Joyeuses fêtes !

28 déc

Bonjour !

Aaaah enfin quelques jours de vacances ! Pour Noël, j’aurais aimé me faire une coiffure un peu sophistiquée, cuisiner du pâté végétal et des toasts, tester le repas de fête de Claire, proposer la bûche alternative de Karen (la version d’Hélène me fait aussi saliver) ou celle de Mathilde, offrir des roses des sables au chocolat ou décorer la table d’un petit sapin de Noël multicolore et comestible. A la place, je me suis laissée bercer par les repas préparés par ma mère et ma belle-mère, qui font maintenant spontanément une variante végétale pour leurs menus. Merci beaucoup !

Je devrais aussi rattraper mon retard dans les réponses à vos commentaires… merci de votre indulgence si je n’y arrive pas !

.

Le repas de Noël

En amuse-bouche, un velouté de châtaignes et cèpes aux échalotes :

20131228-1

En entrée, une brouillade à la truffe noire et sa salade de mâche :20131228-2

En plat, le rôti en sauce chasseur et ses légumes d’hiver d’Antigone XXI :20131228-3

Et en dessert, les 13 desserts provençaux, comme chaque année.

.

Les repas d’après Noël

Les restes du repas de Noël, aussi bons le lendemain et qui tenteraient même les petits loulous armés d’une petit fourchette violette :

20131228-4

Le risotto à la truffe noire et aux champagne, avec comme riz celui qui a servi à conserver la truffe :

20131228-9Ma

.

D’autres repas des vacances

Les pâtes au four et à l’aubergine :20131228-5.

Un brunch mémorable, avec pancakes à tartiner de purée d’amande blanche puis napper de sirop d’érable :20131228-6.

Il y a aussi eu un déjeuner d’anniversaire en amoureux à l’Arpège :

Dans ce menu dégustation, des amuses bouches sous forme de 3 mini tartelettes composées d’une pâte en dentelle et d’une mousseline betterave/figue, céleri (rave)/poivre, carotte/paprika, une saucière d’huile d’olive pour remplacer le pavé de beurre normalement proposé pour accompagner le pain au levain fait maison, les ravioles multicolores et leur bouillon de rave servis dans une lumineuse tasse en argent, des sushi à la betterave (crue) & raifort frais, un mesclun de pousses et leur praliné de noisette, la création colorée du moment : une tombée d’épinard à l’huile de sésame accompagné d’une mousseline de carottes au paprika et oignon et d’un condiment au citron confit,  le couscous végétal avec sa graine parfumée à l’huile d’argan, ses légumes fondants (betterave, salsifi, poireau…) et son émulsion à la coriandre, une splendide betterave cuite en croûte de sel présentée sur un plateau dans sa pyramide de sel gris puis dressée sur une sauce à l’hibiscus, une crème glacée à la vanille (au lait de soja) que j’ai nappée d’huile d’olive, une assiette de mignardises sucrées et, en ultime dessert, la délicieuse tarte aux pommes Boutons de roses à l’amande (qu’on peut commander à emporter).

Pour profiter à fond du moment, on ne s’autorise qu’une seule photo, prise le plus vite possible. J’ai choisi la betterave en croûte de sel et sa sauce à l’hibiscus : une présentation très sobre, des ingrédients qui paraissent tellement simples, un vrai régal en bouche.

20131228-7Les avantages de prendre son repas à l’Arpège le midi : un menu moins cher, un chef qui passe faire coucou à chaque table, et surtout une maman qui profite pleinement du repas, sans le terrible coup de barre de 21 h (heure à laquelle je m’endors généralement tout en endormant le Béluga).

.

Et pour ne pas décevoir les fans, une petite photo du Béluga dans le pull tricoté par son arrière grand-mère pour Noël :

20131228-8

.

Bonnes fêtes de fin d’année !

About these ads

6 Réponses à “Joyeuses fêtes !”

  1. Peuvent-ils souffrir ? 28 décembre 2013 à 18:44 #

    Ca avait l’air délicieux !
    Je ne connais pas cette forme de pâtes au fait (j’en connais pourtant pas mal) !

    Tout mignon le Béluga :)

    • vegebon 28 décembre 2013 à 21:06 #

      Ce sont des annelletti, des pâtes siciliennes en forme de petits anneaux qui restent bien fermes à la cuisson et permettent donc de faire des "pasta al forno" qui se tiennent. Ici, on fait une sauce tomate, on fait frire des tranches d’aubergine, on fait cuire les annelletti "al dente" puis on monte dans couches dans un plat à gratin et, en théorie, on intercale des tranches de mozzarella et on surmonte de gruyère râpé. Ensuite on enfourne pour que les saveurs se mélangent, en théorie jusqu’à ce que les fromages soient fondus.

      • Peuvent-ils souffrir ? 28 décembre 2013 à 21:56 #

        Merci pour l’info (je suis pourtant d’origine sicilienne, j’aurais dû connaître ;) )

  2. Papilik 28 décembre 2013 à 20:41 #

    waow!! Quel menu de fête!!
    Passe de belles fêtes!
    Comme d’habitude ton fils est trop mignon!!! :)

  3. Enfant végé 31 décembre 2013 à 17:27 #

    Joli menu coloré! Tu as bien raison de te laisser choyer, et de te reposer. Nous ausi on a fait le menu de Noël d’Antigone XXI :)

  4. Rose Citron 2 janvier 2014 à 22:02 #

    Whaou quelle chance de manger à l’Arpège! J’aimerais tellement, mais pas les moyens du tout pour l’instant… (même si je me doute bien que ça n’est pas non plus ton bistrot de quartier ;) )
    Et donc, on peut y manger végétarien ? (végétalien?), il m’avais semblé voir de l’animal à la carte… Mais peut-être aviez vous fait une demande spéciale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 451 followers

%d bloggers like this: