna sur le site de la Miss Bio 2014 ? Si elle gagne, l’association Saveurs durables recevra 5000 €, un sacré coup de pouce qui nous permettra d’organiser plus d’ateliers culinaires ludiques et gourmands l’an prochain !

D’ailleurs, si vous voulez exprimer vos souhaits pour l’avenir de Saveurs durables, ou si vous voulez tout simplement passer un bon moment, rejoignez-nous au pique-nique de l’Assemblée Générale de l’association, dimanche prochain (le 1er juin) à midi sur une pelouse en bas du parc de Belleville. Il y aura du fondant au chocolat…

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Repas végétariens d’avril

4 mai

Bonjour !

Voici des repas que j’ai eu le plaisir de déguster pendant quelques jours passés chez mes parents et beaux-parents, qui deviennent décidément des cordons bleus de la cuisine végétalienne. Merci et bravo !

.

Assiette Arlequin

20140504-1Mâche et dés de pomme verte, toasts de tapenade et tomate cerise, pommes de terre sautées et galette Grinioc aux pignons et épinards.

.

Risotto de printemps

20140504-2Risotto aux petits pois et asperges.

.

Assiette entre hiver et été

20140504-3

  • Hiver : carottes râpées, vinaigrette, graines de tournesol
  • Printemps : Houmos décoré de petits pois frais, mâche aux petits pois, asperges vertes
  • Eté : aubergines grillées (surgelées) tartinées de tapenades aux tomates séchées, surmontées d’une tranche de tomate fraîche et d’huile d’olive puis passée au four. Mmmh !

.

Petits farcis

20140504-4

Courgettes et tomates farcies, farce au millet, chapelure.

.

Assiette trio

20140504-5

  • Lentilles du Puy, vinaigrette, oignons
  • Taboulé
  • Carottes râpées, vinaigrette, graines

.

Couscous de printemps

20140504-6

Couscous avec petits pois frais, fèves dans leur cosse et artichaut (et viande pour les autres convives).

.

Assiette croquante

20140504-7

Haricots verts et petits pois, mélange de riz blanc et rouge, galette Grinioc, reste de pommes de terre sautées.

.

Et pour finir, mon dessert préféré cette semaine-là. Il restait quelques poires alors j’ai demandé à ma mère de refaire ce délicieux dessert, des poires au sirop parfumé à la tisane de l’Avent. Elle les a servies avec du riz au lait (d’avoine) sucré au sucre de coco, et l’ensemble était super chouette ! Ça doit également bien se décliner en été avec des pêches au sirop parfumé à la lavande…

20140504-8

Bon dimanche !

Recettes de cuisine durable

Chocolat blanc sans lait

27 avr

Bonjour !

Pour Pâques, je reçois chaque année une belle figurine en bon chocolat noir. Cette année, c’était un perroquet avec un bec en chocolat blanc peint de plusieurs couleurs. Ceci m’a donné envie d’avoir une recette de chocolat blanc végétal, qui me permettra peut-être un jour de créer ce type de fantaisies, par exemple avec le Béluga devenu plus grand.

20140504-1

Chocolat blanc onctueux vanille-amande, chocolat blanc express à la vanille, chocolat blanc à la noix de coco

.

La solution de facilité pour faire du chocolat blanc sans lait est de remplacer la poudre de lait de vache par du lait végétal en poudre – il en existe maintenant de toute sorte. Marie Laforêt a ainsi fait de magnifiques tablettes.

Mais je préfère une recette utilisant des ingrédients plus bruts. Pour éviter de réinventer la roue, j’ai d’abord testé des recettes déjà disponibles sur la blogosphère, avec un moule à mini tablettes (initialement un moule à mini financiers je crois) :

20140504-2

  • D’après Veg An Bio, j’ai tenté un mélange de 5 g (1 cuillerée à soupe) de lucuma (ingrédient acheté sur un coup de tête et qui ne m’inspire pas du tout), 1 grosse pincée de vanille en poudre, 35 g de beurre de cacao et 1/2  cuillère à café de paillettes de noix de coco séchée. J’ai obtenu 6 mini barres avec un très bel effet bicolore, mais je n’aime pas le goût de l’ensemble, d’autant que le beurre de cacao est en grande partie séparé des autres ingrédients. Je sens que je vais donner mon sachet de lucuma à quelqu’un qui saura en profiter mieux que moi…

20140504-3

  • D’après le Chaudron pastel de Mély, j’ai mélangé 20 g de beurre de cacao, 20 g de sucre (soit blond, soit complet) mixé et 1 pincée de vanille en poudre. J’ai obtenu 4 mini barres, jolies (bien qu’avec le sucre complet on puisse observer un très léger biphasage) et dont le goût me plait. Seul bémol, la texture est un peu cristalline sous la langue, sans doute dû au sucre pas parfaitement incorporé au beurre de cacao. Il faudrait ajouter un émulsifiant (poudre de lait ou purée d’oléagineux par exemple).

20140504-4 20140504-5

  • D’après cette recette de Nourishing Meals découverte chez De Chair et de lait, j’ai mélangé 30 g de beurre de cacao, 10 g de purée d’amande blanche (je n’avais pas de purée de cajou), 20 g de sucre blond mixé (je n’avais pas de "miel") et 1 pincée de vanille en poudre. J’ai obtenu 6 mini barres dont j’adore le goût et la texture onctueuse en bouche.

20140504-6

Voilà les résultats de tout ces tests :

20140504-7

.

La recette ci-dessous est une simple variante de celle de Nourishing Meals. Merci à De Chair et de lait d’avoir permis cette savoureuse découverte !

20140504-10

Ingrédients pour 6 mini barres de 10 g
- 10 g de purée d’oléagineux (amande blanche ou cajou)
- 20 g de sucre blond mixé
- 1 grosse pincée de vanille en poudre
- 30 g de beurre de cacao de bonne qualité

Préparation
- Préparer un bain marie : pour moi, quand je ne suis pas pressée, c’est un petit bol dans un grand bol contenant de l’eau bouillante et fermé d’un couvercle du diamètre du grand bol.
- Mélanger la purée d’oléagineux, le sucre et la vanille (et les autres arômes/colorants éventuels).

20140504-8
- Ajouter le beurre de cacao détaillé en gros morceaux (ou en petits morceaux si on est pressé que ça fonde).

20140504-9
- Mélanger de temps en temps jusqu’à obtenir un mélange bien homogène – remplacer l’eau quand elle a tiédi.
- Couler dans un moule bien propre et sec.
- Laisser prendre à température ambiante, au réfrigérateur ou au congélateur. Pour que les tablettes soient bien dures, il faut attendre plusieurs heures (je dirais au moins 4 h, mais je laisse toute la nuit).
- Conserver les tablettes au frais ou à température ambiante (environ 20-25 °C).

20140504-11

.

Remarques

  • Beurre de cacao : La qualité du beurre de cacao est primordiale pour le goût du chocolat blanc. Ma biocoop vend la marque Life food, que j’ai trouvé bien. Il parait que les marques Ecomil et Sol Semilia sont bien aussi. Le beurre de cacao brut a, dans tous les cas, un goût fort. Il est donc important de l’adoucir avec une bonne quantité de vanille.
  • Absence de tempérage : Comme je suis une feignasse, je ne tempère pas le mélange, donc des cristaux blanchâtres peuvent se former dans le chocolat. Mais comme c’est du chocolat blanc ça ne se verra pas trop. J’imagine qu’on peut appliquer à cette recette les paliers de tempérage du chocolat blanc pour obtenir un chocolat très brillant, mais je n’ai pas essayé.
  • Version express : Si vous voulez des tablettes à utiliser de toute urgence (après 1 h environ au frigo), il faut augmenter la teneur en beurre de cacao, car il durcit plus vite que la purée d’oléagineux. Pour 10 mini barres, utilisez les proportions suivantes : 10 g de purée d’oléagineux, 25 g de sucre blond mixé, 1 grosse pincée de vanille en poudre, 40 g de beurre de cacao de bonne qualité.
  • Version sans oléagineux : Mély propose d’utiliser du sucre glace, c’est à dire du sucre mixé avec un peu de fécule (environ 2,5 g de fécule pour 100 g de sucre). Je n’ai pas testé cette variante.
  • Ajout de couleur et de parfum : Mély propose de colorer le chocolat avec de la poudre de fruit rouge séché ou du macha, Marie Laforêt d’y ajouter des brisures de violettes en sucre, d’amande & de fèves de cacao, ou encore de la noix de coco & des baies de Goji. Le blog Yeux friands et bouche bée a testé de nombreux colorants et parfums ! Choix d’un autre édulcorant (le sucre complet donnera une tablette de couleur caramel), d’une autre purée d’oléagineux (amande complète, sésame blanc, sésame noir, noisette, cacahuète…), ajout de thé matcha, cannelle, fève tonka râpée, paillettes de noix de coco séchée, zeste de citron en poudre, fraises séchées, morceaux de banane séchée, brisures de fèves de cacao ou de bonbons, à placer dans le moule avant coulage du chocolat ou directement dans le mélange au bain-marie… Les possibilités sont infinies !

.

Et voilà le résultats de toutes mes fournées de chocolat blanc du jour ! De gauche à droite : celui adapté de Veg An Bio, ceux adaptés de Mély (au sucre blond, au sucre complet), celui de Nourishing Meals, la version express et la version express à la noix de coco.

20140504-12

Bon dimanche !

Parmentier de lentilles

6 avr

Bonjour !

Je passe en vitesse pour vous donner la recette du parmentier de lentilles que j’ai proposé lors d’un atelier à la journée Saveurs durables 2014 (vous aurez bientôt un article pour vous raconter toutes les belles animations de cette journée). La recette vient de Sarah, la talentueuse graphiste de l’association Saveurs durables, qui a aussi géré toute l’organisation de cette journée. Wahouh !

Je n’ai quasiment pas modifié sa recette, tellement elle était délicieuse dès le départ : mes seules modifications sont d’augmenter la quantité de pomme de terre, de remplacer les 2 blancs de poireaux par 1 oignon, et de verser le coulis de tomate dès le début de la cuisson des lentilles.

Cette recette est entrée directement dans notre liste de plats réconfortants, avec mention "100 % ingrédients du placard" et "parfaite pour les copains omnis".

140406-1

.

Ingrédients pour 6 personnes
- 1 kg de pommes de terre à purée (10 pommes de terre pas trop grosses)
- 4 gousses d’ail (ou seulement 2 si vous n’en mettez pas dans la purée)
- 150 g de lentilles du Puy (1 verre)
- 150 g de carottes (2 carottes moyennes)
- 200 g de coulis de tomate
- 250 g d’oignons (3 oignons)
- 40 g de purée d’amande blanche (2 grosses cuillerées à soupe)
- 5 cuillerées à soupe d’huile d’olive
- Des herbes (j’utilise des herbes de Provence)
- Sel, poivre

Préparation
- Couper les carottes en tout petits dés (mirepoix).
- Dans une casserole, verser les carottes et les lentilles. Couvrir d’eau jusqu’à 2 cm au-dessus du niveau des légumes.
- Ajouter le coulis de tomate, saler et faire cuire à couvert jusqu’à ce que les lentilles soient cuites al dente, en remuant de temps en temps.
- Rincer les pommes de terre et les découper en dés (environ 2 cm de côté).
- Faire cuire à la vapeur les pommes de terre et 2 gousses d’ail (ou les pommes de terre seules si vous n’aimez pas trop l’ail).
- Émincer les oignons et les 2 gousses d’ail restantes.
- Dans une poêle, faire blondir les oignons et l’ail dans 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive.
- Préchauffer le four à 200 °C.
- Éplucher les pommes de terre et l’ail (le dégermer si nécessaire) et les passer au moulin à légumes avec la purée d’amande, du sel et assez d’eau chaude (j’utilise de l’eau bouillante) pour obtenir une purée bien moelleuse.
- Dans la casserole de lentilles, ajouter le mélange aux oignons, les herbes, du poivre et ajuster l’assaisonnement du mélange aux lentilles.
- Dans un plat à gratin, déposer le mélange au lentilles. Recouvrir de la purée de pommes de terre.

140406-2

Purée de pomme de terre ratée (trop épaisse, faite avec des pommes de terre à chair ferme) mais super "bolognese" de lentilles

- Avec une fourchette, rayer la surface du gratin puis napper d’environ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive (je l’étale à la fourchette sur toute la surface du gratin).

140406-3

Oui je sais, on dirait qu’il y a trop d’huile, mais en fait c’est juste ce qu’il en faut.

- Enfourner jusqu’à ce que le dessus du gratin soit doré.

140406-4

Gratin qui aurait pu gratiner un peu plus…

.

Remarques

  • Choix des légumineuses : Je recommande d’utiliser des lentilles du Puy (lentilles vertes), comme la recette initiale. On peut aussi utiliser des haricots noirs, mais dans ce cas il faut les faire tremper et compter plus de temps pour leur cuisson. Je préfère ne pas utiliser de légumineuses claires (pois chiche, haricots blancs) pour conserver un contraste de couleur avec la purée de pomme de terre. J’évite également les lentilles corail, notamment parce qu’elle deviennent vite très molles, ce qui empêcherait le contraste de texture avec la purée.
  • Préparation des pommes de terre : Comme pour les topinambours, je n’aime pas éplucher les pomme de terre crue (à l’économe ou au couteau) par contre j’aime éplucher les pomme de terre cuite (au doigt), c’est pourquoi je cuis les pomme de terre (à la vapeur, avec ou sans pression) avant de les éplucher. Pour qu’elles cuisent plus vite, je les coupe en morceaux avant cuisson. Bien sûr, vous pouvez tout à fait éplucher les pommes de terre avant cuisson – dans ce cas vous aurez le choix entre cuisson à la vapeur et cuisson dans l’eau bouillante.
  • Choix de la matière grasse pour la purée : Personnellement je suis fan de la purée d’amande blanche, mais Sarah indique qu’on peut aussi utiliser de la purée de sésame voire du yaourt végétal. Je pense qu’on peut aussi utiliser de l’huile d’olive.
  • Ajout d’une couche croustillante : Lors de l’atelier culinaire, il restait des cerneaux de noix d’un précédent atelier. Nous en avons intercalé une couche entre les lentilles et les pommes de terre, c’était sympa aussi.
  • Nappage d’huile d’olive : La couche d’huile d’olive au-dessus de la purée remplace l’habituel fromage râpé : elle évite au gratin de dessécher et favorise sa coloration lors du passage au four.

.

140406-5

 

Merci encore Sarah et bon dimanche à vous !

Recette de cuisine durable

Repas végétariens de fin février

9 mar

Bonjour !

Voici un aperçu de mes repas de fin février, lors de quelques jours de vacances en famille. Comme d’habitude, on a été gâtés pour les menus, à chaque fois plus réussis ! Comme quoi, on peut apprendre à tout âge, même la cuisine végétale :). Un immense merci à la famille !

.

Assiette de jaunes

20140309-1

  • Beignets de chou fleur
  • Terrine de quinoa à la carotte, à l’ail et à la crème végétale
  • Panais rôti

.

Assiette tajine

20140309-7

Tajine de courge (pour remplacer les courgettes de la recette initiale) et navets aux pruneaux et amandes, accompagné de semoule, un vrai régal.

.

Assiette de fête

20140309-13

  • Purée de pomme de terre maison
  • Ravioli aux légumes
  • Girolles sautées
  • Châtaignes sautées
  • Haricots en conserve (autant je déteste les petits pois en conserve, autant les haricots verts j’adore)

.

Repas de fête

20140309-2

  • Cocktail de fruits (mélange ACE et sirop de cassis), petite brochette de fruits
  • Mélange de noix, graines et fruits secs
  • Pains variés

20140309-3

  • Mâche, tomates cerise et vinaigrette
  • Terrine de chou fleur en bouquets) et brocolis (fleurets râpés) au bouillon de légumes et à l’agar

20140309-4Pot au feu (carotte, pomme de terre, navet boule d’or, chou, poireau) avec fausses viandes (tofu fumé et saucisse végétale)

20140309-5

Poire cuite dans un sirop parfumé avec la tisane de l’Avent Florisens, un régal !

.

Repas tout simples

20140309-9

  • Soupe de pois cassés, maïs en boîte et épices tex mex
  • Tartine de pâté végétal Björg

20140309-8

Gratin de crozets de sarrasin cuits avec des tranches de cèpes (séchés réhydratés), de la crème végétale (soja ou avoine ? je ne sais plus) et parsemé de chapelure

20140309-10

Pour l’anniversaire de mon papa, il a pu choisir le menu qu’il souhaitait. Il a opté pour vermicelles au beurre + jambon hâché ! Du coup on a fait un repas régressif au choix de chacun. Pour moi, c’était purée de pomme de terre maison (pommes de terre, sel, margarine, un peu d’eau ou de l’ait végétal) et des dés de tofu fumé à la place du jambon.

.

Les classiques

20140309-6Tarte tain aux échalotes et thym

20140309-11Couscous avec plein de légumes : ici chou, courgette, carotte, courge, artichaut, pois chiche. Et des boulettes végétales maison cuites à part, au four. Miam !

.

Côté goûter, il y a eu un gâteau au yaourt (sans oeuf) décoré de petits dés de pomme parsemés sur la pâte juste avant d’enfourner le gâteau.

20140309-12

.

Je ne vous mets pas de photo du Béluga aujourd’hui car vous en aurez une palanquée dimanche prochain…

.

Bon dimanche !

Recettes de cuisine durable

Le meilleur gâteau au chocolat

2 mar

Bonjour !

Je sais, j’ai déjà des recettes de muffins double chocolat, de chouette gâteau choco-banane, de gâteau au yaourt au chocolat et de quatre quarts au chocolat (le tout compatible sans soja ni gluten). Mais je n’avais pas encore trouvé mon bonheur quand je veux un méchant gâteau au chocolat, celui qui est tellement moelleux, tellement sucré et tellement chocolaté qu’on se dit qu’il fait peut-être grossir mais qu’il est trop bon pour qu’on n’en reprenne pas un petit bout.

20140302-10

En plus d’être délicieuse, il fallait que la recette soit simple et, si possible, réalisable uniquement à partir d’ingrédients du placard. En fait elle existait déjà, il suffisait de demander au dieu internet !

20140302-14

Dans le palmarès des meilleurs gâteaux au chocolat du monde, j’ai l’impression qu’il y a deux camps : ceux qui recherchent le meilleur gâteau moelleux surmonté d’un glaçage, et ceux qui pistent le fondant le plus chocolaté. Alors pas de jaloux, il y aura une recette pour chacun ! Pour éviter l’overdose de cacao, je vous propose de commencer par le gâteau moelleux et son glaçage tout chocolat, et de nous réserver le fondant pour un prochain article. Edit : La recette du super fondant au chocolat est désormais publiée ici.

20140302-15

En version mini, le résultat est délicieux mais le démoulage beaucoup plus aléatoire

Après simple recherche sur le web anglophone, une recette est sortie du lot. Je me suis contentée de la traduire en français avec des mesures en grammes, de changer la recette de glaçage pour une que je trouve plus facile à faire, et comme d’habitude de tester plein de substitutions possibles. Enjoy !

20140302-7

Ingrédients pour 1 gâteau (1 moule à manqué de 21 cm de diamètre ou 1 moule à cake moyen)
- 170 g de farine de blé (1 1/4 cups) OU, de préférence, 165 g de farine de blé et 7 g (1 cuillère à soupe) de fécule
- 170 g ou 200 g de sucre (1 cup)
- 35 g de cacao en poudre non sucré (1/3 cup)
- 5 g de bicarbonate de sodium (1 tsp)
- Facultatif : 2 g de sel (1/2 tsp)
- 200 g d’eau, éventuellement chaude (1 cup)
- 1 cuillère à café d’extrait de vanille (1 tsp)
- 70 g d’huile (1/3 cup)
- 5 g de vinaigre ou jus de citron (ici, vinaigre de cidre) (1 tsp)

Ingrédients pour le glaçage
- 100 g de chocolat noir
- 50 g de lait végétal
- 50 g de sucre
- 1 cuillère à café d’extrait de vanille

20140302-9

Préparation
- Préchauffer le four à 180 °C.
- Préparer le moule à gâteau en y tartinant de l’huile puis en le farinant.
- Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs : farine, sucre, cacao, bicarbonate et sel.
- Ajouter les ingrédients liquides : eau, extrait de vanille, huile et, en dernier, vinaigre.
- Immédiatement verser dans le moule et enfourner.
- Le gâteau est cuit quand la cuisine embaume et qu’un couteau planté dans le gâteau en ressort propre.
- Laisser tiédir le gâteau puis le démouler et le laisser refroidir sur une grille ou un torchon.

20140302-13
- Sur feu doux, faire chauffer le lait végétal et le sucre afin qu’il se dissolve. Ajouter le chocolat coupé en morceaux et  l’extrait de vanille, bien mélanger jusqu’à ce obtenir un mélange homogène.
- Verser le glaçage chaud (ou tartiner le glaçage tiède) sur le gâteau refroidi. Le glaçage va solidifier en refroidissant.
- Avec le glaçage, ce gâteau se conserve facilement deux jours. Je le trouve même meilleur le lendemain !

20140302-8

Gâteau deux fois plus gros pour les 2 ans du Béluga

Remarques

  • Attention au démoulage : Ce gâteau moelleux est fragile tant qu’il n’est pas complètement refroidi. Je vous encourage donc à huiler et fariner vos moules, même s’ils sont antiadhésif (silicone, téflon), et pour être 100 % sûrs du démoulage, d’ajouter un disque de papier sulfurisé au fond du moule. Sinon, en cas de ratés, le glaçage au chocolat pourra permettre de recoller des morceaux. Par contre, comme il est peu épais, il peut difficilement masquer une irrégularité – pour combler des fissures, il faudrait trouver un glaçage plus épais ou de la chantilly (de coco ou de chocolat ou au beurre de cacao par exemple).
  • Choix de l’huile : J’utilise de l’huile de coco fondue ou de l’huile d’olive. On peut aussi utiliser du beurre de cacao. De l’huile de noisette traditionnelle (celle qui a une délicieuse odeur de noisette grillée) doit être très bien aussi, maintenant que je sais qu’on peut la cuire. On peut aussi remplacer les 70 g d’huile d’huile et 100 g d’eau par : 100 g de margarine et 70 g d’eau. Quand j’utilise de l’huile solide ou de la margarine, je les place dans un bol et je les fais fondre en versant dessus l’eau chaude de la recette, puis j’incorpore ce mélange aux ingrédients secs.
  • Pour les cuisines non bio, le bicarbonate et le jus de citron sont remplacés par un sachet de levure chimique (= poudre à lever). La fécule peut être de la Maïzena. La cuillère à café d’extrait de vanille et 10 g de sucre peuvent être remplacés par 1 ou 2 sachets de sucre vanillé.
  • Variante avec "chocolat en poudre" – vous savez, le cacao en poudre déjà sucré du petit déj’ : On peut supposer que 100 g de cette préparation cacaotée en poudre contiennent environ 3 g de cacao en poudre et 70 g de sucre. Dans cette recette, on peut donc remplacer les 35 g de cacao non sucré et les 200 g de sucre par : 100 g de "chocolat en poudre" et 130 g de sucre.
  • Variante avec chocolat en tablette ou en pépites : On considérer que 180 g de chocolat noir est composé d’environ 90 g de sucre, 60 g de matière grasse (beurre de cacao) et 30 g de cacao dégraissé (si vous voulez fabriquer des tablettes de chocolat avec ces ingrédients, faites fondre le sucre sur feu doux puis coupez le feu et ajoutez le beurre de cacao puis le cacao en poudre et un peu d’extrait de vanille, tempérez, coulez dans un moule et laissez refroidir). On peut donc remplacer les 35 g de cacao en poudre, les 70 g d’huile et les 200 g de sucre par : 180 g de chocolat fondu, 10 g d’huile et 110 g de sucre. Le résultat est bon mais un peu plus friable que la version au cacao en poudre (et je n’ai pas d’explication pour cette différence).
  • Variante sans gluten : On peut remplacer les 170 g de farine de blé par de la farine de riz blanc, ou, en suivant le mix Makanai, par 120 g de farine sans gluten (riz (semi-)complet, pois chiche par exemple) et 50 g de fécule. Pour que le gâteau monte raisonnablement et se tienne, il est important que l’huile soit sous forme solide : huile de coco, beurre de cacao, version à la margarine ou au chocolat en tablette. Sinon, je ne l’ai pas encore testé, mais la recette de De chair et de lait a l’air super.
Gâteau sans gluten, avec huile de coco, coulé en moules à muffin

Gâteau sans gluten, avec huile de coco, coulé en moules à muffin

  • Variante plus corsée : La recette originale propose de substituer une partie de l’eau par du café, cette recette aussi propose de le faire, et de faire un décor à la noix de coco. On peut aussi, comme proposé ici, on peut piquer le dessus du gâteau refroidi avec une fourchette et y verser un peu de liqueur de café (kalhua) maison avant de napper de glaçage chocolaté. On peut aussi remplacer le sucre blond par du sucre complet.
  • Le glaçage chocolaté : La recette originale propose de mélanger sucre, margarine (ou huile de coco), cacao en poudre, lait végétal et extrait de vanille. Je trouve plus simple de réaliser une ganache en faisant fondre 200 g de chocolat pâtissier avec 100 g de lait végétal et 2 sachets de sucre vanillé, puis en ajoutant du sucre selon le goût (100 g environ). Ce glaçage permet de décorer mais aussi de rendre le gâteau plus moelleux le lendemain et moins friable.

20140302-11

  • Gros gâteau à l’américaine (layered cake) : Pour obtenir ce type de gâteau, on peut réaliser deux fois la recette et superposer un gâteau, du glaçage ou de la chantilly de chocolat, l’autre gâteau puis tartiner tout l’extérieur de glaçage.
20140302-4

Mini gâteau à étages : recette divisée par 2, coulée dans un moule à cake, coupée après refroidissement pour supprimer le dôme et former 3 carrés, empilés avec de la ganache sur chaque étage

.

Et pour les fans, des nouvelles de la pouponnière : Voici une semaine que je ne tire plus mon lait quand le Béluga est en garde. J’ai remplacé le biberon du goûter, qui était devenu tout petit (50 mL) par de la purée de fruits ou de la compote, actuellement en gourde en plastique jetable – en attendant de trouver une gourde en plastique réutilisable qui ne soit pas fabriquée en Chine.

20140302-5

Le Béluga s’est très bien fait au changement et il continue d’apprécier le lait de sa maman de 18h à 21h puis de 4h à 7h en semaine (et quand il veut le week-end).

Pour les curieux, de 21h à 4h le Béluga est sous la responsabilité de son papa – ce qui n’a pas du tout modifié la fréquence de ses réveils nocturnes pour le moment (ça fait 2 semaines)… affaire à suivre.

20140302-6

Béluga du matin qui n’a pas envie de mettre pantalon, sous-pull ni gilet : le body et la couche lavable sont donc couverts par un poncho, des jambières Leg Huggers et des chaussures Playshoes

J’en profite aussi pour vous annoncer que la journée Saveurs durables 2014 aura lieu le samedi 5 avril de 10h30 à 18h au Centre Goscinny, 14 rue René Goscinny, Paris 13ème. Au programme : ateliers culinaires, conférences, diffusion du film de la finale du concours et de nombreuses autres animations, le tout gratuit comme chaque année ! Réservez votre 5 avril :).

logo-SD

Bon dimanche !

Recette de cuisine durable

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 497 autres abonnés